• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.

Messages recommandés

fannye

Bonjour,

 

Comment gérer un élève qui se sauve de la classe (cm) ?

Ma question peut vous paraitre étrange mais c'est ce à quoi j'ai eu à faire ces jours ci... Remplacement long débuté depuis peu.

J'ai un élève qui a pris la mauvaise habitude de se sauver (ce n'est pas nouveau) c'est dangereux pour lui même (escaliers) 

Quelles sanctions? Ce n'est pas tolérable, je ne peux pas aller le rechercher, je dois appeler le directeur (déchargé) qui intervient à ce moment là et le garde.

Des réunions sont faites régulièrement avec l'équipe éducative, mais quelles sanctions mettre en place ? 

J'ai proposé de ne plus le reprendre de la journée s'il se sauve une fois, et si c'est l'après-midi, je ne le reprends pas le lendemain. Ca l'a touché car il se montre intéressé tout de même par le travail en classe (refuse parfois de travailler, mais loin d'être mauvais) Ca peut être un levier. 

C'est très compliqué au niveau du comportement. 

Mais en fin de semaine c'était beaucoup mieux ! enfin, par rapport aux débuts chaotiques...  (je ne suis là que depuis lundi)

 

Vos expériences en terme d'élèves difficiles?

 

Merci d'avance

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Timis

Et les équipes éducatives en disent quoi ? Parce que le but des EE c'est de trouver des solutions. 

 

Déjà vu par exemple comme mesure : dès que l'élève manifeste vouloir partir, un parent intervient.

 

Et sinon, confronté à ça, je crois que ma réponse ça serait appel de la gendarmerie à chaque fois pour dire qu'un enfant est en liberté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
André Jorge

Quand il se sauve, il va jusqu'où ? Il sort de l'école ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gribouillette

Oh non ça ne m'étonne pas... ;) 

Il y a 7 ans quand j'ai eu ma 1ère classe affreuse, je l'ai vécu avec une CE1 qui se sauvait de la classe (qui donnait directement dehors) puis escaladait le portail pour sortir de l'école et rentrer chez elle. Elle le faisait aussi pendant les récrés. On l'a récupérée plusieurs fois sur le trottoir...

Normalement, on aurait dû l'y laisser (sur le trottoir) et appeler les gendarmes. Du moins c'est ce que nous avait dit l'IEN. Bon, on allait la chercher quand même.

Dans mon école (difficile depuis l'an dernier...) plusieurs élèves veulent se sauver / le font. A chaque fois il s'agit des enfants du foyer donc on appelle le foyer et ils viennent les chercher. Je pense qu'on agirait de même si c'était les parents. Le soucis c'est que les enfants obtiennent de ce fait "ce qu'ils veulent" puisqu'ils rentrent à la maison. Mais on ne se voit pas faire autrement car quand les enfants sont en crise ils sont incontrôlables.

Cette année, à nouveau classe extrêmement difficile, à nouveau une élève de CE1 à profil compliqué, qui se sauve. Pour l'instant j'ai toujours pu la rattraper par la main dans le couloir et la ramener en classe. Elle n'était pas en crise... quand elle l'est c'est plus dur. Je la surveille comme le lait sur le feu, toujours sur le qui vive. Je suis seule de mon côté de bâtiment, le directeur n'est déchargé que le lundi, alors je me débrouille. 

Cette élève retourne la classe et n'est absolument pas disponible pour les apprentissages. Je dirais même qu'elle ne fait plus rien, même quand son AVS est là. On fait EE sur EE, on tire les sonnettes d'alarme, et rien ne bouge... Et c'était à peu de choses près la même chose il y a 7 ans, avec l'autre élève...

Donc je ne peux que t'envoyer mon soutien. Des solutions? Ici on tourne en rond...

Pourquoi se sauve-t-il? (Ici, toujours les mêmes raisons = je veux voir maman)

S'il aime l'école, a priori ton idée est bonne. (ici ça ne marcherait pas)

Et sinon, truc tout bête : mettre sa table le plus loin possible de la porte. Ca te laisse un petit plus de temps pour le voir se sauver et l'en empêcher.

Bon courage!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fannye
il y a 52 minutes, Timis a dit :

Et les équipes éducatives en disent quoi ? Parce que le but des EE c'est de trouver des solutions. 

c'est ce que j'espérais,...  

 

Déjà vu par exemple comme mesure : dès que l'élève manifeste vouloir partir, un parent intervient.

 

Et sinon, confronté à ça, je crois que ma réponse ça serait appel de la gendarmerie à chaque fois pour dire qu'un enfant est en liberté.

