• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
nonau

Les promotions à la hors-classe : toutes nos craintes sont confirmées

160 messages dans ce sujet

Ceci expliquant sûrement cela, mais qui ne devrait pas empêcher les autres syndicats de défendre les TR, par exemple.

Et l'Unsa a beaucoup de directeurs dont un certain nombre totalement déchargés ! :bleh:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Goëllette a dit :

Ceci expliquant sûrement cela, mais qui ne devrait pas empêcher les autres syndicats de défendre les TR, par exemple.

Et l'Unsa a beaucoup de directeurs dont un certain nombre totalement déchargés ! :bleh:

c'est clair que la cause des dirlos est défendue par le Se Unsa et par le Sgen cfdt.

et personne ne s'en cache.

Le Snuipp a eu une position ambigüe, une fois de plus, et pas mal de dirlos ont quitté ce syndicat.

Au GDID, l'avantage c'est que les adhérents viennent de syndicats différents pour la simple raison que nous défendons les dirlos et nous sommes avec qui veut bien nous aider...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai été directrice, je ne suis pas syndiquée et franchement, je n'ai jamais senti que le SeUnsa et le Sgen Cfdt défendaient vraiment la cause des dirlos !

Le Sne, oui, mais pas le Se !

Par contre, les grosses directions (surtout les totalement déchargées) sont souvent occupées par des membres de Se ... qui étaient militants du Se avant d'être dirlos.

 

Je trouve également que je trouve le Gdid "nouveau" bien moins présent et combatif qu'autrefois.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tous cas, je ne me sens pas, en tant que directrice, en accord avec le GDID. Et je connais beaucoup de directeurs qui ne se sentent pas représentés non plus par le GDID. Alors, peut-être que dans d'autres coins c'est différent, bien sûr, je ne prétends pas connaître l'ensemble des dirlos de France, hein... Mais j'aimerais bien connaître ton point de vue : qu'est ce qui donne la légitimité du GDID selon toi, puisqu'il n'y a jamais eu d'élection? Les 32 000 directeurs sont adhérents actifs de l'association?

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a toutes les sensibilités au sein du GDID ; certains membres sont ou ont été à FO.

Le leitmotiv est la défense des directeurs.

Le grand acte fut le sondage Ifop dont voici une analyse :

La consultation menée par l'Ifop livre plusieurs enseignements permettant de mieux comprendre à la fois les conditions de travail actuelles des Directeurs d'écoles, leurs attentes et leurs jugements sur les orientations dessinées pas le Ministère.

En premier lieu, l'étude laisse apparaître une profession caractérisée par une charge de travail importante et des problèmes manifestes de gestion d'emploi du temps. Mais au-delà des difficultés d'exercice du métier, la consultation met en exergue le souci de voir certains acteurs, au premier rang desquels les inspections académiques et le Ministère, manifester leur reconnaissance de la fonction de Directeur d'école. Ce fort besoin se traduit également dans l'expression de revendications telles que la reconnaissance générale du métier de Directeur (et la modification des termes juridiques sans lesquels sont écrites les modalités d'exercice du métier) mais également la création d'un statut de la direction d'école, revendication qui paraît au cœur des attentes exprimées par les Directeurs. Remarquons que l'intensité dans l'expression de l'ensemble des revendications se renforce avec l'ancienneté du Directeur et la taille de l'école dont il a la charge.

Le scepticisme manifeste, voire l'insatisfaction des Directeurs d'école quant aux mesures récemment prises par le Ministère semblent jouer l'effet d'un catalyseur et exacerber les attentes de la profession.

Quant aux syndicats enseignants, considérés comme non représentatifs de la profession par une majorité de Directeurs, ils n'apparaissent pas aux yeux d'une majorité relative des répondants suffisamment engagés pour défendre les revendications de cette fraction des effectifs enseignants.

 

Ensuite, il est clair que le GDID ne représente pas tous les dirlos mais le GDID défend tous les dirlos et leurs conditions de travail.

Si beaucoup de dirlos se tournent vers le Gdid au lieu d'un syndicat c'est qu'ils savent qu'ils seront défendus par des pairs qui connaissent la réalité du terrain.

La légitimité vient des actes et des idées ; les discussions sont parfois difficiles mais nous avançons dans le même sens.

Le GDID a su créer sa légitimité ; il est reçu dans les instances du MEN, dans les commissions parlementaires, sénatoriales....

Le GDID est consulté par les syndicats et ses membres sont appelés par des syndicats pour siéger dans les groupes de travail académiques sur la direction.

