• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.

Top du site


Contenu populaire

Affiche les publications les plus populaires depuis 23/02/2017 dans Messages

  1. 2 points
    Je croyais que c'était un sujet sur les fleurs de Bach ! Encore une appli dévoreuse de temps !
  2. 2 points
    Je suis tout a fit d'accord avec vous. On sait très bien qu'il y a certaines intentions derrière cette circulaire. Leur intention est d'inclure tout le monde. Je rejoins les propos de Basern. Si on les a orienté en Ulis, c'est qu'il y a une raison sinon on les laisse dans leur classe et on différencie. Moi, je fonctionne à l'ancienne. 1er : ce n'est pas évident de faire des inclusions avec des classes à 30. Parfois, les collègues ont des élèves qui pourrait relever de l'ulis. On a eu une nouvelle classe, jai pu en faire quelques uns mais on la perd. Donc l'année prochaine, cela ne sera pas évident de faire des inclusions. En plus, on manque de matériels (tables et chaises). J'ai des collègues qui ont juste assez de table pour leurs élèves. 2ème. Je réfléchis au bien être de l'élève. Je ne fais pas des inclusions parce qu'un texte dit qu'il faut faire des inclusions. Si je sens que l'élève ne sera pas bien avec un autre enseignant et avec les autres, je n'inclus pas. Comme il a été dit, ce sont des élèves qui arrivent en ulis avec une mauvaise image d'eux-même, un manque de confiance en soi. La première chose, c'est de leur rendre confiance en eux. Si on les met dans leur classe de référence, ils vont vite comprendre qu'ils n'ont pas le niveau. En ulis, on efface toutes ses différences. J'ai été inspectée a mois de décembre. L'inspectrice voudrait m'envoyer la conseillère ASh pour "améliorer mes inclusions". Elle a aussi insinué que je devrais inclure mon élève autiste. Mon élève autiste est de 2007, sa classe de référence serait le ce2. Or il n' a pas du tout le niveau ce2, on est dans l'apprentissage de la lecture. Avec lui, on a un fonctionnement complétement différent. Qu'Est-ce qu'il irait faire dans une autre classe ? Quand j'en ai parlé au collègue de CE2 il m'a regardé . De plus, je ne veux pas lui multiplier les référents. Ce sont des élèves qui ont besoins de repères. Avant avec la clis, on était leur maitresse, leur référent. Avec l'idée qu'ils sont dans une classe de référence et qu'ils vont avec la maitresse d'ulis pour travailler certains domaines. C'est qui leur référent ? Ce sont mes avis, mes ressentis par rapport à cette circulaire. Je trouve qu'elle ne va pas dans le sens des élèves.
  3. 2 points
    La FCPE, une fédération particulièrement nocive....qui ne représente personne.
  4. 2 points
    Parce que justement ils en ont beaucoup et sont nombreux à en avoir Si on ramenait à la normale le nombre de points cela vaudrait pour tous mais léserait moins les célibataires qui veulent muter pendant des années. Si la séparation de conjoints 1 an équivalait à par exemple à 4 demandes successives de célibataire cela continuerait à favoriser les RC tout en permettant de temps en temps à un célibataire de muter. Les PACS de convenance seraient moins nombreux, les dossiers médicaux peut être aussi qui sait (même si je me doute bien que l'air basque est plus sain que l'air de l'IDF) et donc cela s'équilibrerait. Il faudrait voir aussi peut être à ne pas placer le statut d'auto entrepreneur sur le même pied que le statut de militaire niveau mutation Bref une remise à plat du système permettrait à tous de savoir dans quoi ils s'engagent avant d'espérer une possible sortie du département.
  5. 2 points
    C'est comme tous les ans dans ce post, ceux qui ne sont pas en rapprochement de conjoint n'ont pas le droit se plaindre... Ils expriment juste leur désarroi et se prennent "oui moi je fais tant d'heures de trajet... Oui moi j'ai tant d'enfants..." Ils n'ont donc pas le droit de souffrir aussi? Ils n'ont pas de conjoint et pas d'enfant, et certainement pas par choix mais parce que la vie a fait que... Et donc ils n'ont pas le droit d'être en souffrance, désespéré, perdu, après ce nouvel échec? Personne n'a le droit de juger la situation des autres que ce soit en RC ou non. Les convenances perso veulent juste faire part de ce qu'ils traversent et ils ont le droit de s'exprimer sans se bouffer qu'ils n'ont pas de conjoint ou d'enfant, certains le vivent déjà assez douloureusement sans qu'on ait besoin de leur rappeler... Le message est juste : le système est injuste, peu importe sa situation perso! Tous les ans je vois quelqu'un sur ce post qui attend sa mutation et ça fait maintenant 12 ans!!!!! Mais 12 ans quoi!!!! C'est vrai c'est quoi 12 ans dans une vie d'un célibataire sans enfant ? Ben oui, rien, il n'a pas le droit de l'ouvrir, ni de se plaindre, il y a pire...
