• Annonces

    • André Jorge

      ACCEDER RAPIDEMENT AU SITE EDP AVEC SON MOBILE   25/01/2018

      Pour accéder facilement et rapidement au site EDP, il suffit de créer un raccourci sur l'écran d'accueil de votre mobile. La démarche avec un iphone est expliquée dans ce billet du blog sur le site EDP :  
    • André Jorge

      COMMENT FAIRE POUR SUIVRE UN SUJET   02/02/2018

      Bonjour. Je vous explique ci-dessous la procédure pour suivre un sujet. Merci de l'utiliser et de ne plus poster de message du style "Pour suivre" dans les sujets, afin de ne pas gêner les discussions et éviter également de surcharger la base de donnée du site. Pour suivre un sujet, il suffit simplement de cliquer sur le bouton "Suivre" qui se trouve en haut à droite de chaque sujet : Il ne vous reste plus ensuite qu'à choisir le nombre de notifications qui vous seront envoyées : => Cliquez sur les images ci-dessus si vous voulez les afficher en plus grand.  
Dewin

climat insupportable dans l'école

Messages recommandés

orime
il y a 23 minutes, borneo a dit :

 

Quand on te reproche le rouleau de PQ qui manque, ou le néon qui bourdonne (ce sont des images ndlr), et que tu le vis mal, il vaut mieux passer à autre chose.

 

C'est clairement ça !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calia
Il y a 2 heures, immi a dit :

Je croyais qu'on avait suffisamment d'administratif et d'ennuis pour ne pas, en plus, servir de bouc émissaire aux mal léchés ou aux nanas en période menstruelle. 

Ta réflexion me choque un chouilla, borneo :)

La tienne aussi ! 😒

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
immi

Chacun sa sensibilité :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dewin
Il y a 18 heures, borneo a dit :

Ben nous, on râle en permanence contre notre directrice, et pourtant on l'adore (moi, du moins...)

Un directeur, c'est un peu son rôle, d'essuyer les critiques. J'ai été responsable d'un service avant d'être enseignante, c'est comme ça partout : on râle contre le chef ou contre le patron. Les enfants râlent en permanence contre leurs parents...

Bref, ne prends pas les choses trop à coeur :)

Merci à toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dewin
Il y a 16 heures, orime a dit :

C'est clairement ça !

Oui ok pour ce genre de trucs.....mais quand on râle systématiquement pour le plaisir de râler ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dewin
à l’instant, Dewin a dit :

Oui ok pour ce genre de trucs.....mais quand on râle systématiquement pour le plaisir de râler ?

Ou quand pour te parler, on te hurle dessus ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dewin
à l’instant, Dewin a dit :

Ou quand pour te parler, on te hurle dessus ?

On peut aussi ne pas être d'accord et discuter calmement sans Vouloir piétiner l'autre,  non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dewin
Il y a 16 heures, orime a dit :

C'est clairement ça !

Je parlais de choses bien plus graves et importantes, évidemment. Je suis une personne bien solide d'habitude mais par contre je trouve insupportable le manque de respect. A la longue, ça use vraiment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calia
Il y a 21 heures, immi a dit :

Chacun sa sensibilité :)

Mais en plus des nanas en période menstruelle, t’as oublié de parler des mecs  avec des soucis d’erection... pas facile non plus...

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

Sans parler des éjaculateurs précoces :heat:

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calia
il y a 15 minutes, borneo a dit :

Sans parler des éjaculateurs précoces :heat:

😁

Desolee Dewin pour le deviage... Je compatis et je dis comme les autres : fuis! Ces personnes-là ne se remettent pas en cause, tu n’arriveras à rien avec elles.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
javanaise

Bonsoir Dewin,

Je reconnais bien la situation. 

Je suis actuellement PE débutante mais j'ai été auparavant directrice dans la grande distribution. Et ton ressenti, je crois l'avoir eu.

Il y a un moment où j'ai eu le sentiment d'avoir TOUT donné pour rien. Pour qu'"en face", on sabote, on dénigre, on se complaise dans une situation déplorable juste parce que l'on a trouvé un chef à qui ce serait la faute.

Je me suis posée des questions parce que c'est le moment, où si on est honnête, on se demande ce qu'on pourrait faire encore. Et on peut TOUJOURS trouver quelque chose à faire de plus, de mieux. C'est une question de nature et de vécu mais pour moi, il a été nécessaire d'en faire un peu plus jusqu'à l'effondrement. J'ai mis trois gros mois à m'en remettre. Par contre cela m'a donné une leçon pour la vie que je ne regrette pas et que je partage donc volontiers avec toi.

