Jump to content
Sign in to follow this  
zizabelle

Sujet polémique

Recommended Posts

zizabelle

Préambule : Je prie tous les parents qui voudraient participer à cette discussion de ne pas en profiter pour dénigrer les enseignants

Et les enseignants ne doivent y voir aucune attaque de ma part loin de là...

Bonsoir

Un de mes amis médecin m'a tenu le discours suivant:

Sarkozy (je traduis Zoro) doit réformer l'éducation nationale et instaurer une obligation de résultat aux enseignants comme on en a nous face à nos patients

Je voudrais savoir ce qu'en pensent les interessés, et quels arguments peut on opposer à ce genre de discours?

Je suis plutôt vieille école, et pour moi l'enseignant n'est pas un "technicien" qui répare des machines. Les enfants sont différents et les rythmes d'apprentissages ne sont pas les mêmes pour tous (je suis bien placée pour le savoir avec mon fils hyperatif)

Comment peut on alors leur demander de quantifier leur travail ? Il préconise de faire un système d'interessement (comms pour les commerciaux :ninja: ) et augmenter leur fixe en fonction des résultats positifs de leurs élèves :cry:

Qu'en pensez vous , vous qui êtes chargé(e)s d'instruire (je n'ai pas dit gaver :D ) nos enfants ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
poupoune69
Préambule : Je prie tous les parents qui voudraient participer à cette discussion de ne pas en profiter pour dénigrer les enseignants

Et les enseignants ne doivent y voir aucune attaque de ma part loin de là...

Bonsoir

Un de mes amis médecin m'a tenu le discours suivant:

Sarkozy (je traduis Zoro) doit réformer l'éducation nationale et instaurer une obligation de résultat aux enseignants comme on en a nous face à nos patients

Je voudrais savoir ce qu'en pensent les interessés, et quels arguments peut on opposer à ce genre de discours?

Je suis plutôt vieille école, et pour moi l'enseignant n'est pas un "technicien" qui répare des machines. Les enfants sont différents et les rythmes d'apprentissages ne sont pas les mêmes pour tous (je suis bien placée pour le savoir avec mon fils hyperatif)

Comment peut on alors leur demander de quantifier leur travail ? Il préconise de faire un système d'interessement (comms pour les commerciaux :ninja: ) et augmenter leur fixe en fonction des résultats positifs de leurs élèves :cry:

Qu'en pensez vous , vous qui êtes chargé(e)s d'instruire (je n'ai pas dit gaver :D ) nos enfants ?

Change de doc:le mien ne tiendrait jamais ge genre de discours:le service public n'a pas à etre rentable! :ninja: on bosse pas sur des machines!pensons aux gamins dejà si stressés par leurs parents en période d'évaluation... :cry::ninja: :ninja:

Share this post


Link to post
Share on other sites
azerty

C'est n'importe quoi, un médecin n'a pas d'obligation de résultats mais obligation de moyens! Il doit faire tout son possible (médicalement) pour obtenir la guérison de ses patients (mais si c'est une maladie incurable... :( ) Ben nous c'est pareil: on doit tout faire ce qui est en notre pouvoir (pédagogiquement) pour faire progresser nos élèves :) mais y'a des cas où.... :idontno: (trop gros problèmes familliaux, maladies, disfonctionnement ...) où nous non plus malgré tout on ne peut rien faire :(

Share this post


Link to post
Share on other sites
Macteyss
Comment peut on alors leur demander de quantifier leur travail ? Il préconise de faire un système d'interessement (comms pour les commerciaux ninja.gif ) et augmenter leur fixe en fonction des résultats positifs de leurs élèves
Je suis pour ! A conditions bien sûr que je puisse choisir mes élècves. Non ? Bon, ben pas d'accord alors... ;)

