Jump to content
Sign in to follow this  
the_vilkuv

EAP : et en pratique, c'est comment ?

Recommended Posts

the_vilkuv

Bonjour,

Je me suis inscrit sur ce forum en Terminale L l'an passé et maintenant, mon projet professionnel se précise de plus en plus :) . Cette année j'ai choisi une LLCE Anglais dans l'Aube.

J'ai entendu parler du dispositif Emploi d'Avenir Professeur, les fameux EAP. J'en ai entendu du bien, du mal, mais en parlant à quelques professeurs d'ESPE, ça me semble être une très bonne idée. Je ne vois pas l'inconvénient a mettre un pied dans le métier avant l'heure.

Cette expérience sera valorisante, j'ai longtemps hésité entre le premier et le second degré. Dans le second degré je me sentais plus assuré car ça me semble plus simple au niveau de la transmission des connaissances. Mais j'ai toujours voulu être dans le primaire, donc je ferai mon EAP en primaire, avec plus de motivation que jamais :D (malgré mes doutes pour les premières semaines! J'avoue que ça m'effraie un peu).

Bon j'en ai fini de raconter ma vie, passons à l'essentiel ! Je suis ici parce que je suis sur le point de remplir mon dossier de candidature et attendre quelques mois avant de l'envoyer car c'est pas du tout la période (je suis impatient à ce point, oui, oui). J'ai lu toute la documentation sur le site du ministère, qui présente tout en théorie, mais en lisant des forums, je me rends compte que la pratique est bien différente.

Tout d'abord une question pour les EAP. Bon, même deux en fait.

1 : Comment trouvez vous votre expérience en général ?

2 : Prenez-vous souvent des petites tâches en main, même pour la première année en L2?

Oh et mince, une troisième me vient à l'esprit :

3 : Douze heures, c'est pas trop peu ? :happy:

Et maintenant pour les PE :D Avez-vous des à-priori sur les EAP? (n'hésitez pas à tous les mettre si il y en a, je pense que j'ai déjà ma petite idée sur ce que je pourrais lire :) )

et comment utiliseriez-vous ce dispositif pour votre classe ?

Pfiou, ça en fait des lignes à lire pour vous !

Bonne fin d'après-midi et meilleurs vœux (après tout, nous sommes encore en janvier !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Mince ! On n'a pas réussi à te dégoûter ? :devil:

J'ai croisé plusieurs EAP depuis un peu plus de deux ans.

Selon les écoles, les situations sont très variées et évoluent parfois dans le temps : observation puis prise de petits groupes sous la responsabilité du titulaire ou du dirlo voire ... remplacement d'un collègue absent (et ça, ce n'est vraiment pas bien !).

Il me semble que c'est une expérience intéressante, mais c'est quand même du boulot et des contraintes, dont l'obligation de réussir ses années de fac. Certains étudiants ont été écartés du dispositif quand ils ont dû redoubler leur année de FAC.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lena

On a 2 EAP sur l'école, et pas pour la 1ère année.

Leurs emplois du temps d'étudiantes sont variables, donnés avec 10j d'avance.

Du coup, on ne compte pas sur elles pour notre fonctionnement (on a pourtant des idées!)

Elles viennent, elles observent (comme en 1ère année du dispositif), font du "quasi avs" à l'occasion, elles accompagnent toutes les sorties lorsqu'elles sont là, et puis c'est tout.

De l'argent facilement gagné, dans leur cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Du coup, on ne compte pas sur elles pour notre fonctionnement (on a pourtant des idées!)

Elles viennent, elles observent (comme en 1ère année du dispositif), font du "quasi avs" à l'occasion, elles accompagnent toutes les sorties lorsqu'elles sont là, et puis c'est tout.

C'est déjà pas mal, non ?

Que voudrais-tu qu'elles fassent de plus qui rentre dans le cadre de leur "job" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
the_vilkuv

J'ai en effet pas mal lu sur les dérives de ce système. Après, prendre en main une partie de séquence de temps en temps, ça peut être bien en présence de l'enseignant. Le coup du remplacement, ça me ferait vraiment peur! C'est sûr que de suite, je ne me sens pas du tout prêt à me retrouver en face d'une vingtaine de paires d'yeux sans réelle formation.

Pour le boulot et les contraintes, ça ne me pose pas vraiment de problème :)

Pour les emplois du temps variables, à Troyes on a l'avantage de n'avoir que très peu de modifications. L'EDT est fixe, et en général on se retrouve souvent avec une journée et demie de libre (pour ma part le vendredi et mercredi matin).

