• Annonces

    • André Jorge

      APPEL A CONTRIBUTION   07/08/2017

      Bonjour. La dernière mise à jour du site a nécessité plusieurs heures de travail et, même s'il y a encore quelques bugs à régler, c'est avec plaisir que nous vous proposons cette nouvelle version d'EDP. L' existence et l'évolution du site EDP ne reposent pas que sur le travail (bénévole) de l'administrateur et des modérateurs, mais aussi sur la participation des membres du site. Si vous appréciez le site EDP, il importe que vous nous aidiez à le faire vivre, en participant aux échanges et en proposant du contenu à destination des autres membres dans les différentes rubriques : -Participez aux sujets de discussion dans les forums : Vous pouvez participer aux discussions, poster de nouveaux sujets, et enrichir les échanges de vos contributions, tout en veillant à respecter l'organisation et le fonctionnement du site. -Publiez dans l'espace de téléchargements : Les fiches, documents que vous réalisez peuvent être publiées dans les différentes rubriques de l'espace de téléchargements et pourront ainsi être facilement retrouvées. -Publiez des liens dans l'annuaire : Les liens que vous trouverez utiles peuvent être regroupés dans l'annuaire. Pendant ces dernières vacances, l'annuaire a fait l'objet d'une réorganisation et de mises jour qui l'ont rendu plus attractif et efficace. -Publiez des articles dans le module Pages : Vous pouvez publier des articles concernant l'école, le CRPE, l'éducation, dans la rubriques Pages. Cette rubrique a également fait l'objet d'une réorganisation et un nouveau menu a été créé pour faciliter la navigation. -Publiez des photographies, des vidéos, dans la galerie : La galerie a également été réorganisée. Les photographies des réalisations de vos élèves peuvent y être publiés.   Et sur les réseaux sociaux ? EDP se doit d'être présent sur les réseaux sociaux. Nous avons donc un espace : sur Facebook : https://www.facebook.com/Enseignants-du-primaire-158258504749259/. sur Twitter : https://twitter.com/ensduprim. Pour nous aider, vous pouvez vous abonner ou nous suivre sur les réseaux sociaux et partager nos publications.   Merci de votre soutien.
    • André Jorge

      ORTHOGRAPHE ET PUBLICATION SUR EDP   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Merci de votre compréhension.
Zarko

Programme Macron pour l'école...

Messages recommandés

Dramstein

il a aussi promis de se baigner dans la Seine?  C'est du flan son programme.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
leene
il y a 7 minutes, abel27 a dit :

Ma soeur bosse en collège, je pense qu'elle apprécierait grandement l'interdiction des téléphones portables (pour les élèves bien sûr) dans les collèges.

Actuellement, comme elle le dit, "je vais pas risquer de me prendre un gnon pour enlever son portable à un gamin..."

Après, c'est comme tout, sur le papier c'est bien mais dans les faits, ça donne quoi ?

c'est pour ça qu'à part installer des brouilleurs je ne vois pas trop comment ça pourra être appliqué!

il y a 7 minutes, abel27 a dit :

Il n'y a aucun chiffre pour dire si ce programme est tenable.

Et sinon, les 12 elèves par classe en cp-ce1 en rep, ok, mais avec seulement 5000 postes supplémentaires, ça veut dire quoi ? Que les autres niveaux et les autres écoles vont avoir des effectifs qui vont augmenter !

alors soyons clair, c'est le bordel son programme

il parle de supprimer 120000 fonctionnaires dont 50 000 dans la fonction publique d'Etat.

il parle de mettre 12 000 postes d'enseignants en REP pour dédoubler les classes de CP et CE1 mais uniquement 4 ou 5000 créations!

quand on lit bien (ses discours à gauche à droite) en fait il s'agit de redéployer des postes notamment à des endroits où il envisage de faire des économies (le bac notamment !)

C56hzXWWYAEpl7t.jpg

pour ceux qui ont le courage c'est expliqué dans son discours de Lille de janvier plutôt vers la fin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
abel27

Ah ben bizarrement, je me doute bien que c'est de la magouille des chiffres tout comme les 60 000 postes que personne n'a vu...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bab33
Il y a 2 heures, elpissou a dit :

:blink: C'est quoi cette mesure ???? :blink:

Qu'est-ce que ça fait dans un programme électoral ?

