• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
thielle

pour ceux qui suivent la méthode "Dumont"

1 989 messages dans ce sujet

Merci de vos reponses si rapides!!!

Je vais donc commencer assez rapidement les boucles pour les deux groupes les plus à l'aise tout en continuant à leur donner des mots en majuscules à copier.Je n'ai pas fait de jeu de croquet ni de balayage de feuille mais depuis 3 semaines,quand on chante,on fini en saluant la foule (imaginaire,mais ca marche).C'est vrai que les enfants sont à ce moment au coin regroupement,assis en U,ils ont donc tendance à saluer avec la meme main que le copain d'en face!!!Bon,maintenant ils ont compris qu'on salue avec la main qui écrit!!!

Pour ce qui est du sens du trace des majuscules,je suis bien d'accord,celui n'a pas d'importance mais plusieurs de mes elèves restent bloqués face à une lettre qu'ils ne savent pas ecrire.Et meme si je leur demande d'essayer,ils ne faont pas ou font "avec beaucoup de mauvaise volonté" (entre guillemets!!!).Par exemple,ce matin,un élève devait faire un V (qu'on avait dejà appris ensemble mardi):après plusieurs minutes d'hésitation,il fait vaguement deux trait verticaux.......comment garder son calme!!!!

Autre chose:quand vous leur demander de recopier un mot,quelle présentation adoptez vous?je m'explique:les élèves doivent recopier le mot en dessous du modèle,à côté ou.....????

Pour ma part,j'ecris le modèle et ils doivent le recopier à coté (comme en CP...)Certains bien sur,inversent l'ordre des lettres,(alors que l'on a fait plein d'exo sur la suite des lettres) et du coup ils se demotivent car ils n'arrivent pas à recopier le mot.

Une dernière chose:comment présentez vous vos feuilles de travail:je copie les livrets de Danièle,cad,recopier d'abord qlq lettres puis des mots....mais je trouve que cette présentation est assez austère,très "scolaire"

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme le dit Calinours, les capitales peuvent servir à consolider la gestion statique de l'espace graphique ( GSEG, j'aime bien, tiens, j'adopte ;) ).

Leur utilité est surtout de permettre aux enfants de tout écrire tant qu'ils ne savent pas écrire toutes les lettres en cursive, et de faire patienter les plus avancés en attendant les retardataires si des raisons pédagogiques le motivent.

Pense, Thielle, à toujours contextualiser l'écriture. Pas bien de copier mes cahiers :mad:;) . Je suis bien d'accord avec toi , la présentation des capitales est assez austère (dernières pages du cahier 1), mais c'est juste pour leur apprendre à écrire en capitales par séries de lettres ; c'est une toute petite part de ce cahier. Plutôt que de reproduire ces pages dans leur entier, reproduis la 1ère ligne, ensuite tu t'inspires de la méthode utilisée pour les pages de droite du cahier 3 (voir exemples de contextualisation dans le livre), c'est à dire tu contextualises ce que tu veux leur faire écrire et tu t'arranges pour que ce soit la chute de l'histoire.

Ne t'éternise pas trop là-dessus, passe dès que possible à la cursive, mais il faut que la gestion dynamique de l'espace graphique (GDEG, merci Calinours pour cette proposition de raccourci) soit aboutie. Bien sûr les 1ers écrits sont ceux du cahier 2 pas du 3. Les enfants doivent être en mesure d'analyser les lettres qu'ils voient, ce qui ne veut surtout pas dire "verbaliser". Par exemple pour E ils doivent pouvoir dire : "une verticale, trois horizontales une en haut une au milieu, une en bas" (mais surtout pas en les traçant ; lorsqu'ils écrivent ils disent le mot qu'ils sont en train d'écrire, pas "une verticale etc. " encore moins "je monte, je descends etc. ) (Vois mon nouvel article sur Bienlire au sujet du métalange, il concerne la cursive mais tu peux l'appliquer aux capitales (lien en dernière ou avant-dernière page du site en page perso. j el'ai déjà donné aussi plusieurs fois sur le forum).

Pendant toute la période de GSEG, de latéralisation et de la tenue du crayon, la GDEG doit se mettre en place. Cela se fait par le mime de la comptine Gaston (CD des comptines pour apprendre à écrire) ou par le jeu de croquet ou de hockey tel que le montre Calinours, tout cela à la conditon bien sûr que les consignes soient claires, précises et fermement respectées pour la mise en place puis par des jeux de foulards pour la fludité du geste.

