Top du site


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 22/03/2018 dans toutes les zones

  1. 9 points
    Moi j'adore recevoir des "upvote" "j'aime" ou "thanks" alors surtout, n'hésitez pas
  2. 5 points
    Et bien dans ma classe de maternelle, il y a un bureau, c'est la première classe que j'ai qui dispose d'un tel équipement et très franchement, j'apprécie énormément et il a son utilité ; Il arrive aussi que les instits de maternelle travaillent dans leur classe et préparent leurs ateliers sans mériter pour autant de se casser le dos, pliés sur une petite chaise, courbés au dessus d'une petite table, non ? Je précise que c'est la seule classe de mater ( et j'en ai connu des écoles..) où ENFIN, un équipement de travail destiné à l'adulte était présent, chaise adulte comprise, whouah le luxe !.. et bien j'ai trouvé cela très intelligent et très respectueux vis à vis de l'enseignant.. c'est bien aussi de réfléchir un peu aux conditions de travail et à prévenir les pathologies qui peuvent survenir. Quand j'y repense, j'ai même connu des écoles où les seules toilettes disponibles étaient faites pour des élèves de 3 à 6 ans ; Si symptomatique de l'état de notre profession ! Pour en arriver à un mépris des personnels jusque-là, c'est bien qu' il n'existe, je pense, pas d'autres corps de métier où les gens sont prêts à se laisser maltraiter et en redemandent à ce point...)
  3. 5 points
    J'ose croire naïvement que comme le message du blog est tourné vers un certain avis, ils n'ont pas interrogé et/ou retranscrit les parents qui soutiennent/comprennent la position des deux enseignantes. Une année, une collègue du niveau au-dessus de moi n'a pas pu partir en classe verte (garde des enfants, mais sa raison pouvait être n'importe laquelle), on m'a demandé de la remplacer (car je connaissais une partie des élèves pour les avoir eu l'année précédente) !! J'ai refusé car je ne voulais pas encourager le consumérisme des parents d'élèves ! Et j'ai toujours aussi été très étonnée par cet engouement pour les sports d'hiver, faire croire à une partie de la population que réussir dans la vie, c'est aller retrouver ses voisins aux Ménuires en s'entassant à 8 dans un studio pour aller skier quelques jours et faire des photos à publier sur Facebook ! Alors qu'il y a plein de choses à découvrir autour de chez nous (dernièrement j'ai fait "ville/campagne" avec mes élèves, on habite en ville mais la campagne est à ... 30 minutes de route ! A part le chalet pour certains, beaucoup de mes élèves ne savaient pas dessiner un paysage de campagne !).
  4. 5 points
    Parce que couper une tranche de pain, y mettre du beurre ou de la confiture dessus, faire chauffer du lait et éplucher une clémentine, cela relève davantage de la volonté que de la possession d'argent ... Et l'enfant de pauvres que je suis travaillant en REP+ (et ayant quasiment toujours travaillé en éducation prioritaire) t'affirme qu'il n'y a rien de compliqué à faire petit-déjeuner ses enfants le matin avant d'aller à l'école. La raison de ne pas le faire n'est en aucun cas le manque d'argent. Halte au misérabilisme. Tu n'auras pas moins bonne conscience à regarder la situation avec lucidité. Et, pour finir, j'en reviens au même, qu'une association ou une collectivité se charge d'organiser un petit déjeuner avant la classe (qu'elle aille même chercher les enfants chez eux, les habille et les débarbouille), soit, mais ça doit se passer en dehors de l'école et du temps de classe.
  5. 4 points
    D'où l'intérêt d'être dans un coin où personne ne sait se servir d'internet
  6. 4 points
  7. 4 points
    Cette démarche va surement plaire pour passer le CAFIPEMF, ça ressemble à ceux que font les PEMF. ça me paraît parfait. Si tu n'as pas encore le CAFIPEMF, ne lis pas la suite. Mais si tu l'as déjà et que tu es plus libre pour suivre tes PES, alors voici mes réflexions à ce sujet. Voilà, imaginons que ton PES soit un élève de CE2 : Il a loupé son éval sur le verbe, et pourtant il avait bossé, il était hyper stressé, il est maintenant hyper déçu. Tu vas lui parler, mais, lui, n'a qu'une envie c'est pleurer, donc, il va essayer, mais il ne va pas réussir à vraiment t'écouter. Sa tête va tourner, il retient ses larmes, il attend que tu partes pour pleurer dans les bras de ses copains (collègues de l'école qui l'aident au quotidien ). 1- tu lui demandes ce qu'il en pense-> Bah c'était nul, je vois bien, déception, larmes refoulées 2- tu lui montres les verbes qu'il n'a pas reconnu -> eh oui, pfff, vu comme ça, ça avait l'air vraiment facile, je suis nul, devrais-je démissionner ? 3- Tu revois la leçon (didactique bien théorique ) avec lui "Le verbe est l'action de la phrase, il change avec le temps ou la personne" -> Bah oui maîtresse, (elle me prend pour une feignasse ou quoi ? je l'ai lu et relu la leçon, je peux la réciter par cœur, j'ai préparé cet éval tout le week-end, je n'ai pas pu sortir, je suis crevé). 