• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
kangourouman

Stages de formations AVS de 60h...

47 messages dans ce sujet

C'est toi qui voit,Kangourouman.Si tu souhaites prendre le risque de perdre des journées de salaire ou de ne pas voir ton contrat renouvelé à la fin de l'année,libre à toi.Mais il ne faudra pas venir pleurer après :whistling: .

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est toi qui voit,Kangourouman.Si tu souhaites prendre le risque de perdre des journées de salaire ou de ne pas voir ton contrat renouvelé à la fin de l'année,libre à toi.Mais il ne faudra pas venir pleurer après :whistling: .

Tu sais, je ne vais pas me mettre à genoux pour un contrat de 10h/semaine... :lol:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben vu comment tu te révoltes pour ledit contrat...ça me semblerait justifié :rolleyes: !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Se révolter contre des contrats précaires est une nécessité. Quand on signe un contrat d'AVS, le but n'est pas de dire: "Je suis au courant du peu de salaire, je suis au courant qu'il s'agit d'un emploi non perennisé, donc je me tais et j'accepte tout sans réagir...".

N'oublie pas qu'au moins 50% des AVS ont choisi ce métier par motivation et n'ont pas d'autre projet professionnel pour l'avenir... :sleep:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

ces formations ne servent pas à nous former mais plutôt à nous faire faire les heures dûes! Elles doivent donc être le mercredi ou les vacances et si tu travailles le mercredi, tu leur envoie juste un email pour dle leur dire!! A la place, j'ai appris cette année que l'on pouvait donc faire de l'auto-formation si l'on peut en apporter la preuve. Tu peux aller en fac, continuer tes études etc... Si ça dépasse des 60 heures, tu peux t'absenter de ton travail. J'ai pu faire un stage de 15 jours dans une autre école dans le cadre de la formation au CRPE. Mais effectivement tu n'es pas remplacée...

Bon courage!!!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Se révolter contre des contrats précaires est une nécessité. Quand on signe un contrat d'AVS, le but n'est pas de dire: "Je suis au courant du peu de salaire, je suis au courant qu'il s'agit d'un emploi non perennisé, donc je me tais et j'accepte tout sans réagir...".

N'oublie pas qu'au moins 50% des AVS ont choisi ce métier par motivation et n'ont pas d'autre projet professionnel pour l'avenir... :sleep:

Eh bien je les plains les pauvres!Comment ne pas penser à un autre projet professionnel quand tu sais justement que ton contrat est précaire et ne durera pas plus de 6 ans?!?C'est vraiment être kamikaze, à moins que tu ne puisses effectivement te contenter que de CDD payés au SMIC toute ta vie,mais désolée ça n'est pas mon cas.Je n'ai pas fait un bac+3 pour passer ma vie à gagner 1/2 SMIC,j'ai des projets dans la vie,et ce n'est pas pour autant que je n'ai pas de motivation pour mon travail d'AVS bien au contraire:je suis plongée dans le milieu dans lequel j'ai toujours voulu être,j'assiste à toutes les réunions,à toutes les formations,à tous les colloques sur le handicap,je tiens un carnet de bord quotidien,des grilles d'observation pour chaque période alors franchement évite tes insinuations quant à ma motivation :glare: .Honnêtement,beaucoup de collègues AVS que j'ai pu rencontrer ne savaient même pas qu'il fallait tenir un journal,ne connaissent pas la loi sur le handicap de février 2005,ne connaissent même pas les associations de parents d'enfants handicapés,elle est où la motivation là?

Et puis,d'où sors-tu ton chiffre de 50%, des études qui ont été faites peut-être?Pour moi,je pense bien plutôt que la majorité des AVS font ce travail dans un but principalement alimentaire.

Et puis enfin quand on te recrute on te le dit bien qu'il faut à tout prix avoir un autre projet professionnel plus concret,ne me fait pas croire qu'on n'a pas été clair avec toi là-dessus.AVS est une fonction,pas une profession,c'est bien malheureux mais c'est ainsi pour le moment.

Tu parles de motivation mais es-tu bien placé étant donné que tu ne veux même pas participer aux formations qui te sont proposées?Ah oui j'oubliais,tu penses pouvoir t'en dispenser de par ta grande expérience et tes nombreuses qualités comme tu l'as laissé entendre dans l'un de tes premiers messages... :angel_not: .

