• Annonces

    • André Jorge

      APPEL A CONTRIBUTION   07/08/2017

      Bonjour. La dernière mise à jour du site a nécessité plusieurs heures de travail et, même s'il y a encore quelques bugs à régler, c'est avec plaisir que nous vous proposons cette nouvelle version d'EDP. L' existence et l'évolution du site EDP ne reposent pas que sur le travail (bénévole) de l'administrateur et des modérateurs, mais aussi sur la participation des membres du site. Si vous appréciez le site EDP, il importe que vous nous aidiez à le faire vivre, en participant aux échanges et en proposant du contenu à destination des autres membres dans les différentes rubriques : -Participez aux sujets de discussion dans les forums : Vous pouvez participer aux discussions, poster de nouveaux sujets, et enrichir les échanges de vos contributions, tout en veillant à respecter l'organisation et le fonctionnement du site. -Publiez dans l'espace de téléchargements : Les fiches, documents que vous réalisez peuvent être publiées dans les différentes rubriques de l'espace de téléchargements et pourront ainsi être facilement retrouvées. -Publiez des liens dans l'annuaire : Les liens que vous trouverez utiles peuvent être regroupés dans l'annuaire. Pendant ces dernières vacances, l'annuaire a fait l'objet d'une réorganisation et de mises jour qui l'ont rendu plus attractif et efficace. -Publiez des articles dans le module Pages : Vous pouvez publier des articles concernant l'école, le CRPE, l'éducation, dans la rubriques Pages. Cette rubrique a également fait l'objet d'une réorganisation et un nouveau menu a été créé pour faciliter la navigation. -Publiez des photographies, des vidéos, dans la galerie : La galerie a également été réorganisée. Les photographies des réalisations de vos élèves peuvent y être publiés.   Et sur les réseaux sociaux ? EDP se doit d'être présent sur les réseaux sociaux. Nous avons donc un espace : sur Facebook : https://www.facebook.com/Enseignants-du-primaire-158258504749259/. sur Twitter : https://twitter.com/ensduprim. Pour nous aider, vous pouvez vous abonner ou nous suivre sur les réseaux sociaux et partager nos publications.   Merci de votre soutien.
    • André Jorge

      ORTHOGRAPHE ET PUBLICATION SUR EDP   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Merci de votre compréhension.
betty33

Comment aider un élève qui ne segmente pas les mots ?

Messages recommandés

betty33

Bonjour, 

Auriez vous des outils (jeux, exercices) qui puissent aider mes quelques élèves qui ne segmentent pas ou segmentent trop les mots ?

Je lis  sur leurs cahiers        lepetitérisson (le petit hérisson)                ou au contraire chez d'autres               les chez le  (l'échelle).

J'ai l'impression qu'ils n'ont pas saisi la notion de mots, mais comment l'expliquer ? Comment les autres ont compris ? est-ce à force de lire ? est-ce que ça vient tout seul ?

Merci d'avance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatnoir

Je te conseillerais la dictée à l'adulte. Le fait de te voir écrire les mots des phrases tout en les disant peut leur faire comprendre la segmentation des mots.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge

Bonjour. :)

Je leur proposerai, pour commencer, un exercice dans lequel ils devront lire :

-des phrases dont les mots sont tous collés

-puis les mêmes phrases, avec les espaces entre les mots.

=> Il s'agira d'arriver à la conclusion qu'il est plus facile d'identifier les mots, de les lire et de comprendre quand les mots sont séparés par un espace.

Ensuite, je leur proposerai des exercices avec pour tâche de lire des phrases dont les mots sont tous collés, de séparer les mots par une petite barre (slash), de ré-écrire les phrases avec les espaces entre les mots.

Je faisais souvent ce genre d'activité avec mes élèves, en lecture (exercices), mais c'était il y a bien longtemps (années 1994 à 2000).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 3 heures, betty33 a dit :

Bonjour, 

Auriez vous des outils (jeux, exercices) qui puissent aider mes quelques élèves qui ne segmentent pas ou segmentent trop les mots ?

Je lis  sur leurs cahiers        lepetitérisson (le petit hérisson)                ou au contraire chez d'autres               les chez le  (l'échelle).

J'ai l'impression qu'ils n'ont pas saisi la notion de mots, mais comment l'expliquer ? Comment les autres ont compris ? est-ce à force de lire ? est-ce que ça vient tout seul ?

Merci d'avance

C'est un des travers de la méthode syllabique, qui ralentit l'accès au sens.

