• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.
flops

Futur proche / futur composé

Messages recommandés

flops

Hello, 

Je viens d avoir une discussion plutôt houleuse avec ma soeur qui donne des cours de type fle dans le pays où elle vit sur le futur composé.

Pour moi ce temps de  "conjugaison" n existe pas et correspond à une expression orale.  Je n ai pas fait attention, mais l enseigne t on, nous ? Elle me certifie qu elle l a appris dans sa scolarité mais quand je lui demande quel manuel elle utilise, elle me repond qu elle n a pas besoin de manuel pour enseigner sa langue maternelle ... 

Du coup je reste un peu sur ma faim et je ne suis pas chez moi donc je n ai pas accès à mes manuels (même si le français est ma langue maternelle) ..

C est un temps de conjugaison ou pas ? 

Merci!  

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lutinkris

Lorsque je fais la leçon sur le futur avec mes élèves je mets toujours une petite phrase sur le futur proche que l'on retrouve souvent  à l'oral mais aussi dans leurs écrits.

Alors non ce n'est pas un temps de conjugaison (il n'est pas dans le bescherelle et pas dans les manuels) mais il correspond à un temps  utilisé dans d'autres langues d'où l'intérêt dans les cours de FLE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
oxen

Je me souviens très bien avoir appris ce futur proche "futur 2" quand j'étais en CE1/CE2 donc dans les années 90. Et c'est en effet dans le manuel la balle aux mots de cette époque. J'ai aussi une "balle aux mots" éditions 2008 et c'est également dedans. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flops

On n est bien d accord que ce n est pas un temps de conjugaison mais une expression issue de l oral et qui est facile à mettre en oeuvre à l'oral comme à l écrit pour parler d une action ? 

Le verbe conjugué c est aller au present et non le verbe à l infinitif placé derrière ? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FRELOTIN21

Dans la phrase : Les poules rousses vont picorer des grains de maïs.

Le verbe c'est "vont picorer" (c'est ce que je fais encadrer), il est conjugué au futur proche ;  son infinitif c'est "picorer". C'est un "temps" composé, du verbe "aller" au présent de l'indicatif suivi de l'infinitif du verbe.

(c'est mon avis, et ce que j'enseigne quand ce "temps" arrive en exemple de phrase proposée par les élèves, à l'écrit ou l'oral)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Picasso59

Pour moi, c'est une façon d'exprimer le futur,( pas forcément proche d'ailleurs : je vais partir en Australie, l'été prochain....) pas une conjugaison.

C'est le verbe aller au présent + infinitif. L'infinitif est complément du verbe.

 

Sinon : Alerte aux anglicistes/ismes : will+ infinitif sans to pour le futur ? non ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flops
Il y a 2 heures, FRELOTIN21 a dit :

Dans la phrase : Les poules rousses vont picorer des grains de maïs.

Le verbe c'est "vont picorer" (c'est ce que je fais encadrer), il est conjugué au futur proche ;  son infinitif c'est "picorer". C'est un "temps" composé, du verbe "aller" au présent de l'indicatif suivi de l'infinitif du verbe.

(c'est mon avis, et ce que j'enseigne quand ce "temps" arrive en exemple de phrase proposée par les élèves, à l'écrit ou l'oral)

Et si on dit : 

Les poules peuvent picorer des grains de blé.

On retrouve la même forme verbe au présent puis verbe à l' infinitif : du coup tu fais encadrer quoi ? 

Et sur une phrase au futur proche, peut on transposer dans un autre temps ? Si oui, quel verbe est conjugué "aller" ou "verbe à l infinitif" ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FRELOTIN21

Oui on peut transposer à un autre temps :

Elle va gagner la partie. (futur proche)

Elle gagnera la partie. (futur simple)

Elle gagnait la partie. (imparfait)

Elle a gagné la partie. (passé composé)      etc...

--> On voit bien que l'infinitif, c'est "gagner".

----------------------------------------------------------------------------

Pour : Les poules peuvent picorer des grains de blé.

Si l'on transpose à un autre temps, on aura : Les poules pourront picorer des grains de blé.

Donc, là le verbe, c'est "peuvent" et "picorer" est complément de verbe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flops

Et si tes élèves répondent: 

Elle ira gagner la partie.

Elle allait gagner la partie.

Elle est allée gagner la partie ...

Tu leur dis quoi ? 

Parce que, pour moi, ils repondent à la consigne de transposition. Et aller pour moi n est pas un auxiliaire de conjugaison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Picasso59

@FRELOTIN21

Quelles sont tes références pour dire que cette façon d'exprimer un futur (aller+inf) est une conjugaison ?

Perso, dans le Bescherelle : y'a pas. ce n'est pas une conjugaison. 

Je ne trouve pas d'autre référence convaincante... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FRELOTIN21

Admettons que je sois dans l'erreur, peux-tu me donner les fonctions (anciens programmes, verbe-sujet-COD-COI-CCL-CCT etc..) ?

pour la phrase : Elle va gagner la partie.

Merci :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Picasso59

Le plus convaincant pour moi, c'est :

"Gagner la partie" prop sub infinitive /complétive d'aller, donc Cod de aller.