Plus sérieusement, je répondrais à ce toubib qu'il ne sait pas de quoi il parle : comme on l'a déjà souligné dans ce sujet, les médecins ont obligation d emyen et pas de résultats (Ce serait drôle, ça, tiens...). Et, dans le même ordre d'idée, il me semble que les médecins sont les premiers à râler quand on cherche à leur imposer une espèce d'obligation de résultats en matière de maîrtise des dépenses de santé (ö, Saint Prescription, quand tu nous tiens !). :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo
Je suis pour ! A conditions bien sûr que je puisse choisir mes élèves

Pareil :)

Par ailleurs :

--> Un médecin rencontre chaque patient individuellement. S'il doit soigner 25 patients en même temps, nul doute qu'il va s'arracher les cheveux et que ses résultats seront beaucoup moins bons.

--> Tous nos élèves sont différents, ils n'ont pas les mêmes acquis, le même vécu, la même situation sociale. Lorsqu'il faut les soigner pour la varicelle ou la grippe, les acquis et le vécu n'ont guère d'importance : tel ou tel médicament est prescrit, et on guérit. Lorsqu'il faut leur apprendre à lire, c'est malheureusement bien plus délicat.

--> Un médecin aura des difficultés à bien soigner un patient qui ne respecte pas ses directives (patient alcoolique qui continue à boire malgré les conseils du toubib, patient qui ne prend pas ses médicaments, patient qui tarde à faire les analyses et/ou examens prescrits, etc.....). Nous rencontrons les mêmes difficultés face à certains élèves qui ne suivent pas nos directives, n'apprennent pas leurs leçons, ne respectent pas les consignes....

--> Si un boulanger doit faire du pain avec de la farine périmée ou si un fleuriste doit faire des bouquets avec des fleurs fanées, le résultat sera catastrophique. On est un peu dans la même situation, nous enseignants, avec certains élèves n'ayant pas reçu d'éducation à la maison.

Enfin, un conseil : CHANGE DE MEDECIN !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Héloïse44
Enfin, un conseil : CHANGE DE MEDECIN !

:thumbsup: Pour toutes les raisons invoquées plus haut et que je partage!

Share this post


Link to post
Share on other sites
zizabelle
Enfin, un conseil : CHANGE DE MEDECIN !

:thumbsup: Pour toutes les raisons invoquées plus haut et que je partage!

C'est un ami :blush: Ne me demandez pas de changer d'ami :( !!!

Plus sérieusement, c'st un discours qui a tendance à se généraliser. Je crois c'est la mode de tout remettre en question aujourd'hui (Merci les médias et les hommes et femmes politiques).

Je sais que la fonction est de plus en plu difficile. Nous sommes tous d'accord pour dire qu'il y a malheureusement beaucoup de laissés pour compte (Pour des raisons familiales, sociales, de santé psychologique...) et la machine éducation nationale (au sens noble du terme) et pas seulement les enseignants, doit se mobiliser pour les détecter et les orienter.

Je pense vraiment que les profs servent aujourd'hui de bouc-emissaires . Leur "taper" dessus évite de se poser pas les bonnes questions et de trouver les bons remèdes.

Courage à vous chevaliers du 21ème siècle ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
zizabelle
On est un peu dans la même situation, nous enseignants, avec certains élèves n'ayant pas reçu d'éducation à la maison.

Et voilà comment on tombe dans les clichés !!!!

Mon fils a reçu un bonne éducation à la maison mais il a des difficultés scolaires car hypéractif. Nous lui avons appris les bonnes manières, nous l'emmenons dans des musées, visiter les châteaux, ...Mais il n'arrive pas à se concentrer. Résultat : Rêve en classe, discute avec les camarades et se disperse. Qu'y pouvons nous. Comme les enseignants ne sont pas responsables de l'echec de certains enfants, les parents non plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
pseudoval
On est un peu dans la même situation, nous enseignants, avec certains élèves n'ayant pas reçu d'éducation à la maison.

Et voilà comment on tombe dans les clichés !!!!

