• Annonces

    • André Jorge

      Important : anonymat et publication d'informations permettant de vous identifier   06/04/2018

      Bonjour ! Souvent, se confier à un ancien directeur, à un collègue, à une CPC, pour régler ses problèmes, peut s'avérer être une mauvaise solution... et le forum apparaît comme un lieu où il est possible d'obtenir des informations et des conseils pour faire avancer sa réflexion, trouver des solutions, ou simplement parler de ses difficultés, sans risque que cela ne nous retombe dessus. L'anonymat sur le forum est garanti, si vous vous êtes inscrit en utilisant un pseudo, si votre adresse email n'est pas visible, et par le fait que votre IP est confidentielle. Cependant, certains membres publient sur le forum des informations qui peuvent permettre d'identifier l'école où ils travaillent et même de découvrir leur identité. Par exemple, ils donnent la région où ils travaillent, le nombre de classes de leur école, le nombre de collègues dans l'école, un projet spécifique à l'école,... Toutes ces informations, regroupées entre elles, peuvent permettre à quelqu'un d'identifier le membre qui écrit le message. Ce n'est pas vraiment un problème : personne n'a encore eu l'idée de passer son temps à chercher qui est qui sur le site... Mais imaginons que dans un sujet de discussion, vous ayez critiqué votre "IEN qui ne fait rien pour vous soutenir", ou que vous ayez critiqué l'équipe pédagogique de votre école, vos collègues. Imaginons qu'ils se reconnaissent et... qu'ils vous reconnaissent. Alors, cela ne va peut-être par bien se passer pour vous... C'est ce qui est arrivé à un membre du forum, directeur d'école, dénoncé par un autre membre du forum qui a fait des copies d'écran des discussions publiées ici et les a envoyées à l'Inspection académique... Les suites n'ont pas été bien graves d'après ce que j'ai compris car, après tout, aucun nom n'avait été publié,... mais être convoqué par l'IEN et des relations tendues avec lui, ce n'est pas agréable... Pour résumer, parler de ses problèmes sur le forum n'est pas sans risques, si l'on ne pas attention aux informations que l'on donne. On peut le faire, je pense, simplement trichant un peu sur le nombre de collègues, de classes, d'élèves, etc. pour que tout en restant réaliste et fidèle au problème abordé, vraiment rien ne puisse permettre d'identifier l'école et l'auteur du message.  Bonjour ! Je voulais publier ce sujet depuis quelques jours. Voilà qui est fait : Souvent, se confier à un ancien directeur, à un collègue, à une CPC, pour régler ses problèmes, peut s'avérer être une mauvaise solution... et le forum apparaît comme un lieu où il est possible d'obtenir des informations et des conseils pour faire avancer sa réflexion, trouver des solutions, ou simplement parler de ses difficultés, sans risque que cela ne nous retombe dessus. L'anonymat sur le forum est garanti, si vous vous êtes inscrit en utilisant un pseudo, si votre adresse email n'est pas visible, et par le fait que votre IP est confidentielle. Cependant, certains membres publient sur le forum des informations qui peuvent permettre d'identifier l'école où ils travaillent et même de découvrir leur identité. Par exemple, ils donnent la région où ils travaillent, le nombre de classes de leur école, le nombre de collègues dans l'école, un projet spécifique à l'école,... Toutes ces informations, regroupées entre elles, peuvent permettre à quelqu'un d'identifier le membre qui écrit le message. Ce n'est pas vraiment un problème : personne n'a encore eu l'idée de passer son temps à chercher qui est qui sur le site... Mais imaginons que dans un sujet de discussion, vous ayez critiqué votre "IEN qui ne fait rien pour vous soutenir", ou que vous ayez critiqué l'équipe pédagogique de votre école, vos collègues. Imaginons qu'ils se reconnaissent et... qu'ils vous reconnaissent. Alors, cela ne va peut-être par bien se passer pour vous... C'est ce qui est arrivé à un membre du forum, directeur d'école, dénoncé par un autre membre du forum qui a fait des copies d'écran des discussions publiées ici et les a envoyées à l'Inspection académique... Les suites n'ont pas été bien graves d'après ce que j'ai compris car, après tout, aucun nom n'avait été publié,... mais être convoqué par l'IEN et des relations tendues avec lui, ce n'est pas agréable... Pour résumer, parler de ses problèmes sur le forum n'est pas sans risques, si l'on ne pas attention aux informations que l'on donne. On peut le faire, je pense, simplement trichant un peu sur le nombre de collègues, de classes, d'élèves, etc. pour que tout en restant réaliste et fidèle au problème abordé, vraiment rien ne puisse permettre d'identifier l'école et l'auteur du message. 
André Jorge

