Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 03/24/2019 in all areas

  1. 13 points
    J'en pense que ... Avez-vous une classe ? Connaissez-vous la réalité des écoles françaises ? Dans votre système QUI surveillerait les "pauses" ? Le pape ? Je pense, personnellement, que la plus grande réforme de l'éducation doit avoir lieu ... à la maison, et qu'il faut cesser d'emm..... les enseignants avec des réformes à la noix qui leur donnent des conditions de travail de plus en plus dégradées et qui n'améliorent pas du tout les conditions d'apprentissage des élèves qui sont, avant tout, les enfants de leurs parents ! Dans ma classe, les meilleurs moments d'apprentissage de la journée sont, justement, ceux que vous avez en noir, et ces moments seraient encore plus grands si mes élèves s'étaient couchés plus tôt, n'avaient pas regardé la télé avant de venir et avaient pris un bon petit déjeuner A LA MAISON !!! Et ils seraient encore plus attentifs et performants si ils venaient régulièrement en classe, fréquentaient moins le périscolaire, et allaient au musée ou au théâtre avec leurs parents à la place de regarder la "Star Académy" à la télé et de jouer à la WI ! Pour ce qui est d'avoir classe 5 jours d'affilée (et pourquoi pas avec des vacances écourtées pendant que vous y êtes !)), nous avons vu ce que ça a donné pendant 3 ans (voire 4 pour les plus malchanceux) et JE N'EN VEUX PLUS JAMAIS !!!! J'espère bien que vous êtes un Troll ! Signé : Goëllette, qui passe une bonne partie de son weekend de Pâques (comme des soirs et des autres weekend de l'année) à travailler pour sa classe, donc qui fait largement ses heures !
  2. 9 points
    Le seul besoin que je reconnaisse, c'est celui de la revalorisation de mon traitement. Les formations seraient certes rémunérées mais au lance-pierre, comme d'hab et avec trois mois de délai? Je le sens venir. Allez, je parie qu'au taux horaire ce sera moins payé qu'un SMIC. J'ai lu qu'il y aurait un plafonnement de 150 euros. Ah si t'as des gosses à faire garder, à 10 euros de l'heure pour la baby-sitter, ça vaudra vachement le coup! Bref, l'école de la confiance...On se f... délibérément de nous parce que je pense qu'ils attendent des démissions en cascade. Il n'y a qu'à voir les nouvelles règles du mouvement.Sans poste définitif on prendra le plus gros barème qu'on expédiera dans la zone la moins attractive du département... Perte de pouvoir d'achat de 20 pour cent certains disent 40. Allez, prenons 20 et faisons un rapide calcul. En 10 ans, avant ma retraite, je perdrai 40.000 euros au bas mot. Ne parlons pas de ce que j'ai perdu les 10 dernières années. De quoi voir venir, finir de payer ma maison, mes travaux, changer de voiture. A la place, je me prive, tous les jours. Et ma retraite sera de 800 euros. Alors, de toute façon, j'ai d'autres préoccupations que leur formation continue. Allez, je vais au jardin faire pousser mes patates. Et j'ai du ménage à faire pour louer une chambre en rbnb. Ils peuvent causer...Je vais finir par devenir agressive. Si on me convoque, je viens avec la photocopie de mon compte ENSAP et de mon compte en banque. Et je leur demande comment changer de voiture pour continuer mes déplacements de brigade. On va rigoler.
  3. 9 points
  4. 8 points
    L'un n'empêche pas l'autre. Je suis investie dans différentes associations humaines et écologiques, et j'en ai pleuré hier de voir la flèche tomber. Comme je pleure quand je vais à Dunkerque donner ce que je peux aux migrants. Je ne gradue pas les catastrophes. Elles sont.
  5. 8 points
    Beaucoup de gens choqués, attristés, bouleversés ... Bah voilà, c'est ce que j'éprouve en assistant à la destruction des forêts primaires, à la fonte des glaciers et de la banquise, à la disparition des espèces ... Années 80, j'étais gosse, des papillons partout, un tour en vélo on avait des insectes plein les yeux, au sens propre ... Mais tout ça c'est terminé, et c'est irréversible. L'incendie de ND n'est pas une bonne nouvelle, loin de là, mais la catastrophe écologique en cours me peine et me révolte infiniment plus 😔 ( Pinaut, Arnaut ... Des dons déductibles à 60 % ??? à 90 % ?? )
  6. 8 points
    Non, je propose que les gens blindés payent des impôts à la proportion de leur fortune, ce qui permettrait d'avoir des services publics dignes de ce nom. Ce don prouve que de l'argent, il y en a... Qu'on puisse sortir de son chapeau 100!!! millions d'euros alors que des gens ne mangent pas à leur faim en France, ça me choque.
