• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.

Top du site


Contenu populaire

Affiche les publications les plus populaires depuis 23/02/2017 de toutes les rubriques

  1. 2 points
    Je croyais que c'était un sujet sur les fleurs de Bach ! Encore une appli dévoreuse de temps !
  2. 2 points
    Je suis tout a fit d'accord avec vous. On sait très bien qu'il y a certaines intentions derrière cette circulaire. Leur intention est d'inclure tout le monde. Je rejoins les propos de Basern. Si on les a orienté en Ulis, c'est qu'il y a une raison sinon on les laisse dans leur classe et on différencie. Moi, je fonctionne à l'ancienne. 1er : ce n'est pas évident de faire des inclusions avec des classes à 30. Parfois, les collègues ont des élèves qui pourrait relever de l'ulis. On a eu une nouvelle classe, jai pu en faire quelques uns mais on la perd. Donc l'année prochaine, cela ne sera pas évident de faire des inclusions. En plus, on manque de matériels (tables et chaises). J'ai des collègues qui ont juste assez de table pour leurs élèves. 2ème. Je réfléchis au bien être de l'élève. Je ne fais pas des inclusions parce qu'un texte dit qu'il faut faire des inclusions. Si je sens que l'élève ne sera pas bien avec un autre enseignant et avec les autres, je n'inclus pas. Comme il a été dit, ce sont des élèves qui arrivent en ulis avec une mauvaise image d'eux-même, un manque de confiance en soi. La première chose, c'est de leur rendre confiance en eux. Si on les met dans leur classe de référence, ils vont vite comprendre qu'ils n'ont pas le niveau. En ulis, on efface toutes ses différences. J'ai été inspectée a mois de décembre. L'inspectrice voudrait m'envoyer la conseillère ASh pour "améliorer mes inclusions". Elle a aussi insinué que je devrais inclure mon élève autiste. Mon élève autiste est de 2007, sa classe de référence serait le ce2. Or il n' a pas du tout le niveau ce2, on est dans l'apprentissage de la lecture. Avec lui, on a un fonctionnement complétement différent. Qu'Est-ce qu'il irait faire dans une autre classe ? Quand j'en ai parlé au collègue de CE2 il m'a regardé . De plus, je ne veux pas lui multiplier les référents. Ce sont des élèves qui ont besoins de repères. Avant avec la clis, on était leur maitresse, leur référent. Avec l'idée qu'ils sont dans une classe de référence et qu'ils vont avec la maitresse d'ulis pour travailler certains domaines. C'est qui leur référent ? Ce sont mes avis, mes ressentis par rapport à cette circulaire. Je trouve qu'elle ne va pas dans le sens des élèves.
  3. 2 points
    La FCPE, une fédération particulièrement nocive....qui ne représente personne.
  4. 2 points
    Parce que justement ils en ont beaucoup et sont nombreux à en avoir Si on ramenait à la normale le nombre de points cela vaudrait pour tous mais léserait moins les célibataires qui veulent muter pendant des années. Si la séparation de conjoints 1 an équivalait à par exemple à 4 demandes successives de célibataire cela continuerait à favoriser les RC tout en permettant de temps en temps à un célibataire de muter. Les PACS de convenance seraient moins nombreux, les dossiers médicaux peut être aussi qui sait (même si je me doute bien que l'air basque est plus sain que l'air de l'IDF) et donc cela s'équilibrerait. Il faudrait voir aussi peut être à ne pas placer le statut d'auto entrepreneur sur le même pied que le statut de militaire niveau mutation Bref une remise à plat du système permettrait à tous de savoir dans quoi ils s'engagent avant d'espérer une possible sortie du département.