Si on utilise directement les foulards, on saute l'étape de la mise en place et c'est dommage.

Quelle classe as-tu Thielle PS ou MS ? je ne sais plus :(

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne t'inquiète pas Enviedespoir,je ne recopie pas tes cahiers!!!!!Mais puisque je suis la progression que tu propose pour les lettres capitales,je me suis du coup inspirée des mots que tu proposes (fil,filet,....).Pas vraiment inspirée pour trouver des mots en rapport avec notre projet du moment dont les lettres suivent la progression!!!!

Bien sur,je suis d'accord pour ne pas m'éterniser sur l'apprentissage du tracé des capitales,mais comment faire si un élève bloque devant des lettres qu'il ne sait pas ecrire???Ou qu'il les déforme totalement?Il faut bien passer par des séances dirigées (non?...enfin,je pense).

Un dernier conseil,siouplait:penses tu que je puisse passer aux "boucles" sans avoir fait de dirigé sur toutes les lettres (en courant le risque du coup que des lettres soit déformées).

Et pour les élèves qui inversent l'ordre des mots:je m'éternise ou je continue tout en continuant a etre vigilante?

AU fait,j'ai bien des MS

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ne t'inquiète pas Enviedespoir,je ne recopie pas tes cahiers!!!!!Mais puisque je suis la progression que tu propose pour les lettres capitales,je me suis du coup inspirée des mots que tu proposes (fil,filet,....).Pas vraiment inspirée pour trouver des mots en rapport avec notre projet du moment dont les lettres suivent la progression!!!!

Bien sur,je suis d'accord pour ne pas m'éterniser sur l'apprentissage du tracé des capitales,mais comment faire si un élève bloque devant des lettres qu'il ne sait pas ecrire???Ou qu'il les déforme totalement?Il faut bien passer par des séances dirigées (non?...enfin,je pense).

Un dernier conseil,siouplait:penses tu que je puisse passer aux "boucles" sans avoir fait de dirigé sur toutes les lettres (en courant le risque du coup que des lettres soit déformées).

Et pour les élèves qui inversent l'ordre des mots:je m'éternise ou je continue tout en continuant a etre vigilante?

AU fait,j'ai bien des MS

Thielle, je trouve ta question aujourd"hui seulement.

Je la comprends ainsi : peut-on passer aux boucles cursives tant qu'on n'a pas vu toutes les capitales ?

La forme des capitales les rend accessibles dès que l'enfant sait manier le crayon et gérer l'espace, donc si elles ne sont pas toutes vues au moment de passer à la cursive c'est sans importance, tu les feras faire en fonction des besoins, d'autant plus que les enfants ont l'habitude de les voir dans les titres des livres.

En entrant dans la cursive tu entreras directement dans l'écriture à proprement parler, c'est à dire autre chose que du dessin de lettres. Lorsque les enfants écriront, ils se diront directement le mot à écrire (par exemple au moment de passer à l'écriture dans l'esprit de l'enfant "il lit", ne doit pas être i l l i t et encore moins "je monte, je descends", mais bien "il lit"). Si tu suis bien la progression, tu ne devrais pas avoir de problème, sachant exactement à quoi correspond ce qu'ils écrivent et comprenant que l'écrit et l'oral correspondent, les enfants ne devraient pas inverser les mots. Donc le premier mot est "le", le 2ème "elle", ensuite "il" et "lit" qui donne "il lit" et "le lit". Vois ici On peut penser que c'est réducteur, mais comme c'est efficace, rapidement les enfants accèdent à la possibilité d'écrire bien autre chose et ils acquiert de nombreux mots outils puisqu'ils sont récurrents. Vois ici et dans Le geste d'écriture pour la façon de faire accéder à l'ensemble des lettres.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici les nouveaux programmes concernant l'apprentissage de l'écriture en maternelle :

"Apprendre les gestes de l’écriture

Sans qu’on doive réduire l’activité graphique à la préparation de l’écriture, les enfants observent et reproduisent quotidiennement des motifs graphiques afin d’acquérir le geste le mieux adapté et le plus efficace. L’entrée dans l’écriture s’appuie sur les compétences développées par les activités graphiques (enchaînements de lignes simples, courbes, continues...), mais requiert aussi des compétences particulières de perception des caractéristiques des lettres.

