• Annonces

    • André Jorge

      APPEL A CONTRIBUTION   07/08/2017

      Bonjour. La dernière mise à jour du site a nécessité plusieurs heures de travail et, même s'il y a encore quelques bugs à régler, c'est avec plaisir que nous vous proposons cette nouvelle version d'EDP. L' existence et l'évolution du site EDP ne reposent pas que sur le travail (bénévole) de l'administrateur et des modérateurs, mais aussi sur la participation des membres du site. Si vous appréciez le site EDP, il importe que vous nous aidiez à le faire vivre, en participant aux échanges et en proposant du contenu à destination des autres membres dans les différentes rubriques : -Participez aux sujets de discussion dans les forums : Vous pouvez participer aux discussions, poster de nouveaux sujets, et enrichir les échanges de vos contributions, tout en veillant à respecter l'organisation et le fonctionnement du site. -Publiez dans l'espace de téléchargements : Les fiches, documents que vous réalisez peuvent être publiées dans les différentes rubriques de l'espace de téléchargements et pourront ainsi être facilement retrouvées. -Publiez des liens dans l'annuaire : Les liens que vous trouverez utiles peuvent être regroupés dans l'annuaire. Pendant ces dernières vacances, l'annuaire a fait l'objet d'une réorganisation et de mises jour qui l'ont rendu plus attractif et efficace. -Publiez des articles dans le module Pages : Vous pouvez publier des articles concernant l'école, le CRPE, l'éducation, dans la rubriques Pages. Cette rubrique a également fait l'objet d'une réorganisation et un nouveau menu a été créé pour faciliter la navigation. -Publiez des photographies, des vidéos, dans la galerie : La galerie a également été réorganisée. Les photographies des réalisations de vos élèves peuvent y être publiés.   Et sur les réseaux sociaux ? EDP se doit d'être présent sur les réseaux sociaux. Nous avons donc un espace : sur Facebook : https://www.facebook.com/Enseignants-du-primaire-158258504749259/. sur Twitter : https://twitter.com/ensduprim. Pour nous aider, vous pouvez vous abonner ou nous suivre sur les réseaux sociaux et partager nos publications.   Merci de votre soutien.
    • André Jorge

      ORTHOGRAPHE ET PUBLICATION SUR EDP   09/09/2017

      EDP est un site dédié au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Merci de votre compréhension.
Jade_g

Petite section, enfant qui hurle toute la journée

Messages recommandés

Jade_g    0
Jade_g

Bonjour à tous, 

 

Je vous écris car je me sens déjà désemparée... Je suis T1 cette année, brigade affectée sur une petite section en REP certainement à l'année (la collègue que je remplace n'est pas revenue depuis 2 ans et elle a indiqué aux collègues ne pas revenir cette année non plus). 

 

J'ai été prévenu vendredi 1 septembre, je prépare donc ce week end et c'est parti pour la rentrée ! C'était très difficile, beaucoup d'enfants non francophones donc difficile au niveau de la communication, beaucoup de pleurs, de cris, de hurlement etc enfin bon rentrée classique de petite section selon mes collègues et mon ATSEM qui a l'habitude de ce niveau. Sauf que un enfant a hurlé toute la journée. Le matin la maman m'a dit que son enfant ne parlait pas, mais rien d'autre. Ayant plusieurs enfants qui ne parlent pas français voir ne parlent pas du tout cela ne m'a pas inquiété. 

 

Le problème c'est que effectivement l'enfant ne sait pas parler, mais il pousse des cris stridents toute la journée ! Et quand je dis toute la journée c'est même durant le midi (il n'a donc pas mangé) et durant la sieste. Il ne communique que par des cris, il se tape frénétiquement, il ne répond pas à son prénom, il n'est pas propre (la maman lui a mis une couche) etc. Bref journée très difficile. Le lendemain je vois sa maman de nouveau, je lui explique que c'était très dur pour son enfant qui a hurlé toute la journée et qui était manifestement en situation de souffrance. Et là, la maman me dit qu'effectivement à la maison il fait pareil, que rien ne peut le calmer, et que son enfant est suivi par un médecin car elle aussi est un peu inquiète. Je lui demande si certaines choses le calme à la maison, s'il n'a pas un doudou à amener (car il n'a pas de doudou) et sa maman me dit que non. Prochain rendez fin de semaine on attend alors la suite des événements. 

