Jump to content

Des neurosciences à l'école pour lire ou compter


André Jorge
 Share

Recommended Posts

Un autre article sur les neurosciences,  du 22 septembre 2017 :

Citation

Les scientifiques étudient le fonctionnement du cerveau des enfants quand ceux-ci apprennent à lire ou à compter Les maths pourraient démarrer dès 4 ans. Quant à la méthode globale pour apprendre à lire, elle est inadaptée.

http://www.lejdd.fr/societe/sciences/des-neurosciences-a-lecole-pour-lire-ou-compter-3439496

Intéressant à lire. :)

Link to comment
Share on other sites

Ils ne pourraient se pencher sur les dangers de l'exposition aux perturbateurs endocriniens ou aux pesticides?? L'augmentation exponentielle d'enfants ayant des troubles du comportement (hyper activité, anxiété, repli sur soi voir violence) ou d'enfants autistes (une naissance sur 68!) mériterait que ces messieurs se penchent enfin sérieusement sur la question pour développer les réponses adaptées. Mais ça leur ferait sans doute trop mal de développer les RASED et les classes spécialisées...

 

http://presse.inserm.fr/exposition-prenatale-aux-perturbateurs-endocriniens-et-troubles-du-comportement-des-enfants/29573/

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, nonau a dit :

L'augmentation exponentielle d'enfants ayant des troubles du comportement (hyper activité, anxiété, repli sur soi voir violence) ou d'enfants autistes (une naissance sur 68!) mériterait que ces messieurs se penchent enfin sérieusement sur la question pour développer les réponses adaptées.

Et en connaitre les origines exactes pour éviter de ne faire porter la responsabilité que sur la seule école.

Link to comment
Share on other sites

"Les enfants condondent les lettres miroir"

Et l'erreur de lettre dans le titre de l'article, elles en disent, quoi les neurosciences ?:D

 

 

Link to comment
Share on other sites

Vous êtes bien médisants au sujet des neurosciences. Je suis issue des neurosciences dans mon parcours universitaire et depuis 13 ans que j'enseigne, elles m'ont toujours servie et éclairé ma pratique.

Au contraire, je pense que chaque enseignant devrait être informé sur ces nouvelles découvertes car elles peuvent changer notre regard professionnel si tant est qu'on veut bien le faire changer bien entendu!

2 articles dans "Cerveau et Psycho" de mois-ci sont très intéressants:

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-laissez-les-enfants-compter-sur-leurs-doigts-38736.php

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-apprendre-a-lire-en-quatre-mois-38734.php

Il faut être abonné pour les voir en vrai mais je peux vous les faire passer par MP!

Après, oui, il faut aussi faire des études sur d'autre sujets dont les perturbateurs endocriniens , je suis d'accord.

Et pour info, généralement, ce sont des thésards qui font ce genre de recherches en neurosciences sous la houlette de tuteurs souvent renommés!

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, dodlod a dit :

Et pour info, généralement, ce sont des thésards qui font ce genre de recherches en neurosciences sous la houlette de tuteurs souvent renommés!

ll devrait être obligatoire pour un thésard en neurosciences ... d'avoir auparavant tenu en responsabilité une classe de CP au moins deux ans !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Goëllette a dit :

ll devrait être obligatoire pour un thésard en neurosciences ... d'avoir auparavant tenu en responsabilité une classe de CP au moins deux ans !

Je ne suis pas d'accord! Ce n'est pas enseignant leur boulot mais chercheur! Ils interviennent de façon externe dans la classe et ne sont pas là pour tenir la classe. Ils font seulement des expériences au sein de la classe.

Les données viennent aussi des laboratoires de neurosciences où les enfants sont reçus avec leurs parents.

Link to comment
Share on other sites

Moi j'ai trouvé ça très intéressant, merci AJ. 

Et je veux bien aussi les articles en MP :) 

Quand aux données collectées, nous avons participé avec notre fille aînée à des expériences sur l'apprentissage du langage. Nous avions été "recrutés" à la maternité, et elle a participé à 4 sessions de test depuis. Ce sont des thésards qui nous recevaient.

Link to comment
Share on other sites

merci @dameoiselle de conforter mes dires! C'est super intéressant comme expérience! Et grâce aux personnes volontaires, on apprend un peu plus tous les jours comment fonctionne le cerveau!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, dodlod a dit :

Je ne suis pas d'accord! Ce n'est pas enseignant leur boulot mais chercheur! Ils interviennent de façon externe dans la classe et ne sont pas là pour tenir la classe. Ils font seulement des expériences au sein de la classe.

Les données viennent aussi des laboratoires de neurosciences où les enfants sont reçus avec leurs parents.

Les articles sont très intéressants.

