• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.
Stef 1

Problème avec une collègue : que peut-on faire?

Messages recommandés

chableu

Franchement, les IEN viennent souvent ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Vous lui en avez parlé à la collègue du fait que des parents au conseil d école se plaignaient?

Vous pouvez peut être lui dire que les parents se plaignent de son attitude face aux enfants et que si il n y a aucune amélioration, ils ont décidé de d aller directement à l'inspection. Elle n etait pas au conseil d ecole, vous ppuvee donc en rajouter un peu et dire que les parents sont vraiment mécontents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
Il y a 12 heures, Goëllette a dit :

Mais si tu vois un enfant ou un animal se faire maltraiter, tu "dis quelque chose" à la personne qui maltraite ou directement à la Police ? C'est là le dilemme ...

 

Je dis quelque chose. C'est mon côté "instit". :angel_not:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

:D Mais à qui ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 55 minutes, chableu a dit :

Franchement, les IEN viennent souvent ?

 

Dans ma circonscription, oui, car il "y a le feu" tous les jours quelque part ...

 

il y a 45 minutes, clar103 a dit :

Vous lui en avez parlé à la collègue du fait que des parents au conseil d école se plaignaient?

Vous pouvez peut être lui dire que les parents se plaignent de son attitude face aux enfants et que si il n y a aucune amélioration, ils ont décidé de d aller directement à l'inspection. Elle n etait pas au conseil d ecole, vous ppuvee donc en rajouter un peu et dire que les parents sont vraiment mécontents.

Euh, c'est très limite ça ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Peut être,je ne sais pas, cela lui ferait un peu peur et la pousserait peut être à essayer de changer d attitude.

De toute façon il est vrai que des parents se plaignent du fait qu elle prive des enfants de recreation, ça elle doit le savoir.C est interdit de priver un enfant de recreation il me semble.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau
il y a 5 minutes, clar103 a dit :

Peut être,je ne sais pas, cela lui ferait un peu peur et la pousserait peut être à essayer de changer d attitude.

De toute façon il est vrai que des parents se plaignent du fait qu elle prive des enfants de recreation, ça elle doit le savoir.C est interdit de priver un enfant de recreation il me semble.

 

Non ce n'est pas interdit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

Priver de récréation 5 min oui,mais j ai déjà lu que priver totalement de récréation était interdit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 22 minutes, clar103 a dit :

Peut être,je ne sais pas, cela lui ferait un peu peur et la pousserait peut être à essayer de changer d attitude.

De toute façon il est vrai que des parents se plaignent du fait qu elle prive des enfants de recreation, ça elle doit le savoir.C est interdit de priver un enfant de recreation il me semble.

 

Et l'attitude des autres collègues, qu'est-ce qu'on en sait ? Sont-ils tous si bienveillants et professionnels eux-mêmes qu'ils puissent se permettre la délation ? Ne font-ils tous rien de "borderline" ou qui leur est reproché par les parents ?

Je me répète, il faut se baser sur du factuel, cibler très exactement ce qui est réellement répréhensible et constitue, pour ses élèves, une maltraitance, et que le directeur en discute avec elle d'abors avant, LUI, d'en référer à un CPC ou à l'IEN.

Les autres collègues ne doivent s'en mêler que s'ils sont témoins eux-mêmes de quelque chose et lui en parler eux-mêmes. En aucun cas ils ne doivent discréditer officiellement leur collègue devant les parents et encore moins mentir sur la teneur des propos que ces derniers ont tenu en Conseil d'Ecole (propos qui n'auraient d'ailleurs pas dû être tenus car le directeur aurait dû faire cesser la discussion en rappelant qu'on ne traite pas les cas individuels en CE).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
il y a une heure, chableu a dit :

Franchement, les IEN viennent souvent ?

