Jump to content
elf

Démission: questions retraite, chômage

Recommended Posts

elf

Bonjour,

je pense démissionner de l'éducation nationale l'an prochain. J'ai des ennuis de santé de plus en plus grands et je ne peux tenir debout que 20 minutes d'affilées. Je ne peux plus faire ni sport , ni piscine car il faut faire cours là où je suis et il faut rester quasi 2h debout le temps de déshabilage-habillage et autres séchage de cheveux.

Pour l'année 2017-2018, j'ai obtenu grâce à un dossier plus une RQTH, un temps partiel médical . J'ai 8h  de moins sur mes heures, payée à plein temps sauf ISAE je suppose. J'ai bien compris que ce n'était pas gagné dès le départ car le médecin du travail que je suis allée voir m'a carrément dit que je n'aurai aucune chance alors que mon dossier est assez lourd. J'ai eu la chance de me tromper dans mon dossier et j'ai dû aller voir des gens à l'Inspection Académique qui m'ont soutenu lors de la commission. Je sais que je peux refaire un dossier pendant encore deux ans mais même si mon cas est important, ils ne pourront pas me donner autant (une collègue a obtenu le premier coup la même chose que moi, puis 5h de moins pour arriver à 2h de moins). Je me dis que tant qu'à faire, comme je ne me sens pas bien ni dans mon école, ni dans ma ville , ni dans mes baskets, il vaut mieux démissionner et aller voir ailleurs, surtout quand on a affaire à une maison de fous (je pense à Astérix et Obélix).

Voilà mes questions : si j'arrive à faire une micro entreprise pendant quelques années (genre deux ans) aurais-je le droit au chômage si celle-ci périclite au bout de la troisième année ?

J'ai été institutrice 15 ans et pour le moment, nous gardons le droit de partir à 57 ou 58 ans. J'aurai 50 ans cette année.

Aurais-je toujours ce droit si je démissionne (et que le gouvernement ne nous change pas nos droits) ?

 

Merci à ceux et celles qui répondront.

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jakarta

Bonjour,

Avant de démissionner, sais-tu que la RTQH te fait bénéficier de l'obligation d'emploi? Autrement dit, l'EN est obligée de te trouver un poste correspondant à ton handicap. Il existe une multitude de postes adaptés qui peuvent aller de l'enseignement à distance à l'administration, donc plus ou moins éloignés de l'enseignement selon ce qui te tente.

http://www.education.gouv.fr/cid58048/vie-professionnelle-et-situation-personnelle-adaptation-du-poste-de-travail.html

Pour la retraite, les anciens instits peuvent certes partir plus tôt, mais avec une forte décote. J'ai été instit 30 ans, je dois attendre 60 ans pour avoir une retraite à taux plein.

Pour le chômage, je ne sais pas. Tu devrais trouver en cherchant sur des sites dédiés.
Bon courage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf

Oui, je suis au courant mais je veux quitter le fonctionnariat.

On m'a proposé à être soit dans un lycée ou dans un collège à faire de la paperasserie ou autre, autant être chez moi pour le faire. Franchement, je ne peux plus voir un grand en peinture. Je fais du cp ce1 depuis 2008 car je suis dans une petite école où les derniers arrivés ne font que des doubles niveaux, Mes deux collègues arrivés après moi ont eu de temps en temps un cm2 mais avec de nombreuses plaintes de parents et fuiraient bien aussi (il y en a une qui va arriver à la retraite, qui voulait partir plus tard mais elle n'en peux plus - elle changera d'avis quand elle me verra partir ? )...les autres collègues plus anciennes dans l'école, connaissent les familles et laissent les ennuis loin d'eux. On est dans un endroit où personne ne bouge ni de niveau ni d'école et pourtant c'est une grande  ville !

