• Annonces

    • André Jorge

      APPEL A CONTRIBUTION   07/08/2017

      Bonjour. La dernière mise à jour du site a nécessité plusieurs heures de travail et, même s'il y a encore quelques bugs à régler, c'est avec plaisir que nous vous proposons cette nouvelle version d'EDP. L' existence et l'évolution du site EDP ne reposent pas que sur le travail (bénévole) de l'administrateur et des modérateurs, mais aussi sur la participation des membres du site. Si vous appréciez le site EDP, il importe que vous nous aidiez à le faire vivre, en participant aux échanges et en proposant du contenu à destination des autres membres dans les différentes rubriques : -Participez aux sujets de discussion dans les forums : Vous pouvez participer aux discussions, poster de nouveaux sujets, et enrichir les échanges de vos contributions, tout en veillant à respecter l'organisation et le fonctionnement du site. -Publiez dans l'espace de téléchargements : Les fiches, documents que vous réalisez peuvent être publiées dans les différentes rubriques de l'espace de téléchargements et pourront ainsi être facilement retrouvées. -Publiez des liens dans l'annuaire : Les liens que vous trouverez utiles peuvent être regroupés dans l'annuaire. Pendant ces dernières vacances, l'annuaire a fait l'objet d'une réorganisation et de mises jour qui l'ont rendu plus attractif et efficace. -Publiez des articles dans le module Pages : Vous pouvez publier des articles concernant l'école, le CRPE, l'éducation, dans la rubriques Pages. Cette rubrique a également fait l'objet d'une réorganisation et un nouveau menu a été créé pour faciliter la navigation. -Publiez des photographies, des vidéos, dans la galerie : La galerie a également été réorganisée. Les photographies des réalisations de vos élèves peuvent y être publiés.   Et sur les réseaux sociaux ? EDP se doit d'être présent sur les réseaux sociaux. Nous avons donc un espace : sur Facebook : https://www.facebook.com/Enseignants-du-primaire-158258504749259/. sur Twitter : https://twitter.com/ensduprim. Pour nous aider, vous pouvez vous abonner ou nous suivre sur les réseaux sociaux et partager nos publications.   Merci de votre soutien.
    • André Jorge

      ORTHOGRAPHE ET PUBLICATION SUR EDP   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Merci de votre compréhension.
julie26

IME et paiement des heures de synthèse ou NBI ?

Messages recommandés

novayla

le hic c'est que je suis la seule du département ... dans un petit département ... génial non ?!

Donc c'est le flou total ... Je suis dans l'académie de Poitiers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
julie26

Bonsoir à tous !

je reviens vers vous pour vous tenir au courant de nos aventures...

Nous nous battons toujours pour que nos heures nous soient payées. Les démarches au tribunal administratif ont payées puisque nous avons tous étaient payés pas par jugement mais retrait de l'inspection académique qui ne veut pas de jurisprudence.

Cette année nous devons de nouveau déployer une énergie énorme pour pouvoir percevoir nos heures. Notre inspecteur nous demande toujours des compte-rendus de réunion, les listes d'élèves... il a rechigné à nous payer soutenant que des élèves étaient nommés 2 fois sur la liste et que ce n'était pas valable... Effectivement, ils apparaissent deux fois puisqu'il s'agit des élèves pris en soutien par le coordonnateur pédagogique qui est chargé de 75 % d'heures d'enseignement et 25% d'administratif, sans avoir de classe ses heures d'enseignement sont donc des prises en charges particulières d'élèves soustraits aux autres classes. il a lui même signé la convention avec l'IME qui précise notamment le rôle du coordonnateur...

Il a ensuite osé dire que les autres enseignants IME du département n'étaient pas payés et qu'on était les derniers à réclamer nos heures et qu'il ne voyait pas pourquoi on ne faisait pas comme tout le monde.

Bref, tout çà pour nous décourager !

Loin de nous décourager, le coordonnateur a appelé l'inspection générale des services qui lui a confirmé que nos obligations de services étaient toujours régies par le texte de 1982. Il a donc contacté l'inspecteur pour lui faire part de ce coup de téléphone et l'a menacé d'aller une nouvelle fois au TA.

L'inspecteur a rappelé en fin de journée pour dire qu'il mettait en paiement nos heures. Nous devrions donc être payés en février s'il respecte sa parole.