  5. 2 points
    C'est comme tous les ans dans ce post, ceux qui ne sont pas en rapprochement de conjoint n'ont pas le droit se plaindre... Ils expriment juste leur désarroi et se prennent "oui moi je fais tant d'heures de trajet... Oui moi j'ai tant d'enfants..." Ils n'ont donc pas le droit de souffrir aussi? Ils n'ont pas de conjoint et pas d'enfant, et certainement pas par choix mais parce que la vie a fait que... Et donc ils n'ont pas le droit d'être en souffrance, désespéré, perdu, après ce nouvel échec? Personne n'a le droit de juger la situation des autres que ce soit en RC ou non. Les convenances perso veulent juste faire part de ce qu'ils traversent et ils ont le droit de s'exprimer sans se bouffer qu'ils n'ont pas de conjoint ou d'enfant, certains le vivent déjà assez douloureusement sans qu'on ait besoin de leur rappeler... Le message est juste : le système est injuste, peu importe sa situation perso! Tous les ans je vois quelqu'un sur ce post qui attend sa mutation et ça fait maintenant 12 ans!!!!! Mais 12 ans quoi!!!! C'est vrai c'est quoi 12 ans dans une vie d'un célibataire sans enfant ? Ben oui, rien, il n'a pas le droit de l'ouvrir, ni de se plaindre, il y a pire...
  6. 2 points
    très drôle !!! je vous rassure il ne m'a pas embauché , il ne sait même pas que j'existe et que j'essaie de convertir les gens à son programme !! je fais ça par convictions et parce que j'ai envie d'être actrice d'un changement !!!! si je vous dis que je suis en train de faire des tableaux comparatifs des programmes des candidats sur les autres thématiques que l'école et que plus j'avance plus j'ai envie que Mélenchon passe vous me croyez ? Je peux vous dire qu'il y a des choses dans les programmes des autres que je ne veux surtout pas voir se mettre en place ...; Bref , le livret santé est paru, faut que j'aille le potasser !!
  7. 2 points
    Bon allez avouez... qui n'arrête pas d'aller sur iprof voir s'il y a des changements?
  8. 2 points
    Je ne pense pas que l'alliance ratée soit une question d'égo mais une question de programme. Sur l'Europe et la nouvelle constitution par exemple, il y a des divergences profondes. Quand un traité européen est signé, les nouvelles lois doivent être écrites dans la constitution de chaque pays. Mélenchon veut écrire une nouvelle constitution pour virer ces traités, et notamment celui de Lisbonne qui impose aux pays de s'endetter auprès de banques commerciales (privées) à des taux élevés au lieu d'emprunter à la banque centrale à un taux bien plus faible. C'est ce système d'emprunt qui fout la merde en Europe (au profit d'organismes privés!!!). Les pays empruntent pour rembourser les emprunts, c'est sans fin. S'en affranchir, c'est la clé de voute d'un nouveau système économique qui fonctionnerait mieux. Cela ne signifie pas s'affranchir complètement de l'Europe (et je pense que l'espace Shengen a encore de beaux jours devant lui quel que soit le futur président), simplement retrouver une souveraineté économique au service des nations et pas des banques privées. C'est sur ce point que Mélenchon ne veut pas céder, car il a des électeurs qui comptent sur lui derrière. Et c'est principalement sur ce point qu'une alliance avec le ps est impossible (le ps qui est en train de privatiser la verbalisation des excès de vitesse au lieu d'embaucher des agents assermentés).
  9. 2 points
  10. 2 points
    Dans les pays où l'éducation est une priorité (pays scandinaves, Pays-Bas, Canada...), les étudiants choisissent très tôt s'ils veulent étudier des matières "pures" ou des matières pour enseigner. Du coup, ceux qui souhaitent s'orienter vers les carrières de l'enseignement sont plongés dans diverses méthodes pédagogiques, étudient la didactique, bien avant les sacro-saintes matières. Ils font des immersions sur le terrain, et savent assez rapidement à quoi s'attendre. Bref : les futurs profs bénéficient de plusieurs années de formation en fac, et ne découvrent pas le métier lors de leur première affectation. En France, on est des pros de la "matière", mais suffit-il de maîtriser son sujet pour l'enseigner ? Tant que le recrutement sera ce qu'il est en France, tant qu'il y aura différents corps d'enseignants, ce sera la mouise. Et puis, dans les pays où l'éducation est la priorité, les profs sont bien payés.... et bénéficient de formation continue digne de ce nom.
