Jump to content

Attentat au camion à Nice


prof désécol
 Share

Recommended Posts

https://www.franceinter.fr/justice/ce-que-l-sait-de-l-attentat-au-camion-survenu-a-nice

Citation

Ce que l’on sait de l’attentat au camion survenu à Nice

Un camion a foncé à travers la foule sur la promenade des anglais, bondée après le feu d’artifice du 14 juillet. Le bilan provisoire est de 84 morts et 18 blessés en état d’urgence

A la fin du feu d'artifice du 14-Juillet à Nice, jeudi soir vers 23h, un homme a foncé sur la foule rassemblée sur la promenade des anglais, au volant d'un poids lourd.

Comment se sont déroulés les faits ?

Le poids lourd a renversé toutes les personnes sur son passage, sur la promenade des Anglais, bondée à cette heure, sur une distance de près de deux kilomètres. Le dernier bilan faisait état d'au moins 84 morts dont plusieurs enfants, et de18 blessés en état d’urgence. Le chauffeur du camion a échangé des coups de feu avec la police avant d’être abattu.

Le poids lourd blanc, qui une fois son chauffeur abattu par la police présentait le pare-choc avant et la calandre arrachés, ainsi que le pare-brise criblé d'impacts de balles, "a changé de trajet au moins une fois" durant sa course de deux kilomètres, a affirmé la source policière. "Il a clairement cherché à faire un maximum de victimes", a-t-elle estimé. Une "grenade inopérante" et "des armes longues factices", ont été retrouvées dans le camion, selon une source proche des enquêteurs.

Qui est le conducteur du camion ?

Selon des papiers d’identité retrouvé dans le véhicule, il s’agirait d’un franco-tunisien de 31 ans connu des services de police, mais pas des services de renseignements. Le camion, selon une source proche de la policie, avait été loué lundi à Saint-Laurent du Var (83). Les enquêteurs ont confirmé qu'une perquisition était en cours dans la matinée au domicile du chauffeur, en présence de membres du Raid lourdement armés, selon une voisine. Des membres de la police technique et scientifique étaient aussi sur place, dans ce petit immeuble d'un quartier populaire de l'est de la ville.

S’agit-il d’un attentat terroriste ?

Dès les premières heures de l’attentat, les autorités ont confirmé la piste terroriste, par la voix même de François Hollande lors de son allocution à 3h45 : "Cette attaque, dont le caractère terroriste ne peut être nié, est encore une fois d'une violence absolue, a précisé le Président de la République. Il est clair que nous devons tout faire pour que nous puissions lutter contre le fléau du terrorisme".

Pour l’instant aucune revendication de l’attentat, mais on connait le mode opératoire de l’organisation Etat Islamique lancé par plusieurs de ses dirigeants, qui indique que sans munitions ou explosifs, il faut frapper différemment " le français infidèle ", à l’aide d’un couteau, le jeter dans le vide, ou le renverser "avec sa voiture ".

Le président François Hollande a annoncé vendredi la prolongation de trois mois de l'état d'urgence, qui devait initialement s'achever le 26 juillet, ainsi que trois jours de deuil national : samedi, dimanche, lundi.

 

Link to comment
Share on other sites

http://www.bfmtv.com/societe/nice-ce-que-l-on-sait-de-l-attaque-au-camion-1006276.html

Citation

  faed66bad04b8022b69a0f99242a3.png

De nombreux témoins décrivent un camion blanc fonçant à pleine vitesse sur la foule, changeant même plusieurs fois de trajectoire, suscitant un mouvement de panique et jetant des débris tout autour.

 

Citation

[...] Le conducteur du camion a fait usage à plusieurs reprises de son arme à feu, un calibre  7.65, avant d'être abattu par des agents de la BST. Les enquêteurs ont également trouvé dans le véhicule une "grenade inopérante" et des "armes longues factices". 

