Aller au contenu
chriiisss

Devoir à la maison ou pas ?

Messages recommandés

éowin

Quand je vois cela.... 1ère réflexion: mais que font-ils en classe?(par rapport au message de Navis)

Moi, lecture, quelques mots (enfin ils ont jusqu'au jour dit pour la dictée et peuvent s'organiser, sauf ceux qui sont en difficulté pour qui je fractionne moi-même), un verbe, ou une table à revoir, ou une leçon, rien de donné du jour au lendemain sauf la lecture.

En revanche, ce qui m'énerve au plus haut point: les évaluations et le cahier du jour donnés chaque semaine et qui reviennent régulièrement non signés..... Au début, j'ai fait la guerre, maintenant je note et les parents assumeront (c'étaient les enfants qui se trouvaient mal à l'aise et franchement ici je ne pense pas que cela dépende d'eux).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doubleR

Oui navis c'est dur pour ton fils :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cpette

Oui, je ne le sais que trop bien...

 

Je compatis grandement pour les devoirs plus haut....C'est se moquer du monde....Ah, ben, ils doivent être sacrément bon, avec cet enseignant...Enfin....avec la préparation qu'il leur donne  à faire à la maison...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babar.

Je suis tombée sur ce sujet car je cherchais des exemples de devoirs CP autres que les lectures, en mathématiques par exemple.

En CP, je donne parfois des furets, des "comptages le plus loin possible" ascendants et descendants, des comptages de 2 en 2, de 5 en 5, de 10 en 10, des exercices écrits (bouh !)  où il faut écrire la moitié ou le double, quelques opérations (en CE1 des tables de multiplication aussi).

Je ne suis évidemment pas pour creuser les écarts entre élèves qui peuvent être suivis à la maison et ceux qui ne le peuvent pas.

Mais je trouve important comme plusieurs enseignants l'on déjà dit ici que les parents puissent voir ce qui se fait en classe aussi via les devoirs (et pas uniquement les cahiers, fichiers, classeurs... à signer), cela permet aux enfants de se sentir suivis.

Je pars du principe que tous les devoirs ont déjà été faits (ou leur équivalent, pour les furets, comptage, opérations...) en classe. Les enfants de CP ne vont pas découvrir la lecture à la maison, ce n'est pas à leurs parents de leur apprendre la combinatoire, mais les devoirs sont un moment où l'on peut être en relation quelle pour revoir ce qui a été fait en classe (à l'étude ou à la maison).

Pour les poésies, nous les travaillons toujours en classe aussi (généralement avec un peu d'avance par rapport à ce que je demande d'apprendre à la maison ce qui fait que les enfants qui apprennent vite ont une longueur d'avance par rapport à ce qui est demandé dans les devoirs). C'est ce que faisait la super instit' de mon fils de CP (avec des poésies de haut niveau que je n'aurais jamais envisagé de donner à des CP... et que finalement j'ai travaillé avec grand plaisir en classe) et quand l'instit' qu'il a eue en CE1 a demandait d'apprendre les poésies non vues en classe, cela mettait mon fils en colère "Mais maman, comment tu veux que j'apprenne si on ne l'a pas fait en classe ?" alors qu'il n'avait pas de problème particulier d'apprentissage.

L'aspect psychologique me semble donc très important : les élèves doivent sentir que ce que l'on attend d'eux est "juste", fondé sur les connaissances et compétences qu'on leur a permis d'acquérir (même si malgré tout on sait bien qu'un élève lira en 2 minutes chrono alors qu'un autre mettra 15 minutes avec de l'aide, beaucoup d'aide parfois). Quand c'est nécessaire, je différencie aussi (un élève qui est très lent en lecture car il décode tout, on ne peut pas lui demander de lire un texte de 10 lignes en fin de CP, cela n'a pas de sens).

En réunion de rentrée CP, je dis toujours aux parents que les devoirs doivent durer 15 minutes (20 ?) maximum, qu'il est normal que cela dure beaucoup moins pour certains enfants, et surtout qu'il n'est absolument pas question que ce soit un moment de conflit à la fin de la journée avec leurs enfants fatigués s'ils n'y arrivent pas. Je précise que relire tous les soirs est important et utile mais que si les devoirs posent des problèmes à un enfant, il ne faut pas hésiter à venir m'en parler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Cela n’empêche pas que tu sois hors la loi si tu donnes de l'écrit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babar.

Tu as raison, @Goëllette, je pense que je vais réfléchir à formuler mes devoirs autrement, du style donner les résultats à l'oral mais ça me semble plus compliqué pour les élèves en fait.

