• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.
Stef 1

Problème avec une collègue : que peut-on faire?

Messages recommandés

Stef 1

Bonjour,

 

Je ne sais pas si je poste au bon endroit mais je n'ai pas trouvé de pages pour les relations entre collègues ;)

Nous avons dans notre école une collègue qui crie beaucoup sur les enfants, qui est rarement dans le positif mais plutôt dans les remarques négatives et humiliantes. Nous l'entendons à travers sa porte. 

Que peut-on faire concrètement? Sachant que la discussion n'est pas possible avec elle. Elle ne se remet pas en cause. Certains parents essaient de lui parler mais ce n'est jamais  de sa faute, elle fait son maximum comme elle dit et ne peut pas faire plus.

Elle sera inspectée bientôt. C'est délicat d'en parler à l'inspecteur. A qui doit-on se confier car nous pensons aux enfants qui ne devraient pas subir ce genre de comportement.

Avez-vous un cas similaire qui se serait déjà produit?

Merci d'avance.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
Il y a 2 heures, Stef 1 a dit :

C'est délicat d'en parler à l'inspecteur.

Bonjour,

c'est un euphémisme :angel_not:

L'inspecteur est un grand garçon, il jugera par lui-même.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande

J'ai rencontré ce cas. Elle était en burn out, arrêtée, dépression, congé longue maladie. Souhaitant que ce ne soit pas le cas de cette collègue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande
il y a 16 minutes, borneo a dit :

Bonjour,

c'est un euphémisme :angel_not:

L'inspecteur est un grand garçon, il jugera par lui-même.

Oui, certes, mais même si l'inspection se passe bien, parce que la collègue peut "se contrôler" le temps de l'inspection, la question, plus généralement, est de savoir jusqu'où on "couvre" un collègue "défaillant". Et ce qu'on fait s'il dépasse les bornes. Et non, ce n'est pas une question facile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pepettebond
il y a 20 minutes, Mirobolande a dit :

Oui, certes, mais même si l'inspection se passe bien, parce que la collègue peut "se contrôler" le temps de l'inspection, la question, plus généralement, est de savoir jusqu'où on "couvre" un collègue "défaillant". Et ce qu'on fait s'il dépasse les bornes. Et non, ce n'est pas une question facile.

La question est aussi quand est ce que nous avons une visite médicale OBLIGATOIRE de contrôle .... de la médecine du travail ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Filounet
il y a 37 minutes, Mirobolande a dit :

ûOui, certes, mais même si l'inspection se passe bien, parce que la collègue peut "se contrôler" le temps de l'inspection, la question, plus généralement, est de savoir jusqu'où on "couvre" un collègue "défaillant". Et ce qu'on fait s'il dépasse les bornes. Et non, ce n'est pas une question facile.

Qui est-on pour juger qu'un collègue est défaillant ? Ne l'est-on pas nous-mêmes pour d'autres raisons ? Je suis TR et des défaillances, j'en vois pas mal et pas forcément les plus voyantes et des personnes auxquelles on s'attend.

Le directeur (et pas les collègues), s'il reçoit des plaintes de parents, peut discuter avec elle de ce qui lui est reproché. A chaque fois. Il peut proposer d'assister à une rencontre entre l'enseignante et une famille.

Et je suis sûr également que les IEN ne sont pas dupes. Ils viennent (et leurs conseillers) suffisamment dans les écoles pour en saisir l'ambiance et les détails, les collègues étant moins sur leurs gardes lorsque ce n'est pas eux qui sont inspectés. Ils reçoivent des courriers, des appels à l'Inspection, ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

Si cette collègue peut être bienveillante le temps de l'inspection, pourquoi ne l'est-elle pas le reste du temps ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau
il y a 35 minutes, Pepettebond a dit :

La question est aussi quand est ce que nous avons une visite médicale OBLIGATOIRE de contrôle .... de la médecine du travail ....

+1

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nadikaah
il y a 47 minutes, borneo a dit :

Si cette collègue peut être bienveillante le temps de l'inspection, pourquoi ne l'est-elle pas le reste du temps ?

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande

Filounet, je suis brigade et je ne juge personne, je vois bien des attitudes de travail et/ou autres qui ne me conviendraient pas, mais qui ne me regardent pas. Certains collègues s'investissent, d'autres moins, voire beaucoup moins, je suis neutre.

Là je pense juste à la possibilité d'une collègue en souffrance et des élèves également, vire en danger.Jusqu'où doit-on fermer les yeux?