  11. 2 points
    Je te trouve dure là quand même! Donc si je suis ton raisonnement, les enfants peuvent être embêtés, traumatisés pour certains, il faudrait juste l'accepter parce-que l'enfant "enquiquineur" est en souffrance? Donc si on va plus loin, les délinquants qui agressent dans la rue, qui torturent des personnes âgées ou autre, on doit aussi l'accepter parce-que ces pauvres choux sont en souffrance? ou on eu des problèmes dans leur enfance? Je suis d'accord avec le fait que ces enfants ont besoin d'aide, mais en tant que parents on n'est pas assistantes sociales, et on ne fait pas des enfants pour servir de défouloir à ces enfants-là! Et souvent quand les enfants ont atteint un certain age, c'est triste à dire, mais malheureusement on ne peut plus faire grand chose pour récupérer les dégâts qui sont trop anciens.
  12. 2 points
    On est en train de vouloir intellectualiser à outrance notre boulot sauf que c'est un travail de terrain. Plus que de longues études, il demande de l'apprentissage. Il faut savoir parler à des gamins et les gérer avant de les instruire et ce ne sont pas des Masters qui aident en cela. Effectivement, le recrutement à Bac+ 10 000, éloigne du métier des gens qui auraient la "fibre" mais il faut pouvoir se permettre de si longues études...
  13. 2 points
    Le CP c’est la Grande Ecole. Un nouveau continent plein de grands indigènes remuants, énergiques, très forts et un peu inquiétants….dangereux ? Alors dans la cour de ce nouveau monde on reste entre soi, dans un petit coin, avec ses copains-copines de l’ancienne maternelle où on était les plus grands, les rois. La Maîtresse est la Divinité protectrice et la classe le refuge. On possède maintenant suffisamment de vocabulaire pour en acquérir de plus en plus et de plus en plus vite, ce qui permet de comprendre une foule de nouvelles histoires, aborder tout plein de nouveaux domaines et la pensée ne pouvant se concevoir qu’avec des mots (sinon on ne décolle pas de l’émotion), les concepts peuvent enfin se construire. Un an avant encore, on ne comprenait pas bien pourquoi ça c’est bien et pas ça, on avait du mal à comprendre que les conséquences avaient des causes et que les faits les actes, avaient des conséquences. Maintenant on est grand, on réalise, on découvre tout un tas de principes comme autant d’outils pour avancer encore. Jusqu’à 5 ans nos petites mains comportaient plus de cartilages que d’os et on avait beaucoup de mal en motricité fine et c’était bien normal. Là, à 6ans, la petite main devient capable de maîtriser le crayon et on a son premier cahier !!! La maîtresse nous a montré des radios de petites mains pour nous montrer et nous expliquer ! Certes au début c’est dur de dessiner des lettres en cursive mais bon, on a des grosses lignes et quand on réussit, parce qu’on finit par réussir ( !), on reçoit un nouveau cahier avec de plus petites lignes. Nouveau défi. Mais maintenant on est grand, on a des cahiers de grands et on est très fier ! On arrive à recopier quelques lignes que la maîtresse a écrites au tableau et c’est beau. Au début c’est long parce qu’on s’applique, mais tous ces compliments quand on a terminé, c’est trop bien. Et puis avec ses nouvelles petites mains qui se sont formées et ces doigts que l’on contrôle enfin, on peut maintenant maîtriser les ciseaux, cet outil étrange jusque là, avec ses deux lames que l’on arrivait jamais à bien synchroniser et qui déchiraient plus qu’elles ne coupaient. Maintenant on est les chefs des crayons et des ciseaux et on a de beaux cahiers et on fait de chouettes découpages. Reste la colle. Bon on en met toujours trop mais c’est parce que nous en CP, on est généreux, on ne compte pas. La lecture aussi c’est très dur. Toutes ces lettres qui se prononcent et qui finissent par faire des mots et des phrases qui ont un sens, c’est très compliqué mais quand on y arrive on est très très fort. C’est Champollion, on a accès au monde encore inconnu des Grands. Et puis la maîtresse elle nous donne de très jolies fiches d’exercices et on