4- Les points à travailler : Tu dois revoir ta leçon -> Ok, je le note dans mon cahier de textes. (Bon bah il ne me reste plus qu'à louer de nouveaux bouquins au CRD, demander de l'aide sur les forums et réseaux sociaux et chercher des preps sur les blogs) 5 - Des questions ? Euh, non, non, ( mieux vaut pas montrer de faiblesse, il va me faire un rapport pourri et je ne vais pas être titularisé) Merci beaucoup pour vos conseils blablabla. MAIS Ne pourrait-on pas tout simplement montrer à ce pauvre élève, comment faire pour le trouver ce verbe !!!.. peut-être même qu'on pourrait lui montrer la technique de la forme négative ( bouh pas bien !!! même si ce n'est que temporaire) ?? l'histoire qu'il sorte la tête de l'eau avant d'avoir la maturité de comprendre réellement. ?? Je pense que pour ton PES c'est un peu pareil finalement (même s'il est plus vieux) : il aimerait bien voir ta fiche de prep à toi (pour enfin comprendre ce que tu attends de lui ) Il aimerait bien appliquer dans sa classe quelques recettes données par l'expert. Il aimerait que tu lui files une fiche de prep par jour qu'il applique sans stresser pour se concentrer sur sa posture, sa gestion de classe, sa voix... Les autres, il va les faire, ce n'est pas de la paresse, juste de savoir par lui même ce qu'il doit améliorer (ses préparations, sa posture, ses consignes ?...) J'étais PES en 2014. Depuis j'ai eu 14 visites. Toutes se sont bien passées, les visiteurs ont tous été bienveillants, sympas, encourageants. J'arrivais à les écouter quand ils commençaient par les compliments, la déception s'estompait et la discussion pouvait s'installer. Mais toujours la même rengaine (la même méthodologie face à la séance ratée : qu'en penses-tu ? tu aurais du dire ça à la minute 23 (oui, j'ai pas pensé, mais c'est évident) je te conseille de lire Goigoux (bah oui mais je l'ai lu déjà), et de te centrer plus sur tes objectifs dans ta préparation (euh... oui, tu pourrais m'envoyer ta prep pour me montrer, car je n'ai jamais vu de prep à part les miennes ou celles des blogs ? Non, Bon tant pis, merci quand même). CE que j'aurais apprécié lors de mes visites. - Le PEMF me voit sur 2 séances : Il m’envoie sa propre fiche de prep sur la première séance et nous débriefons uniquement sur les gestes pro : Comment j'arrive à mener une séance qui a priori est valable et ben écrite. Du coup, quand je la mène, je ne doute pas, je me concentre sur mes gestes, je suis globalement en réussite donc prête à entendre ce que je dois améliorer. J'en profite pour bien comprendre ce que je dois mettre dans mes preps à moi : je prends conscience de l'importance des objectifs, des consignes claires, de réfléchir aux dispositifs et matériels. Ensuite, pour la seconde séance : je la construis en l' annonçant à l'avance à mon PEMF. Il en écrit une de son côté. Lors de l'entretien, nous ne parlons donc que de la préparation, et ce qui a merdé par rapport à la prep. Nous pouvons comparer nos preps : je peux voir ce qui manque à la mienne, et aussi ce qui est pertinent (je perçois mes progrès c'est très important) je peux réellement comparer, voir de mes propres yeux ce qui aurait du être fait. je peux même prendre la fiche du PEMF pour refaire la séance si la sienne était vraiment ratée, et repart avec des billes concrètes !! ça ne répond surement pas à ta question de méthodologie mais bon, je trouve ça important que vous puissiez avoir quelques retours de PES (car il nous est malheureusement impossible d’émettre ce genre d'avis lorsque nous sommes encore stagiaire).
  8. 4 points
    moi un chien ... style un border collie ... qui m'aiderait à ranger les élèves quand ça sonne !!
  9. 4 points
    Je trouve dommage de dire que certains n'ont pas été correct avec Maman inquiète car je trouve que ce n'est pas tout à fait ça. J'ai suivi toute la discussion (avec les posts effacés) et j'ai trouvé que beaucoup ont exprimé ce qu'ils connaissaient à savoir les textes et règlements ou leur connaissance du monde scolaire. Comme ça n'allait pas dans le bon sens, ils se sont entendus dire qu'on se passerait de leur avis ! Une discussion, c'est aussi des gens qui ne sont pas forcément d'accord et qui ne disent pas ce qu'on a envie d'entendre. C'est aussi ça un forum. Bref, c'est dommage que la discussion n'ait été "admise" que pour les gens d'accord...
  10. 3 points
    Il faudrait commencer par cesser de s'extasier devant les gamins qui font glisser leur doigt sur un écran, leur donner une feuille et un crayon au lieu de leur coller un smartphone avant même de savoir lire et non seulement ils souffriraient moins mais en plus ils apprendraient à penser car savoir écrire c'est aussi savoir penser.
  11. 3 points
    Tu m'excuseras mais, bien qu'ayant été élève il y a bien longtemps, je n'ai jamais connu d'enseignant mettant des raclées à leurs élèves et la plus grande des bienveillances est l'exigence qu'on a pour eux, pour leur permettre de devenir quelqu'un. Il y a aussi de ça mais "pas que". En CM2, lorsque j'étais élève, nous étions 35 et pourtant, le niveau scolaire à la sortie était excellent. "De nos jours", même dans des classes à moins de 25, combien d'élèves ne font aucune erreur à un exercice, à une dictée ? Combien seraient capable de réussir des exercices ne serait-ce que proposés au début de ma carrière ? Là aussi, il y a des deux. Je me répète, mais actuellement, que de temps perdu en rituels, distributions de "métiers" inutiles, pourquoi distribuer tant de fiches au lieu de faire écrire UN exercice d'application, pourquoi accepter que les élèves assouvissent toutes leurs envies à tous moment, interrompant leçons et exercices, ... ? A mon avis, mieux vaut une heure bien employée que deux passées dans l'agitation et l'éparpillement.