En attendant, il hurle encore tous les jours, pleure sans arrêt, pousse des cris, se fait pipi dessus, déchire tout ce qu'il voit (il a arraché toute les étiquettes des photos des enfants), il se tape sans arrêt et il met tout à la bouche. Durant la récréation, je me suis retournée répondre à un autre enfant, je lui ai lâché la main et il est parti mangé des cailloux ! De même durant un atelier peinture, l'ATSEM s'est retournée 10 secondes il avait mangé la peinture. Ensuite, au retour de la sieste (je dois le garder dans mes bras pour éviter qu'il hurle et pour qu'il se calme) pendant que j'habillais les enfants avec l'ATSEM il est allé manger un crayon de couleur ... 

J'ai revu la maman suite au rendez vous et la suite de la prise en charge est un rendez vous chez une orthophoniste pour faire un bilan dans 15 jours .. 

 

L'école n'a commencé depuis qu'une semaine et je me sens déjà désemparée et à bout. Je suis épuisée, j'ai des migraines et des acouphènes.

En plus de cet enfant il faut aussi gérer les autres ce qui est très difficile car il a beaucoup de pleurs et quand j'arrive à obtenir du calme et un regroupement correct je ne peux pas lire d'histoire ni chanter une chanson car cet enfant hurle. Je ne le force pas à s'assoir car je pense que cela serait une souffrance de plus pour lui, mais du coup il reste dans la classe a hurlé, mon ATSEM doit être tout le temps avec lui. Je le prends dans mes bras pour le calmer mais impossible de lire une histoire ou de faire une petite comptine. Et les autres enfants ne comprennent pas ils me posent des questions, me demandent pourquoi lui n'est pas obligé de s'assoir et certains me disent qu'ils ont mal aux oreilles ... 

 

J'ai eu la chance durant cette première semaine qu'un membre du rased soit en appui dans les classes de petite section. Cet enseignant à de suite vu qu'il y avait un problème mais il m'a dit que les petites sections n'étaient pas la priorité et qu'à cet âge il fallait laisser du temps. Je comprends ce point de vue mais moi je me sens incapable de gérer cet enfant, j'ai peur qu'il lui arrive quelque chose car je sens qu'il se met en danger en permanence si un adulte n'est pas avec lui. Je ne sais pas quoi faire la maman est un peu inquiète mais pour autant elle laisse son enfant à la garderie du matin jusqu'au soir alors qu'elle ne travaille pas et que je lui ai dit que c'était très difficile pour son enfant, elle ne lui donne pas de doudou (ni de manteau mais ça c'est une autre histoire) ni un objet qui pourrait le rassurer, et les fois où je l'ai vu j'ai du insister pour qu'elle vienne et que l'on discute. C'est une situation très délicate .. D'autant plus que le papa est en afrique et que la maman ne parle pas très bien français. Je ne sais pas du tout comment réagir et comment je vais faire cette année si je dois rester sur ce poste. Je n'ai jamais eu ce niveau, même si j'ai de la chance car j'ai un groupe mignon mais avec cet enfant je suis très angoissée. J'ai tellement peur qu'il lui arrive quelque chose et en même temps je ne peux pas rester qu'avec lui car j'ai tout un groupe à gérer. Même les autres collègues sont choqués et eux aussi n'en peuvent plus car on entend ses cris dans toute l'école. Pour être tranquille ils ferment leur porte de classe mais moi je me retrouve seule à gérer cet enfant et je n'y arrive pas...

 

Bref je vous ai écrit un romain désolé .. mais j'ai besoin de me confier et si vous avez des conseils je suis preneuse de tout .. 

 

Merci à ceux qui auront le courage de lire jusqu'au bout. 

 

 

 

 

  • Sad 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azerty    31
azerty

Si c'est pareil à la maison, pour la mere ce doit etre une bénédiction de pouvoir se reposer les oreilles 10h par jour. 

Il est clair que ce n'est pas normal s'il pleure aussi à la maison. Ces pleurs n'ont donc rien à voir avec une scolarisation ( une séparation d'avec les parents) 

et alors il mange les cailloux, la peinture, les crayons mais ne mangent rien à la cantine? Vraiment étrange. 

 

Je pense que je remonterai le cas de cet enfant au médecin de la PMI, au médecin scolaire. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jade_g    0
Jade_g

Merci de ta réponse Azerty ! 

