Jump to content
André Jorge

En France, les professeurs pratiquent peu l'aide individuelle

Recommended Posts

André Jorge
Citation

 

Les enseignants français prennent moins en compte les caractéristiques particulières de leurs élèves que dans les autres pays de l'OCDE.

[...]

ils sont à peine 22 % en France à déclarer qu'ils «donnent des travaux différents aux élèves qui ont des difficultés d'apprentissage ou à ceux qui peuvent progresser plus vite».

 

A lire ici :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/29/01016-20170329ARTFIG00014-education-en-france-les-professeurs-pratiquent-peu-l-aide-individuelle.php

Share this post


Link to post
Share on other sites
André Jorge

D'autres informations à cette adresse :

https://www.cnesco.fr/fr/differenciation-pedagogique/

Share this post


Link to post
Share on other sites
abel27

Sans doute à lier à nos 30 élèves par classe, à nos doubles, triples, quadruples niveaux...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
fararden

À notre manque de temps et de connaissances pour aider au mieux ces éleves . J édite après avoir relu l'article cité : cela fait référence au collège. Je pense que le pourcentage serait plus élevé pour les PE.

Share this post


Link to post
Share on other sites
abel27

A lier aussi à notre formation initiale et continue en or massif...

A lier à nos salaires en berne qui nous oblige à jongler avec les horaires pour économiser 30 minutes de nounou...

Share this post


Link to post
Share on other sites
ronin

Jusqu'aux années 70, l'échec était considéré comme relevant quasi-exclusivement des élèves ( intelligence, manque de travail, etc ). Durant les années 70 et 80 on a accusé la techno-structure. Depuis la fin des années 80, tout est de la responsabilité des enseignants, avec un peu de médical.

Share this post


Link to post
Share on other sites
André Jorge

Je ne pense pas que l'on affirme que tout est de la responsabilité des enseignants. L'article met en avant un dysfonctionnement du système, sans vraiment expliquer les raisons de ce dysfonctionnement.

Il ne fait pas non plus la différence entre l'école primaire et le secondaire, et je me demande si ce n'est pas surtout au secondaire que cette manque de différenciation existe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chubaka

Sans parler de l'école elle même qui n'est plus un modèle prégnant. L'école n'est plus une institution pour la majorité des élèves parents et autres.

La réforme des rythmes a transformé l'école en vulgaire local une salle municipale de plus. Je crains ce que seront les futurs maternelles qui n'auront pas intégré ce que doit être une école en raison de la confusion entre activités d animation et d enseignement. Ca promet des beaux cycle 3.... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo
il y a une heure, André Jorge a dit :

Les enseignants français prennent moins en compte les caractéristiques particulières de leurs élèves que dans les autres pays de l'OCDE.

[...]

ils sont à peine 22 % en France à déclarer qu'ils «donnent des travaux différents aux élèves qui ont des difficultés d'apprentissage ou à ceux qui peuvent progresser plus vite».

Je pense que c'est faux. Presque tous les PE que je connais donnent du travail individualisé. Pas tout le temps, mais quand c'est nécessaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nao

Pour ce que ça vaut, j'ai quelques amis autour de moi qui sont dans le secondaire et qui commencent à vraiment s'interroger sur la différenciation. Un décalage de 10 ans avec le primaire, quoi. ça démarre donc tout doucement et effectivement, pour elles, ça ne leur venait pas à l'idée de proposer des supports ou même des activités différentes d'un groupe d'élèves à un autre il y a encore deux ans. Je tiens à préciser qu'il ne s'agissait pas de mauvaise volonté ou de fainéantise mais d'habitude.

Donc cet article doit globaliser primaire et secondaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chubaka

Oups ai posté mon précédent post dans mauvaise discussion. Désolé.