Ben moi je trouve cela très bien. Il se substitut aus parents ET je dis pourquoi pas.

avant 15/16 ans un portable ne sert à rien.

un enfant meme de parents divorcés peut appeler du college. Pour ceux qui rentrent à pied je pense que cela veut dire qu ils n'habitent pas loin. Pour les autres ils appellent leurs parents quand ils arrivent à la maison.

a l'heure actuelle il y a de gros problèmes à cause des portables dans les collèges ( photos films .....) ET celà brouille la communication entre les enfants et l égalité entre les enfants puisque c est le dada de certains. Quand je vois des momes de 6eme qui ont des iPhone je me dis là il y a un petit problème ...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Un article intéressant sur le site "Acteurs Publics" : https://www.acteurspublics.com/2017/03/02/ouverture-du-statut-acces-aux-grands-corps-individualisation-des-carrieres-le-projet-sans-tabous-d-emmanuel-macron

Comme il faut être abonné, je le copie ici :

Citation

Statut, grands corps, individualisation des carrières : Macron veut bousculer les fonctionnaires

2 MARS 2017, PAR PIERRE LABERRONDO

Le candidat d’En marche ! à l’élection présidentielle a précisé son programme en indiquant vouloir recruter au moins un quart des directeurs d’administration centrale en dehors de la fonction publique et ouvrir le statut de l’encadrement supérieurIl promet aussi de “mettre fin au système des grands corps”.

 

Un projet relativement précis et assez réformateur. Dans la foulée de ses premières annonces sur la modernisation du secteur public, le 24 février, Emmanuel Macron, le favori de l’élection présidentielle prévue en mai 2017, a confirmé cette semaine, à l’occasion de la publication sur son site Web de son programme, sa volonté de réformer assez nettement la fonction publique et singulièrement la haute administration (cliquez-ici).

À certains égards, bien plus que François Fillon qui a, lui, choisi de faire de la réforme du service public l’un des marqueurs de son programme, mais par le prisme des économies (suppression de 500 000 postes, retour aux 39 heures). Emmanuel Macron, tout en annonçant l’objectif de 120 000 postes non remplacés, développe une approche un peu différente et confirme une préoccupation : réformer la fonction publique passe d’abord par une rupture dans les modes de recrutement de ceux qui la dirigent.

Un spoils system assumé
En même temps qu’une réduction des effectifs des cabinets ministériels, qu’il promet “massive” pour pousser les ministres à travailler plus étroitement avec les directeurs d’administration sans utiliser les cabinets comme des écrans – un vieux débat –, l’ex-secrétaire général adjoint de l’Élysée annonce que les directeurs d’administration centrale et les principaux dirigeants des organismes publics seront nommés ou confirmés “au terme d’une procédure transparente, après revue de compétences et entretien”. Une opération qui devra être réalisée sous “quelques semaines”, a précisé Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse, le 2 mars.
Maintiendra-t-il le principe des auditions préalables, instauré en juin 2016 par le gouvernement Valls, selon lequel 3 candidats sont auditionnés par un comité de hauts fonctionnaires chargé de donner un avis au ministre ? Mystère… Quoi qu’il en soit, le candidat entend, avec ce projet, aller beaucoup plus loin qu’aujourd’hui, où certains postes éminents changent très vite de titulaires après le scrutin présidentiel, mais pas tous. Emmanuel Macron veut ainsi dépasser l’entre-deux français, en appliquant réellement le spoils system à l’américaine, mais sans la confirmation par le Parlement, très chronophage, voire paralysante à certains égards, et pas dans l’esprit de la Constitution de 1958.