  6. 2 points
    très drôle !!! je vous rassure il ne m'a pas embauché , il ne sait même pas que j'existe et que j'essaie de convertir les gens à son programme !! je fais ça par convictions et parce que j'ai envie d'être actrice d'un changement !!!! si je vous dis que je suis en train de faire des tableaux comparatifs des programmes des candidats sur les autres thématiques que l'école et que plus j'avance plus j'ai envie que Mélenchon passe vous me croyez ? Je peux vous dire qu'il y a des choses dans les programmes des autres que je ne veux surtout pas voir se mettre en place ...; Bref , le livret santé est paru, faut que j'aille le potasser !!
  7. 2 points
    Bon allez avouez... qui n'arrête pas d'aller sur iprof voir s'il y a des changements?
  8. 2 points
    Je ne pense pas que l'alliance ratée soit une question d'égo mais une question de programme. Sur l'Europe et la nouvelle constitution par exemple, il y a des divergences profondes. Quand un traité européen est signé, les nouvelles lois doivent être écrites dans la constitution de chaque pays. Mélenchon veut écrire une nouvelle constitution pour virer ces traités, et notamment celui de Lisbonne qui impose aux pays de s'endetter auprès de banques commerciales (privées) à des taux élevés au lieu d'emprunter à la banque centrale à un taux bien plus faible. C'est ce système d'emprunt qui fout la merde en Europe (au profit d'organismes privés!!!). Les pays empruntent pour rembourser les emprunts, c'est sans fin. S'en affranchir, c'est la clé de voute d'un nouveau système économique qui fonctionnerait mieux. Cela ne signifie pas s'affranchir complètement de l'Europe (et je pense que l'espace Shengen a encore de beaux jours devant lui quel que soit le futur président), simplement retrouver une souveraineté économique au service des nations et pas des banques privées. C'est sur ce point que Mélenchon ne veut pas céder, car il a des électeurs qui comptent sur lui derrière. Et c'est principalement sur ce point qu'une alliance avec le ps est impossible (le ps qui est en train de privatiser la verbalisation des excès de vitesse au lieu d'embaucher des agents assermentés).
  9. 2 points
  10. 2 points
    Dans les pays où l'éducation est une priorité (pays scandinaves, Pays-Bas, Canada...), les étudiants choisissent très tôt s'ils veulent étudier des matières "pures" ou des matières pour enseigner. Du coup, ceux qui souhaitent s'orienter vers les carrières de l'enseignement sont plongés dans diverses méthodes pédagogiques, étudient la didactique, bien avant les sacro-saintes matières. Ils font des immersions sur le terrain, et savent assez rapidement à quoi s'attendre. Bref : les futurs profs bénéficient de plusieurs années de formation en fac, et ne découvrent pas le métier lors de leur première affectation. En France, on est des pros de la "matière", mais suffit-il de maîtriser son sujet pour l'enseigner ? Tant que le recrutement sera ce qu'il est en France, tant qu'il y aura différents corps d'enseignants, ce sera la mouise. Et puis, dans les pays où l'éducation est la priorité, les profs sont bien payés.... et bénéficient de formation continue digne de ce nom.
  11. 2 points
    Je te trouve dure là quand même! Donc si je suis ton raisonnement, les enfants peuvent être embêtés, traumatisés pour certains, il faudrait juste l'accepter parce-que l'enfant "enquiquineur" est en souffrance? Donc si on va plus loin, les délinquants qui agressent dans la rue, qui torturent des personnes âgées ou autre, on doit aussi l'accepter parce-que ces pauvres choux sont en souffrance? ou on eu des problèmes dans leur enfance? Je suis d'accord avec le fait que ces enfants ont besoin d'aide, mais en tant que parents on n'est pas assistantes sociales, et on ne fait pas des enfants pour servir de défouloir à ces enfants-là! Et souvent quand les enfants ont atteint un certain age, c'est triste à dire, mais malheureusement on ne peut plus faire grand chose pour récupérer les dégâts qui sont trop anciens.