J'ai bien noté ce que tu disais pour l'apprentissage des mots, le fait de glisser aux parents que le fait d'écrire peut permettre de mémoriser l'orthographe... sans l'obliger.

Avec ce fil, je me dis qu'en plus de ce que j'expliquerais dans la réunion de rentrée, je pourrais faire une fiche méthodologie à l'intention des parents (et des élèves mais ce sera systématiquement travaillé de cette manière en classe) sur la manière d'apprendre un nouveau mot. Peu à peu des réflexes devraient se créer mais on sait que tous les enfants n'ont pas les même facilités / difficultés en orthographe malgré le même apprentissage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chubaka
Le 08/05/2017 à 15:03, Crac a dit :

Les directeurs soutiennent les enseignants

En ce qui me concerne je ne défends jamais l'indéfendable

Le 08/05/2017 à 15:03, Crac a dit :

les IEN soutiennent les directeurs

Ah bon?? Heureux de l'apprendre....

Je ne comprends pas que ça bataille encore et encore sur la question des devoirs au primaire

1° les devoirs écrits sont interdits. Bon qu on file deux opérations à faire si on veut OK. De là à en filer une tartine et en plus notés et comptant pour la moyenne de classe comme je viens de le lire - c'est à dire ajouter l'absurde et le grotesque à l'interdit--.... les bras m'en tombent

2° Ceux qui font bien les devoirs sont ceux qui qui pourraient s'en passer . 

3° SI pour réussir à l'école il faudrait des devoirs ça se saurait. Je n'ai jamais eu d'élève en difficulté qui les a surmontés grâce à des tartines de devoir . J'ai travaillé avec un collègue pendant 6 ans , on était tous deux chargés des deux CM2 de l'école. Lui sympa pas de souci, ça se passait bien avec ses élèves bon contact mais filait des tonnes et des tonnes de devoir et moi trois fois rien. Eh bien ses élèves n'ont jamais réussi au collège mieux que les miens et les profs de collège ne pouvaient deviner de quel enseignant de CM2 ils provenaient. 

4° Apprendre une leçon, une poésie , lire un texte faire une petite recherche suffisent largement

5° ceux qui donnent des tonnes des devoirs cherchent selon moi à se rassurer, préfèrent les têtes bien pleines que celles bien faites, souhaitent donner le change aux parents, et ont l'impression que cela fait d'eux des bosseurs et des sérieux au regard des parents et bien sûr d'eux mêmes.

6 La phrase "il faut les préparer à la 6ème" fait partie de mon top ten des phrases les plus con jamais entendues.  

7 Horreur ô horreur il y a des fois où je ne donne rien à faire à la maison!!! 

 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rose45

Et que faites vous quand vos propres enfants sont dans des classes où les enseignants donnent des tonnes de devoirs écrits? et des évaluations (2 par jour) les 15 jours avant chaque petites vacances?

ça me laisse perplexe en tant qu'instit.

 

--> Je suis d'accord avec tout ce que vous dites, je donne des leçons, des poésies, des mots, des petites recherches, 2 opérations max, 2 verbes à conjuguer max. Je répartis sur la semaine pour leur apprendre à s'organiser......................... et après ils vont en 6ème et là (si c'est vrai) ça tombe de haut. Sérieusement entre nous c'est juste hallucinant tout ce qu'ils ont à faire le soir???? En tout cas, dans notre collège de secteur. Mon voisin, du lundi au mardi, 7 exercices de maths? Le prof a dit "30 minutes maximum le soir pour les maths" (ah oui mais multiplié par combien de matières?). Je me pose donc des questions, car mon voisin il les a fait ses exercices mais dans mon ex classe, je suis sûre que la moitié n'a pas pu faire les dits exercices..... Alors comment ils font les profs de collège? Ils en font quoi de cette tonne de devoirs?

Vraiment ça m'interroge. Pas sur le fait de justifier d'apprendre ce que c'est "un devoir" mais sur pourquoi certains profs font ça? Nos élèves qui ont un niveau de lecture CE1 en CM2, ils en font quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
Il y a 2 heures, Chubaka a dit :

En ce qui me concerne je ne défends jamais l'indéfendable

Ah bon?? Heureux de l'apprendre....

Je ne comprends pas que ça bataille encore et encore sur la question des devoirs au primaire

1° les devoirs écrits sont interdits. Bon qu on file deux opérations à faire si on veut OK. De là à en filer une tartine et en plus notés et comptant pour la moyenne de classe comme je viens de le lire - c'est à dire ajouter l'absurde et le grotesque à l'interdit--.... les bras m'en tombent

2° Ceux qui font bien les devoirs sont ceux qui qui pourraient s'en passer . 