  7. 8 points
    J'ai l'impression aussi que les enfants n'ont plus aucun espace de liberté, sans le regard oppressant des adultes et de la Société. Avant, les gosses traînaient sans cesse dehors pour jouer, sans un adulte pour les surveiller parce que quand même on sait jamais. On fabriquait des cabanes au milieu de la forêt où on allait jouer à côté de la rivière. Et là, pas de problème pour hurler. Aujourd'hui, ils sont en permanence sous le regard d'un adulte. A l'ecole, lors des activités extrascolaires, à la maison. Je ne crois pas que les enfants d'aujourd'hui crient plus qu'avant, c'est juste qu'on ne leur laisse aucun moment libre pour le faire, donc on le subit. Quant aux écrans, voici mon anecdote perso. J'emmène mon fils à la patinoire chaque semaine. Une fois prêts, les enfants attendent en général 5 minutes dans les vestiaires avant le cours. Une fois, mon fils et d'autres ont commencé à jouer à ouvrir et fermer les casiers. Rien de bien méchant : ils n'abimaient pas le matériel et ne mettaient personne en danger. Eh bien les mamies ou mamans (pas de papas hein...) ont interdit aux enfants de le faire et leur ont demandé de rester assis sur les bancs. Une autre fois, les enfants se sont organisés pour faire un 123 soleil. Rebelote, non, ne jouez pas, venez vous asseoir... Bref, tu m'étonnes que les gosses aient besoin d'extérioriser. Même dans un lieu où ils sont censés venir pour se faire plaisir et se dépenser on leur demande de rester assis. Une autre fois, mon fils dérangeait parce que... Bah il jouait en fait. Qu'est-ce que j'ai fait pour éviter les regards de reproche envers nous ? Je vous le donne dans le mille : j'ai sorti mon téléphone et il a fait un sudoku... Là les mamies étaient contentes : pas d'enfants qui courent ou parlent. Si on laissait nos gosses un peu tranquilles, aller faire du vélo ou du roller sans surveillance, si on acceptait qu'ils aient besoin de se défouler et de faire du bruit, on aurait peut-être plus de facilité à être exigeants à d'autres moments. Mais maintenant même dans le jardin ils n'ont plus le droit de crier...
  8. 8 points
    François Morel a (comme souvent) tout bien dit https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-francois-morel/le-billet-de-francois-morel-05-avril-2019
  9. 7 points
    Et quand on voit le CONTENU de la formation qu'on reçoit!!!! Déjà que je pleure le mercredi matin quand il faut aller entendre des EMF/CPC raconter des conneries enrobées dans des sourires/des belles paroles/du café/ des power point….Mais si EN PLUS il faut se taper ça pendant les vacances...PITIE!!!!!
  10. 7 points
    Quoi qu'on pense de Jupiter et de ses actions, il est tout-à-fait normal qu'il reçoive les pompiers, à mon sens. Je me sens relativement lucide, en colère, et non endormie, sur ce qui se passe et l'ironie désolante et sous-jacente de plein de choses. Pour autant je suis également émue par les événements, reconnaissante aux pompiers et juge légitime que la nation leur rende hommage. Comme vous, j'aurais préféré que ce ne soit pas Macron qui le fasse, que ça ne serve pas son plan de com', sauf qu'il est pleinement dans son rôle et dans sa fonction. Vos propos de plus en plus méprisants sur la masse, dont vous vous excluez de facto et avec toute l'humilité habituelle, me blessent profondément.... Oui je sais, vous vous en foutez, c'est le système tout entier qui est méprisant toussa, toussa... Chacun est libre de s'exprimer, j'exprime donc mon ressenti à la lecture de certains propos ici.
  11. 7 points
    Plutôt que de mettre l'enfant (roi) au centre de tout, n'est-il pas plus simple de dire que les hurlements délibérés (pas les cris de joie ou d'excitation, je précise) nous dérangent, et que nous avons tout à fait le droit de vouloir les interdire en cour de récréation ? On a quand même le droit de travailler dans un environnement correct. Ne penser qu'au bien-être des élèves, c'est ça qui pourrit le métier.
  12. 6 points
    Les élèves...Leur rythme...Et celui des enseignants? On est tellement épuisés après des journées difficiles que le mercredi n'est pas un luxe. Moi j'en ai marre qu'on me parle du bien-être de l'enfant (je n'ai pas dit que j'étais contre des améliorations) parce que celui de l'enseignant est au moins aussi important. Je suis sûre qu'il a aussi une influence sur l'ambiance de la classe et bizarrement c'est quelque chose qui n'est jamais mis en avant.
  13. 6 points
    Certainement acculé à devoir redorer son blason, notre sinistre préféré multiplie les annonces toutes plus clientélistes les unes que les autres : - hop ! voici le permis vélo sans vélo ! - youpi ! les maternelles iront tous apprendre à nager dans les pistouches kiyenapapartout ! - tchuss ! T'as pas faim quand tu te lèves, pas grave ta maîtresse te sert le p'tit dej à 10 euros ! A quand le paintball pour tous ? Le body painting ? L'escrime avec des cure dents ? Franchement, les collègues, à un moment donné, la résistance s'impose ! hors de question que je me prête à cette mascarade !