 

Non et ce sera de pire en pire avec le PPCR... Alors comment les IEN vont-ils connaitre mieux les équipes, les écoles, les enseignants ? En se référant aux courriers des parents ?  Je dois avoir un paquet de courrier dans mon dossier, si j'en crois les "menaces" des parents donc je devrai me méfier lors de mon prochain rdv de carrière (dans 4ans...) ! Donc ce qui me fait vraiment peur avec ce nouveau système, c'est justement que l'institution elle-même va couvrir des enseignants border-ligne... sauf si on décide de ne pas avoir une fesse sur chaque chaise (mais encore faut-il avoir le courage de le faire ; car se mettre a dos un collègue, c'est vivre une année dans une ambiance pourrie et déjà que notre métier est difficile, autant alors le faire dans de bonnes conditions)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
Il y a 15 heures, André Jorge a dit :

L'IEN peut-il vraiment changer les choses ? Dans le cas que j'ai connu, l'IEN était également au courant. Il a, à plusieurs reprises, discuté avec elle de ses difficultés, mais il n'a rien pu faire de plus. A chaque fois qu'il y avait un problème (avec un parent par exemple), elle se plaignait de harcèlement de la part des collègues, de la part de l'IEN, et faisait intervenir les syndicats qui la soutenaient.

Toute personne est-elle bonne à soutenir ?... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
à l’instant, GdM a dit :

Toute personne est-elle bonne à soutenir ?... 

Ce sont souvent les cas indéfendables qui mobilisent l'énergie des délégués syndicaux ...

Le collègue lambda, à qui il arrive une tuile (pour lui), ne sait souvent pas qu'il peut être défendu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
à l’instant, Goëllette a dit :

Ce sont souvent les cas indéfendables qui mobilisent l'énergie des délégués syndicaux ...

Le collègue lambda, à qui il arrive une tuile (pour lui), ne sait souvent pas qu'il peut être défendu.

Je suis bien d'accord avec toi...  et pour du vécu !

Je suivais un autre post (que tu suis également) et j'ai expliqué tout ça, mais ce n'était que reproche de ne pas se mobiliser pour faire corps donc j'ai arrêté de suivre ce post !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coccinutella

J'ai déjà essayé de "dénoncer" et comme il s'agissait -soit disant- d'une super instit et bien les collègues avaient tout un tas d'excuses .... "elle a mal", elle est fatiguée ... etc etc .... tout un tas d'autres collègues d'autres écoles savaient qu'elle faisait du mal aux enfants .... même les enfants de l'école une fois, en blaguant j'avais dit "je vais te tirer les oreilles" et tout de suite "mais vous savez que je blague hein, que je ne le ferai jamais " et eux de répondre "Toi non, mais X elle le fait et elle donne des baffes" 

J'en ai parlé lors de mon RDV avec le médecin de prévention ...

L'IEN est venu dans sa classe et elle a fait son show, comme d'hab ....

Une fois, je lui ai dit que ce qu'elle faisait était interdit, elle m'a pourri pendant les années que j'ai passé là bas 

Elle est passée hors classe 

Désormais elle est à la retraite 

 

Autre école, plus récente .... pas de violence physique, mais plus psychologiques "vous êtes nuls, vous ne savez rien faire" .... pour moi, c'est très grave .... Mais l'instit nulle, c'était moi

J'ai tenté, je me suis fait envoyer chier, je suis partie ...

Je crois que c'est très dur de faire quelque chose malheureusement 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Il faut bien, avant de dénoncer quoi que ce soit (Et encore une fois, il faut laisser faire le directeur, qui sommes-nous, nous, pour nous sentir autorisés à le faire ?), se demander comment nous le prendrions, nous, si un collègue nous appliquait ce que nous sommes en train de faire... Attention à ne pas frôler la diffamation !

Si on n'a personnellement assisté à rien, on ne fait rien ! Il faut se méfier des "on dit" !

Si un élève vient se confier, on en réfère au directeur. Si des élèves en parlent collectivement en classe, attention, pincettes, on stoppe la conversation collective ou on la dirige de façon à éviter la surenchère, et un moment plus tard, de façon innocente et détournée, on interrogera individuellement les enfants et, si les propos sont réitérés, on en référera au directeur.

il y a 16 minutes, GdM a dit :

Je suis bien d'accord avec toi...  et pour du vécu !

Je suivais un autre post (que tu suis également) et j'ai expliqué tout ça, mais ce n'était que reproche de ne pas se mobiliser pour faire corps donc j'ai arrêté de suivre ce post !

Eh oui, je me suis sentie bien seule ...

Je trouve d'ailleurs étonnant tous ces collègues qui n'interviennent pas et me laissent me faire écharper mais mettent des flèches de réputation à mes interventions ... :blink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
il y a 6 minutes, Goëllette a dit :

Eh oui, je me suis sentie bien seule ...