Quant à la précarité des contrats,ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit:je n'ai jamais dit qu'il fallait se résigner et ne rien faire,comme je te l'ai dit je fais moi-même partie du comité des précaires AVS/EVS de mon département,et je souhaite de tout coeur qu'un jour la fonction d'AVS devienne une profession à part entière car c'est un boulot formidable qui demanderait un vrai statut,une vraie formation sur plusieurs années,sanctionnée par un diplôme.Mais avec notre gouvernement actuel ce n'est vraiment pas dans l'air du temps(au moins une chose sur laquelle on se rejoint!)donc autant éviter de se faire de faux espoirs et des illusions et chercher un "vrai" projet professionnel.

Ce qui n'empêche pas de s'investir à 100% dans son boulot d'AVS en attendant(je ne vois pas le rapport entre motivation et autre projet professionnel,surtout quand celui-ci se situe dans l'Education...).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut,

ces formations ne servent pas à nous former mais plutôt à nous faire faire les heures dûes! Elles doivent donc être le mercredi ou les vacances et si tu travailles le mercredi, tu leur envoie juste un email pour dle leur dire!! A la place, j'ai appris cette année que l'on pouvait donc faire de l'auto-formation si l'on peut en apporter la preuve. Tu peux aller en fac, continuer tes études etc... Si ça dépasse des 60 heures, tu peux t'absenter de ton travail. J'ai pu faire un stage de 15 jours dans une autre école dans le cadre de la formation au CRPE. Mais effectivement tu n'es pas remplacée...

Bon courage!!!

Ta réponse me "choque" aussi un peu(décidément je suis bien isolée sur ce post,ce doit dont être moi qui ai un problème :lol: !): tu penses vraiment que l'IA n'a rien de mieux à faire que d'organiser des formations pour uniquement nous faire faire les heures dûes?Déjà, ça leur coûte la location des locaux,puis ça leur demande de rémunérer les intervenants qui viennent(pédopsys,directeurs de centres spécialisés,parents...etc),ensuite ça oblige le coordonnateur AVS du département(il est tout seul pour un département entier il faut le savoir!) à être là alors qu'il a bien d'autres problèmes à régler...Tout cela demande une certaine organisation et a un coût,ça m'étonnerait donc fort qu'ils fassent cela "pour le plaisir"!Je ne comprends pas quand tu dis qu'ils veulent nous faire faire les heures dûes:quoiqu'il en soit,nous SOMMES payés pendant les vacances et les mercredis,c'est dans le contrat,notre salaire est réparti ainsi sur l'année en prenant en compte les vacances.Et puis être en formation ce n'est pas "travailler" en tant que tel,c'est sûr que si tu le prends comme une corvée ça ne peut pas aller!

Chez nous,il y a des formations organisées aussi sur le temps de travail mais la convocation vaut ordre de mission,y'a pas à discuter,ça fait partie de ton boulot.Bien sûr si tu as un autre travail à côté,où que tu poursuis des études,ils peuvent s'arranger pour te faire passer à une autre session de formation,ils ne sont pas pénibles pour ça.

En fait je crois que tu confonds avec le crédit d'heures accordé aux étudiants,ce crédit il faut le demander au moment du contrat et il est là aussi réparti sur l'année en fonction de ton contrat,si tu es à mi-temps ou à plein temps.Mais pour en bénéficier,il faut justifier d'une inscription en fac,en IUFM,ou à un organisme de formation à distance.

En tous cas,cette formation est personnelle et n'a rien à voir avec les 60h de formation obligatoires du contrat AVS...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Se révolter contre des contrats précaires est une nécessité. Quand on signe un contrat d'AVS, le but n'est pas de dire: "Je suis au courant du peu de salaire, je suis au courant qu'il s'agit d'un emploi non perennisé, donc je me tais et j'accepte tout sans réagir...".

N'oublie pas qu'au moins 50% des AVS ont choisi ce métier par motivation et n'ont pas d'autre projet professionnel pour l'avenir... :sleep:

Eh bien je les plains les pauvres!Comment ne pas penser à un autre projet professionnel quand tu sais justement que ton contrat est précaire et ne durera pas plus de 6 ans?!?C'est vraiment être kamikaze, à moins que tu ne puisses effectivement te contenter que de CDD payés au SMIC toute ta vie,mais désolée ça n'est pas mon cas.Je n'ai pas fait un bac+3 pour passer ma vie à gagner 1/2 SMIC,j'ai des projets dans la vie,et ce n'est pas pour autant que je n'ai pas de motivation pour mon travail d'AVS bien au contraire:je suis plongée dans le milieu dans lequel j'ai toujours voulu être,j'assiste à toutes les réunions,à toutes les formations,à tous les colloques sur le handicap,je tiens un carnet de bord quotidien,des grilles d'observation pour chaque période alors franchement évite tes insinuations quant à ma motivation :glare: .Honnêtement,beaucoup de collègues AVS que j'ai pu rencontrer ne savaient même pas qu'il fallait tenir un journal,ne connaissent pas la loi sur le handicap de février 2005,ne connaissent même pas les associations de parents d'enfants handicapés,elle est où la motivation là?