J'ai compté ils me doivent 36 heures depuis septembre !!

Ne lâchez pas, nous sommes dans notre droit et l'IA de Grenoble le sait très bien !

Bon courage à tous !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
julie26

bonjour !

je suis en haute savoie ...

par le syndicat nous sommes en réflexion pour savoir si la démarche au TA vaut le coup ou non !

il faut retrouver des preuves de nos réunions de 2010/2011 et 2011/2012 .. et là, ça risque de bloquer car les cahiers de réunion ne sont pas forcément tenus .. ça me semble bien compliqué .. et à priori plein de refus ont été donnés dans d'autres académies ???

à suivre !!

oui çà vaut le coup d'aller au tribunal et de mettre la pression à l'inspecteur ASH ! Ils savent que nous avons fait cette démarche et que nous avons été payés suite à cela !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
julie26

C'est le TA qui demande des preuves de réunions ou l'académie ? Quelles sont les académies ou des professeurs d'IME ou d'ITEP ont fait des démarches au TA et où ils ont échoué ? Je me dis qu'on a pas grand chose à perdre à essayer. Comment faites vous les démarches au TA ? Est-ce mieux d'écrire avant au Recteur ? ...

Pour les preuves des réunions, nous avons un formulaire type à renvoyer à l'IEN ASH qui transmet au service des paies depuis plusieurs années déjà... nous y ajoutons au niveau de l'établissement et à la demande de l'ien, la liste des élèves et les compte-rendus de réunion depuis la rentrée 2011.

Pour les démarches au TA, il faut écrire un recours gracieux au recteur avant, c'est obligatoire et ensuite monter un dossier par personne. Le recours peut se faire à plusieurs.

Si tu as besoin tu peux me contacter en message privé, je t'expliquerai çà plus en détails et te transmettrai une copie des documents pour constituer le dossier au tribunal administratif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
julie26

Bonjour à tous!

Petite question concernant ce que vous considerer comme des heures de coordination et de synthese et une éventuelle référence ou définition dans les textes officiels.

Voilà, je suis T2 et enseigne dans un IME où je prends en charge les ados et les jeunes adultes qui sont tous en formation professionelle. Normalement, d'après les textes officiels, je suis censee faire 24 heures de prise en charge élève et 2 heures de coordination et de synthese. Nous sommes deux enseignants. Mon collègue qui est spécialisé a en charge les plus jeunes et qui ne sont pas en formation professionnel. Il a egalement 3 heures de coordination sur son temps de classe. Je ne veux pas le mettre en porte à faux mais de son point de vue, les seules choses qui peuvent entrer dans le paiement des heures de coordination et de synthèse sont les heures consacrées aux ESS en dehors de notre temps de travail.

Dans l'établissement ou j'etais auparavant (et c'est toujours comme ça actuellement) nous faisions toutes les semaines deux heures de reunions en equipe peda et nous preparions egalement des syntheses ou ESS à venir. Là mon collegue considere que nous n'avons pas à faire de reunions pedagogiques ensemble car nous sommes deux secteurs bien distincts (IMpro et IME) et que finalement c'est avec les educateurs de nos secteurs que nous sommes le plus amenés à travailler (ce qui est vrai, c'est avec les educateurs techniques, d'internat que je travaille le plus). Ma question est donc la suivante, est ce que je peux considerer mon temps de préparation aux ESS, PAP, coordination avec les differents educateurs, psy, lecture des dossiers, comme une heure de coordination et de synthese. Je n'ai rien trouvé dans les textes officiels.

N'étant pas spécialisé (et puis quand bien meme je le serai car en IME, l'indemnité est dérisoire), cela fait un sacré manque à gagner d'un point de vue financier. Et, je passe enormement de temps à préparer mes cours, rédiger les bilans, projets....

Et, je vous rejoins, car cela veut dire qu'au sein d'un même département, il n'y a d'importantes disparités. Et, je trouve que c'est un très bon argument pour nos inspecteurs afin de supprimer totalement nos heures supplémentaires (depuis le début de l'année, je n'ai fait que 3 heures supplémentaires).

D'avance merci pour vos réponses, Chimène.