  14. 6 points
    Chez moi ils ne sont que 21 et c'est un peu la cour parfaite : des arbres, de l'herbe, des balançoires avec un bac à gravier, des jeux d'extérieur (échasses, plots, cerceaux, ballons...), une véranda avec des jeux d'intérieur, un potager pour gratter la terre, des recoins à bêtises. Bref, la petite école en RPI qui disparaîtra comme les autres. Eh bien je dois dire qu'ils ne crient pas beaucoup, sauf quand ils jouent à loup glacé ou qu'ils se disputent. Pour avoir aussi connu l'école usine où l'on parque 200 gamins sur du goudron sans un seul arbre, j'en viens à penser qu'on est parfois à la limite de la maltraitance dans certaines cours. Et sinon, une piste : un atelier cris où l'on peut hurler dans des gobelets ou autres, histoire qu'ils puissent se défouler sans casser les oreilles à tout le monde. Et puis comme ça, ils peuvent aussi s'échanger leurs germes et ça renforce leur système immunitaire.
  15. 6 points
    J’espère que l’équipe enseignante décidera d’annuler le spectacle de fin d’année ... qui sème le vent ...
  16. 6 points
    J'enseigne depuis moins de 10 ans, je n'ai pas le regard au long cours de certains ici, mais le constat est le même : où est passé le goût de l'effort ? Le respect et la distanciation nécessaire avec l'adulte enseignant ? Parfois, je me sens "mauvaise" enseignante car je ne différencie pas toujours ou pas autant que d'autres collègues mais finalement, les élèves se reposent tellement sur nous et notre aide qu'il n'y a plus aucune autonomie ou tentative, seul, pour faire l'exercice. J'en viens à penser comme Goelette sur ce point (en espérant ne pas biaiser tes propos) : différencier moins et les obliger à plus d'autonomie réflexive. C'est peut-être ça aussi les aider. Je ne sais pas, je m'interroge.
  17. 6 points
    AH ben non, on attend que les syndicats le fasse et on critique. Pis je suis inspecté cette année. J'ai piscine. Je crois qu'il faut laisser une chance à la réforme. Il faut essayer pour voir. Il faut arrêter de s'opposer à tout. On a pas le choix. Si on le fait pas on aura Le Pen. J'ai un copain qui m'a dit que ce serait bien. C'est bien pour les enfants. Les parents sont d'accord. Si on le fait pas on aura pas la classe exceptionnelle. J'ai pas fini mes photocopies. De toute façon ça sert à rien de s'opposer. Etc, etc...
  18. 5 points
    Un système qui nous oblige à pratiquer la langue de bois. Tout va bien. Dire que ça ne va pas pour tel ou tel élève, ce n'est pas bienveillant. Refuser des manifs hors temps scolaire (classe de mer, kermesse, tombolas, samedi des parents...) ce n'est pas bienveillant. Un système qui tire les budgets au maximum et qui prétend le faire pour le bien des enfants. Parlons inclusion sauvage. Parlons effectifs par classe. Parlons rythmes scolaires. Un système qui change nos programmes tous les 2/3 ans et qui, à chaque fois, tire un bilan calamiteux du programme précédent. C'est sûr, en deux ans on a des données pertinentes. 🤨 Un système qui nous oblige à prendre la place des familles sur pas mal de points. Inadmissible ! Un système qui aboutit à Parcoursup et qui plante des enfants à qui on a dit pendant 10 ans qu'ils étaient meeeeerveilleux.
  19. 5 points
    +1 La France ne peut pas avoir des enfants qui finissent tôt leur journée car la journée des adultes terminent tard (ce n'est pas le cas dans les pays qui ont une école qui termine tôt), ajouter une 5ème journée d'école à un enfant c'est lui ajouter des heures de périscolaire fatigantes. Par exemple ici retour à 4 jours (on revit tous) et c'est mieux pour mes élèves de CP car au moins ils se reposent le mercredi! (avec le mercredi matin, ils allaient au centre aéré car personne ne pouvaient venir les prendre pile à midi, maintenant ils sont déposés chez mamie ou une nounou ou alors les parents ont ré-obtenus leur mercredi) Le soir ils terminent à 16h30 mais restent à la garderie parfois jusqu'à 18h30, ils ne font leurs leçons (10 minutes) qu'une fois rentrées chez eux, ça trop fait long pour ceux qui sont arrivés à 7h30... je les chouchoute comme je peux car ce sont mes élèves les plus fatigués, nerveux, violents, instables, négatifs envers eux-mêmes... Mes élèves de 6 ans qui font le plus de temps sur place --> 44h de collectivité et d'école par semaine! avec le mercredi et le centre aéré de l'après-midi c'était 52h!!!
  20. 5 points
    Admissible à l'oral concours cadre de la banque de France 😁 Seulement 25 postes...