> Le profil du conducteur connu 

Dans le véhicule, on a retrouvé un téléphone portable, une carte bancaire et le permis de conduire du chauffeur, formellement identifié grâce à ses empreintes. Il en ressort que le conducteur du camion qui a fauché des dizaines de personnes à Nice était connu de la police pour violences avec armes, violences conjugales, menaces, vol mais aucun fait en lien avec le terrorisme. Il était Franco-Tunisien, avait 31 ans et était domicilié à Nice. On sait également qu'il avait loué le camion il y a quelques jours qui a servi à l'attaque.

[...] Des enfants figurent parmi les victimes, confirme le gouvernement. Des personnes ont également été blessées par balles. [...]

 

Link to comment
Share on other sites

http://www.paris-normandie.fr/breves/l-essentiel/attentat-de-nice-au-moins-une-cinquantaine-d-enfants-ont-ete-hospitalises-IX6321039#.V4i0LhJO_CN

Citation

Attentat de Nice. Au moins une cinquantaine d’enfants ont été hospitalisés

Une cinquantaine d’enfants ont été hospitalisés à la fondation Lanval, hôpital pédiatrique de Nice, après l’attentat du 14 juillet, et deux d’entre eux y sont décédés vendredi 15 juillet, a indiqué vendredi la responsable de la communication de l’hôpital.

«A 07H00 on a constaté deux décès d’enfants» au cours d’interventions chirurgicales, «d’autres sont encore entre la vie et la mort», a-t-il été précisé. Le dernier bilan de l’attentat communiqué jeudi matin par le ministère de l’Intérieur est d’au moins 84 morts, 18 personnes «en état d’urgence absolue», «une cinquantaine de blessés légers» et 120 autres personnes «impliquées», choquées ou prises en charge par les secours.

 

Link to comment
Share on other sites

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/attaque-de-nice/20160715.OBS4681/attentat-de-nice-ce-que-l-on-sait-du-chauffeur-du-camion.html

Citation

Attentat de Nice : ce que l'on sait du chauffeur, Mohamed Lahouaiej Bouhlel

D'après nos informations, le chauffeur du camion a été identifié comme étant Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un homme d'origine tunisienne de 31 ans domicilié à Nice.

[...] "Le camion était presque sur nous. J'ai même eu le temps de voir le visage du conducteur, barbu, qui avait l'air de s'amuser", a témoigné de son côté Cyprien auprès de "l'Obs".

 

Link to comment
Share on other sites

http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0211129755773-nice-un-terreau-de-radicalisation-djihadiste-2014694.php

Citation

Nice, un terreau de radicalisation djihadiste

La ville de Nice est un foyer de radicalisation important. Le nom du Niçois Omar Omsen, de son vrai nom Oumar Diaby, est apparu dans plusieurs dossiers de filières syriennes

Sur la Côte d'Azur, la région de Nice, théâtre jeudi d'une attaque sanglante , est connue depuis plusieurs années pour abriter un foyer de radicalisation islamiste sur lequel a plané l'ombre d'un des principaux recruteurs français pour le djihad, Omar Omsen, de son vrai nom Oumar Diaby. L'attentat de Nice, qualifié de "terroriste" par les autorités, n'a pas été revendiqué à ce stade. Mais le choix du mode opératoire et de cette date hautement symbolique, le 14 juillet, évoquent les consignes de groupes djihadistes comme Al-Qaïda ou l'organisation Etat islamique (EI).

[...] Confrontée à des départs de plusieurs jeunes vers la Syrie, la ville de Nice a aussi déjà été dans le passé ciblée par la menace djihadiste. Le 3 février 2015, quelques semaines après le traumatisme suscité par les attentats de janvier contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher à Paris, Moussa Coulibaly, originaire de la banlieue parisienne, avait agressé au couteau trois militaires qui montaient la garde devant un centre communautaire juif à Nice. Durant sa garde à vue, il avait évoqué sa haine de la France, de la police, des militaires et des juifs, selon une source proche de l'enquête.