Parents, cessez d’angoisser vos enfants

Messages recommandés

André Jorge

Article de France Culture : Parents, cessez d’angoisser vos enfants

Citation

Pression des notes, injonction à la réussite…, les parents s’angoissent de plus en plus et mettent leurs enfants à rude école. Il serait temps d’arrêter de projeter nos peurs d’adultes, et d’accompagner les enfants dans la confiance.

https://www.franceculture.fr/conferences/universite-de-strasbourg/parents-cessez-dangoisser-vos-enfants

Conférence de Marcel Rufo (septembre 2015) sur le thème "Parents, cessez d'angoisser vos enfants" :

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao

Je trouve difficile de ne pas avoir peur en tant que parent. l'avenir me parait sombre, plus obscur qu'il ne l'était quand j'étais moi même enfant, alors que déjà pour avoir un boulot correct il fallait bosser énormément et la sélection était rude. Aujourd'hui, le boulot étant difficile à trouver  et comme il est plus facile pour un patron de licencier, on s'inquiète forcément .

De plus, les matières enseignées sont plus nombreuses qu'auparavant, plus denses.... y a qu'à voir ce qui est exigé pour une de mes filles en 6ème  : effarant. Plus de 15h de devoirs par semaine. Des dissertes, des DM de maths, des analyses de documents scientifiques à faire à la maison et sans préparation. Nous sommes obligés de nous investir à 200% sans quoi notre fille s'effondre. Ce n'est pas elle qui est évaluée, finalement, c'est notre engagement de parents.

Alors comment ne pas être inquiets ?

On se demande ce  qui sera exigé d'elle en 5ème, en 4ème, etc. Pourra-t-elle tenir le cap ? Pas à ce rythme. Alors nous nous efforçons de lui transmettre une méthodologie, une habitude de travail, des trucs qui ne nous semblaient intellectuellement accessibles qu'à 14 ou 15 ans voire plus alors qu'elle vient d'en voir 11. Et elle dort mal, elle a une image d'elle même désastreuse. On s'engueule tout le temps.

Nous avons rencontré quelques uns de ses profs. En vain. Rien n'a changé et je dirais même que la charge de travail a encore augmenté. "Ben oui, madame, mais il faut bien boucler les programmes". Alors avec d'autres mamans, des profs et instits, on s'est organisées en réseau. L'une fait travailler les maths, l'autre le français, moi je m'occupe des sciences et histoire géo. Nous avons beaucoup lâché de lest pendant deux semaines. Nos enfants revenaient alors avec des 5/20, des "non acquis" et des commentaires très peu bienveillants, pour sacrifier au langage de l'époque.

C'est peut-être un problème d'établissement. Les élèves y sont très calmes, scolaires, suivis. En surface, formidable. Mais il ne faut trop gratter le vernis.

Alors je  répète ma question : comment ne pas être inquiets ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

Un enfant en 4ème, l'autre en 1ère et vraiment pas le même vécu... Nous trouvons que ce qui leur est demandé en terme de niveau est...bof, parfois en terme de quantité c'est un peu beaucoup mais bon rien qui nous alarme, ni eux d'ailleurs. Nous ne les aidons jamais, ils sont complètement autonomes. En revanche, gros écart entre le collège et le lycée et là heureusement que le gamin est très autonome car aucun accompagnement par les profs, cours en frontal, les élèves grattent, peu ou pas d'explications... La pédagogie ne semble pas être une préoccupation...

 

Je suis plus inquiète sur le fait d'arriver ou non à les éduquer à une société qui évolue vite et dont je sens que je ne maitrise plus tout à fait les codes.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao
Il y a 2 heures, chableu a dit :

Un enfant en 4ème, l'autre en 1ère et vraiment pas le même vécu... Nous trouvons que ce qui leur est demandé en terme de niveau est...bof, parfois en terme de quantité c'est un peu beaucoup mais bon rien qui nous alarme, ni eux d'ailleurs. Nous ne les aidons jamais, ils sont complètement autonomes. En revanche, gros écart entre le collège et le lycée et là heureusement que le gamin est très autonome car aucun accompagnement par les profs, cours en frontal, les élèves grattent, peu ou pas d'explications... La pédagogie ne semble pas être une préoccupation...