C'est surtout pour la passion, pour ma motivation que je prépare un EAP, c'est ma principale motivation. Enseigner, partager... Je ne me vois pas ailleurs que dans l'EN :) Donc si l'école dans laquelle je suis affecté m'en donne la possibilité, je serai prêt à a peu près tout dans la limite du raisonnable bien sûr. Bon, après, je serai quand même content d'avoir un petit salaire, mais ce n'est que la deuxième raison de ma volonté de faire un EAP.

Après, je me doute bien que certain(e)s étudiant(e)s font cela que pour l'argent, ou par défaut pour valider des UE à la fac. Et sans motivation, je suis conscient que ça ne donne pas grand chose. Si on me dit que j'ai le choix entre faire une année en tant que banquier ou boulanger, que je choisisse l'un ou l'autre, je serai présent pour le stage mais je bâclerai ce que j'ai à faire parce que ce n'est pas ce qui m'intéresse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurolya

Bonjour ! :)

Je me suis renseignée également pour être EAP l'année prochaine, étant en L1 cette année (Sciences du langage et Lettres modernes) mais j'ai cru lire quelque part que les horaires étaient vraiment variables, en fonction de l'emploi du temps, et donc que les 12h étaient vraiment exceptionnelles à faire (je me trompe peut-être cela dit, mais j'ai cru comprendre ça ?)

Parce que personnellement, 12h dans une semaine, ça me paraît quand même pas mal, sachant qu'il y a sans doute du trajet à faire (je me doute qu'on ne choisit pas son établissement ?) et étant dans la région parisienne... -_-

D'ailleurs, il y a une question que je me pose depuis que je me renseigne, c'est si l'emploi du temps est fait en fonction à ne pas louper de cours à la fac, ou si on est "obligé" dans un sens de se mettre en contrôle terminal et passer les partiels à la fin... Ce qui ne me paraît pas forcément être une bonne solution non plus, puisque si on est EAP, c'est que l'on a envie d'être professeur des écoles, et donc d'avoir son concours le plus rapidement possible...

Je suis un peu perdue par rapport à tout cela, mais en tout cas, je sais que je suis hyper motivée pour le faire ! (Je vous suis avec grande attention, et j'ai hâte de pouvoir être EAP histoire d'être vraiment dans le métier et ne pas l'idéaliser, ça me paraît essentiel avant de vraiment faire mon choix)

D'ailleurs, globalement, est-ce que vous avez eu de bonnes expériences avec vos EAP, ou c'était vraiment le carnage ? :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Les EAP que je côtoie viennent toujours à l'école les jours où ils n'ont pas cours à la fac.

Après, il faut peut-être que l'étudiant fasse un effort en libérant des heures sur le temps primaire et en prenant les cours à d'autres moments.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lena

Du coup, on ne compte pas sur elles pour notre fonctionnement (on a pourtant des idées!)

Elles viennent, elles observent (comme en 1ère année du dispositif), font du "quasi avs" à l'occasion, elles accompagnent toutes les sorties lorsqu'elles sont là, et puis c'est tout.

C'est déjà pas mal, non ?

Que voudrais-tu qu'elles fassent de plus qui rentre dans le cadre de leur "job" ?

Préparer une séance et la mener à bien, avec l'enseignant de la classe sous le coude (en amont comme en cours de séance voire soyons fous en aval), au moins une fois par semaine.

Bref, de la vraie pratique accompagnée.

J'ai lu qu'elles ont 3h sur leurs 12h pour préparer les activités menées par elles-même. C'est donc + que prévu!

(et cela fait une 1/2j de moins à faire en présentiel d'élèves, du coup; de la souplesse vis à vis de la fac?)

Là, avec l'organisation ( :clown: ) de l'espé, ce n'est juste pas possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Elles ne sont pas en Master donc je trouve cela un peu prématuré, sauf si bien sûr, elles sont d'accord.

(J'écris "elles" car je ne connais que des filles, mais il y a sûrement aussi des garçons.)

Et puis les enseignants qui les reçoivent ne sont pas forcément formateurs.

Il me semblait que l'idée des EAP était davantage l'immersion dans le milieu.

Mais bon, pour être franche, je n'ai pas lu les textes officiels.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ekole

Du coup, on ne compte pas sur elles pour notre fonctionnement (on a pourtant des idées!)

Elles viennent, elles observent (comme en 1ère année du dispositif), font du "quasi avs" à l'occasion, elles accompagnent toutes les sorties lorsqu'elles sont là, et puis c'est tout.

