• Annonces

    • André Jorge

      APPEL A CONTRIBUTION   07/08/2017

      Bonjour. La dernière mise à jour du site a nécessité plusieurs heures de travail et, même s'il y a encore quelques bugs à régler, c'est avec plaisir que nous vous proposons cette nouvelle version d'EDP. L' existence et l'évolution du site EDP ne reposent pas que sur le travail (bénévole) de l'administrateur et des modérateurs, mais aussi sur la participation des membres du site. Si vous appréciez le site EDP, il importe que vous nous aidiez à le faire vivre, en participant aux échanges et en proposant du contenu à destination des autres membres dans les différentes rubriques : -Participez aux sujets de discussion dans les forums : Vous pouvez participer aux discussions, poster de nouveaux sujets, et enrichir les échanges de vos contributions, tout en veillant à respecter l'organisation et le fonctionnement du site. -Publiez dans l'espace de téléchargements : Les fiches, documents que vous réalisez peuvent être publiées dans les différentes rubriques de l'espace de téléchargements et pourront ainsi être facilement retrouvées. -Publiez des liens dans l'annuaire : Les liens que vous trouverez utiles peuvent être regroupés dans l'annuaire. Pendant ces dernières vacances, l'annuaire a fait l'objet d'une réorganisation et de mises jour qui l'ont rendu plus attractif et efficace. -Publiez des articles dans le module Pages : Vous pouvez publier des articles concernant l'école, le CRPE, l'éducation, dans la rubriques Pages. Cette rubrique a également fait l'objet d'une réorganisation et un nouveau menu a été créé pour faciliter la navigation. -Publiez des photographies, des vidéos, dans la galerie : La galerie a également été réorganisée. Les photographies des réalisations de vos élèves peuvent y être publiés.   Et sur les réseaux sociaux ? EDP se doit d'être présent sur les réseaux sociaux. Nous avons donc un espace : sur Facebook : https://www.facebook.com/Enseignants-du-primaire-158258504749259/. sur Twitter : https://twitter.com/ensduprim. Pour nous aider, vous pouvez vous abonner ou nous suivre sur les réseaux sociaux et partager nos publications.   Merci de votre soutien.
    • André Jorge

      ORTHOGRAPHE ET PUBLICATION SUR EDP   09/09/2017

      EDP est un site dédié au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Merci de votre compréhension.
Alicia5056

Séquence sur l'égalité fille-garçon cycle 3

Messages recommandés

Alicia5056    0
Alicia5056

Bonjour,

J'aimerai avoir vos idées et vos éventuelles expériences sur des séquences égalité fille/garçon en cycle 3.

Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
delphine59    2
delphine59

Bonjour, ma réponse ne va pas t'aider ... :blush:

Selon c'est comme pour "le respect"

c'est un travail de tous les jours.

Donc pas de séance spécifique dans ma classe....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Laura@    0
Laura@

Bonjour, pas d'expérience particulière pour ma part, mais quelques ressources à te proposer :

ce super petit livre téléchargeable gratuitement : http://elisegravel.com/fr/content/tu-peux-un-livre-gratuit-pour-enfants

une chanson proposée par Charivari :http://www.charivarialecole.fr/egalite-fille-garcon-a111976002

et du coup je suis tombée sur cet article qui devrait t'intéresser :) : http://www.charivarialecole.fr/egalite-fille-garcon-parite-comment-enseigner-cela-en-classe-a78832725

Voilà, j'espère que cela t'aidera à avancer..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
corinne74    2
corinne74

Bonjour,

en support, les excellentes vidéos / dessins animés de Vinz et Lou:

http://www.vinzetlou.net/vinz-et-lou-et-les-filles-et-les-garcons/dessins-animes-du-mois

Des fiches:

http://www.vinzetlou.net/vinz-et-lou-et-les-filles-et-les-garcons/educateurs

Puisque les programmes changent dans cette discipline (Enseignement civique et morale) pour cette rentrée 2015, il y aura probablement des formations en présence ou à distance (sur Magistère)/ animations pédagogiques avec des documents, des programmations ou progressions.

A suivre.

Bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon    127
Argon

Selon c'est comme pour "le respect"

c'est un travail de tous les jours.

A mon sens, c'est surtout affaire d'exemple. En cycle 3, les enfants ne sont dupes ni des doubles discours, ni de la propagande creuse.

Si l'école est effectivement un lieu où les femmes sont traitées à égalité avec les hommes, si les enseignantes assument, en tant que femmes, les mêmes droits et les mêmes devoirs que les hommes (et si les petites filles sont effectivement traitées à égalité avec les petits garçons, cela va sans dire !), cela devient rapidement une évidence. J'entends : il devient rapidement évident pour les enfants que l'égalité homme-femme est possible, et effective dans certains milieux. A partir de là, ils sont parfaitement capables de constater qu'il n'en va pas forcément de même partout, et de déterminer la posture qui leur convient le mieux.

Qu'en revanche la maîtresse, figure exemplaire s'il en est, s'identifie elle-même à des stéréotypes sexistes ("moi, je n'ai jamais rien compris aux sciences" ; "je ne sais pas changer une roue, c'est mon mari qui se charge de tous les trucs techniques", etc.), ou qu'une hiérarchie sexuée saute aux yeux (équipe enseignante ultra-majoritairement féminine, inspecteurs tous masculins...), et ils en tireront aussi leurs propres conclusions.

ce super petit livre téléchargeable gratuitement : http://elisegravel.com/fr/content/tu-peux-un-livre-gratuit-pour-enfants

Mouais. L'inversion systématique des stéréotypes est un jeu qui peut amuser les gamins, mais il faut être costaud dans le commentaire (et confiant dans sa propre capacité à ne jamais verser dans aucun de ceux-là) pour être bien sûr qu'il ne contribue pas en fait à les renforcer.

Oui, ça me semble être la bonne approche. Mais Charivari en parlera mieux que nous, si elle passe par là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kyrieleve    3
Kyrieleve
Bonjour,


J'ai fait mon dossier d'oral au CRPE sur ce thème, j'ai donc créer une séquence de 5 séances pour des CM2. Si besoin je peux la partager. :)

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
helenel    13
helenel

Bonjour, ma réponse ne va pas t'aider ... :blush:

Selon c'est comme pour "le respect"

c'est un travail de tous les jours.

Donc pas de séance spécifique dans ma classe....

pareil,pas de séance spécifique

c'est tous les jours!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flew    1
flew

Bonjour Kyrieleve,

je vais passer le concours cette année (2016) et je pense choisir ce thème pour mon dossier d'oral mais effectivement je le trouve un peu compliqué car je n'imagine pas a quoi ressemblent des séances sur l'égalité uniquement.

je suis très interressée par ta proposition de voir comment tu as crée ta séquence!

merci beaucoup

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kyrieleve    3
Kyrieleve

Bonjour Kyrieleve,

je vais passer le concours cette année (2016) et je pense choisir ce thème pour mon dossier d'oral mais effectivement je le trouve un peu compliqué car je n'imagine pas a quoi ressemblent des séances sur l'égalité uniquement.

je suis très interressée par ta proposition de voir comment tu as crée ta séquence!

merci beaucoup

Alors la première chose qui m'a inspiré c'est l'experience dit "du pyjama jaune" qui sert à démontrer que l'on a déjà une image stéréotypée des garçons et des filles même bébé.

J'ai donc refait sensiblement la même expérience avec les élèves.

Après j'ai fait une séance sur l'égalité à l'école (en prenant des vidéos de l'ina sur l'expérience de la mixité dans les années 70)

Ensuite une séance sur les inégalités filles/garçons en faisant un débat (suite à un questionnaire rempli en amont)

La 4eme séance (que je n'ai pas eu l'occasion d'expérimenter avec des élèves contrairement aux trois premières) était sur les métiers et la derniere sur la chasse aux stéréotypes dans la publicité.

Je ne sais pas comment mettre un document ici mais si je trouve je peux te mettre ma séquence si tu veux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon    127
Argon

Alors la première chose qui m'a inspiré c'est l'experience dit "du pyjama jaune" qui sert à démontrer que l'on a déjà une image stéréotypée des garçons et des filles même bébé.