"On sait qu'à Nice, il y a un foyer de radicalisation", remarque le rapporteur de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015, le député socialiste Sébastien Pietrasanta. Après l'attaque de Moussa Coulibaly début 2015, c'est d'ailleurs, hors région parisienne, "la seule zone en France où le dispositif de sécurité avait été réévalué, pour passer en 'alerte attentat'", poursuit-il.

Selon une source proche du dossier, l'enquête sur la cellule islamiste dite de "Cannes-Torcy-Sarcelles", notamment soupçonnée d'un attentat contre une épicerie juive de Sarcelles, et démantelée en 2012, avait également mis en lumière un projet d'attaque visant le carnaval de Nice, symbole du rayonnement international de la ville.

 

Link to comment
Share on other sites

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/attentat-a-nice-c-est-une-banalisation-de-la-capacite-de-daech-a-frapper_1812746.html

Citation

Attentat à Nice: "C'est une banalisation de la capacité de Daech à frapper"

Claire Hache

Un individu qui fonce sur une foule tuant au moins 84 personnes sur son passage. L'attentat de Nice n'a pas encore été revendiqué ce vendredi matin. Mais le mode opératoire rappelle de récentes consignes de l'organisation Etat islamique.  

Dès septembre 2014, le porte-parole de Daech, Abou Mohammed Al-Adnani avait publié un message radiodiffusé dans lequel il encourageait les attaques en Occident: "Si vous ne pouvez pas faire sauter une bombe ou tirer une balle, débrouillez-vous pour vous retrouver seul avec un infidèle français ou américain et fracassez-lui le crâne avec une pierre, tuez-le à-coup de couteau, renversez-le avec votre voiture, jetez-le d'une falaise, étranglez-le, empoisonnez-le".  

Que révèle le mode opératoire de l'attentat de Nice? 

Il confirme les grandes caractéristiques de la menace terroriste qui est protéiforme, décentralisée et qui peut s'adapter à tout moment. Le terrorisme a évolué dans ses modes d'action. C'est la première attaque de ce type en France mais, à l'étranger, des attentats à la voiture bélier ont déjà été perpétrés.  

Daech a clairement appelé ses sympathisants à attaquer avec toutes les armes disponibles, sans attendre des ordres et en étant en capacité d'initiative pour frapper. Cet aspect rend plus difficile l'anticipation de ces attaques. Nous sommes face à des modes d'action de substitution: à défaut d'armes sophistiquées comme des bombes, les terroristes utilisent des moyens rudimentaires comme des armes blanches ou un véhicule. C'est une banalisation de la capacité à frapper. On a affaire à des "proto-terroristes", des individus affiliés idéologiquement, mais qui ne participent pas, au quotidien, à une organisation structurée. [...]

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, majo22 a dit :

l'horreur, ils parlent d'un trentaine d'enfants victimes...

 

http://www.lalibre.be/actu/international/nice-le-chauffeur-du-camion-a-vise-un-manege-d-enfants-une-fille-est-morte-devant-moi-5788b66435705dcbd6ffbf82

Citation

LCI a recueilli le témoignage troublant d'un couple, dans la nuit de jeudi à vendredi.

"Nos premiers souvenirs, c’est le camion qui fonce. On ne réalise toujours pas ce qui arrive, comme si on venait de voir un film mais qu'on n'était pas encore sorti de la salle de cinéma".

Ces deux personnes se confient avec des couvertures de survie sur les épaules et précisent que l'homme, entre-temps identifié  visait particulièrement des enfants: "Il visait un manège d'enfant. Pas avec son arme, directement avec le camion. C'est pour ça qu'il y a eu beaucoup d'enfants blessés." Et l'homme d'ajouter: "J'ai tenté de secourir un enfant. je lui ai dit que ça allait aller. Puis elle est décédée et j'ai vu ses parents arriver et comprendre ce qu'il venait de se passer. J'ai essayé de les prendre dans mes bras…"

 

Link to comment
Share on other sites

horreur... 