 

En fait ce n'est pas qu'il ne mange pas, la maman m'a dit qu'il mangeait à la maison. C'est surtout que comme il ne fait que hurler il ne peut pas manger en même temps du coup il ne mange pas ou alors très peu ... Vendredi il a un peu mangé mais il n'a fait que hurler donc il n'a pas beaucoup mangé ... et quand il ne hurle pas il met tout à la bouche. 

 

Ses hurlements sont sa façon de communiquer, à l'école comme à la maison donc c'est sur que pour sa maman c'est reposant de ne pas l'avoir durant ce temps 

 

Merci de ton conseil je pense faire comme tu m'as dit, car ce pauvre enfant ne peut pas rester comme ça .. et moi j'ai besoin d'aide car je ne sais pas comment m'y prendre ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bigouden    3
bigouden
26 minutes ago, Jade_g said:

Bonjour à tous, 

 

Je vous écris car je me sens déjà désemparée... Je suis T1 cette année, brigade affectée sur une petite section en REP certainement à l'année (la collègue que je remplace n'est pas revenue depuis 2 ans et elle a indiqué aux collègues ne pas revenir cette année non plus). 

 

J'ai été prévenu vendredi 1 septembre, je prépare donc ce week end et c'est parti pour la rentrée ! C'était très difficile, beaucoup d'enfants non francophones donc difficile au niveau de la communication, beaucoup de pleurs, de cris, de hurlement etc enfin bon rentrée classique de petite section selon mes collègues et mon ATSEM qui a l'habitude de ce niveau. Sauf que un enfant a hurlé toute la journée. Le matin la maman m'a dit que son enfant ne parlait pas, mais rien d'autre. Ayant plusieurs enfants qui ne parlent pas français voir ne parlent pas du tout cela ne m'a pas inquiété. 

 

Le problème c'est que effectivement l'enfant ne sait pas parler, mais il pousse des cris stridents toute la journée ! Et quand je dis toute la journée c'est même durant le midi (il n'a donc pas mangé) et durant la sieste. Il ne communique que par des cris, il se tape frénétiquement, il ne répond pas à son prénom, il n'est pas propre (la maman lui a mis une couche) etc. Bref journée très difficile. Le lendemain je vois sa maman de nouveau, je lui explique que c'était très dur pour son enfant qui a hurlé toute la journée et qui était manifestement en situation de souffrance. Et là, la maman me dit qu'effectivement à la maison il fait pareil, que rien ne peut le calmer, et que son enfant est suivi par un médecin car elle aussi est un peu inquiète. Je lui demande si certaines choses le calme à la maison, s'il n'a pas un doudou à amener (car il n'a pas de doudou) et sa maman me dit que non. Prochain rendez fin de semaine on attend alors la suite des événements. 

En attendant, il hurle encore tous les jours, pleure sans arrêt, pousse des cris, se fait pipi dessus, déchire tout ce qu'il voit (il a arraché toute les étiquettes des photos des enfants), il se tape sans arrêt et il met tout à la bouche. Durant la récréation, je me suis retournée répondre à un autre enfant, je lui ai lâché la main et il est parti mangé des cailloux ! De même durant un atelier peinture, l'ATSEM s'est retournée 10 secondes il avait mangé la peinture. Ensuite, au retour de la sieste (je dois le garder dans mes bras pour éviter qu'il hurle et pour qu'il se calme) pendant que j'habillais les enfants avec l'ATSEM il est allé manger un crayon de couleur ... 

J'ai revu la maman suite au rendez vous et la suite de la prise en charge est un rendez vous chez une orthophoniste pour faire un bilan dans 15 jours .. 

 

L'école n'a commencé depuis qu'une semaine et je me sens déjà désemparée et à bout. Je suis épuisée, j'ai des migraines et des acouphènes.

En plus de cet enfant il faut aussi gérer les autres ce qui est très difficile car il a beaucoup de pleurs et quand j'arrive à obtenir du calme et un regroupement correct je ne peux pas lire d'histoire ni chanter une chanson car cet enfant hurle. Je ne le force pas à s'assoir car je pense que cela serait une souffrance de plus pour lui, mais du coup il reste dans la classe a hurlé, mon ATSEM doit être tout le temps avec lui. Je le prends dans mes bras pour le calmer mais impossible de lire une histoire ou de faire une petite comptine. Et les autres enfants ne comprennent pas ils me posent des questions, me demandent pourquoi lui n'est pas obligé de s'assoir et certains me disent qu'ils ont mal aux oreilles ... 

