• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.
clerissalak

Les devoirs en maths

Messages recommandés

clerissalak

Bonjour,

j'ai une classe de CE1 cette année et c'est la première fois que les parents me parlent de la quantité de devoirs en maths.

Je m'explique, je ne donne pas de devoirs écrits (ça je leur ai expliqué dès la réunion de rentrée, surtout que ce n'est pas courant dans l'école...), ils ont par contre quelque chose à faire tous les jours : mots à apprendre / lecture / poésie / leçons bref ça dépend. En maths, ils n'ont pas quelque chose tous les jours. Ils ont des leçons quand on en a fait ou les doubles à apprendre, les compléments à 10.
Je reçois en ce moment tous les parents pour la remise des livrets et plus de la moitié m'ont parlé du fait qu'il n'y a pas de devoirs de maths tous les soirs et s’inquiétaient de savoir si on faisait des maths (oui, regarder les cahiers c'est en option dans mon école ;) ). Bref je leur ai dit que l'on faisait une séance de calcul mental et une séance de maths par jour. Que pour moi les maths c'est de la manipulation, de l'entrainement et pas du par cœur etc.

J'en ai parlé avec mes collègues et j'ai donc appris que mes collègues de CP donne en effet des devoirs de maths chaque soir, soit des bandes numériques à compléter soit des "s'entrainer à compter de 2 en 2 jusqu'à 50 " ou ce genre de choses.

Bref, vous faites quoi vous ? :)

Merci et bon weekend !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
agora

C'est surement à cause des habitudes de cp qu'ils ressentent ça. Tu peux peut être, si tu le souhaites, donner une fois par semaine ce genre de chose ( compter de 2 en 2, revoir telles maisons des nombres...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

En CE1, tu peux donner la lecture des nombres (particulièrement entre 70 et 99) et les tables d'addition puis de multiplication à apprendre puis réviser chaque soir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cchampagne

Je rejoins (encore) Goëllette.

J'ai des ce1 et je donne des tableaux de lecture de nombres à lire tous les jours. En première période, les nombres de 0 à 99 et en deuxième période les nombres de 0 à 200. Ça marche bien car je n'ai pas le temps de faire lire tous les élèves chaque jour.

Je donne aussi les leçons à apprendre et, moi, je demande du par cœur pour le vocabulaire. Les maths, c'est aussi du français.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cchampagne
Il y a 2 heures, clerissalak a dit :

Que pour moi les maths c'est de la manipulation, de l'entrainement et pas du par cœur etc

Je ne suis pas totalement d'accord. C'est du raisonnement mais il y a des tas de notions, du vocabulaire, des techniques, des définitions à apprendre par coeur.

Ma fille est dans le supérieur et je me suis battue pour qu'elle apprenne ses formules et ses démonstrations. Pas la peine, il y a la machine à calculer programmable. Dans son école d'ingé, les programmables sont interdites. Elle souffre. :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

Je donne de temps en temps des additions à faire à la maison, en précisant bien que c'est facultatif, mais pour leur bien. Je constate souvent qu'une main d'adulte a posé l'opération. Bref, je ne suis pas certaine que ce soit utile.

 

En tout cas, si tu ne le sens pas de donner des devoirs, ne te laisse pas forcer la main par les collègues. C'est toi qui es dans ton bon droit, pas eux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

Même en CP, je commence à dire aux élèves et aux parents que relire les fiches sons, les fiches nombres, c'est normal, cela n'a pas à être écrit... Après, on s'étonne que les élèves n'apprennent pas régulièrement et attendent qu'on annonce une évaluation.

En revanche, je donne des devoirs à faire en avance afin que ceux qui ont besoin de revenir dessus puissent le faire : exemple l'apprentissage de l'orthographe des mots, jamais d'un jour sur l'autre. Pour les parents qui rentrent tard c'est bien mieux et cela permet une confiance réciproque entre parents et enseignants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clerissalak
il y a 36 minutes, borneo a dit :

En tout cas, si tu ne le sens pas de donner des devoirs, ne te laisse pas forcer la main par les collègues. C'est toi qui es dans ton bon droit, pas eux.

