• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES   04/04/2017

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
cyberdoc

Pétition Projet décret, mise en cause ISSR? Urgent

67 messages dans ce sujet

Il n'est pas dans mes habitudes de jeter de l'huile sur le feu quand il s'agit de défendre nos intérêts, et je préférerais convaincre le SE-UNSA que de les insulter.
Même si je considère qu'ils ont soutenu la pire politique de l'éducation depuis 30 ans. Qu'ils se satisfont d'une augmentation de salaire qui ne couvre même pas les augmentations de prélèvements sociaux... Sans parler des rythmes scolaires...

Mais là, c'est vrai que le se unsa n'avait pas à écrire ce Halte à la désinformation, où seul le projet de décret est constesté, qui plus est, eh oui, même le SE UNSA s'est abstenu...

Inadmissible pour créer la division, alors qu'au moins, ils auraient pu ne rien dire... 

Mais ils tirerons la couverture à eux, comme d'hab, quand on aura gain de cause... Et si ça ne s'arrange pas, vont-ils nous dédommager ?

Un jour, je publierai un post où le SE-UNSA défendait la position de l'administration, malgré mes protestations et arguments. Puis, après gain de cause, et venu dire que c'était grâce à leur intervention. Un vrai dossier, avec pièces réelles....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut.

Mail reçu hier du Sgen-CFDT pointant sur cette page : https://www.sgen-cfdt.fr/actu/decret-sur-le-remplacement-premier-degre-un-texte-necessaire/

Citation
 

Les modalités actuelles d'exercice des remplaçant.e.s n'étaient pas sécurisées par un décret. Un texte a été présenté au CTMEN. Ce décret reprend les principes de fonctionnement actuel et est complété par une circulaire. Le Sgen-CFDT a obtenu qu'un dialogue social de proximité soit instauré.

Le Sgen-CFDT, sur la base de la réalité du contenu du projet de décret et des besoins de reconnaissance,  s’est exprimé favorablement sur ce texte car il sécurise la situation des personnels qui assurent des missions de remplacement en cohérence avec les pratiques du second degré, sans dégrader par principe la gestion actuelle. 

Ce nouveau décret sur le remplacement dans le premier degré permet :

  • de reconnaître l’adaptabilité réelle actuelle des collègues remplaçants qui assurent des missions de remplacement de différentes natures (maladie, congés long et formation)
  • de ne pas remettre en cause le rattachement administratif dans une école comme le prévoit l’annexe 2 de la circulaire du 15 mars 2017 
  • d’instaurer un dialogue social de proximité avec les représentants des personnels dans le cadre du décret et de la circulaire nationale, afin de tenir compte des pratiques locales actuelles
  • de conserver les pratiques d’affectation actuelle à l’année : les règles ne changent pas !

Un nouveau cadre juridique permettant un recours juridique éventuel

Dans le premier degré, le remplacement des enseignants n’était encadré que par deux circulaires et une note de service datant des années 70 et 80. Ces textes sont devenus obsolètes, ne sécurisent pas l’exercice des missions de remplacement dans le premier degré et ne permettent en aucun cas un recours des collègues au Tribunal Administratif. Avec un décret cela sera maintenant possible en cas de litige !

Dans le second degré, le décret n° 99-823 du 17 septembre 1999 relatif à l’exercice des fonctions de remplacement dans les établissements d’enseignement du second degré encadre statutairement la situation des titulaires de zones de remplacement (TZR) et est similaire au nouveau décret du premier degré.

Une cohérence qui va bien au Sgen-CFDT car elle ne dégrade pas la situation des agents !

Le Sgen-CFDT sera actif et revendicatif au niveau local afin de vérifier que les recteurs et les IA-DASEN appliquent le cadre national tout en associant les représentants des personnels à leurs décisions.