Une diversification des profils au sommet avec un quota
“Nous recruterons un quart au moins des directeurs d’administration centrale en dehors de la fonction publique sur la base d’appels à candidatures ouverts visant à identifier les meilleures compétences techniques et managériales”, promet aussi le programme d’En marche ! derrière lequel on reconnaît la patte de celui qui l’a coordonné depuis un mois : l’économiste Jean Pisani-Ferry.
Ce dernier s’est mis au service du candidat le 31 janvier dernier, après avoir démissionné de la direction de France Stratégie, un organisme de réflexion adossé à Matignon et à la tête duquel il avait justement formulé cette proposition en 2014 dans un rapport intitulé “Quelle France dans dix ans ?”. Et ce après avoir relevé qu’à l’époque, seuls 5 postes de directeurs d’administration centrale sur 149 étaient occupés par des non-fonctionnaires.
Sur le plan juridique, le statut laisse le pouvoir politique totalement libre, avec la faculté de recruter des non-fonctionnaire sur les plus hauts emplois pourvus en Conseil des ministres. Mais en réalité, l’exécutif ne recrute que rarement en dehors de la haute fonction publique pour plusieurs raisons : habitudes de l’entre-soi, résistance de la haute administration, écart important entre les rémunérations du public et du privé qui pose un problème d’attractivité, peur d’une phase d’acculturation trop longue, etc. 

Ouvrir l’encadrement supérieur
En revanche, la strate d’en-dessous, celle de l’encadrement supérieur (chefs de service, sous-directeurs, chefs de bureau), reste, elle, corsetée par le statut, compte tenu du modèle français qui place au centre une haute fonction publique de carrière recrutée par concours. S’agissant de cette cible en particulier, le programme “macronien” risque de faire tiquer sérieusement dans le landerneau. “Nous éliminerons les contraintes statutaires qui restreignent l’accès aux postes d’encadrement supérieur dans la fonction publique”, indique le programme, en donnant un élément de justification : “Ceci donnera des perspectives aux agents publics touchés par le « plafond de verre » imposé par les statuts actuels.”

Les grands corps dans le viseur

Mais le candidat d’En marche !, ancien inspecteur des finances formé sur les bancs de la célèbre promotion Léopold Sédar Senghor de l’ENA, n’en reste pas là, puisqu’il s’attaque à un autre totem : les grands corps de l’État (Conseil d’État, inspection générale des Finances, Cour des comptes) dont il est issu. “Nous mettrons en particulier fin au système des grands corps en les rapprochant des corps existants et exerçant des fonctions similaires”, énonce – sans préciser l’objectif RH visé ni les modalités – le programme de celui qui entend réformer de manière générale la “société des statuts”.
À la tête du ministère de la Fonction publique, Marylise Lebranchu s’y est cassé les dents sous la Présidence Hollande en lançant une mission de réflexion sur le sujet où était notamment posée la question d’un maintien de l’accès direct aux grands corps à la sortie de l’ENA. La mission avait répondu qu’un accès direct pouvait être maintenu, mais que des fusions de corps au sommet étaient nécessaires : magistrats de la Cour avec ceux des chambres régionales des comptes, etc. Autant dire que l’idée n’a, jusqu’ici, pas dépassé le stade de la réflexion…

Revoir le système des corps
Sur le plan plus global de la fonction publique, Emmanuel Macron promet que le statut des fonctionnaires ne sera pas remis en cause, mais qu’il sera “modernisé et décloisonné, par un assouplissement du système rigide des corps”, sans entrer dans les détails. Une manière, peut-être, de dépasser le système actuel alors que la politique de fusion des corps menée au cours de cette dernière décennie au sein de la fonction publique de l’État marque le pas (il reste un peu plus de 300 corps, contre près de 700 en 2005).
“Nous introduirons plus de souplesse dans la gestion des carrières avec des rémunérations plus individualisées et la promotion des mobilités”, énonce le programme en indiquant que le recrutement sur contrat dans les fonctions non régaliennes sera développé, afin de permettre au service public d’attirer des professionnels “d’expérience” en fonction des besoins. “Nous alignerons le statut des contractuels publics sur le droit du travail commun”, précise encore le programme.