Et puis,d'où sors-tu ton chiffre de 50%, des études qui ont été faites peut-être?Pour moi,je pense bien plutôt que la majorité des AVS font ce travail dans un but principalement alimentaire.

Et puis enfin quand on te recrute on te le dit bien qu'il faut à tout prix avoir un autre projet professionnel plus concret,ne me fait pas croire qu'on n'a pas été clair avec toi là-dessus.AVS est une fonction,pas une profession,c'est bien malheureux mais c'est ainsi pour le moment.

Tu parles de motivation mais es-tu bien placé étant donné que tu ne veux même pas participer aux formations qui te sont proposées?Ah oui j'oubliais,tu penses pouvoir t'en dispenser de par ta grande expérience et tes nombreuses qualités comme tu l'as laissé entendre dans l'un de tes premiers messages... :angel_not: .

Quant à la précarité des contrats,ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit:je n'ai jamais dit qu'il fallait se résigner et ne rien faire,comme je te l'ai dit je fais moi-même partie du comité des précaires AVS/EVS de mon département,et je souhaite de tout coeur qu'un jour la fonction d'AVS devienne une profession à part entière car c'est un boulot formidable qui demanderait un vrai statut,une vraie formation sur plusieurs années,sanctionnée par un diplôme.Mais avec notre gouvernement actuel ce n'est vraiment pas dans l'air du temps(au moins une chose sur laquelle on se rejoint!)donc autant éviter de se faire de faux espoirs et des illusions et chercher un "vrai" projet professionnel.

Ce qui n'empêche pas de s'investir à 100% dans son boulot d'AVS en attendant(je ne vois pas le rapport entre motivation et autre projet professionnel,surtout quand celui-ci se situe dans l'Education...).

Redescends sur Terre Minoushka!! :lol: Tu crois vraiment qu'actuellement, il te suffit d'un bac +3 pour trouver un job? Ce que tu appelles des kamikazes, ce sont simplement des gens comme toi et moi, qui gallèrent pour trouver le moindre emploi. Alors, oui, redescends sur Terre, car même si personne ne souhaite rester au SMIC toute sa vie, c'est malheureusement le lot de beaucoup de monde. Et il ne s'agit pas de faire la fine bouche, surtout en ce moment: tu acceptes ce qu'on te propose, sinon c'est la case chômage.

Refuser de voir cela, c'est non seulement une erreur, mais une grave illusion qui risque de te couter cher si tu persistes à trop rêver d'un boulot payé 2000 euros par mois.

Quant au choix du métier d'AVS (oui, c'est un métier, même s'il est précaire et en cdd), renseigne toi un peu mieux si tu doutes qu'il y a uniquement des étudiants en IUFM ou éducs. Plusieurs rapports ont été publié depuis 2003, montrant bien que personne ne se bousculait pour accepter ces postes d'AVS (trop mal payé, perspective d'avenir quasi nulle). Mais la donne a changé depuis quelques années, tout simplement à cause du chômage: c'est ainsi que la moyenne d'âge tourne autour des 30-35 ans, voire beaucoup plus. Alors évidemment qu'il y a des personnes plus jeunes de 20-25 ans, mais oui ce n'est que 50%.

Et comme je ne suis pas quelqu'un d'obstinément borné, j'y suis allé, à cette première session de formation. Pas de surprise, il ne s'agit pas d'une réelle formation comme je m'en doutais, mais d'une simple adaptation à l'emploi, intéressante mais beaucoup trop théorique. Enfin, c'est quand même l'occasion de vérifier que la moyenne d'âge ne tourne pas autour des 20 ans, mais parfois beaucoup plus... et de se rendre compte que bon nombre d'AVS sont très remontés et combattifs. Franchement, j'espère que tu l'es toi même un peu plus dans ton collectif, sinon je ne vois vraiment pas pourquoi tu en fais partie...Comme le dit Missoub, le terme de formation est bien inopportun.