Quand on se renseigne auprès des syndicats pour calculer sa retraite, on peut aussi leur dire que l'on va quitter l'EN  et ils te répondent combien tu touches à 57 ans. Le soucis c'est que je n'ai pas confiance, je veux être certaine que je ne vais pas attendre 15 ans au lieu de 8. Je sais que ce que je ferai après le fonctionnariat, je ne le toucherai pas de suite.

Je sais que je n'aurai pas ma retraite à taux plein à 57 ans. 25% de décote : c'est le maximum et c'est ce que j'aurai, je le sais. Mais je préfère 1000 fois avoir une retraite à 950/1000 euros que de devenir folle avant l'âge.

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf

Personne n'a de renseignements ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
nhennitpas

Renseigne toi mais il me semble que ce n'est plus 15 ans d'instit mais 17ans pour bénéficier de la retraite à 57 ans .........

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf

Ce ne serait pas normal qu'on change les règles sans en avoir parlé avant de passer profs des écoles. A l'époque où je suis devenue prof, c'était bien 15 ans. Je n'ai jamais vu de textes qui disait le contraire. De plus, comme je l'ai dit, quand on demande à un syndicat de faire un calcul de la retraite, ils se basent sur 15 ans en actif. Je l'ai refait cette année, sachant que je voulais partir en fin d'année prochaine. Et je le referai faire si le nouveau gouvernement met en place le système des 25 meilleures années ou autre.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kiwichick
Le 08/07/2017 à 07:11, Jakarta a dit :

Avant de démissionner, sais-tu que la RTQH te fait bénéficier de l'obligation d'emploi? Autrement dit, l'EN est obligée de te trouver un poste correspondant à ton handicap. Il existe une multitude de postes adaptés qui peuvent aller de l'enseignement à distance à l'administration, donc plus ou moins éloignés de l'enseignement selon ce qui te tente.

Ca c'est la loi, que l'EN n'applique pas. Dans mon département en tout cas ! Les postes adaptés sont donnés à des gens qui en ont marre de la classe, pas à des RQTH.

Il y a 19 heures, elf a dit :

Ce ne serait pas normal qu'on change les règles sans en avoir parlé avant de passer profs des écoles. A l'époque où je suis devenue prof, c'était bien 15 ans. Je n'ai jamais vu de textes qui disait le contraire. De plus, comme je l'ai dit, quand on demande à un syndicat de faire un calcul de la retraite, ils se basent sur 15 ans en actif. Je l'ai refait cette année, sachant que je voulais partir en fin d'année prochaine. Et je le referait faire si le nouveau gouvernement met en place le système des 25 meilleures années.

Si on en avait parlé il y a quelques années.

 

J'ai fait le choix de rester dans le fonctionnariat, en repassant des concours et je viens d'obtenir un très chouette poste. Où travail, dynamisme sont appréciés, et où on fait tout pour que tu puisses bosser sans flinguer ta santé. Si si ça existe :) Et en plus, je serais plus payée :closedeyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
natoo

Pour moi si tu démissionnes, tu n'auras accès à la retraite de l'EN que ce pour quoi tu auras cotisé et tu cumuleras avec un autre système de retraite pour ce que tu auras cotisé avec ton nouveau job. Tu peut-être demander une dispo, mais je ne sais pas à quoi ça donne droit, ni si c'est renouvelable. Dans ta situation la démission me semble quand même risquée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jakarta
Il y a 4 heures, Kiwichick a dit :

Ca c'est la loi, que l'EN n'applique pas. Dans mon département en tout cas ! Les postes adaptés sont donnés à des gens qui en ont marre de la classe, pas à des RQTH.

J'ai eu un poste adapté grâce à ma RQTH. Je n'avais pas du tout marre de la classe, juste un cancer métastasé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kiwichick
il y a 6 minutes, Jakarta a dit :

J'ai eu un poste adapté grâce à ma RQTH. Je n'avais pas du tout marre de la classe, juste un cancer métastasé.

Tant mieux pour toi (pour le poste ;) ) !