3° SI pour réussir à l'école il faudrait des devoirs ça se saurait. Je n'ai jamais eu d'élève en difficulté qui les a surmontés grâce à des tartines de devoir . J'ai travaillé avec un collègue pendant 6 ans , on était tous deux chargés des deux CM2 de l'école. Lui sympa pas de souci, ça se passait bien avec ses élèves bon contact mais filait des tonnes et des tonnes de devoir et moi trois fois rien. Eh bien ses élèves n'ont jamais réussi au collège mieux que les miens et les profs de collège ne pouvaient deviner de quel enseignant de CM2 ils provenaient. 

4° Apprendre une leçon, une poésie , lire un texte faire une petite recherche suffisent largement

5° ceux qui donnent des tonnes des devoirs cherchent selon moi à se rassurer, préfèrent les têtes bien pleines que celles bien faites, souhaitent donner le change aux parents, et ont l'impression que cela fait d'eux des bosseurs et des sérieux au regard des parents et bien sûr d'eux mêmes.

6 La phrase "il faut les préparer à la 6ème" fait partie de mon top ten des phrases les plus con jamais entendues.  

7 Horreur ô horreur il y a des fois où je ne donne rien à faire à la maison!!! 

 

D'accord avec toi.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 5 heures, Chubaka a dit :

SI pour réussir à l'école il faudrait des devoirs ça se saurait.

?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chubaka

Je développe: je fais référence aux tartines de devoir que certains s'évertuent à donner à ceux qui en ont pas besoin car en réussite scolaire et à ceux qui n y arrivent pas car en difficulté scolaire ou "pas scolaires"

Donner une leçon à apprendre, un poème, une petite recherche, une opération, ok. Mais quel est l'intérêt   de donner une tartine d opérations, des exercices écrits des leçons de vingt lignes à apprendre  à un enfant dont la fluence de lecture est fiable, dysorthographique, en situation familiale difficile, dont les parents sont absents physiquement  ou intellectuellement car hermétiques à tort ou à raison au scolaire,.....?  A rien. . Si ce n'est à culpabiliser l'enfant, finir de l’écœurer, médicaliser la difficulté scolaire, créer des tensions familiales,. Sans parler du  fait d'intégrer les devoirs aux évaluations et donc déterminer leur niveau scolaire en fonction des devoirs comme j'ai pu le lire qui est sidérant et honteux
Préparer au collège?? A chaque jour suffit ça peine. On est encore là dans le missianisme enseignant qui se sent obligé avec une recette facile en plus de vouloir "préparer" l'enfant à  la vie comme si celle ci pouvait s'enseigner entre quatre murs. 

Pourquoi pas lester leur sac à dos avec 10 kg de plomb aussi pour les préparer au collège? Et puis bon faudrait préparer alors les CM1 au CM2 et puis ainsi de suite

Les CM2 que j'envoie en 6ème depuis maintenant 13 ans - soit près de 400 élèves en tout-  avec très peu de devoirs voire pas du tout des fois réussissent autant au collège que ceux qu on a assommés de devoir au primaire. 

J'ai un garçon qui vient de rentrer en troisième. Sa scolarité est difficile. Depuis la sixième on se pourrit les we les vacances les soirs avec des tartines de devoirs. Il est toujours au même point. Ah oui il y bien un/une qui va dire que sans les tartines de devoirs ce serait pire... Prouve -le. 

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Freepaille

Je trouve personnellement que ce sont les exposés à préparer ou les recherches à faire qui sont à proscrire car très dépendantes du milieu social. Si l'enfant fait en classe son "travail" d'élève, apprendre une leçon ou faire un exercice d'application ne devrait pas nécessiter l'aide de sa famille. Alors qu'un exposé ou une recherche nécessite qu'il ait accès à internet et ça demande un esprit d'analyse et de synthèse qu'ils sont loin de tous avoir à cet âge là. Franchement, qui croit qu'un gamin de CM va faire un super exposé tout seul sans papa maman derrière ?

Après, pour les gamins qui ne font rien en classe, qui n'écoutent pas, ceux qui sont complètement coulés car trop de retard ou encore ceux qui ont des handicaps genre dys, c'est sûr que les devoirs à la maison ne seront guère utiles s'il n'y a pas les parents qui en remettent une couche derrière mais j'avoue que, si j'étais en Cycle 3, c'est une aide que je ne refuserais pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 1 heure, Chubaka a dit :

Je développe: je fais référence aux tartines de devoir que certains s'évertuent à donner à ceux qui en ont pas besoin car en réussite scolaire et à ceux qui n y arrivent pas car en difficulté scolaire ou "pas scolaires"

On est d'accord !