Enfin inutile d'être trop succeptible, nous n'avons pas le même point de vue... :glare:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis susceptible moi???Ben écoute jusqu'à présent j'estime avoir été correcte, mais je ne peux pas lire de telles choses sans bondir de ma chaise!J'accepte tout à fait qu'on ait un point de vue différent,mais je suis désolée ,lorsque tu remets en doute ma motivation dans mon boulot je ne supporte pas,tout comme lorsque tu me prends pour une idiote(je n'ai pas attendu que tu me dises qu'avec un bac+3 on ne trouvait pas de boulot,c'est bien pour ça que je passe le concours d'instit ainsi que d'autres et ma licence me permettra,si je réussis,d'être en catégorie A donc OUI,je compte bien me servir de mon bac+3!A quoi bon faire des études sinon alors???)

Et puis marre de ces gens aigris de tout,qui prennent un malin plaisir on dirait à casser les "rêves et illusions"(puisque c'est ainsi que tu les qualifies) des jeunes,tout ça parce qu'eux mêmes n'ont pas réussi à faire ce qu'ils voulaient de leur vie :mad: .Laisse nous nos rêves alors,on ne fait de mal à personne que je sache,et reste avec tes révoltes et tes aigreurs,tu as sûrement raison,la vie doit être bien plus agréable ainsi... :glare:

Bonne route à toi.

:noellaugh:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je suis susceptible moi???Ben écoute jusqu'à présent j'estime avoir été correcte, mais je ne peux pas lire de telles choses sans bondir de ma chaise!J'accepte tout à fait qu'on ait un point de vue différent,mais je suis désolée ,lorsque tu remets en doute ma motivation dans mon boulot je ne supporte pas,tout comme lorsque tu me prends pour une idiote(je n'ai pas attendu que tu me dises qu'avec un bac+3 on ne trouvait pas de boulot,c'est bien pour ça que je passe le concours d'instit ainsi que d'autres et ma licence me permettra,si je réussis,d'être en catégorie A donc OUI,je compte bien me servir de mon bac+3!A quoi bon faire des études sinon alors???)

Et puis marre de ces gens aigris de tout,qui prennent un malin plaisir on dirait à casser les "rêves et illusions"(puisque c'est ainsi que tu les qualifies) des jeunes,tout ça parce qu'eux mêmes n'ont pas réussi à faire ce qu'ils voulaient de leur vie :mad: .Laisse nous nos rêves alors,on ne fait de mal à personne que je sache,et reste avec tes révoltes et tes aigreurs,tu as sûrement raison,la vie doit être bien plus agréable ainsi... :glare:

Bonne route à toi.

:noellaugh:

Bah tu dois lire les messages à moitié pour réagir de manière aussi agressive!dckix.gif Tu réponds de manière disproportionnée alors que je t'ai donné mon point de vue, c'est pas hallucinant ça?! Je n'ai jamais dit que tu n'étais pas motivée, ni que tu étais bête!! Accepte les opinions des autres sans réagir au quart de tour, et ne bondis pas comme si tu avais la science infuse et que tu connaissais tous les rouages et les motivations des AVS. Oulààà passe ton concours d'instit, bon courage! Tu comprendras dans quelques années quand tu auras assez de maturité, je te le souhaite sincèrement car c'est pas gagné à l'heure actuelle rolleyes.gif Tu apprendras la dure réalité du métier d'instit: beaucoup de joie, de motivation... et tout le reste que tu refuses de voir actuellement alors que tu es AVS...jump.gif

Quant à ma révolte comme tu dis, moi j'appellerai plutôt ça de la ludicité, une volonté farouche de faire bouger les choses pour le social. L'éducation des enfants en fait partie, les avs en font partie. Pour moi, ce n'est pas un simple boulot pour étudiants (gnangan). :D

Bonnes fêtes à toi!!santa2.gif

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans vouloir m'imiscer je rappelle quand même que ces 60h de formations sont dûes par l'employeur, c'est écrit dans les textes qui regissent la fonction d'avs. Dans mon département, ces 60h n'existent pas et c'est un scandale de voir que l'état ne sait pas respecter la loi qu'il écrit lui-même.