Par exemple dans mon département, tous les syndicats ont envoyé des directeurs dans le groupe de travail sauf FO malgré le fait que des dirlos syndiqués voulaient y aller ; un collègue s'est même fait insulté par son propre syndicat.

C'est pour cela que le GDID est trans syndical ; des idées divergent sur d'autres sujets mais le consensus est présent sur les directeurs et les nécessaires évolutions ; évolutions qui quelque soit le gouvernent à venir vont se concrétiser.

il y a une heure, Goëllette a dit :

Je trouve également que je trouve le Gdid "nouveau" bien moins présent et combatif qu'autrefois.

Toute l'évolution de ses dernières années vient du travail du GDID et des syndicats associés : depuis 2012 pour aboutir à un référentiel métier comme texte opposable et les engagements du MEN qui montrent la direction à prendre. Valorisation de la fonction : hors classe, classe exceptionnelle, évolution des décharges et des primes...

Le dernier verrou à faire sauter est au niveau local pour que le MEN oblige les Dasen à appliquer les textes pour remettre les IEN là où ils doivent être.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu parles du sondage de 2005 ou 2006 ? Mais les directeurs y demandaient aussi très majoritairement un statut et ... le GDID semble avoir renoncé à cette exigence.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, Goëllette a dit :

Tu parles du sondage de 2005 ou 2006 ? Mais les directeurs y demandaient aussi très majoritairement un statut et ... le GDID semble avoir renoncé à cette exigence.

la création d'un statut est toujours d'actualité et porté haut par le GDID.

Cependant l'angle d'attaque est différent d'avant car nous avons réalisé que le préalable à la création d'un statut fonctionnel du directeur d'école est le création d'un statut juridique de l'école ; ce dernier créé, le reste suivra mais pas à l'identique de celui du secondaire car les proviseurs sont 3 ou 4000 alors qu'il y a plus de 40 000 dirlos....

Le GDID a travaillé sur l'"être" à travers le référentiel métier et sur l'"avoir" par l'amélioration des décharges, primes, accès HC....

On va passer au second temps de l'"être" (le statut) mais par la création d'un statut juridique pour l'école et ainsi le second volet de l'"avoir" en découlera logiquement.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le GDID, se unsa, sgen cfdt et Macron même combat: autonomie des écoles et statut du directeur chef d'établissement recruteur...C'est sûr avec ce genre de régression les enfants apprendrons mieux et progresserons plus vite. Comme pour les rythmes ou l'école inclusive, on décentralise et on prépare les équipes à porter le chapeau de l'incompétence des politiques qui nous gouvernent.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, nonau a dit :

Le GDID, se unsa, sgen cfdt et Macron même combat: autonomie des écoles et statut du directeur chef d'établissement recruteur...C'est sûr avec ce genre de régression les enfants apprendrons mieux et progresserons plus vite. Comme pour les rythmes ou l'école inclusive, on décentralise et on prépare les équipes à porter le chapeau de l'incompétence des politiques qui nous gouvernent.

Nonau, je t'ai déjà dit qu'il faut lire bien tous les mots dans un texte....

j'ai parlé de statut juridique de l'école pas d'autonomie, j'ai évoqué un statut fonctionnel pour le directeur et non pas un chef d'établissement recruteur (j'ai même précisé que chef d'établissement au sens secondaire ne serait pas possible).

Faut vraiment que tu te reprennes au dernier trimestre pour valider les compétences de compréhension....:D

 

Je me mets à ton niveau :FO, Sud même combat : dénigrer les dirlos et ne rien faire pour leur faciliter la tâche....:ninja:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne dénigre pas les dirlos! J'estime qu'un statut ne sert à rien, laissons leur plus de temps de décharge et revalorisons leur prime et leur bonification!

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, nonau a dit :

Je ne dénigre pas les dirlos! J'estime qu'un statut ne sert à rien, laissons leur plus de temps de décharge et revalorisons leur prime et leur bonification!

 

peut-être pour toi mais 93% des dirlos veulent un statut (Ifop 2006) ; les dirlos sont quand même les mieux placés pour demander ce dont ils ont besoin.

