Jump to content
clairon03

fonction pronom démonstratif

Recommended Posts

clairon03

Je viens de regarder les sujets 0 de l'an passé, j'ai une petite question de grammaire : quelle est la fonction des pronoms démonstratifs "celle" dans la phrase suivante :

On a coutume d'opposer la lecture de consultation (celle du livre pratique ou de l'ouvrage

de référence) et la lecture plus linéaire (celle du livre de fiction).

Merci d'avance et encore bon courage!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fiftanne

Aïe !

Je dirais la même que "la lecture", donc COD de "opposer" ...

Les groupes "celle du livre pratique ou de l'ouvrage de référence" et "celle du livre de fiction" semblent fonctionner comme des appositions respectives aux groupes : "la lecture de consultation" et "la lecture plus linéaire", ce qui me fait penser qu'ils remplissent la même fonction.

Mais même la valeur de COD des "lecture" ne me semble pas évidente, maintenant :scratch:...

(Je t'aide vachement ! :D )

Share this post


Link to post
Share on other sites
clairon03

Moi aussi j'étais partie sur cette idée d'apposition, bien que ces parenthèses ne nous facilite pas la tâche... Mais je me pose alors la question est-ce que je peux dire que la fonction de "celle" est une fonction d'apposition?

Pfff... c'est bien compliqué tout ça!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nicowien

"le pronom démonstratif peut remplacer un terme du contexte, qui précède (fonction anaphorique) ou bien qui suit (fonction cataphorique) le pronom en question, ou bien désigner un référent, le plus souvent au moyen d'un geste, c'est-à-dire, renvoyer à un élément extralinguistique pris dans la situation d'énonciation (c'est la fonction déictique). Il peut donc être, soit un représentant textuel, soit un représentant référentiel." (Wikipedia)

Ici, je dirais alors, que dans les deux cas, le pronom démonstratif "celle" a une fonction anaphorique. C'est bon?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fiftanne

Oui, c'est vrai. Je le voyais sous l'angle de la grammaire traditionnelle, mais ça peut s'analyser ainsi avec profit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fiftanne

Moi aussi j'étais partie sur cette idée d'apposition, bien que ces parenthèses ne nous facilite pas la tâche... Mais je me pose alors la question est-ce que je peux dire que la fonction de "celle" est une fonction d'apposition?Pfff... c'est bien compliqué tout ça!

Non. Si apposition il y a, c'est tout le groupe qui est apposé, je crois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
clairon03

Je suis d'accord avec la fonction anaphorique mais c'est le cas de l'ensemble des pronoms puisque d'après leur déf : Le pronom est un représentant, au sens large, c'est-à-dire un substitut du syntagme nominal.

Dans le reste de l'exercice qui m'était proposé il y avait les pronoms pouvaient avoir la fonction de COD, COI, sujet, mais pour ce pronom bien évidemment il n'y a pas de correction...

En ce qui concerne l'apposition, c'est vrai que cela concerne le groupe "celle du livre pratique ou de l'ouvrage

de référence".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nicowien

Je suis d'accord avec la fonction anaphorique mais c'est le cas de l'ensemble des pronoms puisque d'après leur déf : Le pronom est un représentant, au sens large, c'est-à-dire un substitut du syntagme nominal.

Attention! Tous les pronoms ne sont pas des reprises anaphoriques.

1) Les pronoms personnels je et tu renvoient à la situation de communication pour désigner l'émetteur ou le récepteur du message. Ce sont des "embrayeurs de discours". Ex: "Je vous demande de vous arrêter" (Edouard Balladur).

2) Certains pronoms ne réfèrent pas à un élément antérieur parce qu'ils contiennent en eux-mêmes la référence. Ex: Quelqu'un m'a dit, à tort, que les pronoms était tous (par définition) anaphoriques.

3) Certains pronoms sont déictiques. Si je montre du doigt (geste) le bordel que les enfants ont laissé dans la salle de jeu, et que je leur dis: "Rangez moi ça!"

Dans le reste de l'exercice qui m'était proposé il y avait les pronoms pouvaient avoir la fonction de COD, COI, sujet, mais pour ce pronom bien évidemment il n'y a pas de correction...

Pourrais-tu montrer le reste de l'exercice?

En ce qui concerne l'apposition, c'est vrai que cela concerne le groupe "celle du livre pratique ou de l'ouvrage de référence".

Exact.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fiftanne

Autre idée : il fait partie d'une relative elliptique : "qui est celle...".

:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fiftanne

Et du coup, il serait un peu noyau de l'attribut...

Share this post


Link to post
Share on other sites
clairon03

Voici une partie de l'exercice de grammaire du sujet 0 proposé par le MEN l'année dernière :

Dans les deux paragraphes centraux du texte 1 reproduits ci-dessous, classez,

analysez les pronoms (nature et fonction) et relevez leur référent lorsque c’est

possible.

Il nous semble que la lecture subit deux bouleversements. Tout d'abord un processus

de fragmentation analogue à celui que connaissent les audiences de la télévision. On a

coutume d'opposer la lecture de consultation (celle du livre pratique ou de l'ouvrage de

référence) et la lecture plus linéaire (celle du livre de fiction). Le texte dématérialisé incite au

vagabondage, à la lecture par morceaux. Tout se passe comme si cette sorte de

déterritorialisation qu'opère le numérique (en faisant échapper le texte à son territoire, le

support imprimé) emportait avec elle une évasion, qui ferait échapper le lecteur à la linéarité

originelle du texte. Le lecteur s'émancipe, bousculant l'ordonnancement de l'oeuvre. On

pourrait arguer que rien n'empêche de lire les chapitres d'un livre papier de manière

séquentielle, heurtée et désordonnée. Mais le numérique amplifie cette propension propre à

certaines lectures.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fiftanne

Plus sérieusement, dans un devoir, je dirais simplement, que "celle" est un pronom démonstratif féminin singulier qui reprend le nom noyau du COD (à savoir : "lecture") dans une apposition périphrastique à visée explicative (quels sont les genres traditionnellement privilégiés par l'une ou l'autre modalité de lecture). Son rôle est anaphorique, son référent "la lecture".

(Je suppose que l'analyse grammaticale a pour but une meilleure compréhension du texte ? Donc peut-être faut-il brièvement relier les 2 : analyse et sens ?)

PS : j'hésite toujours quant à la nature des groupes entre parenthèses : relative elliptique ou apposition ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fiftanne

Et en ce qui concerne le fond, pas trop d'accord en fait, dans la mesure où c'est le type de texte (et non le support) qui impose pour moi une modalité de lecture.

De qui est ce texte ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
clairon03

Pour ce qui est du fond :

Françoise BENHAMOU. « Le livre numérique. Ni tout à fait le même, ni tout à fait un

autre... », in Esprit. Mars-avril 2009, n° 3-4, pp. 73-85. [ici, pp.82-83].

Share this post


Link to post
Share on other sites
minoududonjon

Je viens de regarder mon livre de grammaire

et pour les pronoms démonstratifs, ils ne mettent pas de fonction ...

Donc c'est surement pour cela que le corrigé n'indique pas la fonction de ce type de pronoms

On peut simplement dire que ce sont des substituts qui remplacent un nom ou un élément de la phrase !

A mon sens !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...