Oula non, ça ça ne risque pas, je voulais juste voir un peu ce qui se fait ailleurs  :)

Je ne ferai pas faire des choses dont je ne vois pas l'intérêt ;)
D'ailleurs mes collègues ne m'ont pas dit que je devais faire comme elle et ma collègue de CE1 ne donne pas plus que moi.


Je n'ai jamais appris une seule démonstration, apprendre une démonstration pour moi ça ne sert à rien, une démo ça se comprend, ça ne s'apprend pas (j'ai une licence maths physique hein ;) ).

Je n'ai pas dit que rien ne s'apprenait, bien sûr que je donne des leçons (je l'ai dit d'ailleurs ) mais pour moi rien à apprendre tous les soirs non...
Les tableaux de nombres à lire, je le fais pour les 3élèves en difficultés dont les parents m'ont demandé comment les aider. Les autres clairement à part leur faire perdre du temps le soir (et la plupart rentre chez eux à 20h..) ça ne servirait à rien d'après moi. Ils savent largement lire les nombres...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clerissalak
il y a 21 minutes, chableu a dit :

En revanche, je donne des devoirs à faire en avance afin que ceux qui ont besoin de revenir dessus puissent le faire : exemple l'apprentissage de l'orthographe des mots, jamais d'un jour sur l'autre. Pour les parents qui rentrent tard c'est bien mieux et cela permet une confiance réciproque entre parents et enseignants.

Je fais pareil oui ;) Mais bon pour beaucoup c'est tous les soirs que les parents rentrent tard :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gribouillette
Il y a 3 heures, clerissalak a dit :

Je m'explique, je ne donne pas de devoirs écrits (ça je leur ai expliqué dès la réunion de rentrée, surtout que ce n'est pas courant dans l'école...), ils ont par contre quelque chose à faire tous les jours : mots à apprendre / lecture / poésie / leçons bref ça dépend. En maths, ils n'ont pas quelque chose tous les jours. Ils ont des leçons quand on en a fait ou les doubles à apprendre, les compléments à 10.

Tout pareil que toi Cleri. ;)

Ma collègue de CP donne des petites choses en maths mais moi je ne le fais pas. Je trouve qu'ils ont déjà assez de devoirs avec les leçons, les poésies, les lecture, les mots de dictée. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gribouillette
il y a 48 minutes, cchampagne a dit :

Je ne suis pas totalement d'accord. C'est du raisonnement mais il y a des tas de notions, du vocabulaire, des techniques, des définitions à apprendre par coeur.

Ma fille est dans le supérieur et je me suis battue pour qu'elle apprenne ses formules et ses démonstrations. Pas la peine, il y a la machine à calculer programmable. Dans son école d'ingé, les programmables sont interdites. Elle souffre. :lol:

En élémentaire je ne vois pas trop ce qui est de l'ordre du par coeur, à part les doubles/moitiés, compléments à 10, les tables de multiplication. 

Le vocabulaire, oui OK en géométrie, les techniques opératoires, OK, mais ça s'apprend en faisant, pas en récitant sa leçon, non?

En numération/calcul je donne très très peu de leçons, je trouve comme Cleri qu'il faut surtout s’entraîner en classe et comprendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clerissalak

C'est la mode de donner en cp et plus en CE1 :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gribouillette

Oui mais nous en CE1, avec la découverte de l'étude de la langue, ça nous rajoute quand même pas mal de leçons, non?

Je donne déjà presque tous les jours 2 "devoirs" à mes élèves. Je ne me vois pas en rajouter une 3ème ligne!

lundi : lecture pour le lendemain (+ souvent une leçon à revoir)

mardi : lecture pour le lendemain + poésie pour la semaine suivante

mercredi : lecture pour le vendredi + mots de dictées pour le mercredi suivant

vendredi : lecture pour le lundi + une leçon de maths/EDL à revoir

(Je suis à 80%, ne bosse pas le jeudi)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clerissalak
il y a 1 minute, Gribouillette a dit :

Oui mais nous en CE1, avec la découverte de l'étude de la langue, ça nous rajoute quand même pas mal de leçons, non?

