• Annonces

    • André Jorge

      APPEL A CONTRIBUTION   07/08/2017

      Bonjour. La dernière mise à jour du site a nécessité plusieurs heures de travail et, même s'il y a encore quelques bugs à régler, c'est avec plaisir que nous vous proposons cette nouvelle version d'EDP. L' existence et l'évolution du site EDP ne reposent pas que sur le travail (bénévole) de l'administrateur et des modérateurs, mais aussi sur la participation des membres du site. Si vous appréciez le site EDP, il importe que vous nous aidiez à le faire vivre, en participant aux échanges et en proposant du contenu à destination des autres membres dans les différentes rubriques : -Participez aux sujets de discussion dans les forums : Vous pouvez participer aux discussions, poster de nouveaux sujets, et enrichir les échanges de vos contributions, tout en veillant à respecter l'organisation et le fonctionnement du site. -Publiez dans l'espace de téléchargements : Les fiches, documents que vous réalisez peuvent être publiées dans les différentes rubriques de l'espace de téléchargements et pourront ainsi être facilement retrouvées. -Publiez des liens dans l'annuaire : Les liens que vous trouverez utiles peuvent être regroupés dans l'annuaire. Pendant ces dernières vacances, l'annuaire a fait l'objet d'une réorganisation et de mises jour qui l'ont rendu plus attractif et efficace. -Publiez des articles dans le module Pages : Vous pouvez publier des articles concernant l'école, le CRPE, l'éducation, dans la rubriques Pages. Cette rubrique a également fait l'objet d'une réorganisation et un nouveau menu a été créé pour faciliter la navigation. -Publiez des photographies, des vidéos, dans la galerie : La galerie a également été réorganisée. Les photographies des réalisations de vos élèves peuvent y être publiés.   Et sur les réseaux sociaux ? EDP se doit d'être présent sur les réseaux sociaux. Nous avons donc un espace : sur Facebook : https://www.facebook.com/Enseignants-du-primaire-158258504749259/. sur Twitter : https://twitter.com/ensduprim. Pour nous aider, vous pouvez vous abonner ou nous suivre sur les réseaux sociaux et partager nos publications.   Merci de votre soutien.
    • André Jorge

      ORTHOGRAPHE ET PUBLICATION SUR EDP   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Merci de votre compréhension.
manou36

Langage oral : système des jetons (Pierre Peroz). Quel support?

Messages recommandés

Nounette75
Il y a 4 heures, calinours a dit :

Pour tous les problèmes liés au vocabulaire, aux tournures syntaxiques défaillantes et même pour aborder une réflexion sur ce qui se passe dans le cadre de ce travail (pourquoi on fait ça ? Qu'est-ce qu'on apprend ? Comment on fait pour raconter ?) je mets en place (en amont de la séance de langage évidemment) des séances consacrées à la prise en charge de ces problèmes.

Bon je sens que c'est pas forcément clair ... :)

 

Merci pour ta réponse et pour le texte ! Si c'est clair, mais pourras-tu, à l'occasion, expliquer ces séances en amont ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours
Il y a 21 heures, Nounette75 a dit :

...  pourras-tu, à l'occasion, expliquer ces séances en amont ?

Tandis que les séances de langage visent prioritairement le développement de compétences langagières et discursives de base (raconter, expliquer, argumenter) mise en œuvre par un DPED, les séances décrochées  ou dédiées visent des objectifs linguistiques (par exemple le genre des noms ou l'usage des prépositions) ou encyclopédiques (une harpe n'est pas une guitare) variés identifiés lors des séances de langage déjà effectuées ou en préparation de la toute première séance de la séquence.