Je ne sais pas quel est ton niveau et si cet élève est le seul à avoir cette difficulté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu
Il y a 1 heure, Goëllette a dit :

C'est un des travers de la méthode syllabique,

Nan mais t'as pas honte....la syllabique...des travers.....portnawak !!!!!!!!!:heat:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge
Il y a 5 heures, Goëllette a dit :

C'est un des travers de la méthode syllabique, qui ralentit l'accès au sens.

Sur quoi te bases-tu pour affirmer que la méthode syllabique ralentit l'accès au sens ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
betty33
Il y a 16 heures, Goëllette a dit :

Je ne sais pas quel est ton niveau et si cet élève est le seul à avoir cette difficulté.

Je suis en CE2, il y a 3 ou 4 élèves concernés.

Il y a 16 heures, André Jorge a dit :

Ensuite, je leur proposerai des exercices avec pour tâche de lire des phrases dont les mots sont tous collés, de séparer les mots par une petite barre (slash), de ré-écrire les phrases avec les espaces entre les mots.

Je vais essayer mais j'ai peur que ces élèves là justement mettent la barre n'importe où ... puisque justement ils ne savent pas où couper :scratch:  Je leur dis que "petitérisson" se découpe en 2 mots car on peut dire grand hérisson,  petit koala, qu'ils ne vont pas forcément ensemble. Mais je ne les sens pas convaincus :-) 

 

Dictée à l'adulte, oui c'est vrai, quand ils me dictent la leçon, je pourrais insister sur le fait que je sépare bien les mots, je vais essayer aussi.

Merci à tous pour vos réponses

 

Dans mon école, les CP n'ont pas une méthode syllabique pure. Ils travaillent beaucoup à partir d'albums lors des MACLE, ils utilisent les alphas aussi.  

Puis, il ne s'agit que de quelques élèves, du coup je ne sais pas s'il on peut vraiment faire un lien avec la méthode d'apprentissage de la lecture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatnoir

Un autre exercice consiste à dicter une phrase et à demander aux élèves d'écrire des traits à la place des mots.

Exemple : Je vais à la boulangerie. ___   _____   ____  ____  ____________.

Si à ce stade, il y a déjà des erreurs, on demande de faire un pas par mot dans la classe, ou bien sur la table de poser un jeton par mot.

Ensuite, on demande où on va écrire "à", on l'écrit. Où on va écrire "Je", etc.

Mais je commence toujours par faire des dictées à l'adulte pour que les élèves comprennent que la chaîne orale, qui semble continue, est segmentée en mots à l'écrit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chatnoir

Et j'oubliais aussi : reconstituer des phrases à l'aide d'étiquettes de mots, puis les recopier en cursive.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
viajadora

Bonjour,

J'avais beaucoup travaillé avec la grammaire en couleur. Je ne sais pas si tu connais. Je faisais prendre un jeton de couleur en fonction de la classe grammaticale du mot avec des phrases simples (nom/verbe/déterminant/ éventuellement adjectif). Ou alors, je demandais de "taper" un mot par case (chaque classe a une couleur): ainsi le bruit de la main ou de la règle indique que c'est un mot (un bruit=un mot).

En dictée, je faisais attention à bien séparer oralement tous les mots pour l'aider. Et je lui donnais aussi une dictée avec certains mots déjà écrits pour qu'il se concentre sur quelques mots et non une dictée entière.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nele

J'ai un ce1 qui a ce soucis. En dictée je lui mets un trait par mot dans son cahier, comme ça il sait à peu près segmenter (j'insiste beaucoup à l'oral). Je lui fais pareil dans les phrases réponses de problèmes (dans la mesure du possible il me dit ce qu'il veut écrire et je fais les traits).

 

Par contre, il confond tous les alphabets... En cp je l'ai beaucoup fait travailler avec des lettres mobiles, des exercices de correspondances : il SAIT les correspondances, mais quand il écrit de lui même ou en copie c'est fini.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 14 heures, André Jorge a dit :

Sur quoi te bases-tu pour affirmer que la méthode syllabique ralentit l'accès au sens ?

Sur ma pratique et des lectures anciennes sur le sujet.

Quand on doit d'abord combiner avant de lire un mot complet, c'est plus long que lorsqu'on le photographie d'un coup, et certains élèves n'arrivent pas facilement à passer de l'un à l'autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 3 heures, betty33 a dit :

Je suis en CE2, il y a 3 ou 4 élèves concernés.