Et je ne comprends pas pourquoi un apport théorique serait de trop pour les AVS, bien au contraire. Il me semble que pour être vraiment reconnu, ce travail, vrai et noble travail , il doit s'appuyer sur des connaissances théoriques indispensables à la mise en perspective et à la réflexion sur les pratiques. Je pense qu'un(e) AVS qui est sensible à la dimension théorique de son travail est un(e) meilleure avs, tout comme les PE, d'ailleurs.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Voilà pourquoi il me semble important d'être présent le plus possible sur le terrain, dans les écoles. Moi c'est là que j'apprends le plus, car aucun jour n'est identique, et la théorie n'a pas lieu d'être, il faut être opérationnel."

En lisant ça, j'ai peur que les apport théoriques te manquent bien plus cruellement que tu crois...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"Voilà pourquoi il me semble important d'être présent le plus possible sur le terrain, dans les écoles. Moi c'est là que j'apprends le plus, car aucun jour n'est identique, et la théorie n'a pas lieu d'être, il faut être opérationnel."

En lisant ça, j'ai peur que les apport théoriques te manquent bien plus cruellement que tu crois...

Eh non, c'est tout le contraire! Les apports théoriques, aussi intéressants soient-ils, ne peuvent qu'apporter une connaissance globale. Tu n'as malheureusement pas assisté à ces formations dans ta région, sinon tu te rendrais compte à quel point elles restent à la surface des choses.

Certes, c'est intéressant de connaître l'historique des lois sur le handicap, le fonctionnement et les procédures pour obtenir de l'aide pour un enfant handicapé.... Mais on ne rentre pas dans le vif du sujet. Pour qu'un stage soit approprié au métier d'AVS, il faudrait au contraire cibler la plupart des handicaps rencontrés sur le terrain pour pouvoir ensuite, par exemple, pouvoir conseiller les AVS sur la manière d'agir, de se comporter, afin de faire progresser les enfants.

Il faudrait aussi que ces formations puissent être diplomantes: c'est le souhait non seulement des AVS, mais aussi des familles d'enfants handicapés, et de nombreux enseignants.

Ce n'est pas du tout le cas actuellement.

Une autre info importante qui concerne tous les AVS: la durée obligatoire de chaque stage de formation doit être égale à la durée du temps de travail hebdomadaire.

Autrement dit, si la formation dure 18h et que vous travaillez 12h/semaine, rien ne vous oblige de suivre la formation dans son intégralité. Donc exit les 60h de formation obligatoires (suivant le taux horaire hebdomadaire).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Les apports théoriques, aussi intéressants soient-ils, ne peuvent qu'apporter une connaissance globale"

Aïe aïe aïe, lire ça m'inquiète beaucoup...au même titre que la "maturité" dont tu te targues. Tu sembles manquer d'humilité, et dans le domaine qui nous concerne, cela peut-être très dangereux. Je dis ça dans ton intérêt.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Humilité? J'ai encore beaucoup à apprendre, j'en suis conscient je te rassure, et je ne suis vraiment pas là pour me vanter de mes acquis. Pour autant, je suis fier d'être AVS et je le revendique, même si c'est un emploi précaire. Être fier de son boulot, ce n'est pas une tare, bien au contraire!

Maturité? Eh oui, que tu le veuilles ou non, certaines personnes en manquent, et il faut s'en rendre compte. :wink:

Et peu importe tes états d'âme ou les miens, je te rappelle que le sujet parlait de ces fameuses formations, qui restent insuffisantes et inadaptées.

Tu n'as pas assisté à ces formations, donc je ne crois pas que tu sois en mesure de donner un avis objectif ... :sleep:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas assisté à ces formations, mais je connais personnellement le conseiller péda ASH qui s'en occupe dans mon département, nous en avons parlé, j'ai vu les maquettes je connais donc leur contenu.

Je suis PE spécialisé en CLIS 1 depuis 7 ans et j'ai déjà travaillé avec 5 avs. Je participe avec mon IEN et le principal du collège de mon secteur à leur recrutement.

la première et la deuxième année, les AVS quyi travaillaient avec nous allaient à ces formations et revenaient en se demandant ce qu'elles allaient leur apporter. Et bien je te garantis qu'après cette étape de doute, elles ont toutes les deux changé d'avis, parce qu'elles ont accepté de se remettre en question et de réfléchir à leur pratique sans se soucier d'être "opérationnelles" (terme techniciste effrayant) mais dans un questionnement qui fait avancer et mûrir les pratiques.

Depuis, plus de formation pour les avs-co.

Et bien ça nous manque, à nous.

