• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.
borneo

Les élèves en déshérence dans nos classes...

Messages recommandés

coccinutella

on a un RASED aussi, ils ont commencé à prendre les gamins après la toussaint ...

Dans ma classe, ils prennent un gamin, alors qu'il n'a pas vraiment de besoin, mais ils voulaient "le suivre" car ils le suivent depuis la GS ! Alors certes, il a du mal, beaucoup de mal, mais je dirais que sur les 8 que j'ai signalé, c'est "le meilleur" 

Ils ne veulent pas prendre "le pire" car sa mère est démissionaire .... youpi tralala ....et moi, je fais comment ? Je me démerde ? 

On a un instit qui s'occupe des enfants du voyage, donc eux, ils refusent de prendre ces enfants là, sauf qu'ils m'en prennent un, je ne sais pas pourquoi ... mais ils ne prennent pas une autre alors qu'elle aurait beaucoup beaucoup plus besoin ...et impossible de savoir pourquoi !!

Et quand on leur parle, on a l'impression d'être des gros débiles incompétents ! Pourtant, au final, j'ai fait une licence de psycho, donc j'ai des connaissances aussi en terme de psy et tout ça ! 

Mais non, je n'ai pas envie de prendre leur place, parce qu'au final, ils ont passé toute une période sans aucun élèves (dans cette école, car j'ai aussi connu des RASED formidable !!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 12 minutes, coccinutella a dit :

Mais non, je n'ai pas envie de prendre leur place, parce qu'au final, ils ont passé toute une période sans aucun élèves

:clown:

Les pauvres !

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coccinutella
il y a 15 minutes, Goëllette a dit :

:clown:

Les pauvres !

Ouais, ils doivent s'ennuyer ?? quoique ... ça doit être long de choisir qui prendre ou pas  :D 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azerty

J'ai changé d'école il y a 3 ans. J'y ai retrouvé les memes membres du rased que dans mon école précédante. Sauf que dans mon école précédante, ils n'intervenaient pas. On signalait les enfants lors d'une équipe éducative, on remplissait les demandes d'aide et puis basta. 

Dans mon école actuelle, pareil, on recontre la psysco et le maitreE pour signaler les eléves en difficulté, on remplit les demandes d'aide et le maitre E constitue des groupes de 2/3/4 élèves ( ms et gs) pour des séances de 30 à 45 min une fois par semaine pendant 2 à 3 périodes ( il prend ensuite des PS) . Si on ne lui en signale pas assez, bah le maitre E nous demande s'il n'y aurait pas d'autres enfants qui pourraient venir étoffer son groupe. Depuis 3 ans je me retrouve à signaler des enfants qui ont bien moins de problemes que ceux que je signalais dans mon ancienne école :closedeyes:. Mais bon voilà le rased a en charge une dizaine d'écoles et ne peut pas intervenir partout donc ils sont un jour par semaine dans une école différente ( en maternelle le matin, en élémentaire l'am) toutes proches les unes des autres ( pour ne pas perdre de temps et d'argent en allant plus loin ) et ne vont jamais dans les autres meme si les besoins sont les  mêmes ou pires. 

  • Sad 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 3 heures, azerty a dit :

Mais bon voilà le rased a en charge une dizaine d'écoles et ne peut pas intervenir partout donc ils sont un jour par semaine dans une école différente ( en maternelle le matin, en élémentaire l'am) toutes proches les unes des autres ( pour ne pas perdre de temps et d'argent en allant plus loin ) et ne vont jamais dans les autres meme si les besoins sont les  mêmes ou pires. 

J'ai connu ça aussi ...

Et le café était très bon dans leur école de rattachement, et les locaux so sweet !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
analilas

Dans ma circo, depuis que les CP sont dédoublés à 12, on enfin vu les maitresses de RASED atteindre nos campagnes (même pas si profondes que ça). Sauf que la maîtresse de RASED ne veut pas être dans la classe, sauf que la maîtresse de RASED ne veut pas être dans le couloir sauf que nous n'avons pas de classe de dispo depuis qu'on a ouvert en septembre. Donc finalement elle a accepté d'être dans le couloir (assez large pour être à l'aise en mettant 2 tables face à face) mais que de parlottes et de discutions pour arriver à ça. Puis finalement elle est en arrêt depuis 3 semaines donc sur 7 semaines, les 3 élèves de CP qu'elle prend l'auront eu 3 semaines soit 6 séances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lena

Tu as du pot, dis donc!