Dans notre établissement, les heures de coordination sont toutes les réunions que l'on peut faire en équipe pour coordonner notre travail de manière générale (projets, emplois du temps, administratif...) entre enseignants, éducateurs, thérapeutes... peu importe, les synthèses sont des réunions en équipe autour d'un élève pour faire un bilan de ses progrès et un point sur son projet, il y en a une par élève par an.

Les Ess aussi sont pour moi des temps de coordinnation mais là dessus ce n'est pas très clair, trop nouveau et depuis cette année je n'y assiste plus, c'est le coordonnateur qui s'en charge car sinon on exploserait notre quotat d'heures. Donc finalement les seules réunions qui ne sont pas comptées sont les rencontres parents que l'on a en plus (au moins une par an par élève dans notre établissement). Heureusement notre établissement nous les paie si l'on ne dépasse pas un quotat calculé à partir du budget alloué aux enseignants pour cela.

Le texte de 1974 régit effectivement ces heures (pour compléter un autre message ) :

II. — CONDITIONS DE DÉROULEMENT DES RÉUNIONS DE COORDINATION ET DE SYNTHÈSE

a) Les activités de coordination et de synthèse sont organisées :

Dans les établissements nationaux d'éducation spéciale ;

Dans les sections d'éducation spécialisée annexées aux collèges d'enseignement secondaire ;

Dans les classes d'adaptation du premier cycle du second degré ;

Dans les classes d'adaptation et les classes d'enseignement spécial annexées, préélémentaires et élémentaires.

Les dispositions de la présente circulaire sont également applicables aux personnels de l'enseignement public qui exercent dans des établissements privés spécialisés pour enfants inadaptés, à la demande des responsables de ces établissements. Les modalités de rémunération des heures de coordination et de synthèse seront précisées dans les protocoles d'accord conclus conformément à la réglementation en vigueur.

b) La tenue des réunions de synthèse ne peut autoriser en aucun cas la réduction des heures d'enseignement dispensé aux élèves de ces classes et établissements.

Pendant le temps consacré par le maître de leur classe à ces réunions, les élèves seront regroupés avec ceux d'une ou plusieurs autres classes pour participer avec eux à des activités d'éducation physique ou d'éveil correspondant à leur niveau. Il appartient au directeur d'école de prendre toutes dispositions à cet égard.

c) La tenue de ces réunions sera subordonnée à la possibilité de ces regroupements en même temps qu'à celle d'une véritable concertation qui suppose naturellement la présence d'autres interlocuteurs, en particulier du psychologue scolaire et des rééducateurs.

d) L'horaire des travaux de coordination et de synthèse doit figurer à l'emploi du temps des personnels. Les travaux sont soumis, au même titre que les activités d'enseignement, au contrôle des autorités académiques.

e) Les heures de coordination et de synthèse peuvent être regroupées de manière à s'adapter à la périodicité et à la durée des réunions convenant au fonctionnement des établissements.

Voilà, j'espère avoir répondu à ta question !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
julie26

Pour info, j'ai calculé que rien que les réunions de coordination (72h) + les rendez-vous parents çà me fait entre 90 et 100 heures sup' par année scolaire. Et encore je ne compte pas les ESS (que je ne fais plus) et les synthèses que l'on fait sur le temps scolaire !! sans compter le temps passer à écrire les projets, les synthèses, les écrits de renouvellement CDA, les bulletins par semestre.... en ce qui me concerne j'estime que nous les méritons amplement ces quelques heures rémunérées en plus !!! surtout que l'on n'a pas de bonification indiciaire comme d'autres enseignants spécialisés à diplôme équivalent (CLIS et ULIS) !

Ils nous demanderons les 108 heures non payées quand il revaloriserons nos salaires !!! à ce moment là peut être qu'on pourra étudier la question !

à bon entendeur... bonne manif à ceux qui font grève !! lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
julie26

J'ajoute un détail qui me parait important, car en relisant mes messages de 2011 je parle d'avocat.... nous avons demandé l'avis d'un avocat mais si çà peut rassurer tout le monde la démarche au tribunal administratif ne nécessite pas d'avocat. Cela ne m'a rien couté de plus que de l'énergie, un envoie en recommandé du dossier et quelques coups de téléphone au TA. Rien d'insurmontable quoi !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mimose

Bonjour à tous.