Je comprends pas, à la télévision, les programmes normaux ont repris cet après-mid... Alors que tant de personnes en France sont dans l'effroi et la souffrance absolue...

Différence de traitement par rapport au Bataclan??  C'est pourtant du même ordre : 84 victimes !! Une vingtaine de personnes entre la vie et la mort....

 

Je suis en colère ...

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Argon a dit :

Au moins une collègue a perdu sa fille de 12 ans...

:cry:

Pas de mots mais je suis tellement catastrophée et pense à ces familles, aux victimes.

Ce moment de fête devenu horreur.

Link to comment
Share on other sites

http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/vehicule-lance-pour-tuer-une-arme-deja-utilisee_1812666.html

Citation

Un véhicule lancé pour tuer: une arme déjà utilisée dans des attaques islamistes récentes

Une telle utilisation de véhicules n'est pas une première en Occident: deux attaques au nom du jihad prenant pour cibles des militaires ont récemment marqué les esprits. 

En mai 2013, deux Londoniens d'origine nigériane avaient renversé en voiture le jeune soldat Lee Rigby à Londres avant de le larder de coups de couteau. Sur une vidéo filmée juste après l'agression, l'un des meurtriers déclarait avoir voulu venger les "musulmans tués par des soldats britanniques". 

Quelques mois plus tard, en octobre 2014, un Canadien de 25 ans récemment converti aux thèses jihadistes avait foncé au volant de sa voiture sur trois militaires, en tuant un et en blessant un autre, au bord d'une route dans la banlieue de Montréal. 

Cerné par la police au terme d'une course-poursuite, l'assaillant s'était extirpé de son véhicule, couteau en main, avant d'être abattu. En rupture familiale, le jeune homme voulait rejoindre la Syrie. 

En France aussi, des voitures ont été utilisées pour viser foule ou soldats, mais sans que la justice ne qualifie ces actes de terrorisme. 

Le 21 décembre 2014, un automobiliste fonce délibérément sur des passants à Dijon, blessant 13 personnes, en criant "Allah Akbar". Le procureur ne qualifie pas l'acte de terroriste, l'auteur étant atteint de problèmes psychiatriques lourds. 

Le lendemain, le conducteur ivre d'une camionnette fauche 10 piétons sur le marché de Noël de Nantes tuant l'un d'entre eux, avant de se donner des coups de couteau. Mis en examen pour assassinat et tentative d'assassinats, il se suicide en prison en avril 2016. 

Le 1er janvier 2016, un Français d'origine tunisienne fonce avec sa voiture sur quatre soldats en faction devant la grande mosquée de Valence, provoquant leur riposte. La qualification terroriste n'est pas retenue au regard des motivations confuses de l'agresseur. 

La tuerie de Nice n'a à ce stade pas été revendiquée, mais le choix du mode opératoire et de la date de la fête nationale hautement symbolique évoque les consignes de groupes jihadistes comme Al-Qaïda ou l'organisation Etat islamique (EI).  [...]

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, majo22 a dit :

horreur... 

Je comprends pas, à la télévision, les programmes normaux ont repris cet après-mid... Alors que tant de personnes en France sont dans l'effroi et la souffrance absolue...

Différence de traitement par rapport au Bataclan??  C'est pourtant du même ordre : 84 victimes !! Une vingtaine de personnes entre la vie et la mort....

 

Je suis en colère ...

 

En même temps si c'est pour ressasser sans cesse les même conneries parce qu'on a rien à dire ...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

À (ré)écouter :

Citation

France Inter - Interactiv

Vendredi 15 juillet 2016

 [...] Le problème, pour Gilles Kepel, c'est que "le logiciel de ce terrorisme-là n'a toujours pas été compris par le pouvoir politique, quel qu'il soit (...) On est dans une autre dimension, il ne s'agit pas de dire qu'on va faire appel à la réserve, tout le monde sait que les forces de l'armée et de la police sont épuisées. Et c'est du reste l'objectif des textes mis en ligne depuis 2005 par ce djihadisme de troisième génération : il faut épuiser les forces de l'ordre et il faut faire en sorte que la société, qui est totalement déboussolée, se prépare à une logique de guerre civile entre enclaves de confessions différentes". Une analyse qui rejoint celle du patron de la DGSI Patrick Calvar, qui, auditionné dans le cadre de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015, avait lui estimé "la confrontation entre l’ultra-droite et le monde musulman inéluctable".