Euh...Si 'est une dépression ou un burn out, elle peut se contenir une heure et demie, le temps de l'inspection. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coccinutella
il y a une heure, borneo a dit :

Si cette collègue peut être bienveillante le temps de l'inspection, pourquoi ne l'est-elle pas le reste du temps ?

J'en ai vu malheureusement ...

Qui étaient "parfaits" le jour de l'inspection, et horribles avec les enfants ...

ça fait mal au coeur, et on ne peut strictement rien faire ....

Juste attendre que les parents se plaignent !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

Je reviens quand même sur le point qu'en tant que PE, adulte responsable, si je vois des élèves "maltraités" je me dois d'intervenir.

C'est délicat, relevant d'un casse tête terrible, mettant en jeu notre éthique pro et perso.

Déjà en parler au directeur car celui ci est la voie hiérarchique. Ensuite, voir avec le CPC et l'inspection.

Et s'il s'agit d'un burn out ou autre mise en danger de la collègue cela pourra l'aider aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
javanaise
il y a 14 minutes, Mirobolande a dit :

Filounet, je suis brigade et je ne juge personne, je vois bien des attitudes de travail et/ou autres qui ne me conviendraient pas, mais qui ne me regardent pas. Certains collègues s'investissent, d'autres moins, voire beaucoup moins, je suis neutre.

Là je pense juste à la possibilité d'une collègue en souffrance et des élèves également, vire en danger.Jusqu'où doit-on fermer les yeux?

Euh...Si 'est une dépression ou un burn out, elle peut se contenir une heure et demie, le temps de l'inspection. 

Il me semble quand même que  le comportement des enfants est un bon indicateur de ce qui se passe en classe (sauf éventuellement si l'inspection avait lieu en tout début d'année).

Sinon, même si la PE parvenait à se contenir pendant une heure et demie, j'imagine que certains dysfonctionnements sembleraient évidents à un oeil avisé. Le stress des enfants, leur passivité, leur incompréhension de la nouvelle attitude de la maîtresse, les commentaires et corrections des travaux si c'est en élémentaire ou je ne sais quoi d'autre.....

Je suis naïve, là?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

Ou optimiste !!!

Je ne crois pas que cela se voit sur 1h30 si la collègue est en capacité de cacher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azerty

Si elle est capable de se contenir en présence d'un inspecteur, c'est qu'elle sait que le reste du temps elle agit mal....

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

Et puis le jour de l'inspection, des petites langues risquent de dire "maîtresse d'habitude...." de quoi mettre la puce à l'oreille de l'inspecteur...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pepettebond
il y a 20 minutes, azerty a dit :

Si elle est capable de se contenir en présence d'un inspecteur, c'est qu'elle sait que le reste du temps elle agit mal....

Ou que la défaillance n'apparait pas dans un cercle adulte qui sécurise et apparait quand on est seul adulte et en insécurité ...

La maladie psychique est un problème médical ....

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu
il y a 31 minutes, éowin a dit :

Et puis le jour de l'inspection, des petites langues risquent de dire "maîtresse d'habitude...." de quoi mettre la puce à l'oreille de l'inspecteur...

Pas forcément; elle peut les faire bosser et bien mais en hurlant. Si elle ne hurle pas lors de l'inspection, j'envisage mal les élèves le dire...de plus elle les aura peut être prévenus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Lors de l inspection,on n est pas naturel, pas comme d habitude,enfin pour ma part.

On ne va crier,pas s énerver,,même si à  D autres moments on le fait tous plus ou moins,on ne va pas corriger des cahiers au bureau mais passer dans les rangs pour aider les élèves.. enfin,vous voyez peut être ce que je veux dire...on essaie de se montrer le maitre ou la maîtresse ideal-e,on est un peu en représentation.

Cette collègue en question saura certainement se montrer bienveillante au moment de l inspection.

Mais il y a peut être eu des lettres et appels à l inspection.Et peut être les collègues peuvent elles encore lui dire qu elles entendent des propos humiliants derrière la porte (j avoue me demander comment c est possible d entendre ainsi ce que disent les collegues car je suis tellement absorbée par ma classe que je ne peux pas écouter ce qui se passe à côté )...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
il y a une heure, azerty a dit :

Si elle est capable de se contenir en présence d'un inspecteur, c'est qu'elle sait que le reste du temps elle agit mal....

Bien vu :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stef 1

En fait sa classe est à coté du bureau de direction et la directrice entend tout quand elle est déchargée. Je pense qu'elle peut très bien faire bonne figure devant l'inspecteur, c'est déjà plus ou moins ce qu'elle fait devant les parents.