J'ai eu des infos de "notre" nouvelle maitre E. Elle ne ferait que des observations en classe, aucune intervention. Comme de toute façon, on ne l'a jamais vue, cela reste des on-dit.

Que de mal les zozos font aux maitres E qui bossent!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 2 minutes, Lena a dit :

J'ai eu des infos de "notre" nouvelle maitre E. Elle ne ferait que des observations en classe, aucune intervention. Comme de toute façon, on ne l'a jamais vue, cela reste des on-dit.

C'est bien dans les non-dits et le flou que s'installent les fonctionnements douteux... et les soupçons.

J'avoue que moi-même, je n'ai jamais demandé par écrit à un IEN les conditions d'intervention des RASED et me suis toujours fiée à ce que leurs membres disaient.

Or j'en ai effectivement connu plusieurs (ma carrière est longue) qui établissaient des emplois du temps ne commençant jamais à l'heure pile (y compris dans leur école de rattachement) et ne terminant pas à la sonnerie et qui m'informaient régulièrement qu'ils n'assureraient pas leur suivi (ou je constatais leur absence sur le moment) pour cause de réunion de concertation ou d'équipe de suivi. J'ai entendu parfois des bruits de couloir indiquant qu'ils ne se rendaient pas sur les écoles de ces réunions, je l'ai appris par hasard d'autres fois en discutant avec des directeurs de ces écoles  mais je n'ai jamais systématiquement signalé une absence ni vérifier la véracité de ce qui m'était dit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hippolène
Le 14/12/2017 à 13:32, Goëllette a dit :

Je ne "tape" pas sur les Maître E, je verbalise simplement ce que beaucoup de collègues, dans leurs classes banales, pensent, c'est à dire que les RASED, tels qu'ils existent (et a fortiori tels qu'on nous les annonce avec l'école inclusive), ne résolvent pas les problèmes qu'ils rencontrent au quotidien, et que tous, autour de nous, nous connaissons des membres des RASED (pas tous, mais pas mal quand même) qui, alors qu'ils prennent un ou deux élèves par-ci par-là une demi-heure par-ci une demi-heure par-là, font la pluie et le beau temps dans l'école en expliquant aux collègues des classes banales comment ils doivent se débrouiller avec de plus en plus d'élèves compliqués et en inclusion, sans prendre leur part de travail pour les soulager. En général en plus, ils ne font pas les services de récré, pas l'APC et ne viennent pas aux réunions.

Je suis heureuse de constater que toi, tu le fais (et c'est le cas de la mienne ... qui dit exactement ce que j'écris de certains de ses collègues passés ou présents...). Mais avoue que ce n'est pas le cas de tous.

Je me souviens, entre autres, d'une année où j'avais 28 CP et ai demandé au Maître E de l'époque de prendre un 3è élève dans son groupe de lecture de ma classe qu'il prenait... 30 minutes par semaine. Il a refusé car ... il était débordé !

Le RASED est un échappatoire à la classe pour certains de collègues. Il faut le dire. Le fait, qu'en plus, ces "certains" se permettent de te réexpliquer comment faire ou de critiquer ton travail, passe mal ! Un peu comme les PIUFM ...

Je ne connais personnellement aucun élève qui, ayant été suivi par le RASED dès la maternelle, ait rattrapé le niveau moyen de ses camarades arrivé au CM2. J'ai 30 ans de carrière derrière moi. Je ne remets pas en cause les compétences des personnes les ayant pris en charge, mais en tous cas, cela montre que LA solution aux difficultés des élèves n'est pas là.

Je n'ai qu'une vingtaine d'années d'ancienneté, mais moi j'ai connu des élèves suivis par le RASED dès la maternelle qui ont rattrapé le niveau en CM2 et ont suivi ensuite une scolarité tout à fait normale. Ce sont notamment ceux qui étaient pris en charge par le maître G. Mon neveu en fait partie. Il était très introverti en maternelle, communiquait très peu avec les autres, très inhibé et peu dans l'action. Le suivi a duré quelques mois en petit groupe, et même s'il est toujours resté un peu taiseux, il a eu son bac, un BTS et est parfaitement intégré dans le monde du travail. 

Bien sûr je ne pourrais pas affirmer que sans cette prise en charge RASED mon neveu aurait réussi ou non ses études. Mais je peux affirmer que ça lui a été bénéfique car il était tellement inhibé que ça en devenait une souffrance, et donc potentiellement un risque de décrochage. 