  21. 5 points
    Et pourquoi avons-nous perdu la crédibilité qui était donnée avant aux professeurs ? Il y a toujours eu les vacances pourtant. Quand j'entends sur France2 hier soir un reportage se demandant si les élèves français n'avaient pas trop de vacances, ça me hérisse le poil. Les journalistes passent par le biais des élèves pour nous attaquer, l'air de rien, sourire en coin. Quand ils rappellent que les vacances de la Toussaint ont été rallongées, ils évitent soigneusement de préciser qu'on le récupère en juillet, et donc on a toujours le même nombre de semaines devant élèves. Quand ils disent qu'avec les vacances, les élèves reviennent souvent plus fatigués (!!!) parce qu'ils sont mis devant les écrans ou parce que certains ne partent pas en vacances... C'est de la faute des vacances, ça ? C'est de la faute des enseignants ? A quel moment on se rappelle que vivre à 25-30, 6h/jour (voire + avec garderie et cantine), c'est épuisant ? A quel moment on se rappelle qu'on a besoin d'une pause aussi pour être un peu plus efficaces ? La décrédibilisation, c'est l’État qui l'organise. C'est l’État qui désinforme, via les journalistes, à propos de notre métier et de ses réalités. Quand je vois tout ce qui se passe dans les écoles, quand je vois à quel point on se retrouve démunis et sans aide avec une multiplication d'enfants perturbés, ça me désole.
  22. 5 points
    Et moi je trouve que l'intelligence du second degré est au moins aussi admirable que l'intelligence du premier degré et c'est vraiment une valeur que j'inculque à mes enfants pour développer chez eux des traits que j'affectionne et qui ont, je pense, un grand potentiel humaniste tels que l'humour, la tolérance et l'autodérision. Donc non, je ne vois pas beaucoup dans ce large répertoire d'équivalent à aldebert.
  23. 5 points
    De tout temps les cours de récréation étaient bruyantes et cela gènait et gène toujours le voisinage ..... la différence avec avant; c'est que passée la porte du couloir et de la classe, le silence redevenait maitre et tout le monde y trouvait son compte, les enfants défoulés et prêts à se remettre au travail , les maitres avec des élèves calmés et attentifs. Aujourd'hui c'est rude de retrouver le calme EN CLASSE et pour certains impossible sans un combat de tout instant. C'est cela qui est épuisant , pas que les enfants est un temps et un espace de défouloir. Ce qui est épuisant c'est que les temps "silencieux" ne soient plus là.
  24. 5 points
    Je pense qu'un enfant équilibré n'a pas besoin de hurler ou de toucher à tout, voire de courir dans un train ou un restaurant. La notion d'enfant "bien élevé" a beaucoup évolué ces dernières années, avec l'apparition de l'enfant-roi. Personnellement, je connais encore des familles où on élève les enfants avec bienveillance et fermeté. Ils ne hurlent pas, et même, ils s'excusent quand ils te bousculent par mégarde ou qu'ils t'ont dérangée. Sur le coup, ça surprend
  25. 5 points
    De François Ruffin : J'ai vu... Ce mois-ci j'ai fait un tour de France. Comme c'est vous qui me l'avez payé mon tour de France - mes revenus je les dois au peuple, je vous les dois - donc je vais vous dire ce que j'ai vu. J'ai vu les mines d'or de Salsigne, les terres, les forêts, les rivières polluées au cyanure à jamais. J'ai vu les maisons de Carcassonne, cinq mois après. Et les assurances qui n'ont pas bougé malgré les engagements du Président. Et les habitants, Céline, Ophélie, dans l'incertitude et des doubles loyers. J'ai vu le quartier gitan de Perpignan qui se réveille, qui ne se laisse plus grignoter par les vautours de l'immobilier. J'ai vu j'ai lu Eric Vuillard et sa Guerre des pauvres, Alice Zeniter et son Art de perdre, François Bégaudeau et son En guerre. Trois écrivains qui, avec leur arme, la plume, le verbe, ont choisi leur camp, pas forcément celui des gagnants. J'ai vu près de Nantes le futur "Surf parc", des prés, de belles pâtures au milieu des terres, où un vain investisseur projette d'y implanter la mer, avec des vagues artificielles. Et une heure de ce méga-moteur consommera autant d'électricité que quatre foyers durant une année. J'ai vu ici les collèges d'Ailly-sur-Somme, d'Amiens Nord, de Villers-Bocage être « morts », se réveiller, et j'en était fier. J'ai vu encore fermer près de Clermont-Ferrand l'usine Luxfer, qui fabrique pour nos hôpitaux pour nos pompiers les bouteilles à oxygène. 