J'ai donc refait sensiblement la même expérience avec les élèves.

Mouais. A supposer que cela soit bien fait, quel était l’objectif pédagogique de cette ”expérience”, à part te faire plaisir ?

A partir de quel âge considères-tu qu'on peut assimiler la notion passablement abstraite "d'image stéréotypée”, a fortiori comprendre une "démonstration" à son propos ?

D'autre part, même si ce ne sont pas des sciences "dures", la sociologie comme la psychologie revendiquent un minimum de précautions dans la menée de leurs expériences. As-tu pris soin de les vérifier, et étais-tu capable de les justifier face à un jury ? Et sinon, quelle peut être la validité scientifique de ton expérience sauvage ?

Bref : à mon sens, c'est une séquence extrêmement risquée au concours. Tu as eu de la chance de ne pas tomber sur un jury un peu sensible à la méthodologie.

et la derniere sur la chasse aux stéréotypes dans la publicité.

Attention aussi au vocabulaire. On aurait un peu de mal à expliquer à un jury que la "chasse aux stéréotypes" est un projet pédagogique, plutôt qu'idéologique et militant. (cela dit, pour le coup, c'est pour l'instant une idéologie en phase avec celle du pouvoir, donc sans grand risque au concours, malheureusement).

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kyrieleve    3
Kyrieleve

Alors la première chose qui m'a inspiré c'est l'experience dit "du pyjama jaune" qui sert à démontrer que l'on a déjà une image stéréotypée des garçons et des filles même bébé.

J'ai donc refait sensiblement la même expérience avec les élèves.

Mouais. A supposer que cela soit bien fait, quel était l’objectif pédagogique de cette ”expérience”, à part te faire plaisir ?

A partir de quel âge considères-tu qu'on peut assimiler la notion passablement abstraite "d'image stéréotypée”, a fortiori comprendre une "démonstration" à son propos ?

D'autre part, même si ce ne sont pas des sciences "dures", la sociologie comme la psychologie revendiquent un minimum de précautions dans la menée de leurs expériences. As-tu pris soin de les vérifier, et étais-tu capable de les justifier face à un jury ? Et sinon, quelle peut être la validité scientifique de ton expérience sauvage ?

Bref : à mon sens, c'est une séquence extrêmement risquée au concours. Tu as eu de la chance de ne pas tomber sur un jury un peu sensible à la méthodologie.

et la derniere sur la chasse aux stéréotypes dans la publicité.

Attention aussi au vocabulaire. On aurait un peu de mal à expliquer à un jury que la "chasse aux stéréotype" est un projet pédagogique, plutôt qu'idéologique et militant. (cela dit, pour le coup, c'est pour l'instant une idéologie en phase avec celle du pouvoir, donc sans grand risque au concours, malheureusement).

Tu sembles t'être déjà fait un avis sur ma séquence avec le peu d'information que j'ai donné, et ton "malheureusement" à la fin du message semble m'éclairer sur ta position à ce sujet ...

Mais pour te rassurer, j'ai réussi à justifier sans problème toute ma séquence face au jury (qui m'a noté 54/60), j'ai également eu en amont la validation d'une prof de CM2 (qui m'a autorisé à effectuer mes séances dans sa classe) et de ma prof d'ESPE.

Les élèves ont non seulement bien participé à chaque fois et se sont posés les bonnes questions, mais suite à ces séances, la prof m'a dit que les choses ont évolué pour les filles de la classe notamment quant à leur possibilité de jouer au foot dans la cour de récréation et elles étaient ravies.

Je ne prétends pas avoir fait une séquence parfaite, mais l'avoir fait de manière sérieuse, documenté, et motivée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon    127
Argon

Tu sembles t'être déjà fait un avis sur ma séquence avec le peu d'information que j'ai donné

Non. Je me suis fait un avis sur ce que tu en disais, et mes commentaires, auxquels tu ne réponds pas, se limitaient strictement à cela.

Par ailleurs, j'ai en effet tendance à présumer que ce que tu en dis est représentatif de ta séquence ; sinon, à quoi bon ?

et ton "malheureusement" à la fin du message semble m'éclairer sur ta position à ce sujet ...