Pour ce qui est de la différenciation.... Il y a différenciation et différenciation  -ça va du "tu fais deux exos au lieu de quatre" à faire un autre niveau de classe en passant par processus et productions différentes - mais surtout je pense qu il y plus de différenciations déclarées que réelles.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
bab33

Il est évident que'la différenciation est inexistante au collège. Du moins or inclusion ulis. Mes enfants sont EN 4eme ET 5eme.

ma fille brillantissime à des 20 partout, ôn ne lui propose rien de plus ni de différent (elle n'est pas précoce !) je suis EN train de me demander si à Paris AU college Henri IV cela se passe ainsi ....j'ai deja la réponse !

mon fils EN 4eme évolue bien mais lentement il a du mal à exploiter plusieurs documents ET à faire des relations causes conséquences entre eux. J'ai demandé AU prof principal si une aide pouvait lui être apportée (sous entendu plusieurs enfants doivent avoir ce besoin normal ) ôn M a dit qu'ils vont réfléchir à quoi proposer, j'attends toujours.....

deux poids deux mesures alors que dans certains collèges des choses doivent être EN place je suppose

je ne me plains pas puisque je pallie  moi meme à ce manque 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Adan
il y a 32 minutes, bab33 a dit :

Il est évident que'la différenciation est inexistante au collège. Du moins or inclusion ulis. Mes enfants sont EN 4eme ET 5eme.

ma fille brillantissime à des 20 partout, ôn ne lui propose rien de plus ni de différent (elle n'est pas précoce !) je suis EN train de me demander si à Paris AU college Henri IV cela se passe ainsi ....j'ai deja la réponse !

mon fils EN 4eme évolue bien mais lentement il a du mal à exploiter plusieurs documents ET à faire des relations causes conséquences entre eux. J'ai demandé AU prof principal si une aide pouvait lui être apportée (sous entendu plusieurs enfants doivent avoir ce besoin normal ) ôn M a dit qu'ils vont réfléchir à quoi proposer, j'attends toujours.....

deux poids deux mesures alors que dans certains collèges des choses doivent être EN place je suppose

je ne me plains pas puisque je pallie  moi meme à ce manque 

Tout pareil ... Juste injuste pour les enfants dont les parents ne peuvent pas pallier. Et puis, si on y réfléchit ce n est pas aux parents de pallier mais à l'institution, car c est l'état qui rend obligatoire l instruction dans l'intérêt de la nation.  

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
alinecrpe

Ma fille est en 5ème, je suis dépitée par le collège... Quand je vois les efforts faits en élémentaire justement pour la différenciation, la prise en compte des difficultés, les remédiations et j'en passe et que je vois comment ça se passe au collège, je suis écœurée... Ma fille qui est une bonne élève, a eu les félicitations toute la 6ème et le premier trimestre de 5ème et elle commence à perdre de l'intérêt pour le scolaire. Je sais que l'âge n'aide pas mais clairement l'attitude de certains professeurs vis à vis de leurs élèves laisse clairement à désirer, je ne parle même pas du contenu des cours etc... c'est à pleurer quand on sait les efforts faits en élémentaire. Clairement le collège a des années de retard en matière de pédagogie!

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo

C'est le principe du collège unique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
clerissalak
il y a une heure, borneo a dit :

C'est le principe du collège unique. 

pourtant l'école primaire aussi est la même pour tout le monde..Donc je ne vois pas en quoi c'est une excuse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo

Ce n'est pas une excuse, mais une explication.

On peut tout à fait imaginer de demander aux profs de faire des groupes de niveau dans leurs classes. On peut aussi imaginer faire des classes de niveau, comme ça se faisait encore il y a une vingtaine d'années. Ma fille, latiniste et germaniste, s'était retrouvée dans une très bonne classe. Mais c'est totalement interdit aujourd'hui, toutes les classes sont panachées. C'est d'ailleurs l'origine de la quasi-disparition du latin et de l'allemand au collège.

Share this post


Link to post
Share on other sites
clerissalak

Enfin s'ils n'étaient pris que pour mettre les gamins dans de "bonnes" classes, autant qu'ils disparaissent, pour moi ça n'est pas une bonne raison !
Puis si tu pars comme ça, c'est au profit d'autres langues, chez moi, les gamins (enfin leurs parents ça va de soi) demandent serbo-croate pour être dans LE lycée ... Là où j'étais avant c'était le Chinois et l'Indien...