Elles permettent donc de revenir sur les difficultés rencontrées par les élèves lors des séances de langage proprement dites pendant lesquelles, dans notre démarche, l’enseignant n’intervient pas pour corriger afin de ne pas interrompre l’élève qui s’exprime (les reformulations magistrales sont d’ailleurs rarement reprises par l’élève bien trop concentré sur ce qu’il exprime spontanément pour répondre ou restituer - corriger et reprendre le fil de l'intervention n'est pas à la portée de tous les élèves de GS). L’objectif principal des séances décrochées est de clarifier le vocabulaire du texte abordé voire un champ lexical spécifique nécessaire à la restitution orale et puis d’exercer ou corriger des tournures syntaxiques utiles pour répondre aux questions ouvertes ou contextualisées posées lors des différentes phases de la séance de langage. Au cours de ces séances décrochées ou dédiées conduites sur un mode relativement directif (avec mes élèves allophones c'est sur un mode FLE), les interventions orales du maître sont bien plus importantes afin de donner des informations utiles à la séance de langage qui suivra et pour tenter de corriger des tournures syntaxiques erronées.

Un exemple pour essayer de montrer l’articulation entre les deux types de séances dans le fichier joint (si j'oublie pas d'y mettre...:closedeyes:)

 

exemple_SD _EDP.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nounette75

Merci pour ta réponse ! Je me rends compte que je ne suis pas du tout au point !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours
Le 31/05/2017 à 11:26, Nounette75 a dit :

Merci pour ta réponse ! Je me rends compte que je ne suis pas du tout au point !!

... Je pense qu'il faut avant tout travailler sur le texte autonome, son adaptation en fonction du niveau des élèves et son découpage en plusieurs parties (chacune constituant une séance). La seconde tâche concerne l'enchaînement des questions de compréhension (trois ou quatre dont la question rituelle relative aux noms des personnages) qu'on posera après le rappel du récit...

J'ai obtenu des résultats motivants avec des MS et des GS en quelques mois. Nous travaillons actuellement sur des textes réécrits pour des PS... 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala
Le 02/06/2017 à 06:17, calinours a dit :

Nous travaillons actuellement sur des textes réécrits pour des PS... 

 

En voilà une bonne nouvelle !

Tu nous raconteras ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM

À la demande (presque générale), je viens raconter un peu mon expérience sur Peroz que j'ai testé en classe cette année suite à une conférence puis une formation de formateur de l'individu ;) ! J'avoue déjà que je n'ai pas lu tout le sujet auquel je réponds (les 5 pages m'ont un peu découragé).

Objectif : faire parler les élèves sur un texte, sans intervention (ou très peu) de l'enseignant. L'enseignant pose seulement les questions de bases puis écoute les élèves parler, sans reprendre leurs erreurs (syntaxiques ou de compréhension). Puis à la fin, retour sur la production des élèves. Pour le retour, je filmais les séances et on regardait en faisant des arrêts sur image pour corriger les erreurs de compréhension par exemple. Le but est d'arriver à ce que les élèves se corrigent eux même en cours de conversation. 

Second objectif : Que les élèves parlent longtemps, sur le thème et en faisant des phrases complexes. Donc il est nécessaire de proposer des activités décrochées sur les phrases complexes. J'utilise par exemple les albums "Il croit que..." ou "C'est pas possible".

Au début, je transcrivais toutes les séances pour observer leur production. Mais c'est long. Donc je détournais le système des jetons de la façon suivante. À chaque fois qu'un élève parle, il reçoit un jeton : Jaune quand il parle, Vert quand un élève répéte ce qui a déjà été dit, Rouge quand un élève ne respecte pas l'objectif de parler dans le thème/ou ne répond pas à la bonne question (oui oui, rouge, c'est pas bien, c'est connoté, mais c'est pratique) et Bleu quand l'élève produit une phrase complexe. À la fin de la séance, je ramasse les jetons par élèves et il suffit juste de compter et noter dans un tableau le nombre de jetons et on voit facilement l'évolution des production langagière des élèves.

Avantages :
- mes petits parleurs parlaient : même pour répéter car ON S'EN FICHE, ils ont le droit
- mes gros parleurs ne parlaient QUE pour dire quelque chose qui n'avait pas été dit
- les phrases sont de mieux en mieux construites

Inconvénients :
- long travail de choix de texte
- nécessite de faire des groupes de 12 élèves max (pas forcément homogène). Je faisais ça 1 après midi par semaine quand les PS dormaient et que je retrouvais qu'avec mes 10 GS.

