• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
thielle

pour ceux qui suivent la méthode "Dumont"

1 989 messages dans ce sujet

Que veut dire dans le cahier d'apprentissage "appris à faire glisser notre bras sur la table pour faire un trait descendant sur la feuille" ?

Je n'ai fait aucun exercice de ce style jusqu'à présent....J'ai du sauter un passage du livre!

Est il préconisé de le faire avant ou après les "petits"traits verticaux?

C'est justement une activité préparatoire à la réalisation des petits traits verticaux (le cou des girafes p14) du livret d'apprentissage.

Je vais donc leur faire dessiner sur une grande feuille A3 un trait vertical descendant. Je cherche une consigne pour rendre l'activité attractive ....Une idée ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je rejoins ce fil avec une question sur l'encodage mnésique pour la latéralisation. Je n'ai pas encore commencé mais j'envisage d'accrocher un panier à droite du tableau du coin regroupement. Il s'agira d'un panier que je laisserai toujours accroché ainsi et d'où je sortirai différents objets apportés (ustensiles de cuisine pour faire un gâteau, bougies pour un anniversaire, etc).

Qu'en pensez-vous ? Nous n'avons pas de mascotte et j'ai eu du mal à trouver une idée pour leur faire repérer la droite.

Merci pour vos commentaires :)

Envie d'Espoir te répondra mieux que moi mais je pense que ça peut faire l'affaire du moment que le panier ne bouge pas , que tu t'y réfères souvent (en leur demandant de le désigner avec leur main sans croiser les bras) et qu'il soit à la droite de tous ....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Que veut dire dans le cahier d'apprentissage "appris à faire glisser notre bras sur la table pour faire un trait descendant sur la feuille" ?

Je n'ai fait aucun exercice de ce style jusqu'à présent....J'ai du sauter un passage du livre!

Est il préconisé de le faire avant ou après les "petits"traits verticaux?

C'est justement une activité préparatoire à la réalisation des petits traits verticaux (le cou des girafes p14) du livret d'apprentissage.

Je vais donc leur faire dessiner sur une grande feuille A3 un trait vertical descendant. Je cherche une consigne pour rendre l'activité attractive ....Une idée ?

L'idée "attractive" n'est pas toujours nécessaire... Une anecdote toute récente :

Ma collègue de maternelle avait remarqué que ses MS avaient encore beaucoup de difficultés en "découpage" et a décidé d'un atelier d'entraînement tout bête, géré par l'ATSEM. Celle-ci leur a donné du papier de couleur dans lequel ils devaient découper des bandelettes bien régulières. Les Moyens se sont passionnés et appliqués à la régularité de leur découpage pendant plus de vingt minutes, et lorsque les Petits se levaient de la sieste l'un après l'autre, ils venaient observer l'activité et réclamaient eux aussi une paire de ciseaux pour découper des bandes.

Ceci n'a pas forcément de rapport avec l'écriture, mais souvent nous nous efforçons de trouver un habillage "ludique" à des activités qui, présentées sans fioritures, seraient tout aussi bien ou même mieux passées. C'est ce que Freinet appelait le travail-jeu (à ne pas confondre avec le jeu-travail) nécessaire aux enfants qui étaient, selon lui, en "période d'installation".

Tu as sans doute raison. Les miens sont passionnés par le découpage sans consigne de catalogues publiciatires ...

Je vais essayer de leur demander de tracer des traits verticaux les plus longs possibles , qui prennnet toute la feuille ....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour faire des traits verticaux,je m'était inspirée de l'activité "vertical limite" de graphic art:ils ont découpé de longues bandes de papier de couleur,les ont collés sur une feuille A3 en les espacant,puis ils ont peint des lignes verticales entre les bandes de papier.Résultats très colorés, la feuille a servi de couverture au cahier de vie.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai encore une question technique

Pour faire les traits verticaux ou horizontaux avec l'index (en tenant la boule de cotillon avec les autres doigs) sur un plan vertical, est-ce que vous utiliser une peinture spéciale? Car j'ai essayé avec la gouache classique et j'ai trouvé que le doigt glissait très mal sur le papier du coup, les traits n'étaient pas réussis.

Je me suis demandé si le papier était adapté (C....... épais 180 g)??

:)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai encore une question technique

Pour faire les traits verticaux ou horizontaux avec l'index (en tenant la boule de cotillon avec les autres doigs) sur un plan vertical, est-ce que vous utiliser une peinture spéciale? Car j'ai essayé avec la gouache classique et j'ai trouvé que le doigt glissait très mal sur le papier du coup, les traits n'étaient pas réussis.

Je me suis demandé si le papier était adapté (C....... épais 180 g)??

:)

:D:D

L'important est plus le geste que la trace laissée :D

Propose de la gouache très liquide

MCD

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai encore une question technique

Pour faire les traits verticaux ou horizontaux avec l'index (en tenant la boule de cotillon avec les autres doigs) sur un plan vertical, est-ce que vous utiliser une peinture spéciale? Car j'ai essayé avec la gouache classique et j'ai trouvé que le doigt glissait très mal sur le papier du coup, les traits n'étaient pas réussis.