La solution, pour Gilles Kepel , "c'est la mobilisation de la société. Ce n'est pas seulement l'Etat français qui est attaqué, c'est la société française dans son essence et la pluralité de ses composantes". Or, revenant sur les politiques, il livre un diagnostic sans concession, fustigeant un "débat minable, pas du tout à la hauteur du défi. Notre classe politicienne est nulle face à cela, elle donne le sentiment de courir derrière l'événement, d'être intéressée surtout par ses chamailleries".

https://www.franceinter.fr/emissions/interactiv/interactiv-15-juillet-2016

 

 

Link to comment
Share on other sites

http://www.angersmag.info/Mohamed-Sifaoui-L-islamisme-ce-n-est-pas-que-le-terrorisme_a11747.html

Citation

Mohamed Sifaoui : "L'islamisme, ce n'est pas que le terrorisme"

[...] Comment expliquer qu'il aura fallu deux vagues d'attentats historiques en 2015 pour que nous mesurions l'ampleur du phénomène en France ?

"Beaucoup de personnes ont commencé à y être sensibilisées après les événements de l'an passé, mais j'observe tous les jours que nous ne sommes pas si convaincus que cela de la gravité de la situation. Nous ne sommes pas dans une société totalement mobilisée sous un mot d'ordre commun. J'en donne pour preuve toutes les polémiques qui continuent de la diviser et, plus encore, la Gauche qui est au pouvoir. On n'arrive pas pas encore à comprendre que
le problème n'est pas que la manifestation violente de l'islamisme, à travers le terrorisme, mais l'ensemble du corpus qu'il propose comme pensée anti-laïque, anti-républicaine, anti-féministe, homophobe, misogyne, antisémite et, en somme, anti-moderniste."

Pourquoi ce retard, ce décalage alors ?

"D'abord, les terroristes auxquels nous faisons face aujourd'hui et ceux qui ont sévi au courant de l'année 2015 ne sont pas le fait d'une génération spontanée. Ils ont été travaillés discrètement par cette pensée non pas en quelques mois mais durant plusieurs années, et on n'a pas su décrypter sociologiquement les événements. Ensuite, beaucoup d'hommes politiques gèrent l'instant et l'actualité, et n'ont pas eu la vision nécessaire pour se projeter sur une durée assez longue. Enfin, je dirai que la question de l'islamisme aujourd'hui ne doit pas être appréciée à partir du seul terrorisme mais bien à partir de l'ensemble de son spectre. Ce qui implique que l'on comprenne que ce terrorisme sert des idéologies qui souhaitent imposer un projet de société à tout le moins aux musulmans, qu'elles soient d'origine wahhabiste saoudienne ou inspirées par la pensée des Frères Musulmans."

Le danger terroriste ne doit pas occulter les autres manifestations de l'islamisme en somme...

"Oui et cela nécessite un effort d'appréciation. Certes, le terrorisme est le segment le plus spectaculaire et le plus dramatique du projet idéologique mais, en définitive, il n'en est pas le plus dangereux pour les sociétés. Ce qui peut faire s'effondrer des sociétés, c'est le clivage qui peut exister entre plusieurs projets qui vont se télescoper, s'affronter et créer les germes d'une guerre civile. En l'occurrence aujourd'hui, ce qui doit interpeller, c'est le nombre de personnes qui applaudissent à l'action terroriste ou lui cherchent des excuses, et en comprendre la signification. Le terrorisme n'est pas un fait nouveau en France, mais le traumatisme est différent parce qu'on a des gens qui se revendiquent du même territoire, de la même citoyenneté, et qui frappent leurs compatriotes."

