Jump to content
soso

Pour qui voterez-vous aux présidentielles?

Pour qui voterez vous lors des présidentielles?  

584 members have voted

You do not have permission to vote in this poll, or see the poll results. Please sign in or register to vote in this poll.

Recommended Posts

prof désécol
Il y a 2 heures, leene a dit :

Il n'y a qu'à voir le déchainement médiatique depuis ce week end (où les courbes de Fillon et Mélenchon se sont officiellement croisées) , c'est hallucinant, hier matin aux GG, sur les chaines médias de la TNT, là depuis ce matin c'est Les échos qui s'y mettent ...,

+ 1

Ce matin, Nicolas Doze annonçait de manière anxiogène l'effondrement des bourses si Mélenchon arrivait au 2e tour...

Nicolas-Doze.jpg

 

Allez, un petit clip -totalement improbable , à écouter absolument ! - pour le détendre :

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 2 heures, PommeD'Api a dit :

Allez, je m'auto-cite et je précise (c'est quand même une émission regardée par pas mal de monde, c'est pas de la grande culture mais c'est populaire). Donc sur 178 personnes :

- Mélenchon : 54

- Macron : 32

- Le Pen : 28

- Fillon : 16

- Poutou : 11

- Hamon : 8

(et ensuite il y a les autres entre 3 et 6 voix chacun si je n'ai pas lu trop vite)

Y a quand même Poutou devant Hamon lol.

Le problème, c'est que c'est une émission qui aime les "buzz" et est très "système" donc ce vote est probablement une simple animation, peut-être pour faire peur et faire réagir ceux qui la regardent pour qu'ils se déplacent pour aller voter pour éviter ce "risque".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
il y a 2 minutes, prof désécol a dit :

 

Il y a 2 heures, leene a dit :

Il n'y a qu'à voir le déchainement médiatique depuis ce week end (où les courbes de Fillon et Mélenchon se sont officiellement croisées) , c'est hallucinant, hier matin aux GG, sur les chaines médias de la TNT, là depuis ce matin c'est Les échos qui s'y mettent ...,

 

Ils en parlent beaucoup maintenant pour faire se déplacer les téléspectateurs pour éviter cette "catastrophe".

Je pense que c'est sciemment organisé dans ce sens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
kiko
il y a 9 minutes, tijona a dit :

Hamon ne se retirera pas pour Melenchon il signerait l arret de mort du PS et même si effectivement le PS sera definitivement enterré après les elections il ne peut pas en être le fossoyeur en ayant participé aux primaires et en ayant gagné. 

Par contre qd il annonce qu il votera Melenchon au deuxieme tour plutôt que Macron je me dis que les électeurs potentiels de Hamon devraient voter utiles en votant Melenchon et en permettant enfin à une vraie gauche d accéder au pouvoir.  Une de mes collègues qui pensait.voter Hamon pense finamement voter Melenchon. 

Je pleurerai le 23 , j aimerais que ce soit des larmes de joie mais franchement j ai peur... parce que Macron/ Le Pen aucun des deux n aura ma.voix et ça nous promet des j0urs.bien sombres socialement et humainement. 

+1

Et on peut éviter Macron/Le Pen à gauche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
leene

c'est évident que c'est voulu , avant on ne parlait pas de lui pensant que les gens "oublieraient" qu'il existe ... erreur,

je pense qu'ils se sont rendu compte qu'au contraire les gens sont allés voir sur internet et comme son programme est complet et plutôt bien ficelé une fois lu on est convaincu ... du coup il monte, les gens vont le voir en meeting, l'écoute, regarde ses émissions etc... donc ils se disent on va parlait de lui comme ça les gens auront les infos et n'iront plus lire sur internet ... et du coup ils biaisent l'info en la présentant comme ils veulent et en racontant tout et surtout n'importe quoi ...

ils manipulent mais manque de pot, les gens s'intéressent , se documentent sans eux ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Un article très intéressant ici (avec le résultat détaillé du dernier sondage des fonctionnaires) :  https://www.acteurspublics.com/2017/04/11/sondage-exclusif-percee-de-melenchon-chez-les-fonctionnaires-macron-toujours-en-tete