Marre des syndicats qui ignorent le boulot et le quotidien des directeurs !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Montagny, je ne suis pas convaincue par ton argumentaire. D'abord, je pense qu'une association ne peut pas être légitime parce que non soumise aux élections professionnelles. Ce n'est pas non plus parce que le GDID est appelé par le Ministère qu'il est légitime à parler au nom de l'ensemble des dirlos de France. Ensuite, je connais beaucoup de directeurs (et plus que ceux syndiqués chez nous) qui sont défavorables à un statut, ils représentent plus de 7% de mon département. Encore une fois, je ne connais que "mon" terrain, mais je suis surprise de ce chiffre. Peut-être est-il lié à un échantillonnage particulier? En tous cas, je ne me rappelle pas de cette enquête, pourtant j'étais déjà directrice à l'époque.

Par contre, je suis d'accord avec Nonau: à demander un statut, on risque de le voir apparaître sous un angle qu'a priori tu ne souhaites pas: celui de chef d'établissement au sens du secondaire. Quand on lit le rapport Leloup, on voit clairement que cela nous pend au nez, surtout si l'option "suppression des IEN" au sens administratif du terme est entérinée. De même, je ne pense pas faire partie d'un syndicat qui oublie ou dénigre les directeurs. Je partage l'orientation issue des Conseils Syndicaux:

Il se prononce :
■ pour l’abandon du « référentiel métier » des directeurs d’écoles,
■ pour l’abandon de toutes les mesures qui transfèrent aux directeurs d’école des responsabilités qui ne relèvent pas de leurs fonctions (PPMS, DUER, AFFELNET...) ;
■ pour une véritable amélioration du régime des décharges de service pour tous les directeurs, pas un directeur sans décharge statutaire, pour une aide administrative pour chaque directeur ;
■ pour une réelle amélioration financière (100 points d’indice pour tous), le versement aux « faisant-fonction » d’une rémunération identique à celle des directeurs qu’ils remplacent ;
■ pour l’abandon des protocoles locaux, départementaux, académiques…;
■ pour l'abandon des postes de direction profilés ;
■ pour l’affectation au barème sur les postes de direction.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, mayre a dit :

Montagny, je ne suis pas convaincue par ton argumentaire. D'abord, je pense qu'une association ne peut pas être légitime parce que non soumise aux élections professionnelles. Ce n'est pas non plus parce que le GDID est appelé par le Ministère qu'il est légitime à parler au nom de l'ensemble des dirlos de France. Ensuite, je connais beaucoup de directeurs (et plus que ceux syndiqués chez nous) qui sont défavorables à un statut, ils représentent plus de 7% de mon département. Encore une fois, je ne connais que "mon" terrain, mais je suis surprise de ce chiffre. Peut-être est-il lié à un échantillonnage particulier? En tous cas, je ne me rappelle pas de cette enquête, pourtant j'étais déjà directrice à l'époque.

Sondage réalisé par l'Ifop, enquête envoyée à tous les directeurs et réponses de 13000 directeurs. Donc on peut conclure que c'est représentatif.

Il y a des associations de conseillers péda, de psychologues, d'enseignants spécialiés, de rased...qui sont beaucoup influents que les syndicats...c'est peut-être à ces derniers de se poser la question du pourquoi....

Par contre, je suis d'accord avec Nonau: à demander un statut, on risque de le voir apparaître sous un angle qu'a priori tu ne souhaites pas: celui de chef d'établissement au sens du secondaire. Quand on lit le rapport Leloup, on voit clairement que cela nous pend au nez, surtout si l'option "suppression des IEN" au sens administratif du terme est entérinée. De même, je ne pense pas faire partie d'un syndicat qui oublie ou dénigre les directeurs. Je partage l'orientation issue des Conseils Syndicaux:

Il se prononce :
■ pour l’abandon du « référentiel métier » des directeurs d’écoles,

et qu'est-ce que tu proposes pour déterminer les missions du directeurs, sachant que ce référentiel reprend des textes existants et qu'il n'y a rien de nouveau ; c'est juste une synthèse. Ce texte est le fruit du combat du GDID...
■ pour l’abandon de toutes les mesures qui transfèrent aux directeurs d’école des responsabilités qui ne relèvent pas de leurs fonctions (PPMS, DUER, AFFELNET...) ;

Avoir les moyens de le faire serait bien. Affelnet, on ne le fait plus puisque tout se fait à partir de BE1D


■ pour une véritable amélioration du régime des décharges de service pour tous les directeurs, pas un directeur sans décharge statutaire, pour une aide administrative pour chaque directeur ;

OK là dessus et bien dans cet ordre car dès que l'on a les 1er éléments le dernier est optionnel.


■ pour une réelle amélioration financière (100 points d’indice pour tous), le versement aux « faisant-fonction » d’une rémunération identique à celle des directeurs qu’ils remplacent ;

J'applaudis.


