Top du site


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 23/12/2017 dans Messages

  1. 5 points
    Sécuriser l'enfant à 34 en PS alors que certains n'ont jamais été scolarisés ou d'autres en crèche avec 1 adulte pour 5... Il faut arrêter, les enseignants de maternelle sont en grande majorité bienveillants mais ils font comme ils peuvent. Certes en PS et MS le programme permet de prendre le temps, en GS c'est autre chose. Le problème c'est aussi le CP, ce n'est pas vraiment progressif, pour avoir fait le CP avant d'avoir eu des maternelles je trouve que c'est violent. J'y suis revenue après et j'ai vraiment adapté, le résultat à la fin était le même. Le problème c'est aussi l'évaluation sur fiches qui est faite début CP...Comment un enfant qui a certes acquis tout le programme par le biais de jeux et de manipulations peut il réussir cette évaluation individuelle. Certains se sont faits taper sur les doigts pour les mauvais résultats, ici nous avons uniquement renseigné les items que nous avons jugés pertinents. Il y a les enfants qui ont acquis toutes les compétences mais qui ont encore besoin d'être sécurisés au CP, et là non plus on ne laisse pas le temps quand je vois que des collègues ont des CP/CE1 à 28, je me dis où est la bienveillance. Je ne tape pas sur les collègues parce que franchement ils font un excellent travail avec les moyens donnés. Bref, réduire déjà le nombre d'élèves des classes maternelles serait une bonne chose. On nous énonce toujours ce que nous devons faire alors que nous faisons de notre mieux mais cependant pour les moyens on repassera... Redire l'enjeu de la maternelle aux parents aussi : quelquefois nous sommes perçus comme un moyen de garde uniquement.
  2. 4 points
    J'ai un peu de mal à croire qu'ils n'aient trouvé personne pour y aller... Ont-ils vraiment fait tout ce qu'il fallait ? En ce qui me concerne, j'ai eu ma période classes découvertes (une dizaine d'années) : j'ai fait des classes de mer, des classes astronomie, des classes musique, des classes volcan. C'était devenu une tradition de partir chaque année... Mais maintenant c'est terminé. Aujourd'hui, à l'école, je fais ce pour quoi je suis payé et rien de plus... Je vais à l'école, je fais mon travail, je participe aux réunions, puis je rentre chez moi. Et je ne fais rien que je ne suis pas obligé de faire.
  3. 3 points
    L'IEN qui note que "c'est dommage" et son équipe n'auraient ils pas pu se porter volontaire pour une fois ? :))
  4. 3 points
    "toutes les classes partent 3 semaines". Sérieusement, 3 semaines, et ils trouvent encore des volontaires ? C'est surtout ça qui m'étonne !
  5. 3 points
    Il s'agit certainement de quelques enseignants réactionnaires pratiquant trop le frontal et ne pratiquant pas la différenciation pédagogique. Une pitite formation, quelques tablettes et hop ! plus de soucis
  6. 3 points
    J'adore le "Les seuils de tolérance des professeurs sont hauts et un comportement gênant n’entraîne pas des sanctions immédiates." Est-ce qu'ils ont aussi les gamins en attente de soins (ou de place) depuis x années qui retournent la classe, agressent les autres élèves et l'enseignant... etc ? Ou ils ont une prise en charge du handicap moins hypocrite qu'en France ? Bon, remarque, en France aussi, un comportement gênant n'entraîne pas de sanctions... puisqu'on n'en a pas...
  7. 3 points
    Oui, alors la Finlande très bien mais c'est 35 % de budget de plus que nous, le plus fort taux de suicides de jeunes d'Europe, pas de sélection avant 15 ans mais une sélection rigoureuse à l'entrée en fac où les profs se plaignent de la baisse de niveau. On nous bassine avec la Finlande car elle a bien appliquée les consignes de l'OCDE. Mais ils se cassent la gueule dans les derniers résultats PISA, la Suède qui avait commencé les mêmes réformes est en train de revenir en arrière et les pays d'Asie ont de meilleurs résultats en faisant tout l'inverse. Alors la Finlande dont on nous bassine depuis 15 ans, moi ça me fatigue. Effectivement, que l'on nous paye décemment, forme correctement, diminue le nombre d'élèves, respecte et foute la paix et après on en reparle.