Dernnière découverte au combien intéressante : une question d'un sénateur et la réponse du ministère de l'éducation nationale paru au JO du Sénat en octobre 2012... Et oui, nous dépendons donc bien de la circulaire de 1982, et c'est eux qui le dise !!!! Evidemment on va bouger, et vous ?

Enseignants exerçant dans les unités d'enseignement des établissements médico-sociaux et sanitaires

14 ème législature

Question écrite n° 00490 de M. Jacques-Bernard Magner (Puy-de-Dôme - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 12/07/2012 - page 1550

M. Jacques-Bernard Magner attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la situation des enseignants exerçant dans les unités d'enseignement des établissements médico-sociaux et sanitaires. Une circulaire envisageait de supprimer toutes les heures de coordination et de synthèse, rémunérées en supplément. Ainsi, ils auraient été les seuls enseignants spécialisés à n'avoir aucune compensation financière ou horaire, alors que leur travail s'est complexifié ces dernières années et que leur charge de travail s'est accrue. En effet, les instituts médico-éducatifs (IME) accueillent de plus en plus de jeunes, présentant plus de troubles associés, issus, notamment, des services de pédopsychiatrie. De plus, les jeunes accueillis sont de plus en plus lourdement handicapés. Les personnels vivent cette situation globale comme un manque de reconnaissance de leur particularité d'enseignant spécialisé et de l'importance de leur mission. Compte tenu de la difficulté des postes des enseignants en IME, leurs conditions de rémunération devraient être incitatives et il lui demande s'il a l'intention de prendre des mesures en ce sens.

Réponse du Ministère de l'éducation nationale

publiée dans le JO Sénat du 18/10/2012 - page 2306

Le décret n° 2008-775 du 30 juillet 2008 a défini les obligations réglementaires de service des personnels enseignants du premier degré (ORS) qui se répartissent entre 24 heures hebdomadaires d'enseignement à tous les élèves et 3 heures hebdomadaires annualisées - soit 108 heures annuelles - consacrées principalement à l'aide individualisée. Si les ORS des enseignants affectés en Classe pour l'Inclusion Scolaire (CLIS) et celles des enseignants exerçant en RASED ont connu, suite à l'entrée en vigueur de ce texte une adaptation, respectivement par les circulaires n° 2009-087 et n° 2009-088, toutes les deux en date du 17 juillet 2009, celles des enseignants affectés en établissements médico-sociaux n'ont jusqu'à présent pas fait l'objet d'un aménagement similaire. Actuellement, les ORS des enseignants du premier degré affectés en établissements médico-sociaux sont encore souvent fixés par référence à la circulaire n° 82-507 et n° 45 du 4 novembre 1982 qui prévoit : 24 heures d'enseignement devant élèves plus une ou deux heures de coordination et de synthèse (HCS) - payées en heures supplémentaires - lorsque les élèves suivent une formation générale de niveau collège ou une formation pré-professionnelle27 heures de service incluant 26 heures d'enseignement devant élèves et une heure de coordination et de synthèse (HCS) - qui n'est pas payée en heure supplémentaire - lorsque les élèves suivent une formation pré-scolaire ou élémentaire. La coexistence de cette circulaire et du décret de 2008 précité a engendré certaines ambiguïtés dans les académies quant à la règle applicable, amenant des différences de traitement de la situation des enseignants affectés en établissements médico-sociaux. Afin de remédier à cette situation, une réflexion a été engagée. La rédaction d'une circulaire, dans des modalités proches de celle concernant les enseignants affectés en CLIS, est notamment envisagée. Cette réflexion tient largement compte des spécificités des conditions d'exercice des missions des enseignants en établissement médico-social dans le cadre d'un objectif plus général de préservation de l'attractivité de ces postes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
onaya

A suivre...on attend avec impatience cette nouvelle circulaire car chaque établissement fait sa petite cuisine!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mimose

Et attendant nos heures de synthèse et de coordination ne sont pas payées.......... Donc, non, on n'attend pas... On a quelques arriérés, depuis 2010 ces heures ne sont plus payés !!!...

