Jump to content

L'art postal


André Jorge

L'art postal

Quand l'art passe par la poste.

Définition :

Art postal :

« Façon de communiquer par la poste, autrement que par courrier conventionnel : lettre dessin, lettre collage, lettre objet, enveloppe revue et corrigée, devenue
objet plastique
, mais
toujours message
où la calligraphie se lie à l'iconographie pour mieux
dire l'esthétique, l'affectif ou simplement le quotidien
».

Il s'agit donc de réalisations artistiques transitant par la poste : un objet, une enveloppe, une feuille, une boîte,… est transformé en moyen de communication personnalisé par les arts plastiques et envoyé à son destinataire par la poste.

artpostal2.jpg artpostal1.jpgalrtpostal4.jpg

Activités possibles :

1- Décorer le support : la carte postale, l'enveloppe ou le colis,…

  • Mettre en couleurs en utilisant de la peinture, de l'encre, en coloriant,…
  • Dessiner en utilisant différents outils : feutres, crayons, fusains, pastels,…
  • Tamponner, faire des empreintes en utilisant des objets, ses doigts, ses mains,…
  • Assembler, coller, scotcher des éléments de la nature, différents types de papier, différents matériaux, du tissu,…
  • Chiffonner : prendre une enveloppe, la chiffonner puis la déplier et la décorer.
  • Réaliser des rébus sur l'enveloppe.
  • Fabriquer soi-même un enveloppe
    • en inventant des formats,
    • en jouant avec la qualité du papier,
    • en découpant des fenêtres qui laissent voir une partie du contenu (utiliser la fenêtre d'une enveloppe administrative)…

Créer une carte postale (en utilisant du papier à 160 mg par exemple, ou même du carton,…) :

  • A partir d'une photocopie de photographie.
  • Sur ordinateur, en utilisant un logiciel tel que Publisher ou l'outil WordArt
  • En utilisant différentes techniques (collage, peinture,…).
  • Inventer de nouveaux formats de cartes, des cartes dépliables avec un dessin sur certaines faces.

pleurer%20mais%20de%20rire.jpg
"Pleurer, oui... mais de rire."


2- Transformer l'écrit (adresse) :

  • Utiliser différents caractères : mots manuscrits (utiliser des stylos, des feutres, ou de la peinture), caractères découpés sur des publicités, dans les journaux, caractères créés à l'ordinateur,…
  • Varier la taille, les couleurs.
  • Varier la disposition : disposer en ligne, en cercle, en rectangle, au centre ou autour du support,…
  • L'adresse : l'inclure dans la bouche d'un personnage, dans une bulle,… la répéter plusieurs fois.

3- Travailler sur les timbres et les vignettes postales (fragile, lettre, prioritaire,…) :

  • Utiliser des timbres usagés pour décorer l'enveloppe.
  • Collecter un grand nombre de timbres oblitérés et par collage, recouvrir une forme ou créer un dessin.
  • Reproduire un timbre poste en grand et s'en servir comme support.
  • Créer des timbres à partir de la photocopie d'une photo d'identité, d'un thème (un événement, l'eau, la montagne,…).
  • Décorer l'enveloppe de façon à ce qu'elle ressemble à un timbre.
  • Reprendre des éléments du timbre et les utiliser pour décorer l'enveloppe.
  • Faire une photocopie agrandie d'un timbre et travailler dessus selon différentes techniques.
L'enveloppe, quel contenu ?

Un dessin, un rébus ou encore quelques mots.

Il n'y aura pas de travail de production d'écrits tel que celui effectué dans le cadre d'une correspondance scolaire normale, par la lettre familière. Mais rien ne vous empêche de la faire. Néanmoins, lisez à ce propos le texte "Méli-mail art" (plus bas).


Autres activités.

  • Créer son propre tampon (utiliser une gomme, du polystyrène,…).
  • Etudier des documents sur l'historique de la poste et son fonctionnement.

Le « Add to ».

En art postal, le « Add to » se fait sur un circuit pré-établi : au dernier envoi, le document initial, modifié par chaque destinataire-expéditeur revient à l'expéditeur initial qui est à l'origine du circuit.