Mais du coup, pourquoi nous on arrive à différencier avec des classes panachées et pas eux ? Je sais bien qu'on est super forts mais quand même :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
fredval77

Je suis prof de segpa depuis presque 20 ans et je travaille donc dans le second degré avec des plc depuis tout ce temps. Effectivement,  dans leur très grande majorité les profs du secondaire n'adapte rien. 

Mais il faut bien comprendre que rien ne les amène à adapter. Tout d'abord,  ils ne reçoivent aucune formation. Même si la formation du 1er degré est loin d'être idéale, on nous ancre bien le "il faut placer l'élève au centre des apprentissages. Bla bla bla.....". Dans le second degré,  c'est la matière  (math, français. ...) qui est au centre. 

Ensuite, le PE est coincé ds une situation problème que ne connaît pas le PLC....... il a la même classe 5h par jour. Il est obligé de trouver des solutions pédagogiques.

Le PLC fait des blocs de 55 min avec la même classe. Nettement moins stressant et pousse moins à la remise en cause personnelle.

Et enfin, le PE est polyvalent et donc a une vision nettement plus globale de l'élève le PLC qui ne voit que sa matière.

 

Bien évidemment il y a quand même de nombreuses exceptions à cette généralité. 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Clym

Il y a des réunions cm2/6ème au cours desquelles les élèves fragiles sont présentés, ils sont donc connus à leur arrivée au collège.

Quand je vois une prof de français dicter ses cours à des élèves de 6ème, ce n'est plus du manque de différenciation, c'est de la mise en danger. Passe ma fille qui finissait avec des cours dont les fins de phrases étaient inexistantes mais qu'en a t-il été des élèves dys de sa classe ! Malgré ma rencontre avec ce professeur, rien a changé le reste de l'année.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ronin

Nous on a UNE classe toute la semaine, on les connaît par coeur. Dans certaines matières les profs ont cinq, six voire sept classes soit plus de 150 élèves pour seulement deux à trois heures par semaine. Désolé mais il me paraît difficile de différencier autant que nous.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
PommeD'Api

Pour avoir fait un passage en ULIS collège, j'ai pu constater avec désarroi l'absence d'aides spécifiques aux élèves qui étaient en inclusion. Je me souviens d'un élève ULIS qui devait faire une évaluation de sciences : il vient dans le dispositif pour cela plutôt que de rester dans sa classe d'inclusion. Il me demande de l'aide, mais n'étant pas experte en sciences, je demande à voir son cours. Et là, le néant. Effectivement, il devait prendre le cours sous la dictée : mission impossible pour lui. Ce n'était pourtant pas compliqué de lui donner une photocopie de la leçon...

Après, je ne pourrais pas faire une généralité sur la différenciation ou non en collège, c'est juste un exemple de ce que j'ai pu voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
bab33

Oui mais l ulis il a sa prof ET sa classe de 12 avec qui il reprend tout 

à la limite ce sont eux les plus aides les ulis

ça me ferait mal qûe le prof différencie pour le ulis alors que ce n est pas la majorite

 ici c est la prof d ulis qui adapte les eval

non pas d excuses le college a deux guerres de retard 

non ils n ont pas 150 élèves ils ont 3 classes maxi EN math francais ET avec justement le peu d heures qu ils ont ils pourraient differencier

 plus le fait qu ils n ont qûe 18 heures devant les élèves ça laisse sacrément du temps pour préparer....