 

Dans mon école, les CP n'ont pas une méthode syllabique pure. Ils travaillent beaucoup à partir d'albums lors des MACLE, ils utilisent les alphas aussi.  

Puis, il ne s'agit que de quelques élèves, du coup je ne sais pas s'il on peut vraiment faire un lien avec la méthode d'apprentissage de la lecture.

Pour eux, apparemment, si.

Les alphas, c'est de la syllabique, et depuis quelques années, les collègues ont tendance à "sur-syllabiser" les méthodes, en rajoutant des séances de code non prévues et donc en en supprimant une sur le sens ou sur l'expression écrite, la copie.

Je pense qu'il faut que ces élèves apprennent par cœur des listes de mots que tu leur dicteras, et que tu dois multiplier les occasions pour eux d'écrire des petits textes, de faire  de la production d'écrits. Il faut aussi qu'ils aient un texte par jour à lire à la maison.

  • Like 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge
Il y a 1 heure, Goëllette a dit :

Sur ma pratique et des lectures anciennes sur le sujet.

Les élèves qui ont appris à lire avec un méthode syllabique sont meilleurs en compréhension car, étant donné leur facilité à déchiffrer, ils peuvent consacrer toute leur énergie à la compréhension de l'énoncé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 16 heures, André Jorge a dit :

Les élèves qui ont appris à lire avec un méthode syllabique sont meilleurs en compréhension car, étant donné leur facilité à déchiffrer, ils peuvent consacrer toute leur énergie à la compréhension de l'énoncé.

Ça se discute ... Quand tu lis spontanément le mot sans avoir à le déchiffrer, tu accède plus rapidement au sens que si tu dois le décortiquer au préalable.

Et tu parles des élèves performants qui ont dépassé le stade du déchiffrage, donc qui peuvent commencer à accéder au sens, ce qui n'est visiblement pas le cas des élèves dont il est question dans le sujet.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
betty33
Il y a 23 heures, Goëllette a dit :

Je pense qu'il faut que ces élèves apprennent par cœur des listes de mots que tu leur dicteras, et que tu dois multiplier les occasions pour eux d'écrire des petits textes, de faire  de la production d'écrits. Il faut aussi qu'ils aient un texte par jour à lire à la maison.

Je fais apprendre des mots pour la dictée, le texte de picot est à relire tous les soirs de "mieux en mieux" et j'adore faire de la production d ecrits c'est vraiment mon chantier de l'année dernière que je compte continuer  (et améliorer).

Ça plus les exos cités au-dessus ça devrait payee. Je vous dirai. Merci pour ces conseils.

On m'a conseillé aussi la recomposition de phrases avec des étiquettes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Pourquoi pas. Mais ça fait CP ...

Ce que je te propose peut être donné à l'ensemble de la classe donc évite de stigmatiser des élèves ...

Par contre, tu interroges systématiquement ces derniers, tu les relances et relances leurs familles pour qu'elles les "boostent".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doctole

Leur donner le nombre de mots dans la phrase que tu dictes, leur faire "frapper" les mots (ou faire un pas à chaque mot de la gauche vers la droite)pour repérer déjà les mots dans la chaine parlée, s'assurer qu'ils ne soient pas dysorthographiques ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zabou85
Le 21/09/2017 à 12:56, Goëllette a dit :

Ça se discute ... Quand tu lis spontanément le mot sans avoir à le déchiffrer, tu accède plus rapidement au sens que si tu dois le décortiquer au préalable.

Et tu parles des élèves performants qui ont dépassé le stade du déchiffrage, donc qui peuvent commencer à accéder au sens, ce qui n'est visiblement pas le cas des élèves dont il est question dans le sujet.

 

Vous parlez donc tous les 2 des mêmes élèves non?  ;)

 

Si tu photographies à chaque fois un mot sans savoir lire,  c'est de la devinette. On voit bien les difficultés en CP pour certains de mémoriser des mots outils, indéchiffrable autrement. 

Je suis toujours sidérée de voir des séances de septembre en CP avec "c'est la rentrée,  je suis en cp"  Et maintenant vous allez lire!  La bonnes blague,  ils vont jouer aux devinettes... :sleep:

C'est bien pour cela que l'on parle de méthode de lecture,  depuis plusieurs années, à tendance syllabique,  nuance! Et la compréhension peut être travaillée à côté, autrement, en lecture offerte notamment en début d'année avec reformulation par exemple. Pas besoin d'énoncer une phrase apprise par coeur !.