  12. 2 points
    On est en train de vouloir intellectualiser à outrance notre boulot sauf que c'est un travail de terrain. Plus que de longues études, il demande de l'apprentissage. Il faut savoir parler à des gamins et les gérer avant de les instruire et ce ne sont pas des Masters qui aident en cela. Effectivement, le recrutement à Bac+ 10 000, éloigne du métier des gens qui auraient la "fibre" mais il faut pouvoir se permettre de si longues études...
  13. 2 points
    Le CP c’est la Grande Ecole. Un nouveau continent plein de grands indigènes remuants, énergiques, très forts et un peu inquiétants….dangereux ? Alors dans la cour de ce nouveau monde on reste entre soi, dans un petit coin, avec ses copains-copines de l’ancienne maternelle où on était les plus grands, les rois. La Maîtresse est la Divinité protectrice et la classe le refuge. On possède maintenant suffisamment de vocabulaire pour en acquérir de plus en plus et de plus en plus vite, ce qui permet de comprendre une foule de nouvelles histoires, aborder tout plein de nouveaux domaines et la pensée ne pouvant se concevoir qu’avec des mots (sinon on ne décolle pas de l’émotion), les concepts peuvent enfin se construire. Un an avant encore, on ne comprenait pas bien pourquoi ça c’est bien et pas ça, on avait du mal à comprendre que les conséquences avaient des causes et que les faits les actes, avaient des conséquences. Maintenant on est grand, on réalise, on découvre tout un tas de principes comme autant d’outils pour avancer encore. Jusqu’à 5 ans nos petites mains comportaient plus de cartilages que d’os et on avait beaucoup de mal en motricité fine et c’était bien normal. Là, à 6ans, la petite main devient capable de maîtriser le crayon et on a son premier cahier !!! La maîtresse nous a montré des radios de petites mains pour nous montrer et nous expliquer ! Certes au début c’est dur de dessiner des lettres en cursive mais bon, on a des grosses lignes et quand on réussit, parce qu’on finit par réussir ( !), on reçoit un nouveau cahier avec de plus petites lignes. Nouveau défi. Mais maintenant on est grand, on a des cahiers de grands et on est très fier ! On arrive à recopier quelques lignes que la maîtresse a écrites au tableau et c’est beau. Au début c’est long parce qu’on s’applique, mais tous ces compliments quand on a terminé, c’est trop bien. Et puis avec ses nouvelles petites mains qui se sont formées et ces doigts que l’on contrôle enfin, on peut maintenant maîtriser les ciseaux, cet outil étrange jusque là, avec ses deux lames que l’on arrivait jamais à bien synchroniser et qui déchiraient plus qu’elles ne coupaient. Maintenant on est les chefs des crayons et des ciseaux et on a de beaux cahiers et on fait de chouettes découpages. Reste la colle. Bon on en met toujours trop mais c’est parce que nous en CP, on est généreux, on ne compte pas. La lecture aussi c’est très dur. Toutes ces lettres qui se prononcent et qui finissent par faire des mots et des phrases qui ont un sens, c’est très compliqué mais quand on y arrive on est très très fort. C’est Champollion, on a accès au monde encore inconnu des Grands. Et puis la maîtresse elle nous donne de très jolies fiches d’exercices et on apprend tout plein d’histoires que maintenant on comprend et puis si on ne comprend pas on arrive à trouver les mots pour poser les bonnes questions. C’est chouette le CP. Maintenant dans mon cartable j’ai des fichiers d’exercices et une trousse, Ma Trousse. Je dois faire bien attention car c’est mon trésor. J’ai mes crayons, mes stylos, ma gomme, mon taille-crayon, ma règle et mon bâton de colle et je dois bien penser a toujours les avoir. Et puis j’ai mes feutres, mes crayons de couleurs que je m’applique à toujours bien tailler mais c’est pas facile parce que des fois la mine se casse dans le taille-crayon mais la maîtresse est toujours là pour me sortir de cette situation incompréhensible et incapacitante. On fait tous des progrès, on a des métiers dans la classe, il y a des roulements, c’est chouette. En janvier-février on a tellement appris de nouvelles choses qu’on sature et la maîtresse s’arrache les cheveux parce qu’elle pense qu’on n’avance plus et qu’on ne saura pas lire à la fin de l’année si on continue comme ça. En fait on trie tout ce qu’on a emmagasiné dans notre cerveau depuis la rentrée et ça prend un mois ou deux. Et puis vers mars-avril on redémarre et là les progrès sont fulgurants. On a beaucoup fait les mêmes choses cette année et la maîtresse en avait parfois assez de répéter tout le temps, mais elle, elle va à la gym le mercredi après-midi et ça ne la dérange pas de faire toujours les mêmes mouvements. Ben nous on est comme elle, on s’entraîne, on est des sportifs de la lecture, de l’écriture, du calcul, de l’école des grands. Le CP c’est une année qu’on n’oubliera jamais, c’était notre entrée dans le monde des grands, on a reçu des armes et tout plein d’outils et la maîtresse nous a guidés et encouragés, nous a appris à utiliser tout ça pour bien grandir, apprendre encore et réussir enfin. En CP on est devenu de vrais guerriers !