■ pour l’abandon des protocoles locaux, départementaux, académiques…;

je ne vois pas ce que c'est.


■ pour l'abandon des postes de direction profilés ;

■ pour l’affectation au barème sur les postes de direction.

ici cela a été mis en place après des fiascos retentissants (jusqu'à 5 directeurs en 6 ans) ; des CPC proches de la retraite avaient l'habitude de prendre ces postes pour leur dernière année.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le référentiel "directeur d'école" ajoute des missions en plus des textes en les précisant. Je trouve que cela alourdit les charges encore plus, et que du coup, il ajoute des responsabilités supplémentaires et donc des obligations de résultat supplémentaires. C'est en cela que j'ai voté le mandat à mes représentants de Congrès en conseil syndical.

C'est toujours moi qui gère Affelnet, les volets 1 et 2, les dérogations de secteurs... Cela fait 4 ans que cela dure, c'est très lourd, et c'est une nouveauté dont je me serais bien passée.

Avoir une décharge pour tous ne veut pas dire une décharge complète. Avoir une aide administrative pourrait permettre de gérer les coups de bourre, les saisies administratives coûteuses en temps, voire les imprévus (comme quand à cause de Zeus j'ai dû gérer les problèmes d'ardoises volantes: je me suis dit "Heureusement que cela tombe un jour de décharge!!")

On est tous d'accord sur une revalorisation salariale.

Pour les protocoles, c'est lié aux différences qui existent entre communes, circonscriptions, départements... J'ai connu trois circos différentes, trois protocoles d'urgence différents, par exemple... Pas la même quantité de tableaux à remplir, non plus, ni les mêmes exigences de suivi des 108h, par exemple. n'ayant connu qu'un département, par contre, je ne me risquerais pas à en parler, même si je sais des copains que cela peut être très différent (distribution des paies, par exemple, qui n'existe ici que depuis cette année)

Pour les directions au profilage au détriment du barème, cela donne dans notre département des directeurs ayant bonne presse auprès des inspecteurs, mais pas du point de vue professionnel, vois-tu. Les deux exemples flagrants: un qui habite dans le même quartier que trois inspecteurs et qui ont leurs enfants dans la même école/classe. Un qui était en classe avec l'inspecteur qui le nomme. Ce sont des postes de direction qui ouvrent un paquet de bonifications. S'ils y étaient arrivés au barème, je ne pense pas que la plupart d'entre nous en aient la même vision. Par ailleurs, je ne veux pas dire par là que ce sont de "mauvais" professionnels, mais que la question de la légitimité de l'obtention se pose.

Cela implique d'autres problèmes: dans notre département, des postes de CPC sont même profilés. Des personnes sans CAFIPEMF passent devant des titrés au motif du profilage. Cela me pose souci, même si je préfère plus travailler avec certains non-titrés que certains titrés. Le système de passe-droits n'est à mon sens pas compatible avec l'image de la société que l'école doit véhiculer, à savoir le bénéfice du travail et non le copinage.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 08/03/2017 à 18:15, montagny a dit :

c'est clair que la cause des dirlos est défendue par le Se Unsa et par le Sgen cfdt.

et personne ne s'en cache.

Le Snuipp a eu une position ambigüe, une fois de plus, et pas mal de dirlos ont quitté ce syndicat.

Au GDID, l'avantage c'est que les adhérents viennent de syndicats différents pour la simple raison que nous défendons les dirlos et nous sommes avec qui veut bien nous aider...

Une corporation au sein d'une corporation...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

une association ne peut pas être légitime

Voilà des mots que je ne comprends pas. Si le GDiD existe, c'est uniquement parce que les syndicats de l'époque ne s'étaient jamais intéressés à notre métier de Directeur d'école. Et on me dit que s'associer pour faire connaître nos difficultés n'est pas légitime? Cela suppose que seuls les syndicats ont le droit d'expliquer mes problèmes, même s'ils n'y pannent que couic ou font tout pour que surtout rien n'y change? Il faut arrêter, là. Dénier à un individu ou à un groupe d'individus le droit de s'associer pour s'exprimer, c'est aller totalement à l'encontre de la Loi de 1905 qui est constitutive de la Nation. Dénier aux Directeurs d'école le droit d'exprimer hors syndicat leurs revendications ou leurs idées, c'est pour le coup totalement antidémocratique. Mais je peux comprendre que le GDiD emm[...] ceux qui voudraient avoir seuls le droit de penser et s'exprimer à ma place, que je sois d'accord ou pas. Or, pas de bol, je ne suis pas d'accord avec FO, SUD ou la CGT quant à mes aspirations et mes besoins. Dommage, hein...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Pascal Oudot a dit :