Je suis d'accord avec le fait qu'on peut tous avoir des sautes d'humeur : crier, dire des choses un peu sèchement, ... mais en général on le reconnait, on s'excuse auprès des enfants, on demande de l'aide aux collègues. Pour elle non, si elle se comporte ainsi c'est qu'elle ne peut pas faire autrement, les enfants l'y ont poussé. On essaie de discuter avec elle, de trouver des solutions mais elles les rejette toutes, ça ne lui convient pas. Elle veut juste se faire plaindre. Et certains enfants sont vraiment pris en grippe. Mais on ne peut pas apporter de preuves de ce qu'on dit : ce sont juste des phrases qu'on entend, les enfants et les parents ne se sont pas plaints (en tout cas pas à nous). 

Récemment, en conseil d'école, a été soulevé le problème que des enfants étaient privés de récréation. Elle n'était pas présente à ce moment là. Nous n'avons pu que répondre que ce n'était pas possible, que c'était interdit. Nous n'avons pas voulu lui faire porter le chapeau mais j'ai vraiment l'impression de l'avoir couverte et que les parents pensent qu'on veut à tout prix la défendre et qu'ils ne sont pas écoutés par le reste de l'équipe.

Bref, on a le c.. entre deux chaises ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Ah oui si sa classe est à côte du bureau de la directrice, je comprends qu elle entende...;)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
il y a 18 minutes, Stef 1 a dit :

En fait sa classe est à coté du bureau de direction et la directrice entend tout quand elle est déchargée. Je pense qu'elle peut très bien faire bonne figure devant l'inspecteur, c'est déjà plus ou moins ce qu'elle fait devant les parents.

 

Eh bien dans ce cas, c'est à la directrice de lui dire ce qu'elle entend. De manière factuelle, sans l'enfoncer. Pas en tant que directrice, mais comme simple citoyenne. C'est un devoir pour elle d'intervenir. Tout comme c'est le nôtre quand on voit un enfant se faire frapper dans la rue, ou un animal se faire maltraiter. Ne rien dire, c'est être complice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dada
Il y a 2 heures, Mirobolande a dit :

Filounet, je suis brigade et je ne juge personne, je vois bien des attitudes de travail et/ou autres qui ne me conviendraient pas, mais qui ne me regardent pas. Certains collègues s'investissent, d'autres moins, voire beaucoup moins, je suis neutre.

Là je pense juste à la possibilité d'une collègue en souffrance et des élèves également, vire en danger.Jusqu'où doit-on fermer les yeux?

Euh...Si 'est une dépression ou un burn out, elle peut se contenir une heure et demie, le temps de l'inspection. 

Voilà la vraie question....

Je pense qu'à un moment il faut se positionner, quand c'est trop difficile, aller rencontrer des représentants du personnel permet déjà de parler et peut-être trouver des solutions en interne avant de contacter le CPC ( qui en passant n'est qu'un collègue) ou l'inspecteur.
Situation très délicate , surtout dans le cas d'une dépression ou d'un burn out car souvent le ou la collègue n'est pas conscient de ce qu'il fait...

Quand aux IEN, soyez rassurés, ils connaissent leurs écoles, leurs enseignants, ils sont des agents des renseignements généraux ( appelés aussi parents) qui n'hésitent pas à faire des courriers.... Et avec l'habitude, ils savent aussi très rapidement , repérer les soucis par l'attitude et la posture des élèves dans une classe...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
il y a 23 minutes, Stef 1 a dit :

Récemment, en conseil d'école, a été soulevé le problème que des enfants étaient privés de récréation. Elle n'était pas présente à ce moment là. Nous n'avons pu que répondre que ce n'était pas possible, que c'était interdit. Nous n'avons pas voulu lui faire porter le chapeau mais j'ai vraiment l'impression de l'avoir couverte et que les parents pensent qu'on veut à tout prix la défendre et qu'ils ne sont pas écoutés par le reste de l'équipe.

Bref, on a le c.. entre deux chaises ;) 

En gros, vous avez dit aux parents que ce n'était pas vrai. Effectivement, vous l'avez couverte. Dommage, car ils vous ont tendu la perche.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cpette
il y a 12 minutes, dada a dit :

Voilà la vraie question....