  14. 1 point
    Voilà, voilà, il est paru! Vu les sondages "non officiels", il me semble qu'il est en bonne passe pour surpasser en pourcentage le vote FN et se retrouver au 2ème tour. C'est le seul qui vise pour moi l'évolution de l'école avec le retour du RASED, d'un atsem par classe en maternelle, pas plus de 20 élèves en maternelle et des moyens +++ pour le cp et ce1, l'arrêt des apc et revalorisation des salaires... Voici le lien du livret! https://avenirencommun.fr/le-livret-education/
  15. 1 point
    Mais Leene ce sera grâce à l'action de ce gouvernement qui a largement dégagé le chemin (Décret sur la modification de nos ORS, rythmes scolaires, décret sur la modification de notre évaluation, Loi Notre...). Je vois déjà certains syndicats comme le Sgen ou l'unsa, ressortir leurs drapeaux poussiéreux pour lutter contre une évolution qu'ils ont contribué (et même voulu!) à mettre en place!
  16. 1 point
    La management n'est pas une dérive productiviste ; ça c'est l'image que tu en as. Si tu regardes les diverses définitions, le but est d'atteindre ses objectifs. Et dénigrer le management est le reflet de la déconnexion du système éducatif avec la réalité. je me répète mais ça eu fonctionné il y a 50 ans mais aujourd'hui c'est inopérant compte tenu de l'évolution du métier. Le management est une discipline relativement récente qui se confond avec la gestion d'entreprise. Il a pour vocation la planification, l'organisation, la direction et le contrôle d'une organisation afin qu'elle atteigne ses objectifs. Ensemble des techniques de direction, d'organisation et de gestion de l'entreprise.
  17. 1 point
    t'en connaît du monde à chaque fois pour contrer les chiffres officiels de l'Europe???
  18. 1 point
    voir le lien que j'ai mis sur un autre post et qui montre que les pays avec des journées raccourcies à l'école (Allemagne, Finlande, Danemark, Suède, Pays-Bas...) ont un taux d'emploi des femmes supérieur à celui en France. Cet argument n'en est pas un !
  19. 1 point
    Demande au ministère de quoi tu as besoin, il t'organise une formation magistere pour te dire comment t'en passer....
  20. 1 point
    Je prends note On en reparle quand on aura les réponses
  21. 1 point
    En gros : non seulement on s'est fait "enfler" pendant 5 ans, mais en plus, on va nous faire le chantage de : "On ne peut pas revenir en arrière car on risque d'avoir pire." On s'est vraiment fait lobotomiser pour réagir ainsi ! Personnellement, j'ai du mal à croire qu'on puisse vivre pire, question "rythmes", et surtout, à la fois que conserver le mercredi travaillé empêche de voir amputées les grandes vacances, mais également et que regagner ce jour off vital débouche forcément sur un raccourcissement des grandes vacances. Donc j'affirme qu'on peut revendiquer de retrouver notre mercredi tout en luttant pour ne pas voir les grandes vacances réduites. Ayons un peu de courage, enfin !
  22. 1 point
    J'ai fait les deux et je souhaite tout comme toi revenir à l'élémentaire. Certes, il y a plus de corrections, mais les contenus me manquent. Et puis les corrections, même si ça peut lasser, on peut les faire au calme... En maternelle, outre le bruit, l'agitation permanente, je suis constamment sur le qui-vive : vite il faut changer d'activité parce qu'ils se lassent, vite donner un groupe à l'ATSEM pour qu'elle commence à les habiller pendant que je garde l'autre, attention un tel est parti dans le vestiaire... ouille un tel a fait tomber tout le matériel par terre, mince où est le chausson de trucmuche et vas-y que je le cherche à quatre pattes... non, je n'en peux plus, je dois me faire vieille... Depuis que je suis en maternelle, j'ai l'impression de passer mes journées rouge, transpirante et échevelée Pourtant le contact avec les maternelles est super, mais c'est trop physique et usant pour moi.