Il est peut-être nécessaire d'être inscrit pour pouvoir voir l'article (plein de graphiques donc difficile à recopier ici) mais c'est très rapide et ensuite, on a le droit à un article gratuit par jour.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Sondage exclusif : percée de Mélenchon chez les fonctionnaires, Macron toujours en tête

11 AVR. 201704
  • ALLILI MOURAD/SIPA

Le candidat de La France insoumise gagne 4 points à 18 % et se hisse sur le podium, selon la quatrième et dernière vague du baromètre Ifop-Acteurs publics sur les intentions de vote des fonctionnaires. Emmanuel Macron confirme sa première place à 27 % (- 3 points) et devance Marine Le Pen à 23 % (- 1 point).  

La quatrième vague du suivi barométrique Ifop pour Acteurs publics et Radio classique du comportement électoral des agents de la fonction publique est marquée par une certaine érosion du socle électoral d’Emmanuel Macron, après qu’il a atteint son apogée, et par le croisement des courbes d’intentions de vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon et de Benoît Hamon.

11_04_2017_12_14_0901-Sondage-4.jpg

Les agents de la fonction publique peinent à se mobiliser dans cette campagne présidentielle. Sensibilisés davantage à la chose publique en raison des fonctions qu’ils occupent, les agents ne se démarquent pourtant pas du reste de la population française s’agissant de la participation électorale. Ainsi, 67 % d’entre eux déclarent aujourd’hui qu’ils devraient prendre part au premier tour de l’élection présidentielle, soit un résultat similaire à celui observé lors de la vague précédente (+ 1) et proche de la moyenne nationale (qui est inférieure de 2 points).

Autrefois prescripteurs en termes de participation électorale, les agents de la fonction publique voient leur indice stagner ou progresser très légèrement, contrairement à l’ensemble des Français, dont la mobilisation semble de plus en plus forte à mesure que le scrutin approche. Emmanuel Macron recule mais reste en tête des intentions de vote des agents de la fonction publique. Malgré une baisse de 3 points par rapport à la vague précédente, il continue de dominer les intentions de vote de premier tour (27 %).

11_04_2017_12_18_0902-Sondage-4.jpg

Bénéficiant d’un « survote » parmi les agents appartenant à la catégorie A (33 %) et dans l’agglomération parisienne (37 %), le leader d’En marche ! devance de 4 points Marine Le Pen (23 %, - 1) et désormais Jean-Luc Mélenchon (18 %, + 4).

11_04_2017_12_18_4903-Sondage-4.jpg

Le candidat de La France insoumise confirme auprès des agents de la fonction publique la dynamique qui lui est favorable : en progression de 4 points, il vient directement concurrencer Benoît Hamon dans un segment qui faisait partie de ses atouts. Jean-Luc Mélenchon est notamment porté par des percées significatives parmi les agents de la fonction publique territoriale (20 %, + 8) et de la fonction publique territoriale (19 %, + 6).

11_04_2017_12_24_4704-Sondage-4.jpg

À un niveau en-dessous, François Fillon progresse d’un point (9 %), mais est toujours lesté par son programme visant notamment la réduction drastique du nombre de fonctionnaires en France.

L’indécision caractérise toujours une proportion importante d’agents de la fonction publique, 62 % d’entre eux déclarant être sûrs de leur choix, soit un score tout de même en hausse de 2 points par rapport à la vague précédente. L’approche du premier tour de l’élection présidentielle permet certes de consolider les intentions de vote, mais les fonctionnaires demeurent à un niveau en-dessous de la moyenne observée auprès de l’ensemble de l’électorat se déclarant sûr de son choix (laquelle s’établit à 69 %).

11_04_2017_12_35_0205-Sondage-4.jpg

Les électorats de Benoît Hamon (56 % de réponses “sûr de son choix”, + 3) et d’Emmanuel Macron (56 %, + 4) apparaissent alors comme les moins sûrs de leur vote, malgré des progressions, à un niveau légèrement en-dessous de ceux de Jean-Luc Mélenchon (60 %, stable) et de François Fillon (64 %, + 6). Celui de Marine Le Pen semble quant à lui le plus assuré (79 %, stable), dans la continuité des résultats observés à chaque vague de ce baromètre.