Je pense qu'à un moment il faut se positionner, quand c'est trop difficile, aller rencontrer des représentants du personnel permet déjà de parler et peut-être trouver des solutions en interne avant de contacter le CPC ( qui en passant n'est qu'un collègue) ou l'inspecteur.
Situation très délicate , surtout dans le cas d'une dépression ou d'un burn out car souvent le ou la collègue n'est pas conscient de ce qu'il fait...

Quand aux IEN, soyez rassurés, ils connaissent leurs écoles, leurs enseignants, ils sont des agents des renseignements généraux ( appelés aussi parents) qui n'hésitent pas à faire des courriers.... Et avec l'habitude, ils savent aussi très rapidement , repérer les soucis par l'attitude et la posture des élèves dans une classe...

Je suis d'accord avec toi....mais j'avoue que, jusqu'à présent, je n'ai vu que des ien fermer les yeux sur ce qui se passait. Ou alors faire une 2° inspection, ou envoyer le cpc faire une "contre-visite".

La seule fois où j'ai entendu que des choses avaient bougé, c'était suite à une plainte de 2 stagiaires dans une classe (enseignante "connue comme le loup blanc"), qui avaient dit "parents" et "presse" dans la même phrase. L'enseignante a été mise en retraite "anticipée". "Bien sûr", elle avait des ps...(c'est qui qui ne raconte pas parce qu'il ne parle pas encore bien????)

Bref...lamentable, la non réaction de l'ien qui était parfaitement au courant, bien sûr...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stef 1
il y a 14 minutes, borneo a dit :

En gros, vous avez dit aux parents que ce n'était pas vrai. Effectivement, vous l'avez couverte. Dommage, car ils vous ont tendu la perche.

 

On a parlé en notre nom. Difficile de dire nous non, mais la collègue oui. Et puis on n'a pas de preuve! 

Mais j'ai vraiment le sentiment désagréable de l'avoir couverte et comme tu dis, de ne peut être pas avoir saisi la perche...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge
Il y a 8 heures, Stef 1 a dit :

une collègue qui crie beaucoup sur les enfants, qui est rarement dans le positif mais plutôt dans les remarques négatives et humiliantes. Nous l'entendons à travers sa porte. 

[...]

Avez-vous un cas similaire qui se serait déjà produit?

Déjà vu un cas similaire dans une école... Hurlements, comportement et propos méprisants, etc. et ça s'entendait de loin...

La directrice, les collègues, parents, tout le monde était au courant. Ils ont parlé du problème avec elle, moi aussi puisque ma classe était juste à côté, mais c'était peine perdue...

il y a 43 minutes, cpette a dit :

la non réaction de l'ien qui était parfaitement au courant, bien sûr...

L'IEN peut-il vraiment changer les choses ? Dans le cas que j'ai connu, l'IEN était également au courant. Il a, à plusieurs reprises, discuté avec elle de ses difficultés, mais il n'a rien pu faire de plus. A chaque fois qu'il y avait un problème (avec un parent par exemple), elle se plaignait de harcèlement de la part des collègues, de la part de l'IEN, et faisait intervenir les syndicats qui la soutenaient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge
il y a 40 minutes, Stef 1 a dit :

Mais j'ai vraiment le sentiment désagréable de l'avoir couverte et comme tu dis, de ne peut être pas avoir saisi la perche...

Il ne fallait pas saisir la perche justement... Je suppose que cette question n'était pas à l'ordre du jour et elle ne devait donc pas être discutée. Perso, j'aurais simplement répondu aux parents que j'irais me renseigner sur ce qui s'est passé et en parler avec l'enseignante concernée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 6 heures, borneo a dit :

Si cette collègue peut être bienveillante le temps de l'inspection, pourquoi ne l'est-elle pas le reste du temps ?

N'y a-t-il pas toute une palette d'attitudes entre la très à la mode bienveillance (Qui veut dire quoi, exactement, dans l'exercice de notre métier ?) et la maltraitance... ?

Il est difficile de se rendre compte de la dangerosité de la collègue en question. Crier, en soi, ce n'est pas si dramatique que ça. Il m'arrive de crier et je connais des collègues ne criant pas qui sont, à mon avis, bien plus maltraitants que ceux qui crient. Les laxistes, les fumistes, par exemple. Les collègues n'arrivant pas à tenir leurs élèves et leur font supporter un brouhaha permanent, également. Ceux qui ne respectent pas les consignes de sécurité et les mettent régulièrement en danger, ...