Vers des lois pluriannuelles
Emmanuel Macron consacre aussi un volet de son programme au pilotage des réformes. “Les ministres seront comptables du respect des objectifs de dépense publique qui leur auront été assignés”, indique-t-il après avoir déjà dit, la semaine passée, que les ministres qui ne réaliseraient pas les économies fixées ne seraient pas maintenus à leur poste.
“Ils auront le choix des moyens pour atteindre [ces objectifs] (investissement, réorganisations, évolution des effectifs, rationalisation des achats...), avance Emmanuel Macron en annonçant qu’une loi fixera pour la durée du quinquennat les objectifs de dépense de chaque grand secteur d’administration. “Les ministères qui dépassent leurs objectifs se verront reverser une partie des gains réalisés”, promet-il…

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
leene

bon alors hier on a eu un avant gout avec son prospectus mais là aujourd'hui on peut consulter le programme complet

c'est là

si je vous dis que c'est un régal vous me croyez ???:(

allez juste pour le plaisir !

  • Nous introduirons, au début de chaque année, des bilans personnalisés, de la classe de grande section à la troisième, afin que les enseignants disposent d’une base fiable et utile pour mesurer les progrès de chaque élève, et qu’ils choisissent les meilleurs outils pour un enseignement adapté aux besoins de chacun.
  • Nous lutterons contre la déperdition des savoirs scolaires en proposant des stages de remise à niveau en fin d’été entre le CP et le CM2. Ils seront assurés par des enseignants volontaires, qui seront rémunérés à ce titre.
  • Nous favoriserons un lien de confiance renouvelé par une place plus grande donnée à l’échange avec les parents, en généralisant notamment l’expérience de la « mallette des parents ». Cette initiative facile à mettre en place – trois réunions annuelles – permet de renforcer la place des parents et a une influence positive sur les résultats scolaires et le comportement des élèves.
  • Nous mobiliserons, en maternelle, des jeunes engagés dans le cadre du service civique, afin d’appuyer les professeurs, particulièrement pour la maîtrise du langage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
abel27

C'est toujours du blabla. A part le dedoublement en cp en rep et la prime en rep, il n'y a aucune mesure concrète, que du trucmuche autonomie, faire entrer les parents, blabla, bilans outils, blabla, volontariat, bénévolat, blabla...

Rien sur les effectifs, les moyens de remplacement, le rased...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Silvestri
il y a 4 minutes, abel27 a dit :

C'est toujours du blabla. A part le dedoublement en cp en rep et la prime en rep, il n'y a aucune mesure concrète, que du trucmuche autonomie, faire entrer les parents, blabla, bilans outils, blabla, volontariat, bénévolat, blabla...

Rien sur les effectifs, les moyens de remplacement, le rased...

je me trompe peut-être, mais vu comment est tournée la phrase, je comprends que cette prime est réservée aux enseignants de CP et CE1 en REP(+) (voir le post de Leene qui donne le programme en image, page precedente.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
elpissou
Citation
  • Nous placerons une formation ambitieuse au cœur du système éducatif. Faire réussir chaque enfant au mieux de ses possibilités ne se décrète pas, il faut s’appuyer sur les avancées de la recherche et sur une formation initiale et continue de grande qualité. Chaque année, tout enseignant, du premier comme du second degré, bénéficiera d’au moins trois jours de formation continue adaptée aux besoins rencontrés dans sa classe – la moitié de ces heures de formation pourra être effectuée via des modules en ligne.

:yahoo:Mais qu'est-ce qu'il est innovant ! 

Il vient de réinventer les animations péda et Magistere ! :applause::applause::applause::applause:

Ça c'est ambitieux !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
leene

dans le programme plus complet on trouve :

"Il n’est plus acceptable que les territoires où la difficulté sociale et scolaire se concentre soient confrontés chaque année à l’impossibilité de recruter des enseignants : parce qu’il faut reconnaître cette difficulté et y répondre, les enseignants, du premier et du second degré, qui exercent en REP+ seront mieux accompagnés et recevront une prime annuelle supplémentaire de 3 000€ nets. "

le problème c'est que d'un document à un autre on ne trouve pas les mêmes choses, d'autres ont soulevés le problèmes sur facebook et des soutiens osent balancer qu'il faut être indulgent car l'équipe de campagne est jeune, travaille beaucoup et qu'elle peut commettre des erreurs !!! j'hallucine devant autant d'amateurisme !!!!

pour preuve j'ai retrouvé les commentaires :

Anne Léonora Ce livret est absolument désastreux. Il ne reflète en rien la réalité des propositions. Vraiment, je vous invite à lire la page consacrée à l'éducation sur le site d'En Marche. Les téléphones n'y sont même pas mentionnés. https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/education

Philippe Watrelot Anne Léonora ils se parlent les gens qui travaillent à En Marche ?

