Aller au contenu
Ophélie.B

Séquence sur les grandes découvertes

Messages recommandés

Ophélie.B

Bonsoir,

Actuellement étudiante en première année de master MEEF mention premier degré, je m'apprête à passer le CRPE. Dans le cadre des épreuves orales d'admission et de mon option Histoire, je dois présenter au jury une séquence portant sur une partie du programme de mon choix.

J'ai choisi de travailler sur les grandes découvertes, seul hic: les programmes situent cette séquence en fin de CE2 tandis que dans les faits, bien souvent, elle n'est réalisée qu'en début de CM1. De ce fait, je n'ai pas pu profiter de mes stages en classe cette année pour mettre à l'épreuve ma séquence. J'étais par ailleurs en stage en maternelle...

Je me tourne vers ce forum en espérant y trouver une aide quelconque: ma séquence est entièrement rédigée, j'ai sélectionné les documents que je souhaite exploiter au cours des différentes séances et j'ai prévu une évaluation. Il serait formidable que je puisse avoir des avis, des retours, des critiques sur mon travail. J'ai effectué des recherches et j'y ai consacré pas mal de temps, mais un regard extérieur pourrait m'aider à l'améliorer, à déceler d'éventuelles faiblesses etc...

Si quelqu'un accepte d'y consacrer un peu de temps, je serais vraiment ravie de lui faire parvenir cette séquence et d'en discuter.

(Toute aide sera la bienvenue, cela m'intéresserait également de récolter des expériences d'enseignants qui auraient déjà mené cette séquence avec leur classe)

Par avance merci!

Ophélie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1

Il faudrait que tu nous mettes le contenu de ta séquence en pièce jointe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ophélie.B

La dernière séance n'est pas encore complétée dans ce document, j'y travaille mais tout le reste y figure (déroulement, documents etc)

Je vous l'envoie en message ici, le fichier est trop volumineux pour que je le mette en pièce jointe ... même compressé !

Dossier Option Histoire : Partie didactique

Séquence sur les Grandes Découvertes

La présente séquence sera découpée en 5 séances (quatre séances dédiées au cours et une séance dédiée à l’évaluation). Tous les documents utilisés au cours des séances sont présentés en annexes. On présuppose ici que la séquence sur la Renaissance a été préalablement menée. Les élèves ont déjà abordé cette période, notamment :

  • Avec l’identification de cette période (fin du Moyen-âge, renouveau)
  • L’étude des scientifiques Copernic et Galilée, la révolution que constitue l’héliocentrisme
  • L’invention de l’imprimerie par Gutenberg et la diffusion des connaissances

Séance 1: Un contexte propice à la découverte de nouveaux espaces Durée prévue: environ une heure et quart

Problématique: Qu’est ce qui a permis aux Européens d’entreprendre d’aussi longs voyages?

Pré-requis (qui font l'objet d'un rappel durant la séance) : savoir que la période de la Renaissance remet en cause certaines conceptions importantes, grâce notamment à des découvertes scientifiques et des progrès techniques.

Objectifs de la séance

  • Factuels: pas d'événement daté pour cette séance
  • Notionnels : ouverture sur le monde, progrès scientifiques et techniques
  • Cognitifs : connaître le sens des mots «caravelle» et «boussole»
  • Méthodologiques : situer une période sur une frise chronologique, chercher une définition dans le dictionnaire

Le choix des documents, des supports

Frise chronologique de la classe (complétée par les trois périodes déjà étudiées). Il s'agit de repérer la période des Temps Modernes à la suite du Moyen-âge. L’invention de l’imprimerie et la Renaissance ont déjà été identifié. La date clé 1492 pourra y être ajoutée à la fin de la séance 2.

Dictionnaire

Documents iconographiques : représentation d'une caravelle, exemple de portulan (Albino de Canepa, 1489, côtes Européennes et Afrique du nord)

Le déroulement par étapes

10minutes Rappel bref de ce qui a été étudié avant : la Renaissance, fin du Moyen-âge et début d’une période prolifique dans le domaine des sciences et des arts. La frise affichée dans la classe sert d’appui pour le repérage de la période concernée.