 

J'ai eu la chance durant cette première semaine qu'un membre du rased soit en appui dans les classes de petite section. Cet enseignant à de suite vu qu'il y avait un problème mais il m'a dit que les petites sections n'étaient pas la priorité et qu'à cet âge il fallait laisser du temps. Je comprends ce point de vue mais moi je me sens incapable de gérer cet enfant, j'ai peur qu'il lui arrive quelque chose car je sens qu'il se met en danger en permanence si un adulte n'est pas avec lui. Je ne sais pas quoi faire la maman est un peu inquiète mais pour autant elle laisse son enfant à la garderie du matin jusqu'au soir alors qu'elle ne travaille pas et que je lui ai dit que c'était très difficile pour son enfant, elle ne lui donne pas de doudou (ni de manteau mais ça c'est une autre histoire) ni un objet qui pourrait le rassurer, et les fois où je l'ai vu j'ai du insister pour qu'elle vienne et que l'on discute. C'est une situation très délicate .. D'autant plus que le papa est en afrique et que la maman ne parle pas très bien français. Je ne sais pas du tout comment réagir et comment je vais faire cette année si je dois rester sur ce poste. Je n'ai jamais eu ce niveau, même si j'ai de la chance car j'ai un groupe mignon mais avec cet enfant je suis très angoissée. J'ai tellement peur qu'il lui arrive quelque chose et en même temps je ne peux pas rester qu'avec lui car j'ai tout un groupe à gérer. Même les autres collègues sont choqués et eux aussi n'en peuvent plus car on entend ses cris dans toute l'école. Pour être tranquille ils ferment leur porte de classe mais moi je me retrouve seule à gérer cet enfant et je n'y arrive pas...

 

Bref je vous ai écrit un romain désolé .. mais j'ai besoin de me confier et si vous avez des conseils je suis preneuse de tout .. 

 

Merci à ceux qui auront le courage de lire jusqu'au bout. 

 

 

 

 

En cas de soucis avec un élève, mon conseil est de ne pas rester seule, donc demander de l'aide. Il peut d'agir d'un emploi du temps adapté où tes collègues le prennent en charge pour que toi et tes autres élèves puissent souffler.

Tu es T1, avant d'envisager cette piste, ça peut être intéressant de prendre contact avec ton CPC : il peut venir l'observer en classe et te conseiller.  De même en appelant la psychologue scolaire.

Bon courage.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moustache    306
Moustache

Comme cela a été dit, appel au médecin de PMI qui peut avoir accès aux éventuels antécédents médicaux de l'enfant et peut-être insister pour qu'un PAI soit mis en place.
Bon courage, ce n'est pas le problème d'un collègue, mais dans ce cas un problème d'équipe, vois avec la directrice (teur)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
berberanza    63
berberanza

C'est clair que pour la maman, c'est le bonheur de le laisser autant de temps et elle est peut être désemparée aussi.

Qu'en pense la garderie? Parce qu'eux, ils peuvent peut être refuser l'enfant pour qu'il passe moins de temps à l'école.. Même si d'après la maman, cela se passe aussi à la maison.

 

Peut être faire un conseil des maitres pour parler de cet enfant et essayer de trouver des solutions. 

 

La réponse du RASED me laisse perplexe. D'accord, il faut les laisser grandir mais là... faut pas exagérer! Tu ne tiendras pas, l'atsem et les enfants non plus. Tout le monde est en souffrance...

 

Des idées (qui ne marcheront peut être pas.. mais...) : 

Lui trouver un petit doudou qu'il pourrait serrer ou demander à la maman encore.

Lui faire une petite cabane sous une table pour qu'il se sente protégé. 

N'a-t-il pas un problème d'audition? Certains bébés hurlent car ils n'entendent pas. Peut-être est-ce son cas? 

Ou essayer de lui mettre un casque anti bruit. Si, au contraire, il est ultra sensible. 

Appeler la psychologue scolaire, le CPC qui te suit. 

 

 

Il y a sans doute des idées inutiles parmi mes propositions. En tout cas, je te souhaite plein de courage! 