Je trouve d'ailleurs étonnant tous ces collègues qui n'interviennent pas et me laissent me faire écharper mais mettent des flèches de réputation à mes interventions ... :blink:

Même remarque... et j’ai mis des like à tes interventions !

mais là, on polue un autre sujet ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stef 1

La question au conseil d'école était abordée dans le sens général : un parent, nous a précisé plusieurs jours après (en aparté) qu'elle concernait en fait cette collègue.

Bon je crois que je vais suivre vos conseils : lui dire ce que je pense de ce qu'elle dit quand je l'entend parler mal aux enfants. Elle ne se gêne pas pour nous faire des réflexions à nous aussi (non, nous ne sommes pas des instits parfaites non plus :angel_not:!) C'est plutôt des réflexions du genre : telle élève de ta classe aurait du redoubler, elle n'a pas le niveau, ...

Si elle ne change pas, on verra plus tard...

Merci à tous pour vos réflexions!

Affaire à suivre!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pepettebond
Il y a 1 heure, Stef 1 a dit :

La question au conseil d'école était abordée dans le sens général : un parent, nous a précisé plusieurs jours après (en aparté) qu'elle concernait en fait cette collègue.

Bon je crois que je vais suivre vos conseils : lui dire ce que je pense de ce qu'elle dit quand je l'entend parler mal aux enfants. Elle ne se gêne pas pour nous faire des réflexions à nous aussi (non, nous ne sommes pas des instits parfaites non plus :angel_not:!) C'est plutôt des réflexions du genre : telle élève de ta classe aurait du redoubler, elle n'a pas le niveau, ...

Si elle ne change pas, on verra plus tard...

Merci à tous pour vos réflexions!

Affaire à suivre!

Le redoublement n'est pour l'instant pas revenu à la mode ....

selon les textes c'est l'enseignant qui doit avoir une pédagogie différenciée et mettre en place pap ou ppre pour remédier aux difficultés de l'élève ....

Et ou même si parfois nous ne sommes pas d'accord nous nous devons de respecter les textes.

 

et pour avoir une parole crédible:

Formation des enseignants

Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation

NOR : MENE1315928A
arrêté du 1-7-2013 - J.O. du 18-7-2013
MEN - DGESCO A3-3
 
...

3. Connaître les élèves et les processus d'apprentissage

- Connaître les concepts fondamentaux de la psychologie de l'enfant, de l'adolescent et du jeune adulte.

- Connaître les processus et les mécanismes d'apprentissage, en prenant en compte les apports de la recherche.

- Tenir compte des dimensions cognitive, affective et relationnelle de l'enseignement et de l'action éducative.

4. Prendre en compte la diversité des élèves

- Adapter son enseignement et son action éducative à la diversité des élèves.

- Travailler avec les personnes ressources en vue de la mise en œuvre du « projet personnalisé de scolarisation » des élèves en situation de handicap.

- Déceler les signes du décrochage scolaire afin de prévenir les situations difficiles.

5. Accompagner les élèves dans leur parcours de formation

- Participer à la construction des parcours des élèves sur les plans pédagogique et éducatif.

- Contribuer à la maîtrise par les élèves du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

- Participer aux travaux de différents conseils (conseil des maîtres, conseil de cycle, conseil de classe, conseil pédagogique, etc.), en contribuant notamment à la réflexion sur la coordination des enseignements et des actions éducatives.

- Participer à la conception et à l'animation, au sein d'une équipe pluri-professionnelle, des séquences pédagogiques et éducatives permettant aux élèves de construire leur projet de formation et leur orientation.

6. Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques

- Accorder à tous les élèves l'attention et l'accompagnement appropriés.

- Éviter toute forme de dévalorisation à l'égard des élèves, des parents, des pairs et de tout membre de la communauté éducative.

- Apporter sa contribution à la mise en œuvre des éducations transversales, notamment l'éducation à la santé, l'éducation à la citoyenneté, l'éducation au développement durable et l'éducation artistique et culturelle.

- Se mobiliser et mobiliser les élèves contre les stéréotypes et les discriminations de tout ordre, promouvoir l'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes.