  8. 3 points
    Situation très dure... Vécue il y a qqs années dans une école où j'étais complément, mais c'était arrivé dans un week end, un accident brutal et dramatique. Ce type d'évènement bouleverse les familles, les enfants, les collègues, mais aussi les personnels de la circo (les cpc, l'Ien...) et effectivement, imaginer la rentrée est très anxiogène pour tout le monde. Le lundi suivant le décès, le matin même, le rased était présent (pas l'IEN pour notre cas, mais c'était un couac, la procédure est plutôt qu'il soit là), une collègue zil (qui, j'en suis pratiquement sûre, avait été consultée) avait assuré les premiers jours avec la psy scol dans la classe, avant de trouver un remplaçant libre pour toute la fin de l'année (qui ne connaissais ni l'équipe ni la collègue) Je vais te donner un avis différent de celui de Goëllette : à mon avis, il faut que tu réfléchisses tranquillement à la situation, et ensuite prennes avec tact les devants (sans dire de but en blanc "je ne prends pas le rempla" mais en tatant le terrain), pas la peine de mettre l'inspection, l'équipe et toi-même en difficulté si tu sais que tu n'es pas capable d'assurer le remplacement. Il faut leur laisser le temps de trouver quelqu'un d'autre, à qui il faudra expliquer la situation. Ton argument est TOUT A FAIT entendable (le fait que tu connaisses cette collègue, et surtout tes soucis persos à côté). Quelques remarques en vrac : -va voir ton médecin qui peux t'aider à y voir plus clair et éventuellement te soutenir par un écrit. -attention (mais tu as l'air d'en avoir conscience) quand tu contacteras l'IEN, et si tu contactes la directrice/teur, les collègues.... tout le monde est très touché et il ne faudrait pas que tu sois maladroite malgré toi. J'espère qu'il n'y a pas d’ambiguïté dans cette remarque car je t'assure que je trouve tes inquiétudes légitimes, j'imagine bien comment le rôle de la personne qui prendra la classe le lundi sera difficile, il faut avoir les épaules larges et être préparé ... mais tout le monde sera à fleur de peau, tous les collègues de l'école vont redouter ce jour de rentrée et d'avoir à gérer leur émotion, celle des familles et celles de leurs élèves en classe. Il peut y avoir de l'incompréhension et des quiproquos. -Laisse tes collègues et la directrice/teur tranquilles (sauf pour un petit message de soutien ou lorsque tu iras à l'enterrement), ils ont déjà à gérer leur peine et leur anxiété, comme toi, pour le jour de la rentrée. -Tu sais, les familles et les enfants seront tous au courant depuis longtemps lundi prochain, les parents auront eu le temps d'en parler avec leurs enfants. Et il y a aussi de grandes chances pour que ce jour de rentrée ait été préparé par l'inspection. -Tu connais l'école, les enfants et les familles, tout le monde te connait... il est probable que ta présence le premier jour soit rassurante et réconfortante. Tout le monde sera très ému et si toi tu es présente et que tu l'es aussi, personne ne t'en tiendra rigueur. Mais présence ne veut pas dire que tu prennes seule et sans préparation la classe... Tu peux être en complément par ex. Bon courage à toi.
  9. 3 points
    Les contes de fées sont sexistes; les histoires de notre enfance sont racistes, sexistes, pédophiles; notre langue est sexiste; les hommes qui ont fait l'Histoire de notre pays étaient racistes, sexistes, islamophobes; nos comptines sont racistes et sexistes; les BD les plus connues sont racistes et sexistes; l'homme blanc monopolise les médias; le cinéma ne donne de place qu'aux blancs; les pâtisseries et autres confiseries sont racistes; le monde du travail est raciste et sexiste; les philosophes qui nous ont aidé à construire notre pensée sont racistes et islamophobes; la France est coupable d'esclavagisme, de racisme, d'asservissement de la femme et de nombreux massacres; l'homme est misogyne .... Sinon, on a le droit d'être un homme blanc aimant sa langue, les contes de fées, les BD, son histoire, la littérature et la philosophie, les femmes et le cinéma sans se faire lyncher, ou ça se passe comment ?
  10. 2 points
    Une classe de neige décrite comme une institution depuis 60 ans annulée faute d'enseignants à St Ouen... Pétition des parents, IEN, DASEN, directrice... personne ne mentionne le fait que c'est un sacrifice non reconnu, non payé pour les enseignants! http://www.bondyblog.fr/201801170903/a-saint-ouen-deux-classes-de-cm2-exclues-dune-longue-tradition-de-classes-de-neige/#.Wl9BnIDkQ4g Il serait temps de reconnaitre ce type d'investissement, que ce soit dans l'évaluation ET dans la rémunération des enseignants si mal payés et reconnus en France! Bravo aux enseignants qui ont dit non.