Je ne prétends pas que ces formation soient parfaites, mais je dis que decréter que ça ne sert à rien parce que la théorie serait un truc inutile, une perte de temps, ça traduit selon moi un angle de vue inquiétant.

"Maturité? Eh oui, que tu le veuilles ou non, certaines personnes en manquent, et il faut s'en rendre compte."

Alors quand je lis ce que tu écris, je me rend compte que c'est peut-être toi qui manques cruellement de maturité.

Ce n'est que mon point de vue, il n'engage que moi, n'y vois rien de personnel, essaie juste d'y réfléchir.

Cordialement,

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Être opérationnel, dans le sens où je l'entends, est plutôt une manière d'être efficace, réactif et réfléchi face aux enfants handicapés.

Opérationnel face à l'accompagnement que l'on peut leur apporter.

Opérationnel pour adapter les activités avec l'enseignant, pour faire en sorte que l'enfant puisse progresser pas à pas... Cela n'a rien à voir avec une notion de productivisme! Donc pas de quoi être effrayé... :lol:

Quand tu es face à un enfant en situation de handicap, il faut savoir agir avec savoir-faire, patience, persévérance. Une manière de travailler qui s'acquiert surtout par des connaissances poussées sur les différentes formes de handicap. Très peu sur des formations théoriques, qui, même si elles ont le mérite de faire réfléchir sur sa manière d'agir, n'apportent rien de concret sur le terrain.

J'ai beaucoup plus appris avec l'aide de l'enseignant, de la psy et des parents, et surtout en observant le comportement de l'enfant qu'avec les formations organisées par l'IA. Je ne crache pas dessus, cela reste intéressant. Cependant, tout comme moi, la soixantaine d'AVS présents était déçue. J'espère que les futurs stages me feront changer d'avis.

L'IA fait se qu'elle peut avec des budgets restreints. C'est mieux que rien. :sleep:

Quant à la maturité, elle s'aquiert tout au long de la vie, quel que soit son emploi, avec ses expériences personnelles et son ouverture d'esprit. Je te renvoie donc aimablement la balle: toi aussi tu manques peut-être de maturité...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Être opérationnel, dans le sens où je l'entends, est plutôt une manière d'être efficace, réactif et réfléchi face aux enfants handicapés.

Opérationnel face à l'accompagnement que l'on peut leur apporter.

Opérationnel pour adapter les activités avec l'enseignant, pour faire en sorte que l'enfant puisse progresser pas à pas... Cela n'a rien à voir avec une notion de productivisme! Donc pas de quoi être effrayé... :lol:

Quand tu es face à un enfant en situation de handicap, il faut savoir agir avec savoir-faire, patience, persévérance. Une manière de travailler qui s'acquiert surtout par des connaissances poussées sur les différentes formes de handicap. Très peu sur des formations théoriques, qui, même si elles ont le mérite de faire réfléchir sur sa manière d'agir, n'apportent rien de concret sur le terrain.

J'ai beaucoup plus appris avec l'aide de l'enseignant, de la psy et des parents, et surtout en observant le comportement de l'enfant qu'avec les formations organisées par l'IA. Je ne crache pas dessus, cela reste intéressant. Cependant, tout comme moi, la soixantaine d'AVS présents était déçue. J'espère que les futurs stages me feront changer d'avis.

L'IA fait se qu'elle peut avec des budgets restreints. C'est mieux que rien. :sleep:

Quant à la maturité, elle s'aquiert tout au long de la vie, quel que soit son emploi, avec ses expériences personnelles et son ouverture d'esprit. Je te renvoie donc aimablement la balle: toi aussi tu manques peut-être de maturité...

Absolument d'accord avec toi sur ce point...

Bonne continuation

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kangourouman,moi je veux bien qu'on apprenne plus sur le terrain,je serais tellement contente si c'était le cas!

Mais,sur le terrain, tu te retrouves bien souvent SEUL lorsque tu es AVS i.Les instits ne sont pas spécialisés donc comment te donner des pistes de travail(si tant est qu'ils en aient envie)?Ils sont tout aussi démunis que nous face au handicap surtout lorsque c'est la première fois qu'ils accueillent un enfant handicapé.Et bien souvent aussi ils ne connaissent pas grand chose au statut/boulot des AVS.C'était mon cas l'an dernier,première fois que la maîtresse avait un enfant handicapé dans sa classe,et moi je commençais,donc autant te dire qu'on a navigué à vue pendant un bon moment.