Comme quoi, d'un établissement à l'autre....

Je suis plus inquiète sur le fait d'arriver ou non à les éduquer à une société qui évolue vite et dont je sens que je ne maitrise plus tout à fait les codes. ça a peut être toujours été le problème de décalage entre parents et enfants.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

oui, surement...mais tout ce qui concerne les réseaux sociaux... c'est ... vraiment autre chose il me semble.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
abel27

Marrant comme je vois plutôt l'inverse dans les classes où je passe, devoirs non fait (une bonne moitié de la classe quand même), leçons pas apprises et ce dès le cp. Je les trouve pas bien stressés pour la plupart les choubidous. Et du coup, pas bien enclins à faire d'efforts.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

Il me semble aussi que tout un tas de parents pourraient se stresser un peu plus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao

Alors justement je ne comprends pas comment certains parents de CP peuvent m'écrire "on n'a pas fait les devoirs, car on a passé le week end à Eurodisney / à center parc / chez ma tante / mon enfant n'a pas voulu". Je ne sens aucune angoisse chez ces gens-là, mais à entendre M. Ruffo, c'est peut-être eux qui ont raison. J'en parlerai à mon IEN quand il me parlera du 100% réussite en CP lors de mon imminent entretien de carrière.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cchampagne
il y a 37 minutes, Nao a dit :

Alors justement je ne comprends pas comment certains parents de CP peuvent m'écrire "on n'a pas fait les devoirs, car on a passé le week end à Eurodisney / à center parc / chez ma tante / mon enfant n'a pas voulu". Je ne sens aucune angoisse chez ces gens-là, mais à entendre M. Ruffo, c'est peut-être eux qui ont raison. J'en parlerai à mon IEN quand il me parlera du 100% réussite en CP lors de mon imminent entretien de carrière.

:lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande

Ou j'ai pas fait la lecture mercredi parce qu'on est allés faire les courses...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
framboise sauvage

Je réponds :" tu as fait les courses toute la journée?" ou " elle est vilaine ta tatie: elle n a pas voulu te laisser faire tes devoirs!":D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao
il y a 55 minutes, framboise sauvage a dit :

Je réponds :" tu as fait les courses toute la journée?" ou " elle est vilaine ta tatie: elle n a pas voulu te laisser faire tes devoirs!":D

La même tatie qui est malheureusement décédée la semaine précédente un lundi matin, ce qui a fait que ben flûte, on n'est pas venu à l'école pendant deux jours. Je n'exagère rien, j'y ai eu droit l'année dernière. Beaucoup de personnes sont décédées dans cette famille, et même plusieurs fois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crac

Je n'ai pas écouté cette vidéo car Marcel Rufo n'a, pour moi, aucune crédibilité. Pour preuve, son intervention scandaleuse dénoncée par des associations de victimes de viols, d'agressions sexuelles et de violences durant l'enfance. Quand on ose dire dans une émission populaire "La majorité des enfants abusés vont bien" et qu'on nie l'amnésie traumatique qui conduit des victimes à "oublier" les sévices subis durant l'enfance, sévices qui rejaillissent d'une manière ou d'une autre, on ne vient pas faire la morale aux parents.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
framboise sauvage
Il y a 17 heures, Nao a dit :

La même tatie qui est malheureusement décédée la semaine précédente un lundi matin, ce qui a fait que ben flûte, on n'est pas venu à l'école pendant deux jours. Je n'exagère rien, j'y ai eu droit l'année dernière. Beaucoup de personnes sont décédées dans cette famille, et même plusieurs fois.

une année, tous les membres d'une famille ont été décimés!:heat: les pôvres!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande
Le 02/12/2017 à 18:35, Nao a dit :

La même tatie qui est malheureusement décédée la semaine précédente un lundi matin, ce qui a fait que ben flûte, on n'est pas venu à l'école pendant deux jours. Je n'exagère rien, j'y ai eu droit l'année dernière. Beaucoup de personnes sont décédées dans cette famille, et même plusieurs fois.