  23. 1 point
    Le GDID, se unsa, sgen cfdt et Macron même combat: autonomie des écoles et statut du directeur chef d'établissement recruteur...C'est sûr avec ce genre de régression les enfants apprendrons mieux et progresserons plus vite. Comme pour les rythmes ou l'école inclusive, on décentralise et on prépare les équipes à porter le chapeau de l'incompétence des politiques qui nous gouvernent.
  24. 1 point
    Totalement d'accord avec toi. Les convenances persos, on a aucun moyen de cumuler des points, à part nos 5 pts par refus! Alors ouais, on a peut être pas de gamins ou de mecs dans un autre département, mais on a quand mêmes des racines, des parents... moi ma mère est décédée depuis que j'ai quitté Lyon et tous les jours, je me dis que j'aurai du galérer encore qqes années à obtenir mon concours à Lyon et au moins être auprès d'elle. Mais non, j'ai postulé et j'ai été reçue dans les Yvelines et je vais y rester toute ma vie !!!
  25. 1 point
    Sans compter que, à niveau de formation égal, nous avons beaucoup moins de perspectives d'évolution de carrière que les salariés du privé. Au final je pense donc que nos retraites ne sont pas un privilège mais au contraire un élément compensateur.
  26. 1 point
    C'est dingue quand même de ne pas y croire malgré tout cela.
  27. 1 point
  28. 1 point
    J'attends aussi même si dans le 93 il n'y a pas de lien à cliquer 😒
  29. 1 point
    Personne ne dit qu'il ne faut pas "apprendre" à écrire mais on peut s'interroger sur la définition de "bien écrire" et ( est-ce simplement bien tenir son stylo et être lisible ou être capable d'écrire en cursive minuscules et majuscules ?) Tout le monde n'est pas d'accord...
  30. 1 point
    Bon allez, avouez, on est combien à actualiser régulièrement son i-prof depuis les messages de ce matin ?
  31. 1 point
    Mayre: Je suis moins sévère que toi... Dans le sens où Les insoumis, qui se sont évertués à voter Hollande pour contrer Sarkozy ont été tellement déçus qu'ils ne veulent pas reproduire la même chose avec Hamon. Au-delà des programmes, ils n'ont pas du tout envie de croire aux "paroles" de quelqu'un qui ne semble pas "prêt" alors que Mélenchon fait une campagne absolument formidable de précision et de transparence. Il ne sont pas "prêts" à croire un candidat qui va reprendre une partie des personnes qui ont travaillés dans le gouvernement Hollande... Imagine Mélenchon s'allie avec Hamon et que Hamon nous la joue à la Hollande? Il perdrait définitivement son électorat et surtout, surtout, aurait abaissé et fait taire des idées importantes pour... rien... Il ne veut pas prendre ce risque.
  32. 1 point
    Au hasard, ceux occupés par les copains de l'administration....
  33. 1 point
    avec ça par contre, je suis bien d'accord !! La finance, ce n'est pas qu'EUX, c'est NOUS tous qui faisons des choix de consommation qui vont dans le sens des multinationales. Et nous sommes des millions. Que dis-je ? Des milliards. Notre argent fructifie et nourrit des sociétés financières. Quand on allume la lumière, quand on prend un crédit, quand on achète une bagnole, quand on fait le plein d'essence, quand on achète quoique ce soit chez Amazon ou la Fnac, quand on va au supermarché acheter de la marque distributeur, du Danone, du Nestlé ou du Colgate, quand on achète le dernier smartphone, quand on place notre argent sur une assurance vie aussi petite soit-elle, quand on regarde la publicité, quand on paye pour voir un match de foot, quand on va au ciné, on est partie prenante de ce monde tout-puissant de la finance. Ce pouvoir, c'est NOUS qui le leur donnons, par nos comportements. Pour changer ce monde de la finance, changeons déjà nos modes de consommation et même nos modes de vie. Consommons moins et mieux, local, frugal. Je sais, pas très glamour, mais le changement ne viendra pas d'en haut, mais de chaque citoyen. PS : Ne t'inquiète pas que MLP, millionnaire et même multi-millionnaire par son père, a des assurances vie bien fournies et qu'à ce titre elle est une grosse actionnaire. Sans compter sa petite collection de napoléons qu'elle affectionne particulièrement. Bien sûr elle ne paye pas l'ISF. Le monde de la finance, elle y est enfoncée jusqu'au cou. Sa prouesse est de faire croire qu'elle est du côté des "petits".