Esteban Pratviel, chef de groupe au département “Opinion et stratégies d’entreprises” de l’Ifop

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 923 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 958 personnes, représentatif de la population des agents de la fonction publique. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, versant et statut) après stratification par région. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 24 mars au 6 avril 2017.

Share this post


Link to post
Share on other sites
prof désécol

Et un autre qui commence à s'inquiéter...

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/04/11/20002-20170411ARTFIG00110-pour-pierre-gattaz-les-projets-le-pen-melenchon-et-hamon-menent-a-la-catastrophe-absolue.php

Citation

Pour Pierre Gattaz, les projets Le Pen, Mélenchon et Hamon mènent à la catastrophe absolueXVM35fce982-1ea0-11e7-be98-e880d1c34148.

«Je suis inquiet»: Pierre Gattaz, le président du Medef, n'y est pas allé par quatre chemins mardi, lors de sa dernière conférence de presse avant le premier tour de la présidentielle. «Deux programmes vont dans le bon sens, celui de François Fillon et d'Emmanuel Macron. Les trois autres, ceux de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, sont des projets hors sol, de vendeurs d'illusion, d'apprentis sorciers. Cela mènerait à la catastrophe absolue», a-t-il insisté.  [...]

 

 

Edited by prof désécol

Share this post


Link to post
Share on other sites
prof désécol
il y a 2 minutes, jeanounette a dit :

Si quelqu'un est abonné ... moi je ne peux pas lire mais ça me parait intéressant :

http://www.liberation.fr/debats/2017/04/11/hamon-doit-ceder-la-place-a-melenchon_1562006

 

Citation

Hamon doit céder la place à Mélenchon

Par Patrice Maniglier, philosophe

Monsieur Hamon,

Je fais partie de ces gens qui ont souhaité votre victoire aux primaires de feu la «Belle alliance populaire», de ceux qui ont appelé à une candidature unique de cette dernière, des écologistes et de La France Insoumise, quand il semblait naturel que vous la représentiez, quand vous deviez la représenter, de ceux qui ont été agacés par l’attitude de M. Mélenchon lorsqu’il paraissait s’opposer à cette fusion pour des raisons que je croyais alors d’ambition personnelle.

C’est dans la continuité de ce mouvement d'adhésion que je m’adresse à vous pour vous prier d’envisager sérieusement l’hypothèse d’un retrait de votre candidature en faveur de M. Mélenchon.

Nous savons tous combien cette décision paraît invraisemblable, même a priori scandaleuse. Mais seuls les gestes qui trouent la vraisemblance ouvrent des espaces authentiquement politiques, car ils découvrent soudain une brèche dans laquelle s’engouffre l’enthousiasme collectif, celui qui nous donne la force d’inventer ensemble au lieu de nous condamner à gérer la nécessité.

Nous sommes devant une situation exceptionnelle. Aujourd’hui, la perspective d’une victoire de la réorientation de la gauche de gouvernement dans le sens d’une résistance plus décidée aux lois des puissants, que nous avons tant attendue, semble à portée de main. Cette orientation, vous la représentez. C’est elle qui vous a mis dans la position exacte où vous êtes actuellement. Ne pas tout faire pour lui permettre de s’accomplir est tout simplement trahir l’esprit même de votre candidature actuelle.

Or, dans la situation où nous sommes, il semble clair que votre campagne n’a pas su convaincre les électeurs. Certes, vous me direz que les sondages sont incertains, qu’on a toujours des surprises, etc. Mais vous savez bien que, si les sondages ne peuvent pas prédire l’avenir, ils donnent en revanche du présent une image assez exacte ; et surtout, ils ne se trompent jamais du point de vue des tendances. Or les tendances ne laissent aucun doute : votre candidature s’effondre, celle de Jean-Luc Mélenchon explose. A deux semaines de l’élection présidentielle, nous ne pouvons pas nous abuser nous-mêmes en nous faisant croire à un retournement. Vous perdrez, et vous perdrez durement.