  12. 3 points
    Le bureau, il me sert à corriger avec une relative ergonomie que je n’ai pas ailleurs. Absolument indispensable pour moi.
  13. 3 points
    Il y a longtemps que je suggère une grève du bénévolat. On est taillables et corvéables à merci, et sans aucune reconnaissance.; jour de carence (si j'attrape froid à la neige?), - 20% de pouvoir d'achat en 10 ans, et ou, il faudrait payer l'équipement pour les sports d'hiver. J'estime clairement ne pas en avoir les moyens. Ni ceux de partir faire du ski d'ailleurs,. Les cheminots, les routiers ont une "capacité de nuisance" quand ils font grève, et il n'y a que comme ça que ça marche. Nous, on fait grève si on fait grève...un petit jour par-ci par-là, et hop le lendemain on retourne au boulot. Grève du bénévolat pour se faire entendre, parce qu'il y a je ne sais combien de structures qui tiennent grâce à nous, de centres pour classes vertes, rouges, que sais-je. Ce serait une perte financière pour beaucoup de structures, et on finirait enfin par être entendus Mais comme on est des gentils moutons... Bien sûr on se sacrifie pour nos élèves, mais laisser pourrir la situation ne les aide pas sur le long terme non plus.
  14. 3 points
    ... ou elle n’a pas jugé utile ou urgent de l’utiliser. Le père disait qu’après avoir récupéré son fils, elle avait pris la direction de son domicile. il y a de toute évidence un double standard : l’enseignante — qui a certes commis une terrible erreur — « aurait dû » reconnaître les signes précurseurs, appeler les secours d’urgence, prendre sur elle de donner elle-même les soins préventifs disponibles, etc. ; la mère en revanche, dûment prévenue par l’enseignante et disposant des mêmes informations (et bien plus), en présence de signes plus marqués à mesure que le temps passait, serait en revanche une pure victime à laquelle il serait très injuste et insensible de reprocher les mêmes manquements.
  15. 3 points
    C'est différent, c'est une association privée qui décide de palier les manques de l'Etat. Là, on demande à l'école, lieu d'enseignement, et aux enseignants, d'organiser un petit déjeuner pendant le temps de classe. Et un petit déjeuner, c'est un bol de lait chaud avec un fruit et une tranche de pain. Ce n'est pas un problème d'argent mais de volonté familiale de faire partir son enfant le ventre vide. En aucun cas on arrangera la vie de ces mômes en se substituant à leurs parents, bien au contraire, d'autant que leurs parents, c"est la génération qu'on a déjà assistée. Il y aurait des solutions bien moins onéreuses pour régler ces problèmes de petit déjeuner (et tant d'autres) mais il faudrait renoncer à la démagogie.
  16. 3 points
    Nan mais on peut les fêter sans manger aussi... par exemple faire tourner des cartes d'anniversaire que les élèves signent tous (une feuille de canson pliée en deux, et on fait ceux des anniversaires d'été avant de partir en vacances.) Enfin je prêche pour ma paroisse, étant née en été et n'aimant pas les gâteaux Et aussi super parano sur la question des allergies... pauvre loulou.
  17. 3 points
    Oui, c'est une situation préoccupante et je pense que certaines possibilités intéressantes ont été données plus haut. Quelques remarques cependant : - Il est difficile de déterminer la bonne solution car nous ne savons pas l'origine de l'état de ta collègue (dépression "simple" ou graves problèmes personnels ou familiaux). - Fais bien attention de ne pas rentrer officiellement dans le jugement de son travail car c'est la partie de l'IEN et on pourrait te le reprocher. - Il est très tôt pour envisager les répartitions de l'an prochain et surtout pour te miner à ce sujet. Je suppose que tu as bien assez de travail par ailleurs comme ça ! - Je pense qu'il n'est pas normal que tu élimines les solutions CE1 et CM2. Pourquoi ces collègues auraient-ils doit à des privilèges qu'a priori ton école ne peut plus se permettre d'octroyer ? Je pense que tes parents d'élèves prennent une place trop importante dans le fonctionnement de ton école et qu'il est important d'y mettre le hola avant qu'ils ne t'empoisonnent la vie de l'école dans tous les domaines. Une enseignante est nommée sur l'école et il faut bien lui confier une classe et des élèves. Elle a le droit d'être malade et ce qui est anormal est qu'elle ne soit pas remplacée. Si ils trouvent qu'elle ne fait pas bien son travail (et ce n'est pas à eux d'en juger) ou si sa tête leur déplaît, laisse-les s'adresser à "qui de droit". Je ne sais pas quelles sont les relations que tu entretiens avec cette collègue, si tu es sa directrice depuis longtemps, mais prends le temps de discuter de "l'avenir" avec elle en l'appelant pour prendre de ses nouvelles. Prépare au préalable ta conversation pour être sûre d'être efficace et pas blessante. Il est important qu'elle ait conscience des problèmes potentiels au moment du choix des niveaux et on ne peut pas éternellement l'infantiliser en la bougeant sans s'occuper de ce qu'elle ressent de tout ça et nul doute qu'elle a déjà pensé à tout ça, si elle compte vraiment reprendre. Tu seras peut-être (sûrement) étonnée que ça débloque la situation et en tous cas, tu ne resteras pas dans l'expectative. Bon courage et tiens-nous au courant !