Cependant, je tiens aux leçons car elle participent (ou devraient participer si on était plus stricts) à la "re-responsabilisation" des familles quant à la scolarité de leurs enfants, car c'est cette démission qui est en grande partie responsable de leurs difficultés et non pas des nouvelles maladies étranges "dis-culpabilisantes".

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu
Il y a 5 heures, Goëllette a dit :

nouvelles maladies étranges "dis-culpabilisantes".

J'adore !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

:D

Si je te dis que je ne l'ai pas fait exprès tu me crois ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

NAN !!!!!:yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bab33
Le 24/09/2017 à 09:38, Chubaka a dit :

Je développe: je fais référence aux tartines de devoir que certains s'évertuent à donner à ceux qui en ont pas besoin car en réussite scolaire et à ceux qui n y arrivent pas car en difficulté scolaire ou "pas scolaires"

Donner une leçon à apprendre, un poème, une petite recherche, une opération, ok. Mais quel est l'intérêt   de donner une tartine d opérations, des exercices écrits des leçons de vingt lignes à apprendre  à un enfant dont la fluence de lecture est fiable, dysorthographique, en situation familiale difficile, dont les parents sont absents physiquement  ou intellectuellement car hermétiques à tort ou à raison au scolaire,.....?  A rien. . Si ce n'est à culpabiliser l'enfant, finir de l’écœurer, médicaliser la difficulté scolaire, créer des tensions familiales,. Sans parler du  fait d'intégrer les devoirs aux évaluations et donc déterminer leur niveau scolaire en fonction des devoirs comme j'ai pu le lire qui est sidérant et honteux
Préparer au collège?? A chaque jour suffit ça peine. On est encore là dans le missianisme enseignant qui se sent obligé avec une recette facile en plus de vouloir "préparer" l'enfant à  la vie comme si celle ci pouvait s'enseigner entre quatre murs. 

Pourquoi pas lester leur sac à dos avec 10 kg de plomb aussi pour les préparer au collège? Et puis bon faudrait préparer alors les CM1 au CM2 et puis ainsi de suite

Les CM2 que j'envoie en 6ème depuis maintenant 13 ans - soit près de 400 élèves en tout-  avec très peu de devoirs voire pas du tout des fois réussissent autant au collège que ceux qu on a assommés de devoir au primaire. 

J'ai un garçon qui vient de rentrer en troisième. Sa scolarité est difficile. Depuis la sixième on se pourrit les we les vacances les soirs avec des tartines de devoirs. Il est toujours au même point. Ah oui il y bien un/une qui va dire que sans les tartines de devoirs ce serait pire... Prouve -le. 

Idem garçon en 3 eme scolarité pas simple çar enfant tres très grand (1m94 pointure 49,5) donc probleme de. Schéma corporel orientation espace graphisme....

en 6 eme une heure trente de devoirs tous les soirs et la prof de francais de me dire mais ç est normal madame

non ce n est pas normal çar sans son père (prof de math) et sans moi ce gosse restait en bas

cela porte ses fruits mais ce n est pas tant la tartine de devoirs que le soutien que nous lui apportons avec redite des cours explication avec video exo . .. bref Pas normal

là en ce début d année le dada des profs faire des exos de brevet (eux ok mais d abord préparons les ) je suis effarée sur ce préparons les pour la seconde çar oui on l a entendu en réunion de rentrée 

chaque chose en son temps ,les étés sont aussi là pour les aider à mûrir 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En avant !

Je débute dans le métier et hormis la poésie/une leçon de quelques lignes à apprendre en guise de devoirs, je ne donne rien d'autre. Les parents doivent quand même être peu habitués car j'en ai déjà quelques-uns qui m'ont interpellée sur le fait que pour certains jours je n'avais rien donné.

Quant au truc "on les prépare pour la 6ème" j'ai envie de dire qu'in-utero on peut aussi les préparer à la crèche ou à la PS. Chaque chose en son temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

Pour pallier les questions des devoirs tous les soirs, je donne des mots à apprendre du lundi au lundi pour les dictées de la semaine d'après. Et les poésies, à 15 jours. Du coup, ils gèrent comme ils peuvent en fonction de leurs activités du soir, des sorties du week-end et je peux dire aux parents, mais si, ils ont de quoi faire chaque soir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rose45

Oui mais entre pas de devoirs en CM et 1h30 en 6ème.................... Qu'est-ce qu'ils attendent pour que le collège allège les devoirs?