L’écriture cursive est proposée à tous les enfants, en grande section, dès qu’ils en sont capables ; elle fait l’objet d’un enseignement guidé afin que ces premières habitudes installées favorisent la qualité des tracés et l’aisance du geste.

À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

- reconnaître et écrire la plupart des lettres de l’alphabet ;

- copier en écriture cursive, sous la conduite de l’enseignant, de petits mots simples dont les correspondances en lettres et sons ont été étudiées ;

- écrire en écriture cursive son prénom."

Et voici la progression indicative des apprentissages proposée :

PS : "Pour s’acheminer vers le geste de l’écriture : le contrôle des gestes

L’enfant est capable de : - Imiter des gestes amples dans différentes directions"

MS : "Pour s’acheminer vers le geste de l’écriture : les réalisations graphiques

L’enfant est capable de :

- Réaliser en grand les tracés de base de l’écriture : cercle, verticale, horizontale, enchaînement de boucles, d’ondulations, sur

un plan vertical (tableau), puis horizontal (table).

- Imiter des dessins stylisés exécutés au moyen de ces tracés.

- Ecrire son prénom en majuscules d’imprimerie en respectant l’horizontalité et l’orientation de gauche à droite "

GS : " Apprendre le geste de l’écriture : l’entraînement graphique, l’écriture.

NB. L’enfant pratique ces exercices en grand format de façon à éviter les tensions excessives et néfastes liées à l’immaturité

neuro-motrice. Il s’exerce par la détente et l’attention à réaliser de « beaux » tracés.

L’enfant est capable de :

- pratiquer des exercices graphiques conduisant à la maîtrise des tracés de base de l’écriture : verticale descendante, oblique

montante, cercle dans le sens rétrograde, enchaînement de bouclages, de « ponts » (jambages reliés par des arceaux).

- Après avoir appris le son qui est transcrit par une lettre, tracer cette lettre en écriture cursive.

- Sous la conduite de l’enseignant, copier en écriture cursive de petits mots simples dont les correspondances entre lettres et sons ont été étudiées : écrire en contrôlant la tenue de l’instrument et la position de la page ; s’entraîner à recopier les mots d’abord écrits avec l’enseignant pour améliorer la qualité de sa production, taille et enchaînement des lettres en particulier.

- Ecrire de mémoire son prénom en écriture cursive."

Pour ceux qui pratiquent la méthode du geste d'écriture, vive la liberté pédagogique !

Un avis Calinours ? Et Danièle ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voici les nouveaux programmes concernant l'apprentissage de l'écriture en maternelle :

"Apprendre les gestes de l’écriture

Sans qu’on doive réduire l’activité graphique à la préparation de l’écriture, les enfants observent et reproduisent quotidiennement des motifs graphiques afin d’acquérir le geste le mieux adapté et le plus efficace. L’entrée dans l’écriture s’appuie sur les compétences développées par les activités graphiques (enchaînements de lignes simples, courbes, continues...), mais requiert aussi des compétences particulières de perception des caractéristiques des lettres.

L’écriture cursive est proposée à tous les enfants, en grande section, dès qu’ils en sont capables ; elle fait l’objet d’un enseignement guidé afin que ces premières habitudes installées favorisent la qualité des tracés et l’aisance du geste.

À la fin de l’école maternelle l’enfant est capable de :

- reconnaître et écrire la plupart des lettres de l’alphabet ;

- copier en écriture cursive, sous la conduite de l’enseignant, de petits mots simples dont les correspondances en lettres et sons ont été étudiées ;

- écrire en écriture cursive son prénom."

Et voici la progression indicative des apprentissages proposée :

PS : "Pour s’acheminer vers le geste de l’écriture : le contrôle des gestes

L’enfant est capable de : - Imiter des gestes amples dans différentes directions"

MS : "Pour s’acheminer vers le geste de l’écriture : les réalisations graphiques

L’enfant est capable de :

- Réaliser en grand les tracés de base de l’écriture : cercle, verticale, horizontale, enchaînement de boucles, d’ondulations, sur

un plan vertical (tableau), puis horizontal (table).

- Imiter des dessins stylisés exécutés au moyen de ces tracés.

- Ecrire son prénom en majuscules d’imprimerie en respectant l’horizontalité et l’orientation de gauche à droite "

GS : " Apprendre le geste de l’écriture : l’entraînement graphique, l’écriture.