C'est déjà pas mal, non ?

Que voudrais-tu qu'elles fassent de plus qui rentre dans le cadre de leur "job" ?

Elles pourraient dans les phases observation,repérer les objectifs des séances, mettre en perspective la démarche du maître avec un support théorique, élaborer avec le tuteur des séquences d'apprentissage et des séances à faire en classe; apprendre la posture réflexive de l'enseignant, remplir leur dossier EAP en tenant compte du référentiel de compétences...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Que c'était bien quand l'enseignement primaire n'était pas une profession aussi intellectuelle !

Les EAP sont dans une école, vont dans toutes les classes mais tous les enseignants ne sont pas des tuteurs.

S'ils viennent dans la mienne qui n'en suis pas un, ils seront en observation, je répondrai à leurs questions sur ma vocation, leur envie, on boira le café ensemble, ils s'imprégneront de l'ambiance de l'école et la classe pour être sûrs que c'est vraiment le métier qui leur convient et, s'ils le souhaitent, je leur prêterai mes élèves pour qu'ils s'essaient à la tenue d'une séance de leur choix, mais sans aucune ambition ... euh (je cherche un gros mot pédagogique ...) didactique. J'ai bon quand même ?

Je me souviens quand l'enseignante de la classe à côté de la maître formatrice m'a demandé si je pouvais lui écrire un texte au tableau vert ! Et quand un autre m'a fait corriger des cahiers et faire des modèles d'écriture ! J'étais aux anges !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ekole

Oui, mais les EAP sont en stage de formation, ils sont censés préparer et passer le concours du CRPE, pour lequel un certain nombre de connaissances sont exigées.

Ensuite le stage leur permet de valider un certain nombre de modules dans leur Licence ou Master (cela dépend des académies). Les rapports de stage sont rédigés par le stagiaire, et par le tuteur.

Personnellement j'aime bien montrer les aspects plaisants de la classe, et les mettre en perspective avec le sérieux de travail que cela demande.

Quand au retour sur ma pratique que cela me demande, je trouve cela passionnant!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Mais le concours devrait surtout juger des capacités des candidats (qui savent déjà qu'ils sont faits pour le métier) à écrire correctement, lisiblement, sans faute d'orthographe, à maîtriser les mathématiques de base, à avoir un minimum de culture générale, à parler tranquillement, ...

Pas à savoir préparer et juger une séquence. C'est absurde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ekole

Mais le concours devrait surtout juger des capacités des candidats (qui savent déjà qu'ils sont faits pour le métier) à écrire correctement, lisiblement, sans faute d'orthographe, à maîtriser les mathématiques de base, à avoir un minimum de culture générale, à parler tranquillement, ...

Pas à savoir préparer et juger une séquence. C'est absurde.

Il me semble que c'est bien s'ils savent à quoi s'attendre et ce qu'implique le métier, car certains candidats pensent être faits pour le métier et se rendent compte que finalement, pas tellement. Une émission des "Pieds sur terre" était récemment diffusée sur France Culture, sur ce sujet.

Savoir préparer et critiquer (plutôt que juger) une séance, c'est réservé aux stagiaires M2, qui ont eu le concours.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

On est d'accord, sauf que toi aussi, il me semble que tu aimerais qu'ils soient déjà des professionnels de l'enseignement avant d'avoir été formés.

Enfin, c'est ce que j'ai compris de ce que tu as écrit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ekole

On est d'accord, sauf que toi aussi, il me semble que tu aimerais qu'ils soient déjà des professionnels de l'enseignement avant d'avoir été formés.

Enfin, c'est ce que j'ai compris de ce que tu as écrit.

Ah? A quel moment as-tu compris cela dans ce que j'ai écrit?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Dans ce passage :

Elles pourraient dans les phases observation,repérer les objectifs des séances, mettre en perspective la démarche du maître avec un support théorique, élaborer avec le tuteur des séquences d'apprentissage et des séances à faire en classe; apprendre la posture réflexive de l'enseignant, remplir leur dossier EAP en tenant compte du référentiel de compétences...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ekole

Dans ce passage :

Elles pourraient dans les phases observation,repérer les objectifs des séances, mettre en perspective la démarche du maître avec un support théorique, élaborer avec le tuteur des séquences d'apprentissage et des séances à faire en classe; apprendre la posture réflexive de l'enseignant, remplir leur dossier EAP en tenant compte du référentiel de compétences...