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf

Il y a aussi la possibilité d'avoir un autre poste pour ceux qui en ont marre. Pour un poste adapté, c'est aussi une possibilité que l'on peut avoir en passant par un dossier d'aménagement de poste.

C'est ce que j'ai fait cette année puisque je suis dorénavant handicapée. Je ne peux plus tenir debout plus de 20 minutes ni même marcher plus de 25 minutes...

On 22/07/2017 at 3:35 PM, Kiwichick said:

Ca c'est la loi, que l'EN n'applique pas. Dans mon département en tout cas ! Les postes adaptés sont donnés à des gens qui en ont marre de la classe, pas à des RQTH.

Si on en avait parlé il y a quelques années.

 

J'ai fait le choix de rester dans le fonctionnariat, en repassant des concours et je viens d'obtenir un très chouette poste. Où travail, dynamisme sont appréciés, et où on fait tout pour que tu puisses bosser sans flinguer ta santé. Si si ça existe :) Et en plus, je serais plus payée :closedeyes:

Tu as beaucoup de chance d'avoir trouver un métier qui te convienne. Moi, ce n'est pas mon cas.

 

23 hours ago, Jakarta said:

J'ai eu un poste adapté grâce à ma RQTH. Je n'avais pas du tout marre de la classe, juste un cancer métastasé.

J'espère que ce poste te conviendra au mieux.

Comme je le disais, ce dossier ne peut se faire que 3 fois dans la carrière entière d'un enseignant. En général, les gens qui comme moi ont " la chance " d'avoir des heures en moins passent par un comité médical. On prouve par des ordonnances, des avis médicaux ce que l'on a et, bien entendu, on doit avoir une RQTH. Le problème, c'est que les veines de mes jambes ne repousseront plus, ni mes poumons. Le stress éprouvé par un mini cancer n'a pas arrangé les choses non plus.Croyez-vous que 3 ans c'est suffisant pour quelqu'un qui sait pertinemment qu'à la 4ème année, elle ne pourra plus enseigner - et encore si on donne cette opportunité car c'est rare d'obtenir quelques heures ? Je ne veux plus m'accrocher. J'ai 29 ans de carrière, j'en aurais presque 30 l'an prochain en septembre.

Effectivement Natoo, c'est risqué d'abandonner le fonctionnariat. Mais j'ai de nombreuses personnes fonctionnaires autour de moi, qui me parlent de leur travail et je ne veux pas avoir ce type de travail. Surtout ce que l'on me proposait en collège ou en lycée - car dès le départ, ils savent plus ou moins ce qu'ils ont en réserve et te proposent des choses. Une dispo te permet de partir (il faut déjà l'obtenir ce qui est quasi rarissime dans mon académie) mais sans un sou. On peut effectivement la demander pour plusieurs années de suite mais on peut aussi te la refuser. Là, je peux demander -si ça existe toujours et si on veut bien me laisser partir car il faut qu'il acceptent ma démission, une indemnité de départ volontaire ce qui me permettra de manger quelques mois si mon auto-entreprise ne fonctionne pas. Pour le moment, cette IDV existe toujours mais avec un nouveau gouvernement, on ne sait jamais.

Travailler chez moi, à mon rythme me paraît la meilleure solution. 

Je n'aime pas mentir: m'accrocher à mon dossier, avoir un travail que je ne vais pas aimer,  pour finalement être mal et finir à 57 ans à tout prix bien cassée...bof - car j'ai beaucoup parlé avec les personnes qui ont soutenu mon dossier et posé toutes les questions sur ce qui m'attendait. Ce qu'ils m'ont proposé, c'était un travail d'agent administratif plus ou moins en collaboration avec un principal ou un proviseur le tout lié à mes compétences avec les enfants, et oui, encore un travail lié avec des élèves, des parents mécontents... tout ce que je fuis. Alors peut être que l'an prochain, ils auront mieux à me proposer mais je ne me poserais même pas la question de refaire un dossier.