Que se passera-t-il à l’issue de votre défaite ? Les cadres du Parti socialiste qui vous ont si honteusement trahi et ont à la fois vidé la primaire de son sens et rendu votre campagne impossible (car comment faire confiance à un homme en qui son propre parti ne fait pas confiance ?) vous attribueront la responsabilité de la défaite. Ils reprendront le Parti socialiste, qui leur appartient, et tout l’effort de rénovation dont vous êtes porteur s’évaporera. Ils auront pour eux la victoire de M. Macron. Vous connaissez votre appareil : c’est un parti d’élus, l’essentiel de ses forces ira vers les forts, ceux qui paraissent les plus susceptibles de les faire élire ou réélire, qui seront ceux qui se sont ralliés à la «majorité présidentielle». Vous serez balayé, vous et tout ce que vous représentez, à quoi, justement, nous tenons.

Il y a une autre hypothèse : vous renoncez maintenant à votre candidature en faveur de Jean-Luc Mélenchon ; la dynamique que ce dernier a acquise lors des dernières semaines sera confirmée à tel point qu’un certain nombre d’électeurs anticipés de M. Macron se diront qu’il n’y a plus lieu de céder à l’argument du vote utile en renonçant à leurs convictions profondes et que Jean-Luc Mélenchon peut, tout aussi bien que l’ancien ministre des Finances, nous éviter un second tour entre ces deux nuances de la droite extrême que sont M. Fillon et Mme Le Pen ; ce mouvement se nourrissant de lui-même, la confiance attirant la confiance, le candidat de La France Insoumise pourra alors très vraisemblablement gagner l’élection présidentielle. C’est vous, et non pas M. Valls et ses amis, qui serez alors en mesure de suggérer à votre parti de rejoindre une alliance autour de la «majorité présidentielle», une majorité de gauche avec des nuances et des couleurs variées. Ne craignez pas de céder tout à M. Mélenchon. L’élection présidentielle est une chose ; les législatives, une autre. Vous pourrez au contraire encourager les Français à doter l’exécutif présidentiel d’une force législative constructive et critique, portée par un Parti socialiste rénové.

Je conçois les objections de principe nombreuses qui vous viennent à l’esprit. Comment pourrais-je priver de candidat les millions de citoyens qui m’ont désigné pour les représenter ? Mais ceux qui ont voté pour vous l’ont fait justement parce qu’ils souhaitaient une authentique alternative au sein de la gauche de gouvernement dont les ont privés depuis des décennies les cadres du Parti socialiste contre lesquels vous avez vous-même lutté. C’est en ne vous retirant pas, et donc en empêchant la victoire de cette réorientation, que vous les trahissez. Et vous ne nous ferez pas croire que M. Mélenchon n’incarne pas cette réorientation : lorsque vous vous croyiez le favori, vous le disiez assez. Certes, il y a d’importantes nuances tant de fond que de forme entre vos deux propositions, mais elles ne sont pas du genre qui méritent de nous condamner à reconduire la situation politique que nous connaissons depuis si longtemps, coincés entre des politiques d’alignement néolibéral et une menace néofasciste toujours croissante, l'une alimentant l'autre.

Vous ne nous ferez pas croire non plus que le même parti qui s'est retiré à l'unisson du deuxième tour des élections régionales pour «faire barrage au Front national», parfois au profit de droites très dures, n’est pas capable d’envisager de se retirer pour des raisons qui ne sont pas, pour une fois, uniquement négatives, qui ne tiennent pas exclusivement à l’épouvantail frontiste, mais visent à construire véritablement quelque chose, porter une espérance et ouvrir une perspective. Brisons la malédiction qui semble mettre depuis tant d’années le Parti socialiste du mauvais côté de l’histoire, du côté qui la rend toujours plus désespérante.

J’entends d’ailleurs avec surprise beaucoup de fidèles électeurs socialistes parmi mes amis s’indigner soudain qu’on les appelle au vote utile. Mais votre candidature n’est pas comme celle de M. Poutou une candidature de témoignage ou d’agit-prop. Cela a des avantages (il vous arrive d’être élu), mais aussi des inconvénients : la cohérence (et donc l’honnêteté véritable) exigent de vous que vous cédiez à l’esprit de responsabilité dont la gauche de gouvernement se revendique depuis toujours, autrement dit que vous fassiez des compromis douloureux pour faire gagner dans les urnes les grandes orientations que vous défendez.