Je n'ai pas développé le déroulement, mais je peux faire si y'a des demandes. Je dois même voir un document tout prêt d'ailleurs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anna59
il y a 7 minutes, GdM a dit :

Je n'ai pas développé le déroulement, mais je peux faire si y'a des demandes. Je dois même voir un document tout prêt d'ailleurs...

Je peux demander ?:blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
il y a 6 minutes, Anna59 a dit :

Je peux demander ?:blush:

Si tu peux attendre 1 semaine que je rentre de vacances, je retrouve le doc et je le partage ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours
Le 25/12/2015 à 17:30, calinours a dit :

Les jetons constituent un moyen de motiver la participation au dispositif conversationnel, à la fin de chaque séance je ne sollicite pas le dénombrement des jetons (je ne l'empêche pas non plus) mais préfère demander de les rassembler au milieu de la table pour montrer qu'on avait beaucoup de choses à dire... Élèves et maître doivent pouvoir s'en passer lorsque les petits parleurs du groupe hétérogène (au moins 10 enfants) arrivent à dépasser le stade de la répétition (utile et nécessaire pour ceux-là) pour parler plus longtemps en reformulant ce qui a déjà été dit ou en relançant les échanges oraux au second ou au troisième niveau de questionnement (compréhension ou interprétation/ récit).

Tout cela prend beaucoup de temps en fonction du niveau de la classe mais assure effectivement des progrès en termes de compétences langagières (parler en se faisant comprendre, parler en restant dans le thème, parler longtemps). La principale difficulté à surmonter pour l'enseignant réside dans sa capacité à laisser parler les élèves (donc de se taire et de résister au réflexe correctif) et d'écouter pour mieux relancer dans les trois niveaux de questionnement (ce qui suppose qu'il ou elle a beaucoup travaillé sur le texte en question)...

Je travaille sur cette démarche depuis deux ans.

Quelques informations pour ceux qui découvrent ici :

http://www.circ-ien-colmar.ac-strasbourg.fr/j2s/index.php/enseignants/maternelle/101-conference-pierre-peroz

... Les documents disponibles sur le site dont le lien figure ci-dessus ont été actualisés par les formateurs en juin 2017 suite à plusieurs interventions de P. Péroz dans le département.

Je reviendrai à l'occasion sur la contribution de GdM pour reparler de transcription...

GdM, si tu proposes un document précisant la mise en œuvre, j'en ferai volontiers autant (dans une semaine ou plus, l'ours est patient :))... Il faudrait présenter deux textes différents pour enrichir le sujet non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM

Des textes proposés et réécrit par Peroz sont disponibles sur Internet. Y'a qu'à faire une recherche Google !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coco1766

GdM l album je crois que de chez retz  est accessible au ps ? Au ms ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
il y a une heure, Coco1766 a dit :

GdM l album je crois que de chez retz  est accessible au ps ? Au ms ?

Ce n'est pas un album justement... il faut un texte non imagée, mais avec suffisamment de matière pour que ce texte engage une conversation !

D'où la difficulté dans le choix du texte ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coco1766

Pas sûre d avoir tout compris :heat:

Donc si je comprends bien une situation initiale sans illustration.....élément déclencheur d'une concertation puis une situation finale qui vient confirmer ou pas ce que les élèves ont dit ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
giga
Il y a 1 heure, GdM a dit :

Des textes proposés et réécrit par Peroz sont disponibles sur Internet. Y'a qu'à faire une recherche Google !

Ben, à part les textes ici qui ont été donnés par Calinours pour la plupart ... je ne trouve pas sur google :blush: Des textes réécrits par/pour Boisseau, oui, mais pas pour Péroz ...

Tu aurais un lien ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
il y a une heure, Coco1766 a dit :

Pas sûre d avoir tout compris :heat:

Donc si je comprends bien une situation initiale sans illustration.....élément déclencheur d'une concertation puis une situation finale qui vient confirmer ou pas ce que les élèves ont dit ?