20 minutes Questionner les élèves:

  • Quelles raisons peuvent motiver de telles explorations? Curiosité scientifique, esprit de conquête, acquisition de richesses et concurrences entre pays européens pour les Indes.
  • Quels moyens mettre en œuvre? Trouver un nouveau chemin, développer des navires et des instruments adaptés à de longs trajets maritimes, en haute mer.

Activité d'écriture sur le vocabulaire (transdisciplinaire avec le français), par groupes de quatre, les élèves doivent élaborer une définition convaincante des termes «caravelle» et «portulan». Ils les mettent ensuite en commun et votent pour la plus plausible. Une phase de recherche dans le dictionnaire permet ensuite de trouver les définitions exactes des deux mots.

5 minutes Activité avec tout le groupe classe de discussion sur l'illustration de Caravelle

  • Que voit-on? Un type de bateau particulier, le caractériser
  • Quels éléments proposés dans la définition se retrouvent sur l'image? Petit navire, à trois ou quatre mats, utilisé entre le XIIIe et le XVIe siècle.
  • Quelles sont les caractéristiques de ce nouveau type de bateau? Plus léger, des bords plus hauts pour affronter une mer agitée, plusieurs voiles pour une meilleure propulsion du vent, fond renforcé pour naviguer proche des côtes…

5 minutes Individuellement compléter la légende de l'illustration à partir des éléments de définition et des éléments partagés au cours de la discussion avec tout le groupe classe et l’enseignant.

10 minutes Un portulan est projeté au tableau, avec tout le groupe classe, discussion sur les éléments qui y figurent

  • Quels espaces sont représentés? Europe, nord du continent Africain, Moyen-Orient
  • Que peut-on dire des dessins et des tracés ? Ecritures sur les côtes, nombreux tracés et dessins figuratifs sur les terres représentées
  • Quels outils utiliser pour la navigation en prenant appui sur ces cartes? Boussole

15 minutes Élaboration d’une trace écrite sur les progrès qui ont permis d’entreprendre de grandes traversées maritimes (reprise de quelques éléments de la séquence précédente, période d’ouverture sur le monde, curiosité intellectuelle, et progrès techniques et scientifiques d’autre part)

Les activités des élèves

  • Échanger et participer au cours des phases de discussion collective
  • Observer et décrire les documents (caravelle et portulan)
  • Réinvestir les éléments déjà abordés au cours de la séquence précédente

Le rôle de l’enseignant

  • Aider les élèves à se repérer dans le temps avec l'aide de la frise
  • Collecter les définitions lors de l'exercice de vocabulaire et encourager les propositions
  • Questionner sur les documents iconographiques et faire le lien avec les progrès et les découvertes abordés dans la séquence sur la Renaissance
  • Compléter les éléments de définition par des apports de vocabulaire supplémentaires
  • Aider les élèves à analyser le portulan (représentation complexe qui mêle une dimension scientifique et une dimension artistique: utile à la navigation et objet précieux)
  • Co-construction de la trace écrite en fin de séance

Séance 2: Le génois Christophe Colomb, instigateur de la découverte d’un nouveau monde (étude de cas) Durée prévue: environ une heure

Problématique: En quoi les voyages de Christophe Colomb marquent-il un tournant décisif au cours de cette période d’exploration du monde?

Pré-requis (qui peuvent faire l’objet d’un éventuel rappel durant la séance) : Savoir que les progrès de la navigation et de la cartographie permettent aux navigateurs d’effectuer de très longues traversées en haute mer, en se guidant avec plus de précision qu’auparavant.

Objectifs de la séance

  • Factuels:1492, Christophe Colomb arrive à San Salvador (Bahamas)
  • Notionnels: découverte, conquête
  • Cognitifs: journal/carnet de bord
  • Méthodologiques: repérer des informations et des espaces sur une carte, utiliser les TICE pour réinvestir les éléments repérés sur une carte ancienne.

Le choix des documents, des supports

Extraits du journal de bord de Christophe Colomb

Planisphère de Cantino (1502): un nouveau continent apparaît

Usage des TICE: utilisation de Google Earth pour représenter les étapes du trajet sur un planisphère actuel et visualiser son voyage.