Certes, en prenant seul cette décision, vous court-circuitez les appareils qui ont organisé la primaire. Mais ce sont les têtes dirigeantes du Parti socialiste, et d’abord M. Valls, qui ont vidé la primaire de son sens. L’appareil n’a pas su se défendre, il est même en réalité complice, vous ne lui devez rien. D’ailleurs, vous lui rendrez service. Reste la question des frais de campagne. Mais vous pouvez lancer une souscription populaire et je crois sincèrement que vous verrez alors quel bel élan populaire vous accompagne dans ce geste.

Monsieur Hamon, j’en appelle à votre esprit de responsabilité, à votre rigueur et à votre courage. Je crois en toute bonne foi qu’à la réflexion, vous devez vous-même vous rendre compte qu’aucune des objections au retrait de votre candidature ne tient à l’examen. Ne privez pas ceux qui vous ont porté d’une opportunité historique.

Si vous n’avez pas le courage d’accomplir ce geste d’espoir, alors ce n’est plus à vous que nous devons nous adresser mais à tous vos électeurs, pour les inviter à prendre, eux, cette responsabilité que vous n’avez pas le courage de prendre, pour qu’ils vous abandonnent massivement à la défaite certaine qui vous attend et portent leur suffrage sur le seul candidat aujourd’hui en mesure de rouvrir l’espace politique, Jean-Luc Mélenchon.

Patrice Maniglier philosophe

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
pimouss690

Oh la super idée de créer un fond pour rembourser les frais de campagne de Hamon s'il se désiste!!Perso, je donne!!! (entre autre pour voir la gueule de Valls et des autres traîtres du PS...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dramstein
il y a une heure, fleur7 a dit :

A méditer tout en sachant que nos retraites et nos salaires sont financés grâce à la dette.

c'est justement pour ça qu'il faut sortir de cette Europe des banquiers!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
jeanounette
il y a 24 minutes, prof désécol a dit :
Citation

 

Je conçois les objections de principe nombreuses qui vous viennent à l’esprit. Comment pourrais-je priver de candidat les millions de citoyens qui m’ont désigné pour les représenter ? Mais ceux qui ont voté pour vous l’ont fait justement parce qu’ils souhaitaient une authentique alternative au sein de la gauche de gouvernement dont les ont privés depuis des décennies les cadres du Parti socialiste contre lesquels vous avez vous-même lutté. C’est en ne vous retirant pas, et donc en empêchant la victoire de cette réorientation, que vous les trahissez. Et vous ne nous ferez pas croire que M. Mélenchon n’incarne pas cette réorientation : lorsque vous vous croyiez le favori, vous le disiez assez. Certes, il y a d’importantes nuances tant de fond que de forme entre vos deux propositions, mais elles ne sont pas du genre qui méritent de nous condamner à reconduire la situation politique que nous connaissons depuis si longtemps, coincés entre des politiques d’alignement néolibéral et une menace néofasciste toujours croissante, l'une alimentant l'autre.

Vous ne nous ferez pas croire non plus que le même parti qui s'est retiré à l'unisson du deuxième tour des élections régionales pour «faire barrage au Front national», parfois au profit de droites très dures, n’est pas capable d’envisager de se retirer pour des raisons qui ne sont pas, pour une fois, uniquement négatives, qui ne tiennent pas exclusivement à l’épouvantail frontiste, mais visent à construire véritablement quelque chose, porter une espérance et ouvrir une perspective.

 

Ce gars mérite des applaudissements mais je n'ai pas le smiley qui va bien !

Share this post


Link to post
Share on other sites
nonau

« Les peuples n'ont jamais que le degré de liberté que leur audace conquiert sur la peur. »
Stendhal

"La propagande est à la démocratie ce que la matraque est à la dictature" N. Chomsky

Chomsky : L’Europe s’imagine qu’elle a des intellectuels engagés, mais la réalité est bien différente, à quelques exceptions près. Quand il y a eu des progrès, ils sont venus non pas des intellectuels, mais d’abord et surtout des forces populaires, et bien souvent des organisations de la classe ouvrière....