Mon fils a reçu un bonne éducation à la maison mais il a des difficultés scolaires car hypéractif. Nous lui avons appris les bonnes manières, nous l'emmenons dans des musées, visiter les châteaux, ...Mais il n'arrive pas à se concentrer. Résultat : Rêve en classe, discute avec les camarades et se disperse. Qu'y pouvons nous. Comme les enseignants ne sont pas responsables de l'echec de certains enfants, les parents non plus.

Je dévie un peu le post,mais ton fils suit-il un traitement médicamenteux (ritaline pour ne pas la citer..)Mon neveu ,détecté hyperactif depuis la MS suit ce traitement depuis octobre (il est en CP) et les résultats sont assez spectaculaires,du point de vue scolaire....

Share this post


Link to post
Share on other sites
zizabelle
Je dévie un peu le post,mais ton fils suit-il un traitement médicamenteux (ritaline pour ne pas la citer..)Mon neveu ,détecté hyperactif depuis la MS suit ce traitement depuis octobre (il est en CP) et les résultats sont assez spectaculaires,du point de vue scolaire....

La ritaline lui a provoqué des effets secondaires : anorexie et tics. C'est vrai que c'était quasi miraculeux !

Aujourd'hui, les médecins lui ont prescrit un médicament qui atténue l'impulsivité mais qui n'agit malheureusement pas sur la concentration. Le pire c'est que je m'inquiète pour ma louloute de 2 ans et qui agit exactement comme mon fils au même âge :(

En revanche, mon 2ème fils de 8 ans est tout à fait à l'opposé : Calme, excellent élève, très minutieux;

Je le répète encore une fois : Les parents ne sont pas toujours coupables de tout (pas plus que les profs d'ailleurs)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Héloïse44
Les parents ne sont pas toujours coupables de tout (pas plus que les profs d'ailleurs)

Mais je crois que nous sommes tous d'accord, non? :huh: Sauf ton ami médecin! :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
del140330

Je ne savais pas que les médecins avaient une obligation de résultat .... ;) ce serait ma première réplique à un ami.

Comment fait il en cas de maladie incurable par exemple...

Après la discussion est dans l'air du temps puisque Mr notre président l'avait annoncé lors du débat télévisé. :ninja:

Il avait expliqué que nous ne devions pas être noté selon l'utilisation de telle ou telle méthode et la bonne application de la circulaire bidule truc mais bien en fonction des résultats de nos élèves.

Mon problème c'est un élève de mon école... Grosses difficultés scolaires (refuse d'apprendre pour faire simple).

Suivi +++ depuis 3 ans (2 cp et 1 faux ce1) , l'équipe éducative propose une demande à la MDPH avec comme idée une CLIS.

Refus catégorique des parents (on ne sait même pas si la mdph orienterai l'enfant en clis).

Leur objectif est que l'enfant reste dans l'école jusqu'en cm2 et après qu'il aille en segpa comme son frère (le hic c'est qu'il a pas encore atteint un niveau segpa , mais il reste trois ans... :( ).

Si on me note sur la réussite de mes élèves, je serai moins bien noté à cause de cet élève. Est ce que pour autant j'ai failli dans mon enseignement . Je ne pense pas....

Est ce que mes collègues qui ont eu cet élève avant , ont également fauté, je ne pense pas...

Quand à la pauvre collègue qui va récupérer un ce2 non lecteur à la rentrée.... n'en parlons pas...

Un tel système fera que les écoles dans des zones dites difficiles vont être refusées de peur d'être mal noté car les élèves auront des difficultés que l'enseignant ne peut pas résoudre seul....

Share this post


Link to post
Share on other sites
del20160722
Je dévie un peu le post,mais ton fils suit-il un traitement médicamenteux (ritaline pour ne pas la citer..)Mon neveu ,détecté hyperactif depuis la MS suit ce traitement depuis octobre (il est en CP) et les résultats sont assez spectaculaires,du point de vue scolaire....

La ritaline lui a provoqué des effets secondaires : anorexie et tics. C'est vrai que c'était quasi miraculeux !