Des explications par ici : 

http://www2.ac-lyon.fr/etab/ien/ain/bourg2/IMG/doc/presentation_pierre_peroz_pour_rrs.doc

Et aussi ici :

http://www.marseille-12.ien.13.ac-aix-marseille.fr/spip/sites/www.marseille-12.ien.13/spip/IMG/pptx/janv17_oral_cycle2_marseille12.pptx

 

il y a une heure, giga a dit :

Ben, à part les textes ici qui ont été donnés par Calinours pour la plupart ... je ne trouve pas sur google :blush: Des textes réécrits par/pour Boisseau, oui, mais pas pour Péroz ...

Tu aurais un lien ?

Je ne les trouve plus... Il y en avait pourtant 2 qui traînaient Danger dans le potager et Le géant de Zeralda !

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coco1766

Merci GdM je vais me pencher sur ces documents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours
Le 28/07/2017 à 16:58, GdM a dit :

Je ne les trouve plus... Il y en avait pourtant 2 qui traînaient Danger dans le potager et Le géant de Zeralda !

... A mon humble avis, tu ne trouves pas l'histoire de Tomi Ungerer réécrite pour en faire un texte autonome parce qu'elle n'a jamais été partagée, à peine citée peut-être lors d'une conférence de PP... Je peux vous le fournir (le géant de Zeralda) car j'y ai travaillé avec PP l'an passé...

Quant au texte adapté du récit de Béatrix Potter : le document initial est téléchargeable ici (prendre le lien de l'académie de Nancy-Metz) : https://www.google.fr/search?site=&source=hp&q=danger+dans+le+potager+peroz&oq=danger+dans+le+potager+peroz&gs_l=psy-ab.3..33i160k1.2878.9630.0.9832.28.26.0.0.0.0.268.2633.1j10j5.16.0....0...1.1.64.psy-ab..12.16.2625...0j0i131k1j0i22i30k1j33i21k1.8ygv2h5lVB8

Mais après plusieurs séances sur les péripéties de Pierre Lapin, on est arrivé à un texte plus autonome encore...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
il y a 3 minutes, calinours a dit :

... A mon humble avis, tu ne trouves pas l'histoire de Tomi Ungerer réécrite pour en faire un texte autonome parce qu'elle n'a jamais été partagée, à peine citée peut-être lors d'une conférence de PP... Je peux vous le fournir (le géant de Zeralda) car j'y ai travaillé avec PP l'an passé...

Quand au texte adapté du récit de Béatrix Potter : le document initial est téléchargeable ici (prendre le lien de l'académie de Nancy-Metz) : https://www.google.fr/search?site=&source=hp&q=danger+dans+le+potager+peroz&oq=danger+dans+le+potager+peroz&gs_l=psy-ab.3..33i160k1.2878.9630.0.9832.28.26.0.0.0.0.268.2633.1j10j5.16.0....0...1.1.64.psy-ab..12.16.2625...0j0i131k1j0i22i30k1j33i21k1.8ygv2h5lVB8

J'ai une réécriture par PP sur ces deux textes, mais du coup, j'ai du les avoirs directement par lui. Je ne sais pas si j'ai le droit de les diffuser ici... :s 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

Moi j'ai le droit et j'apprécie le respect que tu montres du travail des autres... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

 

L'histoire adaptée  du courageux (ou téméraire c'est selon) Pierre Lapin, c'est là-dessous en trois parties (séquence de 4 à 5 séances réalisées en GS) :

Danger dans le potager_version 7 _PdE_exp_2016.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
Le 28/07/2017 à 12:16, GdM a dit :

Si tu peux attendre 1 semaine que je rentre de vacances, je retrouve le doc et je le partage ;)

Les liens que j'ai copié quelques messages plus haut te conviennes ou tu veux un truc plus "synthétique" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

 

... Nous avions évoqué le manque de textes adaptés aux Petits dans notre démarche... Je vous propose une adaptation de "La sieste de Moussa" (Zemanel, Ed. Père Castor Flammarion) texte auquel j'ai essayé d'associer un questionnement basique concernant surtout les désirs des personnages et faisant suite à une phase de restitution... Le découpage en quatre épisodes suppose quatre séances au moins...