Si vous recevez un document faisant partie d'un « Add to », vous devrez donc le découvrir, intervenir plastiquement sur ce document (l'enveloppe ou / et son contenu), puis expédier le tout au destinataire suivant sur la liste (sans oublier d'affranchir l'enveloppe une nouvelle fois).

artpostal3.jpg

Document pour les enfants :

MELI-MAIL ART

Lorsque j'habitais en Argentine, j'avais pour voisin de palier un petit garçon bien étrange.

Il recevait de drôles de lettres. Des lettres toutes blanches, désertées par l'écriture. Pas un signe, pas la moindre tache d'encre, pas une ligne, pas un point ne courait sur le papier. Je ne suis pas de nature indiscrète mais tout de même, très intrigué par ces fantômes épistolaires, je le questionnais :

« Est-ce au jus de citron que l'on t'écrit des lettres pour que les caractères ne puissent apparaître qu'à toi seul ? Je t'ai vu lire des phrases invisibles.

- Mêle-toi de ce qui te regarde monsieur, cela s'appelle du mail art. »

Et il me fit un pied de nez en me montrant les enveloppes qui, elles, n'étaient pas blanches mais plutôt baroques, couvertes de dessins non-académiques, de mélis-mélos graphiques.

Ces enveloppes ressemblaient à ces murs que l'on voudrait voir tomber : murs de béton, murs de gris, murs de silence. Heureusement parfois couverts de graffitis, bariolés au pochoir, égayés de rayures, collés d'affiches multicolores ou détournées. Pour que l'art soit à tout le monde, gratuit. Pour que l'art n'ait pas de prix, ni d'entrée, ni de tarif réduit comme dans les galeries. Mais la galerie-la-rue.

Oui, ces enveloppes étaient complètement timbrées, fofolles, elles s'en tamponnaient de l'adresse bien mise dans les cases, du code postal. Le code était tout autre. Et mon petit garçon très philosophe me le confia très secrètement :

« Tu vois monsieur, c'est pas pour faire joli que ces oiseaux. C'est un peu de liberté volée qui vole jusqu'à moi. Mon papa est en prison, tu sais, et les gardiens lisent son courrier ; alors, tu vois, c'est pas pour faire beau. C'est sa façon de s'affranchir… c'est un artiste engagé.

- Et une fois qu'il engage la conversation, tu lui réponds ?

- Bien sûr. Cela ne reste jamais lettre morte : j'envoie aussi des messages cryptés, des enveloppes rébus. Comme ça, mon papa sait que je pense à lui quand les paroles s'envolent et que les mots restent muets. »

FREDERIQUE-SOPHIE

Exploitation du texte au cycle 3 :

  • Pour introduire la notion d'art postal (mail art en anglais) en classe.
  • Le texte pourra être lu silencieusement, puis à haute voix.
  • Proposez aux enfants un questionnaire oral ou écrit qui permettra aux enfants de se faire une idée assez complète de ce à quoi correspond l'art postal ( objet plastique, message, esthétique, affectif, quotidien).
    Exemple de questionnaire :
    • L'auteur de ce texte est-il une femme, un homme ou un enfant ?
    • A qui s'adresse-t-il ?
    • Que recevait donc le petit garçon que l'auteur trouvait si drôle ?
    • Qu'est-ce que ces lettres ont de particulier ?
    • Les enveloppes sont-elles normales ?
    • Où se trouve le père du petit garçon ?
    • Comment le petit garçon et son père font-ils pour correspondre sans utiliser de mots ?

    [*]Pensez à faire expliquer certains mots et expressions difficiles tels que : épistolaires, baroque, méli-mélo, code postal, bariolés, etc. Ce sera l'occasion d'utiliser le dictionnaire et le répertoire : les définitions et l'orthographe des mots nouveaux seront à apprendre pour le lendemain. On procèdera alors à un petit contrôle rapide.[*]Vous devrez apporter à l'école des exemples concrets d'art postal.


User Feedback

Recommended Comments

There are no comments to display.


×
×
  • Create New...