 

il y a 38 minutes, André Jorge a dit :

Quand il se sauve, il va jusqu'où ? Il sort de l'école ?

Non, il reste dans l'enceinte de l'école ! Ca serait encore pire, un gamin dans la nature !

C'est une très grande école, fermée totalement, mais on n'est a l'abri de rien en effet....

 

il y a 37 minutes, Gribouillette a dit :

Oh non ça ne m'étonne pas... ;) 

Il y a 7 ans quand j'ai eu ma 1ère classe affreuse, je l'ai vécu avec une CE1 qui se sauvait de la classe (qui donnait directement dehors) puis escaladait le portail pour sortir de l'école et rentrer chez elle. Elle le faisait aussi pendant les récrés. On l'a récupérée plusieurs fois sur le trottoir...

Normalement, on aurait dû l'y laisser (sur le trottoir) et appeler les gendarmes. Du moins c'est ce que nous avait dit l'IEN. Bon, on allait la chercher quand même.

Dans mon école (difficile depuis l'an dernier...) plusieurs élèves veulent se sauver / le font. A chaque fois il s'agit des enfants du foyer donc on appelle le foyer et ils viennent les chercher. Je pense qu'on agirait de même si c'était les parents. Le soucis c'est que les enfants obtiennent de ce fait "ce qu'ils veulent" puisqu'ils rentrent à la maison. Mais on ne se voit pas faire autrement car quand les enfants sont en crise ils sont incontrôlables.

Cette année, à nouveau classe extrêmement difficile, à nouveau une élève de CE1 à profil compliqué, qui se sauve. Pour l'instant j'ai toujours pu la rattraper par la main dans le couloir et la ramener en classe. Elle n'était pas en crise... quand elle l'est c'est plus dur. Je la surveille comme le lait sur le feu, toujours sur le qui vive. Je suis seule de mon côté de bâtiment, le directeur n'est déchargé que le lundi, alors je me débrouille. 

Cette élève retourne la classe et n'est absolument pas disponible pour les apprentissages. Je dirais même qu'elle ne fait plus rien, même quand son AVS est là. On fait EE sur EE, on tire les sonnettes d'alarme, et rien ne bouge... Et c'était à peu de choses près la même chose il y a 7 ans, avec l'autre élève...

Donc je ne peux que t'envoyer mon soutien. Des solutions? Ici on tourne en rond...

Pourquoi se sauve-t-il? (Ici, toujours les mêmes raisons = je veux voir maman)

S'il aime l'école, a priori ton idée est bonne. (ici ça ne marcherait pas)

Et sinon, truc tout bête : mettre sa table le plus loin possible de la porte. Ca te laisse un petit plus de temps pour le voir se sauver et l'en empêcher.

Bon courage!

C'est de la pure défiance... genre "Je fais ce que je veux" . Je n'interviens pas "physiquement" ce n'est pas mon rôle, j'ai la classe à gérer à côté de ça...

Lors de la réunion éducative, il s'est enfui au début.. une personne est allée le rechercher. Je débarque dans cette école, on ne m'a pas vraiment donné de solutions...

Etonnement, j'ai eu l'impression que ça allait mieux ces deux derniers jours, niveau comportement, travail... Comme si une confiance commençait à s'installer, je ne sais pas...  Je me donne du temps... 

 

 

 

et je me suis mal exprimée, ce n'était pas vraiment une EE, c'est une réunion avec éducateur (foyer), enseignante et directrice, ainsi que le personnel de cantine (qui menace de l'exclure) + une psy scolaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Timis
Il y a 11 heures, fannye a dit :

 

Et je me suis mal exprimée, ce n'était pas vraiment une EE, c'est une réunion avec éducateur (foyer), enseignante et directrice, ainsi que le personnel de cantine (qui menace de l'exclure) + une psy scolaire

C'est d'autant plus idiot à mon sens avec tout ce monde là de ne pas avoir fait d'EE au sens propre, parce qu'ici l'EE est très claires : difficultés de l'élève vues par l'école, puis vues par la famille, points de vue des personnes extérieures, et dernier point SOLUTIONS. 

 

Moi je jouerai à la crét*** : pas de solutions, je ne sais pas quoi faire, monsieur le directeur / madame la directrice il va falloir le scolariser chez vous, monsieur l'IEN / madame l'IEN, je sais que c'est un peu lâche mais personne ne me dit quoi faire. 