La sieste de Moussa_version EDP.pdf

Vous me direz d'ici quelques semaines ce que vos Petits (ou les Moyens) auront pensé du problème de Moussa...

  • Like 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sophely1

Bonsoir,

J'ai lu dans les grandes lignes et j'essaierai de regarder les vidéos rapidement.
Merci pour vos partages!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala
Le 12/08/2017 à 18:55, calinours a dit :

 

... Nous avions évoqué le manque de textes adaptés aux Petits dans notre démarche... Je vous propose une adaptation de "La sieste de Moussa" (Zemanel, Ed. Père Castor Flammarion) texte auquel j'ai essayé d'associer un questionnement basique concernant surtout les désirs des personnages et faisant suite à une phase de restitution... Le découpage en quatre épisodes suppose quatre séances au moins...

La sieste de Moussa_version EDP.pdf

Vous me direz d'ici quelques semaines ce que vos Petits (ou les Moyens) auront pensé du problème de Moussa...

 

Merci calinours. J'essayerai à l'occasion. Pour l'instant on gère d'autres soucis 😂

Je m'interroge juste sur la formulation de ces questions :

- Que veut la souris quand elle voit le chat ?

-  Que veut le chat quand il voit le chien et ainsi de suite... sur les 4 séances 

Quelle sont les réponses attendues ?

Ps : Faut me pardonner : je suis blonde !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours
Il y a 3 heures, natachalala a dit :

Ps : Faut me pardonner : je suis blonde !

Et alors ? (sur EdP  j'ai lu bien pire

Il y a 3 heures, natachalala a dit :

Quelle sont les réponses attendues ?

Dans la démarche préconisée par Pierre Péroz, une question posée par l'enseignant(e), n'implique pas à priori une réponse "attendue". Dans le dialogue ordinaire avec nos élèves (et dès la rentrée), on "attend" une  "bonne" réponse à nos questions : ce matin encore je demandais  "On est quel jour ? " [1 chance sur 7 d'obtenir la bonne réponse ]... 

Il y a 3 heures, natachalala a dit :

Je m'interroge juste sur la formulation de ces questions :

- Que veut la souris quand elle voit le chat ?

Mon avis (mais est-ce bien la réponse que tu attendais ?) :

La question conjuguant le verbe vouloir porte bien sur les désirs d'un personnage secondaire lors de la phase de compréhension de la séance (donc après un temps de restitution).

Soit la compréhension est déjà bien installée et un élève s'exprimera (avec les mots de son vocabulaire actif "elle dégage la souris" ou mieux encore en reprenant ceux du texte) sur le fait que la souris prend peur en voyant le chat (prédateur) et veut s'enfuir (je cite le texte : " elle est partie tout de suite") :

(...) Quand la petite souris grise a vu le chat, elle a eu peur de se faire attraper et elle est partie tout de suite par un petit trou dans le mur !

Soit les réponses relèvent d'une sortie thématique, tu entendras par exemple : "la souris elle veut le fromage". Ce qu'on pourrait comprendre mais qui demeure peu pertinent par rapport à la question contextualisée (...quand elle voit le chat). Je rappelle l'un des objectifs de la démarche : parler / parler en restant dans le thème (ce qui veut aussi dire en répondant à la question).

Soit tu auras droit à ce moment un peu pénible où  un silence suit la question posée : pas de réponse... C'est peut-être le moment de procéder à un retour au texte. Tu dis : "Bon, quand on ne se rappelle plus de ce qui se passe et ben il faut relire un bout de l'histoire sur ma feuille là..." (et tu relis en bleu ci-dessus). Ce procédé d'aide est important, il ne faut pas négliger de relire un court extrait du texte pendant la phase de compréhension du dispositif pour trouver la bonne réponse mieux répondre à une question. Revenir au texte lors d'une difficulté de compréhension sera plus tard considéré comme une compétence de lecteur...

Soit la question est trop difficile à cette étape de la progression. Il m'est arrivé de dire : "Bon, c'était une question difficile pour aujourd'hui, on essaiera de répondre une autre fois"... Et on leur donne du temps pour mieux comprendre...