  18. 3 points
    Tout d'abord une pensée amicale pour tous ces collègues qui subissent de plus en plus la violence de certains délinquants qui n'ont rien à faire dans une école "classique"! Il faut aussi que le DASEN mette en place la protection fonctionnelle avec saisie du procureur (versant pénal)! C'est trop facile, une plainte unique (versant civil) permet à l'administration de se délester de "l'affaire"! Je rajouterai 3 choses: 1 l'école n'est pas obligatoire, c'est l'instruction, on peut très bien demander une instruction à la maison et les parents se démerdent! Pourquoi l'administration ne le fait pas? 2 de plus en plus d'enfants sont inclus dans nos écoles (loi Montchamps de 2005 et Peillon 2012) alors que leurs places sont dans des structures spécialisées style ITEP! 3 Sur l'académie de Toulouse lors des 1er RDV "carrière" (PPCR) il a été reproché à des enseignants d'avoir fait remonter des fiches RSST au CHSCT suite à ce genre d'incident! Je terminerai en disant que ces enfants là sont de véritables VRP pour les écoles privées!
  19. 3 points
    Plus que cela, il faut faire une demande de protection fonctionnelle à transmettre au recteur sous couvert de l'IEN qui doit donc être informé d'urgences. Rapproche-toi d'un syndicat qui te donnera aussi des conseils. Le directeur qui fait barrage, tu t'en moques. Tu te protèges toi et ta famille. Courrier type où tu précises en objet ta demande de protection fonctionnelle (formulée telle quelle). Tu portes à sa connaissance les éléments qui concernent ta situation, les faits dont tu as été victime. Tu ajoutes qu'au regard de tous ces éléments, tu demandes que te soit accordée sa protection fonctionnelle en application de l'article 11 du statut de la fonction publique qui prévoit que "la collectivité publique est tenue de protéger les fonctionnaires contre les menaces, violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages dont ils pourraient être victimes à l'occasion de leurs fonctions, et de réparer, le cas échéant, le préjudice qui en est résulté" . Formule d'usage Tu envoies à l'IEN qui transmet au rectorat, copie aux syndicats et à l'autonome si tu y es adhérente. C'est très efficace et ça bouge rapidement. Bon courage
  20. 3 points
    Je pense que nombreux ici sont celles et ceux qui comme moi ont connu les deux maternelles: celle d'il y a quarante ans où certes nos élèves étaient accompagnés pour grandir mais certainement laissés en partie en déshérence pour certains de leurs besoins ou de leurs envies que je qualifierais de "scolaires", et celle d'il y a vingt ans ou de nombreux jeunes enseignants se sont précipités dans une "primarisation" plus facile à gérer au détriment du jeu, de l'autonomie, de la motricité voire même de la récréation - je l'ai vu -. Je crois que nous sommes tout aussi nombreux et nombreuses à avoir élaboré chacun dans notre coin une sorte de "méthode mixte". Le problème est principalement aujourd'hui je pense l'absence d'une formation corrélée à l'expérience de terrain des "vieux" instits pour lesquels le besoin de l'enfant et la socialisation restent des priorités mais où l'envie d'apprendre n'est pas pour autant négligée. Combien reste-t-il d'entre nous? Combien de temps notre expérience sera-telle encore communicable? Je ne vois pas assez de jeunes filles et de jeunes gens qui débutent, auxquels je transmettrais avec plaisir et exemple ce à quoi je crois si profondément, cet "accompagnement éclairé" que nous pratiquons quotidiennement sans plus nous en rendre compte...
  21. 3 points
    Il y a eu aussi envers maman inquiète pas mal de commentaires qui la jugeaient en tant que maman,des remarques qui ont dû la blesser aussi. Le forum est un lieu de discussion mais on oublie souvent que derrière ces messages il y a des vraies personnes et qu' il faut se garder de juger trop vite. Pour ma part,même si au début de la discussion j avais tendance aussi à avoir un avis un peu hâtif sur cette histoire, au fil des messages de maman inquiète, j ai vu les choses autrement et je suis bien contente que ce rendez vous se soit bien passé.
  22. 2 points
    Bonjour, en CM, je travaille avec Faire de la grammaire au jour le jour de Picot et si tu prends l'ouvrage multi-niveaux, tu auras la différenciation à peu près faite. En Géo et en EMC, je bosse avec les RETZ mais il semble qu'en G2O et Histoire, ACCES est super. En anglais, il y a le site I love english school (là), tu crées un compte à partir de ton adresse académique et il y a tout de près en ligne. Il faut prendre un peu de temps au départ pour se l'approprier mais c'est vraiment bien. Voilà ce que je peux te conseiller sans oublier bien sur toutes les ressources sur EDUSCOL certaines sont vraiment bien. (en littérature par exemple). Courage et bonnes trouvailles à toi.
  23. 2 points
    Oh je me doute oui je n'ai pas vu de classe jusqu'a 34 mais 32 oui... Et j'ai personnellement fait 30... pfiou! Mais bon sécher l'école sera difficile en étant moi-même prof
  24. 2 points
    Quelle riche idée que d'exposer des représentants de la Loi en uniforme et donc clairement identifiables, désarmés et donc complètement vulnérables, aux possibles exactions d'individus hostiles à toute forme d'autorité, à la France et aux forces de l'ordre. Et bien sûr, le SNUIPP de trouver anxiogène pour les enfants la présence de "gardiens de la Paix"... Cela dit, quand les remarques du Maître sont vécues comme des agressions, de la discrimination, du racisme et quand l'école est considérée comme une garderie où l'on ne fait que critiquer l'éducation, la culture voire la religion des parents, effectivement la Police est perçue comme un ennemi supplémentaire. Ne serait-il pas plus judicieux de donner directement aux enseignants la possibilité de communiquer directement en cas de souci avec les fameux "agents de police armés patrouillant à l’extérieur"..? Bonne chance aux policiers dans ces écoles, encore une fois repérables et vulnérables. On prépare déjà les fleurs et les hommages..