Une petite aide pour "dialoguer" avec Goëllette : pour elle, tous ceux qui parlent d'école sans être enseignant n'en ont pas le droit, il n'y a qu'elle qui détient la vérité car elle sait et tout son quotidien doit être généralisé.Ne cherche pas à nuancer ou à essayer d'expliquer, cela ne sert à rien...

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, montagny a dit :

Les articles sont très intéressants.

Une petite aide pour "dialoguer" avec Goëllette : pour elle, tous ceux qui parlent d'école sans être enseignant n'en ont pas le droit, il n'y a qu'elle qui détient la vérité car elle sait et tout son quotidien doit être généralisé.Ne cherche pas à nuancer ou à essayer d'expliquer, cela ne sert à rien...

ah, ok, d'où cette petite nervosité dans ses propos que j'ai ressentie!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, dodlod a dit :

Je ne suis pas d'accord! Ce n'est pas enseignant leur boulot mais chercheur! Ils interviennent de façon externe dans la classe et ne sont pas là pour tenir la classe. Ils font seulement des expériences au sein de la classe.

En gros, ils ne font pas mais se permettent de juger et nous qui nous tapons les élèves toute la sainte journée, on doit accepter les diktats issus des résultats de leurs observations extérieures. C'est inadmissible !

Il y a 2 heures, dodlod a dit :

ah, ok, d'où cette petite nervosité dans ses propos que j'ai ressentie!

C'est un grand ras-le-bol en effet de se sentir en permanence jugés et méprisés par la société à cause de pseudos théoriciens et spécialistes de tout poils qui font des recherches et des enquêtes sur des sujets qu'ils ne connaissent pas réellement de l'intérieur.

Il est en effet beaucoup plus facile d'accepter des réformes, des ordres, des contre-ordres, mêmes les plus absurdes, quand on n'est pas soi-même réellement concerné. 

Link to comment
Share on other sites

Personnellement je suis très favorable aux neurosciences et à la recherche sérieuse. Ceci étant, un peu d'humilité de la part de certains chercheurs se pourrait être pas mal aussi. Les gens sérieux reconnaissent eux-mêmes qu'il y a une distance entre la théorie et la pratique.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, montagny a dit :

Les articles sont très intéressants.

Une petite aide pour "dialoguer" avec Goëllette : pour elle, tous ceux qui parlent d'école sans être enseignant n'en ont pas le droit, il n'y a qu'elle qui détient la vérité car elle sait et tout son quotidien doit être généralisé.Ne cherche pas à nuancer ou à essayer d'expliquer, cela ne sert à rien...

Je trouve ça un peu violent, ne contenant pas d'argument et inapproprié. Je comprends le ras-le-bol et les réserves de Goëllette face à tous ces spécialistes dont certains décident des programmes scolaires sans avoir jamais pris une classe en responsabilité.

Cela dit je ne rejette pas les neurosciences ( au nom de quoi le ferais-je ?), ni les différentes approches des processus de l'apprentissage ou des enfants mais comme dit plus haut,

Le 02/10/2017 à 07:31, nonau a dit :

Ils ne pourraient se pencher sur les dangers de l'exposition aux perturbateurs endocriniens ou aux pesticides?? L'augmentation exponentielle d'enfants ayant des troubles du comportement (hyper activité, anxiété, repli sur soi voir violence) ou d'enfants autistes (une naissance sur 68!) mériterait que ces messieurs se penchent enfin sérieusement sur la question pour développer les réponses adaptées. Mais ça leur ferait sans doute trop mal de développer les RASED et les classes spécialisées...

 

http://presse.inserm.fr/exposition-prenatale-aux-perturbateurs-endocriniens-et-troubles-du-comportement-des-enfants/29573/

 

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir, 

Je trouve que les neurosciences nous apprennent tellement de choses ! Savoir comment on fonctionne, comment ça se passe dans notre cerveau, c'est une mine d'or ! On devrait même apprendre aux élèves certaines bases... afin qu'ils se connaissent et comprennent mieux ! 

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec toi mais ce qui me dérange dans cette société, c'est le peu d'enquête et d'études faites sur le scandale sanitaire qui est là et qui est causé par notre modèle économique ultra productiviste! Tout le monde l'observe dans ses classes: élèves de plus en plus hyper actifs avec une hausse des troubles du comportement inquiétante, des troubles cognitifs en progression exponentielle etc. Notre métier devient de plus en plus difficile à cause de ces comportements déviants.  Les neurosciences proposent quoi pour ces enfants là? Ne serait-il pas mieux de traiter le problème à la source? Ou va t-on toujours et encore continuer à culpabiliser les enseignants..?

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, nonau a dit :

Ou va t-on toujours et encore continuer à culpabiliser les enseignants..?