  11. 2 points
    Ah, que j'aimerais être une petite souris si cette classe de neige était encadrée par le DASEN, l'IEN et le Maire ! J'ai une petite pensée pour la personne qui avait créé un sujet pour se plaindre que l'enseignante avait emmené sa fille avec elle en classe verte ...
  12. 2 points
    J'aime beaucoup le " Et avec cette annulation, c'est un acquis qui est mis en question" . On est bien d accord, le bénévolat des enseignants est considéré comme un acquis, c est bien pour cela que nos dirigeants continuent de presser le citron!!!
  13. 2 points
    Et ce sont des parents élus qui ont incité les autres à commettre le délit d'intrusion (et autres infractions), donc dissolution de ce groupe de "représentants" et dépôt de plainte contre eux et leurs acolytes... Ah, un IEN me dit dans l'oreillette de calmer le jeu et de faire profil bas... Recommandation de l'Autonome: laisser, ça va se calmer.... Les services de la protection des fonctionnaires plussoie; les flics refusent d'enregistrer la plainte, "vous comprenez Madame, si on fait ça, ça va gonfler les statistiques et de toute façon votre plainte sera classée sans suite pour ne pas embraser la cité"; de toute façon ils ne sont pas imposables pour l'amende et on ne peut pas les mettre en prison, sinon qui s'occuperait des gosses". Au final le DASEN déplace la directrice dans l'intérêt du service et pour la paix sociale. Voilà, voilà.
  14. 2 points
    Je n'ai pas vu l'interview, mais rien que d'en lire la retranscription dans le premier message, ça me mets hors de moi de lire tout ça. Cette dame se rend-elle compte que les enfants vont vraiment la toucher la balle ? Que les enfants ne sont pas sur les tablettes, 24h par semaine ? Qu'il n'existe pas (à ma connaissance) d'école, où les enfants sont vissés à leur table avec pour seul horizon, l'écran d'une tablette ? Dans quel monde vit-elle pour oser proférer ça ? Je suis assez vindicative (surtout en n'ayant lu que le premier message, et pas l'interview), mais en tant qu'instit, comme en tant que maman, je n'arrive pas à comprendre comment et pourquoi les scientifiques sont si virulents face aux écrans. Mes deux filles ont chacune une tablette. Elles passent plusieurs heures devant, quasiment chaque jour. Et pourtant, elles trouvent encore le temps de jouer, d'imaginer, de dessiner, de bricoler (aïe, mes rouleaux de Scotch !), de travailler, de lire aussi. Elles réussissent bien à l'école (ok, filles d'instits, mais pas poussées à la maison. Devoirs faits, mais pas forcément plus que ça) et ont aussi certaines connaissances qu'elles ont appris grâce aux tablettes. OK, c'est addictif et il faut savoir les limiter dans leur visionnage (mais c'est notre rôle de parent), mais j'ai vraiment du mal à croire que cela puisse faire autant de dégâts que ce que les scientifiques nous assènent en ce moment. Ou alors, dans des conditions de laboratoire, en les regardant 20h par jour... Surtout vu l'équipement actuel des écoles, maternelles ou primaires ! Restons calmes par rapport aux écrans, et rappelons qu'ils ne sont qu'une autre entrée possible vers le même objectif d'apprentissage (enfin, c'est ainsi que je les vois dans ma classe). Je vais sûrement me faire lyncher par certains membres du forum, mais tant pis. Édit : corrections de quelques erreurs d'orthographe dues... au correcteur orthographique de ma tablette
  15. 2 points
    Ne prends pas de risque, fais-toi conseiller par ton équipe de circo. Avertis ton IEN (qui sollicitera l'avis de la cellule juridique), et ne radie pas cet enfant de tes registres. De toute façon, l'autre école pourra l'accueillir en inscription provisoire quoi qu'il arrive; ta décision ne remettra pas en cause la continuité de sa scolarité (ce qui reste la priorité numéro 1). Il sera temps plus tard de le radier définitivement de ton ONDE, si le départ était confirmé. En tout état de cause, il n'est pas en ton pouvoir d'empêcher le départ de cet enfant si c'est le projet d'un de ses deux parents : toi, tu prends note du désaccord entre les parents, de l'existence d'un document que tu soumets pour avis à la cellule juridique de la DSDEN, et tu laisses les parents régler cela par avocats interposés. L'école n'a pas de responsabilité à prendre dans ce genre de cas (sauf danger imminent et manifeste pour l'enfant, type parent ivre et violent, mais bon). Prends peut-être l'attache de l'autre école pour les informer de ce qui va leur tomber dessus, afin qu'ils puissent se préparer, et éventuellement, ne pas se laisser embobiner par celui des deux parents qui viendra les voir en premier. C'est parfois le cas dans ce type d'affaire.