NB. L’enfant pratique ces exercices en grand format de façon à éviter les tensions excessives et néfastes liées à l’immaturité

neuro-motrice. Il s’exerce par la détente et l’attention à réaliser de « beaux » tracés.

L’enfant est capable de :

- pratiquer des exercices graphiques conduisant à la maîtrise des tracés de base de l’écriture : verticale descendante, oblique

montante, cercle dans le sens rétrograde, enchaînement de bouclages, de « ponts » (jambages reliés par des arceaux).

- Après avoir appris le son qui est transcrit par une lettre, tracer cette lettre en écriture cursive.

- Sous la conduite de l’enseignant, copier en écriture cursive de petits mots simples dont les correspondances entre lettres et sons ont été étudiées : écrire en contrôlant la tenue de l’instrument et la position de la page ; s’entraîner à recopier les mots d’abord écrits avec l’enseignant pour améliorer la qualité de sa production, taille et enchaînement des lettres en particulier.

- Ecrire de mémoire son prénom en écriture cursive."

Pour ceux qui pratiquent la méthode du geste d'écriture, vive la liberté pédagogique !

Un avis Calinours ? Et Danièle ?

Extrait de la présentation du rapport : "Je n'imposerai aucune méthode particulière aux enseignants pour transmettre ces savoirs aux élèves, car ils sont les mieux placés pour connaître les capacités de leurs classes et choisir la méthode la plus appropriée pour les faire progresser."

Mais ce qui me navre c'est le crédo : "Mais je serai vigilant à ce que ces nouveaux programmes et cette nouvelle organisation du temps scolaire contribuent à l'amélioration significative des résultats de chaque école qui suit dans le cadre des propositions qui sont faites.

J'ai fait part de ma réaction argumentée.

Pour l'instant ces programmes sont en consultation.

Dans le discours de présentation, regarde la liste des personnes qui ont participé aux programmes et cherche leur domaine de compétence (TICE, math, astrophysique, littérature ...).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voici les nouveaux programmes concernant l'apprentissage de l'écriture en maternelle :

J'ai le texte soumis à consultation sous le yeux et je ne vois pas ces indications.

Où les as-tu trouvées ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voici les nouveaux programmes concernant l'apprentissage de l'écriture en maternelle :

J'ai le texte soumis à consultation sous le yeux et je ne vois pas ces indications.

Où les as-tu trouvées ?

Il faut ouvrir les documents situés sur cette page :

dossier nouveaux programmes

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voici les nouveaux programmes concernant l'apprentissage de l'écriture en maternelle :

J'ai le texte soumis à consultation sous le yeux et je ne vois pas ces indications.

Où les as-tu trouvées ?

, mais ces programmes sont en consultation, donc attendons...

Désolée, mapuce, j'avais commencé ma réponse et j'ai dû m'interrompre, donc je ne vois la tienne qu'après parution de la mienne. Tant pis, ce sera une redite.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai fait part de ma réaction argumentée.

Pour l'instant ces programmes sont en consultation.

Où se trouve ta réaction argumentée ?

Quant à la consultation, je n'y crois guère. Nous ne verrons pas ou peu de changements pour l'écriture ou la maternelle, mais ce n'est que mon avis.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci. par contre, il n'y a une progression que pour S’APPROPRIER LE LANGAGE et DECOUVRIR L’ECRIT.

Rien en maths, eps, sciences. :blink:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci. par contre, il n'y a une progression que pour S’APPROPRIER LE LANGAGE et DECOUVRIR L’ECRIT.

Rien en maths, eps, sciences. :blink:

Quand on lit les progressions proposées en langage , on peut s'en féliciter ...

Outre le fait qu'elles sont très parcellaires et simplistes, elles ont une légère tendance à aller à l'encontre de la liberté pédagogique. Ainsi, "Comprendre le principe alphabétique" ne relèverait que de la GS et se limiterait à "- Mettre en relation les sons et les lettres : faire correspondre avec exactitude lettre et son, en particulier, les voyelles a, e, i, o, u, é et les consonnes f, s, ch, v, z, j, p, t, c (= k), b, d, g (dur), l, m,n et r.

- Reconnaître la plupart des lettres." ?????

Le manque d'ambition de ces progressions n'est pas un cadeau à faire à nos élèves, à leurs parents et aux collègues du cycle 2. Et dire que moults collègues vont s'en satisfaire ...