Voilà des mots que je ne comprends pas. Si le GDiD existe, c'est uniquement parce que les syndicats de l'époque ne s'étaient jamais intéressés à notre métier de Directeur d'école. Et on me dit que s'associer pour faire connaître nos difficultés n'est pas légitime? Cela suppose que seuls les syndicats ont le droit d'expliquer mes problèmes, même s'ils n'y pannent que couic ou font tout pour que surtout rien n'y change? Il faut arrêter, là. Dénier à un individu ou à un groupe d'individus le droit de s'associer pour s'exprimer, c'est aller totalement à l'encontre de la Loi de 1905 qui est constitutive de la Nation. Dénier aux Directeurs d'école le droit d'exprimer hors syndicat leurs revendications ou leurs idées, c'est pour le coup totalement antidémocratique. Mais je peux comprendre que le GDiD emm[...] ceux qui voudraient avoir seuls le droit de penser et s'exprimer à ma place, que je sois d'accord ou pas. Or, pas de bol, je ne suis pas d'accord avec FO, SUD ou la CGT quant à mes aspirations et mes besoins. Dommage, hein...

Comme il est pratique de ne citer qu'un bout de texte hors contexte.... Comme il est malhonnête de le faire... "D'abord, je pense qu'une association ne peut pas être légitime parce que non soumise aux élections professionnelles"

Je ne vois pas pourquoi le GDID s'exprime en mon nom de directeur: je n'ai jamais voté pour lui, je ne sais pas réellement quel pourcentage de directeurs il représente (et vous m'excuserez hein, mais les sondages...), je ne lui ai rien demandé. La démocratie, c'est certes pouvoir dire ce que l'on pense, mais siéger en tant que représentant, c'est à l'issue d'un vote. Sinon, n'importe qui peut se déclarer "représenter la majorité des Français". Je te rassure, j'aurais pu écrire cela de toute association siégeant en CTM et qui n'est élue par personne.

Je m'en fiche pas mal que tu ne sois pas d'accord avec certains syndicats, c'est ta liberté fondamentale. Cela n'empêche: on est légitime à représenter un groupe de personnes quand ce groupe a été consulté par le vote.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justement si des associations se crée en parallèle des syndicats c'est qu'il y a un manque ; pour le GDID c'est qu'aucun syndicat, à une certaine période, n'a défendu les dirlos comme ces derniers le souhaitaient. C'est plutôt aux syndicats à se demander pourquoi les dirlos, enseignant spé, psy, cpc...vont voir ailleurs?

Quand tu parles de représentativité, comte tenu du taux de participation aux élections pro cela reste très approximatif...même si je te l'accorde bon ou pas ce sytsème d'élection est le seul en place....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

on est légitime à représenter un groupe de personnes quand ce groupe a été consulté par le vote.

Un vote? Quel vote? Vu le nombre de votants aux élections pro et les résultats, il serait séant pour les syndicats de ne pas trop l'ouvrir sur ce point. Et je fais quoi, moi, quand j'estime qu'aucune des centrales ne me représente? J'ai juste à fermer ma gueule, c'est ça? Et on ose venir m'écrire que je suis malhonnête? Ce n'est plus drôle du tout, je m'estime lésé dans mes aspirations professionnelles, et je préfère m'adresser à une association qui elle me représente totalement.

 

Elle est excellente celle-là: si on ne s'estime pas représenté on n'a plus qu'à la fermer. Je comprends mieux pourquoi je ne voterai ni Hamon ni Mélenchon ni Poutou ou autre gugusse du même tonneau prochainement.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce que les autres candidats sont mieux de ce point de vue-là ? 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Pascal Oudot a dit :

Un vote? Quel vote? Vu le nombre de votants aux élections pro et les résultats, il serait séant pour les syndicats de ne pas trop l'ouvrir sur ce point. Et je fais quoi, moi, quand j'estime qu'aucune des centrales ne me représente? J'ai juste à fermer ma gueule, c'est ça? Et on ose venir m'écrire que je suis malhonnête? Ce n'est plus drôle du tout, je m'estime lésé dans mes aspirations professionnelles, et je préfère m'adresser à une association qui elle me représente totalement.