  16. 2 points
    Je suis malgré tout tenté de rejoindre plusieurs commentaires précédents. Ton discours me semble encore très émotionnel, et il est sans doute un peu tôt pour prendre une décision irrévocable. Si je puis me permettre un conseil, en dépit de ton absence de doute affichée : cesse de laisser le souvenir de l'inspection ratée te bouffer, quelle qu'en soit l'explication. Installe-toi provisoirement dans ta décision de revenir dès l'an prochain dans le primaire, qui peut t'aider à tenir pendant quelque temps. Mais n'écris pas encore au Recteur, n'en parle pas à ta hiérarchie. Si ce n'est qu'en mars-avril qu'il faut agir officiellement, prends le temps de te faire plaisir avec tes élèves, que tu sembles aimer, pendant ces deux ou trois mois d'attente : de toute façon, tu ne risques rien, même si ta façon de travailler ne plaît pas à ton inspectrice. Et en mars donc, prends le temps de réfléchir et de reconsidérer ta situation de zéro. Et si à ce moment-là, mais à ce moment là seulement, ta résolution de revenir dans le primaire est toujours aussi claire, envoie ta demande de réintégration au Recteur. Bon courage en tout cas !
  17. 2 points
    Pour ce qui est des Atsem ou des enseignants en maternelle un seul point me semble incontournable: Le niveau de langue.... Pour que les enfants aient en permanence un modèle riche, correct, voire de haut niveau c'est au moment du recrutement que cela se joue.... J'aime bien y entendre : Y va venir que je soigne, ou y va se faire voir parce que rien à..., ou elle a sept z oiseaux.... Mais je ne suis pas sûre que cela ne nivele pas par les bas.... Pas d'autres choix que d'avoir un recrutement intransigeant pour le niveau de langue orale.
  18. 2 points
    Bon ben à première vue notre ministre veut faire le ménage dans les manuels de CP (et surement les autres par la suite ) et dicter aux PE de CP quelles sont les bonnes et mauvaises méthodes ... bref exit notre liberté pédagogique ! je dis bien à 1ère vue car je ne peux accéder à la totalité de l'article .... http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/12/27/01016-20171227ARTFIG00193-blanquer-veut-mettre-de-l-ordre-dans-les-manuels-scolaires.php
  19. 2 points
    Un IEN indigne dans une école indigne.
  20. 2 points
  21. 2 points
    Oh je sais bien. Mais je pensais que les minoritaires existaient un poil. Ils ont la même discussion dans le second degré avec le Snes. Un bon copain qui y est et trouve, à juste titre que le PPCR c'est une arnaque, s'est vu répondre que, quand même, comme c'était le PS au pouvoir, même si c'était pas génial fallait pas trop gueuler sous peine de faire le jeu de l'opposition. Et dès que la droite est au pouvoir ils se refont une virginité en critiquant des trucs qu'ils auraient accepté sous la gauche. Pauvres de nous. Mais ils restent archi-majoritaires et les petits syndicats n'arrivent pas à se développer. C'est dingue le faible degré de politisation de la profession, avec un axiome simple gauche=Bien, droite=Mal. Et on va pas plus loin que ça, alors même que le PS est le parti qui nous a le plus poignardé dans le dos.
  22. 2 points
  23. 2 points
    Ben si: on fait des maternelles à 20 maximum, on ouvre des classes d'accueil, on arrête l'inclusion irraisonnée et on étudie sérieusement les méthodes de lecture. Ou alors on fait des CP à 12 en pillant les postes dans les écoles ordinaires où on se retrouve à 30 en double-niveau sans pour autant s'attaquer aux vrais problèmes et on attend que ça échoue pour dire que les histoires de création de postes et de baisse d'effectifs n'étaient que des motifs bidons d'instits fainéants.