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Esther67    2
Esther67

Bon courage,

 

Quand on est enseignant en petite section on est parfois en première ligne pour tirer la sonnette d'alarme... Les il faut lui laisser du temps, oui évidement, mais il faut tout de suite lancer la machine pour qu'il puisse trouver de l'aide. 

 

Ta description, pourrait faire penser à un enfant autiste (et du coup, cela peut aussi expliquer qu'il n'ait pas de doudou). Il faut d'urgence appeler à l'aide : voilà ce qu'il me vient à l'esprit : en parler, en parler : d'abord aux collègues (mais bon s'ils ferment leurs portes pour pouvoir être tranquille, c'est pas gagné niveau soutien...) ensuite et surtout au directeur (qui pourrait organiser très rapidement une réunion d'équipe éducative).

Que le Rased présent  dise que la petite section n'est pas une priorité et qu'il faut attendre... je m'en étrangle.... cet enfant a besoin d'aide : au plus tôt sera le mieux. (Et si dans 3 mois tout roule ça sera très facile d'arrêter ce qui sera mis en place.....).

Si le directeur ne bouge pas, appelle à l'aide partout : un CPC, l'IEN, la PMI etc...

Ne reste pas seule !

Bon courage.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lady Oscar    57
Lady Oscar

Bonjour, 

Cet enfant doit être dans une détresse terrible, il ne comprend peut-être pas le français, j'ai déjà eu des enfants "hurleurs" , d'autres qui mangeaient tout, d'autres qui ne se séparaient pas de l'adulte mais ils ils ne cumulaient pas ces trois choses et surtout ne passaient pas la journée à faire cela.

Je te conseille de dire à tes collègues dès lundi que tu vas craquer, que cet enfant à besoin que l'école fasse appel à des services extérieurs et qu'en attendant tu as besoin d'eux car ils est en train de détruire la première scolarisation de tous les autres enfants de ta classe.

DANS une équipe digne de ce nom:

-Il faudrait que tes collègues s'organisent pour qu'une de leur atsem viennent dans ta classe pour te seconder pour que ton atsem puisse s'occuper exclusivement des cet enfant.

-Il faudrait rencontrer la maman en urgence avec le directeur et l'enseignant du rased pour lui expliquer que vous allez faire appel au médecin scolaire, au psy scolaire, et qu'elle doit prendre en compte que son enfant n'est pas prêt à être scolariser à temps plein: il n'est pas propre et il est en détresse, il faut réduire son temps de scolarisation.

Il y a 8 heures, Esther67 a dit :

Bon courage,

 

Quand on est enseignant en petite section on est parfois en première ligne pour tirer la sonnette d'alarme... Les il faut lui laisser du temps, oui évidement, mais il faut tout de suite lancer la machine pour qu'il puisse trouver de l'aide. 

 

Ta description, pourrait faire penser à un enfant autiste (et du coup, cela peut aussi expliquer qu'il n'ait pas de doudou). Il faut d'urgence appeler à l'aide : voilà ce qu'il me vient à l'esprit : en parler, en parler : d'abord aux collègues (mais bon s'ils ferment leurs portes pour pouvoir être tranquille, c'est pas gagné niveau soutien...) ensuite et surtout au directeur (qui pourrait organiser très rapidement une réunion d'équipe éducative).

Que le Rased présent  dise que la petite section n'est pas une priorité et qu'il faut attendre... je m'en étrangle.... cet enfant a besoin d'aide : au plus tôt sera le mieux. (Et si dans 3 mois tout roule ça sera très facile d'arrêter ce qui sera mis en place.....).

Si le directeur ne bouge pas, appelle à l'aide partout : un CPC, l'IEN, la PMI etc...

Ne reste pas seule !

Bon courage.

+1

prends soin de toi, mets toi en arrêt s'il ne reste plus que cela pour faire réagir, c'est un problème d'école, tu n'es pas la cause du problèm eet tu ne pourras pas en être la solution si tu es seul à le gérer, et il faut aussi penser aux autres élèves de ta classe leurs parents vont venir te tomber dessus car ils vont vite voir que leur enfant à eux n'en peut plus.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cat99    30
cat99

Bonjour,

je suppose que cet enfant est suivi par un pédiatre: peut être aussi dire à la maman de refaire un point avec celui ci aussi.

Comme les autres, j'en parlerai à ma directrice , à l'équipe, à l'équipe de circo, PMI.