NB : la version du texte que je vous ai proposé peut être modifiée pour favoriser la compréhension des élèves (pas d’implicite à ce niveau ) :

(...) Alors le petit garçon a appelé son chat noir, qui est venu à petits pas. Quand la petite souris grise a vu le chat, elle est partie tout de suite par un trou dans le mur  parce qu'elle a eu peur de se faire attraper par le chat !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala
Il y a 19 heures, calinours a dit :

Dans la démarche préconisée par Pierre Péroz, une question posée par l'enseignant(e), n'implique pas à priori une réponse "attendue". Dans le dialogue ordinaire avec nos élèves (et dès la rentrée), on "attend" une  "bonne" réponse à nos questions : ce matin encore je demandais  "On est quel jour ? " [1 chance sur 7 d'obtenir la bonne réponse ]... 

Oui, c'est vrai... 

Il y a 19 heures, calinours a dit :

Mon avis (mais est-ce bien la réponse que tu attendais ?) :

La question conjuguant le verbe vouloir porte bien sur les désirs d'un personnage secondaire lors de la phase de compréhension de la séance (donc après un temps de restitution).

Soit la compréhension est déjà bien installée et un élève s'exprimera (avec les mots de son vocabulaire actif "elle dégage la souris" ou mieux encore en reprenant ceux du texte) sur le fait que la souris prend peur en voyant le chat (prédateur) et veut s'enfuir (je cite le texte : " elle est partie tout de suite") :

(...) Quand la petite souris grise a vu le chat, elle a eu peur de se faire attraper et elle est partie tout de suite par un petit trou dans le mur !

Soit les réponses relèvent d'une sortie thématique, tu entendras par exemple : "la souris elle veut le fromage". Ce qu'on pourrait comprendre mais qui demeure peu pertinent par rapport à la question contextualisée (...quand elle voit le chat). Je rappelle l'un des objectifs de la démarche : parler / parler en restant dans le thème (ce qui veut aussi dire en répondant à la question).

Soit tu auras droit à ce moment un peu pénible où  un silence suit la question posée : pas de réponse... C'est peut-être le moment de procéder à un retour au texte. Tu dis : "Bon, quand on ne se rappelle plus de ce qui se passe et ben il faut relire un bout de l'histoire sur ma feuille là..." (et tu relis en bleu ci-dessus). Ce procédé d'aide est important, il ne faut pas négliger de relire un court extrait du texte pendant la phase de compréhension du dispositif pour trouver la bonne réponse mieux répondre à une question. Revenir au texte lors d'une difficulté de compréhension sera plus tard considéré comme une compétence de lecteur...

Soit la question est trop difficile à cette étape de la progression. Il m'est arrivé de dire : "Bon, c'était une question difficile pour aujourd'hui, on essaiera de répondre une autre fois"... Et on leur donne du temps pour mieux comprendre...

NB : la version du texte que je vous ai proposé peut être modifiée pour favoriser la compréhension des élèves (pas d’implicite à ce niveau ) :

(...) Alors le petit garçon a appelé son chat noir, qui est venu à petits pas. Quand la petite souris grise a vu le chat, elle est partie tout de suite par un trou dans le mur  parce qu'elle a eu peur de se faire attraper par le chat !

Oui mais dans ce cas précis, la motivation des personnage se confond avec la restitution de l'histoire (ils n'ont pas seulement le désir de s'enfuir, ils le font) et c'est-ce qui me posait "problème" d'où ma question.

On pourrait bien répondre qu'ils souhaitent "sauver leur peau", mais c'est une réponse peu probable de la part d'un PS. En même temps, il faut rester modeste avec des PS pour la compréhension de l'histoire... alors toutes tes propositions de réponses ou absence de réponse peuvent aussi bien convenir, j'en conviens.

Enfin, je pense qu'avec des petits, peut être que la restitution de l'histoire, ce serait déjà pas mal.

Je crois bien qu'avec les moyens, je n'ai jamais eu de "bonnes réponses", sur des questions de compréhension.