  34. 1 point
    Le mercredi a ajouté, de fait, au moins 1/2 journée de collectivité. Ca n'a fait qu'alourdir leur emploi du temps. Ils sont épuisés : oui, c'est la faute de la semaine des 4 jours 1/2.
  35. 1 point
    Quand un pauvre achète un paquet de pates, il paye autant de TVA qu'un riche. C'est en cela que je trouve cela injuste. Pour aller plus loin sur le sujet de la TVA : http://www.inegalites.fr/spip.php?article1420 On voit que "les taxes indirectes telles que la TVA, la taxe sur les produits pétroliers, etc.., représentent près de 17 % des revenus des plus démunis, deux fois plus que pour les ménages les plus aisés."
  36. 1 point
    Ce que je trouve dingue c'est qu'on ne te laisse pas ta liberté pédagogique... Ta manière de faire les traces écrites (l'armoire par exemple) me semble très bien. Le choix du format de cahier devrait te revenir pour ta classe... A mon avis l'important est que vous voyiez en gros la même chose avec ton collègue de CM1, pour qu'en CM2 ils sachent la même chose, mais après dans la forme c'est la liberté de chaque enseignant....
  37. 1 point
    Tu parles là des militants, et je crois qu'effectivement les militants des différents partis auront du mal à voir leur tête de liste évincée, mais le "peuple de gauche" non encarté est demandeur, des pétitions circulent, des réunions sont organisées.. C'est la première élection présidentielle que je vois ça. Je ne dis pas que ça se fera, ni que si ça se fait ça marchera, mais je crois que c'est la seule chance d'échapper à Le Pen ou Fillon.
  38. 1 point
    Quand on pense qu'une alliance Hamon/Jadot/Mélenchon réunirait tout l’électorat de gauche et propulserait ces grandes idées communes directement au second tour (26%), mais que finalement c'est l'extrême droite et la droite dure qui vont passer devant dès le premier tour... Juste envie de pleurer et de les tenir responsables des conséquences à venir...
  39. 1 point
    J'ai répondu. Il y a une problème avec les questions 12 et 32 : obligation de répondre alors que cela dépend des réponses données aux questions précédentes.
  40. 1 point
    Je pense que l'électeur FN "constate" un peu ce qu'il veut....: - la montée de l'intégrisme en France plus qu'ailleurs a ses raisons. Il suffit d'ouvrir les yeux pour voir que ce sont bien les français petit fils/petite fille d immigrés qui se replient. A force de s'entendre dire ou ressentir qu'ils ne sont pas de "vrais" français ni de "vrais" maghrébins.... - la police: malheureusement comme pour les enseignants on n'envoie pas forcément les plus formés sur les terrains difficiles. Une police qui ne répond pas à des "bonjour" ou qui se permet de tutoyer n'est pas digne de la République. Et je ne parle pas des méthodes hallucinantes de la BAC dans les quartiers ( surnommés les" cowboys"). L'affaire Neyret n'est que la partie immergée de l'iceberg. Police et pompiers ne veulent plus intervenir parce qu'une poignée d'imbéciles adolescents les provoque ( alors que des centaines sont tranquilles). Qui a fait en sorte de "parquer" dans des mêmes quartiers hlm des personnes aux profils socio-économiques les plus fragiles? Forcément la misère sociale réunit au même endroit fait des dégâts. Je voterai pour: - celui qui dépénalisera la cannabis. le rôle de la France est intenable et hypocrite. L'alcool, substance bien plus nocive est vendue au supermarché. C'est un secret de polichinelle pour personne: chacun peut s'en procurer. Au lieu de lutter contre un fait immuable, autant miser sur la prévention et encadrer légalement sa vente. - celui qui aura un projet ambitieux pour l'école: les écoles rep/rep+ devraient être valorisées à outrance ( salaire TRES revalorisés et enseignants recrutés sur profil, classes avec max 20 élèves, un éducateur couplé à un enseignant, matériel informatique et pédagogique de pointe). Je vous assure que les parents des beaux quartiers viendraient toquer à la porte dans ces conditions. -celui qui supprimera tous les privilèges liés aux fonctions de députés/sénateurs ( primes, retraites, retrait de salaires en cas d'absences). Création d'une commission de remboursement des frais sous justificatifs. -celui qui dénoncera les crimes ou états de faits des pays violant les lois internationales. Dénoncer clairement et prendre des mesures diplomatiques sans intervenir militairement ( ça n'a jamais fonctionné). - celui qui saura différencier pme et entreprises du CAC40 sur le plan fiscal. - celui qui traitera toutes les religions sur un pied d'égalité et en dehors de l'Etat ( pas de dîner au crif ou ailleurs ou de ministres à la messe ou en kippa alors que 2 jours avant ils parlaient laïcité....) Allo???? Ah je crois que je ne voterai pour personne lol
  41. 1 point
    Comment peut on se retrouver dans les valeurs du FN et en même temps transmettre aux gamins les valeurs de la république, ou bien celles du respect et de l'altérité ?!? SVP ceux qui ont voté pour LePen ici, expliquez moi ce qui vous séduit dans ce parti, ce qui changera votre condition, votre métier, votre avenir... Je ne comprends pas.
