Aller au contenu

Qu’est-ce qu’une nouvelle et comment l’exploiter en classe


André Jorge

Qu'est- ce qu'une nouvelle et comment l'exploiter en classe

Qu'est-ce qu'une nouvelle ?

Il y a différents types de nouvelles. Cet article a pour objectif de vous en présenter les caractéristiques générales, sans entrer dans les détails.

Une nouvelle est un récit plutôt court (le plus souvent de quelques centaines de caractères et jusqu'à une cinquantaine de pages ; il n'y a pas de règle précise).

C'est une histoire réaliste : elle se présente comme une histoire vraie.

Elle est centrée sur un événement ou un personnage qui occupe le premier plan. Le développement du récit se construit autour de l'état d'âme de ce personnage et en exploite les répercussions psychologiques. Quelques exemples extraits de la nouvelle "De chez moi" de Luc Gauthier-Boucher (http://home.ican.net...v_dechezmoi.htm) :

C'est d'ailleurs ce qui a commencé à m'étonner [...]

J'ai reconnu là un geste d'inquiétude qui m'a fait aussitôt découvrir en moi un certain trouble.

Je me suis tout à coup mis à imaginer comment ce devait être désagréable [...]

Je devenais impatient, presque en colère contre cet individu [...]

J'étais surtout exaspéré par l'immobilité de la maison [...]

Sur le coup, je n'ai pas compris ce qui se passait ; j'ignore si j'ai été surpris, alarmé ou satisfait de le voir tomber subitement.

La nouvelle se termine par un dénouement inattendu qui force une ré-interprétation du texte. Exemple, avec une nouvelle d'enfant, "Perdu en forêt" :

Je leur dis qu'il y avait un vieil homme qui m'avait expliqué comment rentrer chez moi. Mais les gendarmes connaissaient ce vieil homme : ils dirent qu'il était mort depuis plusieurs années.

Voir également la façon dont se termine la nouvelle "De chez moi" où le héros sous-entend que c'est la main qu'il pense avoir imaginée qui avait tué l'homme de la maison d'en face :

J'aurais pu frapper quand même, pour avoir l'air de faire quelque chose, mais, à vrai dire, je n'ai pas osé; j'avais encore en tête cette gigantesque main que j'avais imaginée... J'ai préféré attendre les secours.

En comparaison avec le roman, ce type de récit est caractérisé par une narration plus concentrée :

  • un texte plus court.
  • un élément central en premier plan et des personnages moins nombreux,
  • une trame événementielle moins complexe.
  • un dénouement inattendu.

Le narrateur est souvent explicitement présent à l'intérieur du texte de la nouvelle.

Le dénouement de la nouvelle est annoncé au début :

Le dénouement de la nouvelle doit être évoqué dès le début du texte : il s'agit d'une hypothèse, d'une supposition qui est annoncée dans les dix premières lignes du texte. Elle ouvre l'imaginaire sur quelque chose de possible. Par exemple dans la nouvelle "De chez moi" de Luc Gauthier-Boucher, on trouve au début du texte :

Encore que, à bien y penser, rien de ce que je vais dire ne me semble incroyable; c'est tout juste un peu exceptionnel, et tragique puisqu'il est question de la mort d'un homme.

La description :

Elle joue un rôle majeur : elle contribue à instaurer l'atmosphère du récit, soutient le déroulement du récit, et nous amène au dénouement final.

Exemple avec la nouvelle "De chez moi" de Luc Gauthier-Boucher :

[...] sous ce ciel couvert, il fait aussi noir qu'une heure après le coucher du soleil.

Dehors, il faisait sombre à cause du mauvais temps [...]

La pluie se met subitement à tomber [...]

La pluie s'était mise à tomber plus fort [...]

Le schéma de la nouvelle est le suivant :

1- Une mise en place de la situation, des personnages.

2- Un évènement qui modifie la situation.

3- Une série d'actions engendrée par cet évènement clef.

4- Un dénouement qui établit une nouvelle situation.

Des références :

Il existe peu de nouvelles exploitables avec les enfants d'école primaire.

  • Les nouvelles de Guy de Maupassant : elles appartiennent pour nombre d'entre elles au registre des nouvelles fantastiques. Mais la plupart sont beaucoup trop difficiles pour les élèves d'école primaire. Vous devrez choisir judicieusement celles que vous proposerez aux enfants. 
Astuce : vous pouvez également passer par la lecture du maître qui rend le texte et l'histoire plus facile à comprendre pour les enfants, et les explications plus faciles à donner.
  • Drôle de samedi soir ! de Claude Klotz : il s'agit de trois nouvelles policières.
  • La sorcière d'avril et autres nouvelles, Bradbury ray, Kelley Gary : recueil de quatre nouvelles qui relève du genre science-fiction (Cf. documents d'application).

Remarque : la plupart des textes des Histoires pressées de Bernard Friot ne sont pas des nouvelles. Par contre, il y en a un que vous pourrez exploiter et dont la structure est typique de la nouvelle : Soupçon.

Pistes pour des activités en classe :

Lectures et imprégnation :

C'est une étape obligatoire : des lectures (silencieuses, à haute voix, par le maître, etc.) seront proposées aux enfants pour qu'ils s'en imprègnent.

Ces lectures seront accompagnées de questionnaires ayant pour objectif :

  1. de mettre en évidence la structure de la nouvelle et ses principales caractéristiques.
  2. de vérifier leur compréhension du texte.
  3. de travailler l'imaginaire des enfants en leur demandant de deviner la suite, la fin, etc.

Production d'écrits :

  • Ecritures partielles et intermédiaires. Il s'agit d'écrire ou de ré-écrire des passages de nouvelles:
  • un nouvel évènement dans la nouvelle.
  • une autre fin.
  • Etude de la description. Lire et écrire des descriptions :
  • de paysages ;
  • de personnages ;
  • Ecriture d'une nouvelle entière. Vous pouvez vous inspirer :
  • de l'expérience personnelle des enfants (raconter quelque chose de vécu).
  • de la lecture d'un fait divers (par exemple : un article de journal relatant l'expérience d'un homme perdu en forêt pendant une semaine).

Vous pourrez également leur proposer d'autres "déclencheurs" : un début de nouvelle, une photographie, une image, un titre, etc.

Il est intéressant, pendant le travail de production d'écrits, de passer de temps en temps par une phase orale permettant de commenter les productions, de vérifier si elles sont conformes aux caractéristiques de ce type de texte, et de les corriger collectivement.

Astuce : utilisez le résumé pour vérifier la compréhension que les élèves ont de ce type de texte. En classe, pour vérifier que les enfants ont compris 1) ce qu'est une nouvelle et 2) qu'ils ont écrit un texte qui en respecte les caractéristiques, on leur demandera de résumer leur texte et on vérifiera si les caractéristiques de ce type de texte y apparaissent.

Vocabulaire :

Les activités de vocabulaire permettront d'explorer le champ lexical des thèmes des nouvelles lues : la peur, le comique, etc.

On pourra demander aux enfants de rechercher synonymes, antonymes, mots de la même famille. Ces mots seront ré-investis dans des exercices de vocabulaire (textes à compléter) et, ce qui serait souhaitable, dans la production écrite personnelle des enfants.

Modifié par André Jorge



Retour utilisateur

Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.


×
×
  • Créer...