Tout l’art de la propagande consiste à donner aux gens le sentiment qu’ils sont impuissants, isolés, coupés les uns des autres. En fait, pour l’industrie de la publicité et de la propagande commerciale en général, le monde idéal serait un monde fondé sur deux éléments : d’abord la télévision, chacun devant son poste, coupé des autres, voire de sa famille ; ensuite, pour autant que cet idéal puisse être approché, que les gens ne constituent plus une menace pour les riches et les privilégiés, de sorte qu’il n’y ait pas de « crise de la démocratie» au sens où l’entendent les élites. Les gens ne s’occuperaient que de leur propre petite vie, des choses superficielles de l’existence, comme les objets de consommation à la mode ou le sport. Ils seraient «spectateurs», et non «acteurs», dans l’élaboration de la politique à tous les échelons : local, sur les lieux de travail et au-delà.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
électron-enchaîné

Share this post


Link to post
Share on other sites
tijona

Je venais justement partager la lettre du philosophe.  Elle est parfaite cette lettre. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
twixcmoi44
il y a 1 minute, tijona a dit :

Je venais justement partager la lettre du philosophe.  Elle est parfaite cette lettre. 

Magnifique! J'aurais pu dire la même chose (en moins beau ;) )

Share this post


Link to post
Share on other sites
lecavalier
il y a 42 minutes, jeanounette a dit :

Si quelqu'un est abonné ... moi je ne peux pas lire mais ça me parait intéressant :

http://www.liberation.fr/debats/2017/04/11/hamon-doit-ceder-la-place-a-melenchon_1562006

On peut comprendre ceci d'une autre façon: quitte à ce que Hamon cale au 1er tour, beaucoup au PS souhaitent peut-être que la gamelle soit de grande ampleur pour le discréditer, lui et les frondeurs, et ainsi pouvoir remettre la main sur l'appareil PS en vue des législatives et du quinquennat à venir. D'où ce savonnage de planche consistant à pousser ses électeurs plutôt vers Mélenchon. Qui pourrait avoir intérêt à faire cela ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
kiko
il y a 16 minutes, twixcmoi44 a dit :

Magnifique! J'aurais pu dire la même chose (en moins beau ;) )

Voilà, c'est juste très bien dit. Les électeurs de BH ont la main.

Share this post


Link to post
Share on other sites
kokoko

Je me pose une question... comment on peut voter Macron alors qu'il ne connait même pas son pays... Dire que la Guyane est une île est pour moi une aberration inacceptable (la géographie de base de son pays est quand même recommandée avant de potentiellement le diriger...) et ne pas savoir où se situe Villeurbanne et penser que ça se situe vers Lille au lieu de Lyon... pour moi, c'est rédhibitoire... Il est quand même pas sérieux sous ses airs de 1er de la classe. J'ai halluciné quand mon conjoint m'a dit ça. Je comprends qu'on ne vote pas Mélenchon (par peur de je ne sais pas quoi, peut être de l'inconnu ?  ) mais je ne comprends pas qu'on vote pour des fachos et/ou des ignares qui ne pensent qu'à eux, leurs petites affaires et leur fric pour parler trivialement... Désolée si je suis dure mais pour diriger notre pays je ne veux pas de ça. Je veux quelqu'un d'à peu près respectable, respectueux, de sérieux qui connaît sa géo, son histoire, son pays, son économie, qui a une vision différente, humaine et qui veut travailler pour son pays et pas pour lui-même. Vaut mieux casser des œufs dans la poêle et faire une bonne omelette plutôt que de les casser à côté et de ne rien avoir du tout. Désolée si j'ai froissé des lecteurs, c'est vraiment ce que je pense et ce n'est que mon opinion, elle vaut ce qu'elle vaut. Et comme d'autres si 2nd tour sans Mélenchon, je ne vote pas...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
kokoko
Il y a 3 heures, tijona a dit :

Je venais justement partager la lettre du philosophe.  Elle est parfaite cette lettre. 