Je n'ai peut-être pas les compétences pour élaborer les programmes présentant ce que la société veut offrir à ses enfants par le biais de l'école, mais leur application, c'est notre job !

Mais bon, j'arrête le HS.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le manque d'ambition de ces progressions n'est pas un cadeau à faire à nos élèves, à leurs parents et aux collègues du cycle 2. Et dire que moults collègues vont s'en satisfaire ...

Ma question ne portait pas sur le fond mais plutôt sur la forme. Pourquoi prévoir une continuïté pour certains domaines et pas d'autres ?

Fin de HS aussi car il y a un autre topic sur ce thème.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voici les nouveaux programmes concernant l'apprentissage de l'écriture en maternelle : (...) Un avis Calinours ?
"Apprendre les gestes de l'écriture

Sans qu'on doive réduire l'activité graphique à la préparation de l'écriture, les enfants observent et reproduisent quotidiennement des motifs graphiques afin d'acquérir le geste le mieux adapté et le plus efficace. L'entrée dans l'écriture s'appuie sur les compétences développées par les activités graphiques (enchaînements de lignes simples, courbes, continues...), mais requiert aussi des compétences particulières de perception des caractéristiques des lettres.

L'écriture cursive est proposée à tous les enfants, en grande section, dès qu'ils en sont capables ; elle fait l'objet d'un enseignement guidé afin que ces premières habitudes installées favorisent la qualité des tracés et l'aisance du geste.

La phrase que j'ai mise en couleur méritera un document d'accompagnement beaucoup plus précis sous peine de voir une fois encore des générations d'élèves reproduire la forme avant d'avoir acquis le geste... Mais il faut la replacer dans son contexte : programme officiel, ce n'est pas le cadre du discours didactique qui doit éclairer l'enseignant sur la modélisation de l'apprentissage.

Aucune définition de l'écriture dans ce que vous avez copié-collé ? J'irai voir car faute de donner une finalité à l'apprentissage de l'écriture à la main, on peut écrire n'importe quoi et comment...

À la fin de l'école maternelle l'enfant est capable de :( ...) écrire en écriture cursive son prénom.
Ce n'est pas à la portée de tous les élèves. Les travaux de Dumont ont montré qu'il y avait mieux à faire... C'est le genre de compétence assignée qui conduira dans certains cas au dessin de lettres du prénom.
PS : "Pour s'acheminer vers le geste de l'écriture : le contrôle des gestes. L'enfant est capable de : - Imiter des gestes amples dans différentes directions
Coquetterie de langage (ça arrive dans ce type de discours) ! Il s'agit peut-être de danse classique... L'encodage du geste mériterait là encore un peu de précision, il ne s'agit pas de s'acheminer vers mais d'apprendre, à savoir le geste qui favorise la réalisation des formes de base de la cursive...
MS : "Pour s'acheminer vers le geste de l'écriture : les réalisations graphiques

L'enfant est capable de :

- Réaliser en grand les tracés de base de l'écriture : cercle, verticale, horizontale, enchaînement de boucles, d'ondulations, sur

un plan vertical (tableau), puis horizontal (table).

- Imiter des dessins stylisés exécutés au moyen de ces tracés.

- Ecrire son prénom en majuscules d'imprimerie en respectant l'horizontalité et l'orientation de gauche à droite "

Réaliser en grand n'apprend pas à s'approprier l'espace graphique dans lequel se réalise généralement l'écriture tout simplement car geste et posture ne correspondent plus... Quid "ondulations" ? Il y a une idée dans le plan vertical, au fait laquelle ? A quel moment serait-ce utile ? Pour consolider quel geste et reproduire quelle forme ? Imiter des dessins stylisés ne relève pas de l'écriture mais d'activités graphiques à caractère décoratif.
GS : " Apprendre le geste de l'écriture : l'entraînement graphique, l'écriture.

NB. L'enfant pratique ces exercices en grand format de façon à éviter les tensions excessives et néfastes liées à l'immaturité neuro-motrice.

Mais on voudrait quand même que l'écriture de son prénom en cursive soit maîtrisée en fin de GS...
L'enfant est capable de :

- pratiquer des exercices graphiques conduisant à la maîtrise des tracés de base de l'écriture : verticale descendante, oblique montante, cercle dans le sens rétrograde, enchaînement de bouclages, de «ponts» (jambages reliés par des arceaux).