En l'occurrence, il se rapporte explicitement à l'irruption d'idéologies politiques à l'école, et plus spécifiquement dans le concours. Je suis de la vieille école, attaché à de vieilles lunes comme le principe de neutralité des fonctionnaires, a fortiori des membres de jurys.

Mais pour te rassurer, j'ai réussi à justifier sans problème toute ma séquence face au jury (qui m'a noté 54/60)

Bravo. Mais ça ne va pas forcément à l'encontre de ce que j'en disais...

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flew    1
flew

Kyrieleve merci pour ta réponse!

cela me donne des pistes de reflexion....

Argon, je pense que tout le monde est pour le principe de neutralité des fonctionnaires! mais j'ai vu en licence science de l'educ qu'elle n'est pas acquise! même inconsciement les enseignants véhiculent beaucoup d'inégalités et les eleves les assimilent... ce sujet m'a beaucoup interpellé et je trouve très important d'en parler aux enfants et non pas aux adultes car il est trop tard. c'est d'ailleurs pourquoi la notion d'égalité f/g prend de plus en plus de place dans les programmes au fur et a mesure des reformes.

mais effectivement je suis d'accord que c'est complexe et assez risqué pour le concours. votre débat le prouve!

je ne sais pas encore quoi faire..

mais merci pour vos reponses!

Modifié par flew

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon    127
Argon
Argon, je pense que tout le monde est pour le principe de neutralité des fonctionnaires!

Non, pas tout le monde. D'une part, il se trouve toujours pas mal de gens pour considérer leur problématique préférée comme prioritaire sur toutes les autres, y compris aussi fondamentales que celles-ci. Et c'est parfois justifié ! Sous Vichy, par exemple, la "neutralité des fonctionnaire" n'était pas toujours facile à distinguer de la collaboration pure et simple... Pour rester sur la question de l'égalité homme/femme, il se trouve effectivement des féministes extrémistes pour considérer que la neutralité vaut acceptation d'une situation de domination masculine — je pense par exemple à des auteurs comme Sandra Harding.

D'autre part, même si l'on accepte le principe de neutralité, il n'est pas toujours facile de faire la part de ce qui relève de la politique, et ce qui n'en relève pas. Sauf intégrisme, tout le monde s'autorise un minimum de souplesse dans l'application des règles communes — et c'est une bonne chose ! — mais ce sont toujours les déviances des autres qui sont problématiques...

même inconsciement les enseignants véhiculent beaucoup d'inégalités et les eleves les assimilent...

Assurément. C'est pour cela que je suggérais que la meilleure des approches était l'exemplarité.

ce sujet m'a beaucoup interpellé et je trouve très important d'en parler aux enfants

Tout dépend de ce que tu mets derrière la préposition. (d'une façon très générale, pour le concours, gaffe aux prépositions et aux pronoms indéfinis : le référent qui, pour toi, est évident ne l'est pas forcément pour le jury... on a tout à gagner à la précision dans l'expression)

"Parler de l'égalité entre garçons et filles" — assurément, c'est désormais au programme.

Parler du fait que "les enseignants véhiculent beaucoup d'inégalités et les élèves les assimilent" ? Sans doute pas, ou avec bien des précautions. Parler de la "chasse aux stéréotypes", comme le suggérait kirieleve ? Au lycée peut être, mais certainement pas au primaire, où la notion même est trop abstraite pour les élèves.

mais effectivement je suis d'accord que c'est complexe et assez risqué pour le concours. votre débat le prouve!
Comme tous les sujets au CRPE : c'est sans grand risque si on l'aborde avec un minimum de neutralité, d'ouverture et d'humilité, mais ça devient très casse-gueule si on oublie l'une ou l'autre, pour des raisons différentes (confondre une séquence d'enseignement avec une tribune militante indispose rapidement n'importe quel jury ; marteler ses certitudes en se montrant incapable de prendre en compte des points de vue différents peut faire des dégâts lors de la discussion ; l'arrogance de prétendre refaire en dix minutes une "expérience" complexe pour "démontrer" des résultats supposément indiscutables quand des spécialistes autrement pointus débattent encore de leur interprétation ne passe pas forcément bien non plus, même si on peut avoir la chance qu'un jury purement "littéraire" se laisse impressionner par l'approche pseudo-scientifique).
Il se trouve que la question de l'égalité homme-femme semble particulièrement propice à ce genre de dérapage. Mais un minimum d'introspection et de bon sens suffisent souvent à éviter ces écueils. En l'occurrence, ce n'est donc pas le sujet lui-même que je qualifiais de risqué, mais bien le traitement spécifique qu'en proposait kirieleve.
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kyrieleve    3
Kyrieleve