Je vois.

Je me suis mal exprimée; l'observation des stagiaires suppose qu'ils disposent d'une grille d'observation élaborée par le maître d'accueil avec éventuellement le stagiaire.

Lorsque que le stagiaire est en inscrit en sciences de l'éducation, il me paraît possible de lui demander de mettre en relation ses cours et la réalité de la classe, en lien avec sa formation universitaire.

Pour ce qui est de la construction des séances, c'est bien évidemment avec le tuteur, parce que ce métier s'apprend, bien sûr et ne s'improvise pas.

Le contenu du CRPE demande d'avoir un début de posture d'enseignant, c'est vrai. On peut le regretter, mais il faut aussi en tenir compte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Il y a en effet tellement de choses plus importantes à acquérir que "la posture d'enseignants" avant de se déterminer si on est fait pour ce métier et qui devraient être prioritaires pour le passage du CRPE !

On voit désormais débarquer dans nos écoles des jeunes collègues ne maîtrisant pas l'orthographe de base qu'ils sont sensés enseigner à leurs élèves, n'étant pas persuadés qu'ils doivent s'exprimer correctement et écrire lisiblement en face d'eux !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ekole

On voit désormais débarquer dans nos écoles des jeunes collègues ne maîtrisant pas l'orthographe de base qu'ils sont sensés enseigner à leurs élèves, n'étant pas persuadés qu'ils doivent s'exprimer correctement et écrire lisiblement en face d'eux !

eh bien cela fait justement aussi partie de l'évaluation des stagiaires!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Le tuteur doit vérifier si l'EAP connait la grammaire, orthographe, conjugaison de base ? :noelblush:

Il me semble que ce serait plutôt le rôle de la fac, et le concours sanctionnerait également sur ces points.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lena

Le constat est clair: non, le concours ne sanctionne pas.

(cas vécu hier dans l'école d'une personne qui a eu le concours l'an dernier)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ekole

Le tuteur doit vérifier si l'EAP connait la grammaire, orthographe, conjugaison de base ? :noelblush:

Il me semble que ce serait plutôt le rôle de la fac, et le concours sanctionnerait également sur ces points.

Le référentiel de compétences du PE prévoit un certain nombre de choses, il est important que les futurs PE les connaissent. Il peut être nécessaire à un moment donné de se remettre à la grammaire, par exemple, en avoir conscience est plutôt une bonne chose.

Je rappelle que le concours est ouvert à des étudiants de différents masters: certains ont même appris à l'école qu'ils étaient plutôt scientifiques ou plutôt littéraires; en voulant passer le concours, il faut qu'ils réapprennent certaines notions dans des disciplines qu'ils ont perdu de vue. Ce n'est pas un problème.

On n'est pas là pour vérifier quoi que ce soit, on est là pour aider.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Le constat est clair: non, le concours ne sanctionne pas.

(cas vécu hier dans l'école d'une personne qui a eu le concours l'an dernier)

C'est un brin moqueur où je me trompe ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lena

Le constat est clair: non, le concours ne sanctionne pas.

(cas vécu hier dans l'école d'une personne qui a eu le concours l'an dernier)

C'est un brin moqueur où je me trompe ?

Même pas.

J'en suis plutôt triste en fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Elle est si terrible que ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lena

Disons qu'il n'y a pas que cela qui pèche (pêche?). Mais que ce point est visible.

Disons aussi que l'institution a sans doute constaté des choses importantes à reprendre dans le geste d'enseigner, pour ôter de son poste une personne en très haute saison épidémique avec pénurie massive de remplaçants, pour la placer en pratique accompagnée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Comme c'est bien dit !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurolya

Coucou tout le monde ! :)

Je passe en L2, à la rentrée prochaine (Hourra !) et, comme je l'avais dit en postant dans le sujet en début d'année, j'avais très envie d'être EAP à la rentrée prochaine. Malheureusement, je viens d'apprendre, ce matin, que les contrats EAP étaient définitivement abandonnés. A la rentrée 2015, il n'y aura donc plus de nouveaux élèves en EAP, juste des renouvellements de contrats...

Je suis vraiment triste à cette annonce, je me réjouissais pas mal d'être dans une classe 12h par semaine et de pouvoir apprendre et comprendre ce métier qui me plaît tellement...

Bref, je suis déçue, et dégoûtée car mon dossier était prêt et complet.

J'espère que d'autres dispositifs, en plus des stages, seront mis en place pour que l'on puisse être en classe le plus tôt possible !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...