apprend tout plein d’histoires que maintenant on comprend et puis si on ne comprend pas on arrive à trouver les mots pour poser les bonnes questions. C’est chouette le CP. Maintenant dans mon cartable j’ai des fichiers d’exercices et une trousse, Ma Trousse. Je dois faire bien attention car c’est mon trésor. J’ai mes crayons, mes stylos, ma gomme, mon taille-crayon, ma règle et mon bâton de colle et je dois bien penser a toujours les avoir. Et puis j’ai mes feutres, mes crayons de couleurs que je m’applique à toujours bien tailler mais c’est pas facile parce que des fois la mine se casse dans le taille-crayon mais la maîtresse est toujours là pour me sortir de cette situation incompréhensible et incapacitante. On fait tous des progrès, on a des métiers dans la classe, il y a des roulements, c’est chouette. En janvier-février on a tellement appris de nouvelles choses qu’on sature et la maîtresse s’arrache les cheveux parce qu’elle pense qu’on n’avance plus et qu’on ne saura pas lire à la fin de l’année si on continue comme ça. En fait on trie tout ce qu’on a emmagasiné dans notre cerveau depuis la rentrée et ça prend un mois ou deux. Et puis vers mars-avril on redémarre et là les progrès sont fulgurants. On a beaucoup fait les mêmes choses cette année et la maîtresse en avait parfois assez de répéter tout le temps, mais elle, elle va à la gym le mercredi après-midi et ça ne la dérange pas de faire toujours les mêmes mouvements. Ben nous on est comme elle, on s’entraîne, on est des sportifs de la lecture, de l’écriture, du calcul, de l’école des grands. Le CP c’est une année qu’on n’oubliera jamais, c’était notre entrée dans le monde des grands, on a reçu des armes et tout plein d’outils et la maîtresse nous a guidés et encouragés, nous a appris à utiliser tout ça pour bien grandir, apprendre encore et réussir enfin. En CP on est devenu de vrais guerriers !
  14. 1 point
    Toutes les enquêtes officielles CHSCT qui ont été faites dans certains départements démontrent la dégradation de nos conditions d'enseignement.
  15. 1 point
    Non 24h/semaine avant les nouveaux rythmes , 24h/semaine après . C'est Sarko et la suppression du samedi matin qui ont enlevé 2h de classe par semaine .
  16. 1 point
    Malheureusement, je crois que cette année te donne un avant goût de ce que peut être la vie d'un enseignant "lambda"....(Rajoute 1h de route et des postes fractionnés, et tu obtiens une vue de la vie de l'enseignant débutant.) La question est: "Est-ce que tu as envie de ça? Est-ce que tu penses que tu peux surmonter tout ça et en faire qq chose qui te donne envie de te lever le matin pour aller bosser?"....
  17. 1 point
    En marche, mais avec un déambulateur !
  18. 1 point
    Ca fonctionne bien chez moi, sous W 10 et aussi sur le smartphone... Bon je regarde par curiosité, je ne fais pas le mouvement cette année...
  19. 1 point
    Sans la collaboration des syndicats majoritaires aux ordres ces réformes ne seraient jamais passées!
  20. 1 point
    Je réponds...... ....Mais je n'y connais rien! C'est juste pour le repas.... Et pour ta mutation, félicitations!
  21. 1 point
    Tiens ils se rendent compte que les rased existent? ça sent les élections l'an prochain...
  22. 1 point
    Mamiebrossard, un boulier par élève serait top !!!
  23. 1 point
    Parle-t-on parfois des enseignants ?... Personnellement, je suis bien plus fatigué maintenant que je travaille cinq jours sans interruption, du lundi au vendredi... Et ce n'est pas un week-end de deux jours qui me permet de récupérer de l'absence de coupure en milieu de semaine... Je comprends bien les arguments qui sont avancés par les spécialistes en faveur de la semaine de 5 jours, mais les journées des enfants ne se résument pas à de la chrono-biologie !... Sinon, un bilan de plus sur la réforme : http://www.europe1.fr/societe/bilan-de-la-reforme-des-rythmes-scolaires-les-enfants-sont-plus-fatigues-quavant-et-moins-receptifs-2998055
  24. 1 point
    Mr et Mme Adelman : très belle histoire, acteurs au top, je recommande !