Maintenant, je me demande régulièrement :

-Comment se répartit mon temps entre travail, repos et détente? Parce que quelques soient les difficultés du boulot, si cela ne "mange" pas tout le reste, c'est tenable.

-Quelles satisfactions je tire de mon travail. Parce que si la dernière joie professionnelle remonte aux calendes grecques, il y a problème.

-De quelle solution de repli je dispose si cela ne va pas. Parce que maîtriser les tenants et aboutissants du plan B et avoir un plan B solide, cela relaxe beaucoup.

Voilà mon témoignage. Il ne serait pas complet si j'oubliais de te dire qu'il faut faire abstraction du sentiment d'échec qui parfois peut nous habiter. Tu peux être tenue en échec ici et ultra-performante ailleurs. Il y a des gens très pointus qui sont capables de te fournir des analyses, mais l'En n'a généralement pas les moyens de s'attacher leurs compétences.  

On fera sans :D

Bon courage et bon chemin professionnel.  

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM

Merci @javanaise pour ces 3 questionnements sur l’existence professionnelle ;)

Je pense qu’on a tous dans nos écoles des personnes qui ne se les posent pas et qui viennent faire leur travail (quand elles le font) sans savoir pourquoi et sans en avoir envie. Perso sur mon école ça doit représenter 2ou 3 sur 6 !!! Et du coup, tout le monde doit faire avec, et pas que les dirlo ! Mais les dirlo doivent faire surtout avec leurs soupirs et leurs « J’en peux plus ! Je les supporte plus, ces gamins ! » Alors forcément, quand on n’aime plus ce qu’on fait, on supporte plus les autres qui nous entoure et donc, on critique, on râle... sans penser que ça peut peser sur les autres !

N’est-ce pas ca qu’on appelle Égoïsme ?

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
immi

Navrée our les oublis, j'aurais du parler des mecs aussi. 

Je reste cependant convaincue que le directeur n'est pas là pour se faire râler dessus et que c'est une fatalité. 

Pas plus d'ailleurs que les collègues, les élèves, les parents, l'IEN. 

S'il y a des jobs où on est payé pour se faire taper dessus à longueur de temps, je n'envisage pas que ce soit le cas du dirlo. 

Si discussions, réunions, CM, interventions de l'IEN ne changent rien, il reste le départ vers d'autres cieux. Sachant que l'herbe b'est pas forcément plus verte ailleurs, mais un renouveau peut faire beaucoup de bien. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
Il y a 17 heures, calia a dit :

Mais en plus des nanas en période menstruelle, t’as oublié de parler des mecs  avec des soucis d’erection... pas facile non plus...

 

Il y a 17 heures, borneo a dit :

Sans parler des éjaculateurs précoces :heat:

Non mais oh !!! Et où est la dignité masculine ?!?!?!!! On n'est déjà pas très nombreux... si c'est encore pour nous castrer comme des mères poules ;)

:sort:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dewin
Le 13/02/2018 à 21:11, javanaise a dit :

Bonsoir Dewin,

Je reconnais bien la situation. 

Je suis actuellement PE débutante mais j'ai été auparavant directrice dans la grande distribution. Et ton ressenti, je crois l'avoir eu.

Il y a un moment où j'ai eu le sentiment d'avoir TOUT donné pour rien. Pour qu'"en face", on sabote, on dénigre, on se complaise dans une situation déplorable juste parce que l'on a trouvé un chef à qui ce serait la faute.

Je me suis posée des questions parce que c'est le moment, où si on est honnête, on se demande ce qu'on pourrait faire encore. Et on peut TOUJOURS trouver quelque chose à faire de plus, de mieux. C'est une question de nature et de vécu mais pour moi, il a été nécessaire d'en faire un peu plus jusqu'à l'effondrement. J'ai mis trois gros mois à m'en remettre. Par contre cela m'a donné une leçon pour la vie que je ne regrette pas et que je partage donc volontiers avec toi.

Maintenant, je me demande régulièrement :

-Comment se répartit mon temps entre travail, repos et détente? Parce que quelques soient les difficultés du boulot, si cela ne "mange" pas tout le reste, c'est tenable.

-Quelles satisfactions je tire de mon travail. Parce que si la dernière joie professionnelle remonte aux calendes grecques, il y a problème.

-De quelle solution de repli je dispose si cela ne va pas. Parce que maîtriser les tenants et aboutissants du plan B et avoir un plan B solide, cela relaxe beaucoup.