Même si l’article 1 du décret prévoit que les personnels enseignants du premier degré peuvent être chargés, dans le cadre du département, d’assurer le remplacement des enseignants momentanément absents, cela ne signifie pas que les zones de remplacement deviennent exclusivement départementales. Comme c’est le cas actuellement, cet article ne fait que préciser le périmètre de gestion des personnels du premier degré. Cette formulation est symétrique à celle du second degré : les titulaires sur zone de remplacement assurent leurs missions dans le cadre de l’académie, pour autant les zones de remplacement sont infra-académiques et infra-départementales.

Il ne serait pas acceptable que les autorités administratives profitent de ce toilettage pour étendre les zones ou limiter leur nombre. Le Sgen-CFDT a obtenu le fait que le décret et la circulaire affirment de manière explicite que l’autorité académique ne peut modifier le périmètre des zones de remplacement sans un dialogue social préalable.

 

 

 

Maintenant, que penser de cette formulation de l'annexe 2 (par exemple) :

Citation

Ces affectations préciseront, pour chaque agent, son école ou son service de rattachement administratif.

Le terme "ou" me laisse dubitatif...Que peut-on, à votre avis, entendre par "service de rattachement" (dans la mesure où je suppose qu'il ne s'agit pas du secrétariat "gestionnaire de brigades du département") ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Sgen-CFDT et le SE-Unsa a voté pour toutes les "innovations" du quinquennat... Il est donc normal qu'il défende sa position. Pour info, ce syndict participe aussi à la propagande de la Ministre sur les bienfaits des rythmes...

Mais évitons les polémiques... Pour ceux qui veulent une analyse, la plus critique, la plus aboutie et la plus complète se trouve sur les sites du Snudi-FO.

Même si on ne souscrit pas à la critique plus large de la politique du gouvernement, on peut quand même s'inquiéter sur ce oint précis des remplacmements du bien fondé des risques exposés par le snudi-fo.

Moi aussi, le où me laisse dubitatif. Et pas que...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si la cfdt a besoin de se justifier, c'est qu'ils ont des remontées de colère ...

Je me suis moi-même rapproché d'un de leurs représentants pour connaître la raison de leur vote. D'une part ils sont organisés de telle façon que tout le monde n'est pas au courant des dossiers, et d'une autre, ce vote semblait normal à cette personne qui trouvait injuste que les tr touchent l'issr car les titulaires ne touchaient rien. C'était à eux de s'arranger pour travailler dans la commune de leur école.

Comme je lui ai répondu que l'élargissement des zones rendrait cela très compliqué et que ça ferait des distances très importantes donc rendrait le poste complètement inintéressant, il n'a pas su quoi répondre mais a haussé le ton pour se donner raison avec un "si le national a voté ça, c'est qu'il a une raison. Peut-être qu'ils avaient plusieurs votes à faire et que, pour obtenir ce qui leur tenait à cœur, ils devaient lâcher sur un sujet moins important". Je l'ai remercié au nom des "sujets moins importants" en lui rappelant qu'ils ont quand même le droit de vite aux élections professionnelles.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎07‎/‎04‎/‎2017 à 06:05, cyberdoc a dit :

Ce qui est dommage, c'est que les syndicats se tirent dans les pattes, ce qui peut "diviser" les personnels. Une chose est claire, tous ont voté contre, même le SE-UNSA s'est abstenu.

Vraiment, ce projet vise à créer une situation qui détruira les droits des TR et risque de remettre en cause l'ISSR.

Au-delà des opinions politiques ou syndicales, une analyse est exposée sur le site du Snudi-FO. 

Le seunsa s'est abstenu mais il ne parle pas trop de cette problématique.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Bogey a dit :

Le seunsa s'est abstenu mais il ne parle pas trop de cette problématique.

Il s'était aussi abstenu pour la "réforme" des rythmes scolaires...

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Continuons de faire voter pétition.

Rappeler aux collègues, lors des élections, que certains syndicats n'ont pas pour priorité la défense des personnels...