  25. 1 point
    Tant qu'on recrutera dans les académies déficitaires des candidats qui ne sont pas du secteur, et qui prévoient de quitter aussitôt titularisés, on aura cette situation. Ce serait bien de pouvoir différencier les vrais rapprochements de conjoints (conjoint muté) des rapprochements stratégiques (conjoint n'ayant pas bougé). Je ne jette pas la pierre à ceux qui profitent du système, mais il faut avoir à l'esprit que c'est au détriment de tous les autres, et en particulier de ceux qui sont moins astucieux. Pour ma part, j'ai fait toute ma carrière loin de ma région d'origine, dans un département ni mal, ni bien classé. J'avais dans l'idée de retourner près de ma famille et de mes amis d'enfance en fin de carrière, mais au vu des chiffres donnés ici, c'est tout à fait exclu. Quand j'atteindrai l'âge où un PE n'a plus de décote (67 ans, si, si...), ce sera un peu tard, mes parents ne seront plus là.
  26. 1 point
    Le système est complètement à revoir c'est clair! Les convenances personnelles n'ont pas à souffrir de ce système mal fouttu!!! Quand je faisais ma 6eme demande une collègue de mon RPI a eu sa mutation vers le département que je convoite et que je n'ai toujours pas obtenu (j'ai eu mon 2e vœu au bout de 8 ans) dès sa première demande et c'est limite si elle n'a pas dansé la samba devant moi, elle m'a même invitée à fêter ça... Ben non, je suis désolée, mais j'étais écœurée... Alors oui le rapprochement de conjoint ok, mais que ça permette de passer devant des convenances perso qui demandent depuis 12 ans, non !!! Sachant que derrière ces convenances perso, il y a bien souvent des situations bien plus complexes que ça...
  27. 1 point
    Un professeur d'ulis reste un prof : il peut enseigner ! Je suis maître E et je décloisonne, je dédouble si la situation correspond aux besoins des élèves en accord avec les enseignants ! L'inclusion ne doit pas s'imposer mais s'accompagner et répondre aux besoins de l'élèves ! Pff, une telle attitude ! Inclure dans une classe à 30 élèves c'est dégouter tous le monde. Il ne faut pas prendre les profs pour des idiots ! l'inclusion pas à tout prix !
  28. 1 point
    Gauchiste ! N'empêche bon, personne n'a pris la peine de répondre à ne serait-ce qu'une seule des préoccupations que je prête à l'électeur FN.... Je ne sais si c'est parce qu'au fond il a raison ou si cela relève juste du mépris ou de la haine dont il est l'objet, mais ce n'est pas cette absence de réponse qui risque de le faire changer d'avis.
  29. 1 point
    C'est dingue quand même de ne pas y croire malgré tout cela.
  30. 1 point
    JE L'AI !! JE L'AI !! JE L'AI !! Je n'arrive même pas à y croire ! Mon premier vœux ! La phrase est traitre en plus , à une négation prêt on peut confondre !! Ho p***** je n'y crois pas je vais enfin LE retrouver ❤️ Je vous souhaite à tous et toutes de connaître cette même joie quelque soit votre motivation à muter ! Vrmt je croise les doigts très fort 🍀🍀🍀😘
  31. 1 point
    Personne ne dit qu'il ne faut pas "apprendre" à écrire mais on peut s'interroger sur la définition de "bien écrire" et ( est-ce simplement bien tenir son stylo et être lisible ou être capable d'écrire en cursive minuscules et majuscules ?) Tout le monde n'est pas d'accord...
