Jump to content
Sign in to follow this  

Séquences sur l'eau - cycle 2


André Jorge

Document proposé par Anne Sophie Boullis.

Au cycle 2

Evaporation de l'eau de mer et dissolution du sel.

Objectif opérationnel : Comprendre le phénomène d'évaporation et de dissolution.

Pré requis : approche de l'évaporation au cycle 1.

Première séance : évaporation

1/ Se questionner :

Le maître peut emmener les enfants visiter les marais salants ou regarder une vidéo. Ils font part de leurs remarques.

(Sinon, sous forme de défit, demander comment savoir quelle bouteille contient de l'eau salée sans goûter).

2/ Expérimenter, observer :

Ici, je suppose que les enfants risquent de mette en place une expérience erronée que je vais tout de même décrire.

Matériel :

  • Bouteilles plastiques.
  • Papier filtre.
  • Eau de mer.
Expérience n°1

Eau de mer dans des fonds de bouteille. Enfants procèdent à une filtration avec le haut de la bouteille en guise d'entonnoir et du papier filtre.

3/ Interpréter :
L'expérience ne fonctionne pas. Seuls les débris sont retenus par le filtre mais pas le sel.
4/ Se questionner :
Les enfants penseront peut-être à ce qu'ils ont vu, sinon le maître devra les guider. Ils risquent de réaliser que les marais sont à l'extérieur, et peut-être leur aura t-on dit durant la visite, que la récolte de sel se fait en période d'été.
5/ Expérimenter :

Matériel :

Par groupe :

  • 2 assiettes plates.
  • Eau de mer.

Expérience n°2

Les enfants placent de l'eau dans une assiette plate(comme l'œillet du marais salant) et la placent à l'extérieur, au soleil. Pour comparer, ils en mettront peut-être une à l'intérieur.

6/ Observer :

Le soir des grains blancs sont déjà perceptibles sur les bords de l'assiette au soleil. On goûte, c'est salé. Si on laisse l'expérience se poursuivre quelques jours, on constate que l'eau de mer s'évapore plus vite dans l'assiette au soleil. On constate d'autre part que le sel obtenu par évaporation complète a la même saveur mais ne ressemble pas au sel qu'on connaît. Il forme un bloc. Le sel fin est seulement sur les bords. On peut déjà parler du linge qui sèche plus vite à l'extérieur (vent + soleil) qu'à l'intérieur, cette expérience est prévue au cycle suivant.

7/ Interpréter :

L'eau disparaît au soleil, on dit qu'elle s'évapore. Le sel contenu dans l'eau, lui ne s'évapore pas. Pourquoi le filtre ne l'a t-il pas retenu ?

Deuxième séance : La dissolution.

1/ Situation de départ :

Pourquoi le filtre n'a t-il pas retenu le sel ?

Pour le savoir, essayons de fabriquer de l'eau de mer.

2/ Expérimenter :

Matériel

Par groupe :

  • Récipient.
  • Eau non salée.
  • Sel.
Expérience

Les enfants versent du sel dans l'eau et agitent. Selon les proportions d'eau et de sel, l'expérience réussira plus ou moins. Les enfants y remédieront en jouant sur ces deux composants.

3/ Interpréter :
Le sel disparaît dans l'eau, on dit qu'il se dissout. C'est la dissolution.
Remarque :
D'autres travaux sur la dissolution peuvent être menés à partir d'autres substances solubles et non solubles(sucre, semoule, farine...).

Les propriétés des liquides



Objectif opérationnel : appréhender les propriétés des liquides
1/ Se questionner :
Au moment du goûter, la maîtresse apporte du lait chocolaté dans deux récipients de forme différente mais avec la même quantité de lait. Elle dit aux élèves qu'il va falloir partager. Mais dans quel récipient y a t-il le plus de lait ?
2/ Chercher :
Les enfants émettent des hypothèses. La première sera qu'il y en a plus dans la bouteille la plus étroite où le liquide monte le plus haut. Il faut vérifier ;
3/ Expérimenter :
2 solutions peuvent être proposées

  • Mesurer grâce à un verre doseur.
  • Mettre le lait dans deux autres bouteilles identiques.

4/ Interpréter :

Les liquides n'ont pas de forme propre, ils prennent la forme du récipient qui les contient.

5/ Continuer le questionnement :

La forme change mais regardons la surface : elle est toujours horizontale. Vérifier en penchant des bouteilles, des verres de forme différente. Si on penche trop, ça coule.

Essayer avec d'autres liquides.

6/ Conclure nos recherches :

Quand les liquides sont immobiles, leur surface est toujours horizontale. Ils peuvent s'écouler. Ils prennent la forme des récipients qui les contiennent.

Les liquides disparaissent :

Objectif opérationnel : revoir la notion d'évaporation et appréhender celle de volatilité.

1/ Observer et se questionner.

Pour la séance de la veille, les expériences avaient étaient étendues à plusieurs liquides : l'eau, l'huile, l'alcool et le sirop. Le lendemain ou en fin de journée, il n'y avait plus d'alcool et le niveau de l'eau avait bien baissé.

Que s'est-il passé ?

2/ Hypothèses :

Pour l'eau, les enfants doivent réinvestir leur savoir sur l'évaporation. Mais pour l'alcool qui était placé au même endroit, pourquoi s'est-il évaporé plus vite. Peut-être y en avait –il moins ?

3/ expérimenter :

Matériel :

Par groupe :
  • 4 verres
  • 1 verre doseur
  • alcool
  • huile
  • eau
  • sirop

Expérience

Les enfants mettent la même quantité d'eau, d'alcool, de sirop et d'huile respectueusement dans quatre verres.

En plus, ils font une marque pour noter les niveaux.

Ils attendent puis notent les résultats.

4/ interpréter :

Le sirop et l'huile ne s'évaporent pas. L'eau et l'alcool s'évaporent. L'alcool s'évapore plus vite que l'eau, on dit qu'il est plus volatil.

5/ Évaluation :

Présenter la même expérience avec des substances différentes(parfum) et demander d'expliquer.

Remarque :

On pourra noter que l'eau est inodore et incolore par rapport aux autres liquides.

Sign in to follow this  


User Feedback

Recommended Comments

There are no comments to display.


×
×
  • Create New...