Je lis plusieurs posts ici et  je trouve que tu as toujours à dire sur tout, en te positionnant comme celle qui sait tout et qui a toujours raison, en culpabilisant les collègues bien souvent. Mais au final, le sujet divague de son contenu initial et on n'est pas plus avancé. .. mais j'imagine que tu as eu de nombreux cp bien sûr,  donc toi tu sais de quoi tu parles...

La collègue ne venait pas pour demander si c'était dû ou non à la méthode de lecture il le semble. 

Bref...

 

J'ai 2 élèves en ce1 qui me font encore ça, cette année,  je les eu en cp je précise :sleep: Ils sont capables de compter les mots d'une phrase, de me dire à l'oral une phrase correcte alors qu'il n'y a pas la ponctuation (exercices de cléo), d'apprendre par coeur des mots de dictée. .. et dès que l'on passe à l'écrit, tout est collé! La réflexion est trop difficile à ce moment là je pense, penser à ce que j'écris,  comment je l'écris,  et aux "règles" d'écriture. ..

Pas simple. J'utilise beaucoup les traits comme dit Chatnoir. En exercices,  dictée (que des mots pour l'instant pour un des 2 et là encore il peut tout coller s'il ne fait pas attention! ), production d'écrits. Je leur demande aussi,  à tous d'ailleurs pour le moment,  comme en fin de cp, de penser à ce que l'on veut écrire (phrase pour exercices, phrase réponse, production. ..) , de réfléchir aux mots utiles pour cette phrase et de faire des traits aux crayon de bois (soit des grands traits pour chaque mot ou pour ceux qui y arrivent mieux, des bâtons dans la marge), puis d'écrire en gardant toujours en tête la phrase. Et de se relire comme s'ils lisaient un livre. Du cette dernière notion,  j'insiste beaucoup en dictée sur ça. Je le fais surtout quand ils doivent écrire d'eux même,  et si je sais que la segmentation va poser problème. 

J'espère qu'à force çà va venir. En gs ils font beaucoup de manipulation sur les mots, des jeux  ..  Les élèves sont des mots et ils doivent se placer en ligne (gauche à droite,  on voit le sens de lecture) pour faire une phrase. Je reprends ce jeu en début de cp. 

Peut être une idée en apc, à 4-5 ça peut le faire, et ensuite avec étiquettes,  puis écrit avec traits. ... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 2 minutes, Zabou85 a dit :

mais j'imagine que tu as eu de nombreux cp bien sûr,  donc toi tu sais de quoi tu parles...

C'est exact.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zabou85
il y a 13 minutes, Goëllette a dit :

De plus, il y a une différence entre comprendre le sens d'un texte écouté à part et pouvoir accéder au sens de ce qu'on est en train de lire car on est capable de dépasser le déchiffrage.

Il faut donc être capable de déchiffrer pour accéder ensuite au sens car on est capable de ne plus déchiffrer tous les mots.

Et certains mots vont être connus oui, des mots de leur quotidien, de leur affect (le prénom,  mamans,  papa...) ceux vus en maternelle... pas forcément ceux des livres que l'on va va faire en CP, pas pour tous. On ne peut donc pas se baser uniquement sur ça pour leur apprendre à lire. Et surtout pas leur faire apprendre par coeur.

 

Fin de l'apparté me concernant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

Je n'ai pas tout lu,peut-etre est-ce une redite... as-tu essaye les autodictees?

Ou sur un texte sur  photocopie, surligner ou colorier de couleurs différentes chaque mot, puis recopier le petit texte avec les couleurs choisies, puis segmenter des phrases avec les mots collés puis les recopier?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 12 heures, Zabou85 a dit :

Et certains mots vont être connus oui, des mots de leur quotidien, de leur affect (le prénom,  mamans,  papa...) ceux vus en maternelle... pas forcément ceux des livres que l'on va va faire en CP, pas pour tous. On ne peut donc pas se baser uniquement sur ça pour leur apprendre à lire. Et surtout pas leur faire apprendre par coeur.

Et ce n'est d'ailleurs pas ce que j'ai écrit d'ailleurs.

Il y a 12 heures, Zabou85 a dit :

Il faut donc être capable de déchiffrer pour accéder ensuite au sens car on est capable de ne plus déchiffrer tous les mots.

Il faut les deux et il y a des mots qu'un élève peut lire sans avoir eu à le déchiffrer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.