Je me suis demandé si le papier était adapté (C....... épais 180 g)??

:)

:D:D

L'important est plus le geste que la trace laissée :D

Propose de la gouache très liquide

MCD

C'est ce que nous prenons aussi. Je trouve que la peinture à doigt n'est pas du tout adaptée euh.. aux doigts??! :o :P Je la trouve vraiment très peu pratique !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma prof d'atelier stage filé (plus clairement la PEMF qui nous prend en petit groupe pour parler de nos stages en PS)

utilise cette méthode.

Je l'écoute d'autant plus que le geste graphique est le sujet de mon mémoire.

Bref, elle propose de mélanger de la gouache avec de la colle à papier peint dans un seau (çà se garde 10 jours avec un film plastique alimentaire mis dessus). On badigeonne alors une feuille sur un plan verticale et l'enfant fait des traces avec son doigt qui apparaissent très bien.

L'avantage c'est que çà sèche trèèèès lentement et que donc si l'enfant veut refaire, il lui suffit d'étaler la colle !

Je n'ai jamais testé mais elle nous a montré une video de son école et çà avait l'air super !

Dites moi ce que çà donne si vous essayez.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous,

Pour les comptines avec les sons de cloche vous arrivez à obtenir un bruit avec la frappé expliqué dans la méthode? (le frappé du pouce sur l'articulation du majeur entre la phalangine et la phalangette). Parceque quand j'essaye ça fait quasiment pas de bruit (enfin c'est peut-être pas le but me direz vous, c'est juste le geste qui est important) et j'ai bien du mal, vos élèves y arrivent? Et une derniere chose on frappe sur le côté du doigt je suppose? :blush:

Merci pour vos réponses :D

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je rejoins ce fil avec une question sur l'encodage mnésique pour la latéralisation. Je n'ai pas encore commencé mais j'envisage d'accrocher un panier à droite du tableau du coin regroupement. Il s'agira d'un panier que je laisserai toujours accroché ainsi et d'où je sortirai différents objets apportés (ustensiles de cuisine pour faire un gâteau, bougies pour un anniversaire, etc).

Qu'en pensez-vous ? Nous n'avons pas de mascotte et j'ai eu du mal à trouver une idée pour leur faire repérer la droite.

Merci pour vos commentaires :)

Placer un objet à droite du tableau limite le geste à faire pour le montrer. Le mettre à la droite des enfants oblige à un geste qui, pour les droitiers, prépare celui qu’ils feront pour dérouler leur écriture de la gauche vers la droite.

(…) Pour faire les traits verticaux ou horizontaux avec l'index (en tenant la boule de cotillon avec les autres doigs) sur un plan vertical, est-ce que vous utiliser une peinture spéciale? (...)

Faire des traits verticaux n'est pas l'objectif. C'est le moyen. Il ne faut donc pas y associer "faire des trais horizontaux" et il faut pas tant regarder le résultat que la façon dont les enfants s'y prennent. L'objectif est d'apprendre à placer la main dans l'axe de l'avant bras (au lieu d'avoir le poignet replié), ce qui est facilité par les traits verticaux qui descendent, de la placer ni à plat ni sur le chant, de garder la poignet en contact avec le support et de consolider la position des doigts.

Pour faire des traits verticaux,je m'était inspirée de l'activité "vertical limite" de graphic art:ils ont découpé de longues bandes de papier de couleur,les ont collés sur une feuille A3 en les espacant,puis ils ont peint des lignes verticales entre les bandes de papier.Résultats très colorés, la feuille a servi de couverture au cahier de vie.

C'est une belle idée, sauf le format.

On a pris l'habitude de faire travailler les enfants sur du grand format. C'est bien sur plan incliné. mais dans ce cas c'est à côté de notre objectif. Lorsque les enfants travaillent sur du A3 ils sont obligés de se pencher très en avant sur la feuille pour accéder en haut de la page car la dimension est trop grande pour leur bras, d'où de mauvaises postures ( c'est la raison pour laquelle j'ai fait de petits les cahiers).

(...) Pour les comptines avec les sons de cloche vous arrivez à obtenir un bruit avec la frappé expliqué dans la méthode? (le frappé du pouce sur l'articulation du majeur entre la phalangine et la phalangette). Parceque quand j'essaye ça fait quasiment pas de bruit (enfin c'est peut-être pas le but me direz vous, c'est juste le geste qui est important) et j'ai bien du mal, vos élèves y arrivent? Et une derniere chose on frappe sur le côté du doigt je suppose? :blush:

Non, ça ne fait pas de bruit, ce n'est effectivement pas l'objectif.

J'ai expliqué tout cela dans le livre mais il est dense donc on ne mémorise pas tout à la 1ère lecture (j'en ai même lu sur Internet un "résumé " qui ne le résume pas du tout, ou presque, donc attention aux infos de seconde main)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Placer un objet à droite du tableau limite le geste à faire pour le montrer. Le mettre à la droite des enfants oblige à un geste qui, pour les droitiers, prépare celui qu’ils feront pour dérouler leur écriture de la gauche vers la droite.