Imagine que, même s'il reste à l'école, il tombe dans le couloir, dans les escaliers, fasse des bêtises aux toilettes ou que sais-je encore ? Ca va te retomber dessus. J'appelerai donc à tous les rateliers et menace de refuser de le prendre en charge (même si dans les faits....), et si les collègues te soutiennent vous le faites tourner : "tant que tu ne respectes pas les règles de l'école, tu n'es plus admissible en classe, donc je vais te donner du travail à faire ailleurs". 

 

Question très importante : ils en disent les éducateurs ? Il est en foyer c'est ça ? Pas de parents ?  Ils sont prêts à l'accueillir une journée scolaire si tu menaces de le "priver" d'école ? 

Que dit la psychologue scolaire ? 

 

J'en reviens pas qu'il y ait une grosse réunion comme ça et que personne ne propose rien... A quoi ça sert de faire une réunion alors ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha

La phrase avec le directeur me choque ! On dit bien qu'un directeur est un enseignant comme le's autres, pourquoi il prendrait  l'élève ?  J'imagine qu'il se fait déjà bien assez de souci comme cela car il en va de sa responsabilité si l'élève se retrouve dans la nature, alors c'est peut-être pas la peine de charger la barque ! En revanche éventuellement tourner sur l'ensemble des enseignants (directeur compris) mais cela peut encore plus faire "exploser" l'enfant et être source de faille de sécurité.

J'ai eu le cas il y a deux ans avec un élève en ULIS que nous avons récupéré 2 fois à l'extérieur de l'école, heureusement sur le trottoir ! Malgré les EES, le SESSAD, la psy, les informations à l'IEN, je n'ai pas vraiment eu de solutions à l'époque. Nous avons été soulagé lorsqu'il est parti au collège (en classe normale car le cas était trop lourd pour l'IME et qu'il n'y avait pas de dossier SEGPA, mais c'est une autre histoire...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Timis
Le 13/01/2018 à 10:15, maolecha a dit :

La phrase avec le directeur me choque ! On dit bien qu'un directeur est un enseignant comme le's autres, pourquoi il prendrait  l'élève ?  J'imagine qu'il se fait déjà bien assez de souci comme cela car il en va de sa responsabilité si l'élève se retrouve dans la nature, alors c'est peut-être pas la peine de charger la barque ! En revanche éventuellement tourner sur l'ensemble des enseignants (directeur compris) mais cela peut encore plus faire "exploser" l'enfant et être source de faille de sécurité.

J'ai eu le cas il y a deux ans avec un élève en ULIS que nous avons récupéré 2 fois à l'extérieur de l'école, heureusement sur le trottoir ! Malgré les EES, le SESSAD, la psy, les informations à l'IEN, je n'ai pas vraiment eu de solutions à l'époque. Nous avons été soulagé lorsqu'il est parti au collège (en classe normale car le cas était trop lourd pour l'IME et qu'il n'y avait pas de dossier SEGPA, mais c'est une autre histoire...)

Je ne voulais pas "choquer" ceci dit, je suis plus choquée par le fait qu'une classe sans enseignant fixe (puisqu'en arrêt / remplaçant qui vient d'arriver) ait un élève ainsi et que le directeur qui mène la réunion équivalente à une EE ne propose aucune solution, il me semble que c'est quand même la responsabilité du directeur dans cette réunion de demander une solution. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha

Si je comprends bien le directeur devrait prendre les élèves un peu particuliers voire difficiles lorsqu'il y a un remplacement ce qui représente dans certaines écoles une bonne partie des effectifs. Au nom de quoi ? Je suis déchargée pour ma part un jour, le reste du temps je suis dans ma classe comme les autres. Aider au même titre que les collègues oui, pallier toutes les difficultés non ! En ce qui concerne l'EE je n'ai pas malheureusement de baguette magique qui résoudrait tous les problèmes. Une EE permet une réflexion commune, et à chacun de proposer des idées ou des pistes. J'étais bien aussi désemparée que les autres et à part renforcer la surveillance en augmentant le nombre de collègue dans la cour et prendre l'enfant par la main chacun notre tour ainsi que de veiller à la plus grande diffusion du problème (mon boulot de directrice là je suis d'accord) :cantine, péri, taxi, famille, intervenants  et notre hiérarchie, nous n'avons pas eu de solutions miracles. Il n'avait qu'une idée en tête rejoindre sa mère à 20 km...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Timis
Il y a 11 heures, maolecha a dit :