9% de rentabilité : pas assez ont estimé les actionnaires anglais. En traversant les ateliers j'ai trouvé la tristesse, et la fierté des ouvriers, fiers de leur savoir-faire, fiers de leurs machines, fiers de leur collectif, que l'argent va faire éclater. J'ai vu près de Buzon l'usine Francéole. Des mâts d'éolienne, des mâts en acier, des mâts géants qui quittent le site en convoi exceptionnels. C'est le seul fabriquant de mâts en acier pour les éoliennes françaises sur un marché florissant, et qui risque pourtant de fermer pour cause de concurrents espagnols, portugais et chinois. Francéole comme symbole d'un crétinisme européen, d'une nullité de nos élites, d'un abandon de l'industrie, d'une écologie en peau de lapin. J'ai vu aussi, j'ai vu surtout, l'Arc-de-triomphe, la Liberté guidant le peuple, la tour Eiffel sur le rond-point du Canet-les-Maures. Il y ont terminé la pyramide du Louvre, ce week-end. J'ai vu aussi en image un autre Arc-de-triomphe à Villeneuve-sur-Lot. Ce mouvement est habité par un désir de beauté, qui se concrétise à travers ces monuments. Je n’y suis pas, alors je ne verrai pas la police, à Villeneuve-sur-Lotte comme au Canet-les-Maures, passer le bulldozer sur ces œuvres, comme elle passe le bulldozer sur toutes les cabanes des pauvres. Alors est-ce que c'est mon boulot ? Est-ce que c'est mon boulot d'aller voir comme ça ce qui se passe ailleurs ? Je pense que oui. Je pense qu'il faut respirer pour espérer. Voilà ce qui se passe aujourd’hui en France. Voilà ce que les gens vivent. Ce qui est ressenti dans le pays. Alors maintenant, que faire, concrètement, ce printemps ? Je vais vous dire, la réponse, elle nous est donnée par l'Élysée. L'Élysée nous dit ce que nous devons faire ce printemps. C'est dans Le Parisien, le journal de mon ami Bernard Arnault, qu’unproche du Président se confie avec angoisse : "Je ne vois pas comment on sort de ça. Avec les beaux jours, les Gilets jaunes vont revenir et installer les barbecues sur les ronds-points. » Voilà ce qu'il nous reste à faire. Voilà le chemin vers lequel je vous encourage à aller. Parce que le combat qui est engagé n’est pas un combat de rigolos. Je disais ça, il y a quelque temps, mais je vous le relis aujourd’hui : c'est un combat entre la démocratie et l'oligarchie. Et j'écrivais : "On le sait désormais, ils iront jusqu'au bout. Ils raseront les forêts, ils videront les mers des thons, des baleines, des sardines, ils pressureront les roches, ils feront fondre les pôles, ils noirciront l'Alaska, ils réchaufferont l'atmosphère jusqu'à l'ébullition. Ils nous vendront un air coté en bourse, ils affameront des continents, ils sauveront les banques avec nos retraites, ils solderont les routes, les villes, les jardins publics au plus offrant, ils spéculeront sur nos maisons, notre santé, notre éducation. Ils mettront à force de stress la moitié des travailleurs sous antidépresseurs et l'autre moitié au chômage. Ils lèveront des impôts sur nos égouts, nos chaussettes, notre haleine, plutôt que de sucrer leurs bénéfices. Le doute n'est plus permis : qu'on les laisse faire et tout ça, ils le feront. Voilà leur programme pour ne rien changer, ou si peu, pour préserver leurs privilèges, leurs dividendes, leurs jets privés, leurs aller-retours en classe affaire, pour se bâtir des ghettos sociaux, sécuritaires, climatiques, où les plus riches de nos enfants, les plus serviles, les plus laquais, seront admis en leur compagnie. Le doute n’est plus permis : qu’on les laisse faire, et ils iront jusqu’au bout." Il faut leur ôter le volant des mains. Ils ne font plus partie du corps social, et pourtant ils nous dirigent. Il faut leur ôter le volant des mains. Il n’y a aucun doute qu'ils sont en train de foncer droit dans le mur écologique, droit dans le mur social. Il faut leur ôter le volant des mains, et il faut appuyer sur le frein.
  26. 5 points
    Le problème, c'est pas la chanson ! Le problème, c'est la fête d'école ! Supprimons ces stupides kermesses et autres joyeusetés qu'on fait connement bénévolement. Et voilà.
  27. 5 points
    Je ne suis pas contre l'interdiction des Kids United.
  28. 5 points
    Parce que ça t'étonne ? Tout ce que les "vieux" enseignants non politisés comme moi constatent et dénoncent depuis des années. Mais jusqu'à il y a peu, chut, il ne fallait pas le dire, et même, on se faisait tacler dès qu'on tentait d'évoquer notre ressenti ... Et la baisse concerne TOUS les élèves, quelle que soit la catégorie socio professionnelle des parents. Mais une fois de plus, on ne va chercher des responsables et des remèdes qu'à l'école, alors que la cause se situe bien évidemment dans l'éducation reçue à la maison (notamment absence de cadre, de contrainte, d'apprentissage du goût de l'effort, du respect des enseignants, ...), que les démagos de tout poil se garderont bien de remettre en cause..