Kyrieleve merci pour ta réponse!

cela me donne des pistes de reflexion....

De rien :)

Tu me diras si tu choisis ce sujet on pourra en rediscuter.

C'est effectivement un sujet potentiellement sensible mais avec une bonne préparation rien d'insurmontable. Après tu trouveras toujours des gens un peu obtus ou bornés mais on n'y peut rien :happy:

j'avais choisi ce sujet car il me passionne et conditionne mon comportement au quotidien.Et que j'ai l'espoir que l'école et l'éducation puisse faire changer les choses.

Tiens moi au courant si tu veux en voir plus de mon dossier. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yilmaz    0
Yilmaz

Bonjour Kyrieleve,

Merci beaucoup pour tes réponses. Je suis intéressée par ce sujet, serait-il possible de voir ton dossier ?

Merci et à bientôt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Torque    5 577
Torque

Les remarques d'Argon signent une expérience solide et une lucidité courageuse en ces temps de soumission confortable à un discours officiel laborieusement imposé à tous, partout et par tout le système.

Ses avis et conseils sont précis, éclairés, et il serait dommage me semble-t-il, de ne pas savoir en profiter en y cherchant quelque faille à critiquer au nom d'un politiquement correct rassurant.

Je plussoie donc avec entrain. :thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cocoon53    0
cocoon53
Bonjour,
J'ai fait mon dossier d'oral au CRPE sur ce thème, j'ai donc créer une séquence de 5 séances pour des CM2. Si besoin je peux la partager. :)

Bonjour, j'ai des CM2 cette année et si tu acceptes de partager ton travail...je veux bien! Merci! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucie20    0
Lucie20
Bonjour,
J'ai fait mon dossier d'oral au CRPE sur ce thème, j'ai donc créer une séquence de 5 séances pour des CM2. Si besoin je peux la partager. :)

Bonjour,

Je fais mon dossier d'oral de CRPE sur le sujet de l'égalité filles/garçons. J'ai déjà plusieurs idées de supports mais je ne sais pas vraiment comment organiser ma séquence, ni quelles sortes d'activités je pourrai faire mis à part du débat philo... alors si ta proposition de partager la tienne tient toujours, je suis preneuse :) (bien-sur, ce n'est que pour me donner des idées !) Merci d'avance !

Modifié par Lucie20

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ekole    10
Ekole

Bonjour,

Le débat philo peut être lancé à partir d'un texte ou de plusieurs textes, à partir d'un événement qui se produit à l'école ( une fille dont on dit qu'elle est garçon manqué, etc)

Il y a des ressources et des pistes en histoire de l'art sur le réseau canopé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lucie20    0
Lucie20

Bonjour,

Le débat philo peut être lancé à partir d'un texte ou de plusieurs textes, à partir d'un événement qui se produit à l'école ( une fille dont on dit qu'elle est garçon manqué, etc)

Il y a des ressources et des pistes en histoire de l'art sur le réseau canopé.

D'accord, merci de votre réponse. Et appart du débat philo vous avez d'autres idées d'activités ? J'aimerai pouvoir faire d'autres choses dans ma séquence, pas forcément basées sur des livres, car je pense que ça risque d'être long pour les élèves si toutes les séances sont basé sur le même type de support..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rpgsquare    0
rpgsquare
Bonjour,
J'ai fait mon dossier d'oral au CRPE sur ce thème, j'ai donc créer une séquence de 5 séances pour des CM2. Si besoin je peux la partager. :)

Bonjour,

Je fais mon dossier d'oral de CRPE sur le sujet de l'égalité filles/garçons. J'ai déjà plusieurs idées de supports mais je ne sais pas vraiment comment organiser ma séquence, ni quelles sortes d'activités je pourrai faire mis à part du débat philo... alors si ta proposition de partager la tienne tient toujours, je suis preneuse :) (bien-sur, ce n'est que pour me donner des idées !) Merci d'avance !