Anne Léonora je suis absolument d'accord avec vous. Une des innombrables bévues de l'équipe qui prépare les supports de com' écrits, sans parler des fautes d'orthographe. Une vraie catastrophe. Soupir...

Anne Léonora Philippe Watrelot C'est une vraie ruche, avec une effervescence intellectuelle très stimulante. Tout le monde travaille jour et nuit, mais les équipes sont très jeunes, travaillent dans l'urgence, et les plus compétents ne peuvent avoir l'œil sur tout. Mais le talent est vraiment là au plus haut niveau.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
elpissou
il y a 2 minutes, leene a dit :

 

le problème c'est que d'un document à un autre on ne trouve pas les mêmes choses, d'autres ont soulevés le problèmes sur facebook et des soutiens osent balancer qu'il faut être indulgent car l'équipe de campagne est jeune, travaille beaucoup et qu'elle peut commettre des erreurs !!! j'hallucine devant autant d'amateurisme !!!!

J'étais justement en train de chercher l'interdiction des portables, que je ne retrouve pas dans le programme plus complet.

C'est anecdotique, mais ça montre quand même le manque de professionnalisme des rédacteurs des ces documents ! Une petite mesure bien vague et démago dans le petit livret qu'on ne retrouve plus ensuite...

Ils sont jeunes, très bien, mais il est parti en campagne depuis combien de temps le banquier ? On l'attend depuis combien de temps, son programme ?

Il va peut être falloir que nos politiques se rendent compte qu'à l'heure d'internet tout est vérifiable immédiatement, donc un peu de sérieux dans leurs propositions et écrits ne feraient pas de mal à la démocratie ! (A ce sujet je vais mettre un lien chez Fillon, je vous laisse aller voir ! :ninja:)

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
leene

c'est surtout que quand tu vises la place de dirigeant du pays tu t'entoures de gens compétents , là ça fait très très amateur !!! si c'est pareil une fois élu franchement ça fait peur !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nanesteph

Si ça se trouve, tous les maîtres surnuméraires vont être "réutilisés" dans les fameuses classes de CP/CE1 de REP+. Mais même comme ça je pense qu'on est loin du compte. Et si c'est pour se taper 35 élèves dans les autres niveaux c'est ridicule. Franchement, j'attendais de voir son programme pour me faire une idée, et tout ce que je vois ce sont des effets d'annonce :dry:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau

Il veut calculer ma retraite sur les 25 dernières années...C'est sûr il n'aura pas ma voix!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
électron-enchaîné
Il y a 7 heures, elpissou a dit :

:yahoo:Mais qu'est-ce qu'il est innovant ! 

Il vient de réinventer les animations péda et Magistere ! :applause::applause::applause::applause:

Ça c'est ambitieux !

Non mais j'ai ri jaune quand j'ai lu ça...

Il a lu un état des lieux sur la formation des enseignants et a cru que c'était des propositions !? 

Ou alors, et c'est pire, il a lu ce qui existait et le re-propose comme quelque chose d'innovant pour faire croire aux français (sauf les profs évidemment qui savent comment se déroulent les formations) qu'il a des idées innovantes, qu'il a des idées intéressantes. S'il  se permet de faire cela, c'est qu'il ne compte pas sur les bulletins de vote des enseignants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 7 heures, nanesteph a dit :

Si ça se trouve, tous les maîtres surnuméraires vont être "réutilisés" dans les fameuses classes de CP/CE1 de REP+. Mais même comme ça je pense qu'on est loin du compte. Et si c'est pour se taper 35 élèves dans les autres niveaux c'est ridicule. Franchement, j'attendais de voir son programme pour me faire une idée, et tout ce que je vois ce sont des effets d'annonce :dry:

Il ne précise effectivement pas les effectifs des autres niveaux ...

