Jump to content
papouilla

Du racisme chez mes élèves ?

Recommended Posts

papouilla

J'aurais pu poster ce sujet ailleurs car ça peut concerner toutes les classes que l'on soit dans l'ordinaire ou dans l'ASH mais comme ça concerne ma classe de 6e SEGPA et donc des élèves plus fragiles et sensibles que les autres, je poste ici quand même.

Voici, je suis Professeur référent d'une classe de 6e SEGPA, ils sont 10 dans la classe et sont franchement tous super mimi. Il y a dans la classe un élève noir (que je nommerai A) qui vient de Mayotte et subit depuis le jour de la rentrée des insultes, des menaces de mort, de la violence verbale et physique de la part de deux autres élèves de la classe. (B et C). Cela ne se passe jamais en classe mais dans les couloirs ou dans la cours de récré. Ces élèves ont déjà été reçus dans le bureau du directeur mais pour le coup je ne sais pas ce qui s'est dit car je ne bossais pas ce jour là et je n'ai pas pu faire un point avec le directeur.

L'infirmière est intervenue dans la classe (en ramenant A car il s'était fait mal en se battant avec B et C. ) Elle a expliqué qu'elle était elle aussi une étrangère, qu'elle avait un accent, que ça ne changeait rien etc... le discours habituel.

Demain, un intervenant (un ancien policier qui intervient dans le collège quand il y a des conflits, des problèmes en tout genre entre les élèves) vient dans ma classe pour reparler de tout ça.

Je voudrais mettre en place un projet autour du vivre ensemble et plus précisément sur le thème de la différence mais j'avoue que je me sens démunie, je n'ai pas d'idées. Je me dis que si à la maison, les parents ont cette mentalité, sont racistes et bavent sur les noirs et les arabes, c'est clair que le gamin qui n'a quand même que 12 ans, ne va pas changer son discours par que "la prof a dit que".

On va en rediscuter en réunion de coordination la semaine pro avec l'équipe. J'en parlerai demain aussi avec l'intervenant mais si jamais vous aviez des idées, si vous avez déjà mis en place des choses la dessus, je suis preneuse.

Là, le problème qui se pose, c'est que j'ai un gros problème avec les personnes racistes. (comme beaucoup je pense) et j'ai vraiment peur de me braquer contre ces deux gamins qui ne sont finalement que victimes des paroles désolantes de leurs crétins de parents.

Merci beaucoup pour votre aide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
nadegewen

j'ai été confronté à un problème similaire mais sans violence entre un "gitan" et un "portugais" bref je leur ai rappelé d'un qu'ils étaient tous les 2 français et de deux qu'ils pouvaient être bleu à pois vert cela ne changeait pas grand chose à l'exercice de français qu'ils avaient à faire pour l'instant cela les a calmés mais mon "gitan" est un chouette gosse qui ne cherche pas le conflit

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nélo

Bonjour,

J'ai découvert ce site cette semaine et franchement, c'est un gros projet mais qui, à mon avis, en vaut vraiment le coup. Cela ne parle pas vraiment de racisme mais peut peut être faire changer les mentalités.

Allez voir : http://www.photo-de-classe.org/#/accueil

Share this post


Link to post
Share on other sites
Argon
Là, le problème qui se pose, c'est que j'ai un gros problème avec les personnes racistes. (comme beaucoup je pense) et j'ai vraiment peur de me braquer contre ces deux gamins qui ne sont finalement que victimes des paroles désolantes de leurs crétins de parents.

Ca peut être un problème, de fait. Si je perçois bien la situation, tu emploies le terme "raciste", déjà extrêmement chargé, dans une acception à la fois condamnatoire et très passionnelle. Braquage des interlocuteurs adultes garanti sur facture, et efficacité pédagogique nulle, à supposer que ce ne soit pas contre-productif.

A mon sens, il serait utile de déconstruire le supposé racisme de B & C, non pas pour les faire passer du statut d'affreux racistes à celui de gentils humanistes, mais pour identifier la conception initiale fautive — la conception particulière qui amène B & C, spécifiquement, à s'en prendre à A du fait de sa couleur, j'entends, et non une grande catégorie morale fourre-tout — la travailler en classe et la remplacer par une représentation mieux adaptée. (j'adopte délibérément le jargon didactique, nettement moins passionnel...)

Bref : traite le problème en pro de l'enseignement, pas en militante !

Cela dit, ce qui précède ne vaut que si une forme de racisme est effectivement à la source du problème qui oppose A à B & C. Ce n'est pas nécessairement le cas, même si les injures racistes volent bas (elles n'ont pas forcément grand sens pour les petits, et certainement pas le même que pour toi !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
papouilla

Merci Nélo j'irai voir ça ce week end. :)

J'ai discuté avec l'agent de prévention et de sécurité qui a fait une intervention sur le civisme et la citoyenneté et lors de son exposé il a fait parler l'élève A de son pays, de ce qu'il a parcouru etc... L'élève A a réussi à en parler plutôt avec facilité. Les autres étaient tout ouïs, sauf l'élève B qui n'a pas vraiment écouté. L'agent refera une intervention plus ciblé sur les discriminations avec le témoignage d'une élève étrangère.

Du coup j'ai eu l'idée de faire travailler la classe sur le pays de l'élève A : sa géolocalisation, sa culture, les points communs, les différences par rapport à la France. L'élève A veut bien ramener des photos de son pays, de son enfance et qui serviront de base et de support pour leur travail de recherche.

Voilà ce que j'ai en tête pour l'instant. Si d'autres idées constructives vous viennent je suis toujours preneuse. Entre temps j'irai voir le lien de Nélo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...