+ 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
leene
il y a 14 minutes, kokoko a dit :

Je me pose une question... comment on peut voter Macron alors qu'il ne connait même pas son pays... Dire que la Guyane est une île est pour moi une aberration inacceptable (la géographie de base de son pays est quand même recommandée avant de potentiellement le diriger...) et ne pas savoir où se situe Villeurbanne et penser que ça se situe vers Lille au lieu de Lyon... pour moi, c'est rédhibitoire... Il est quand même pas sérieux sous ses airs de 1er de la classe. J'ai halluciné quand mon conjoint m'a dit ça. Je comprends qu'on ne vote pas Mélenchon (par peur de je ne sais pas quoi, peut être de l'inconnu ?  ) mais je ne comprends pas qu'on vote pour des fachos et/ou des ignares qui ne pensent qu'à eux, leurs petites affaires et leur fric pour parler trivialement... Désolée si je suis dure mais pour diriger notre pays je ne veux pas de ça. Je veux quelqu'un d'à peu près respectable, respectueux, de sérieux qui connaît sa géo, son histoire, son pays, son économie, qui a une vision différente, humaine et qui veut travailler pour son pays et pas pour lui-même. Vaut mieux casser des œufs dans la poêle et faire une bonne omelette plutôt que de les casser à côté et de ne rien avoir du tout. Désolée si j'ai froissé des lecteurs, c'est vraiment ce que je pense et ce n'est que mon opinion, elle vaut ce qu'elle vaut. Et comme d'autres si 2nd tour sans Mélenchon, je ne vote pas...

je suis tout à fait d'accord avec toi et je vais encore en ajouter ! déjà l'île de la Guyane ça m'avait fait bondir mais lors d'un meeting à Marseille il a voulu citer des paroles d'IAM sauf qu'il s'est planté dans les paroles " il a dit on est né sous la même étoile " alors que les paroles sont " on n'est pas né sous la même étoile ", du coup ça ne voulait rien dire ... et là ce week end il a voulu citer Audiard sauf que c'était du Chevallier et Laspallès .... alors bon quand même !

Je passe sur ces phrases vides "A Marseille, aujourd'hui , je vois des Marseillais" , ses discours à rallonge qui endorment et où tu comprends rien , et tout ce qui sonne faux.... c'est du marketing, du fabriqué , j'ai fait l'effort de regarder des meetings mais c'est vide, creux, sans convictions, on voit que c'est faux .

Et quand tu débats avec des gens qui le soutiennent (oui je suis un peu maso) c'est creux pareil, jamais un argument, une proposition intéressante, toujours des attaques, de l'agressivité, des on n'a rien compris, on veut la fin du monde etc...

Bref, c'est malsain !

Share this post


Link to post
Share on other sites
prof désécol

Il semble aussi ignorer que la Guadeloupe est un département français...

CzzLdJRWIAAjAZd.jpg

 

Edited by prof désécol

Share this post


Link to post
Share on other sites
lecavalier

Quelques idées intéressantes ici: http://www.atlantico.fr/decryptage/et-bing-benoit-hamon-nouveau-face-question-retrait-et-ps-face-au-dilemme-entre-deux-mauvaises-solutions-3016837.html

Citation

Pour répondre à votre question : un retrait de la candidature Hamon serait non seulement une hérésie politique mais ce serait aussi le signe d’une terrible irresponsabilité à l’égard des électeurs. Qu’on imagine un peu ! Le parti de François Mitterrand, qui a gouverné la France en alternance avec la droite républicaine depuis 1981, qui a géré les principales villes de France (et en gère encore de très nombreuses), qui a présidé aux destinées des plus grandes institutions de l’Etat en 2012 (Présidence de la République, Assemblée nationale et Sénat), ce parti, cinq ans plus tard, ne présenterait même pas de candidat à la présidentielle ? Les adhérents de ce parti (il en reste), les élus de ce parti (il en reste), les électeurs de ce parti (il y en a de moins en moins, c’est un fait), seraient vraiment en droit de crier au scandale. Quant à l’irresponsabilité politique à l’égard du corps électoral tout entier elle reviendrait à réduire la présidentielle à un misérable petit jeu de congrès… Une telle décision aurait un effet dévastateur sur l’électorat, provoquerait une abstention massive et supplémentaire et son but à peine caché (« feu sur le quartier général de Macron » pour parler comme la maoïstes de la grande époque) n’aurait qu’un effet : donner un coup de pouce supplémentaire à Mélenchon pour qu’il soit qualifié au second tour. Une telle manœuvre pourrait aussi offrir à Marine Le Pen une fenêtre d’opportunité inespérée pour le 7 mai au soir.