  42. 1 point
    Je découvre le sujet. Reconversion pour moi également. École de commerce, job très bien payé dans grand entreprise française . Seulement ça ne fait pas tout. Je suis ravie de ma reconversion même si je touchais plus à mon embauche dans le privé qu'après 13 ans d'ancienneté dans l'EN. Je pense aussi que ce ne sera pas mon dernier job, je réfléchis, mais je profite aussi bp de ce que j'aime et apprécie dans ce métier. Je ne crache pas dessus à longueur de journée, je sais en expliquer les inconvénients à certains qui me questionnent et sont parfois étonnés puisque l'on connait bien l'image qu'a notre métier. Je sais aussi en reconnaître les avantages. Cependant le jour où mon dégoût et mes propos ne seront que râleries, indignations face des injustices terribles, revendication incessantes et ben je saurai ce qu'il me reste à faire: me prendre en main et changer de vie professionnelle. Et puisque l'argument "money" semble en obséder certains, j'ai des frères qui gagnent entre 4 et 6000 euros par mois, ouais chouette, maison au bord de la mer et j'en passe....et ben je n'échangerais pour rien au monde nos vies, franchement ! Des vies de malades...qui ne pensent qu'à leur retraite pour pouvoir profiter de la vie justement (sauf qu'un de mes frères n'en profitera jamais car son coeur a lâché à 42 ans). Au sujet de la reconversion: on était plusieurs dans notre IUFM à nous reconvertir et c'est drôle de constater que les discours des personnes ayant vécu d'autres métiers avant dans le privé n'est pas du tout le même. Alors moi je ne rigole pas qd je vois ce genre de reportage à la télé. Ce qui m'ennuie le plus ce sont les démissions; cela sous entend des gens qui souffrent parce qu'ils ne supportent pas leur métier (pour diverses raisons, et tous les métiers ne correspondnt pas à tous.). Mais cela ne concerne pas que l'EN hein....regardez autour de vous les gens malades de leur boulot, qui rêvent d'autres choses. On n'a qu'une vie (que c'est trivial!!) alors prenons-la en mains. Les mots c'est une chose. Il faut essayer. Les essais sont parfois infructueux, mais mieux vaut tenter que dépérir/pourrir/râler/etc.... Oui y'a plein de trucs qui ne vont pas dans l'EN mais franchement on a quand même moyen de passer des chouettes journées avec les élèves, même avec les collègues (sisi!!! je vous assure!! ) Enfin bref ça m'agace ce discours systématiquement négatif et sarcastique .......
  43. 1 point
    ça correspond grosso-modo à ce que je vis : 8h45/12h00 et 14h00-16h00. Les gamins (75% de l'école) ont ensuite garderie ... Résultat (constaté dans toutes les classes): - le lundi, ils sont endormis - le mardi, c'est ok - le mercredi 30% d'absents ... - le jeudi, ils sont INFECTS (bagarreur, surexcités, chouineurs etc ...), c'est le jour des accidents ! - le vendredi ils sont amorphes et on évite de faire de nouveaux apprentissages ... Et coté enseignants, quel bouleversement ! - on termine à 16h00 au lieu de 16h30 - on commence à 8h45 au lieu de 8h30 (mais comme on est à la campagne et qu'on a tous des gamins au collège qui commencent, eux, à 8h00 ...) Et, - on a l'impression de passer notre vie à l'école -on a la joie de passer nos mercredis aprem en réunion ! Alors on rêve de passer à 1/2 journée libérée par semaine : ça nous permettrait d'y faire les réunions et autre anim péda, et ça obligerait la mairie à mettre en place autre chose que de la garderie ...