Ce n'est pas normal qu'un enfant hurle à la maison et à l'école: il y a un mal être ....

Bon courage à toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
opatt    0
opatt

Profite de ton dimanche pour respirer et te changer les idées.

Je contacterais aussi rapidement les conseillers pédas de ta circo.

Prends contact a

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
isaroma    1
isaroma

Le descriptif que tu fais de cet enfant, et que la maman confirme à la maison, fait effectivement beaucoup penser à de l'autisme.vous pouvez essayez de réunir l'équipe éducative au plus vite pour diminuer le temps de scolarisation et surtout établir un diagnostic. Cet enfant était il gardé à la maison avant son entree à lecole? Sinon essaie d'en savoir plus sur les années passées.

Psychologue scolaire, médecin scolaire, médecin de pmi et médecin traitant doivent pouvoir t'aider s'ils sont compétents.

au passage, je ne sais pas si tu es proche de Paris, il y a une unité de diagnostic précoce de l'autisme à l'hôpital Robert Debre, pour les enfants jusqu'à 3 ou 4 ans, normalement l'enfant est vu en 2/3 mois, ce qui est exceptionnellement rapide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jade_g    0
Jade_g

Merci beaucoup pour toutes vos réponses !!

Je ne sais pas si cet enfant comprend le français mais en tout cas il vit avec son cousin (que j'ai aussi dans ma classe qui a le même âge) qui lui parle très bien français donc il est quand même entouré de personne parlant le français autour de lui...

Demain midi il y a conseil des maîtres à l'école j'en parlerai à ce moment là !

De plus le soir j'ai rendez vous avec les membres du RASED (dont le psychologue) car l'enseignant qui était dans ma classe durant la première semaine a bien vu qu'il y a un problème et il m'a proposé un rendez vous me donner des pistes avec cet enfant car pour lui une intervention du RASED ne pourra pas se faire toute de suite (voir pas du tout), mais il m'expliquera tout demain...

Je vous tiendrais au courant de ce qui se passe pour la suite, mais je suis déjà angoissée pour demain, je n'ai pas réussi à dormir, je sens que cela va être difficile pour tout le monde ..  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jade_g    0
Jade_g

Je ne suis pas du tout proche de paris je suis en province ! 

Alors en fait cet enfant et sa maman vivent avec sa soeur (à elle) et son cousin (à cet enfant) (je ne sais pas si vous comprenez ^^). Son cousin a effectué une TPS dans l'école l'année dernière mais cet enfant non car la maman sentait qu'il y avait un problème et un décalage par rapport à son cousin du même âge alors elle a préféré le garder auprès d'elle, et il n'a pas fait de crèche non plus il était gardé à la maison. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
opatt    0
opatt

 

Je continue. En vrac quelques idées :

- Prendre contact avec le médecin qui le suit si la maman est d'accord.

- A-t-il été en crèche ? Si oui, prendre contact avec le personnel.

- Parler à la maman du CAMPS pour qu'elle prenne RV... il devrait toute façon y atterrir un jour ou l'autre.

- Commencer à prendre des notes pour l'équipe éducative qui risque un jour ou l'autre d'avoir lieu. 

- Pour communiquer : passer par des pictos par exemple. Il est peut être en panique parce qu'il ne sait pas ce qui va arriver dans la journée. Essaie de lui en présenter le déroulement avec quelques dessins.

- Isoler du bruit pour voir s'il y a un mieux

- Essayer de trouver l'activité/le jouet qui va le contenir : musique, petites voitures, légo

- et le plus difficile ne surtout pas angoisser, essayer d'être le plus rassurante possible pour toi et pour lui. ,Dis-toi que c'est qu'une étape, qu'au fil des jours vous allez trouver des solutions. 

- penser que la maman est peut- être elle aussi en souffrance et dépassée et que ce n'est peut-être pas que du bonheur pour elle de le laisser à l'école/

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo    92
borneo

Et proposer à la maman de le garder à la maison l'après-midi, pour commencer ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
berberanza    63
berberanza

Je revenais pour évoquer peut être l'autisme, certains ont été plus rapides. 

 

J'espère que tu trouveras le sommeil cette nuit, il faudrait que tu sois reposée pour attaquer cette semaine. Je sais (trop) bien que c'est très difficile de se détacher de la classe par moments (voire souvent) mais prend soin de toi aujourd'hui. 