3000 euros, c'est en plus de l'indemnité REP+ actuelle ou à la place ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

Oh Goëllette, que tu es mesquine !!!!!!

 

 

 

 

 

 

 

euh.....c'est pour rire, hein.:heat:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Silvestri
Il y a 6 heures, nonau a dit :

Il veut calculer ma retraite sur les 25 dernières années...C'est sûr il n'aura pas ma voix!

Il me reste à peu près 18-20 ans à tirer et je doute que ma retraite sera calculée sur mes 6 derniers mois à ce moment là. Je pense sincèrement que c'est l'affaire de quelques années avant que ce verrou ne saute...il est tellement plus simple d'aligner le public sur le privé plutôt que l'inverse ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 23 minutes, chableu a dit :

Oh Goëllette, que tu es mesquine !!!!!!

 

:lol: Bah oui, ce sont les sous de mes impôts ...  :bleh:

D'ailleurs, entre la taxe d'habitation de 80% des Français, les retraites, le chômage, ... qu'il veut faire financer par les impôts des particuliers (pas des entreprises, surtout pas), qu'est-ce qu'in va payer !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny

http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2017/03/03032017Article636241227121517726.aspx

"Chouchou des enseignants, Emmanuel Macron est crédité, selon le Cevipof, de 29% des intentions de vote au premier tour, ce qui est davantage que dans les autres catégories de la société. Cela le met devant B Hamon (25%), JL Mélenchon (16%), Fillon (15%) et Le Pen (8%). "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ptitangel

Je ne crois plus du tout au sondage, ce n'est pas possible qu'il arrive en tête chez les enseignants.

La seule mesure ce sont les classes à 12 élèves cp ce1 en rep.... qui ne sera possible qu'en augmentant les classes à 30 élèves hors rep avec les suppressions de fonctionnaires.

Si il veut calculer notre retraite sur 25 ans, il faudrait d'abord qu'ils alignent nos salaires avec les personnes travaillant dans le privé avec un niveau d'étude égal... Si je suis payée entre 2500 et 3000€ par mois au lieu de 1800€, il n'y a pas de problème, il peut calculer ma retraite sur 25 ans.

C'est n'importe quoi, sur les retraites, j'ai vu sur envoyé spécial les régimes cadeaux de certains politiques nommés préfet car ils rendent des services à l'état. Ils montraient l'exemple d'une personne nommée préfet pendant 1 an avec une mission donnée par l'état. Il était payé 8000€ pour ça par mois pendant 1 an. Résultat, rien qu'en faisant 1 an, il a droit à 2300€ net de retraite par mois (évidemment, il rajoute toutes ses autres retraites députés et compagnie en plus...). Il se justifiait en disant qu'il avait cotisé pour ça... (pendant seulement 1 an!!!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
leene

je reviens aujourd'hui car y a un truc qui me trotte dans la tête !!! dans son programme rien de précisé sur l'âge de la scolarité obligatoire mais quand on regarde le programme détaillé sur le site la première mesure concrète pour l'école et l'éducation c'est ça :

  • Objectif 1 : Faire de la crèche un instrument de lutte contre les inégalités.

Aujourd’hui, les bienfaits de la crèche sur la socialisation, l’éveil et le développement du langage des jeunes enfants sont reconnus. Mais seule une famille sur deux qui souhaite que son enfant soit accueilli en crèche obtient une place.

Demain, un accès accru et plus équitable aux crèches, pour une plus grande égalité des chances.

  • Nous maintiendrons un rythme élevé de création de places en crèche.
  • Pour que les familles soient à égalité face aux modes de garde des enfants et empêcher les passe-droits, nous obligerons les communes à publier en ligne leurs critères d’attribution des places de crèche, puis à mettre en place systématiquement un système de cotation des demandes.
  • Nous orienterons progressivement les critères d’attribution vers des règles plus équitables et modulerons les financements nationaux selon le poids accordé par la commune aux critères sociaux.

je sais pas vous mais je trouve ça bizarre, surtout qu'il n'y a rien de rien dans son programme pour la maternelle ... aurait il lui aussi envie de la sacrifier ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Le 04/03/2017 à 17:57, ptitangel a dit :

 

Si il veut calculer notre retraite sur 25 ans, il faudrait d'abord qu'ils alignent nos salaires avec les personnes travaillant dans le privé avec un niveau d'étude égal... Si je suis payée entre 2500 et 3000€ par mois au lieu de 1800€, il n'y a pas de problème, il peut calculer ma retraite sur 25 ans.

