Jump to content

Les professeurs français sont-ils prêts à être «managés»?


Recommended Posts

André Jorge

Bonjour. :)

Un article intéressant (paru aujourd'hui) sur le métier de professeur : culture professionnelle, solitude dans le travail, individualisme, mise en oeuvre du travail en équipe, hiérarchie, rejet du pouvoir du chef,...

http://www.slate.fr/story/148665/les-professeurs-francais-sont-ils-prets-etre-manages

 

Link to post
Share on other sites
prof désécol

Vu le démarrage de ce gouvernement, la question est plutôt : à quelle sauce les professeurs vont-ils être "managés" ?

:closedeyes:

 

 

Edited by prof désécol
Link to post
Share on other sites
nathoune54
il y a 54 minutes, prof désécol a dit :

Vu le démarrage de ce gouvernement, la question est plutôt : à quelle sauce les professeurs vont-ils être "managés" ?

:closedeyes:

 

 

à quelle sauce les professeurs vont-ils être "managés" ?

Link to post
Share on other sites

Cela fait 50 ans qu'ils se font manger, l'état commence à ronger les os...

Et pas pour le plaisir de s'en prendre aux enseignants qui ne sont que des outils pour l'état mais pour abrutir les enfants.

Le nivellement incessant par le bas avec des programmes de plus en plus ridicule, un baccalauréat avec plus de 90% de réussite avec des candidats pochent de l'illettrisme.

Des méthodes dévastatrices comme les mathématiques "modernes" ou la méthode globale de lecture. Et cetera.

Link to post
Share on other sites
nonau

L'école fondamentale se met en place...

http://www.laviemoderne.net/mirabilia/162-vers-l-ecole-fondamentale

Un déni de démocratie

Symptôme du fonctionnement de l’Éducation nationale : cette réforme importante qui ne dit pas son nom fait consensus depuis des années, malgré les alternances politiques. C’est un management des petits pas, qui s’appuie, à chaque étape, sur le fait accompli.

Mais surtout c’est une révolution discrétionnaire, sans consultation des « acteurs » de l'école, sans débat démocratique en dehors d'elle : dans les discours, dans les programmes l'école fondamentale n’est pas même évoquée… et pourtant elle se fait.

On retrouve la même aspiration dans les rapports de la Cour des comptes[9] ou de think-tanks pseudo-progressistes (Terra Nova) qu’ultra-libéraux (iFRAP)[10].

De fait, cette révolution ne cherche pas une école publique plus efficace, mais une école publique plus économique, inégale sur tout le territoire, appauvrie de fait, sommée de se mettre en concurrence avec elle-même, incapable de rivaliser avec une école privée qui choisit ses élèves.

A nous, dès lors, d’imposer ce débat qu’on nous refuse : cette « école fondamentale » au rabais, est-ce bien l'école publique que nous voulons pour nos enfants ?

 

Link to post
Share on other sites

Pour qu'il y ait management, il faut aussi un service des ressources humaines. Ca me parait évident mais je me trompe peut-être. Et dans l'EN, c'est pas gagné. Il va en falloir, du temps.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...