  24. 2 points
    Dire qu'il n'y a pas de méthode qui fonctionne pour tous les élèves est quand même un raccourci, d'ailleurs, dès qu'un élève de CP a des difficultés (ou un élève de CE1 non "décodeur") "les hautes instances" préconisent une méthode alphabétique, alors pourquoi ne pas le faire pour tout le monde dès le départ histoire que ces élèves ne perdent pas 6 mois avec une méthode mixte qui ne fonctionne que pour les bons élèves (mais vu le nombre d'élèves qui inventent des mots au lieu de les déchiffrer dans les classes supérieures et le manque de fluidité, les méthodes dites mixtes sont-elles réellement efficaces ?). Les orthophonistes qui sont obligés de rééduquer nos élèves qui n'ont pas réussi à apprendre à lire avec nos méthodes utilisent une méthode alphabétique, ça m'interpelle.
  25. 2 points
    Moi, je demande le retrait illico de la chanson " ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagne" et de cette publication discriminatoire où l'on voit tous les bretons manger des crêpes, du kig a farz et du Kouign aman
  26. 2 points
    Je trouve merveilleux le communiqué de SOS racisme : « On remarquera ainsi que le Chinois n’a des yeux « riquiquis » que par la seule référence – implicite – aux yeux de l’auteure de la comptine qui pose donc son apparence en norme dont certains s’écarteraient (définition de l’anormalité…). » On remarquera ainsi que la comptine n’a de connotation « raciste » que par la seule référence explicite à... une hypothétique référence implicite, qui n’existe probablement que dans les fantasmes de l’auteur du dit communiqué, qui pose donc son interprétation littéraire en norme. Lequel se permet lui-même au passage une gentille dérive racialiste, sinon carrément raciste, en présumant que l’auteur de la comptine n’a pas elle-même « les yeux riquiqui ». Parce que, bon, ce n’est pas comme si les Chinois savaient écrire ou manier l’autodérision, hein !
  27. 2 points
    Franchement, ces professeurs sont juste incompétents et montrent une bien piètre image de notre métier. J'ai honte pour eux... Quel manque de préparation et quel amateurisme ! Et je rejoins Tinsel sur l'idée que l'interruption du film est encore plus violente encore que les images qui pourraient être véhiculées : un bon prof doit savoir rebondir, ouvrir le débat, la discussion... c'est juste SON métier... Edit : et quelle déception sans doute pour les enfants (au delà de l'élève) qui auraient sans doute voulu connaître la fin, sans se soucier de religion ou autres... c'est bien une affaire d'adultes ça...
  28. 2 points
    Moi je trouve anormal que les enseignants aient amené leurs élèves voir un film dont ils ignoraient tout! J'ai vu la bande annonce de ce film et je vois l'affiche. Si on fait le choix d'y amener ses élèves, c'est en connaissance de cause. Là pour les élèves, ça fait vraiment bizarre, film interrompu comme s'il montrait des images obscènes ou violentes...
  29. 2 points
  30. 1 point
    @NolwennLB Je suis également PES cette année et j'ai également plusieurs élèves à besoin particulier sans aucune AVS et 'en continu'....et je comprends tes difficultés et doutes. Je te conseillerai d'en parler calmement avec ta CPC ou ta tutrice terrain, de tes peurs, de tes craintes...la personne avec qui tu te sens le mieux...sans dire que tu veux claquer la porte ou sans animiosité contre les enfants, parce qu'au final, ils n'y sont pour rien, c'est des choix d'adultes si on les met comme ça pour servir de cobayes avec deux adultes en alternance alors qu'ils ont besoin de cadre et qu'en plus ces mêmes adultes débutent...rassure toi, visiblement elles sèchent des larmes de 95% des PFSE toute la journée (quoiqu'il te semble en apparence) et que crois moi, ta situation n'est peut-être pas des plus faciles parmi les stagiaires....Et puis, n'hésite pas à en parler d'autres stagiaires de ton age, à plus t'appuyer sur les livres du maître, les séances déjà prêtes, à mutualiser avec d'autres votre travail, ce qui a marché, pas marché, et à te préserver du temps pour toi! Sans ça, tu ne pourras pas tenir, personne ne peut! Certains ont de la chance de tomber dans une super équipe qui les aide vraiment, leur réserve une classe un peu plus facile ou les protège des parents/ des services en continu...et d'autres pas...Et puis tu dégages peut-être aussi une image qui n'est pas celle que tu as de toi même...ma tutrice terrain a fait une mine complètement surprise quand je lui ai demandé si elle pensait vraiment que je pouvais y arriver... ça lui semblait tellement évident!!! qu'elle n'avait aucun doute mais bon fallait voir ma classe!!! n'importe qui se remettrait en cause!....c'est bête, ça lui est sorti tout seul comme ça spontanément et moi, ça m'a fait un bien fou...De même qu'aller dans sa classe, alors que j'étais super sceptique, ça m'a fait un bien fou de voir une classe qui marche, qui a été crée avec cohérence... Je t'envoie beaucoup de courage
  31. 1 point
    Un droit de réponse devrait être tout de même accordé aux enseignants au travers d'une voie syndicale, pour rappeler certaines réalités! Et que dans la vie "on récolte ce que l'on sème"! A force d'être paupérisés, les enseignants, et notamment ceux de régions parisiennes, en ont marre de voir chaque année leur salaire baisser, leurs contraintes augmentées, et ils devraient en plus être obligés de partir 3 semaines (!!) en classe de neige! ? C'est hallucinant...Les parents n'ont plus peur de rien.