Oui c'est vrai.

Puis ça doit dépendre des collègues. Moi je donne des leçon a relire/apprendre en "questionner le monde" aussi et mes collègues ne le font pas ça par contre.
Il y a une partie de fonctionnement perso aussi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vieuxmatheux
Il y a 4 heures, Goëllette a dit :

En CE1, tu peux donner la lecture des nombres (particulièrement entre 70 et 99) et les tables d'addition puis de multiplication à apprendre puis réviser chaque soir.

Je trouve que le critère travail écrit/ travail oral  n'est pas bon pour distinguer ce qu'il est pertinent de demander à la maison et ce qu'il vaut mieux éviter. Les deux exemples que tu donnes sont des choses difficiles, je pense en particulier aux tables de multiplication, il me semble important que le temps d'apprentissage se fasse en classe (et j'entends par là le temps ou chaque élève essaie de "mettre dans sa tête" les informations à retenir, pas celui où on l'interroge) car si il est renvoyé à la maison le risque est grand de renforcer les inégalités.

En tant que parent j'ai vécu deux expérience radicalement différentes. 

Mon ainée a eu un jour dans son cahier "apprendre la table de 6". Il se trouve que les deux parents enseignaient les maths, ça c'est passé sans trop de problème, mais n'oublions pas qu'il existe des familles défavorisées dans lesquelles un seul des deux parents enseigne les maths.

Ses sœurs jumelles l'année suivante ont eu dans leur cahier "refaire pendant 10 minutes le travail fait en classe sur les tables de multiplication avec les étiquettes de l'enveloppe". Bien entendu ça change tout, en particulier parce que l'aide des parents n'est pas nécessaire.

Le travail qui leur était proposé est très proche de ce que je décris ici  et peut à mon avis être adapté facilement au cycle 2 :

http://primaths.fr/outils cycle 3/nombres et calcul/tables3.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Et pourtant, faire réviser les tables est bien moins compliqué pour des parents non spécialistes que superviser la redite des manipulations faites en classe (et à mon avis complètement inutile ... sauf si l'enseignant demande aux parents de faire le travail à sa place !).

Faire réviser les tables (ou les mots de la dictée), ça crée du lien et ce n'est pas faire le travail de l'enseignant pour les parents. C'est prendre leur part dans l'apprentissage de leurs enfants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vieuxmatheux

Sur ce point, nous ne parviendrons pas à nous mettre d'accord.

Quand j'étais prof de collège, j'ai souvent enquêté auprès des enfants qui ne connaissaient pas bien leurs tables de multiplication sur la façon dont ils travaillaient chez eux… les résultats étaient stupéfiants et ont beaucoup contribué à me convaincre que cet apprentissage doit se faire en classe.

Dans le meilleur des cas, les parents se contentent d'interroger leurs enfants, de leur reprocher leurs erreurs éventuelles mais aucun temps n'est laissé aux élèves pour apprendre…

C'était malheureusement aussi le cas dans beaucoup de classes des enseignants débutants que j'allais visiter : une confusion totale entre des moments d'apprentissage (inexistants) et des moments d'évaluation fréquents. Interroger sur les tables est efficace pour les entretenir une fois qu'on les sait, mais ce n'est pas ça qui aide à les mettre en mémoire.