- Contribuer à assurer le bien-être, la sécurité et la sûreté des élèves, à prévenir et à gérer les violences scolaires, à identifier toute forme d'exclusion ou de discrimination, ainsi que tout signe pouvant traduire des situations de grande difficulté sociale ou de maltraitance.

- Contribuer à identifier tout signe de comportement à risque et contribuer à sa résolution.

- Respecter et faire respecter le règlement intérieur et les chartes d'usage.

- Respecter la confidentialité des informations individuelles concernant les élèves et leurs familles.

....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

 

il y a 27 minutes, Pepettebond a dit :

- Éviter toute forme de dévalorisation à l'égard des élèves, des parents, des pairs et de tout membre de la communauté éducative.

Y a-t-il un texte comparable pour les parents d'élèves ? :devil_2:

 

Il y a 2 heures, Stef 1 a dit :

La question au conseil d'école était abordée dans le sens général : un parent, nous a précisé plusieurs jours après (en aparté) qu'elle concernait en fait cette collègue.

Bon je crois que je vais suivre vos conseils : lui dire ce que je pense de ce qu'elle dit quand je l'entend parler mal aux enfants. Elle ne se gêne pas pour nous faire des réflexions à nous aussi (non, nous ne sommes pas des instits parfaites non plus :angel_not:!) C'est plutôt des réflexions du genre : telle élève de ta classe aurait du redoubler, elle n'a pas le niveau, ...

Si elle ne change pas, on verra plus tard...

Merci à tous pour vos réflexions!

Affaire à suivre!

Quand tu écris "nous", de qui parles-tu ? C'est cela qui est gênant. Ça sent le radio-potins et ça n'est pas, à mon sens, l'attitude à avoir pour des enseignants.

En plus, ça ne réglera pas la situation ...

Tu n'expliques pas le type de propos que tu entends d'elle à ses élèves.

 

Il y a 2 heures, GdM a dit :

Même remarque... et j’ai mis des like à tes interventions !

mais là, on polue un autre sujet ;)

:D

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pepettebond
il y a 14 minutes, Goëllette a dit :

 

Y a-t-il un texte comparable pour les parents d'élèves ? :devil_2:

 

 

 

OUI

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=81107

Écoles maternelles et élémentaires

Règlement type départemental des écoles maternelles et élémentaires publiques

NOR : MENE1416234C
circulaire n° 2014-088 du 9-7-2014
MENESR - DGESCO
 
...

2.2 Les parents

- Droits : les parents sont représentés au conseil d'école et associés au fonctionnement de l'école dans les conditions définies par l'article L. 411-1 du code de l'éducation. Des échanges et des réunions régulières doivent être organisées par le directeur d'école et l'équipe pédagogique à leur attention selon des horaires compatibles avec les contraintes matérielles des parents. Ils ont le droit d'être informés des acquis et du comportement scolaires de leur enfant. Ils ont la possibilité de se faire accompagner d'une tierce personne qui peut être un représentant de parent. Par ailleurs, dans chaque école, doit être prévu un espace à l'usage des parents d'élèves et de leurs délégués.

- Obligations : les parents sont garants du respect de l'obligation d'assiduité par leurs enfants ; ils doivent respecter et faire respecter les horaires de l'école. Le règlement intérieur de l'école détermine les modalités de contrôle de ces obligations. La participation des parents aux réunions et rencontres auxquelles les invitent le directeur d'école ou l'équipe pédagogique est un facteur essentiel  pour la réussite des enfants. Il leur revient de faire respecter par leurs enfants le principe de laïcité, notamment en ce qui concerne les prescriptions de l'article L. 141-5-1 du code de l'éducation, et de s'engager dans le dialogue que leur directeur d'école leur propose en cas de difficulté. Dans toutes leurs relations avec les autres membres de la communauté éducative, ils doivent faire preuve de réserve et de respect des personnes et des fonctions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azerty
Il y a 5 heures, chableu a dit :

Franchement, les IEN viennent souvent ?