C'est pour cela que j'ai été bien contente d'avoir la formation,bien sûr très théorique tu as raison,mais au moins on m'a donné quelques pistes de travail,présenté comment agir face aux différents handicaps,et surtout j'ai pu poser toutes les questions que je voulais,exposer les problèmes,etc,et ça m'a soulagée.De plus,on m'a donné lors de cette formation pleins d'outils dont je me sers depuis(carnet de l'AVS,grilles dévaluations du comportement,des apprentissages,et qui apparemment on fait bonne impression lors de la dernière ESS).J'en suis sortie plus confiante pour mon boulot et je trouve que ça m'a aidée à progresser,vu qu'avant je n'avais...rien!Je pense qu'il ne faut pas voir ces formations comme une corvée, mais je comprends que tu penses que tu serais plus efficace à ce moment là auprès du gamin(c'est en effet pas très malin de leur part de faire la formation sur le temps scolaire,nous on l'avait eue pendant les vacances de Pâques).

Mais si tu veux bien m'expliquer comment tu te formes sur le terrain je suis preneuse,car cette année particulièrement je ne suis pas trop aidée,la maîtresse se repose totalement sur moi(elle l'a reconnu elle- même lors de la dernière ESS),ne propose aucune activité adaptée au petit et s'en désintéresse :sad: .Heureusement on a une enseignante spécialisée dans l'école et depuis quelques temps elle prend le petit sur de courts temps scolaire,je suis conviée à ce travail et là c'est vrai que j'apprends pas mal avec elle.Mais elle est SPECIALISEE...Et elle est seule pour toute l'école(environ 280 élèves) donc elle n'a pas beaucoup de temps à nous consacrer à mon élève et à moi-même.Du coup,je me retrouve quand même assez seule pour imaginer les stratégies nécessaires à la progression du petit,évaluer ses progrès etc.

Ainsi les documents distribués lors de la formation m'aident à y voir plus clair,à savoir ce que je dois évaluer histoire de ne pas partir dans tous les sens.Je me réfère souvent aux documents et aux comptes rendus établis durant la formation.Tu parles aussi de connaissances poussées sur le handicap,mais personnellement la formation m'a aidée à les connaître,à les acquérir.Et j'ai trouvé très intéressant de rencontrer des collègues et d'échanger avec eux,car avant cette formation,étant la seule AVS dans l'école et n'ayant aucune coordonnées d'autres AVS,je n'avais aucun moyen d'échanger mon expérience.

C'est pour cela que je pense qu'on ne peut pas dénigrer cette formation,qui a au moins le mérite d'exister.Et puis l'autre moitié de la formation doit se faire "sur le terrain",c'est-à-dire en centres spécialisés,SESSAD,CMPP...ça sera sans doute très intéressant!

Mais au fait,qu'attendrais-tu exactement de cette formation?Tu dis que c'est trop théorique mais comment pourrait-il en être autrement,on ne peut pas faire du cas par cas vu qu'on est nombreux,et que le temps est compté.Je ne vois pas trop en fait ce qu'ils pourraient faire de plus,à part nous envoyer dans des centes spécialisés mais chez nous c'est prévu donc je trouve ça bien.

En tout cas tu as de la chance d'avoir le soutien et les conseils de l'enseignant,de la psy et des parents,mais pense que nous n'avons pas tous cette chance!

A+.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bah tu dois lire les messages à moitié pour réagir de manière aussi agressive!dckix.gif Tu réponds de manière disproportionnée alors que je t'ai donné mon point de vue, c'est pas hallucinant ça?! Je n'ai jamais dit que tu n'étais pas motivée, ni que tu étais bête!! Accepte les opinions des autres sans réagir au quart de tour, et ne bondis pas comme si tu avais la science infuse et que tu connaissais tous les rouages et les motivations des AVS. Oulààà passe ton concours d'instit, bon courage! Tu comprendras dans quelques années quand tu auras assez de maturité, je te le souhaite sincèrement car c'est pas gagné à l'heure actuelle rolleyes.gif Tu apprendras la dure réalité du métier d'instit: beaucoup de joie, de motivation... et tout le reste que tu refuses de voir actuellement alors que tu es AVS...jump.gif

Quant à ma révolte comme tu dis, moi j'appellerai plutôt ça de la ludicité, une volonté farouche de faire bouger les choses pour le social. L'éducation des enfants en fait partie, les avs en font partie. Pour moi, ce n'est pas un simple boulot pour étudiants (gnangan). :D

Bonnes fêtes à toi!!santa2.gif

Je reprends ton message pour m'excuser de m'être laissée emporter l'autre fois.Tu as raison,on peut échanger nos points de vue sans s'énerver.Mais,j'ai trouvé ton ton assez condescendant,j'avais plutôt l'impression(et je l'ai toujours un peu! :bleh: ) que c'est toi qui estimais avoir la science infuse et que tu me prenais de haut.