Si je comprends bien le directeur devrait prendre les élèves un peu particuliers voire difficiles lorsqu'il y a un remplacement ce qui représente dans certaines écoles une bonne partie des effectifs. Au nom de quoi ? Je suis déchargée pour ma part un jour, le reste du temps je suis dans ma classe comme les autres. Aider au même titre que les collègues oui, pallier toutes les difficultés non ! En ce qui concerne l'EE je n'ai pas malheureusement de baguette magique qui résoudrait tous les problèmes. Une EE permet une réflexion commune, et à chacun de proposer des idées ou des pistes. J'étais bien aussi désemparée que les autres et à part renforcer la surveillance en augmentant le nombre de collègue dans la cour et prendre l'enfant par la main chacun notre tour ainsi que de veiller à la plus grande diffusion du problème (mon boulot de directrice là je suis d'accord) :cantine, péri, taxi, famille, intervenants  et notre hiérarchie, nous n'avons pas eu de solutions miracles. Il n'avait qu'une idée en tête rejoindre sa mère à 20 km...

Je vais arrêter de répondre, car soit je ne me fais pas comprendre soit vous avez décidé de ne pas comprendre... Bref... Trop fatiguée ce soir pour épiloguer....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hamster
Le 14/01/2018 à 14:27, Timis a dit :

Je ne voulais pas "choquer" ceci dit, je suis plus choquée par le fait qu'une classe sans enseignant fixe (puisqu'en arrêt / remplaçant qui vient d'arriver) ait un élève ainsi et que le directeur qui mène la réunion équivalente à une EE ne propose aucune solution, il me semble que c'est quand même la responsabilité du directeur dans cette réunion de demander une solution. 

Timis, ayant été directrice, je suis d'accord pour demander une solution, mais le directeur n'a pas vocation à proposer/trouver la solution.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fannye
Le 15 janvier 2018 à 09:20, maolecha a dit :

Si je comprends bien le directeur devrait prendre les élèves un peu particuliers voire difficiles lorsqu'il y a un remplacement ce qui représente dans certaines écoles une bonne partie des effectifs. Au nom de quoi ? Je suis déchargée pour ma part un jour, le reste du temps je suis dans ma classe comme les autres. Aider au même titre que les collègues oui, pallier toutes les difficultés non ! En ce qui concerne l'EE je n'ai pas malheureusement de baguette magique qui résoudrait tous les problèmes. Une EE permet une réflexion commune, et à chacun de proposer des idées ou des pistes. J'étais bien aussi désemparée que les autres et à part renforcer la surveillance en augmentant le nombre de collègue dans la cour et prendre l'enfant par la main chacun notre tour ainsi que de veiller à la plus grande diffusion du problème (mon boulot de directrice là je suis d'accord) :cantine, péri, taxi, famille, intervenants  et notre hiérarchie, nous n'avons pas eu de solutions miracles. Il n'avait qu'une idée en tête rejoindre sa mère à 20 km...

Dans le cas particulier qui ME concerne : 

Le directeur est totalement déchargé, et, bien que je sois QUE la "remplaçante" (ou plutôt la deuxième enseignante de l'année car je vais assurer 6 mois dans cette école...), je dois assurer la continuité.

Ce n'est pas nouveau, car cet élève a pris "l'habitude" d'aller chez le directeur, ou dans une autre classe (et parfois même en se sauvant)... C'est ce que je désapprouve, je ne peux pas tolérer un tel comportement...

Et être prévenue la veille pour participer à une réunion (et trouver une solution d'urgence pour mes enfants soit dit en passant), et me mettre devant le fait accompli en me demandant de trouver des solutions, là, non. Une réflexion commune je suis bien d'accord, mais faut pas prendre les gens pour des ...

 

Il y a 1 heure, hamster a dit :

Timis, ayant été directrice, je suis d'accord pour demander une solution, mais le directeur n'a pas vocation à proposer/trouver la solution.

 

Demander, trouver, proposer... c'est de toutes façons une réflexion d'équipe, de surcroit quand on connait bien le cas...

 

veuillez excuser mon énervement, mais il ne faut pas détourner les propos...

 

Bonne soirée à tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pepettebond

LA solution n'existe pas. Vous trouverez des pistes de travail, des bouts de tentatives, des pourquoi pas, 

Tant que les causes réelles ne sont pas prises en charge et prises en compte par tous parents enseignants soignants, ...

La solution proposée par l'un  peut  ne pas convenir à l'autre; l'expérience ne suffit pas toujours pour comprendre ce qui se passe et donner des solutions définitives ou pertinentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fannye

C'est bien résumé pour clore le sujet...

:happy:

 

merci a tous d'avoir répondu 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.