  25. 2 points
    Coucou la compagnie! Je sens bien du dépit ça et là, et je le comprends tout à fait. Mais s'il y a bien un jeu imprévisible, c'est celui des concours! Certes c'est plus difficile de se projeter dans un avenir radieux lorsqu'on a oeuvré à limiter la casse plutot qu'à réussir son épreuve, mais il faut bien se dire que les épreuves difficiles le sont pour tout le monde! Vous pouvez être major de promo à 9/20! Le seuil d'admissibilité sera d'autant plus bas que l'épreuve aura été rude, alors ne baissez pas les bras et préparez les oraux! Surtout que mathématiquement, rien n'est joué même avec une admissibilité "de justesse". Donc ça vaut le coup de s'y remettre. Et comme le résultat dépendra de notre prestation comparée à celle des autres la seule chose qui nous appartienne est de donner le meilleur de soi même pour produire la meilleure prestation possible! Si 26 génies étaient inscrits en 3e voie avec moi, je n'aurai aucun regret à échouer en ayant travaillé à fond et produit le meilleur: ça fait partie des règles du jeu. Mais si je me pointais aux oraux mal préparée parce que je ne croyais pas être prise: quelle culpabilité en plus de la peine d'échouer!! Allez les amis!!!!! J'y crois à mort!!! Faut pas renoncer, quel que soit le ressenti post-écrits!! Plus que 3 jours avant les premiers résultats! D'après le listing, nous avons 2 Niçois et 2 Corses en lice! J'espère que vous viendrez partager votre joie d'être admissibles avec nous! Pardon de me répéter hein, mais je vois bien du découragement et ça, ça auto élimine une partie des candidats, alors je ne veux pas de ça pour vous!!! Il y a tellement de raisons hélas valables pour échouer que ce serait trop bête de se tirer une balle dans le pied tout seul!!! Hauts les coeurs, une fois de plus, et à vendredi pour les premières bonnes nouvelles!
  26. 2 points
    J'aime bien l'article, pas du tout orienté. Je cite : " Pourtant cette deuxième journée paraît indispensable. " Voilà, puisqu'on vous le dit, pas besoin de réfléchir, d'argumenter, de penser au CICE inefficace et qui coûte une blinde ou à la suppression de l'isf, non, pas besoin. Des fois, je me dis que le diplôme de journaliste doit être offert avec une carte LREM.
  27. 2 points
    Qui paie? Qui est responsable du lieu de stockage? Qui est responsable de la date de péremption? Qui est responsable du bon entreposage? Qui sait lire les dosages?
  28. 2 points
    Je viens de voir, à l'instant sur bfm, un bandeau "Emanuel Macron annoncera demain la scolarisation obligatoire à partir de 3 ans".... J'ai la berlue?
  29. 2 points
    Dans ce métier, on nous demande pas forcément de toujours penser par nous-même mais également de s'inscrire dans les principes de la République et de respecter les textes. Deux points qui sont fortement attaqués par la promotion d'une marque sous prétexte de vouloir prendre sa revanche sur le système qui nous fournit pas assez de moyens. Moi aussi j'hallucine que ce topic existe ET qu'en plus on y lise des arguments du type "chacun son opinion".
  30. 2 points
    Ca vous parait SI indispensable que ça le bureau ? Y êtes-vous souvent ? Même lorsque je reçois les parents, je ne suis pas à mon bureau (déjà parce que devant j'ai placé une petite bibliothèque), je préfère les recevoir sur la table ronde au fond de la classe, pour moi ça a une plus belle "image" de la relation école/famille que je souhaite mettre en place. Mon bureau me sert juste à avoir l'ordinateur et mon bordel. Je suis plus souvent sur la table ronde pour aider les enfants selon les besoins. D'ailleurs, quand les ramasseurs me demandent où ils doivent poser les cahier et que je leur dis "Sur mon bureau", dans 90% des fois ils posent les cahier sur la table ronde ! D'ailleurs, je suis en pleine réflexion pour supprimer mon bureau (mais où mettre l'ordinateur) car je trouve qu'il prend une place folle !
  31. 2 points
    Eh bien, disons que le regard critique (ici sur des pratiques commerciales) est peut être aussi alors une compétence sur laquelle on pourrait former les enseignants...
  32. 2 points
    Je n'ai pas dit ça, mais ce post a au moins le mérite de nous amener à nous questionner sur le coeur de notre métier. Je constate que de plus en plus de responsabilités nous incombent. Par faute d'un manque cruel de moyens et de volonté parfois, on nous rajoute des missions et des devoirs que nous nous empressons d'accepter car au fond, on est disciplinés ou fatalistes, je ne sais pas ... Je risque de faire hurler : Peut-être que si nous refusions les enfants avec des PAI aux protocoles lourds, on pourrait enfin taper du poing sur la table pour avoir un encadrement de la santé scolaire digne de ce nom. Au lieu de ça on nous culpabilise et nous comme des idiots on se laisse culpabiliser.