Quant à la dure réalité du métier d'instit,je pense que j'en prends toute la mesure:j'ai fait 2 ans d'IUFM (donc les stages en école qui vont avec),ça fait 4 fois que je tente le concours,et le travail d'AVS en immersion dans une classe me le montre assez bien.De plus,la plupart de mes amis sont instits,et me parlent donc de leur expérience.En outre,en venant sur ce forum régulièrement on se rend bien compte que c'est un métier difficile.Je reconnais que je suis tombée de haut quand j'ai découvert la réalité du métier en sortant de ma licence,mais maintenant je pense en connaître la mesure,et j'avoue que parfois cela me fait douter sur ma motivation car c'est un métier vraiment difficile en effet.Mais il ya aussi tout plein de points positifs,c'est aussi cela qu'il faut mettre en avant, tu crois pas :noelhappy: ?

Enfin bref,tout cela n'a rien à voir avec le sujet initial,alors je pense que nous pouvons refermer cette parenthèse :noelwink: .

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok Minoushka, pas de problème, je pense seulement qu'on était pas sur la même longueur d'onde, tout simplement. :wink:

Par le biais des stages, tu as de la chance de pouvoir aller dans des centres spécialisés et je trouve ça très bien.

Dans l'immédiat, ce n'est pas ce qui est prévu dans mon académie: on assiste à des "conférences" avec des spécialistes (IA ou enseignants spécialisés), c'est intéressant car effectivement cela permet de se poser plus de questions sur le handicap en général, et de confronter nos expériences entre AVS. Mais malgré tout, ça ne m'aide pas au quotidien.

Je ne suis pas du tout contre ces formations, bien au contraire. Ce qui me dérange, vu mon faible nombre d'heures par semaine, c'est surtout de devoir déduire les heures que j'ai faites en trop durant les stages: si je fais un stage de 18h durant le temps scolaire, je dois en plus déduire 8h où je n'irai pas travailler... Euh je ne sais pas si je suis très clair, là? :blink:

Le but de ce topic était seulement de connaître les modalités exactes de ces formations en terme de contrat.

En résumé, on peut donc dire que les stages de formation sont obligatoires pour tous les AVS.

Mais la durée obligatoire de chaque stage doit être au minimum égale à la durée hebdomadaire de travail.

Autrement dit, si le stage est de 15h, on est tenu d'y assister dans son intégralité si on travaille 15h/semaine.

Par contre, si on travaille 10h/semaine, on est tenu d'y assiter 10h minimum et non pas 15h. C'est ce détail précis qui me semble important car beaucoup d'AVS ne semblent pas au courant. Il n'y aucune pénalité ou sanction car c'est l'IA qui définit cette durée.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces précisions Kangourouman,j'ignorais qu'on pouvait assister qu'à une partie de la formation,tant qu'elle était égale au temps de travail.Moi par exemple,j'ai eu 30 h de formation sur 1 semaine.Or mon contrat est de 18h/semaine.J'aurais donc pu tout à fait ne faire que ces 18h?Et le fait que le stage soit pendant les vacances,ça n'y change rien?Ils se sont bien gardés de nous le dire,au contraire ils nous faisaient signer une feuille de présence matin et aprèm et nous disaient que si l'on ne venait pas il faudrait en subir les conséquences.Bon perso ça ne m'a pas dérangée car j'ai trouvé cette semaine intéressante,et je n'avais pas d'obligations par ailleurs puisqu'en vacances.

Je trouve d'ailleurs aberrant que chez vous on vous ait mis la formation sur votre temps de travail :mad: !Et c'est incroyable aussi que tu doive déduire tes heures de formation de tes heures de boulot auprès du gamin,et le bien-être du petit en attendant,on en fait quoi :blink: ???

Petit bémol cela dit du côté de chez moi:on nous avait promis la suite de la formation d'ici la fin de l'année 2009,avec stages en centre spé et tout,ça promettait d'être super intéressant...ben on attend toujours :cry: !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.