Le souci en 2017, c'est que les collègues RASED sont devenus des pompiers fantôme, qui, quand ils existent, ne sont là que pour  éteindre les départs de feu à droite et à gauche. Dans mon secteur on n'a plus de maître G depuis 10 ans, le maître E est en retraite depuis l'an dernier (son remplaçant est en formation cette année) et pas de psy. On ne voit le psy du secteur voisin que pour les orientations SEGPA et ULIS. Pour le reste on se débrouille, en pleurant auprès du coordinateur MDPH des AVS dont on a les notifications mais qui ne sont pas recrutés ou qui jettent l'éponge au bout de deux jours (faute de sous, de formation et parce que personne ne veut venir bosser dans notre trou pour 600 euros par mois). 

Et pendant ce temps on nous parle d'école inclusive qui doit accueillir tous les enfants handicapés et/ou déglingués par la vie. Je suis remplaçante et pense notamment à deux classes de mon secteur, en attente d'une AVS pour l'une et de deux pour l'autre!  Ces élèves demandent une énergie et une attention de chaque seconde, tout en ne bénéficiant pas de leur maintien en milieu ordinaire. Les collègues sont épuisées (l'une parle de démission), une ATSEM est partie, les parents des autres enfants sont à cran.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype
Il y a 2 heures, hippolène a dit :

Je n'ai qu'une vingtaine d'années d'ancienneté, mais moi j'ai connu des élèves suivis par le RASED dès la maternelle qui ont rattrapé le niveau en CM2 et ont suivi ensuite une scolarité tout à fait normale. Ce sont notamment ceux qui étaient pris en charge par le maître G.

Alors ces membres là, pour moi, c'est un mythe... c'est comme une licorne ! On en parle beaucoup, on la dit fantastique et plein de pouvoirs mais... on ne la voit jamais. Eh bien le maître G, c'est pareil, 17 ans de carrière, plusieurs écoles dont une en REP et jamais, jamais je n'en ai croisé un... (au fait, à quoi ça ressemble ? il a des paillettes et des cheveux arc-en-ciel lui aussi ?)

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hippolène
il y a une heure, RififiHype a dit :

Alors ces membres là, pour moi, c'est un mythe... c'est comme une licorne ! On en parle beaucoup, on la dit fantastique et plein de pouvoirs mais... on ne la voit jamais. Eh bien le maître G, c'est pareil, 17 ans de carrière, plusieurs écoles dont une en REP et jamais, jamais je n'en ai croisé un... (au fait, à quoi ça ressemble ? il a des paillettes et des cheveux arc-en-ciel lui aussi ?)

Je sens une pointe d'ironie dans le ton de ce message. 

Je ne suis pas maitresse E, ni G, ni rien du tout, mais je crois qu'avant de taper sur les collègues de RASED on ferait mieux de dépenser notre énergie à essayer l'empathie. En 10 ans les RASED ont été décimés et simultanément il a fallu inclure de plus en plus d'élèves handicapés et/ou  fracassés par la vie dans nos classes. On peut y ajouter l'aspect administratif avec la réunionite et la dossierite aiguës qui pourrissent  notre métier. On ne peut plus rien mettre en place pour un élève en difficulté sans en référer à 4 ou 5 co-éducateurs/supérieurs/décideurs, avec PPRE, Gevasco, ESS, EE à l'appui et j'en oublie. C'est une des raisons pour lesquelles je suis devenue remplaçante. 

L'Education Nationale est maltraitée, elle n'a pas besoin qu'on la malmène de l'intérieur aussi.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flosuperflo

Je dois avoir de la chance à vous entendre...

Ecole en REP avec une poste E présente à 75 % (soit 3 journées par semaine), un poste G présente 1 matinée par semaine, un psychologue scolaire présent au moins un jour par semaine, une infirmière scolaire présente 1 matinée tous les 15 jours et un PDMQDC présent à 100 %. Tous sont supers, compétents, engagés et font progresser les élèves.

Et moi aussi, j'ai déjà vu des élèves suivis par le poste E en cycle 2 avec des difficultés massives qui s'en sortent au cycle 3. 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype
il y a 52 minutes, hippolène a dit :

Je sens une pointe d'ironie dans le ton de ce message. 

(...)

L'Education Nationale est maltraitée, elle n'a pas besoin qu'on la malmène de l'intérieur aussi.

C'est bien ce que je dis (certes sous le ton de l'ironie, bravo pour ta perspicacité...). Dans notre département - ou du moins dans les 3 circo que j'ai fréquentées ou que je fréquente - il n'y a plus de Maître G depuis bien longtemps... ce sont devenus des légendes, tout simplement...