A condition qu'il te reste au moins 25 ans de carrière !

Pour les autres, ce sera une régression.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ptitangel

Ce que je ne comprends pas non plus, c'est qu'il ait la possibilité de changer "les règles" de nos retraites comme cela. Quand on "a signé" pour être fonctionnaire, nous avons signé pour avoir une certaine retraite... Cela me parait très injuste de changer la règle maintenant... sachant que cette règle signifiera un très gros recul de notre revenu pour la retraite...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ratatouille
il y a 10 minutes, ptitangel a dit :

Ce que je ne comprends pas non plus, c'est qu'il ait la possibilité de changer "les règles" de nos retraites comme cela. Quand on "a signé" pour être fonctionnaire, nous avons signé pour avoir une certaine retraite... Cela me parait très injuste de changer la règle maintenant... sachant que cette règle signifiera un très gros recul de notre revenu pour la retraite...

 

Tout est dans le "signé". Tu ne signe pas de contrat, en entrant à l'éducation nationale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
leene
il y a une heure, ptitangel a dit :

Ce que je ne comprends pas non plus, c'est qu'il ait la possibilité de changer "les règles" de nos retraites comme cela. Quand on "a signé" pour être fonctionnaire, nous avons signé pour avoir une certaine retraite... Cela me parait très injuste de changer la règle maintenant... sachant que cette règle signifiera un très gros recul de notre revenu pour la retraite...

 

quand j'ai commencé on bossait 26h , le samedi matin .... les règles changent sans qu'on ne puisse rien dire car on est fonctionnaires et qu'un fonctionnaire ça doit fonctionner et la ferm*** (je ne suis pas d'accord mais c'est comme ça !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jeanounette
Citation

D’où vient le financement de la campagne d’Emmanuel Macron ? De gentils donateurs anonymes installés à Paris, Londres, New York… mais aussi à Uccle en Belgique, arrondissement chic de Bruxelles bien connue pour abriter des exilés fiscaux français. En effet, selon le site Mediapart qui passe au crible le porte-monnaie du candidat et de son mouvement En marche !, Macron est allé récolter en octobre dernier, dans ces faubourgs bruxellois huppés, des fonds pour sa campagne auprès de contributeurs invités par le fondateur de la marque Celio, Marc Grosman.

http://www.arretsurimages.net/breves/2017-03-05/Macron-levee-de-fonds-dans-la-banlieue-bruxelloise-des-exiles-fiscaux-id20487

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bidulbuk
Le 06/03/2017 à 19:24, ptitangel a dit :

Ce que je ne comprends pas non plus, c'est qu'il ait la possibilité de changer "les règles" de nos retraites comme cela. Quand on "a signé" pour être fonctionnaire, nous avons signé pour avoir une certaine retraite... Cela me parait très injuste de changer la règle maintenant... sachant que cette règle signifiera un très gros recul de notre revenu pour la retraite...

 

Sans compter que, à niveau de formation égal, nous avons beaucoup moins de perspectives d'évolution de carrière que les salariés du privé. Au final je pense donc que nos retraites ne sont pas un privilège mais au contraire un élément compensateur.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
montagny
il y a 29 minutes, bidulbuk a dit :

Sans compter que, à niveau de formation égal, nous avons beaucoup moins de perspectives d'évolution de carrière que les salariés du privé. Au final je pense donc que nos retraites ne sont pas un privilège mais au contraire un élément compensateur.

mais ceux du privé ont aussi la perspective du chômage...

Cela fait plusieurs années que nous avons des PES en reconversion et elles admettent gagner moins mais assurent que se lever le matin en sachant que l'on aura un boulot toute sa vie est un luxe par les temps qui courent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.