C'est vrai que chaque établissement fait sa petite cuisine. résultat : on est chacun dans son coin et on n'arrive pas à faire valoir nos droits ensembles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
onaya

Tu as raison Mimose ...Pour ma part je crois que j'ai bcp de chance car ces heures sont payées. Il est urgent que les Unités d'enseignement fonctionnent correctement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mimose

Et tu viens de quelle académie Onaya ? On a besoin d'avoir un peu d'infos car un syndicat va monter au créneau. Nous voulons montrer la disparité des situations, (des IME qui ont leurs HSE (HCS) payées, d'autres non).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
onaya

Je viens de l'académie de Bordeaux! Si tu as besoin d'infos n'hésite pas à me contacter en MP. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
novayla

J'ai envoyé le document à mon syndicat, qui le trouve "intéressant" et veux me rencontrer pour faire le point ! C'est une avancé !

Ils m'avaient demandé justement si je ne connaissais pas des enseignants dans une situation similaire dans d'autres départements. Nos académies se touchent Onaya :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
onaya

Tu es où Novayla???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mimose

Donc je résume : En haute Garonne un IME a réussi à faire valoir ses droits en invitant le recteur, avec le soutien de FO.

Dans l'académie de Bordeaux au moins un IME, le tien Onoya, a continué de percevoir les heures de concertations et de synthèses comme dans la circulaire de 1982.

Dans l'académie de Grenoble, la mienne : un IME de la DROME a réussi a avoir gain de cause en faisant dossiers, TA,... c'est celui de Julie26

Dans la même académie de Grenoble un ITEP perçoit ces heures depuis toujours sans problème.

Tous les autres IME et ITPE de l'académie de Grenoble ne perçoivent plus rien depuis septembre 2010 et doivent en plus faire 3 heures par semaine (les 108 h!) non payées...

Il serait bien de continuer la liste : a vous de la compléter. D'où viens tu Noveyla ?

L

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
onaya

Dans mon département il y a aussi un Itep où les heures sont payées...et après je vais essayer de me renseigner mais je pense qu'au niveau du département 40 on est harmonisé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mimose

Donc :

on ajoute :

Les Landes, 40 : un IME : HCS payées, un ITEP payés. Les autres ?

Isère, 38 : IME : HCS non payées, un ITEP payé

Savoie : IME : HCS non payées, ITEP ?

Drôme : un IME : HCS payées. Autres ?

haute Garonne : au moins un IME : HCS payées

Complétez !

Je viens de modifier d'après les indications de Onaya

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
onaya

Attention je suis dans l'académie de Bordeaux mais dans le département des Landes où il y a 1 IME et 1 ITEP qui ont les heures payées. pOur le reste je vais me renseigner.

Dans les autres départements de l'académie ( Gironde, Lot et Garonne, Pyrénées Atlantiques, Dordogne) je ne sais pas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
novayla

Je suis en Charente, un seul IEM, HCS non payées (mais j'ai négocié pour récupérer les heures que je fais en plus des 108h, mais bon, accord oral de l'année dernière, je n'ai pas encore abordé le sujet cette année, mais je vais peut être le faire prochainement car j'ai déjà pas mal d'heures en rab !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clairbt

Malgré sa réponse au sénateur Jean Barnard Magner, le ministre a créé un texte qui peut engendrer tout autant d'ambiguité que celui de 2010 : la circulaire 2013-019, parue au BO du 21 février 2013.

La rédaction d'une circulaire concernant les enseignants des établissements médico-sociaux et sanitaires nous est annoncée depuis trois ans. Nous apprenons que ses modalités seront proches de celles des enseignants en CLIS. Mais quand ? Il est d'ailleurs regrettable que ce ne soit pas plutôt celles des enseignants en ULIS ! Je travaille dans un IME qui accueille des jeunes de 14 à 20 ans et je trouverai anormal d'être alignée sur les CLIS. D'autant plus que les textes de 2009 et les préconisations des différents rapports parus récemment insistent sur la craéation de classes externalisées dans les UE. Je ne voudrais pas travailler 24h hebdomadaires en collège ou en lycée, alors que mes collègues d'ULIS feraient 21h avec une plus grosse indemnité et le même type d'élèves !