  32. 1 point
    Tout pareil, une lecture intégrale, que l'on lit en plusieurs fois, que l'on compare à d'autres (mises en réseaux autour d'un thème, d'un genre ou d'un auteur), que l'on peut mettre en voix (lecture voix haute d'un dialogue par exemple), et travail en production d'écrit, en vocabulaire, champs lexicaux, compréhension (orale le plus souvent, explicite et implicite surtout), points de grammaire ou point plus spécifique à un passage du texte (dialogue, portrait, etc ..)
  33. 1 point
    Petite, je me rappelle qu on prédisait des sorts funestes aux enfants qui regardaient la télé. Le summum étant le club Dorothee et les mangas japonais avec blabla de scientifiques à l appui. C était à la mode de se vanter que petitchou avait INTERDICTION de regarder ces programmes. Bon, 20ans plus tard, il n y a pas eu de crimes liés à Sangoku ou à Sailor Moon et tous les aficionados n ont pas fini chômeurs décérébrés. Bref, nouvelle époque, nouveau débat.. Ne donnez qu une balle à un enfant pour se developper et on pourra également débattre des méfaits des objets ronds. Dans le fond ce qui est dangereux n est ni la tv ni la tablette ni la balle mais le fait que les parents se désinvestissement de l éducation de leurs enfants par manque d envie ou par manque de temps. J en ai vu des gamins à l'école de 07h30 à 18h tellement sur stimulés qu ils s épuisent et frisent des burn out. C est un outil et comme pour tout outil son usage est à utiliser correctement. Utiliser un crayon 3h de suite et vous risquerez des problèmes aux doigts... Pourtant, c est génial ça muscle les doigts paraît il 😉 C est un faux débat !!!
  34. 1 point
    Donc on reproche aux victimes leur état de victimes et de ne pas avoir été capables de recueillir des preuves. On reproche souvent aux victimes de viol de ne pas s'être défendu, de ne pas avoir fait tout ce qu'il fallait (filer chez un médecin par exemple), ça veut dire qu'on nie l'état de victime, l'état de sidération qui peut résulter d'une agression sexuelle. Et pourtant dans d'autres cas d'agressions, personne ne reproche l'inaction des victimes.
  35. 1 point
  36. 1 point
    Je crois que vous accordez beaucoup de crédit aux rédacteurs des programmes, je ne suis pas certain qu'ils mesurent toujours bien toutes les implications de ce qu'ils écrivent. Je donne quand même un exemple de ce je mets derrière "parler des nombres à l'aide de leur décomposition" sans être certain du tout que c'est l'intention des auteurs s'ils en avait une. S'il y a 5 pions verts et 2 bleus dans une boite, 4 verts et 2 jaunes dans une autre, on peut dire qu'il y a plus de pions dans la première boite : 5 c'est plus que 4 alors 5 et 2 c'est plus que 4 et 2. Il y a des situations autour de cette idée dans le maths à grands pas en préparation.
  37. 1 point
  38. 1 point
    J'ai peur de ne pas être aussi optimiste que toi .... Pour la formation continue, on repassera à mon avis. Je pense que c'est plutôt le début d'une réflexion visant à faire de notre école maternelle des jardins d'enfants gérés par les mairies et encadrés par du personnel municipal. Les PE pourront toujours être recasés sur les CP et CE1 à 12 ....