 

Si tu as besoin de vider ton sac, les edpiens sont là! C'est la force de ce forum, on trouve très vite du soutien. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tempérence    18
Tempérence

Je pense aussi qu'il faut réunir une équipe éducative : avec la psy scolaire, le médecin scolaire.

La conclusion de l'équipe éducative sera qu'il faut orienter la maman vers le CAMPS + réduire le temps de scolarisation.

 

Est-ce que tu arrives à entrer en contact avec l'enfant ? Il te regarde ? Il t'écoute ? Il s'intéresse à ce qui se passe autour de lui ?

C'est aussi ce genre de choses qu'il faudra préciser à l'équipe éducative.

Tu peux aussi appeler le  CAMSP pour leur exposer la situation et demander leur avis.

 

Bon courage.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
christine1214    1
christine1214

Cet enfant me fait penser à mon élève de MS l'année dernière exactement le même comportement criait sans cesse et mangeait tout ce qu'il trouvait (cailloux crayons.....)j'avais un avs car autiste Courage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jade_g    0
Jade_g

La communication avec l'enfant est très compliquée, il comprend quand je lui tends la main qu'il doit venir me voir et il se blottit contre moi mais sinon le reste c'est très difficile,  il ne réagit pas à son prénom, il ne s'intéresse pas du tout à ce qu'il y a autour de lui ou alors il ne s'intéresse qu'aux objets mais c'est pour mettre à la bouche ce qui est dangereux... 

Concernant l'écoute il n'écoute pas grand chose, en revanche j'ai remarqué que lui chanter une chanson doucement le calme un peu. Mais je ne peux pas faire ça toute la journée. De même l'envelopper dans mes bras ou dans ceux de mon ATSEM le calme un peu (cela calme les pleurs mais moins les cris) mais du coup toute notre attention est accaparée par lui alors qu'il y a les autres enfants qui ont aussi besoin de nous d'autant plus en ce début d'année. 

Et au niveau du regard c'est très déstabilisant il ne regarde jamais dans les yeux. J'ai essayé d'établir un contact visuel pour lui parler mais impossible, du coup je lui parle quand même mais je ne sais pas si il comprend, si il écoute. 

 

Merci en tout cas pour votre soutien, cela fait du bien de voir qu'il y des personnes à l'écoute ! Merci beaucoup !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
caille67    32
caille67
il y a une heure, Jade_g a dit :

La communication avec l'enfant est très compliquée, il comprend quand je lui tends la main qu'il doit venir me voir et il se blottit contre moi

Concernant l'écoute il n'écoute pas grand chose, en revanche j'ai remarqué que lui chanter une chanson doucement le calme un peu. Mais je ne peux pas faire ça toute la journée. De même l'envelopper dans mes bras ou dans ceux de mon ATSEM le calme un peu (cela calme les pleurs mais moins les cris) 

Bonjour, 

Je rejoins les points de vue cités plus haut : 

- Equipe éducative le plus rapidement possible

- Réduire le temps de présence à l'école à une demie matinée pour l'instant

- Si ce qui marche c'est le contact physique essaye par exemple de l'avoir collé à toi sur les temps de regroupement. Ma loustique qui avait un peu le même profil il y a 2 ans se calmait quand je la mettais contre moi en regroupement. On chantait souvent des chansons; 

- J'ai eu droit aussi au il faut la laisser grandir jusqu'à ce que je dise ok on la laisse grandir en TPS alors :angel_not: oui je suis une vilaine fille. Brusquement ca valait peut être quand même le coup de monter un dossier d'AVS. Ce qui a pu être fait mi décembre. 

Conseil d'amie : Ne reste pas seule, n'avale pas toutes les couleuvres style il ou elle va encore grandir... Oui heureusement et pour que ce soit dans de bonnes conditions on met en marche la machine maintenant! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maethina    30
Maethina

@Jade_g Je suis d'accord avec toutes les bonnes idées qui t'ont été données précédemment. 

Surtout ne reste pas seule avec ce problème : quand un enfant est ingérable dans une école, c'est le problème de toute l'équipe, pas seulement celui de l'enseignant/te. 

Tes collègues en fermant la porte se désolidarisent du problème, outre le fait que tu es T1 et que ton expérience est encore jeune, je trouve leur attitude vraiment inqualifiable ! 