Voilà mon témoignage. Il ne serait pas complet si j'oubliais de te dire qu'il faut faire abstraction du sentiment d'échec qui parfois peut nous habiter. Tu peux être tenue en échec ici et ultra-performante ailleurs. Il y a des gens très pointus qui sont capables de te fournir des analyses, mais l'En n'a généralement pas les moyens de s'attacher leurs compétences.  

On fera sans :D

Bon courage et bon chemin professionnel.  

Merci beaucoup pour ce que tu m'as écrit !

Je suis prof des écoles depuis dix après avoir passé le concours en candidat libre. Après 6 ans de galères à faire les quarts de décharges de 4 écoles....j'ai passé l'examen pour être sur la liste d'aptitude de direction. Me voilà aujourd'hui...

Je suis une personne toujours enthousiaste, toujours à fond dans ce que je fais. Pourtant, ce climat de travail est parvenu à me faire douter de moi !

Dans une autre vie j'ai travaillé dans des domaines bien différents. J'ai travaillé en entreprise où j'étais gestionnaire commerciale. Je travaillais avec la Grande Distribution et c'était un milieu de travail plutôt dur mais très stimulant. J'y étais considérée comme une personne efficace, à qui l'on pouvait donner des responsabilités et qui était toujours partante pour relever des défis.

J'ai voulu donner du sens à ma carrière, un autre sens que celui du profit....j'ai choisi un métier qui touche à ce qu'il y a de plus précieux: les enfants. J'ai le sentiment d'avoir une mission importante. Jusqu'ici, je me suis toujours foutue de ce qu'on pouvait penser de moi ! C'est "drôle" mais depuis que je travaille dans cette école, j'ai l'impression d'être épiée, scrutée...comme si les gens attendaient de trouver un prétexte pour me descendre.

La directrice a bon dos ! Passons sur elle toutes nos colères et toutes les déceptions de notre métier ! Alors oui, depuis 4 ans, je suis en constante recherche du mieux. Je m'aperçois aujourd'hui que quelque soit l'effort ou le mieux que je fais, ce ne sera jamais assez aux yeux des personnes qui sont à la source des problèmes de mon école.

En lisant tous les messages ici (et je suis très contente d'y être d'ailleurs!) je me suis décidée vraiment: je vais essayer de partir. J'ai fait 5 demande de postes de direction d'écoles dans d'autres villes et je compte bien participer au mouvement. Je croise les doigts !!!!

Merci encore. Bonne route !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dewin
Le 14/02/2018 à 07:30, GdM a dit :

Merci @javanaise pour ces 3 questionnements sur l’existence professionnelle ;)

Je pense qu’on a tous dans nos écoles des personnes qui ne se les posent pas et qui viennent faire leur travail (quand elles le font) sans savoir pourquoi et sans en avoir envie. Perso sur mon école ça doit représenter 2ou 3 sur 6 !!! Et du coup, tout le monde doit faire avec, et pas que les dirlo ! Mais les dirlo doivent faire surtout avec leurs soupirs et leurs « J’en peux plus ! Je les supporte plus, ces gamins ! » Alors forcément, quand on n’aime plus ce qu’on fait, on supporte plus les autres qui nous entoure et donc, on critique, on râle... sans penser que ça peut peser sur les autres !

N’est-ce pas ca qu’on appelle Égoïsme ?

C'est tout à fait ça ! On nous demande de travailler en équipe (!!!!) alors que chaque personne ne pense qu'à elle.

Exemple: Encore une inscription !!!! J'ai déjà 22 élèves dans ma classe ! Tu ne peux pas le mettre chez Bidule parce moi je n'en peux plus là !

Heu mais Bidule elle est en cours double avec des élèves pas faciles comme toi ! Et au fait, tu sais que dans certaines écoles, ils sont à 30 dans les classes ??????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dada
Il y a 5 heures, Dewin a dit :

C'est tout à fait ça ! On nous demande de travailler en équipe (!!!!) alors que chaque personne ne pense qu'à elle.

Exemple: Encore une inscription !!!! J'ai déjà 22 élèves dans ma classe ! Tu ne peux pas le mettre chez Bidule parce moi je n'en peux plus là !

Heu mais Bidule elle est en cours double avec des élèves pas faciles comme toi ! Et au fait, tu sais que dans certaines écoles, ils sont à 30 dans les classes ??????

C'est exactement ce que j'ai pensé en lisant cette remarque d'une de tes collègues..
Ici 30 dans chaque classe de maternelle  double niveaux plus des inclusions, plus des enfants du voyage qui vont et viennent, je serai ravie de n'avoir QUE 22 élèves...

 

On se plaint souvent de l'individualisme de nos élèves, des parents mais quelque fois il serait bon de balayer devant sa porte ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.