Aller au contenu
Zarko

Martinique !! Content mais stressé ! Appel aux collègues !!

Messages recommandés

Zarko

 

Après les cyclones, l'ouragan social !

http://atv.mq/infos-4392-contrats-aides-le-mouvement-prend-de-lampleur.html

http://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/services-municipaux-ecoles-creches-fermes-partir-lundi-514867.html

Services municipaux, écoles et crèches fermés à partir de lundi

La journée d'action du vendredi 22 septembre 2017, a confirmé l'échec des discussions entre l'unité syndicale et associative et le préfet pour le maintien des emplois aidés. "La situation va se durcir dès lundi", annoncent les manifestants.

Mobilisation générale en cours pour le maintien des emplois aidés © LAV
© LAV Mobilisation générale en cours pour le maintien des emplois aidés
  • Martinique 1ère
  • Publié le 22/09/2017 à 18:52
  •  
  •  
  •  
  •  
Dans une lettre adressée à l'unité syndicale et associative et aux maires, Franck Robine, le préfet de Martinique constate que "malgré les proposions faites hier, qui visent à apporter des réponses concrètes aux perspectives de diminution des emplois aidés, je dois constater qu'une situation de blocage persiste.

Dans un communiqué, les manifestants rétorquent aussitôt. "Après avoir essayé de nous endormir avec un courrier qui laissait entendre qu'il y avait des avancées, le préfet a révélé son vrai visage: il essaie de nous entourlouper"...Après avoir annoncé à grand renfort de communiqués de presse qu'il avait débloqué 500 contrats aidés dans l'Éducation Nationale, il revient aujourd'hui sur sa promesse et en propose maintenant seulement 255. C'est inacceptable".
 

Les manifestants réclament la venue d'un ministre

 
Les manifestants prétendent que "le préfet est poings et mains liés. Paris n'a pas l'intention de lâcher des moyens. Le préfet peut-il être encore notre interlocuteur? Il nous semble que non. Le Préfet est-il entendu par Paris? Il nous semble que non. Le Préfet peut-il nous donner des réponses? C'est sûr que non. Il n'en a pas les compétences. Nous exigeons un moratoire permettant le réemploi de tous les contrats aidés du territoire; et un interlocuteur qui puisse nous apporter des réponses, au moins un Ministre".
 
Ce soir la  grogne sociale semble prendre davantage d'ampleur avec le mot d'ordre de "ville morte" dans toutes les mairies et l'appel à la grève de l'UGTM dans la fonction publique. Les services municipaux, les écoles et les crèches sont fermés à partir de lundi. Les établissements du second degré demeurent bloqués. 
 
 
514867
 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Et tout ça malgré les tempêtes ? Waouh !

Tu as bossé combien de jours réellement depuis la rentrée ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarko

Pas beaucoup...

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Le pied ... si tu as pu rester sur une serviette à la plage pendant ce temps-là !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarko

APPEL À UNE MOBILISATION MASSIVE 
Lundi 25 septembre à la maison des syndicats. 
PAS DE RÉOUVERTURE SANS LES MOYENS NÉCESSAIRES !!!

L'unité syndicale et associative communique

La journée d'action du vendredi 22 septembre 2017 a confirmé nos craintes. Après avoir essayé de nous endormir avec un courrier qui laissait entendre qu'il y avait des avancées, le Préfet a révélé son vrai visage: il essaie de nous entourlouper! 
Après avoir annoncé à grand renfort de communiqués de presse qu'il avait débloqué 500 contrats aidés dans l'Education Nationale, il revient aujourd'hui sur sa promesse et en propose maintenant seulement 255. C'est inacceptable. 
Après avoir sous-entendu que les contrats aidés des associations auraient des solutions, il n'apporte strictement aucune réponse aux centaines d'associations dont l'existence même est menacée. C'est inacceptable. 
Quant aux contrats aidés de la CTM? Il ne donne aucun chiffre précis. C'est une fois encore inacceptable. 
Aujourd'hui, nous sommes revenus à la case départ. 
Une chose est sûre, le Préfet est poings et mains liés. Paris n'a pas l'intention de lâcher des moyens. Le Préfet peut-il être encore notre interlocuteur? Il nous semble que non. Le Préfet est-il entendu par Paris? Il nous semble que non. Le Préfet peut-il nous donner des réponses? C'est sûr que non. Il n'en a pas les compétences. 
Nous exigeons un moratoire permettant le réemploi de tous les contrats aidés du territoire; et un interlocuteur qui puisse nous apporter des réponses, au moins un Ministre!

Les organisations syndicales qui entrent dans le mouvement se multiplient. Le Préfet n'a pas pesé la grogne sociale qui a enflé. Ou n'a-t-il pas les bons contacts? Il a pris la responsabilité d'un mouvement d'ampleur. 
Le combat continue donc. Les maires rejoignent la lutte. Les services municipaux, les écoles et les crèches sont fermés à partir de lundi. Les établissements du second degré demeurent bloqués. 
Nous invitons toute la population martiniquaise à nous rejoindre le lundi 25 septembre dès 9 heures à la maison des syndicats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Tu peaufines ton bronzage, en gros ... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarko
Il y a 7 heures, Goëllette a dit :

Tu peaufines ton bronzage, en gros ... :D

Non, parce que les plages ont été un peu abimées avec le cyclone...obligé de se rabattre sur la piscine :)

Plus sérieusement, ça bouge ici !http://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/emplois-aides-pagaille-routes-rassemblement-fort-france-515943.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

C'est intéressant car les antillais de métropole sont loin d'être des élèves faciles, question discipline ...

Le collègue en question était plus au nord, sur la côte atlantique, il me semble. Ça doit être moins touristique, plus "terroir".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarko

Oui, plus terroir et plus authentique. Sinon, les Antillais sont plutôt respectueux. Tout est question de classe sociale en réalité. En tout cas pas du tout les mêmes pb rencontrés en REP de métropole. Puis, j'ose le dire , il n'y a pas de pb religieux (voile, porc à la cantine, parents npn francophones etc.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×