  39. 1 point
    Ça ça m'inquiète encore plus! https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA
  40. 1 point
    Les dictées sont très courtes. Elles sont l'application de règles vues les semaines précédentes, elles sont faites à la place d'exercices d'application. De fait, elles sont intégrées dans le temps d'exercice. De plus, pour les leçons, je fais d'abord observer des points particuliers dans des textes puis, j'institutionnalise très rapidement car je crois que c'est la pratique de la règle en situation d'écriture qui permet la mémorisation et la vigilance sur la règle. La leçon existe mais n'est pas un temps très long. De plus, comme pour des raisons d'équité d'apprentissage, je ne fais pas copier les leçons (sauf en CP car là, ils apprennent la copie...), je les leur donne en photocopies, je gagne du temps là aussi.
  41. 1 point
  42. 1 point
    En faisant des recherches, on se rend compte que non, justement, ce n'est pas toujours dans le sens "femme pauvre vers femme riche". L'inverse existe aussi pas mal. Il y a aussi les femmes hyperfertiles qui considèrent que c'est justement un "don" comme un don d'ograne et qui sont dans cette démarche d'aimer cet être qui grandit en elle mais pas pour le garder pour soi, pour "l'offrir" à "ses vrais parents". L'argent qui en découle...ça dépend des lois mises en place. Dans certains pays le don du sang est rémunéré, les dons d'organes fonctionnent mieux pour les riches etc...ce qui n'est pas le cas chez nous. oOurquoi ne pas imaginer un processus identique: pas de rémunération, juste une prise en charge des frais innérents à la grossesse et l'accouchement, une "sélection" des personnes qui peuvent en bénéficier (pas à mon sens la multimilliardaire qui a juste peur de prendre du poids mais pourquoi pas les couples hétérosexuels qui ne parviennent pas à avoir d'enfants après les démarches medicales qui existent, les couples qui ne peuvent ni avoir d'enfants ni en adopter vu les contraintes de l'adoption en France - je pense à Cocci si elle passe ici-, les couples homosexuels etc...) Les sentiments et le vécu de l'enfant...vaste question...et les sentiments et le vécu des enfants qu'on croise dans notre boulot, pas aimés, pas désirés, ignorés...est il plus heureux car vivant avec sa mère biologique qu'un enfant porté par une femme qui n'est pas sa mère mais élevéepar des parents qui ont désirés ardemment un enfant? Bon après, comme grib' j'ai eu le temps de réfléchir à tout ça, avec deux bébé fiv. Je pense aussi que la PMA devrait être ouverte aux femmes seules et homosexuelles.
  43. 1 point
    Quand on n'est pas concerné directement par le sujet, je peux comprendre qu'on pense cela. Mon avis est bien moins tranché que le tien, forcément puisque je suis infertile, et que je me suis réveillée tous les matins pendant 3 ans 1/2 en me demandant si je serai mère un jour. C'est une souffrance que "les autres" (ceux qui font des enfants dans un lit, et pas avec une armée de médecins) ne peuvent pas imaginer. Donc oui je comprends les couples qui font appel à la GPA, car ils n'ont pas d'autres choix pour devenir parents. Et ne me parle pas de l'adoption, ce sont des démarches très lourdes, des années d'attente, pas toujours avec un enfant au bout du parcours. Et certains n'ont pas le temps d'attendre 10 ans. Je connais un couple qui a fait appel à la GPA aux Etats Unis, ils ont fait ça "dans les règles", avec contrat, avocats, la mère porteuse a été payée mais n'était pas "dans le besoin". Leurs jumeaux ont 2 ans vont très bien et sont très équilibrés. On ne peux pas comparer cette démarche avec les mères porteuses "pauvres" dont tu parles. Bien sûr des pratiques illégales existent dans de nombreux pays, mais à mon sens faut pas tout mélanger. C'est pas pour ça que je suis pour la GPA. Ça me dérange quand même pour plein de raisons. Notamment car la relation de la mère avec le bébé se construit déjà dans les 9 premiers mois. Ça doit être difficile pour un nourrisson d'être retiré de sa mère, même si c'est fait progressivement. Et puis le fait "d'acheter" en quelques sortes un enfant. Mais bon, on paye aussi pour adopter à l'étranger, soyons honnêtes... MAIS si je n'avais eu que cette solution (et si j'avais eu les moyens...), je l'aurais peut-être envisagé!
  44. 1 point
    Et oui! Vas voir le post que je viens de créer ça sera peut-utile si on est plusieurs à donner nos idées contrairement à ici!