 

Citation

En fait il y a fort à parier que tout en conservant plus qu’un œil sur la « casserole Hamon » en train de « cramer » sur le feu, Mélenchon a tout intérêt à faire semblant de s’en désintéresser.

...

Est-ce que Mitterrand a négocié quoi que ce soit avec les Communistes quand il a fait rentrer quatre d’entre eux dans le gouvernement Mauroy postérieur aux Législatives de 1981 ? Non ! Il a juste continué à « manger le PCF » comme on mange un artichaut. Feuille par feuille. Mélenchon fera pareil avec le PS si ce dernier connait un score humiliant au soir du premier tour de la présidentielle  et si, par cas, Mélenchon lui-même est qualifié pour le second tour. S’il l’emporte face à Marine Le Pen (rien n’est moins sûr ici d’ailleurs) il dépouillera le PS de ses reliques législatives et videra de sa substance le parti de Hollande… La vengeance est un plat qui se mange froid paraît-il…

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
jeanounette

http://lelab.europe1.fr/macron-veut-reformer-le-droit-du-travail-par-ordonnances-alors-quil-ny-croyait-pas-une-seule-seconde-il-y-a-5-mois-3290432

Citation

C’est encore de la faute des Internets si Emmanuel Macron est confronté à ses propres contradictions. Un internaute a ressorti sur Twitter une interview de l'ancien ministre de l'Economie au journal Le Monde qui date du 25 novembre dernier.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
jeanounette

Il se fait ramasser dans les réponses :

ET PAF !

"C'est vrai que la guerre du Cac 40 est tellement plus sympa "

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
jeanounette

http://www.alternatives-economiques.fr/emmanuel-macron-leconomie-marche-arriere/00078405

Citation

Emmanuel Macron veut faire baisser les dépenses publiques de 60 milliards par an au cours de son quinquennat. Pour justifier cette baisse, ses économistes assurent vouloir « réformer la sphère publique pour plus d’efficacité », vieille rengaine servie sans discontinuer depuis plus de trois décennies. Avec les résultats que l’on connaît : universités au bord de la faillite, prisons et tribunaux délabrés, hôpitaux exsangues, effectifs de police insuffisants..

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
pimouss690
il y a 25 minutes, jeanounette a dit :

Il se fait ramasser dans les réponses :

ET PAF !

"C'est vrai que la guerre du Cac 40 est tellement plus sympa "

 

 

Qu'on le veuille ou non Poutine fait parti de ce monde. C'est fou quand même T,rump ne veut pas mieux mais tout le monde s'accorde à dire et trouverait aberrant de rompre le dialogue avec lui. Bah pourquoi ce ne serait pas pareil avec Poutine? Et les chinois? Et L'Arabie Saoudite?... Pas besoin d'avoir fait HEC pour comprendre qu'on ( Macron par exemple) choisit surtout les interlocuteurs selon leur profil économique...

.

Share this post


Link to post
Share on other sites
kokoko
il y a 16 minutes, jeanounette a dit :

oui, ça fait peur. Et à côté de ça, ma petite commune en zone de revitalisation va être pris à la gorge de plusieurs millions - je ne sais plus combien exactement - pour des mises aux normes Européennes de trottoirs soit disant pas assez larges alors que la rue est étroite et que c'est tout à fait inutile dans l'immédiat puisque le trottoir existe. Visiblement, l'Europe et le local n'ont pas les mêmes priorités. Perte de temps et d'argent inutiles (ça ne veut pas dire que je suis contre l'Europe mais contre une législation étouffante, coûteuse et inutile dans certains cas)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...