  29. 4 points
    Le nombre d'élèves par classe, le manque de moyens humains (atsem, avs, rased, psychologue, médecins scolaire), matériel (classes vétustes, souvent trop petites, manque de budget pour équiper la classe correctement), le salaire des professeurs, la formation continue qui offre rarement des choix utiles et concrets... et le manque de respect des travailleurs en général (professeurs mais aussi toutes les autres professions ne sommes que des pions et le travail doit passer avant le bien être personnel et de la famille = les enfants, nos élèves trinquent!)
  30. 4 points
    Sauf qu'en donnant cet argument, on tend la joue à ceux qui nous accusent de ne pas vouloir en faire ! Et leur argument sera : "Et les parents alors ? Ils travaillent, eux, donc les enseignants peuvent bien supporter leur marmaille plus longtemps !" Mais bon, quand je dis à mes collègues révoltés, que par exemple, je ne vais JAMAIS dans les magasins un jour férié, ils ont toujours une bonne raison pour expliquer pourquoi eux y vont Plus on participe à flexibiliser le travail des parents de nos élèves et plus on se tire une balle dans le pied !
  31. 4 points
    Comme toi je vis avec quelqu'un dont le pays natal a été colonisé par " l'homme blanc ". Nous aussi on discute, on n'est pas toujours d'accord, mais le seul argument qui me hérisse vraiment le poil c'est quand elle - cette personne avec qui je vis - ramène la colonisation à " un truc de blanc ", comme si nous appartenions tous ( Français, Belges, Hollandais ... ) à une race bien distincte qui aurait ça dans le sang, d'asservir les peuples et de piller leurs richesses. Alors que c'est selon moi une question de développement civilisationnel. La plupart des peuples s'étant livrés, à un moment ou à un autre de leur Histoire, à des crimes contre un autre ( par exemple le commerce triangulaire aurait-il été possible sans la complicité de certains chefs de tribu ? ... Curieusement, aux descendants de ceux-là, on ne demande jamais de s'excuser ), je suis persuadé que les colonisés auraient pu devenir colons s'ils en avaient eu les moyens politiques, militaires etc à un moment donné ...
  32. 4 points
    Nan mais, j'y crois pas : j'ai décroché un 2eme entretien !!! Et en plus, si ça marche, je ne pense pas qu'on pourra me refuser le détachement .
  33. 4 points
    T es bien pénible toi !!!!! On va perdre tous nos avantages avec des gens comme ça . Ce qui me fait peur c est qu il y en a beaucoup autour de moi . J’ ai choisi ce métier justement pour les vacances , pour avoir du temps avec mes enfants ou tout simplement pour ne rien faire . Il est hors de question que je bosse pendant mes vancances . Même en télétravail ou autre connerie .
  34. 4 points
    Gab j'espère que ça a roulé pour toi le concours d'adjoint!!!!! Je suis ADMISSIBLE au concours d'attaché du MEN je suis trop contente!!!
  35. 4 points
    Pour Jupiter de quoi se redorer le blason ! Tout le reste va être balayé dans l'actualité pendant des jours. Il vont personnifier en lui la réunion des français autour d'un évènement, certes désolant, mais qu'ils vont sucer jusqu'à la moelle. Quelque part je suis sûre que Macron se réjouit intérieurement de cet incendie spectaculaire. J'avoue que ce "spectacle" m'a attristée (je suis pas croyante pour un sou mais j'aime les vieilles pierres et l'histoire) mais bon il faut relativiser et surtout c'est l'exploitation de l"évènement qu'on a vite vu venir qui est gerbante. Ils vont nous en servir jusqu'à l'écoeurement ! Et puis voir ceux qui sortent le chéquier se faire aussi une bonne conscience alors que sans cesse ils trafiquent pour payer toujours moins d'impôts... 😱 Mais ça fonctionne sur l'opinion publique donc pourquoi se gêneraient-ils ? Ce que dit Nonau est sans doute juste aussi : combien de chantiers avec des conditions de sécurité plus que limites, combien d'ouvriers sous payés, mal formés ? En effet rien ne prouve que ce soit le cas ici mais on peut légitimement y penser. Même S.Bern hier sur France Info le disait "ça suffit les incendies sur les chantiers de monuments historiques" ... Vive Manu le Rebâtisseur !
  36. 4 points
    Non. On ne connait pas le détail, mais on sait comment fonctionne le système : budgets restreints, contrats allant au moins-disant financier, sous-traitants peu qualifiés mais (parce que ?) jamais contrôlés, etc. Les politiques en charge de la protection de ces biens nationaux ont accepté et cautionné, sinon organisé, un haut niveau de risque. A partir de là, quoi qu'il arrive, c'est leur responsabilité qui est engagée, pas celle du lampiste. Notre-Dame a brûlé, donc ils ont failli. Point. Si c'étaient des gens vaguement honorables, le Maire de Paris et le Ministre de la Culture auraient déjà annoncé leur démission (et ils s'en sortiraient bien : dans d'autres cultures, on attendrait qu'ils tombent sur leurs épées...), ne serait-ce que pour le symbole.
  37. 4 points
    Merci Jack. Toujours simple et si parlant.