Le déroulement par étapes

5 minutes L'enseignant rappelle succinctement ce qui a été abordé au cours de la séance précédente (il peut poser quelques questions aux élèves pour solliciter leur participation) et annonce l'objet de la séance du jour: étudier le cas d'un navigateur précis, Christophe Colomb. Avant d'entamer un travail par groupes, il questionne les élèves

  • Savez-vous qui est Christophe Colomb? Un navigateur génois, un cartographe, un aventurier, un marin
  • Pour quelle(s) raison(s) est-il célèbre? Il est le premier à avoir entrepris une traversée en direction de l’Ouest de l’Europe pour rallier les Indes, il a découvert un nouveau continent.

15 minutes Répartis par groupes, les élèves reçoivent des extraits du journal de bord de Christophe Colomb. Ils doivent alors lire, analyser et résumer les points importants de leur extrait pour être capable de les restitue à leurs pairs.

10 minutes Une phase de mise en commun permet de partager avec toute la classe les différents éléments de réponses tirés des textes. Il s'agit de faire apparaître une chronologie dans les événements racontés:

  • Quand et pourquoi est-il parti? Le 3 août 1492 au service des dirigeants catholiques d’Espagne dans le but de rallier les Indes par une autre voie que celle empruntée par tous les navigateurs
  • D'où est-il parti? Du port de Palos au sud de l’Espagne
  • Dans quelle direction? Vers l’ouest, sur l’Océan Atlantique
  • Combien de temps? Un peu plus de deux mois
  • Où est-il arrivé? Arrivée le 12 octobre 1492 aux Bahamas, îles inconnues

L'enseignant note, avec l’accord des élèves, les éléments essentiels au tableau. Il apporte également des informations supplémentaires sur les voyages suivants de C. Colomb (en assumant par exemple la lecture d’autres extraits du journal, plus tardifs)

5 minutes L'enseignant projette le planisphère de Cantino pour que les élèves puissent observer les changements qui apparaissent dans le domaine de la cartographie (élargissement du champ représenté, nouveau territoire qui apparaît) et le commente. La conséquence directe des voyages de Colomb est une nouvelle vision de l'espace géographique à l'échelle de la planète.

10 minutes A partir des éléments relevés par l’enseignant au cours de la mise en commun des étapes du voyage et avec l’aide de google earth, chaque groupe d’élèves localise et représente la partie du trajet décrite dans leur extrait de journal.

10 minutes Rédaction d’une trace écrite courte concernant Christophe Colomb. L’enseignant se chargera d’imprimer le trajet représenté grâce à google earth pour que chaque élève le colle dans son cahier avec la trace écrite.

Les activités des élèves

- Sélectionner les informations importantes dans un texte et dialoguer avec ses pairs pour enrichir sa réflexion

- Communiquer ses idées à la classe et établir une chronologie du trajet grâce à l’orientation apportée par les questions de l’enseignant au cours de la mise en commun

- Utiliser les ressources et outils numériques pour ré-exploiter les informations partagées avec la classe

Le rôle de l’enseignant

- Constituer des groupes homogènes pour que chaque élève travaille sur un texte à sa portée

- Circuler et communiquer avec les groupes pour apporter son aide si nécessaire durant la phase de lecture

- Aider les élèves à construire une chronologie du trajet, notamment avec l’aide du planisphère de Cantino

- Accompagner les élèves vers un usage justifié et maîtrisé de l’outil informatique (google earth)

Séance 3: Les conséquences de l’installation des Européens sur le continent américain Durée prévue: environ une heure

Problématique: Comment s’est déroulée la rencontre entre ces deux peuples et pourquoi l'installation des Européens a-t'elle été aussi facile?

Pré-requis (qui peuvent faire l’objet d’un éventuel rappel durant la séance): Savoir que les voyages effectués par Christophe Colomb à la fin du XVe siècle ont révélé l’existence d’un nouveau continent.

Objectifs de la séance

  • Factuels: pas d’événement daté pour cette séance
  • Notionnels: civilisation, altérité, conquête
  • Cognitifs: conquistadores
  • Méthodologiques: observer et commenter une gravure

Le choix des documents, des supports

Gravures de Théodore de Bry

Corpus de textes distribués à différents groupes selon les représentations qui auront émergées au départ

Le déroulement par étapes

10minutes Les élèves réfléchissent individuellement aux questions posées par l'enseignant: Comment s’est passée l’installation des européens sur le continent américain ? A-t’elle été facile ? Pour quelles raisons selon vous ? Mise en commun des conceptions et des réponses.