  45. 1 point
    Non, non, et quand bien même, j'assume totalement ma syntaxe hasardeuse ! J'ai adoré le 5ème élément (mes filles adorent aussi, tiens). Mais après avoir vu et re re revu Blade Runner, et attaqué le 5ème élément, les similitudes m'ont sauté aux yeux. Mention spéciale à Chris Tucker, également très remarqué chez nous pour sa brève apparition dans Pulp Fiction. Bon, pour revenir au sujet de départ, j'ai emmené ma cadette pour une virée Star wars. Excellentissime ! J'ai juste trouvé la princesse leia ridicule malgré elle. Pfff, sa survie dans l'espace et son déplacement façon superman, n'importe quoi.
  46. 1 point
  47. 1 point
    Les IUFM issus de la d'orientation Jospin soutenue par LE seul syndicat (sni) enseignant de l'époque devenu Se unsa et snuipp...Avec au passage la fin de la retraite à 55 ans et le logement de fonction..Merci.
  48. 1 point
    Nous avons emmené nos élèves du CP au CM2 voir le film "L'étoile de Noel" En amont nous avons fait un conseil des maitres pour voir comment enseigner le fait religieux dans chaque cycle ( puisque le fait religieux est désormais dans les nouveaux programmes) La projection du film est le point de départ à l'enseignement du fait religieux dès le mois de janvier avec une programmation cycle 2 ( lecture d'albums, observations de différents calendriers , etc ) et cycle 3 ( débats philo croire /savoir, un dieu/des dieux , albums et romans , c'est pas sorcier sur les religions mais nous parlerons aussi de l'athéisme . Tout cela sans prise de tête , d'un point de vue culturel .
  49. 1 point
    Balancer sur internet ça libére la parole des victimes ... Il y a pas loin de 20 ans j ai été victime d un prof harceleur. .. LEs deux années passées une autre forme de harcèlement Honnêtement je suis ravie de voir que la parole se libère, que les victimes puissent enfin parler puissent enfin être reconnues 95% Des dépôts de plaintes sont classées sans suite car c est parole contre parole mais on écoute peu les victimes et les harceleurs sont des beaux parleurs... une plainte classée c est une victime brisée et un harceleur gonflé dans son orgueil et qui pourra sans cesse recommencer Il n est pas question de tout dénoncer mais de rendre ça plus facile et d ouvrir la parole ...
  50. 1 point
    Là où je suis impressionnée, c'est toute l'énergie dépensée contre cette histoire de vaccins............ Alors que pendant ce temps là, les gens mangent n'importe quoi, n'importe comment......... Franchement si on regarde ce qu'on nous fait acheter.............. les plats tout prêts, les bonbons, les céréales, les gâteaux, les desserts, les p'tits déj qui n'en sont pas, la viande, les sodas, les jus à outrance, les fast foods, on fait des pubs pour rendre addict les enfants au sucre, on fait des cadeaux avec les repas enfants, c'est bourré de saletés, tout le monde se bourre de produits dans la nourriture.................. Alors de temps en temps on met une banderole "ne mange pas trop trop sucré trop salé", fast food met des tomates dans son menu, on dit "ah oui moi je suis pour les producteurs locaux", puis on prédit un grand scandale sur le bio! Ah mon dieu quelle horreur le bio c'est pas bon en fait! Et on déculpabilise! Et on redonne à la maitresse de notre enfant 4 paquets de bonbons pour l'anniversaire du ptit dernier Ah ben c'est l'occasion! (Oui oui 28 fois par an, ça en fait des occaz) Mais concrètement, cette malbouffe, elle bouffe les habitants du pays quotidiennement et est responsable de combien de maladies????? et de soins hospitaliers??? Quand on veut parler des menus de la cantine à la mairie ou à l'école, on ferme, ah non non! Les enfants ils gaspillent alors on va quand même pas faire un effort sur ce qu'ils mangent, continuons à leur donner du chocolat, des gâteaux, des chips et du saucisson et des légumes fluos qui baignent dans l'eau! Donc oui je m'écarte du sujet, mais j'hallucine vraiment sur cette histoire de vaccins et toute l'énergie que vous y mettez.................... alors que pendant ce temps là, on tue notre planète en la polluant, en surconsommant et on rend malade nos enfants en leur faisant manger n'importe quoi.............. Désolée, ça m'énerve Je me suis déjà pris le chou avec des supers copains anti vaccins mais fanta à tous les repas! jamais de légumes, ils aiment pas, plein de viande mais pas bio parce que bio c'est une arnaque et bonbons à toutes les occas.............. Je ne comprends pas du coup.
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+01:00