Il n'y a pas de cohérence dans la progression des formes, la description des formes laisse à penser qu'il faut les décomposer ; rétrograde c'est comme sinistrogyre maîtresse ?
- Après avoir appris le son qui est transcrit par une lettre, tracer cette lettre en écriture cursive.

- Sous la conduite de l'enseignant, copier en écriture cursive de petits mots simples dont les correspondances entre lettres et sons ont été étudiées : écrire en contrôlant la tenue de l'instrument et la position de la page ; s'entraîner à recopier les mots d'abord écrits avec l'enseignant pour améliorer la qualité de sa production, taille et enchaînement des lettres en particulier.

- Ecrire de mémoire son prénom en écriture cursive."

L'apprentissage de la cursive ne peut à mon avis (qui n'engage que moi et a été demandé) s'associer avec pertinence à celui de la lecture (la découverte de la combinatoire) que si l'acte d'écrire à la main est défini par un ensemble de compétences (clairement ciblées dans une progression) qui permettent effectivement à l'enfant de GS de se lancer dans une production (pas reproduction) où sa pensée se consacre au sens de ce qu'il écrit (il a donc des automatismes) et non pas à la manière de réaliser les lettres ou de les organiser sur le support... Cet ensemble de compétences apparaît à peine dans le texte indiqué ici.

Ce qui se conçoit bien s'énnoncerait clairement ? Mais il faut savoir si on parle d'écriture ou d'autre chose.

Pas de commentaire à faire sur l'opportunité de ces nouveaux nouveaux Programmes.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aucune définition de l'écriture dans ce que vous avez copié-collé ? J'irai voir car faute de donner une finalité à l'apprentissage de l'écriture à la main, on peut écrire n'importe quoi et comment...

A part ce morceau-là "l’apprentissage de l’écriture renforce une discrimination des sons qui doit être précise." (in Comprendre le principe alphabétique), je crains d'avoir été exhaustif.

Ce n'est pas à la portée de tous les élèves. Les travaux de Dumont ont montré qu'il y avait mieux à faire... C'est le genre de compétence assignée qui conduira dans certains cas au dessin de lettres du prénom.

Je crains aussi que ça n'engage des PE à commencer apprendre aux enfants à ne dessiner ou n'écrire que le prénom en cursive et à les priver d'un apprentissage de l'écriture autonome par la maîtrise des gestes et des lettres qu'ils permettent d'écrire.

L'apprentissage de la cursive ne peut à mon avis (qui n'engage que moi et a été demandé)

Merci d'avoir bien voulu répondre.

Pas de commentaire à faire sur l'opportunité de ces nouveaux nouveaux Programmes.

Et sur l'opportunité de ces progressions indicatives ? Si on enlève le mot "indicatives", elles ferment pas mal de portes ...aux enseignants ... et aux élèves.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ecrire son prénom en cursive,

Si Léo y arrive et pas Jean-Christophe, devra-t-on en déduire que le premier a atteint les compétences requises pour la fin de GS et pas le second ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aucune définition de l'écriture dans ce que vous avez copié-collé ? J'irai voir car faute de donner une finalité à l'apprentissage de l'écriture à la main, on peut écrire n'importe quoi et comment...
A part ce morceau-là "l'apprentissage de l'écriture renforce une discrimination des sons qui doit être précise." (in Comprendre le principe alphabétique), je crains d'avoir été exhaustif.

Ce n'est pas une définition de l'écriture. Autant Alain Bentolila définit la langue orale au service de la lecture, autant, dans le même esprit, on définit l'écriture au service de la lecture. Ce sont des raccourcis faciles à accepter pour les parents qui liront les Programmes, plus difficiles à intégrer dans nos pratiques quotidiennes car nos programmations ne sont pas bâties sur des raccourcis.

...Et sur l'opportunité de ces progressions indicatives ?
Les professionnels que nous sommes ne peuvent pas considérer ces indications comme des progressions pertinentes. Actuellement les Programmes ne sont pas écrits exclusivement pour les enseignants... Mais c'est un autre débat. La méthode évoquée dans ce sujet ne va pas à contre courant (au contraire, certaines des expressions employées dans le domaine qui nous intéresse ici sont significatives et n'étaient jamais apparues auparavant : sens rétrograde, geste, tracé de base, horizontalité...) mais les textes institutionnels qui s'adressent aussi aux parents se passent souvent de la terminologie didactique idoine (sous peine de devenir incompréhensible comme mes trois derniers mots peut-être).
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ecrire son prénom en cursive,

Si Léo y arrive et pas Jean-Christophe, devra-t-on en déduire que le premier a atteint les compétences requises pour la fin de GS et pas le second ?