à la gauche ??

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Placer un objet à droite du tableau limite le geste à faire pour le montrer. Le mettre à la droite des enfants oblige à un geste qui, pour les droitiers, prépare celui qu'ils feront pour dérouler leur écriture de la gauche vers la droite.

à la gauche ?

Je pense qu
'enviedespoir
pensait effectivement de placer
à droite
... Parce qu'il s'agit de mettre en place un automatisme pour
aller vers la droite
...

C'est un point ( pas négligeable) de la modélisation proposée par Dumont sur lequel je suis moins enthousiaste tout particulièrement en GS.

A ce niveau, en principe le geste associé à la boucle (point d'attaque et sens de rotation) est acquis, par contre il y a toujours des enfants en début de GS qui confondent
l'endroit où il faut commencer à écrire
ou reproduire des formes (à gauche du support) avec
la direction
(les formes s'organisent vers la droite). C'est l'une des raisons pour lesquels on a souvent des prénoms "à l'envers"... Il faut leur donner du temps pour maîtriser les deux aspects...

Personnellement, dès le début de la GS, je mets en place un repére mnésique qui correspond à la gauche du tableau (le nid de la mascotte) pour signifier "l'endroit où on commence" et non une direction...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Placer un objet à droite du tableau limite le geste à faire pour le montrer. Le mettre à la droite des enfants oblige à un geste qui, pour les droitiers, prépare celui qu'ils feront pour dérouler leur écriture de la gauche vers la droite.

à la gauche ?

Je pense qu
'enviedespoir
pensait effectivement de placer
à droite
... Parce qu'il s'agit de mettre en place un automatisme pour
aller vers la droite
...

C'est un point ( pas négligeable) de la modélisation proposée par Dumont sur lequel je suis moins enthousiaste tout particulièrement en GS.

A ce niveau, en principe le geste associé à la boucle (point d'attaque et sens de rotation) est acquis, par contre il y a toujours des enfants en début de GS qui confondent
l'endroit où il faut commencer à écrire
ou reproduire des formes (à gauche du support) avec
la direction
(les formes s'organisent vers la droite). C'est l'une des raisons pour lesquels on a souvent des prénoms "à l'envers"... Il faut leur donner du temps pour maîtriser les deux aspects...

Personnellement, dès le début de la GS, je mets en place un repére mnésique qui correspond à la gauche du tableau (le nid de la mascotte) pour signifier "l'endroit où on commence" et non une direction...

Là effectivement, nous semblons ne pas être d'accord. Mais il me semble que c'est seulement parce que notre objectif n'est pas le même.

Je comprends que toi, Calinours, tu fais repérer le "point" d'où part l'écriture. Si c'est ton objectif, alors tu as raison, il faut mettre l'objet à repérer à gauche du tableau.

Mon objectif est autre : il s'agit d'apprendre à l'enfant à reconnaître sa droite (sur le shéma corporel et dans l'environnement). Le geste à faire est celui qui part du corps et qui s'en éloigne naturellement. Lorsqu'on le fait avec la main droite il part donc naturellement "de la gauche" * et, pivotant au niveau de l'épaule, le bras droit se dirige donc vers la droite (* si on considère le déplacement et non le point du corps d'où il part).

Le geste qui conduit l'écriture de la gauche vers la droite est un effet concomitant. Comme il n'est pas négligeable, je le souligne . mais il n'est que concomitant ( pour preuve dans l'écriture les gauchers* ne feront pas ce geste avec leur main scriptrice puisqu'ils écrivent de la main gauche) (*les rares gauchers : 0, 1 ou 2 gros maximum par classe).

L'explication ci-dessus n'est pas à donner aux enfants mais à garder pour vous. ce qui doit être dit aux enfants est dans le protocole de latéralisation.

Ce travail est sans aucun lien direct avec celui qui prépare au point d'attaque et au sens de rotation des lettres.

Je propose que ce que j'appelle " la latéralisation " soit traitée en PS. Je sais par expérience que ça marche dès 2 ans. Il importe alors que cet acquis soit réinvesti dans le langage quotidien (prenons la porte à droite, va chercher le livre qui est tout à droite sur l'étagère etc. ou, "à gauche").

Le point d'attaque et le sens de rotation des lettres se met en place dès la PS aussi, mais c'est autre chose.

Latéralisation et gestion dynamique de l'espace graphique sont deux volets différents de la modélisation de l'écriture (les deux autres étant la tenue et le maniement du crayon et la gestion statique de l'espace graphique ). Sauf la tenue et le maniement du crayon, ils concourent tous au repérage du déroulement de l'écriture de la gauche vers la droite.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Placer un objet à droite du tableau limite le geste à faire pour le montrer. Le mettre à la droite des enfants oblige à un geste qui, pour les droitiers, prépare celui qu'ils feront pour dérouler leur écriture de la gauche vers la droite.

à la gauche ?

Je pense qu
'enviedespoir
pensait effectivement de placer
à droite
... Parce qu'il s'agit de mettre en place un automatisme pour
aller vers la droite
...