  44. 1 point
    Je suis PE depuis 12 ans et je me souviens de mes premières années où je devais construire toutes mes séances. Heureusement, je n'avais que ca à faire: pas d'enfant, pas d apc, 4 jours, pas de PAP, Pps, gevasco, de magistère et j'en passe. Je suis à 80% depuis la naissance de ma deuxième et mon jour de décharge me permet de préparer ma classe. Je perds une journée de salaire pour travailler mes preps. Le week-end, le mercredi, le soir, je suis une maman. Les jeunes collègues qui sont jeunes mamans ont de plus en plus de mal à tout concilier, c'est une réalité qui explique entre autres les démissions.
  45. 1 point
  46. 1 point
    Ca te met pas un coup de vieux de dire ça ? Apo, effectivement, mieux vaut tard que jamais pour tes collègues.
  47. 1 point
    Je souscris ce contrat "vie pro" depuis plusieurs années et j''en suis très contente car je peux appeler l'aide juridictionnelle à tout moment (au prix d'un appel local) et un juriste me répond immédiatement en me donnant des réponses précises par rapport à des textes de loi. Quand il ne sait pas, il me rappelle dans un délai court, et d'une fois sur l'autre, si on téléphone pour le même problème, il a un historique et on ne doit pas tout réexpliquer. Et surtout, mais je n'en ai jamais eu besoin donc je ne peux pas témoigner, si on a besoin d'être défendu, un dossier est ouvert. L'avantage d'avoir une couverture hors EN (mais spécial fonctionnaires, droit administratif oblige) est, je me répète, de pouvoir être défendu y compris lorsque ça risque de faire des vagues (conflit entre collègues ou avec la hiérarchie), ce qui ne semble pas être le cas de l'Autonome, d'après les exemples que je connais ou que j'ai lus sur ces forums. Dans l'EN, on n'aime pas les vagues, et on essaie à tout prix d'étouffer les situations qui pourraient en créer. J'avoue aussi que je n'étais pas très satisfaite de l'accueil que je recevais, les rares fois où j'ai appelé mon Autonome, car je tombais le plus souvent sur un répondeur ou une secrétaire qui ne pouvait pas répondre à mes questions et le délai pour être renseignée était rarement court. Attention, Autonome ou autre contrat, pour qu'un dossier soit ouvert, il faut que le problème date d'après la souscription, donc n'attendez pas d'en avoir besoin !
  48. 1 point
    ok, pour ceux intéressés, envoyez-moi vos adresses mail par mp et je vous envoie ça.
  49. 1 point
    C'est scanné , mais impossible de les faire passer !!!! Tu as mon email dans le blog ci dessous pour me contacter ! Désolée , je ne dois pas être douée ...
  50. 1 point
    COUCOU ! Je suis t1 et c'était mon mémoire l'année dernière ! J'ai fait ça sur 9 séances avec des cm1 et des cm2. Si tu veux des docs, ecris-moi. - Départ : choix du thème (vote avec idées soumises au tableau) - écriture des paroles (rimes ou non) par groupe de quatre - lecture générale des paroles des groupes, choix des idées retenues et décision sur un refrain ou non - écoute de 5 ou 6 chansons de style différent : rap, chant grégorien, chant africain, chanson française,... Comparer les styles et les pulsations, choisir l'orientation de notre chanson. - mise en musique : bon courage ! Il faut les motiver pour que les élèves surmontent leur timidité musicale ! L'un d'eux va lancer une phrase mélodique pour rigoler et tu rebondis dessus pour relancer : c'st parti ! Petit problème : tu dois avoir de quoi les enregistrer pour retenir toutes les propositions et t'en souvenir. - Après le choix de la mélodie, écrire les paroles au tableau pour décider des symboles à choisir pour les moments où l'on chante fort ou non, ceux crescendo,... Certaines parites peuvent être chantées par les filles puis retour des garçons, puis toute la classe. -Répétitions - représentation ! Voilà un résumé du tout, c'est une belle aventure très enrichissante ! Obélix