C'est comme les "priorités au cycle 2"... perso, je n'ai jamais... JAMAIS vu un membre du rased s'occuper d'un élève de cycle 3 (sauf psy scolaire dans les cas extrêmes)... parce que... c'est trop tard...

Et dernière anecdote affligeante : il y a longtemps, dans mes débuts de carrière, j'avais dans ma classe un élève VRAIMENT atypique (en CP). Pour vous donner une idée, il a finalement été orienté CLIS puis ULIS 2 ans plus tard (je l'ai eu 3 ans dans ma classe). Bref, la première année, je demande de l'aide au RASED car il avait des très très graves lacunes en lecture (il ne reconnaissait même pas le A de son prénom...). Après trois au quatre séances, le maître E me le ramène dans ma classe et m'annonce comme ça, au milieu des élèves et devant l'élève en question : "Je ne prendrai plus A. car il est au delà de mes compétences". Ah bon ? et moi, je fais comment avec mes 25 élèves de GS CP CE1 en REP, sans atsem ? il relève de mes compétences alors ??? A noter que le maître E ne l'a plus jamais pris, pendant les 3 ans que je l'ai eu en classe et qu'au bout de 3 ans, cet élève ne reconnaissait toujours pas la lettre A de son prénom... J'ai réussi à convaincre les parents de monter un dossier MDPH (contre l'avis du maître E qui lui ne voyait pas de handicap...). Il a d'abord obtenu une AVS que l'on n'a jamais réussi à recruter (notre école était beaucoup trop éloignée de tout !), puis une place en CLIS finalement, car j'ai fait le forcing auprès du RASED pour qu'ils me valident leur partie de dossier (ils étaient contre...). Cet élève, je l'ai suivi jusqu'au "collège" (ULIS en fait, car c'est une amie qui avait cette classe) et à 16 ans... il ne reconnaissait toujours pas le A de son prénom...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 3 heures, RififiHype a dit :

Après trois au quatre séances, le maître E me le ramène dans ma classe et m'annonce comme ça, au milieu des élèves et devant l'élève en question : "Je ne prendrai plus A. car il est au delà de mes compétences". Ah bon ? et moi, je fais comment avec mes 25 élèves de GS CP CE1 en REP, sans atsem ? il relève de mes compétences alors ??? A noter que le maître E ne l'a plus jamais pris, pendant les 3 ans que je l'ai eu en classe et qu'au bout de 3 ans, cet élève ne reconnaissait toujours pas la lettre A de son prénom... J'ai réussi à convaincre les parents de monter un dossier MDPH (contre l'avis du maître E qui lui ne voyait pas de handicap...). Il a d'abord obtenu une AVS que l'on n'a jamais réussi à recruter (notre école était beaucoup trop éloignée de tout !), puis une place en CLIS finalement, car j'ai fait le forcing auprès du RASED pour qu'ils me valident leur partie de dossier (ils étaient contre...). C

Je crois que c'est ce que j'ai mis en gras qui m'énerve le plus : que le RASED soit omniprésent pour la prise de décisions concernant des élèves, y compris pour ceux qu'ils ne suivent pas ...

A la limite, qu'ils ne les prennent pas, je me débrouille avec les mômes, mais qu'après, ils viennent me donner des leçons sur ma façon de faire ou qu'ils me mettent des bâtons dans les roues pour des orientations ou des constitutions de classe, ça, non !

Sinon, je suis heureuse qu'il puisse y avoir des réussites de prises en charge et que ce soit mieux que rien, mais ce n'est pas, à mon sens, la solution à la majorité des difficultés scolaires de nos élèves !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
électron-enchaîné

Je ne suis pas maitre E ou G. 

Le maitre E intervient dans le domaine des apprentissages lorsqu'un enfant ne réussit pas malgré la différentiation mise en place dans la classe.

Le maitre G intervient dans les problèmes de comportement (inhibition forte, agitation, enfant roi...).

Mais pour les 2 il y a une limite à leurs pratiques.

Face à un handicap (pas encore diagnostiqué) ou une dys sévère (dyslexie, dyspraxie...) ou des troubles psychologiques sévères ils ne sont pas formés et cela ne rentre pas dans leurs fonctions.  Donc effectivement un élève peut être "au delà de [leurs] compétences".