Bonjour, je fais de même cette année sur le même thème.

Je comptais faire une première séance de sensibilisation à ces questions au travers : d'analyses de magazines de jouets genrés, de la différence de traitement à la maison des enfants à la maison, ...

Et ensuite faire plusieurs séance autour de thématique plus précise, comme la différence au travail, la différence dans le foyer, dans la rue, dans le sport, ...

Qu'en pensez-vous ?

Merci d'avance pour votre aide, et entre-aide pour les autres candidats !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon    127
Argon

Je comptais faire une première séance de sensibilisation à ces questions au travers : d'analyses de magazines de jouets genrés

Mouais. C'est très politiquement correct, mais il faut faire attention à ne pas flirter avec la propagande : sensibiliser les enfants, ce n'est pas équivalent à leur imposer tes propres normes.

/mode jury on

Lors de cette séquence, une petite fille vous explique que c'est très bien qu'il y ait des catalogues de jouets pour les garçons et des catalogues pour les filles, parce qu'elle préfère les poupées et son frère les camions, et que comme ça ils ont chacun le sien. Que lui répondez-vous ?

/mode jury off

de la différence de traitement à la maison des enfants à la maison, ...

Mouais. Là encore, il faut faire attention. De deux choses l'une : soit tu considères des situations-modèle (jeux de rôles, etc.) que tu fais analyser et discuter et ils ne se sentiront concernés que si elles ressemblent un tant soit peu à celles qu'ils connaissent (et encore, s'ils sont assez grands) (on peut toujours faire pleurer des mômes sur le malheur d'autrui, mais ce n'est pas le but de la séquence) ; soit tu considères les situations réelles de certaines familles de la classe, mais ça suppose que tu te sois renseigné d'une manière ou d'une autre (attention au respect de la vie privée !) et ça devient vite acrobatique si l'on veut éviter de critiquer l'éducation choisie par les parents.

/mode jury on

Après cette séquence, des parents traditionalistes prennent rendez-vous et vous reprochent calmement mais fermement un manque de neutralité, une ingérence dans leur vie familiale et un détournement de leur autorité parentale. Que leur répondez-vous ?

/mode jury off

Et ensuite faire plusieurs séance autour de thématique plus précise, comme la différence au travail, la différence dans le foyer, dans la rue, dans le sport, ...

Qu'en pensez-vous ?

Au risque de radoter : sur ce type de sujet, je crois personnellement beaucoup plus dans les vertus de l'exemplarité qu'en celles de la propagande.

Si tu es toi-même une femme et que, dans une vie antérieure, tu as été pompier, ou sportive de haut niveau, ou chef d'entreprise, ils seront fascinés, et tu seras durablement une référence égalitaire. De même, quoique dans une moindre mesure, si tu es un grand costaud et que tu peux raconter à quel point ta lieutenante était géniale lors de ton service militaire, comme ta prof de judo t'envoyait valser, comment ta as fait dix ans de danse classique, etc.

(inversement, la maîtresse qui laisse échapper qu'elle ne comprend rien aux sciences ou qu'elle ne sait pas changer une roue fait à mon sens bien plus de dégâts, en termes d'égalité des sexes, que toutes les séquences bien intentionnées sur le thème pourront en rattraper...)

Mais si tu n'as aucune expérience personnelle de la vie d'entreprise, ou du sport mixte, etc., tu risques de te retrouver très vite à aligner des stéréotypes sans grande consistance (au cycle 3, ça pardonne rarement), et pas plus légitimes que ceux que ta séquence vise à dénoncer...

Inversement, si tu t'en tiens à énoncer quelques grands principes, la séquence risque d'être courte !

Bref : j'ai du mal à comprendre pourquoi tant de candidats choisissent de plancher sur cette thématique particulièrement difficile.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.