  33. 2 points
    Sur le fond, rien à redire. Sur les faits, cela va amener un problème quant à la fréquentation qui se fait aujourd'hui pour le plus grand bien-être de nos petits. Cela va également poser un souci aux communes qui devront augmenter leur budget pour des établissements privés et leur personnel. Sur l'avenir, j'envisage avec chagrin des établissements communaux qui ne seront plus des écoles, où les enfants seront encadrés par des ATSEMs, et surtout où il n'y aura plus d'enseignant. C'est ce qui existe partout ailleurs dans les pays de l'OCDE. Je crois que c'est une erreur mais je peux aussi me tromper - j'en ai fait d'autres -. Je crois profondément, peut-être parce que j'y bosse depuis quarante ans, à l'intérêt et à la qualité du système éducatif "à la française" pour la petite enfance.
  34. 2 points
    Directrice de séjour et d'accueil de loisirs j'avais une enfant avec un traitement de ce type en cas de crise ..... pas d'autre traitement efficace possible que de lui administrer par voie rectacle ..... jamais ça ne me serait venu à l'idée de refuser de pratiquer ce geste... j'ai eu de la chance elle n'a jamais été en crise sous ma responsabilité Enseignante ce serait identique. Si ce geste doit être fait il serait fait ....on parle bien de question de survie.... Et faut arrêter de délirer en osant parler de viol ou d' oser raconter qu'une autre solution peut être trouvée à moins de mettre du personnel médical dans chaque école ( je veux bien moi mais je n'y crois pas un quart de seconde) il n'y en a pas.
  35. 2 points
    Mouais. C'est une posture idéologique, ni plus ni moins recevable que l'idéologie inverse. Pour moi, il est important que les mômes soient, à un moment ou un autre, en contact avec des gens qui ont des rapports à la technique très différents, ne serait-ce que pour pouvoir faire leur propres choix ensuite. Or si l'on ne manque pas vraiment d'enseignants qui se voient eux-mêmes plutôt comme des "littéraires" ou des "artistes", ou qui voient mieux l'aspect créatif des légo que celui des robots, si les enfants sont plus souvent qu'à leur tour mis en garde contre les dangers de la technique, ils sont rarement en contact avec de vrais technophiles et mis en situation de vraiment s'amuser avec la technologie. Je suis d'ailleurs tenté de faire le même constat avec la science en général, y compris celle qui n'a rien à voir avec le moindre produit à la mode. Quelle proportion d'enseignants prend un plaisir aussi communicatif à jouer avec des opérations mathématiques ou à mener une démarche d'investigation qu'à lire une histoire ? Pour moi, on est tombé largement en-dessous d'un sur cinq, ce qui signifie que bon nombre d'enfants n'auront, au fil de leur éducation élémentaire, pas un seul exemple de rapport enthousiaste aux sciences parmi leurs maîtres. Alors on pourrait certainement préférer ne pas avoir besoin de faire appel aux gens d'Apple pour proposer une journée ludique d'initiation au numérique, c'est-à-dire d'avoir à la fois le matériel suffisant à l'école et des maîtres le maîtrisant parfaitement. Sauf que le matériel n'est pas là et que, bien trop souvent, même lorsqu'il existe, il reste dans les placards faute de support technique. Certaines villes proposent des musées qui remplissent parfaitement cet office. Ailleurs — ma foi, si Apple est seul à proposer ce genre d'activité, et gratuitement en plus, pourquoi pas ? Et s'ils en retirent une image positive et dynamique, tant mieux pour eux. Cela ne veut pas dire qu'il faut donner les clefs à la boîte, fermer les yeux et les laisser faire ce qu'ils veulent sans poser aucune limite. Je ne connais pas le détail de ces animations Apple et, si la question se posait, je vérifierais en amont qu'ils ne prévoient pas de séquence problématique. Mais pour ce qu'en montre le reportage, ça ne semblait pas être un problème particulier. Par ailleurs, l'argument de neutralité me semble d'une parfaite mauvaise foi dans ce contexte. L'Ecole des Loisirs est aussi une marque commerciale. Qui reprochera aux enseignants d'en faire la promotion en mettant ses produits dans les mains des tout-petits ? Ce sont de bons bouquins, dont l'enseignant estime qu'ils ont un intérêt pédagogique, et ça suffit. Pourquoi en irait-il différemment d'un robot ou d'une tablette informatique ? La question de la neutralité pourrait se poser s'il y avait plusieurs offres concurrentes, auquel cas il faudrait certainement réfléchir à des critères de choix objectifs. Mais en l'occurrence, pour ce que j'en comprends, c'est un peu Apple ou Apple. La concurrence est bien là pour fourguer des produits inadaptés au MEN (on a tous en tête les aberrations successives de l'informatique à l'école, y compris lorsqu'il s'agissait de favoriser outrageusement une marque comme Thomson...), mais pour proposer des animations sympa, ça se bouscule moins !
  36. 2 points
    Ouiiiiii bravo Laurence !!!!
  37. 2 points
    Par exemple : En cette période de mouvement, on t'annonce que le poste libre de ton école que tout le monde convoitait (et notamment ta meilleur amie qui, avec son barème, était sûre de l'obtenir) ... est au dernier moment bloqué PES ... et que ce PES sera ... un redoublant, qui a eu plein de problèmes dans son école actuelle ! Ton IEN t'annonce une inspection d'école. ...
  38. 2 points
    Je ne suis absolument pas d'accord. Quand t'as un gamin allergique, tu cherches à trouver des recettes que ton môme peut avaler. Et quand ça ressemble à un plat et bien, crois moi, le gamin est content. J'ai cherché longtemps à faire des gateaux sans oeuf, sans lait et sans arachide, j'ai fini par maitrisé mes recettes de gaufres, crêpes et autres , mon gamin savait que c'était exclusivement celle de papa ou maman qu'il avait le droit de manger. Cela n'a pas empêché des boulettes à l'école (comme à la maison d'ailleurs); type table mal nettoyée avec traces de nutella, bonjour urticaire... ou sortie piscine avec mon môme qui se lave au savon aux oeufs , merci l'anapen ...y aurait-il fallu qu'il ne connaisse pas le savon pour éviter ce genre d'incident???