25minutes Par groupe de quatre ou cinq, les élèves lisent le texte et observent les images qui leur sont attribués: analyse du point de vue, favorable aux Indiens? Aux Européens? Quelle vision de l'autre y est défendue? Les élèves devront rendre compte de leur document au reste de la classe à l'aide d'une affiche distribuée par l'enseignant (possibilité d'écrire, de faire des dessins, des schémas, des tableaux)

15 minutes Présentation des affiches respectives des différents groupes. Confrontation et mise en commun des points de vue proposés par les textes.

10 minutes Institutionnalisation par l'enseignant et élaboration d'une trace écrite en reprenant des éléments proposés dans les affiches des différents groupes. Les affiches peuvent rester visibles dans la classe le temps de la séquence.

Les activités des élèves

  • Émettre des hypothèses à partir de ses connaissances sur les grandes découvertes
  • Argumenter et débattre au sein d'un groupe: expliquer ses idées, écouter celles des autres
  • Trouver un moyen adapté et clair de partager ses idées avec le reste de la classe par la production commune d'une affiche

Le rôle de l’enseignant

  • Récolter les propositions des élèves et les écrire au tableau
  • Analyser les déplacements opérés par les élèves entre le questionnement initial et le travail de groupe présenté après la lecture et la réflexion sur les documents (importance de l'adoption dune posture critique chez les élèves pour ne pas que l'intervention du maître à la fin de la séance se donne comme un discours moralisateur)
  • Insister sur la confrontation des points de vue: un texte historique n'est pas porteur d'une vérité unique sur les événements. Se limiter à un point de vue, c'est en occulter un autre.
  • Apporter des informations supplémentaires à celles des textes pour faire comprendre aux élèves la complexité de la situation et le phénomène d’acculturation qui émerge.

Séance 4: Le début du colonialisme, un enrichissement considérable pour les commerçants et l’Europe Durée prévue: environ 45 minutes

Problématique: Quels sont les effets de l’installation durable des colons pour l’Europe ?

Pré-requis (qui peuvent faire l’objet d’un éventuel rappel durant la séance): Savoir que les Européens s’installent sur les territoires découverts et réduisent les populations en esclavage pour exploiter les richesses et les ressources.

Objectifs de la séance

Factuels:

Notionnels : esclavage, colonisation

Cognitifs: commerce triangulaire

Méthodologiques:

Le choix des documents, des supports

Texte extrait du catalogue d’une exposition sur les produits importés en Europe

Produits réels sur lesquels questionner les élèves (pommes de terre, chocolat, épices)

Le déroulement par étapes

5 minutes L’enseignant présente les produits apportés aux élèves et les questionne : De quoi s’agit-il ? Le produit vous est-il familier ? D’où provient-il ? Les élèves échangent collectivement leurs opinions et leurs idées

10 minutes Individuellement, les élèves lisent le texte distribué par l’enseignant

Les activités des élèves

Le rôle de l’enseignant

Séance 5: Évaluation

L’évaluation de la présente séquence se décline en deux évaluations distinctes

  • Une évaluation formative : capacité à débattre et échanger, à présenter un travail devant la classe pour partager des idées et des informations trouvées dans des documents

Pour ce faire, une grille d’évaluation peut être donnée aux élèves (ce type d’évaluation permet d’établir une différenciation, en prenant en compte leurs progrès au cours de la séquence, selon leur rythme et leurs capacités)

  • Une évaluation sommative finale (durée 20 à 30 minutes)

ANNEXES

  • Séance 1
  • Séance 2

Texte 1 : Prologue du journal de Christophe Colomb (3 août 1492) Texte plus difficile pour groupe plus à l’aise

« En cette présente année 1492, après que Vos Altesses eurent mis fin à la guerre contre les Maures qui régnaient encore en Europe, et l’avoir achevée en la très grande cité de Grenade (…) Vos Altesses, (…) pensèrent m’envoyer, moi, Cristobal Colon, auxdites contrées de l’Inde pour y voir lesdits princes, et les peuples, et les terres, et leur situation, et toute chose ainsi que la manière dont on pourrait user pour convertir ces peuples à notre Sainte Foi. Elles m’ordonnèrent de ne pas aller par voie de terre à l’Orient – par où l’on a coutume de le faire – mais par le chemin de l’Occident, par lequel nous ne savons pas, de foi certaine, que jusqu’à ce jour personne soit passé. (…) Je quittai le port de Palos »

Texte 2 : escale aux canaries + mer des sargasses Extraits plus faciles pour groupe moins à l’aise

6 septembre : escale aux Canaries.