C'est un point ( pas négligeable) de la modélisation proposée par Dumont sur lequel je suis moins enthousiaste tout particulièrement en GS.

A ce niveau, en principe le geste associé à la boucle (point d'attaque et sens de rotation) est acquis, par contre il y a toujours des enfants en début de GS qui confondent
l'endroit où il faut commencer à écrire
ou reproduire des formes (à gauche du support) avec
la direction
(les formes s'organisent vers la droite). C'est l'une des raisons pour lesquels on a souvent des prénoms "à l'envers"... Il faut leur donner du temps pour maîtriser les deux aspects...

Personnellement, dès le début de la GS, je mets en place un repére mnésique qui correspond à la gauche du tableau (le nid de la mascotte) pour signifier "l'endroit où on commence" et non une direction...

Là effectivement, nous semblons ne pas être d'accord. Mais il me semble que c'est seulement parce que notre objectif n'est pas le même.

Je comprends que toi, Calinours, tu fais repérer le "point" d'où part l'écriture. Si c'est ton objectif, alors tu as raison, il faut mettre l'objet à repérer à gauche du tableau.

Mon objectif est autre : il s'agit d'apprendre à l'enfant à reconnaître sa droite (sur le shéma corporel et dans l'environnement). Le geste à faire est celui qui part du corps et qui s'en éloigne naturellement. Lorsqu'on le fait avec la main droite il part donc naturellement "de la gauche" * et, pivotant au niveau de l'épaule, le bras droit se dirige donc vers la droite (* si on considère le déplacement et non le point du corps d'où il part).

Le geste qui conduit l'écriture de la gauche vers la droite est un effet concomitant. Comme il n'est pas négligeable, je le souligne . mais il n'est que concomitant ( pour preuve dans l'écriture les gauchers* ne feront pas ce geste avec leur main scriptrice puisqu'ils écrivent de la main gauche) (*les rares gauchers : 0, 1 ou 2 gros maximum par classe).

L'explication ci-dessus n'est pas à donner aux enfants mais à garder pour vous. ce qui doit être dit aux enfants est dans le protocole de latéralisation.

Ce travail est sans aucun lien direct avec celui qui prépare au point d'attaque et au sens de rotation des lettres.

Je propose que ce que j'appelle " la latéralisation " soit traitée en PS. Je sais par expérience que ça marche dès 2 ans. Il importe alors que cet acquis soit réinvesti dans le langage quotidien (prenons la porte à droite, va chercher le livre qui est tout à droite sur l'étagère etc. ou, "à gauche").

Le point d'attaque et le sens de rotation des lettres se met en place dès la PS aussi, mais c'est autre chose.

Latéralisation et gestion dynamique de l'espace graphique sont deux volets différents de la modélisation de l'écriture (les deux autres étant la tenue et le maniement du crayon et la gestion statique de l'espace graphique ). Sauf la tenue et le maniement du crayon, ils concourent tous au repérage du déroulement de l'écriture de la gauche vers la droite.

Merci à vous deux pour ces réponses très complètes.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour tout le monde,

je me raccroche à ce post car je suis catastrophée par la "non tenue du crayon" de mes PS. J'ai beau les reprendre, re-reprendre, rien n'y fait. L'un tord carrément son poignet avec tous les doigts en l'air, l'autre tient son crayon avec tous les doigts et le craypon quasi parralèle à la feuille comme si'l "frottait" la feuille avec la main, bref, la cata j'vous dit!!

Je débute dans le métier donc pas évident de se lancer dans une méthode "moins connue" que les exercices graphiques habituels bien confortables...bref!

Ca fait un petit bout de temps que je me documentesur la méthode Dumont car ce que je fais ne me convient pas...

Voilà ma question (car question il y a ! :D ) : est-ce trop tard selon vous pour commencer cette méthode?

N'est ce pas trop "complexe" à mettre en place?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non c'est pas torp tard : je débute aussi, j'ai des GS, et je l'applique.

Ce n'est pas trop complexe (enfin, là où j'en suis!) et oui, vas-y ! (elle m'a carrment convaincue. .même si c'est vrai, n'étant pas très connu, on peut pas tellement demander conseil au prmeier venu!)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
non c'est pas torp tard : je débute aussi, j'ai des GS, et je l'applique.

Ce n'est pas trop complexe (enfin, là où j'en suis!) et oui, vas-y ! (elle m'a carrment convaincue. .même si c'est vrai, n'étant pas très connu, on peut pas tellement demander conseil au prmeier venu!)

Effectivement, on ne peut pas s'adresser au premier venu, mais il est bien connu qu'il vaut mieux s'adresser "à Dieu qu'à ses saints" !!! :D

Mme Dumont est toujours prête à donner de son temps pour répondre aux questions soit par MP soit par l'intermédiaire du forum (son pseudo : enviedespoir). Un grand merci à elle ! ;)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Effectivement, on ne peut pas s'adresser au premier venu, mais il est bien connu qu'il vaut mieux s'adresser "à Dieu qu'à ses saints" !!!

haha ! en fait je connaissais cette expression que transformée par Nougaro. Elle est bien !