Sans parler de ceux pour qui les parents ne sont pas disponibles quelle qu'en soit la raison et dont les procédures d'apprentissages laissent rêveur :

je ferme les yeux et je récite la table (avec des erreurs) sans consulter une version juste ni avant ni après (très fréquent)

je recopie la table dans l'ordre montré ci-dessous (désolé, c'est long mais c'est édifiant) :

6x

6x

6x

6x

 

puis

6x3

6x4

6x5

6x6

 

puis

6x3=

6x4=

6x5=

6x6=

 

et enfin

6x3=18

6x4=24

6x5=30

6x6=36

Je pourrais en citer beaucoup d'autres mais pour moi il n'y a aucun doute : renvoyer ce travail à la maison crée de l'inégalité (et des tensions dans beaucoup de famille) sauf si la façon d'apprendre a été utilisée en classe et n'a qu'à être poursuivie, ce qui ne demande pas l'intervention des parents.

Si tu as lu la proposition au bout de ce lien :

http://primaths.fr/outils cycle 3/nombres et calcul/tables3.html

tu ne peux pas sérieusement prétendre qu'il s'agit de demander aux parents de faire le travail de l'enseignant.

Il n'est pas question d'une manipulation qui aiderait à découvrir ce qu'est la multiplication ou quoi que ce soit d'autre, mais de bêtes tickets recto-verso avec l'opération et son résultat. Cela fournit aux enfants un façon d'apprendre : on relit d'abord les deux côtés, puis on pose les tickets sur la table, on laisse passez un certain temps, et on essaie de retrouver ce qui est écrit de l'autre côté.

C'est le temps qu'on laisse passer entre le moment où on prend l'information avec le projet de la garder en tête et celui où on la restitue qui est essentiel, et qu'on ne retrouve jamais quand on interroge les élèves sur ce qu'ils font à la maison pour apprendre et rarement en classe.

Un autre petit lien racontant comment un collègue de cycle 3 (mais je pense qu'on peut adapter) s'appuyait sur le jeu du "compte est bon" pour laisser réellement à ses élèves des temps consacrés uniquement à la mémorisation :

http://primaths.fr/outils cycle 3/nombres et calcul/tables1.html

et une autre proposition donnant du temps en classe pour la mémorisation :

http://primaths.fr/outils cycle 3/nombres et calcul/tables2.html

Je suis désolé d'être aussi péremptoire car je suis certain vu ton expérience que tu laisses à tes élèves des moments de mémorisation en classe, mais ne pas insister dessus risque fort de pousser les collègues débutants à l'erreur en leur laissant croire que l'apprentissage des tables à la maison ne pose pas de problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 26 minutes, vieuxmatheux a dit :

Quand j'étais prof de collège, j'ai souvent enquêté auprès des enfants qui ne connaissaient pas bien leurs tables de multiplication sur la façon dont ils travaillaient chez eux… les résultats étaient stupéfiants et ont beaucoup contribué à me convaincre que cet apprentissage doit se faire en classe.

Mais l'apprentissage se fait en classe MAIS la révision, impérative pour les raisons citées plus haut, se fait à la maison. Nuance.

Et ceux qui les connaissaient, t'es-tu demandé ce qui faisait la différence ? L'investissement des familles, sans nul doute. Et sans leçons à répéter, on encourage les familles à continuer à se déresponsabiliser de l'éducation de leurs enfants !

Par contre, obliger des parents à refaire les leçons de la classe (avec des jeux d'étiquettes, etc, ...), c'est accentuer les inégalités familiales car toutes n'ont pas les moyens intellectuels d'y consacrer du temps. Je préfère laisser l'initiative aux parents de le faire et de ne pas provoquer ce type d'activités.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 29 minutes, vieuxmatheux a dit :

Je suis désolé d'être aussi péremptoire car je suis certain vu ton expérience que tu laisses à tes élèves des moments de mémorisation en classe, mais ne pas insister dessus risque fort de pousser les collègues débutants à l'erreur en leur laissant croire que l'apprentissage des tables à la maison ne pose pas de problème.

Bien entendu que j'ai toujours laissé de la place pour les manipulations et les jeux mathématiques (j'adore le compte est bon), et, comme expliqué plusieurs fois plus haut, il s'agit de faire réviser les tables et non les apprendre.