Rien à voir avec le sujet de base mais j'ai une élève dans le même cas que ton fils; la ritaline a eu des effets secondaires qui ont abouti à l'effet inverse espéré par la prise de ce médicament.

Sinon...tu devrais proposer à ton ami de venir suivre une classe de zep pour qu'il se rende compte qu'il ya des quartiers où il y aura nécéssairement moins de réussite vu les conditions sociales (habtitat, finances...) déplorables de beaucoup d'enfants et que si tu obliges les enseignants à faire "réussir leurs élèves", il risque de ne plus y avoir personne pour enseigner dans les quartiers difficiles...

Share this post


Link to post
Share on other sites
ae_kinou

Nous avons déjà des obligations de résultats... Moi, on me demande des comptes si je propose un redoublement à un élève. Et j'ai des quotas à respecter.

Une question en passant : nos dirigeants pensent-ils à nous donner les moyens d'y parvenir ?

Même si les élèves étaient à "égalité", toutes les écoles de France n'ont pas les mêmes cartes en main. Je pense aux classes surchargées, aux ZEP, aux classes multiniveaux, à ceux qui ne voient jamais le RASED de l'année.

Dans une moindre mesure je pense aussi aux classes qui ont des manuels vieillissimes et pas de sous pour les changer, à ceux qui n'ont pas de bibliothèque dans l'école, d'ordinateurs ou de matériel de sport. Je pense aussi à ceux qui n'ont pas d'argent pour faire des sorties, de voyages scolaire, à ceux qui...et qui...

Share this post


Link to post
Share on other sites
arlène

En tant qu'enseignants, on devrait se poser la question: Pourquoi en est-on rendu à vouloir nous imposer une obligation de résultats.

Peut-être parce que certains élèves qui seraient capables de réussir, n'y arrivent pas.

Pourquoi?

Parce que leur enseignant suit son petit train train et qu'il se sent jamais concerné quand on lui fait remarquer que ses élèves prennent du retard dans les apprentissages;et qu'en plus il laisse entendre que tout de façon il a la sécurité de l'emploi.

Alors pourquoi se remettre en cause et revisiter ses cours quand on ne craint rien.

Je pense que c'est un peu à cause de ces cas rares, mais existants, qu'on nous balance ces histoires de résultats.

Et dans ce cas-là, je peux comprendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
zizabelle

j'ai envoyé le lien à mon ami le docteur ;) . Il vous lira en direct, et qui sait, peut être qu'il s'inscrira pour se faire des ami(e)s profs :D N'est ce pas D ? :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo
Et voilà comment on tombe dans les clichés !!!!

Un cliché ? Où donc ? Je n'ai jamais associé élève en difficultés avec élève mal éduqué. Je signalais juste, pour ton ami médecin, qu'on a notre lot de gamins mal élevés et que cela complique sacrément notre tache. Un enfant hyperactif, inattentif, dispersé, violent.... c'est une chose. Un enfant qui se permet tout car on ne lui a jamais fixé de règles et limites à la maison (et je connais bon nombre de parents qui le reconnaissent et certains qui le regrettent désormais...) c'est autre chose. Quand un ou deux éléments perturbent le bon fonctionnement de la classe et que les parents concernés ne réagissent pas, argumentant que ce ne sont que des enfants, des "petits êtres en devenir", qu'il sont en train de se construire, que nous sommes trop stricts à l'école, j'en passe et des meilleurs et bien désolé, mais c'est une des explications à notre "manque de résultat".

Il va s'en dire, bien entendu, qu'une grande majorité de parents font très bien leur boulot et que les soucis que l'on rencontre dans nos écoles ne sont pas seulement le fait d'élèves mal élevés, c'est évident.

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
En tant qu'enseignants, on devrait se poser la question: Pourquoi en est-on rendu à vouloir nous imposer une obligation de résultats.

Peut-être parce que certains élèves qui seraient capables de réussir, n'y arrivent pas.

Pourquoi?