(pardon, j'ai pas pu m'empêcher!)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gros gros doute pour moi aujourd'hui.....J'en suis encore toute chamboulée!!!!

Je vous explique:jusqu'à présent j'ai fait beaucoup d'exercice de tenue du crayon et de gestion statique de l'espace.Ces exercices,je les faisaient en commun pour toute la classe et l progression était commune,car même si pour certains les activités étaient difficiles,ils réussisaient quand même après plusieurs essais.

Aujourd'hui,je commence donc l'ecriture des première lettre en majuscule (I,L,T,H,F) avec le modèle de la lettre à gauche et aucune ligne.Et là....................pour certains élève,aucun problème,de belles lettres,pratiquement toutes de la même hauteur et sur une ligne horizontale presque parfaite. Super,me direz vous? Oui,mais non!!!!Car pour plusieurs,les traits verticaux sont d'un coup fait du bas vers le haut (pourtant on en a fait de l'herbe et des barreaux!!!!),les lettres ont des tailles totalement différentes,et je ne parle même pas du semblant de ligne horizontale!!!!!

Sachant que j'ai un public assez difficile,je voulais prendre mon temps pour la toute la partie gestion statique et tenue du stylo en me disant que après ça roulerait:du coup,je me retrouve fin de deuxième période avec des gamins qui ont bien tout intégré et qui vont vite progresser et avec d'autre pour qui tout ce qui a été fait n'a été que pure perte de temps!!!!!Alors que j'ai justement pris le temps pour ces enfants là!!!!!

Je me dis que j'aurais du commencer bien plus tot l'ecriture des lettres,au moins,les élèves qui ont bien progressés seraient à ce jour capables d'ecrire des mots en majuscules!Je me sens vraiment nulle, j'ai l'impression d'avoir fait perdre beaucoup de temps à ces élèves,alors qu'en différenciant plus, ils auraint bien plus progressé!!!

Mes collègues me conseillent de continuer malgrès tout à faire écrire en majuscule tous les enfants,et même si les lettres ne sont pas "droites" et pas allignées,cela ne fait rien,ça viendra!!!! Et même si le "E" a 4 barres,et la barre du "T" est fait en deux temps,au moins ils écrivent::::

Oui,mais,mes collègues ne suivent pas du tout cette méthode et chez elles,tous les enfants écrivent des lettres en majuscules depuis septembre!!!

Que me conseillez vous pour essayer de faire progresser ces élèves qui n'ont toujours pas acquis la premiere partie de cette méthode????

Je continue ma progression ou je reprends ce qui n'est pas acquis????

Je précise que j'ai des MS

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gros gros doute pour moi aujourd'hui.....J'en suis encore toute chamboulée!!!!

Je vous explique:jusqu'à présent j'ai fait beaucoup d'exercice de tenue du crayon et de gestion statique de l'espace.Ces exercices,je les faisaient en commun pour toute la classe et l progression était commune,car même si pour certains les activités étaient difficiles,ils réussisaient quand même après plusieurs essais.

Aujourd'hui,je commence donc l'ecriture des première lettre en majuscule (I,L,T,H,F) avec le modèle de la lettre à gauche et aucune ligne.Et là....................pour certains élève,aucun problème,de belles lettres,pratiquement toutes de la même hauteur et sur une ligne horizontale presque parfaite. Super,me direz vous? Oui,mais non!!!!Car pour plusieurs,les traits verticaux sont d'un coup fait du bas vers le haut (pourtant on en a fait de l'herbe et des barreaux!!!!),les lettres ont des tailles totalement différentes,et je ne parle même pas du semblant de ligne horizontale!!!!!

Sachant que j'ai un public assez difficile,je voulais prendre mon temps pour la toute la partie gestion statique et tenue du stylo en me disant que après ça roulerait:du coup,je me retrouve fin de deuxième période avec des gamins qui ont bien tout intégré et qui vont vite progresser et avec d'autre pour qui tout ce qui a été fait n'a été que pure perte de temps!!!!!Alors que j'ai justement pris le temps pour ces enfants là!!!!!

Je me dis que j'aurais du commencer bien plus tot l'ecriture des lettres,au moins,les élèves qui ont bien progressés seraient à ce jour capables d'ecrire des mots en majuscules!Je me sens vraiment nulle, j'ai l'impression d'avoir fait perdre beaucoup de temps à ces élèves,alors qu'en différenciant plus, ils auraint bien plus progressé!!!

Mes collègues me conseillent de continuer malgrès tout à faire écrire en majuscule tous les enfants,et même si les lettres ne sont pas "droites" et pas allignées,cela ne fait rien,ça viendra!!!! Et même si le "E" a 4 barres,et la barre du "T" est fait en deux temps,au moins ils écrivent::::

Oui,mais,mes collègues ne suivent pas du tout cette méthode et chez elles,tous les enfants écrivent des lettres en majuscules depuis septembre!!!

