Jump to content
vitalizo1

diff entre différence entre une proposition subordonnées circonstancie

Recommended Posts

vitalizo1

Bonjour,

EDIT: le titre, c'est "diff entre proposition subordonnée circonstancielle et complément circonstanciel ???"

ma question est dans le titre :)

J'avoue que le français est de très très loin mon point faible (en commentaire/analyse/synthèse, conjugaison ca ok) mais c'est surtout sur la grammaire.

De mon coté, je dirais (mais très loin d'être sûr)

Prop sub. C. : Cette décision établit un contrat coércitif qui définit les nouvelles conditions de travail.

C.C: Cette décision établit un contrat coércitif définissant les nouvelles conditions de travail.

Merci :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
diddle21000

La prop. sub. est introduite par "qui" (pronom relatif si je ne me trompe pas).

Par contre, pour moi, "définissant ..." n'est pas un CC.

Share this post


Link to post
Share on other sites
floriane56

Il me semble que la proposition subordonnée circonstancielle c'est la nature, et Complément circonstanciel c'est la fonction.

Par contre, dans ton exemple, je dirais que " qui définit les nouvelles conditions de travail" est une proposition subordonnée relative. Quant à " définissant les nouvelles conditions de travail", peut être qu'il s'agit d'une proposition subordonnée participiale, mais pas sûre!

Share this post


Link to post
Share on other sites
chamboultou

Ils exercent la même fonction, ils sont complément de phrase (déplaçables, non pronominalisables etc) mais :

- la prop sub circonstancielle comporte un verbe conjugué et est introduite par une locution conjonctive qui n'a pas de fonction (parce que, bien que, aussitôt que etc)

- les deux expriment le temps, la cause, la conséquence, le but, la concession, la condition, la comparaison, la condition.

Par exemple :

Il ment tout le temps --> tout le temps est cc de temps (complément de phrase apportant des précisions sur les circonstances de l'action)

Il ment dès qu'il ouvre la bouche --> dès qu'il ouvre la bouche est proposition subordonnée circonstancielle (complément de phrase apportant des précisions sur les circonstances de l'action) il y a un verbe conjugué, introduit par une locution conjonctive

Dans ton exemple

Cette décision établit un contrat coércitif qui définit les nouvelles conditions de travail.

Cette décision établit un contrat coércitif définissant les nouvelles conditions de travail.

je dirai que qui définit les nouvelles conditions de travail est une proposition subordonnée relative complément du nom contrat et définissant les nouvelles conditions de travail est une proposition introduite par un participe présent également complément du nom contrat ; les 2 précisent ledit contrat, sans notion de temps, cause, conséquence, but, concession, condition, comparaison, condition.

Share this post


Link to post
Share on other sites
vitalizo1

MERCI beaucoup

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...