Je rencontre le cas actuellement dans une de mes classes. Un élève observé en classe par la psy et le maitre G en PS, puis cette année en MS. elles ont pu constater l'atteinte sévère sur le plan psychologique (il se place sous une table et grogne, il crie dans la classe, frappe, mord, dit des gros mots, ne supporte pas le regard des autres et devient très agressif à l'égard d'un enfant ou adulte qui le regarderait, il ne maitrise pas toutes les fonctions du langage, il enchaîne parfois des syllabes sans aucun sens). La maitre G a dit que cela était au delà de ses compétences. La psy est venue l'observer plusieurs fois. Pour elle c'est un cas "compliqué". Les parents ont accepté un suivi au CMP. Le pédopsy ainsi que les professionnels du CMP ont évalué l'élève. C'est un cas complexe qui ne relève pas non plus du cmp car le cas est trop sévère... Il va être proposé un autre suivi (hôpital du jour ?) mais en attendant ma collègue et moi devons faire avec. Cet enfant effectivement ne relève pas du maitre G : son cas nécessite un suivi avec des professionnels de la santé "psy".

On aimerait bien avoir une avs pour ne contenir, le surveiller mais il ne relève pas du handicap : il a un trouble "psy".

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype
il y a 4 minutes, électron-enchaîné a dit :

Face à un handicap (pas encore diagnostiqué) ou une dys sévère (dyslexie, dyspraxie...) ou des troubles psychologiques sévères ils ne sont pas formés et cela ne rentre pas dans leurs fonctions.  Donc effectivement un élève peut être "au delà de [leurs] compétences".

 

 

Parce que nous, nous sommes formés ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
électron-enchaîné

non plus mais ce n'est pas au RASED de prendre en charge les cas qui relèvent d'une rééducation médicale ou para-médicale. Et ce n'est pas à nous non plus. A mon sens ce qui est défaillant ce n'est pas le RASED mais la prise en charge des cas lourds qui bousillent la vie de classe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

C'est bien ce que j'écris : la solution n'est pas là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ronin

Oui, sauf que la pédo-psychiatrie perd des postes et que les collègues qui y bossent sont menacés de fermetures. J'ai un exemple très récent ( quinze jour ) sous le nez ou l'IEN, soit-disant ASH, a dit à un collègue que la solution c'était la didactique. La psy ne sert à rien et coûte trop cher, il préconise la fermeture des postes en hôpitaux de jour et tout le monde en ordinaire.

 

Oui, pour une ado phobique sévère avec un stress post-traumatique dû à un viol, il préconise le retour au collège et de faire de la didactique.

 

Vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
il y a 59 minutes, électron-enchaîné a dit :

Je rencontre le cas actuellement dans une de mes classes. Un élève observé en classe par la psy et le maitre G en PS, puis cette année en MS. elles ont pu constater l'atteinte sévère sur le plan psychologique (il se place sous une table et grogne, il crie dans la classe, frappe, mord, dit des gros mots, ne supporte pas le regard des autres et devient très agressif à l'égard d'un enfant ou adulte qui le regarderait, il ne maitrise pas toutes les fonctions du langage, il enchaîne parfois des syllabes sans aucun sens). La maitre G a dit que cela était au delà de ses compétences. La psy est venue l'observer plusieurs fois. Pour elle c'est un cas "compliqué". Les parents ont accepté un suivi au CMP. Le pédopsy ainsi que les professionnels du CMP ont évalué l'élève. C'est un cas complexe qui ne relève pas non plus du cmp car le cas est trop sévère... Il va être proposé un autre suivi (hôpital du jour ?) mais en attendant ma collègue et moi devons faire avec. Cet enfant effectivement ne relève pas du maitre G : son cas nécessite un suivi avec des professionnels de la santé "psy".

On aimerait bien avoir une avs pour ne contenir, le surveiller mais il ne relève pas du handicap : il a un trouble "psy".

 

On a maintenant pratiquement dans chaque classe un élève qui ne relève de personne. D'où le terme de déshérence... :scratch:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ronin

Si. Ils relèvent des CMPP et souvent des hôpitaux de jour. Mais comme l'Hôpital publique a ramassé sévère sous Sarko et surtout sous Hollande, des départements entiers n'ont aucun service ou des services totalement engorgés. C'est sûr qu'il était plus important de mettre un milliard dans des tablettes que dans des places dans le spécialisé et les hôpitaux....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau
Le 27/12/2017 à 17:35, RififiHype a dit :

Parce que nous, nous sommes formés ?

Mais si tu auras à le faire tout seul dans ton coin...Et attention si tu ne le fais pas tu risques de ne pas être "boosté"...

C'est toutes les joie de "l'école inclusive" couplée à la nouvelle évaluation du PPCR...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.