Que me conseillez vous pour essayer de faire progresser ces élèves qui n'ont toujours pas acquis la premiere partie de cette méthode????

Je continue ma progression ou je reprends ce qui n'est pas acquis????

Je précise que j'ai des MS

A mon avis, tu as très bien fait de prendre ton temps pour la gestion statique et la tenue du stylo. Simplement tu as un groupe qui a réinvesti et l’autre qui n’a pas réinvesti. La seule chose que tu peux - peut-être - regretter, mais ce n'est même pas sûr, c'est d'avoir fait avancer tout le monde au même ryhtme, si c'est ce que tu as fait (Cf. à la fin de la 2ème édition du Geste d'écriture un exemple de travaux sur le même thème - le cirque - avec des enfants de différents niveaux. Tous les niveaux sont présentés)

Le 1ère chose à faire est de prendre par petits groupes les enfants qui ont raté et leur redonner l’exercice en leur précisant qu’il faut faire comme … et en leur montrant toi-même en commentant le réinvestissement.

A mon avis, tu n’as pas à te sentir nulle : es-tu sure que l’écriture réussie le serait autant si tu étais allée plus vite ?

Je ne suis pas du tout de l’avis de tes collègues. Tu ne fais pas un marathon, ni de la production. Tu apprends aux enfants à écrire. Cela vaut la peine qu’ils le fassent correctement.

Continue pour ceux qui réussissent. Pour les autres, si ce que je viens de dire ne marche pas, fais refaire le deriner travail de gestion statique et de tenue du crayon complété immédiatement après d’une écriture. Si ça ne marche toujours pas, alors refais faire la gestion statique et la tenue du crayon à l’endroit où elles butent et avance en fonction des réussites.

Que les élèves de tes collègues écrivent d’ores et déjà, cela n’a pas d’importance pour toi. Regarde la qualité de leurs productions et compare avec ceux de ta classe qui réussissent. Là tu pourras émettre un avis.

Tous les enfants ne vont pas au même rythme et il ne me semble pas surprenant que tous les enfants d’une classe – à plus forte raison de cycle 1 - n’aient pas la même réussite au même moment.

J’ajouterais que le « n’importe comment pourvu que ce soit fait » est une politique que j’ai toujours combattue dans tous les domaines. Et lorsque je lis, comme récemment, un article publié par une journaliste (= bac + ??? ) qui semble avoir été rédigé par une déficiente intellectuelle –malheureusement je n’exagère pas - , je me dis qu’il faut vraiment faire tout notre possible pour que les enfants qui nous sont confiés réfléchissent.

Alors, que des enfants ne réussissent pas ce qu’on leur demande, c’est normal, mais qu’on leur demande de faire quelque chose à quoi on ne les a pas préparés en disant qu’ils fassent "n’importe comment pourvu que ce soit fait *. Ça c’est de l’inconscience. Et à mon avis, c’est grave car les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Alors le « n’importe quoi pourvu que ce soit fait » quand il s’agira d’installer la toiture d’une école, d’opérer un patient, ou d’installer les rails du train … (Bon, j'arrête parce que ça fait discours moralisateur)

* je ne veux pas dire qu’il ne faut pas laisser les enfants qui le demandent faire des essais d’écriture (ou d’autres activités) ni que leurs essais doivent dans ce cas être réussis, je parle de ce qu'on leur demande de faire sans les avoir préparés correctement en avançant sans s'inquiéter des résultats - ni de leurs angoisses éventuelles, parce que ça aussi, ça arrive - , juste pour se sentir à jour .

En ce qui concerne les verticales ou les obliques A, M et N peuvent être commencés d'en bas s'ils sont faits sans lever le crayon (sauf pour la barre du A).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gros gros doute pour moi aujourd'hui.....J'en suis encore toute chamboulée!!!!

Je vous explique:jusqu'à présent j'ai fait beaucoup d'exercice de tenue du crayon et de gestion statique de l'espace.Ces exercices,je les faisaient en commun pour toute la classe et l progression était commune,car même si pour certains les activités étaient difficiles,ils réussisaient quand même après plusieurs essais.

Aujourd'hui,je commence donc l'ecriture des première lettre en majuscule (I,L,T,H,F) avec le modèle de la lettre à gauche et aucune ligne.Et là....................pour certains élève,aucun problème,de belles lettres,pratiquement toutes de la même hauteur et sur une ligne horizontale presque parfaite. Super,me direz vous? Oui,mais non!!!!Car pour plusieurs,les traits verticaux sont d'un coup fait du bas vers le haut (pourtant on en a fait de l'herbe et des barreaux!!!!),les lettres ont des tailles totalement différentes,et je ne parle même pas du semblant de ligne horizontale!!!!!

Sachant que j'ai un public assez difficile,je voulais prendre mon temps pour la toute la partie gestion statique et tenue du stylo en me disant que après ça roulerait:du coup,je me retrouve fin de deuxième période avec des gamins qui ont bien tout intégré et qui vont vite progresser et avec d'autre pour qui tout ce qui a été fait n'a été que pure perte de temps!!!!!Alors que j'ai justement pris le temps pour ces enfants là!!!!!