  39. 2 points
    Ici, on reçoit des paquets à notre nom. On trie, on prend, on emporte à la maison, on garde, on remet quand on n'en veut plus, on a une looooongue étagère qui ne sert qu'à ça.... Ca me sidère de lire ce que tu décris...mais j'ai déjà bossé dans une école comme ça où je n'avais RIEN....
  40. 2 points
    Ici, cette année (et j'ai l'impression que, malheureusement, ce n'est qu'un début), je me trouve surchargée de réunions (stériles faut-il le préciser), de paperasses (plus ou moins imposées "en douceur" par la direction), de rattrapage de prérentrée/solidarité, d'anim péda les mercredis aprèm....Bref, je n'en peux plus des 108h. Ben oui, on bosse...mais dans les faits, si on compte VRAIMENT, ben, 108h uniquement de conseils de maitres/cycles/anim péda/magistère/rv parents, ça fait un sacré nombre de midis/soirs/mercredis..... J'aime vraiment beaucoup mes journées avec mes élèves, mes moments de préparation quotidienne/corrections/projets etc.... Mais je trouve qu'effectivement, le système est mal fichu. Ca sert à quoi de nous faire faire ces 108h EN PLUS de notre vrai travail, qui est de tout mettre en œuvre pour nos élèves????? Et puis, aucun soutien, jamais de la hiérarchie, aucune reconnaissance.... Je vois de plus en plus de collègues qui essaient de se ménager en classe, pour pouvoir gérer tout ce qu'on a à faire....au détriment parfois des élèves, qui méritent notre temps..... Bref, je suis dépitée de voir comment le métier se transforme.....et essaie de laisser tous ces soucis là où ils doivent être...mais c'est difficile....
  41. 2 points
    Il ne faut pas se leurrer une seconde : ces assises de la maternelle ne sont que la vitrine bling bling d'une destruction en marche de la maternelle telle que nous la connaissons aujourd'hui et dont l'objectif caché est de faire de grosses économies.Elle va se faire en plusieurs étapes : 1) on commence par constater que le statut des Atsem est trop flou et leurs fonctions peut valorisées 2) on pond un décret qui donne toute sa place aux Atsem au sein de la communauté éducative 3) on s'entoure d'éminents spécialistes qui clament à ceux qui veulent l'entendre que le plus important pour qu'un enfant se développe harmonieusement, ce ne sont pas les savoirs académiques, mais le regard bienveillant qu'on pose sur lui. 4) on décrète que la maternelle doit être obligatoire dès 3 ans 5) on fait mine de se rendre compte en parallèle que 13 par classe c'est mieux que 30. 6) ah bah mince, ya pas assez de PE 7) c'est pas grave les atsem savent faire 8) ah bah les atsems sont des agents territoriaux, c'est embêtant 9) meuh non, la décentralisation toussa toussa c'est génial, on a qu'à dire que la maternelle sera gérée par les collectivités 10) oui mais à cause des baisses de dotations de l'état, ya plus de sous sous dans la popoche des collectivités ?!? 11) et ben, idée de génie : on a qu'à faire payer les clients, pardon, usagers... après tout, bientôt, il ne payeront plus la taxe d'habitation, non ? Bon alors, de quoi ils se plaignent ? A suivre ....
  42. 2 points
    Pour simplifier les recherches, nous avons mis à disposition des collègues des petites listes des communes étant revenues à 4 jours en septembre 2017 et celles repassant cette année, si ça peut vous aider ... Liste des communes étant repassées aux 4 jours en 2017 Liste des communes repassant à 4 jours en septembre 2018 Liste des communes en attente de décision
  43. 2 points
    Merci vous êtes vraiment très gentille et vos élèves ont de la chance de vous avoir même si je ne vous connais pas... C'est comme même grâce à vos conseils vous, barbotine, coccinutella,GdM et pleins d'autres que j'ai pris conscience de beaucoup de choses même les commentaires qui étaient négatifs m'ont aidé aussi. Si parfois je me suis emportée je me suis excusé et je tiens encore une fois à m'excuser si j'ai pu (indirectement) ne pas être correcte avec certaines personnes. Je reviendrais lundi puisque j'ai rdv pour mon aîné. Passez tous un bon week en.
  44. 2 points
    On se fiche clairement de vous! On noie le poisson... Je peux te dire que si mon enfant devait vivre cela je serai un peu plus virulent. Une plainte collective peut être déposée, des fiches RSST peuvent être remontées au dasen, un signalement peut être fait à la fois aux services sociaux et au procureur, et surtout, en informer la presse! Il y en a marre d'être bienveillant avec les fauteurs de trouble et maltraitant avec les autres enfants qui voient, entendent et vivent des choses inadmissibles!! La pédagogie ne soigne pas! Merci au passage à ces politiques de casser, détruire tout l'enseignement spécialisé au profit de "l'inclusion". Quel merveilleux effet d'aubaine pour toute cette clique dépourvue d'humanité. Car cette inclusion aveugle sans moyen est une plaie pour notre institution! Mais du pain béni pour les institutions privées, ces enfants sont de véritables VRP pour les écoles privées!