Nous, les profs de 6ème nous disent qu'on les prépare mal à la 6ème, qu'ils ne savent pas s'organiser entre les différentes matières, qu'ils ne savent pas faire leur devoirs..... que c'est une ca-tas-tro-phe........ si  si j'vous jure............... un super dirlo leur a dit que c'était leur boulot à eux, qu'ils avaient des heures d'APC (ou un truc dans le genre) et qu'ils pouvaient les utiliser à ça..... ça fait 4 ans et y'a de plus en plus de devoirs. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi ils leur demandent tout ça (du jour au lendemain, 2 pages de rédaction en anglais, ou 7 exos de maths par exemple)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a une heure, chableu a dit :

NAN !!!!!:yahoo:

En fait c'est au moment de poster mon commentaire que j'ai réalisé ... :D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

C'est ça le talent !:lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
à l’instant, chableu a dit :

C'est ça le talent !:lol:

Même pas, juste un heureux concours de circonstance ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 17 minutes, rose45 a dit :

Nous, les profs de 6ème nous disent qu'on les prépare mal à la 6ème, qu'ils ne savent pas s'organiser entre les différentes matières, qu'ils ne savent pas faire leur devoirs..... que c'est une ca-tas-tro-phe........

Ça fait trente ans que j'entends ça !

Mais quand on regarde de près, ce que les profs de 6è font faire (quantité et avancement dans le programme) à nos anciens CM2 est bien moins difficile et même les élèves médiocres le disent !

Il faut les laisser dire ou les encourager à venir en élémentaire vous montrer comment faire ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rose45

J'aimerais qu'on fasse des conseils de cycle dans les écoles élémentaires............. mais là...................; ouh vaste débat..............

Bien sûr je parle de mon collège de secteur, car nous avons quelques élèves en dérogation qui vont donc dans un autre collège où là les parents disent à la limite, qu'il n'y a pas de devoirs............

Oui mais les profs disent ça ok depuis 30 ans ok mais la tonne de devoirs qu'ils donnent, à quoi ça sert?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

S'investir 50 minutes par jour auprès d'une classe ou bien 6 heures ne donne pas la même perception de la charge de travail en classe et à la maison, ni de la fatigue globale du groupe...je crois que de nombreux collègues du secondaire ne se rendent pas compte de la charge de travail des élèves. Il y a un vrai manque de concertation d'équipe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rose45

Oui mais depuis le temps, pourquoi ils s'en rendent pas compte? Ils ont des enfants eux aussi....................

Sérieusement, nous on nous casse les pieds avec tout ce genre de choses et au collège non???? J'arrive pas à y croire. Eux aussi ils doivent avoir ce genre de messages venus d'en haut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chubaka

On les prépare mal à la 6ème...

Va falloir que les profs de collège - et pas mal de PE  -intègrent désormais aussi que la 6ème est devenue de facto la dernière année du primaire avec le mise en place du cycle 3 et que ç est là que doit se faire la bascule qu ils souhaitent tant. Et que ça les regarde.

Et puis préparent ils les lèves au lycée??? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babar.
Le 25/9/2017 à 21:02, chableu a dit :

S'investir 50 minutes par jour auprès d'une classe ou bien 6 heures ne donne pas la même perception de la charge de travail en classe et à la maison, ni de la fatigue globale du groupe...je crois que de nombreux collègues du secondaire ne se rendent pas compte de la charge de travail des élèves. Il y a un vrai manque de concertation d'équipe.

Il y a effectivement des journées "marathon" aussi pour les collégiens, quand ils cumulent les matières qui donnent du boulot à la maison : Français, Maths, Langue (une ou deux), et moins systématiquement mais aussi Technologie, SVT et Sciences Physiques...

Le pénible, c'est aussi ce qui est donné du jour au lendemain : si c'est plusieurs matières avec pas mal de boulot, c'est rude (surtout quand les vielles "têtes blondes" ne se sont pas suffisamment avancées sur le reste).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chableu

et aucune concertation entre collègues...mamiss, 4ème, revient hier au soir avec 4 contrôles (maths, anglais, français et histoire) à préparer pour lundi prochain...d'accord elle doit bosser au fur et à mesure, mais la simple idée de 4 évaluations (toutes le matins en plus) ne me parait pas pertinent. Alors, elle est tête de classe, ne nous demande aucune aide, du coup,cela passe comme une lettre à la poste ici, mais je pense à d'autres familles pour lesquelles cela est vraiment dur, source de conflit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×