 

Je ne sais absolument pas la tête qu'a mon  ien actuelle.  La précédante je ne l'ai vue passer à l'école qu'une fois en 2 ans et celle encore avant croisée une seule fois. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 18 minutes, Pepettebond a dit :

 

- Obligations : les parents sont garants du respect de l'obligation d'assiduité par leurs enfants ; ils doivent respecter et faire respecter les horaires de l'école. Le règlement intérieur de l'école détermine les modalités de contrôle de ces obligations. La participation des parents aux réunions et rencontres auxquelles les invitent le directeur d'école ou l'équipe pédagogique est un facteur essentiel  pour la réussite des enfants. Il leur revient de faire respecter par leurs enfants le principe de laïcité, notamment en ce qui concerne les prescriptions de l'article L. 141-5-1 du code de l'éducation, et de s'engager dans le dialogue que leur directeur d'école leur propose en cas de difficulté. Dans toutes leurs relations avec les autres membres de la communauté éducative, ils doivent faire preuve de réserve et de respect des personnes et des fonctions.

Merci !

Ce n'est quand même pas équivalent dans les termes employés et on n'explique pas en quoi consiste le respect (ne pas parler en mal de leurs enseignants à ses enfants).

Citation

- Obligations : les parents sont garants du respect de l'obligation d'assiduité par leurs enfants ;

Et ça, c'est un droit plus qu'un devoir. Les garants devraient être ... nous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natoo

J'ai récupéré pendant plusieurs années des élèves qui venaient d'une classe où les choses se passaient globalement mal, un peu dans la même veine que ce qui se dit ici. Les gosses n'allaient pas fort fort en arrivant en CP, les parents se plaignottaient ou demandaient carrément à ce que leur enfant ne soit pas dans la classe de cette enseignante. Les collègues ont "couverts" ou ont tempéré pendant longtemps. Un jour la coupe étant pleine elles lui ont  dit petit à petit ce qui dysfonctionnait......la nana n'a rien entendu. L'ien l'a inspecté l'an dernier et la directrice a expliqué la situation. De là rapport, visite de CPC plusieurs visites de l'Ien et aucun changement d'attitude de sa part. Alors elle est très certaine qu'elle sait tout et fait tout mieux que tout le monde mais surtout on vient lui dire après 15 ans d'enseignement  ( sans que qui ce soit ne lui ai rien dit ) que ça ne va pas. pas simple ......

Bref moi je crois que les Ien même s'ils voient des trucs ne se rendent pas compte de ce qui se passe réellement dans les classes.

Je dirais qu'il faut en parler à la collègue ( le coup de la récré ) mais comme l'a dit Goellette uniquement si on a entendu ou vu. mais ne pas laisser faire, nous même on accepterait pus facilement de se remettre en question sur une chose plutôt que sur 40 dans notre fonctionnement.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 22 minutes, natoo a dit :

Un jour la coupe étant pleine elles lui ont  dit petit à petit ce qui dysfonctionnait......la nana n'a rien entendu. L'ien l'a inspecté l'an dernier et la directrice a expliqué la situation.

C'est ce que je préconise :

1) Lui parler de ce qu'on constate réellement et qui nous semble maltraitant pour les élèves.

2) Si le collègue ne change rien, LE DIRECTEUR en parle à la hiérarchie. Lui, pas les collègues.

Pour ce qui concerne la priorisation du signalement, les paroles humiliantes me semblent bien plus graves que la privation de récréation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stef 1
Il y a 1 heure, natoo a dit :

Alors elle est très certaine qu'elle sait tout et fait tout mieux que tout le monde mais surtout on vient lui dire après 15 ans d'enseignement  ( sans que qui ce soit ne lui ai rien dit ) que ça ne va pas. pas simple ......

 

C'est exactement ça pour nous aussi : depuis une douzaine d'année personne n'ose lui dire vraiment ou alors elle ne comprend pas le message. Dans toutes les écoles où elles est passée avant, les collègues partent mais pour elle, tout va bien, tout le monde l'adore (parents, collègues, enfants, même l'IEN)!!

C'est décidé, je commence demain à lui dire au fur et à mesure ce qui m'irritera! On verra bien ce que ça donnera! Reste à trouver la formulation qui ne soit pas trop sèche (pas envie de pourrir complètement nos relations) mais assez clairement pour qu'elle comprenne quand même :scratch:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rose45
il y a une heure, Goëllette a dit :

C'est ce que je préconise :

1) Lui parler de ce qu'on constate réellement et qui nous semble maltraitant pour les élèves.