Il y a ensuite les propos humiliants à l'égard des élèves, et c'est à mon avis à ce niveau-là qu'il convient d'intervenir (ou si on surprenait de la violence physique bien sûr). Est-ce que la directrice la reprend systématiquement lorsqu'elle entend des propos qu'un éducateur ne devrait pas employer en s'adressant à des enfants ? Est-ce que vous autres, collègues, lui avez rapporté des propos entendus, de façon précise, pour exprimer que vous en étiez choqués ? Il me paraît délicat de la dénoncer à un conseiller alors que vous n'avez pas essayé de l'alerter auparavant de façon factuelle : Quels propos, quel ton, quel élève, quel jour ?

 

Il y a 5 heures, javanaise a dit :

Il me semble quand même que  le comportement des enfants est un bon indicateur de ce qui se passe en classe (sauf éventuellement si l'inspection avait lieu en tout début d'année).

Sinon, même si la PE parvenait à se contenir pendant une heure et demie, j'imagine que certains dysfonctionnements sembleraient évidents à un oeil avisé. Le stress des enfants, leur passivité, leur incompréhension de la nouvelle attitude de la maîtresse, les commentaires et corrections des travaux si c'est en élémentaire ou je ne sais quoi d'autre.....

Je suis naïve, là?

Non, les IEN ne sont pas dupes. Demande aux TR tout ce qu'ils peuvent savoir sur le fonctionnement réel d'une classe rien que dans la première heure ... Alors si en plus la collègue est présente !

 

Il y a 5 heures, chableu a dit :

Ou optimiste !!!

Je ne crois pas que cela se voit sur 1h30 si la collègue est en capacité de cacher.

Que si !

 

Il y a 4 heures, azerty a dit :

Si elle est capable de se contenir en présence d'un inspecteur, c'est qu'elle sait que le reste du temps elle agit mal....

C'est vraisemblable. Rien ne dit non plus que chaque soir, en se couchant, elle ne se reproche pas certains mots ou comportements, mais que c'est "plus fort qu'elle".

 

Il y a 3 heures, clar103 a dit :

Lors de l inspection,on n est pas naturel, pas comme d habitude,enfin pour ma part.

On ne va crier,pas s énerver,,même si à  D autres moments on le fait tous plus ou moins,on ne va pas corriger des cahiers au bureau mais passer dans les rangs pour aider les élèves.. enfin,vous voyez peut être ce que je veux dire...on essaie de se montrer le maitre ou la maîtresse ideal-e,on est un peu en représentation.

 

Exactement !

Il faut penser aussi à toutes les fois où l'Inspecteur.trice (je rigole)) est venu dans l'école et a pu voir ou entendre quelque chose. Mon ancienne inspectrice était une spécialiste de ces visites "pour tout, pour rien", pour soutenir les collègues, féliciter le directeur, ..., et elle en profitait pour discuter avec les élèves, se balader dans les couloirs pendant la classe pour (officiellement) voir les affichages d'arts plastiques, saluer le petit nouveau, ... alors que la véritable raison était de prendre la température de l'école.

A mes débuts, lorsqu'un collègue était inspecté, toute l'équipe l'aidait, la veille, à "tout faire beau", en punaisant les programmations, les tableaux, de belles peintures, en planquant les trucs qui traînaient dans sa classe, ..., mais ils oubliaient que l'IEN était venu un mois avant inspecter quelqu'un d'autre et n'avait pas pu manquer ... qu'il n'y avait rien de tout ça. 

 

Il y a 2 heures, borneo a dit :

Eh bien dans ce cas, c'est à la directrice de lui dire ce qu'elle entend. De manière factuelle, sans l'enfoncer. Pas en tant que directrice, mais comme simple citoyenne. C'est un devoir pour elle d'intervenir. Tout comme c'est le nôtre quand on voit un enfant se faire frapper dans la rue, ou un animal se faire maltraiter. Ne rien dire, c'est être complice.

Mais si tu vois un enfant ou un animal se faire maltraiter, tu "dis quelque chose" à la personne qui maltraite ou directement à la Police ? C'est là le dilemme ...

 

Il y a 1 heure, André Jorge a dit :

Il ne fallait pas saisir la perche justement... Je suppose que cette question n'était pas à l'ordre du jour et elle ne devait donc pas être discutée. Perso, j'aurais simplement répondu aux parents que j'irais me renseigner sur ce qui s'est passé et en parler avec l'enseignante concernée.

La directrice, mais pas les collègues. Et il me semble délicat d'aborder un cas particulier en Conseil d'Ecole, surtout en l'absence de la personne en question ! (Elle était où d'ailleurs ?)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.