À l'intérieur, "la partie" est cod de gagner.

Mais, je cherche, je n'ai pas ma vérité absolue. Juste que pour moi, le futur proche n'est pas une conjugaison, mais une tournure de phrase... Donc j'essaie de comprendre d'où ça sort...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flops

+1 

Je n arrive pas à comprendre la notion de conjugaison dans le futur proche.

Pour moi, "aller + verbe à l infinitif" est une manière d exprimer une action future avec un verbe conjugué au présent mais ne peut pas être enseigner en conjugaison mais plutôt en littérature/lecture/ compréhension. 

Par contre, la règle qui veut que le second verbe après un premier verbe conjugué  (autres que les auxiliaires) soit à l infinitif est valable dans le cas du "futur proche" donc après aller (comme pouvoir, savoir et bien d'autres) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouisBarthas
Le 27/12/2017 à 17:26, flops a dit :

... le futur composé.

Pour moi ce temps de  "conjugaison" n existe pas et correspond à une expression orale.  C est un temps de conjugaison ou pas ? 

Ce "futur composé" est une forme de futur très proche, proche ou même lointain lorsqu'on dit je vais partir l'année prochaine. Ce n'est pas seulement une forme orale mais tout autant écrite. Il appartient à la conjugaison mais s'étudie à part comme la conjugaison passive ou celle des temps surcomposés.

L'important à l'école primaire est de comprendre comment il se forme, avec un auxiliaire et un infinitif. Certains verbes jouent ce rôle comme aller (il va partir), devoir (je devrais prendre le train), faire (je le ferai sortir), venir (il vient de perdre), etc.

Construits avec un infinitif, ils servent à exprimer diverses nuances de temps, de mode ou d'aspect, que ce soit dans le futur ou le passé  : je vais partir (futur proche) - il vient de partir (passé proche) - je devrais partir (conditionnel) - une femme vint à passer (fait fortuit).

On peut aussi appeler ces verbes "semi-auxiliaires" lorsqu'ils sont employés en ce sens. Cet emploi de verbes comme auxiliaires pour exprimer des nuances marque la très grande subtilité de la langue française et doit être étudié au cours moyen 2e année.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Picasso59

Je suis d'accord avec l'aspect nuances/modalités/subtilités.

Pour autant, peut-on considérer dans une analyse grammaticale que le verbe conjugué de il vient de partir, c'est "vient de partir" ?

Franchement, ça me gène. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LouisBarthas
Il y a 6 heures, Picasso59 a dit :

Je suis d'accord avec l'aspect nuances/modalités/subtilités.

Pour autant, peut-on considérer dans une analyse grammaticale que le verbe conjugué de il vient de partir, c'est "vient de partir" ?

Franchement, ça me gène. 

 

Je n'ai pas écrit que que le verbe serait "vient de partir". Ici, le verbe est partir conjugué dans un passé proche avec le semi-auxiliaire venir. De même, quand on dit "je vais voir" au futur proche, le verbe est voir et non aller employé ici comme semi-auxiliaire (ou auxiliaire si l'on veut).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
flops

@LouisBarthas Merci de tes précisions.

Je dois avouer que je n'avais jamais entendu parler des "semi-auxilaires" :ninja: et aussi, il me serait pas venu à l'esprit de donner un verbe à l'infinitif comme verbe conjugué d'une phrase aux temps "proches". Je serai d'autant plus vigilante dans les exercices d'EDL que je donnerai à mes élèves avec des phrases de ce type. Par contre, en lecture/compréhension, je trouve, en accord avec Picasso59, c'est très intéressant pour l'aspect nuances/subtilités/modalités.

Merci pour cette discussion instructive ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Le 28/12/2017 à 14:41, Picasso59 a dit :

Sinon : Alerte aux anglicistes/ismes : will+ infinitif sans to pour le futur ? non ? 

Pour le "futur proche", ce serait plutôt une construction du type "going to + infinitif"  :   I'm going to post this message as soon as I'm finished writing it.

Le 28/12/2017 à 12:14, FRELOTIN21 a dit :

la phrase : Les poules rousses vont picorer des grains de maïs.

... est malheureusement un peu plus compliquée que ça. Comme souvent dans le langage parlé, c'est le contexte qui détermine le sens de la phrase, et donc son analyse grammaticale comme sa traduction.

S'il s'agit d'une proposition générale, on traduira plutôt : Red hens will peck corn kernels,  voire simplement Red hens peck corn kernels.  (exemple du paysan, expert en poules, qui discute de la différence de préférences alimentaires entre les poules rousses et les poules blanches...).

-

Le 28/12/2017 à 12:14, FRELOTIN21 a dit :

Le verbe c'est "vont picorer" (c'est ce que je fais encadrer), il est conjugué au futur proche ;  son infinitif c'est "picorer". C'est un "temps" composé, du verbe "aller" au présent de l'indicatif suivi de l'infinitif du verbe.

Là, j'ai beaucoup de mal. Comme tu le dis toi-même, c'est une composition de deux verbes, aller et picorer, non un verbe unique !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.