Non, je ne m'inquiète pas, la logique de résultat qu'on nous impose ne nous oblige pas à perdre le sens des mesures mais il faudra faire preuve de crédibilité aux yeux des parents de Jean-Christophe (qui saura très bien écrire "le" ou "la" en cursive, lisiblement voire même au format seyes, devant quelques mots simples en fin de GS...).
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voici les nouveaux programmes concernant l'apprentissage de l'écriture en maternelle :

"Apprendre les gestes de l’écriture

cursive." ...

Pour ceux qui pratiquent la méthode du geste d'écriture, vive la liberté pédagogique !

Un avis Calinours ? Et Danièle ?

Il me semble sentir qu'il faudrait que je complète ma réponse. Je dirais donc que je suis d'accord avec Calinours (forcément puisqu'il est d'accord avec moi ;)). D'accord aussi avec l'essentiel de ce qui a été dit. Il y aurait aussi bien des choses à ajouter.

Mais laissons du temps au temps. Bon, je cours le risque de me tromper sur le pronostic, mais c'est celui que j'ai choisi. Pseudo oblige :)

J'ai fait part de ma réaction argumentée.

Pour l'instant ces programmes sont en consultation.

Où se trouve ta réaction argumentée ? (...)

Je n'ai pas dit qu'elle était sur le forum...
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je vois que mon message est passé 2 fois, j'élimine donc le doublon.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
...Et sur l'opportunité de ces progressions indicatives ?
Les professionnels que nous sommes ne peuvent pas considérer ces indications comme des progressions pertinentes. Actuellement les Programmes ne sont pas écrits exclusivement pour les enseignants...

Nous sommes bien d'accord. Du point de vue de la maternelle, c'est là que le bât blesse, à mon avis.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis ce post avec attention depuis le début et je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à avoir des difficultés de mise en oeuvre :cry: Je teste le jeu avec les cross pour l'attaque des boucles avec mes MS mais j'ai aucune idée du temps qu'il va leur falloir pour assimiler le geste. Ce qui veut dire que j'ai du mal à programmer mes activités et à m'organiser pour la période. Quelqu'un qui l'a expérimenté pourrait-il me dire combien de temps ou de séance il y a passé?

Merci d'avance.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je suis ce post avec attention depuis le début et je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à avoir des difficultés de mise en oeuvre :cry: Je teste le jeu avec les cross pour l'attaque des boucles avec mes MS mais j'ai aucune idée du temps qu'il va leur falloir pour assimiler le geste. Ce qui veut dire que j'ai du mal à programmer mes activités et à m'organiser pour la période. Quelqu'un qui l'a expérimenté pourrait-il me dire combien de temps ou de séance il y a passé?

Merci d'avance.

* N’oublie pas qu’il ne s’agit pas de boucler un programme dans un temps donné mais de faire acquérir une compétence à des enfants de maternelle.

* La disparité entre les enfants de maternelle est bien plus grande qu’entre des enfants d’une classe de primaire dont tout le monde n’arrivera pas au résultat attendu en même temps.

* Ce jeu peut se doubler de mime (cf. la comptine Gaston que tu peux écouter sur le Net) , ce qui renforce l’encodage (à la condition de le mime reste du mime et le jeu un jeu, c'est-à-dire que l’un ne devienne pas la caricature de l’autre.)

* En même temps que les enfants acquièrent cette compétence à fixer le sens de rotation de la 1ère unité et le point d’attaque de ses deux 1ère formes, il te faut leur faire travailler la tenue du crayon, sa manipulation, le repérage dans l’espace en terme d’orientation gauche/droite et la latéralité, la gestion statique de l’espace graphique pour que l’acquisition de toutes ces compétences convergent à un même moment qui sera, en conséquence, celui de l’entrée dans l’écrit.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci d'avoir répondu aussi rapidement. En fait je m'attendais un peu à ce type de réponse mais j'ai tenté ma chance. On avance lentement mais en fait c'est plutôt moi qui rame (pour m'approprier la méthode)... pas mes élèves. Au retour des vacances, je leur ai proposé un coloriage et le résultat était encourageant. Je sais jamais si je dois prévoir en semaines ou en mois pour leur laisser le temps alors les séquences sont assez déstructurées...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.