Je répondais exactement à la demande de la collègue ayant initié le sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vieuxmatheux
il y a une heure, Goëllette a dit :

Bien entendu que j'ai toujours laissé de la place pour les manipulations et les jeux mathématiques (j'adore le compte est bon), et, comme expliqué plusieurs fois plus haut, il s'agit de faire réviser les tables et non les apprendre.

Nous ne parlons pas de la même chose. En ce qui concerne l'apprentissage des tables, le compte est bon malgré tout son intérêt n'est qu'un prétexte. Ce qui permettait la mémorisation dans ce que faisait le collègue et que je raconte sur mon site, c'est le fait que les enfants avaient un temps pendant lequel ils devaient essayer de retenir quelques résultats en sachant que ces résultats leur seraient utiles pour le compte est bon… ça aurait marché aussi bien si les résultats avaient été utilisés pour un autre jeu.

Par ailleurs je suis d'accord avec toi qu'il n'y a pas de problème s'il s'agit de faire réviser mais il faut s'entendre sur ce que ça signifie. Pour moi il y a révision si le travail consiste à entretenir ce qui est déjà su. Dans beaucoup des classes où je suis allé, le terme était employé de façon abusive : comme le sujet avait déjà été abordé en classe, l'enseignant parlait de révision alors que pour beaucoup d'élèves l'apprentissage était très loin d'être terminé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

En tout cas,merci vieuxmatheux,c'est très intéressant!:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 1 heure, vieuxmatheux a dit :

Par ailleurs je suis d'accord avec toi qu'il n'y a pas de problème s'il s'agit de faire réviser mais il faut s'entendre sur ce que ça signifie. Pour moi il y a révision si le travail consiste à entretenir ce qui est déjà su. Dans beaucoup des classes où je suis allé, le terme était employé de façon abusive : comme le sujet avait déjà été abordé en classe, l'enseignant parlait de révision alors que pour beaucoup d'élèves l'apprentissage était très loin d'être terminé. 

C'est possible, mais ce n'est pas ma vue des choses, et je pense que, de toutes façons, il faut encourager les parents à prendre un rôle dans l'apprentissage des maths, et la révision des tables ou de la lecture des nombres me semble celui qui est le plus facile à mettre en oeuvre pour eux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clerissalak
Il y a 2 heures, clar103 a dit :

En tout cas,merci vieuxmatheux,c'est très intéressant!:)

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu
Il y a 4 heures, vieuxmatheux a dit :

Pour moi il y a révision si le travail consiste à entretenir ce qui est déjà su

Très intéressant tes remarques. En revanche, pour ce qui me concerne, Réviser veut dire RE VOIR cela n'oblige pas à savoir déjà mais à avoir déjà vu...

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doubleR

Effectivement je donne très peu de devoirs en maths pour ne pas dire jamais. Tout se fait en classe et en maths plus qu'ailleurs relire une leçon ne sert pas à grand chose en CE1, c’est l'entrainement et la pratique qui compte. Par contre ils ont parfois des tables d'addition, bientot de multiplication et quand il y a une éval je préviens, donc ils peuvent revoir les leçons.

Aucun parent n'est venu se plaindre, au contraire les parents qui viennent me voir me disent combine ils sont contents qu'il n'y ait quasi pas de devoirs;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vieuxmatheux

Je suis d'accord, et le dictionnaire donne bien pour réviser le sens que tu indiques, Chableu, mais si on adopte ce sens, alors la "révision" risque fort d'être un renvoi pur et simple à la maison d'un apprentissage que l'on sait difficile.

On peut alors tout justifier, il suffit d'aborder une question en classe et on peut la renvoyer en toute bonne conscience à la maison même si beaucoup d'élèves sont encore loin d'avoir compris ou retenu ce qu'il y avait à comprendre ou à retenir.

Or, même si je partage le souhait de Goëllette d'impliquer les parents je sais aussi que certains parents n'ont pas la possibilité d'aider leurs enfants, soit par manque de temps, soit pour des raisons culturelles (de langue par exemple)  ou pour beaucoup d'autres raisons.