 

Link to comment
Share on other sites

Rien ne prouve encore qu'il s'agisse d'un attentat islamiste  je trouve que les médias et nos dirigeants sont allés vite en conclusion , c'est indécent . Et on sait à qui ça profite ...

http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/15/mohamed-lahouaiej-bouhlel-violent-buvant-mosquee-attentat-nice_n_11017880.html

Et si c'était un fou genre pilote de la Germanwings ?

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Et est-ce qu'on n'essaierait pas de cacher le fait que ce soit un djihadiste pour ne pas faire perdre de fric aux organisateurs de festivals et aux hôteliers ?

Link to comment
Share on other sites

http://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/attentat-nice/attentat-nice-direct-4-interpellations-dans-lentourage-du-tueur-4371197

Citation

10h20. Daech revendique l'attentat de Nice

Selon le journaliste de RFI David Thomson, l'Etat islamique a revendiqué l'attentat de Nice via son agence Amaaq. Dans son communiqué précise le journaliste, l'EI présente le terroriste de Nice comme « un soldat »

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, prof désécol a dit :

Daesh peut revendiquer les crimes de n'importe quel taré .

ça arrange bien tout le monde : eux et ceux que le maintien d'un climat de terreur arrange bien sur notre territoire .

 

BFM et Cie ont réussi à convaincre Daesh de revendiquer l'attentat ....

Qui a financé Daesh ? Le Quatar et l'Arabie Saoudite et la France est derrière eux !

Link to comment
Share on other sites

La guerre, c'est l'abolition de toutes les règles. Le fait que celui qui a agi soit un taré est compatible avec l'idée qu'il s'agisse d'une action cohérente avec un plan général.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Pascal Oudot a dit :

J'aime bien ce texte.

Entre autre, ceci:

Citation
 
Alors non, cette fois, je ne mettrai aucune image de rassemblement, aucun avatar barré de noir, je ne relayerai aucune de ces magnifiques illustrations qui fleurissent désormais immédiatement dans ces circonstances, je ne serai ni Charlie ni Paris ni Bruxelles ni Nice.

Peut-être que cette fois, les somnambuliques Charlie (s'il en reste) entreront dans la réalité. Et que les français commenceront à penser "nous ...." plutôt que bêler #jesuis.... .

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, lecavalier a dit :

J'aime bien ce texte.

Entre autre, ceci:

Peut-être que cette fois, les somnambuliques Charlie (s'il en reste) entreront dans la réalité. Et que les français commenceront à penser "nous ...." plutôt que bêler #jesuis.... .

ils ont aussi revendiqué la tuerie d'Orlando et apparemment c'était juste opportuniste .

Et pour les 2 policiers apparemment le tueur avait un grief personnel contre  le mari .

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, jeanounette a dit :

ils ont aussi revendiqué la tuerie d'Orlando et apparemment c'était juste opportuniste .

Non.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/daech-revendique-l-attentat-de-nice_1812958.html

Citation

[...] Selon Le Monde, l'exploitation de ses contacts montre que Lahouiaej Bouhlel était en relation avec un homme qui connaît Omar Diaby, un djihadiste niçois très réputé. Cela ne signifie toutefois pas, à ce stade, qu'il était lui même en contact avec le combattant.  

A-t-il prêté allégeance à Daech?

"Jusqu'ici, ils [les djihadistes de l'EI, NDLR] n'ont jamais rien revendiqué de façon opportuniste alors qu'ils auraient pu le faire maintes fois. Il y a sûrement des liens et s'ils revendiquent, ça veut dire qu'ils ont des preuves de ces liens et qu'ils vont les feuilletonner", explique le journaliste spécialiste du djihadisme, David Thomson, au quotidien.  