 

C'est ça ...

 

Merci Torque. :wub:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Goëllette a dit :

En gros, ils ne font pas mais se permettent de juger et nous qui nous tapons les élèves toute la sainte journée, on doit accepter les diktats issus des résultats de leurs observations extérieures. C'est inadmissible !

C'est un grand ras-le-bol en effet de se sentir en permanence jugés et méprisés par la société à cause de pseudos théoriciens et spécialistes de tout poils qui font des recherches et des enquêtes sur des sujets qu'ils ne connaissent pas réellement de l'intérieur.

Il est en effet beaucoup plus facile d'accepter des réformes, des ordres, des contre-ordres, mêmes les plus absurdes, quand on n'est pas soi-même réellement concerné. 

Mais tu es tout de même consciente que les progrès de la recherche sur le cerveau améliore notre quotidien et pas que dans le domaine de l'éducation?

Et ils ne jugent pas, ils constatent et expliquent comment fonctionnent le cerveau des enfants! Je n'ai jamais vu un chercheur juger des enseignants. Comment le pourraient-ils? Ils n'exercent pas notre métier!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Goëllette a dit :

C'est ça.

Et les théories changent à la vitesse grand V !

C'est ce qu'on appelle la recherche, en effet. Une théorie, en sciences est faite pour être remise en cause.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, thaisou a dit :

Bonsoir, 

Je trouve que les neurosciences nous apprennent tellement de choses ! Savoir comment on fonctionne, comment ça se passe dans notre cerveau, c'est une mine d'or ! On devrait même apprendre aux élèves certaines bases... afin qu'ils se connaissent et comprennent mieux ! 

Si ce sujet t'intéresse, tu peux lire les livres de Pascale Toscani "les neurosciences au cœur de la classe", "Les neurosciences de l’Éducation, de la théorie à la pratique en classe"

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, dodlod a dit :

Mais tu es tout de même consciente que les progrès de la recherche sur le cerveau améliore notre quotidien et pas que dans le domaine de l'éducation?

Et ils ne jugent pas, ils constatent et expliquent comment fonctionnent le cerveau des enfants! Je n'ai jamais vu un chercheur juger des enseignants. Comment le pourraient-ils? Ils n'exercent pas notre métier!

Les chercheurs en neurosciences non, mais certains en sciences de l'éducation si, c'est même leur fond de commerce. :ninja:

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, dodlod a dit :

Mais tu es tout de même consciente que les progrès de la recherche sur le cerveau améliore notre quotidien et pas que dans le domaine de l'éducation?

Et ils ne jugent pas, ils constatent et expliquent comment fonctionnent le cerveau des enfants! Je n'ai jamais vu un chercheur juger des enseignants. Comment le pourraient-ils? Ils n'exercent pas notre métier!

Autant je suis parfaitement d'accord avec toi sur l'intérêt de la recherche en neurosciences, autant je suis beaucoup plus réservée sur ce point. J'ai assisté il y a quelques temps à une déplorable intervention du docteur Touitou qui a joué un rôle dans la réforme des rythmes scolaires, et il était au mieux méprisant avec les enseignants. Et ce n'est clairement pas le seul parmi les chronobiologistes à nous avoir fait la morale durant la mise en place de la dite réforme.

Par ailleurs, dans les articles que tu as eu la gentillesse de me transmettre, si je ne lis pas de mépris, je trouve quand même étonnant que d'une part ils se sentent obligés de nous en remettre une couche sur la méthode globale alors que bon on en sait le peu de mise en oeuvre effective, qu'ils omettent par ailleurs tout le travail mené en maternelle autour de la reconnaissance des lettres, et qu'enfin ils laissent entendre que l'on "dénigre" en classe le recours à l'usage des doigts dans le calcul chez des enfants de 6 ans. Sur ces différents points je ne peux manquer de m'interroger sur les observations réelles qui ont été menées par les auteurs des articles.

Donc autant je trouve le travail du scientifique très intéressant et éclairant, autant je trouve que la vision donnée de l'école est parfois assez lointaine de la réalité. Je pense donc que pour que ces articles soient pris au sérieux ils devraient se cantonner au propos de l'étude. Les enseignants sont parfaitement capables d'en tirer les conclusions nécessaires.

Link to comment
Share on other sites

Après, la revue dont sont issus les articles ne sont pas destinés aux enseignants en particulier! Donc on leur casse un peu de sucre sur le dos!

Pour ce qui de la méthode globale, ils enfoncent des portes ouvertes, je suis entièrement d'accord avec toi!

Et pour pour le comptage sur les doigts, je peux t'assurer que certains enseignants refusent catégoriquement que les enfants comptent sur leurs doigts!

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...