J'aimerais beaucoup que quelqu'un qui a déjà vécu un départ, me répondre au sujet de la retraite. Certes, je vais cotiser lorsque je vais faire mon auto entreprise et je suppose que je toucherais la retraite d'auto entrepreneur qu'à 65 ou 67 ans. Mais qu'en est-il de la retraite cotisée en tant qu'enseignante à laquelle j'ai le droit logiquement à 57 ans ?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
nhennitpas

Je suis désolée mais j'insiste .....

http://47.snuipp.fr/spip.php?article2566#outil_sommaire

au hasard de mes recherches ...

il faut bien 17 ans d'instit pour pouvoir partir à 57 ans ........

À moins que je n'ais rien compris ......bon moi j'ai 20 ans donc ça va mais certains ou certaines devraient vraiment vérifier ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf

Je lis bien ce que tu m'envoies

Les instituteurs intégrés avant le 1er juillet 2011, dans le corps de professeurs des écoles, avec au moins 15 ans de services effectifs en tant qu’instituteurs, à temps plein ou à temps partiel, sont classés en catégorie dite « active ».
Depuis cette date, la durée de service exigée en tant qu’instituteur est progressivement portée à 17 ans.
Les natifs de 1960 et après pourront partir en retraite à partir de 57 ans.

J'ai été intégrée en septembre 2005 après 15 ans d'instit.  Je suis née en 1967, donc si je lis bien, je peux partir à 57 ans. N'est-ce pas ?

Avant, on pouvait partir à 55 ans quand on était instit et que l'on restait instit. Ce n'est plus le cas et ce n'est pas ce que j'ai dit depuis le début.

 

Je me répète: j'aimerais beaucoup que quelqu'un qui a déjà vécu un départ, me répondre au sujet de la retraite. Certes, je vais cotiser lorsque je vais faire mon auto entreprise et je suppose que je toucherais la retraite d'auto entrepreneur qu'à 65 ou 67 ans. Mais qu'en est-il de la retraite cotisée en tant qu'enseignante à laquelle j'ai le droit logiquement à 57 ans ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
nhennitpas

Oui oui dans ton cas il semble n'y avoir aucun soucis !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf

Personne ne s'est renseigné pour sa retraite s'il démissionnait ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
framboise sauvage
Le 21/07/2017 à 14:27, elf a dit :

Ce ne serait pas normal qu'on change les règles sans en avoir parlé avant de passer profs des écoles. A l'époque où je suis devenue prof, c'était bien 15 ans. Je n'ai jamais vu de textes qui disait le contraire. De plus, comme je l'ai dit, quand on demande à un syndicat de faire un calcul de la retraite, ils se basent sur 15 ans en actif. Je l'ai refait cette année, sachant que je voulais partir en fin d'année prochaine. Et je le referait faire si le nouveau gouvernement met en place le système des 25 meilleures années.

Rassure-toi c est bien 15 ans dans le corps des instits, par contre l'age de la retraite qui était à 55ans est passé à 57 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf

Pour ça, je suis certaine d'avoir raison, mais c'est pour la retraite que je me fais du soucis. Comment demander a retraite quand on n'est plus dans le bain ? Plus ça va , plus on nous demande des choses par internet. Je n'aurai plus d'accès puisque rayée de la fonction publique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stork
Il y a 18 heures, elf a dit :

Comment demander a retraite quand on n'est plus dans le bain ? Plus ça va , plus on nous demande des choses par internet. Je n'aurai plus d'accès puisque rayée de la fonction publique.

C'est juste ce que tu écris et je me fais assez souvent la remarque. Sans accès internet, on ne va pas bien loin dans le monde d'aujourd'hui et cela a un coût, celui du contrat avec le fournisseur d'accès...