Mohamed Lahouiaej Bouhlel a-t-il prêté allégeance à Daech? C'est l'un des mystères que les enquêteurs devront lever. Larossi Abballa, le terroriste de Magnanville, et Omar Mateen, celui d'Orlando, ont tous deux suivi cette consigne avant de commettre les massacres. Comme Laouhaieh Bouhlel, ils ont été qualifiés de "soldats" dans les communiqués d'Amaq. 

 

Link to comment
Share on other sites

À méditer...

 
Citation

L’analyse du cercle relationnel du camionneur devrait permettre de démêler ce qui relève de mobiles personnels et d’une véritable conviction djihadiste. Mohamed Lahouaiej Bouhlel a-t-il « pété un plomb », comme le pense son voisin ? A-t-il été influencé pour sublimer son suicide en opération martyre ? S’est-il radicalisé sous les radars des services spécialisés ?

La réponse à ces questions ne changera que peu de chose au climat qui s’est installé en France, cible privilégiée de l’organisation Etat islamique (EI). Le déclenchement à distance des pulsions morbides d’individus fragiles fait partie intégrante de la stratégie de l’EI. Objectif affiché : pousser la société à se fracturer autour de questions d’identité afin que les musulmans, se sentant rejetés, adhèrent au sentiment de persécution véhiculé par la dialectique djihadiste.

 

Citation

Un danger qui a été clairement identifié par le patron de la DGSI. Lors de son audition par la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015, Patrick Calvar s’était inquiété de la « radicalisation de la société » : « Vous aurez une confrontation entre l’ultra-droite et le monde musulman – pas les islamistes mais bien le monde musulman », avait-il prophétisé.

 

Link to comment
Share on other sites

Je ne dis pas que Daesh n'y est obligatoirement pour rien . Je dis que certains médias et dirigeants  tirent vite des conclusions sans les vérifier ce qui n'est pas normal . Et que ça fait le jeu de l'extrême droite c'est pratique pour beaucoup de monde .

Daesh est financé par des pays que la France soutient (car entre autres ils lui achètent des armes ) . Le méchant est désigné . Pour l'opinion publique ça détourne le regard de pas mal d'autres sujets parmi lesquels certains ne font que créer toujours plus d'inégalités et d'exclusion (terreau idéal pour les ultras de tous poils religieux ou pas ) .

Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, jeanounette a dit :

Article de blog sans valeur écrit par un blogueur de Médiapart et pas par un journaliste ayant vérifié ses sources.

Mediapart rappelle d'ailleurs à la fin de ce type d'article que le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart et que ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Par exemple, démenti d'une des affirmations fantaisistes précédentes :

Citation

http://www.franceinfo.fr/emission/le-vrai-du-faux-numerique/2015-2016/non-le-tueur-d-orlando-n-pas-justifie-son-acte-par-son-homosexualite-08-07-2016-09

De son côté, le FBI n'a jamais évoqué l'orientation sexuelle supposée d'Omar Mateen. D'après un article du OIrlando Sentinel citant "des sources policières", le FBI n'a, jusqu'à présent, trouvé aucune preuve étayant les affirmations sur les relations homosexuelles du tueur. L'article précise que le témoignage attribué à son amant n'est pas considéré comme crédible par les enquêteurs.

Le FBI a par contre effectivement communiqué le script de la conversation entre le tueur et les forces de l'ordre au moment de l'attaque du Pulse. Conversation lors de laquelle Omar Mateen dit prêter allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, chef revendiqué de l'organisation terroriste Etat islamique. Une revendication jugée comme "crédible" par Romain Caillet, spécialiste des mouvements djihadistes, interrogé par France Info.

 

Link to comment
Share on other sites

Communiqué de la fédération des alpes maritimes
Des voyous profitent de l émotion suscitée par l attentat d hier pour faire du porte à porte afin de récolter des dons financiers au nom du secours populaire!!!
Nous avons été alerté par un bénévole qui s occupe de l atelier alphabétisation

Soyez vigilant et prévenez les personnes autour de vous

Merci de partager le plus largement possible.

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...