  32. 1 point
    Le problème avec les télés, c'est qu'ils travaillent toujours dans l'extrême urgence, sans raison. Le gars de M6 m'a écrit un mél à 10 h ou 11 h, il aurait fallu que je sois libre le midi même pour passer à son JT le soir. Je n'étais pas là ? Je n'ai pas répondu assez vite ? Ils ont estimé qu'ils en savaient assez sur la question sans demander à aucun spécialiste, et ils ont fait leur "reportage" à partir de l'article du Figaro, qui était lui-même une déformation, forcément, de mon propre article. Pareil pour TF1 : ils ont interviewé Yvette Aboukrat pendant 45 min et ont passé quelques secondes à l'antenne, tout en utilisant tout ce qu'elle disait pour faire une voix off sur le reportage dans les classes. Cela dit, Bab33, il est vrai que le nombre exponentiel de photocopies distribuées est l'une des raisons pour lesquelles l'écriture des élèves se dégrade. Sauf que si tu lis mon article, tu vois que ce n'est pas du tout les enseignants que j'accuse, mais bien la course contre la montre imposée par la hiérarchie. Je m'auto-cite :
  33. 1 point
    Bon allez, avouez, on est combien à actualiser régulièrement son i-prof depuis les messages de ce matin ?
  34. 1 point
    Pas dans une situation pénible familialement mais pareil, je suis à compter les heures jusqu'à la réponse, à me projeter dans des trucs, je ne pense qu'à ça.
  35. 1 point
    L'école montessori je l'ai déjà envisagée avec une formation qualifiante en même temps mais j'aimerai bien avoir un petit salaire à côté pour compléter celui de mon chéri. Acadomia je l'ai vu mais ça ne fait pas beaucoup, enfin c'est à voir. Pour les autres je te remercie je vais pouvoir m'y pencher dès la réponse du 6 mars donnée!
  36. 1 point
    une réforme du temps de travail pour que les parents finissent plus tôt et donc une réforme simultanée des rythmes de l'enfant / de l'école et de la société !
  37. 1 point
    L'année dernière j'ai fait Le beau ver dodu en suivant ce livre, il est top et prévu pour des GS en P4 ou P5. La structure est répétitive, idéale pour inventer d'autres passages. On peut aussi travailler les chaines alimentaires.
  38. 1 point
    J'aimerais bien faire remonter des choses auprès des candidats. Mais concrètement, comment faire ? Contacter par téléphone les antennes locales des partis concernée, et espérer que les infos remontent ?
  39. 1 point
    moi qui ai la chance d'avoir les bulletins de paye en ligne et de ne pas avoir eu le bug en janvier donc toutes les augmentations prévues ... je peux vous donner tous les chiffres pour l’échelon 7 : indice 495 brut 2305,74 en décembre indice 501 brut 2333,69 en janvier (transfert prime /point 13,92 ) indice 501 brut 2347,69 en février ( transfert prime /point 13,92)
  40. 1 point
  41. 1 point
    Je pense qu'il ne faut pas voter "utile" au premier tour (dans le sens : les sondages ou les médias disent que ce candidat a une chance d'aller au deuxième tour), car c'est comme ça que nous sommes manipulés. Des mois avant les élections, les sondages laissent entendre que les Français plébiscitent candidats X et Y. Les médias aiment bien X (ou son programme) mais pas Y, et en plus, Z leur semble mieux armé pour empêcher K, qui leur fait peur, de gagner au deuxième tour. Donc plus le scrutin va se rapprocher (donc que parler de Y ira au-delà du buzz et deviendra risqué), ils vont tout faire pour privilégier X et nous dissuader de voter Y, notamment car il n'aurait pas de chance d'aller au deuxième tour. Donc si on a envie de voter Y, je pense qu'il faut persister à voter pour lui.
  42. 1 point
    Je pense que selon l'état du second tour, je risque aussi de ne pas savoir quoi faire ... Il faudrait vraiment que le vote blanc compte.