Je me dis que j'aurais du commencer bien plus tot l'ecriture des lettres,au moins,les élèves qui ont bien progressés seraient à ce jour capables d'ecrire des mots en majuscules!Je me sens vraiment nulle, j'ai l'impression d'avoir fait perdre beaucoup de temps à ces élèves,alors qu'en différenciant plus, ils auraint bien plus progressé!!!

Mes collègues me conseillent de continuer malgrès tout à faire écrire en majuscule tous les enfants,et même si les lettres ne sont pas "droites" et pas allignées,cela ne fait rien,ça viendra!!!! Et même si le "E" a 4 barres,et la barre du "T" est fait en deux temps,au moins ils écrivent::::

Oui,mais,mes collègues ne suivent pas du tout cette méthode et chez elles,tous les enfants écrivent des lettres en majuscules depuis septembre!!!

Que me conseillez vous pour essayer de faire progresser ces élèves qui n'ont toujours pas acquis la premiere partie de cette méthode????

Je continue ma progression ou je reprends ce qui n'est pas acquis????

Je précise que j'ai des MS

Tu me fais très peur ...

Car je suis sûre que c'est ce qui m'attend en février quand je commencerai l'écriture des majuscules avec eux ....(Tu vois, il y a encore plus en retard que toi, mais j'ai une bonne excuse : je suis à mi-temps et ma collègue refuse totalement de suivre la méthode ).

Le problème, c'est que les miens écrivent .....avec elle. Et effectivement, pour certains, c'est du n'importe quoi. Ceux justement pour qui, je vois bien que les exercices de gestion statique, tenue du crayon et horizontalité n'ont pas été réussis...

C'est à refaire. Moi aussi, j'ai fait une progression commune. Je débute en maternelle. Difficile d'organiser la différenciation avec 27 élèves dont deux avec troubles du comportement.

Le problème aussi c'est qu'à mi-temps je vais lentement. Et je suis en stage jusqu'à Noêl.Quand vais-je commencer l'écriture en capitales avec ceux-là (un bonne dizaine d'élèves quand même, dont les 3 gauchers) ? En avril ?

Et comme de toutes façons, ils s'entraînent à écrire (mal) avec mon complément de mi-temps, il n'est vraiment pas facile de récupérer cela sur le mien. Plus ils écrivent avec elles, plus les mauvaises habitudes s'ancrent et sont difficiles à corriger.

Je désespère un peu au point de me demander quelle a été la part de la méthode suivie sur ceux qui réussissent ....

Ce n'est pas la méthode que je remets en cause (loin de moi, cette idée) mais ma façon de l'appliquer.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[(...) je suis sûre que c'est ce qui m'attend en février quand je commencerai l'écriture des majuscules avec eux ....(Tu vois, il y a encore plus en retard que toi, mais j'ai une bonne excuse : je suis à mi-temps et ma collègue refuse totalement de suivre la méthode ).

Le problème, c'est que les miens écrivent .....avec elle. Et effectivement, pour certains, c'est du n'importe quoi. Ceux justement pour qui, je vois bien que les exercices de gestion statique, tenue du crayon et horizontalité n'ont pas été réussis...

C'est à refaire. Moi aussi, j'ai fait une progression commune. Je débute en maternelle. Difficile d'organiser la différenciation avec 27 élèves dont deux avec troubles du comportement.

Le problème aussi c'est qu'à mi-temps je vais lentement. Et je suis en stage jusqu'à Noêl.Quand vais-je commencer l'écriture en capitales avec ceux-là (un bonne dizaine d'élèves quand même, dont les 3 gauchers) ? En avril ?

Et comme de toutes façons, ils s'entraînent à écrire (mal) avec mon complément de mi-temps, il n'est vraiment pas facile de récupérer cela sur le mien. Plus ils écrivent avec elles, plus les mauvaises habitudes s'ancrent et sont difficiles à corriger.

Je désespère un peu au point de me demander quelle a été la part de la méthode suivie sur ceux qui réussissent ....

Ce n'est pas la méthode que je remets en cause (loin de moi, cette idée) mais ma façon de l'appliquer.

On appliquant la méthode telle qu'elle est conçue, on ne peut pas dire "les exercices de gestion statique (en général) ne sont pas réussis" car la progression est prévue au rythme des réussites. (C'est d'ailleurs pourquoi sur le cahier 1 il y a trois pages consécutives sur chaque étape de la gestion statique (= quand on pense que les activités préparatoires sont assez réussies pour faire la 1ère page relative à la compétence visée, on la fait , si c'est réussi on peut faire les suivantes, si c'est raté on fait d'autres activités préparatoires et on procède de même avec la page 2).

Peut-être ta façon d'appliquer la méthode est à remettre en cause, en tout cas le fait que les enfants sont appelés à écrire n'importe comment avec ta collègue rend problématique le réinvestissment.

Ce qui me chagrine vraiment c'est la pression qui est mise pour que les enfants " " écrivent " " tôt, parfois même dès la PS. C'est insensé. Il faut respecter le rythme de chacun.