Quant aux rythmes, l'horreur du siècle pour nos conditions de travail, faudra se faire entendre au nouveau gouvernement...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concrètement, car perso je m'y perds :D

Il n'est donc plus question de remettre en cause le principe de la résidence administrative, à savoir une école? Car concernant les ISSR, c'est là que se situe le plus gros danger...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Bogey a dit :

Si la cfdt a besoin de se justifier, c'est qu'ils ont des remontées de colère ...

Je me suis moi-même rapproché d'un de leurs représentants pour connaître la raison de leur vote. D'une part ils sont organisés de telle façon que tout le monde n'est pas au courant des dossiers, et d'une autre, ce vote semblait normal à cette personne qui trouvait injuste que les tr touchent l'issr car les titulaires ne touchaient rien. C'était à eux de s'arranger pour travailler dans la commune de leur école.

Comme je lui ai répondu que l'élargissement des zones rendrait cela très compliqué et que ça ferait des distances très importantes donc rendrait le poste complètement inintéressant, il n'a pas su quoi répondre mais a haussé le ton pour se donner raison avec un "si le national a voté ça, c'est qu'il a une raison. Peut-être qu'ils avaient plusieurs votes à faire et que, pour obtenir ce qui leur tenait à cœur, ils devaient lâcher sur un sujet moins important". Je l'ai remercié au nom des "sujets moins importants" en lui rappelant qu'ils ont quand même le droit de vite aux élections professionnelles.

:blink:

Faut-il lui rappeler la spécificité de ce poste ?

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, PommeD'Api a dit :

:blink:

Faut-il lui rappeler la spécificité de ce poste ?

Il semblerait, en effet ! :dry:

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, nonau a dit :

Il s'était aussi abstenu pour la "réforme" des rythmes scolaires...

Je pensais qu'il avait voté pour ...

 

Il y a 2 heures, PommeD'Api a dit :

:blink:

Faut-il lui rappeler la spécificité de ce poste ?

Il voit surtout ses avantages apparemment, et oublie les siens.

Il faudrait que certains adjoints passent par la case tr pour comprendre la difficulté de prendre en main une classe inconnue et la faire travailler.

 

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne serait pas acceptable que les autorités administratives profitent de ce toilettage pour étendre les zones ou limiter leur nombre. Le Sgen-CFDT a obtenu le fait que le décret et la circulaire affirment de manière explicite que l’autorité académique ne peut modifier le périmètre des zones de remplacement sans un dialogue social préalable.

Quand je vois le "dialogue social" à propos du mouvement dans mon département, ça n'augure rien de bon. En clair, l'ia recevra les syndicats et puis après fera bien comme elle veut. Comme d'hab.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parfois, c'est même mieux avant les négociations qu'après, en plus ...

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 16/04/2017 à 20:06, Bogey a dit :

 

Il faudrait que certains adjoints passent par la case tr pour comprendre la difficulté de prendre en main une classe inconnue et la faire travailler.

 

Exactement ! Beaucoup ont une idée préconçue, disent "qu'il est bien de passer par ces postes pour avoir une idée du métier " ah ah, je rigole bien, car quand on gratte un peu, je l'ai fait lol, hé bien ces chers collègues n'y sont pas passés... Et avouent même qu'ils ne s'en sentiraient pas capables... Oui, un poste difficile que celui de remplaçant ! 😊

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 20/4/2017 à 19:10, Goëllette a dit :

Parfois, c'est même mieux avant les négociations qu'après, en plus ...

Que oui !

J'ai fait l'expérience que parfois nous représentants syndicaux me défendent pas la cause des collègues, en CAPD notamment, alors  que l'administration est plus conciliante dans ses décisions au départ.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pire il arrive régulièrement que nous défendions une position en CAP ou CT et qu'ensuite le SE  s'approprie la paternité de ces avancées dans leur compte rendu...

 

 

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas pire, si la position est en faveur des collègues ...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.