  43. 1 point
  44. 1 point
    alors oui si tout le monde s'oblige comme toi à voter pour 1 des 3 premiers au premier tour, ce sera 2 de ces 3 là qui y seront .... si tout le monde vote vraiment en fonction de ses convictions qui peut dire que Mélenchon ou Hamon ne pourrait pas être au second tour ??? perso je regrette également plusieurs candidatures à gauche mais je ne vois pas comment trouver une alliance ... Hamon et Mélenchon ont peut être quelques idées en commun (et il faudrait voir qui pioche celle de l'autre ) mais le fond du programme , la posture de départ est très différente !! Mélenchon veut redonner le pouvoir et les richesses au peuple alors qu'Hamon a un programme , certes plus à gauche , mais dans la lignée de ce qui a toujours fait jusque maintenant.... Si Hamon s'associe à Mélenchon ils ont une bonne chance parce que qu'Hamon ferait exploser le PS tel qu'il est actuellement et serait en cohérence avec ceux qui l'ont élu à la primaire . Là Hamon est juste le candidat du PS et ce sont les cadres du PS qui décident de la ligne de conduite en protégeant les têtes actuelles et les mettant sur les listes des législatives ... Mélenchon ne peut pas s'associer à Hamon au sein du PS, ça ne serait absolument pas cohérent avec le programme qu'il a construit et qu'il défend depuis 2 ans . J'ai un peu du mal à comprendre comment certaines personnes (enseignants ou de la fonction publique ) peuvent envisager de voter pour Fillon ou Macron alors que leurs projets sont contre les fonctionnaires, c'est se tirer une balle dans le pied !! Quant au mode de scrutin, je suis bien d'accord sur le fait qu'il n'est absolument pas représentatif des idées du peuple et pas du tout "juste" , mon frère m'a montré une vidéo très intéressante à ce sujet : Réformons l'élection présidentielle
  45. 1 point
    Comment peut on se retrouver dans les valeurs du FN et en même temps transmettre aux gamins les valeurs de la république, ou bien celles du respect et de l'altérité ?!? SVP ceux qui ont voté pour LePen ici, expliquez moi ce qui vous séduit dans ce parti, ce qui changera votre condition, votre métier, votre avenir... Je ne comprends pas.
  46. 1 point
    Je découvre le sujet. Reconversion pour moi également. École de commerce, job très bien payé dans grand entreprise française . Seulement ça ne fait pas tout. Je suis ravie de ma reconversion même si je touchais plus à mon embauche dans le privé qu'après 13 ans d'ancienneté dans l'EN. Je pense aussi que ce ne sera pas mon dernier job, je réfléchis, mais je profite aussi bp de ce que j'aime et apprécie dans ce métier. Je ne crache pas dessus à longueur de journée, je sais en expliquer les inconvénients à certains qui me questionnent et sont parfois étonnés puisque l'on connait bien l'image qu'a notre métier. Je sais aussi en reconnaître les avantages. Cependant le jour où mon dégoût et mes propos ne seront que râleries, indignations face des injustices terribles, revendication incessantes et ben je saurai ce qu'il me reste à faire: me prendre en main et changer de vie professionnelle. Et puisque l'argument "money" semble en obséder certains, j'ai des frères qui gagnent entre 4 et 6000 euros par mois, ouais chouette, maison au bord de la mer et j'en passe....et ben je n'échangerais pour rien au monde nos vies, franchement ! Des vies de malades...qui ne pensent qu'à leur retraite pour pouvoir profiter de la vie justement (sauf qu'un de mes frères n'en profitera jamais car son coeur a lâché à 42 ans). Au sujet de la reconversion: on était plusieurs dans notre IUFM à nous reconvertir et c'est drôle de constater que les discours des personnes ayant vécu d'autres métiers avant dans le privé n'est pas du tout le même. Alors moi je ne rigole pas qd je vois ce genre de reportage à la télé. Ce qui m'ennuie le plus ce sont les démissions; cela sous entend des gens qui souffrent parce qu'ils ne supportent pas leur métier (pour diverses raisons, et tous les métiers ne correspondnt pas à tous.). Mais cela ne concerne pas que l'EN hein....regardez autour de vous les gens malades de leur boulot, qui rêvent d'autres choses. On n'a qu'une vie (que c'est trivial!!) alors prenons-la en mains. Les mots c'est une chose. Il faut essayer. Les essais sont parfois infructueux, mais mieux vaut tenter que dépérir/pourrir/râler/etc.... Oui y'a plein de trucs qui ne vont pas dans l'EN mais franchement on a quand même moyen de passer des chouettes journées avec les élèves, même avec les collègues (sisi!!! je vous assure!! ) Enfin bref ça m'agace ce discours systématiquement négatif et sarcastique .......