Parce que leur enseignant suit son petit train train et qu'il se sent jamais concerné quand on lui fait remarquer que ses élèves prennent du retard dans les apprentissages;et qu'en plus il laisse entendre que tout de façon il a la sécurité de l'emploi.

Alors pourquoi se remettre en cause et revisiter ses cours quand on ne craint rien.

Je pense que c'est un peu à cause de ces cas rares, mais existants, qu'on nous balance ces histoires de résultats.

Et dans ce cas-là, je peux comprendre.

Je serais enclin à partager ce point de vue qui permet, une fois encore, à nos dirigeants de faire preuve de manichéisme et de démagogie (domaines dans lesquels ils excellent).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tahoney
Préambule : Je prie tous les parents qui voudraient participer à cette discussion de ne pas en profiter pour dénigrer les enseignants

Et les enseignants ne doivent y voir aucune attaque de ma part loin de là...

Bonsoir

Un de mes amis médecin m'a tenu le discours suivant:

Sarkozy (je traduis Zoro) doit réformer l'éducation nationale et instaurer une obligation de résultat aux enseignants comme on en a nous face à nos patients

Je voudrais savoir ce qu'en pensent les interessés, et quels arguments peut on opposer à ce genre de discours?

Je suis plutôt vieille école, et pour moi l'enseignant n'est pas un "technicien" qui répare des machines. Les enfants sont différents et les rythmes d'apprentissages ne sont pas les mêmes pour tous (je suis bien placée pour le savoir avec mon fils hyperatif)

Comment peut on alors leur demander de quantifier leur travail ? Il préconise de faire un système d'interessement (comms pour les commerciaux :ninja: ) et augmenter leur fixe en fonction des résultats positifs de leurs élèves :cry:

Qu'en pensez vous , vous qui êtes chargé(e)s d'instruire (je n'ai pas dit gaver :D ) nos enfants ?

Parce que les médecins ont une obligation de "résultat" ?! Un médecin qui n'aurait pas pu soigner le cancer d'un de ses patients devrait donc rembourses toutes ses consultations à sa famille ? <_< Hum hum... mais bien sûr !

Quand a nous, on ne peut en effet pas avoir les mêmes résultats que l'on enseigne dans une école avec du matériel, des familles qui suivent leurs enfants... et des écoles ne disposant d'aucun moyen, où nombre de familles sont démissionnaires.

Forcement, l'enseignant a un rôle TRES important à jouer, mais il n'est pas le seul. Comme le médecin n'est pas le seul a avoir un rôle dans la santé de ses patients.

Share this post


Link to post
Share on other sites
pirouettecacahuète
Nous avons déjà des obligations de résultats... Moi, on me demande des comptes si je propose un redoublement à un élève. Et j'ai des quotas à respecter.

Une question en passant : nos dirigeants pensent-ils à nous donner les moyens d'y parvenir ?

Même si les élèves étaient à "égalité", toutes les écoles de France n'ont pas les mêmes cartes en main. Je pense aux classes surchargées, aux ZEP, aux classes multiniveaux, à ceux qui ne voient jamais le RASED de l'année.

Dans une moindre mesure je pense aussi aux classes qui ont des manuels vieillissimes et pas de sous pour les changer, à ceux qui n'ont pas de bibliothèque dans l'école, d'ordinateurs ou de matériel de sport. Je pense aussi à ceux qui n'ont pas d'argent pour faire des sorties, de voyages scolaire, à ceux qui...et qui...

Je suis d'accord, enseignant dans une petite école (2 classes) en milieu rural et malgré un bugdet de fonctionnement intéressant pour un si petit village, nos soucis viennent du RASED : pas de maître E, pas de maître G, 2 psychologues scolaires pour toutes la circonscription !!!!!

Certains de mes élèves auraient bien eu besoin d'un maître E depuis le CE, hélas, ils se sont contentés de l'aide individualisée que nous avons essayé de leur donner pour les aider au mieux. Malheureusement, ceux-là passent en 6ème mais n'ont pas le niveau, malgré parfois un redoublement !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...