  38. 4 points
    Je ne connaissais pas Aldebert. Moi ce qui me choque c'est qu'on en parle! Ca signifie que nos gestes ,nos choix pédagogiques tout ce que l'on fait est surveillé et donc censurable et punissable. Notre liberté pédagogique est bien loin....
  39. 4 points
    Bon courage ! Pour répondre au questionnement du "doit-on emmener les élèves dangereux pour eux mêmes ou pour les autres en sortie scolaire", nous avons le cas cette année... 3 élèves très perturbateurs (pour ne pas utiliser un vocable plus vulgaire mais qui serait pourtant plus approprié...) ont été signalés jusqu'à l'Inspection (leur enseignant n'en pouvait plus). Un conseiller péda est venu assister à un de nos Conseils des Maîtres et c'est lui qui nous a fait noter dans le rapport qu'une des solutions (si toutes les autres n'avaient pas abouti) était d'exclure ces élèves de sorties scolaires pour des raisons de sécurité. Il nous a même conseillés sur la communication à faire avec les parents. Notre IEN en est informé. Concernant ces 3 élèves, l'IEN s'est bougé réellement dès lors qu'un autre parent s'est plaint (auprès de l'IEN) et a menacé d'informer la presse et de déposer plainte contre les parents de ces 3 élèves et contre l'IEN (pour non protection des usagers de l'école et des professeurs (nous avons été menacés de mort par un des gamins et son père nous avait répondu "qu'on le méritait probablement" (je simplifie, l'histoire est longue et complexe)). Un des perturbateur a finalement été poussé vers la sortie par l'IEN, et les deux autres se sont bien calmés du coup... (même si tout n'est pas rose encore). (le parent nous soutenait à fond, même si je n'approuve pas à 100% sa façon de procéder, c'était juste après les affaires "pas de vague" dévoilées à la presse...) Autre anecdote similaire cette année, à celle d'Athénéa : une mère d'élève est venue agresser l'école au portail, à la sortie (je cite) : "école de merde, avec ses instits de merde" etc etc. tout ça parce qu'on avait puni son choubichou d'amour pendant une récré car il avait craché sur un autre élève... mais que "ce n'était pas vrai parce que choubichou d'amour avait dit qu'il ne l'avait pas fait" (manque de chance, il l'avait fait juste devant moi, directrice). J'ai pris cette dame en rdv immédiatement, elle a continué à nous insulter, devant son gamin (CE2) malgré toute ma patience et mon calme. J'ai terminé la conversation houleuse par un "si notre pédagogie ne vous convient pas, il existe d'autres établissements d'enseignement sur la commune, libre à vous de changer" (ça n'a pas fonctionné malheureusement... ahahaha !). Cependant, j'ai rédigé une fiche CHSCT à la fin de laquelle j'ai demandé à ce que l'IEN ou autre supérieur écrive ou reçoive ce parent en entretien afin de lui rappeler le cadre légal vis à vis de la fonction publique et des fonctionnaires... et ça a été fait ! (j'ai même eu une copie du courrier).
  40. 4 points
    On avait même un opinel et un tire-chaille (lance-pierre) quand on allait se balader dans la nature. Aujourd'hui si ton gosse a un couteau il finit au commissariat.
  41. 4 points
    Plus ces gouvernements seront sourds et plus il y aura de la violence. Manifester pacifiquement ne sert à rien. 1million de manifestants contre la Loi Travail...Les 3/4 des français contre mais Hollande l'a quand même passé en force ! Je vous le dis ces gens là ne seront jamais rassasiés! Après les retraites, la santé, l'éducation ce sera quoi? Les congés payés ? Ils y pensent déjà... Nous, enseignants, avons perdu 40% de salaire en 30 ans! La retraite à 55 ans, le logement de fonction...et maintenant en plus ils veulent supprimer les échelons, la retraite de réversion ... La violence de ces gens se retournera un jour ou l'autre contre eux. J'ai honte pour mes aïeux qui ont lutté pour un monde meilleur que ces gens là détruisent sans que personne lève le petit doigt ...
  42. 4 points
    Mouais. Pour moi hurler à s'en faire péter les cordes vocales, c'est une incivilité. C'est notre boulot, que de le faire comprendre aux élèves (entre un tas d'autres choses). Si les gamins sont claqués devant un écran dès qu'ils s'agitent à la maison, ce qui pour moi est plus révoltant qu'un temps de vie en collectivité trop long, leur soupape c'est vraiment la cours de récré. Un exemple pour moi : tous les mercredis après midi j'attends une de mes filles dans le hall de la piscine. Beaucoup de familles en font autant et bien souvent les frères et sœurs des nageurs attendent aussi. Ils sont TOUS devant le téléphone que leurs parents leur mettent entre les mains. Ils n'ont pas enlevé leur manteau que déjà, leurs pouces s'activent. Dès que le téléphone leur est retiré (il est déchargé / l'adulte doit s'en servir) c'est automatique. Le gamin explose littéralement. Alors vite, vite, on lui recolle l'engin entre les mains et -pouf !- plus un bruit, plus un mouvement. Pour moi elle est là, la première raison des hurlements intempestifs.