  47. 1 point
    Quand elles revendiquent qu'elles sont "pédagogiquement compétentes"...... Bref je respecte les asem, le travail qu'elles font mais il y a des trucs dans les revendications ou façon de revendiquer qui me hérissent un peu le poil. Je pense qu'il y a bien plus d'enseignants qui se retrouvent seul avec 30 voire plus gamins + parfois l'enfant autiste......et en plus on nous demande d'enseigner !
  48. 1 point
    On est nombreux à avoir connus les IUFM, qui étaient aussi en partie (en dehors des cours) ce que chaque stagiaire pouvait en faire, comme pour tout processus de formation (certain-e-s lisaient ou se formaient en dehors des cours, d'autres continuaient une vie d'étudiant plus "insouciante" on va dire), de là à dire que 90% était à jeter, mouais... Et être fils d'instit, ça apporterait un plus à la qualité de l'avis qu'on peut avoir sur un sujet lié à l'enseignement ? Mouais encore... Je ne pense pas que la pédagogie soit un art, mais je ne me base que sur ma propre expérience pour le dire : en lisant des articles, des livres, des études comparatives de méthodes de lecture appliquées dans des classes test, j'ai modifié mes pratiques dans le but de mieux faire réussir mes élèves (avec succès à mon avis). Je ne me vois pas comme un intermittent du spectacle, mais comme un salarié de l'éducation nationale. Et je suis aussi pour la co-formation (entre collègues volontaires) Le FN (au moins ses dirigeants désormais polissés, car dès qu'on descend un peu dans la hiérarchie, on arrive vite à l'égout, voir le compte Facebook du Monsieur éducation du FN, ex prof de philo qui voudrait nous faire croire que les messages qu'il laisse sur Facebook ne sont pas de lui...) fait des constats sur l'air du "c'était mieux avant" qui semblent partagés ici, mais les solutions d'hier aux problèmes d'aujourd'hui seraient-elles efficaces ? En effet, comme dit par un autre intervenant, même en bas de l'échelle, de plus en plus d'employeurs attendent d'un salarié des connaissances minimes en informatique, en anglais, des capacités à communiquer (comprendre, répondre) ou anticiper, prendre une décision, gérer un petit stock de matériel... Alors revenir à l'école d'il y a 30 ou 40 ans, ça collerait vraiment ? Pour en revenir au sujet initial, NVB v/s MLP, pour moi, on n'a rien à gagner, ni d'un côté, ni de l'autre (et MLP devait être sur son petit nuage en voyant l'autre lui couper la parole et s'énerver toute seule). MLP veut adapter la formation initiale aux besoins des entreprises, je ne vois pas en quoi cela diffèrerait de ce qui se fait actuellement, au contraire, cela pourrait accélérer le processus de régionalisation du système éducatif, avec renforcement ou création de filières liées au bassin d'emploi (quand il y en a encore un), absence de formations intéressantes (qualifiantes et débouchant sur des emplois) dans les zones déjà vidées d'emplois, etc.
  49. 1 point
    Et bien moi je trouve ça très bien. C'est une chose dont je parle régulièrement aux gens qui me connaissent et depuis plusieurs années donc je suis contente qu'un politique en parle enfin. Ça me parait évident que quelque chose de ce type est primordial pour la réussite de tous les élèves et diminuer la reproduction sociale... Voilà j'ai donné mon avis, je vous laisse me lyncher, c'est ça la liberté d'expression
  50. 1 point
    Bonjour, Ayant moi-même été en détresse lors de ma première année, je souhaite t'aider en te proposant ma programmation de la période 2 de l'année dernière (j'avais aussi les 3 niveaux) ainsi que mon cahier journal. Envoie-moi ton mail en mp. Bon courage!