Bref, ameute tout le monde : CPC, directeur/trice, Rased, Pmi, médecin scolaire, CAMPS etc.... il n'y a pas de raison de s'entendre dire, il est en PS, il faut le laisser grandir. N'importe qui de sensé peut facilement se rendre compte que l'attitude de ce petit garçon, n'est pas un comportement habituel chez un enfant de 3 ans et qu'il est visiblement en souffrance. 

Dans un premier temps : aménagement de sa scolarité (uniquement le matin), en parallèle secouer le cocotier chez tous les partenaires cités plus haut. 

Il en va de ta santé, mais aussi de celle de cet enfant et bien sûr, il faut aussi penser au bien-être de tes autres petits loulous qui ont le droit d'avoir la paix durant le temps de classe. 

S'il faut t'arrêter pour te reposer, n'hésite pas une seconde ! 

Je te souhaite bon courage. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fleurdecorail    1
fleurdecorail

Quelle rentrée difficile ! Pour toi, pour lui, pour les autres petits !!

Je compatis...

Un petit mot sur le fait que tes collègues ferment leurs portes. On peut l'interpréter de deux façons :

la plupart des collègues ici l'intérprètent comme un non-envie d'être solidaires. Je crois plutôt qu'ils protègent leurs classes et qu'ils essaient de travailler...

Est-ce qu'on ne ferait pas tous ça ?!  Par contre, il serait bien qu'en dehors de ces moments, ils viennent te voir, te parler, te soutenir. S'ils ne l'ont pas fait, le conseil des maîtres est le moment idéal pour leur décrire de façon factuelle tout ce que tu as dit ici. S'ils sont vraiment professionnels, ils doivent en arriver à la même conclusion que les collègues du forum d'Edp : non, ce comportement n'est pas normal, ce n'est pas un problème d'adaptation à l'école puisque sa mère rencontre les mêmes problèmes à la maison. Tu vas devoir être forte et affronter tous ceux qui mettent leur tête dans le sable. Par ex, la personne du RASED est, pour moi, à côté de la plaque...

Et si par hasard on te dit que tu manques d'expérience (oui, ça arrive !), alors propose à ce gentil collègue si expérimenté de récupérer l'enfant dans sa classe au moins temporairement pour voir s"il sait mieux faire !

Tu viendras nous donner des nouvelles, en attendant, j'espère que tu vas être soutenue par tes collègues, par le Rased et par la hiérarchie.

Bon courage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pimouss26    50
pimouss26

Bonjour

 

d'accord avec les interventions précédentes (PMI, psychologue scolaire, équipe éducative, scolarisation à temps partiel...)

- pour un élève handicapé (autiste déjà diagnostiqué) il y a 2 ans, le papa venait avec l'enfant un matin sur 2 dans la classe pendant 1h ou 1h30 (les autres jours l'enfant ne venait pas) pour jouer un peu le rôle d'avs et aussi aider l'enfant à appréhender ce nouveau monde

- pour un de mes élèves de l'an passé qui ne parlait que chinois (alors que né et élevé en france), sa maman est venue dans ma classe pendant 3 semaines avec lui, ils restaient 1h30 pour le rassurer, traduire un peu (elle parlait français et chinois avec lui)... parfois elle s'éclipsait et revenait pour lui montrer qu'elle allait revenir le chercher. Ensuite il est venu des demi-matinées jusqu'à la toussaint puis matinée complète. et journée complète à partir d'avril

 

J'espère aussi que tes collègues sauront t'épauler car expérimenté ou non ce genre de situations déstabilisent l'enseignant mais aussi tout le groupe classe qui a dû mal à se construire :wub: 

Je le dis parfois aux collègues : ok cette année vous me laissez me débrouiller avec X je galère j'en souffre... mais l'an prochain il ira bien chez quelqu'un donc on fera pareil, on laissera cette nouvelle personne se débrouiller, vivre l'enfer??? pour moi ce n'est pas ça une équipe! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo    92
borneo
il y a 12 minutes, pimouss26 a dit :

Je le dis parfois aux collègues : ok cette année vous me laissez me débrouiller avec X je galère j'en souffre... mais l'an prochain il ira bien chez quelqu'un donc on fera pareil, on laissera cette nouvelle personne se débrouiller, vivre l'enfer??? pour moi ce n'est pas ça une équipe! 

Bien vu :angel_not:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.