2) Si le collègue ne change rien, LE DIRECTEUR en parle à la hiérarchie. Lui, pas les collègues.

Pour ce qui concerne la priorisation du signalement, les paroles humiliantes me semblent bien plus graves que la privation de récréation.

Je ferais exactement pareil !

La fois où ça m'est arrivée.............. le collègue  s'est carémment acharné sur moi en présence de l'IEN....... Qui est allé le remettre à sa place............. Après il n'a plus osé faire quoi que ce soit envers moi, par contre sur les autres adultes de l'école et les enfants................. Je lui ai dit mais bon clairement, ça ne servait à rien. Il a recommencé à s'énerver sur moi en fin d'année, je l'ai bien regardé en face, je lui ai dit de se calmer direct. J'en ai parlé de nouveau à mon IEN (très bon IEN)........... et j'ai changé d'école. J'ai su qu'il avait été retiré de son poste 3 ans plus tard, suite à une plainte contre lui de la part d'un adjoint de mairie "Ah oui Mme Rose45 nous en avait parlé y'a 4 ans" (à savoir que des parents avaient fait une pétition pour le garder - on marchait sur la tête)....... puis mis à la retraire en fin d'année (âge dépassé de plusieurs années) donc bon y'a pas que moi qui a dû subir des choses en 45 ans de carrière. C'est dommage d'en arriver là, je pense à tous ses enfants et ses adultes qui l'ont subi, et lui qui devait aller bien mal.

Pour moi, il y a des IEN qui ne voient clairement rien et qui  ne comprennent pas. Il y a des IEN qui ne veulent pas voir et se cachent derrière je ne sais quoi. Et il y a des IEN qui voient, qui agissent................ et qui obtiennent un changement X années plus tard, j'ai l'impression qu'ils n'ont pas beaucoup de moyens d'action.

Bref, je suis maintenant dans une école où on se dit les choses et c'est mieux pour ma santé mentale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 1 heure, Stef 1 a dit :

C'est décidé, je commence demain à lui dire au fur et à mesure ce qui m'irritera! On verra bien ce que ça donnera! Reste à trouver la formulation qui ne soit pas trop sèche (pas envie de pourrir complètement nos relations) mais assez clairement pour qu'elle comprenne quand même :scratch:

Non, sans te fâcher, tu engages juste la conversation : "Je t'ai entendu crier ce matin après Bip. Qu'avait-il fait ?", puis, peu à peu, tu verbalises (là, c'est difficile, car tu ne nous as toujours pas dit le type de propos qu'elle tient) les remarques qui t'ont choquée.

Tu peux aussi lui proposer d'accueillir les élèves pénibles dans ta classe, au lieu de les "pourrir".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dada
Le 22/11/2017 à 22:09, Goëllette a dit :

Non, sans te fâcher, tu engages juste la conversation : "Je t'ai entendu crier ce matin après Bip. Qu'avait-il fait ?", puis, peu à peu, tu verbalises (là, c'est difficile, car tu ne nous as toujours pas dit le type de propos qu'elle tient) les remarques qui t'ont choquée.

Tu peux aussi lui proposer d'accueillir les élèves pénibles dans ta classe, au lieu de les "pourrir".

Et c'est ainsi que tu te retrouves avec 1 à 2 élèves plus que régulièrement dans ta classe.... Du vécu....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Mais si ça peut éviter à ces élèves de se faire humilier ...

Du vécu aussi, et quand j'étais directrice, j'avais 28 élèves ... :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dada
il y a 23 minutes, Goëllette a dit :

Mais si ça peut éviter à ces élèves de se faire humilier ...

Du vécu aussi, et quand j'étais directrice, j'avais 28 élèves ... :(

C'est juste repousser les problèmes car les élèves retournent dans les classes de ces collègues et là, le choc est encore pire car dans la classe qui les "accueille" temporairement, le climat est souvent nettement plus bienveillant...

 

Mais bon, comme on peut le lire tout au long de ce fil, il y a guère de solution... Un jour un IEN avec qui j'échangeais à propos d'une collègue qui dysfonctionnait m'a dit " il y a 5% des enseignants qui ne devraient pas être devant les élèves, nous le savons mais.... "

Le problème c'est qu'il y a les élèves qui subissent mais aussi les équipes, c'est juste usant pour tout le monde...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.