« Nous étant pourvus d’eau douce, de bois, de viande, je remis les voiles vers l’ouest. »

9 septembre : « Ce jour-là, nous perdîmes complètement de vue la terre. Beaucoup soupiraient et pleuraient. Je fis ce jour 19 lieues mais décidai d’en compter moins pour ne pas décourager les hommes si le voyage se faisait très long. »

16 septembre : la mer des Sargasses

« Ce jour-là, les marins commencèrent à voir de grands amas d'herbe verte. [...] En voyant de loin toutes ces herbes flottantes, ils avaient peur de rencontrer des rochers ou des terres recouvertes par la mer. »

Lundi 24 septembre.

« Un albatros (oiseau) vient survoler le navire. Mais il n’y a toujours pas de terre en vue. La peur des marins grandit. »

Texte 3 : découverte de San salvador, à la recherche de Cipangu

Texte 4 : Hispaniola et retour à Lisbonne

  • Séance 3

Texte 1 : (Moctezuma II, souverain aztèque, s’adresse à Hernán Cortès, un conquistador espagnol) « Quelques-uns nous ont assuré que vous étiez des dieux, que des bêtes farouches vous obéissaient, que vous teniez les foudres entre vos mains, et que vous étiez assoiffés d'or. Cependant je reconnais que vous êtes des hommes comme nous. Ces bêtes qui vous obéissent sont, à mon avis, de grands cerfs que vous avez apprivoisés. Ces armes qui ressemblent à la foudre sont des tuyaux d'un métal que nous ne connaissons pas, dont l'effet est pareil à celui de nos sarbacanes. Nous savons que le prince à qui vous obéissez descend de notre dieu Quetzalcoatl. Une prophétie dit qu'il est allé conquérir de nouvelles terres à l'est et qu'il a promis que ses descendants reviendraient. » [1]

Texte 3 : « On donna ainsi des Indiens à chaque chrétien sous prétexte qu'il les instruirait de la foi catholique (...). Ils (les chrétiens) envoyèrent les hommes dans les mines pour en tirer de l'or, quand aux femmes, ils les plaçaient aux champs, dans les fermes, pour qu'elles labourent et cultivent la terre, ce qui est un travail d'hommes très solides et très rudes. Ils ne leur donnaient à mange que des herbes et des aliments sans consistance ; le lait séchait dans les seins des femmes accouchées et tous les bébés moururent donc très vite (...).Les hommes moururent dans les mines d'épuisement et de faim, et les femmes dans les fermes pour les mêmes raisons. »[2]

(Arrivée à Hispaniola, « Haïti »1594)

Les floridiens (1592), chercher autres gravures

  • Séance 4

« Avant Christophe Colomb, la capucine, les dahlias et les pétunias étaient inconnus dans les jardins d'Europe, de même que les topinambours, les haricots verts ou les fraises savoureuses. Sur les côtes arides de la Méditerranée, on ne trouvait ni l'agave, ni les figues de Barbarie, ces plantes aujourd'hui si familières aux Européens, venues d'Amérique tout comme la pomme de terre, la tomate, le maïs. Parmi les produits de la flore américaine… il faut citer encore le chocolat, la vanille, le tapioca, la quinine, le caoutchouc et naturellement le tabac. La dette de notre vieux continent envers le Nouveau Monde, en ce domaine, est beaucoup plus importante qu'on ne le croit généralement : le maïs a révolutionné l'agriculture de l'Italie du Nord, la pomme de terre a transformé celle de l'Irlande… »[3]


[1] Hernàn Cortès, La conquête du Mexique, (Série de lettres envoyées par Cortés au roi et à la reine d'Espagne), La Découverte, Paris, 2007.

[2] Bartolomé de Las Casas, Très brève relation de la destruction des Indes, 1552. Le texte original a été modifié pour être accessible aux élèves

[3] D'après le catalogue de l'exposition : L'Amérique vue par les Européens, 1976.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ophélie.B

Tous les avis sont les bienvenus, ça m'aidera beaucoup !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×