  45. 2 points
    Bonjour, Je peux te parler de mon expérience. Profil similaire, adjoint, dirlo, remplaçant.... cette année en ulis école. Si je ne possède pas le capa sh ou cappei, j'ai toujours eu une "sensibilité" pour les élèves extraordinaires. Ce point est important car c'est cette sensibilité qui t'aidera à tenir le coup les jours où tout semble compliqué... En ce qui me concerne, je dirais qu'il y a autant voire plus de boulot dans le spé avec 12 élèves en ulis école que dans une classe ordinaire à 25. Il faut gérer les comportements, les attitudes, les difficultés d'apprentissage, les troubles des uns et des autres, parvenir à travailler dans un climat serein et avoir le souci de faire progresser chaque élève. Donc, du sur mesure au niveau de travail proposé, donc beaucoup de travail de préparation. Ensuite, tu es personnel ressource, parfois tu prépares des supports pour aider les élèves en inclusion, tu te rends disponible pour conseiller les collègues sur les adaptations à mettre en place, bref, c'est encore un autre axe du travail du coordonnateur d'ulis qui prend du temps. Les inclusions sont parfois une belle blague. Dans mon école, les collègues ne veulent pas des "ulis" porteurs de tous les maux et des difficultés de l'école. Les problèmes de récré? ce sont les ulis, Les pbs de comportement en classe de référence? ils sont générés par les ulis. La mauvaise réputation de l'école? Il y a trop d'ulis. Il n'y a plus de papier dans la photocopieuse? Surement un coup des ulis! (là, je blague mais bon....) et comme en tant que coordonnateur, tu veux quand même que le dispositif fonctionne, tu t'adaptes, tu t'adaptes à tout: aux collègues qui décident de prendre tels ou tels élèves aujourd'hui à telle heure parce que bon, ils ont un projet de ceci dont ils ont omis de te parler.... et l'inverse aussi: ils ne les prendront pas parce qu'ils ont changé d'emploi du temps. Si le coordonnateur a du temps libéré (pas d APC) ce temps n'est pas suffisant (en ce qui me concerne mais peut etre parce que je ne suis pas "pro", je débute) pour analyser les éval diagnostiques, rédiger les Geva-sco, les PI, les AAS, faire des éval formatives et sommatives, gérer les relations avec les familles, les partenaires... Bien souvent, j'ai passé des we à bosser sur des docs administratifs et ensuite à préparer mes plans de travail, là encore, rien de comparable avec une classe ordinaire où l'on met en place une péda différenciée. En ulis école, on adapte les supports, la façon d'enseigner, on est dans le sur-mesure, je dirais, mais j'en fais peut être trop? Ensuite, oui, je trouve que l'on a une relation privilégiée avec chacun, moins d'élèves a au moins cet avantage et c'est très positif mais en même temps, ce sont des élèves qui sont plus en demandes d'attention, de relation privilégiée avec l'enseignant, ce sont des élèves qui ont parfois (souvent dans mon cas) des parcours de vie compliqués. Enfin, mea culpa envers mes collègues du spécialisé car à une époque (et je ne dis pas que tu raisonnes ainsi), j'ai eu un raisonnement de pensée qui se résumait à: - 12 élèves au lieu de 25, c tranquille, - faire du français et des maths, c'est pas compliqué, - tourner à 2 élèves parce que les autres sont en inclusion, c cool.... Alors que la réalité est CLAIREMENT différente et beaucoup plus compliquée! Parce que le travail fourni est très important, parce que parfois (souvent) tu sors de ta classe épuisé, parfois tu as envie de chialer dans ta voiture car c'est trop compliqué, parfois tu sors de l'ulis sur ton petit nuage parce que tu as trouvé le petit truc qui fait que ça fonctionne! Ensuite, et je pense que je suis maso, même si c'est compliqué, j'aime ce que j'ai découvert et cela restera une expérience attachante, enrichissante mais épuisante. BRAVO aux collègues du spé, qui s'engagent dans cette voie. J'espère avoir un peu éclairé ta lanterne et ne pas t'avoir trop effrayée, je laisse la place aux collègues pour t'en parler à leur tour.
  46. 2 points
    C'est le propre d'un forum, on réagit avec les éléments qu'on a
  47. 2 points
    De toute façon le débat du rythme de l'enfant déborde largement du cadre scolaire. C'est plutôt le rythme de l'enfant dans la société en général, où on ne prend pas/plus le temps de... un rythme calqué sur celui des adultes, où dès le réveil c'est du "vite", "dépêche-toi", "pas le temps"... Bref, de quoi discourir des heures et des heures, et là, on s'écarte du sujet!
  48. 2 points
    Mais aviez-vous PENSE à écrire dans le RI que les enfants doivent REFLECHIR et TRAVAILLER à l'école?????? Purée, c'est gravissime un ien comme ça....Ce sont les mêmes parents qui, ensuite, vont mettre leurs enfants dans le privé, parce que "là bas, ils les vissent".....
  49. 2 points
    J'ai un peu de mal à croire qu'ils n'aient trouvé personne pour y aller... Ont-ils vraiment fait tout ce qu'il fallait ? En ce qui me concerne, j'ai eu ma période classes découvertes (une dizaine d'années) : j'ai fait des classes de mer, des classes astronomie, des classes musique, des classes volcan. C'était devenu une tradition de partir chaque année... Mais maintenant c'est terminé. Aujourd'hui, à l'école, je fais ce pour quoi je suis payé et rien de plus... Je vais à l'école, je fais mon travail, je participe aux réunions, puis je rentre chez moi. Et je ne fais rien que je ne suis pas obligé de faire.
  50. 2 points
    Oui, un Brayan avec un A. Et cette année, en bonus, une Andgelina avec un D.
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00