Il faudrait que nous agissions pour que nos repésentants syndicaux soient associés à la rédaction de cette circulaire. Je sais que certains l'ont demandé et que des reflexions au niveau national sont engagées dans les syndicats, mais ça n'a pas l'air n'avancer au niveau du ministère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mimose

Ca vaut le coup tout de même d'utiliser la réponse du ministère parue au JO du Sénat. Si tous les IME et les ITEP concernés envoies cet extrait à la hiérarchie, en demandant, en toute bonne foi, le respect de la circulaire de 1982... !??!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clairbt

J'ajoute quelques informations sur la situation dans mon département :

Dans le 63 (académie de Clermont Fd), nous avions de HSE jusque là. Chaque établissement sanitaire ou médico-social avait une enveloppe globale d’HSE en fonction de l’âge des élèves, conformément à la circulaire de 82. Mais nous n’avons pas eu d’enveloppe pour 2012/2013 ! Nous (nous c'est-à-dire tous les enseignants des établissements médico sociaux et sanitaires du département, une vingtaine de personnes) n’avons rien touché de septembre à décembre, puis certains d’entre nous ont commencé à voir arriver des heures en janvier. Impossible d’avoir des renseignements à la DASEN, ni auprès de l’IEN, on nous rassure, mais nous restons inquiets.

Dernièrement, nous avons pris connaissance de la convention qui sera effective à la rentrée 2013 et qui est en cours de signature apparemment (nous avions demandé d’y être associé mais ça nous a été refusé). Je dis LA convention car c’est la même pour tous, sanitaire et médico-social confondus, IME, ITEP, Hôpital, etc. !!! et nos heures de coordination pédagogique est comprise dans la DHG, c'est-à-dire dans les 24h, donc plus d’HSE pour les heures de coordination.

Il y a peu de précision sur les heures de synthèse, sinon que nous y participerons, conformément à nos obligations de service, ce qui est vague.

Nous devons nous rencontrer tous la semaine prochaine pour décider de ce que nous mettons en place pour avoir des informations claires et protester.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clairbt

Il faut effectivement utiliser la réponse du ministre. C'est ce que nous allons faire aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zabenig

bonjour !!

mes 3 collègues et moi venons d'écrire au recteur de l'académie de Grenoble qui, curieusement, accepte de payer les heures de coordination dans la drome et en haute savoie non !!! nous avons aussi mentionné la réponse du ministre au sénateur. on verra bien, mais j'ai peu d'espoir !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mimose

Extraordinaire le courrier de l'académie de Lyon. Il ne mentionne même pas la circulaire 1982 ? Elle n'aurait jamais existé. Et que dire de la réponse paru au JO du sénat par le ministère de l'Education Nationale ? C'est de la mauvaise foi !!! C'est comme si d'un côté il y avait le ministère et de l'autre les académies ! Si vous leur envoyez l'extrait du ournal officiel du sénat, que diront-ils ?

Bravo Zabenig. pour votre courrier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
alainl

Il est d'ailleurs regrettable que ce ne soit pas plutôt celles des enseignants en ULIS ! Je travaille dans un IME qui accueille des jeunes de 14 à 20 ans et je trouverai anormal d'être alignée sur les CLIS. D'autant plus que les textes de 2009 et les préconisations des différents rapports parus récemment insistent sur la craéation de classes externalisées dans les UE. Je ne voudrais pas travailler 24h hebdomadaires en collège ou en lycée, alors que mes collègues d'ULIS feraient 21h avec une plus grosse indemnité et le même type d'élèves !

D'accord avec toi ... Dans notre IME dans le Doubs (académie de Besançon) nos obligations de service sont 24h + 1 ou 2 heures sup/semaine (selon l'âge des élèves) payées conformément à la circulaire de 1982 ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mimose

D'accord avec vous tous.

DOnc, pour résumer d'après les infos du forum :

Académie de Bordeaux :

Les Landes, 40 : un IME : HSE payées, un ITEP payés. Les autres ?

Académie de Grenoble :

Isère : IME et ITEP : HSE non payées depuis septembre 2010

Savoie : IME : HSE non payées

Haute-Savoie : IME : HSE non payées

Drôme : un IME : HSE payées. les autres ?

Haute Garonne : au moins un IME : HSE payées

Charente : IME : HSE non payées

Rhône (académie de Lyon) : IME, ITEP : HSE non payées depuis septembre 2012

Académie de Besançon :

Doubs : IME : HSE payées.

Liste à continuer !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moo

Sur la Haute-garonne, c'est variable d'un établissement médico-social à un autre, d'une asso gestionnaire à une autre : dans certains établissements, HSE payées, dans d'autres HSE + h sup payées par l'asso, dans d'autres encore (comme le mien) ni l'un ni l'autre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.