Je n'ai jamais enseigné dans des secteurs particulièrement difficiles et j'ai pourtant toujours eu un certain nombre de parents ne pouvant pas aider leur enfant pour de bonnes raisons. Que fait-on pour eux ?

Dernier élément de ma part sur cette question : en tant que formateur, j'ai souvent proposé à des PE2 (depuis le master, on n'avait plus guère le temps de travailler des questions sérieuses) le jeu de rôle suivant :

Un parent d'élève vous a envoyé le petit mot suivant :

Madame, (ou Monsieur)

Ma fille a bien du mal avec les tables de multiplication et je ne sais pas comment l'aider vu que j'avais moi même du mal à son âge. Je ne peux malheureusement pas venir à l'école pour en parler avec vous car je travaille tous les soirs à l'heure de la sortie. Pourriez-vous me donner quelques conseils par écrit. Je suis désolé(e) d'abuser de votre temps et je vous prie de m'en excuser, et je vous remercie par avance pour ce que vous pourrez faire.

Veuillez agréer …

Les stagiaires avaient ensuite 10 minutes pour rédiger une réponse succinte.

Et bien le premier jet ressemblait le plus souvent à "faites la réciter"  sans la moindre distinction entre réciter et apprendre. Si des enseignants en formation (c'est à dire très débutants mais néanmoins sensibles aux questions d'éducation) ont du mal à faire cette distinction, comment croire que les parents la feront ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu
il y a une heure, vieuxmatheux a dit :

il suffit d'aborder une question en classe et on peut la renvoyer en toute bonne conscience à la maison

Je crois comprendre et suis d'accord. Cependant, il me semble que l'on ne comprend bien que ce que l'on connait déjà... donc, je crois que parfois faire reprendre à la maison une donnée que l'on est entrain de voir en classe peut permettre à certains de comprendre ce qu'ils ont entendu en classe mais pas encore compris en classe.

Et puis, à nous de voir ce que l'on fait en classe de ce que l'on demande à la maison.

Pour ton cas pratique, c'est une question que je tente de résoudre en lecture pour les parents d'élèves de CP. Depuis 3 ans je donne aux parents un écrit sur ce qu'ils peuvent faire avec leur enfant... c'est très difficile de mettre par écrit, en mots simples et clairs mais cela vaut le coût pour certains parents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

On aura du mal à me faire croire qu'on n'est pas capable, même nul en maths soi-même, de pouvoir écouter son enfant réciter et de pouvoir lui dire, réponses devant le nez que, non 2+2 ne font pas 3 ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
clar103

La question que tu poses vieuxmatheux,elle revient de temps en temps dans la bouche des parents.Ils disent que leurs enfants recitent les tables dans l'ordre mais ne savent pas donner les résultats dans le désordre.Et ils demandent comment faire pour les aider à leur faire apprendre les tables de multiplication. ..Et la réponse à donner à ces parents n est pas évidente!:blink:

Tout ce que je donne comme devoirs à la maison,cela a été vu,et appris en classe.Je suis en cp et pour le moment c est vrai que je n ai pas donné de devoirs en maths.

L année  dernière j avais des cp ce1 et les enfants avaient effectivement à revoir les tables,pas les apprendre,l apprentissage c est en classe. Mais certains élèves n y arrivent pas tout de suite et là c est plus difficile,les parents rament à la maison.:heat:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rose45

Très intéressant cette discussion.

Je dois avouer que je suis en cm1 et je donne les tables à réviser...... Parce que je ne fais pas leur apprentissage, pour moi ce doit être fait avant....

Mais chaque année j'en ai toujours 6 qui les savent pas du tout. Mais ça m'énerve de faire attendre ceux qui passent déjà leur temps à attendre dans toutes les matières....

Bref du coup je vais bien relire tout ce qu'a écrit vieuxmatheux et les prendre en APC t

. Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.