Il faut leur apprendre à tenir un tableau à double entrée. Il est clair qu'ils manquent de méthodologie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ronin
Le 03/12/2017 à 10:28, Crac a dit :

Je n'ai pas écouté cette vidéo car Marcel Rufo n'a, pour moi, aucune crédibilité. Pour preuve, son intervention scandaleuse dénoncée par des associations de victimes de viols, d'agressions sexuelles et de violences durant l'enfance. Quand on ose dire dans une émission populaire "La majorité des enfants abusés vont bien" et qu'on nie l'amnésie traumatique qui conduit des victimes à "oublier" les sévices subis durant l'enfance, sévices qui rejaillissent d'une manière ou d'une autre, on ne vient pas faire la morale aux parents.

 

Je me permets une petite intervention, pas sur Rufo que je ne connais pas et dont je me fiche comme une guigne. En revanche, il existe depuis eu une tendance dénoncée par de nombreux psys et experts judiciaires et qui vient des USA. Là-bas, des "thérapeutes" auto-proclamés ont commencé à affirmer pouvoir faire ressurgir des souvenirs enfouis à l'aide de pierres semi-précieuses ou de roches. Oui.

 

Et, quasiment toutes les personnes qui n'allaient pas bien se sont vus affirmer qu'elles avaient été victimes d'un viol dans l'enfance. Des centaines de gens. Et, bien sûr, des avocats ont fleuré le filon et proposé leur services pour attaquer les parents, les enseignants de l'époque ou les voisins, etc. Or, à la lumière de plusieurs procès et enquêtes, il s'est avéré que 95 % de ses "révélations" étaient du flan complet et de la suggestion par les soi-disant thérapeutes. Et ce après enquête de la justice et de la police. 

 

En France jusqu'à récemment, on pouvait ouvrir un cabinet de "thérapeute" sans diplôme. N'importe qui pouvait le faire et raconter n'importe quoi. Il y a maintenant un texte qui implique de justifier d'un volume minimum de formation, de réussite à un examen, etc.

 

Je ne sais pas si c'est ce que Rufo a voulu dire, mais des faussaires qui instrumentalisent la souffrance de gens qui cherchent une explication extérieur à leur mal-être ça existe depuis très longtemps. Et je précise que les ministère de la santé et de la justice français ont été sensibilisés à cette question par leurs homologues américains. N'oublions pas l'affaire Outreau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
prof désécol
Le 07/12/2017 à 09:53, ronin a dit :

 Là-bas, des "thérapeutes" auto-proclamés ont commencé à affirmer pouvoir faire ressurgir des souvenirs enfouis à l'aide de pierres semi-précieuses ou de roches. Oui.

des faussaires qui instrumentalisent la souffrance de gens qui cherchent une explication extérieur à leur mal-être ça existe depuis très longtemps

Ce n'est en effet pas très nouveau. Combien d'autres, depuis plus d'un siècle, ont fait ressurgir de vrais-faux souvenirs en allongeant des "névrosés" sur un simple divan et en les laissant parler de manière interminable ?

 

 

Modifié par prof désécol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande
Le 07/12/2017 à 09:53, ronin a dit :

 

 Et, bien sûr, des avocats ont fleuré le filon

On peut donc dire qu'ils ont eu du flair.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NancyDrew

Non mais si on se met à poster du Rufo ici on est mal on est mal :D

Allez zou, aux oubliettes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
prof désécol
il y a 54 minutes, NancyDrew a dit :

Non mais si on se met à poster du Rufo ici on est mal on est mal :D

Allez zou, aux oubliettes!

 

Avant de passer à autre chose, un petit rappel :

Citation

http://www.liberation.fr/societe/2013/01/24/rythmes-scolaires-marcel-rufo-sidere-par-l-opposition-des-enseignants_876350

24/01/13

Rythmes scolaires : Marcel Rufo «sidéré» par l'opposition des enseignants

Le pédopsychiatre Marcel Rufo, favorable au réaménagement des rythmes scolaires au nom du «retour à l’enfant», se dit «sidéré» par la réaction des enseignants opposés au projet de réforme du gouvernement, dans une interview à La Provence de jeudi. «Je trouve que donner aux enfants des capacités extrascolaires, à condition que les mairies en aient les moyens et la volonté, c’est essentiel. Le problème c’est que dès qu’on touche au corporatisme des enseignants et aux petits conforts des parents, le drame est en route», estime-t-il. [...]

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.