  43. 4 points
    Je suis en maternelle. Objectivement, nous avons une cour très bien équipée : bac à sable, toboggan, grande structure de type accrobranche, roues en plastique, cabane en bois, etc ... Et nous avons aussi nous enfants hurleurs ! Qui se bouchent les oreilles pour hurler d'ailleurs ! E de préférence à deux ou trois. Chacun son tour, comme un concours. Et ça les fait rigoler ! Donc, je pense que c'est aussi "une mode" ...
  44. 4 points
    En 2017, la reprise d’une enquête initiée en 1987, portant sur le calcul en fin de CM2, permet de comparer les performances des élèves à trente ans d’intervalle. Cette enquête donne des résultats à quatre temps de mesure : 1987, 1999, 2007 et 2017. Entre 1987 et 1999, les performances des élèves avaient fortement baissé. Cette tendance s’était atténuée entre 1999 et 2007. Dix ans plus tard, on assiste à une baisse des performances des élèves moins marquée cependant qu’entre 1987 et 1999. Les écarts restent les mêmes selon l’origine sociale. Les garçons réussissent mieux que les filles sur toute la période, mais l’écart de performances se réduit en 2017. La baisse des performances des élèves en retard scolaire, moins nombreux en 2017 qu’en 1987, est plus marquée que celle des élèves « à l’heure ». https://www.education.gouv.fr/cid140470/l-evolution-des-performances-en-calcul-des-eleves-de-cm2-a-trente-ans-d-intervalle-1987-2017.html 93% des élèves de 2017 calculent moins bien que l'élève médian de 1987 ! 56% des élèves actuels ont des performances qui les auraient classés dans les 10% les plus faibles en 1987, et 79% des performances qui les auraient classés dans les 25% les plus faibles. Voilà le résultat des pseudos réformes réalisées par les mentors de Macron...La logique des "cycles" est un échec, les IUFM et autres ESPE sont des échecs, l'enseignement par "compétences" est un échec, l'entrée des parents dans l'univers scolaire est un échec, "l'élève au centre des apprentissages" est un échec, bref la loi d'Orientation de 1989 du "socialiste" Jospin est un échec! (toutes ces dispositions applaudies par les syndicats majoritaires) Vous rajoutez 3 heures de cours hebdomadaires en moins depuis 1987, la suppression des redoublements, les méthodes pédagogiques imposées, la paupérisation de toute une profession... Avec l'arrivée de "l'inclusion massive sans moyen", du new management...La chute va encore s'accentuer...Le projet de ces libéraux est clair: tuer l'école de la République et encourager le flux d'élèves vers les écoles privées. Et en plus ils viendront vous dire que les réformes actuelles (qui sont dans le plus strict prolongement des précédentes) sont courageusement mises en place pour inverser la courbe et stopper des décennies d'inaction...
  45. 4 points
    Assume ! ??? Mais sérieusement tu crois que c'est normal qu'ils soient poursuivis ? Genre ils l'ont bien cherché ? J'hallucine !
  46. 4 points
    Avec toute ma confiance. J'en peux plus de cette phrase.
  47. 4 points
    Le premier commentaire de la pétition me semble très bien expliquer ce que je ressens envers ceux qui pensent que "quand même dans une fête d'école..." Il est quand même affligeant de lire que même des enseignants pensent que c'est un peu déplacé de faire apprendre cette chanson. L'ironie du sort veut que cela se passe dans une école nommée Jacques Prévert ! Le poète irrévérencieux doit se retourner dans sa tombe !
  48. 4 points
    Je propose que nous portions plainte contre notre société qui a toléré que l'on puisse chanter : "Les cahiers au feu, la maîtresse au milieu !" Je crois que tous les enfants ont fredonné ça quelque soit la profession de leurs parents. Mes petits-enfants sont totalement fans d'Aldebert. Ils me l'ont fait connaître. J'adore la chanson : Dans la maison de mon arrière grand-père (et les autres d'ailleurs).
  49. 4 points
    Cette recherche est biaisée, obligé. Depuis que les sciencedeleduk sont là, je sens bien que tout va mieux. On donne du sens, on met les élèves en activité, on a des pratiques réflexives, on innove, et puis, ils savent d'autres choses. Ils sont épanouis, plus citoyens, eco-responsables et ouverts sur le monde. Vite un doctorat MEEF pour tous !
  50. 4 points
    J'ai beau cadrer cadrer et encore cadrer, ça part en sucette .... ça fait 10 ans que j'enseigne, dont ces 2 dernières année en REP+, j'avais déjà fait de la REP en début de carrière .... j'ai jamais vu ça ... ya pas que le fait de cadrer, je persiste et je signe ... Si on cadre et qu'il n'y a pas de cadre à la maison, ça ne marchera pas à l'école
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...