 

Elle est excellente celle-là: si on ne s'estime pas représenté on n'a plus qu'à la fermer. Je comprends mieux pourquoi je ne voterai ni Hamon ni Mélenchon ni Poutou ou autre gugusse du même tonneau prochainement.

Mais t'as lu ça où? Faut arrêter là, de faire dire des choses qui n'ont jamais été écrites!!  Qui t'as demandé de la fermer? Et puis, tu ne vas pas me dire que tu es en désaccord avec l'Unsa, actuellement? L'ouvrir, c'est essentiel, mais ce n'est pas parce qu'on gueule le plus fort qu'on a raison et qu'on représente du monde! Et là, franchement, c'est moi qui me sens agressée... Il me semble que la discussion restait cordiale jusqu'à ton intervention. Donc, c'est plutôt moi qui doit fermer ma gueule sur ce que je pense car tu es vexé? Et les élections, tu fais bien ce que tu veux, n'empêche qu'à l'arrivée, les abstentions n'ont jamais empêché/permis de faire élire qui que ce soit.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'est-ce-qui vous empêche de rentrer dans un syndicat et de demander à vous occuper spécifiquement de la question des directeurs ? les syndicats c'est à nous de les faire vivre. Peut-être qu'ils ne défendent pas les directeurs parce que les directeurs ne militent pas suffisamment ?

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Pascal Oudot a dit :

Un vote? Quel vote? Vu le nombre de votants aux élections pro et les résultats, il serait séant pour les syndicats de ne pas trop l'ouvrir sur ce point. Et je fais quoi, moi, quand j'estime qu'aucune des centrales ne me représente? J'ai juste à fermer ma gueule, c'est ça? Et on ose venir m'écrire que je suis malhonnête? Ce n'est plus drôle du tout, je m'estime lésé dans mes aspirations professionnelles, et je préfère m'adresser à une association qui elle me représente totalement.

 

Elle est excellente celle-là: si on ne s'estime pas représenté on n'a plus qu'à la fermer. Je comprends mieux pourquoi je ne voterai ni Hamon ni Mélenchon ni Poutou ou autre gugusse du même tonneau prochainement.

Au vu de tes déclarations, ce doit être vraiment génial de t'avoir comme directeur, quelle chance! J'envie tes "collègues...

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Actuellement,

Je suis à l'échelon 10 de la classe_normale ;

Mon indice est de 612 points ;

Mon salaire annuel brut est de 34208.9 euros ;

Ma prime ISOE ou ISAE est de 1200 euros ;

La cotisation retraite est de 9,94 %.

Je gagne environ 2404.85 euros net par mois

Au 1er janvier 2017,

Mon indice passe de 612 points à 620 points (soit + 8 points)

Mon salaire annuel brut passe de 34208.9 euros à 34656.08 euros, soit + 30.37 euros net par mois

Ma prime ISOE ou ISAE passe de 1200 euros à 1033,40 euros (166,60 euros de primes intégrées au traitement), soit - 13,88 euros net par mois

Ma cotisation retraite passe de 9,94 % à 10,29 %, soit - 10.11 euros par mois

Je gagne environ 6.38 euros net de plus par mois

Au 1er février 2017,

Je reste à l'échelon 10 de la classe_normale ;

Mon indice reste à 620 points

La valeur du point d'indice passe de 55.8969 à 56,2323 euros (+ 0,6 %)

Mon salaire annuel brut passe de 34656.08 euros à 34864.03 euros (+ 0,6 %)

Ma prime ISOE ou ISAE passe de 1033,40 euros à 1039,20 euros (+ 0,6 %)

Je gagne environ 14.61 euros net de plus par mois

Au 1er septembre 2017,

Je suis à l'échelon 10 de la classe_normale avec une ancienneté de 1 ans, 7 mois et 27 jours. ;

Je reste à mon échelon actuel puisque mon ancienneté ne me permet pas de passer à un échelon supérieur.

Mon indice reste à 620 points

Je gagne environ 0 euros net de plus par mois



(entre temps, j'aurais peut-être passé un nouvel échelon, en fonction de mon ancienneté reportée.)

Au 1er janvier 2018,

Ma prime ISOE ou ISAE passe de 1033,40 euros à 800 euros

Mon indice augmentera de 5 points pour compenser la baisse de l'ISAE et les cotisations plus importantes ;

Ma cotisation retraite passe de 10,29 % à 10,56 %, soit - 7.84 euros par mois

Je perds environ 7.84 euros net par mois

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et la hors classe, tu n'y passes pas ?

Tu fais bien de partir dans les îles ! 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.