 

Merci Calinours de toujours prendre le temps de répondre aussi longuement aux questions qu'on te pose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours
Le 07/09/2017 à 20:17, natachalala a dit :

Oui mais dans ce cas précis, la motivation des personnage se confond avec la restitution de l'histoire (ils n'ont pas seulement le désir de s'enfuir, ils le font) et c'est-ce qui me posait "problème" d'où ma question.

S’il y avait confusion, c’est plutôt entre désir et état mental du personnage de la souris. Tu aurais peut-être préféré une question du type : « Pourquoi la souris est partie très vite (en voyant le chat) ? » mais cette question est à mon avis beaucoup moins ouverte, on risque de perdre tous les élèves qui ne savent pas répondre (les questions en pourquoi sont parfois difficiles à comprendre). Enfin, elle  sollicite une fois encore une réponse attendue (celle qui nous arrangerait bien dans la progression préparée) ce qui nous ramène peut-être à notre problème. Elle suppose une certaine maîtrise de la causalité (loc. conj. « pa(r)ce que ») peu évidente auprès de PS. Personnellement avec des MS ou des GS, à une réponse partielle du type « elle est partie » j’enchaîne avec  un « ben tu peux dire pourquoi »…

Le 07/09/2017 à 20:17, natachalala a dit :

Enfin, je pense qu'avec des petits, peut être que la restitution de l'histoire, ce serait déjà pas mal.

Avec des Petits ce serait formidable surtout s’ils restent dans le thème ! Chaque chose en son temps...

Le 07/09/2017 à 20:17, natachalala a dit :

Je crois bien qu'avec les moyens, je n'ai jamais eu de "bonnes réponses", sur des questions de compréhension.

Ce qui nous ramène au grand débat sur la question des questions et la conduite d’une séance de langage largement développée par Pierre Péroz dans le cadre de la pédagogie de l’écoute. Mais restons humbles, on n’a pas fini de déplier les difficultés que représentent la délicate question du langage à l’école maternelle (*), le sujet désormais épinglé est vaste (et son titre relativement aux jetons ne correspond plus très bien).

 * Voir le lien ci-dessous en particulier la vidéo intitulée « le poids de l’oral dans l’activité de l’enseignant », Yves Soulé cite Péroz dans son discours sur les points de vigilance (…) :

http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/maternelle/la-delicate-question-du-langage-en-maternelle

Pour finir, quelques remarques sur l’adaptation du texte (La sieste de Moussa):

-        la fin de l’album est intéressante mais difficile à reformuler / expliquer pour des petits. On peut envisager d’avoir un texte avec plusieurs fins possibles, à voir en fonction du moment de l’année et de l’âge (niveau) de ses élèves. Autre fin possible en remplacement de la dernière phrase :

         Moussa pouvait enfin se reposer… Mais ZUT et encore ZUT ! Il n’avait plus envie de dormir !

-        le découpage du texte est modifiable (réduire à trois épisodes en supprimant celui du chien)

-         En GS voire MS, on peut développer le vocabulaire avec les cris des animaux : le chat miaule, le chien jappe, l’éléphant barrit…

-         Un mythe : les éléphants auraient peur des souris… Débat peu utile avec des Petits : http://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/zoologie-elephants-ont-ils-reellement-peur-souris-5992/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala

Merci pour toutes ces précisions et pour le lien, vers lequel je vais me plonger très rapidement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nounette75

Bonjour,

Arrivez-vous à mettre en place cette activité avec votre classe ? C'est très dense, je cours après le temps alors non pour moi malheureusement.

Pouvez-vous me dire quand vous la faite : plusieurs fois par semaine ? En petits groupes ?

Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala

Péroz préconise des groupes de 12 enfants environ, hétérogènes.

Lorsque j'ai essayé ce dispositif dans un groupe de decloisonnement, c'était 45 min par semaine. C'est tout ce qui était possible de faire dans cette configuration. Et je ne pourrais dire si ça suffisait, si c'était trop, ou trop éloigné dans le temps. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.