Dans ton cas précis, à savoir une demande de retraite après démission, ça ne devrait pas être un souci quand même en contactant le jour J ton ex-DSDEN avec tous tes documents de l'époque (fiches de paie, changement d'échelon, etc.). Tu devrais contacter ta gestionnaire pour lui expliquer ton cas et lui poser la question.

Après si les droits de départ en retraite changent, ils changeront et ce n'est plus une question de démission...

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf

Oui Isabelle, effectivement, on ne touchera pas plus de 800-950 euros si on a de la chance mais ce sera déjà ça. Ils vont avoir du mal à passer les comptes notionnels suédois à mon avis car il y a beaucoup de choses à prendre en compte comme les années où on a été remplaçant avec des indemnités, il y en a qui on eu des indemnités qui ne se comptaient pas sur le salaire touché (ce qui n'a pas été mon cas). Ca va être une pagaille !

Que ce soit 57 ou 58, ça ne changera pas de beaucoup mon soucis premier. On ne peut pas prendre sa retraite à 50 ans...enfin, on ne le peut plus. Avant décembre 2015, quand on était handicapé avec une notification RQTH, on pouvait demander sa retraite d'handicapé (avec décote mais adaptée). Maintenant, ce n'est plus possible. Il faut avoir 50% de handicap et évidemment la MDPH ne met quasi plus de taux d'incapacité de la personne. Ils auraient trop de cas. 50% ça veut dire quoi ? être dans un fauteuil ? à moitié mort ? Et bien, je préfère m'en aller avant. Surtout avant d'avoir trop envie de me jeter par la fenêtre.

Le problème avec info-retraite, c'est qu'ils ne font rien pour t'aider. Je m'explique. J'ai un mini problème sur la feuille envoyée à mes 45 ans. Ca fait 5 ans que je leur dis qu'il me manque 1 an d'école normale (là je suis sûre d'avoir droit à cette année puisque j'ai une amie qui est de la même promo que moi et elle a cette année dans son décompte). J'ai essayé de leur envoyer mes fiches de paie par email, demandé maintes fois le changement, puis, j'ai changé de tactique, je leur ai demandé à qui je devais m'adresser... et vous savez quoi ? On m'envoie au Rectorat, qui m'envoie à l'Académie qui me renvoie au Rectorat ...La dernière fois, on m'a dit :"Mais enfin, vous n'avez même pas 50 ans ! " et on m'a raccroché au nez. Oui, mais quand même on devrait au moins nous écouter un peu non ?

Pour avoir une simulation, autant demander à un syndicat. Ils expliquent très bien la situation que nous avions en 2013 et après la loi combien on va toucher réellement. J'ai demandé plusieurs fois (pas la même année). J'espère trouver quelqu'un de plus adapté qui me dira ce qu'il faut faire, à qui s'adresser cette année.

Stork, j'espère que tu as raison. Par contre, ma gestionnaire en ce moment, ne fait rien du tout. Je lui ai précisé que j'avais une notification de RQTH, elle m'a dit qu'elle ne notait mais toujours rien dans Iprof depuis janvier. Or, j'ai une collègue qui a vu dans son Iprof (je ne sais pas où) que sa notification était noté. Je maîtrise bien l'informatique et franchement, je n'ai pas trouvé la mienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf

J'ai déjà demandé un congé de formation. Ils ne nous laissent pas sortir. Mon dossier était très bien ficelé, mais peine perdue. J'ai donc appris des choses sur le tas avec mon conjoint.

Ici, l'Académie à donné au Rectorat les dossiers de retraite à gérer. L'une de mes anciennes collègues en a fait les frais. Elle a fait son dossier une année pour partir, s'est désistée et a refait son dossier l'année d'après...mais les conditions avaient changé, il fallait passer par le rectorat (finalement plus pratique pour nous).

Share this post


Link to post
Share on other sites
elf
Apparemment, personne ne pourra me répondre à ce sujet. Au revoir et merci à ceux qui ont participé.
 
 
 
 
 

Revenir en haut

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...