A mon avis, cette pression fait des dégâts chez beaucoup d'enfants : systématisation à long terme du n'importe quoi et/ou rejet de l'école et/ou sentiment d'incompétence.

Il n'y a pas d'urgence à ce qu'ils écrivent. En revanche il y a urgence à ce que les choses évoluent pour nombre d'enfants.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci enviedespoir pour ta réponse oh combien réconfortante!!!!

Je sais,on n'en ai qu'à trois mois de la rentrée, (TRois mois et demi pour moi) mais ici dans deux semaines on est en vacances jusque'à fin janvier......donc on en sera très vite à 5 mois de la rentrée.....

En relisant un peu tout les post,je me suis rendu compte que j'y étais allée un peu vite avec ma "fiche d'écriture" (encore trop vite!):j'aurai du leur faire écrire les lettres sur une ardoise avant de passer au papier feuille....Maintenant que j'y repense,ces pauvres élèves en difficulté devaient non seulement gérer l'apprentissage de l'ecriture des lettres (même si c'étaient les lettres les plus faciles) mais aussi écrire ces lettres sur une ligne......Un peu difficile tout de même!!!!

Demain,je fais d'abord une étape ardoise et j'en profite pour faire des groupes de besoin pour la rentrée.............

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce qui me chagrine vraiment c'est la pression qui est mise pour que les enfants " " écrivent " " tôt, parfois même dès la PS. C'est insensé. Il faut respecter le rythme de chacun.

A mon avis, cette pression fait des dégâts chez beaucoup d'enfants : systématisation à long terme du n'importe quoi et/ou rejet de l'école et/ou sentiment d'incompétence.

Il n'y a pas d'urgence à ce qu'ils écrivent. En revanche il y a urgence à ce que les choses évoluent pour nombre d'enfants.

Ah ! Merci enviedespoir ! :)

Il y a tellement de choses à faire en PS (et dans la première moitié de la MS) et tellement plus urgentes que l'écriture : se reconnaître en tant qu'enfant, reconnaître les autres enfants en tant que pairs et la maîtresse en tant que référent ; parler et parler aux autres, engranger du vocabulaire, structurer ses phrases ; exercer ses cinq sens, sa motricité large, fine ; se repérer dans l'espace ; découvrir les quantités ; jouer, jouer et encore jouer...

Tout à fait d'accord avec toi,

et parmi les jeux ils peuvent jouer au croquet (régle de l'école) et aux petites voitures avec la maîtresse qui intervient de temps en temps pour proposer une façon de faire parmi d'autres.

Mine de rien cela constitue une préparation à l'écriture efficace si la maîtresse soigne le passage aux réinvestissements et les enfants restent dans le jeu, l'apport de consignes de temps à autres entrant dans la socialisation.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi aussi, je suis très en retard et j'ai bien envie de tout laisser tomber à partir de la période 3. Je suis T1 avec une classe de PS/MS et j'ai choisi la méthode Dumont, qui m'avait paru extrêmement pertinente. Sauf que voilà, un peu débordée par cette première année et tout ce qu'il y a à apprendre aux enfants, j'en suis à peine à la latéralisation et à la reconnaissance des doigts et au travail sur l'horizontalité.

J'avoue avoir été un peu bloquée en période 1 par l'idée de "mal faire" et avoir très peu abordé l'écriture, et en période 2, je me suis laissé déborder par les projets en cours, même si j'ai essayé d'intégrer les gestes décrits dans la méthode aux diverses réalisation (exemple : coller des paillettes avec l'index, les autres doigts étant repliés). Du coup, j'en suis à un constat qui ma paraît terrible : mes élèves n'ont toujours pas tenu de crayon depuis le début de l'année.

J'ai bien essayé avec les MS (6 sur mes 25 élèves, dont 3 seulement sont au niveau), mais devant leur manière de tenir le crayon, et leur incapacité à aligner des objets, j'ai décidé de reprendre à 0 avec eux.

Et depuis, j'ai l'impression de stagner. J'ai seulement 2 élèves qui seraient à ce jour capables de commencer à travailler au feutre ou au crayon. Je me dis donc que quelque chose m'a peut-être échappé dans la méthode...

En plus, dans les autres classes, les élèves font déjà du coloriage, des traits, des ronds, etc et nous devons faire des évaluation en graphisme en février pour lesquelles mes élèves partent avec un sacré handicap (ils ne sont pas du tout entraînés à ce genre de travail).

Alors que faire ? Continuer comme ça et refuser les évaluations ? Tout laisser tomber pour des exercices "classiques" de graphisme ? Augmenter le nombre de séances par semaine liées à cet apprentissage (je fais, en gros, une séance "explicite" par semaine et je pense qu'il faudrait en faire plus pour "rattraper", mais je ne vois pas trop où les caser dans l'emploi du temps...)

Bref, j'ai de gros doutes... Qu'en pensez-vous ? Quelqu'un est-il dans mon cas ? Auriez-vous des conseils, des suggestions ?

Merci d'avance et à +

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.