Jump to content
bartounet

Les créations mathématiques

Recommended Posts

bartounet

Bonsoir

Je me lance cette année dans une classe coopérative à 100% et j'ai un petit souci sur les textes libres en mathématiques:

les créations mathématiques

Je ne vois pas exactement comment cela se passe et je ne visualise pas bien comment le mettre en place en classe.

J'aurais aimé avoir des retours sur les expériences de chacun (positives ou négatives) et la manière de comment l'aborder convenablement.

Merci par avance pour vos réponses à ce sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kokoyaya

Bonsoir,

J'avoue que c'est un gros point obscur pour moi en maths. Autant je commence à bien me sentir à l'aise avec les balades mathématiques, autant je ne comprends toujours pas les créations maths :-(

Share this post


Link to post
Share on other sites
bartounet

AH je ne suis pas le seul ça rassure.

Les ballades mathématiques ce sont ces sorties où les élèves doivent noter tout ce qu'ils trouvent qui pourrait avoir de pret ou de loin avec les mathématiques?

Les utilises tu?

Quelles sont les fréquences de tes ballades et quelles sont les retombées dans la classe?

Pour ce qui est des créations mathématiques j'ai lu l'excellent texte sur le site de Paul Le Bohec (http://www.amisdefreinet.org/lebohec/quertier.html) qui me permet d'avoir un retour plutôt intéressant. Mais j'aimerais avoir des personnes avec qui je pourrais dialoguer pour avoir des exemples encore plus précis et plus nombreux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kokoyaya

Je ne les utilise pas encore, j'y vais petit à petit :)

Je suis actuellement en stage ICEM 34, j'espère que le thème va être abordé pour progresser sur le sujet :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
vieuxmatheux

Dans les brochures publiées par l'ICEM, il y en a une sur le texte libre en mathématique. Je n'arrive pas à remettre la main dessus et ne peux donc pas donner tout de suite la référence exacte, désolé.

Ceci dit, je suis très réservé sur cette pratique.

En effet, quand un enfant invente une histoire, une poésie, une description, dans un texte libre, sa production, même si elle doit être retravaillée, est déjà de la même nature que la production finale : il s'agit de transmettre au lecteur une information, une émotion…

En revanche, les textes libres mathématiques que j'ai vu comme exemple dans la bochure de l'ICEM n'ont pour moi rien de mathématique : ce n'est pas parce qu'on utilise des chiffres ou des formes qu'on fait des maths. Il commence à y avoir des mathématiques quand on se pose une question sur les objets utilisés, qu'on cherche à anticiper sur les actions.

Et là, ce n'est pas un simple perfectionnement de l'activité des élèves qui est nécessaire (comme dans le texte libre ordinaire) mais un changement de perspective radical que je n'ai pas du tout perçu dans la brochure en question.

Peut-être faudrait-il plutôt essayer de mettre en place du "questionnement libre", les élèves cherchant à poser des questions à propos d'objets de la vie de tous les jours ou d'objets déjà plus mathématiques (nombres, solides…).

Mais dans ce cas, on se rapproche sans doute, si j'ai bien compris, de la balade mathématique évoquée par Kokoyaya

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...