Quand je vois EN sciences qu EN 4eme ôn donne EN meme temps 3 doc sur les leucocytes 3 docs sur les spermatozoides et 3doc sur les neurones à expliquer ET comprendre pour TOUS les élèves merde c est pas difficile de dire qu à ces gamins là je ne vais donner qu un thème à ceux là deux ET aux meilleurs trois 

 

D ailleurs les livres de collèges des new programmes leurs pondent des parcours diffenciés tour faits alors à eux de s en emparer 

Share this post


Link to post
Share on other sites
bidulbuk

Bab, pardonne-moi mon hs : certains mots apparaissent en majuscule. ;)  (en, et, tous)

Share this post


Link to post
Share on other sites
bab33

Oui je maîtrise mal l iPad des fois j'ai des accents circonflexes aussi !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Juperlau2

Euh non, en maths par exemple 3h30 par section ça fait plutôt 5 classes.....!
Même si effectivement, ils ne sont pas dans la "culture" de la différenciation, qu'ils ont du retard sur nous, ils sont quand même dans des conditions plus difficiles que nous pour ça : nombre d'élèves (je suis TRS, j'ai bien plus de mal à différencier en étant une seule journée par semaine et en changeant de classe chaque jour, si je dois penser différenciation pour 5 élèves par classe eh bien ça fait 20 élèves différents, avec des adaptations différentes, eh bien :heat:), les cours de 55 minutes (difficile de laisser plus de temps par exemple), se mettre d'accord avec les collègues pour certaines adaptations (si le prof de français autorise ça et que celui d'histoire géo non, c'est compliqué...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
bab33

ah ben c'est ça la différenciation un tableau de bord à tenir, prévoir, réajuster, ....

une autre manière de travailler quoi plus proche de l'élève

à l heure actuelle on nous demanderait de faire de l'individualisation tu crois que c'est plus simple car on n'a que 26 gamins (ce qui revient régulièrement dans les liaisons ) et qu on doit différencier dans chaque matière

il faudra que l'on reçoive ces gens dans nos classes

je pense au contraire plus simple de différencier quand on a une seule matière

ensuite par classe tu a ton cahier journal où tu as tes groupes d'élèves et les exos où tu en es avec chacun les différents parcours les compétences ciblées....bref un vrai travail de différenciation

mais il est vrai que les prof du secondaire n'ont pas toute cette paperasse et ne tiennent pas de cahier journal hyper détaillés comme on peut le faire

tout cet agacement pour dire que la différenciation tient de la volonté de chacun et de l'implication et l'évolution qu'on veut ou non donner à son travail

j'ai 5 classes 100 élèves (mais que 18 h de présence au collège) c'est une manière de se cacher derrière du comptable

j'ai vu des colleges qui pratiquaient la pedagogie inversée, qui faisaient des groupes.....donc cela existe et est possible faut arrêter

nos remplacements aussi ne différencient pas quand ils remplacent.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
lamaicresse
il y a 13 minutes, bab33 a dit :

nos remplacements aussi ne différencient pas quand ils remplacent.....

bah quand tu es appellée à 8h40 pour 8h25, que tu arrives à 8h50, qu'il te faut 10 minutes à déambuler dans l'école pour retrouver tes élèves, qui n'y a ni cahier journal visible( ni programmation) ....ni cahier du jour, et que tu restes jusqu'à 14h40...( réforme des rythmes)....tu différencies comment?

à part à l'arrache avec aide humaine et un peu moins que les autres....

franchement!

sinon quand la remplaçante reste un peu: soit elle différencie soit non.....mais comme les autres profs....pas parce qu'elle est SCF( sans classe fixe)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
ronin

J'hallucine à vous lire. La moyenne en français et maths c'est 4 classes, dans beaucoup de matière c'est 5, 6 voire 7 classes, réparties sur deux ou trois niveaux différents. Donc, non, ce n'est pas du comptable ce n'est pas comparable avec nous. Qu'il y ait des fainéants dans le secondaire, bien sûr, comme dans le primaire. Mais de là à faire la leçon aux collègues je trouve que c'est un sacré manque de modestie. On dirait les guéguerres maternelle/élémentaire. Qui bosse le plus ? c'est quoi le plus dur ? c'est la même chose de préparer un cours de troisième et une séance de CE1 ? sérieux ? je me demande pourquoi tout le monde ne se barre pas en collège pour être à la cool.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lena

+1

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...