Jump to content

De mieux en mieux!


framboise sauvage
 Share

Recommended Posts

il y a 10 minutes, framboise sauvage a dit :

Que cherchent-ils? Des adhérents !

Tous les syndicats cherchent des adhérents...

Ce qui est dommage, c'est que ce sujet aurait pu être intéressant, et qu'on y lit encore les mêmes rengaines sur les syndicats.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, nonau a dit :

Donc tu reproches au snudi fo d'avoir défendu une collègue qui dysfonctionnait? Et...? Même si cette collègue n'étaient pas dans les clous, nous sommes en démocratie tous citoyens a le droit à une défense. Elle est syndiquée, elle en a le droit. Pourquoi se priverait-elle de ce droit? Je comprends par contre ton énervement quant à une convocation à 17h au dernier moment. Je rappelle tout de même qu'en dehors de tes ORS tu n'es pas obligé de te rendre à une convocation orale sans document officiel qui permet un remboursement et une protection lors du trajet...Il faut savoir aussi envoyer certains IEN zélés gentiment "sur les roses" en s'appuyant sur la règlementation.

Je n'ai jamais dit que j'étais énervé... bien au contraire ! J'étais heureux d'en finir avec cette histoire. J'ai juste dit que j'avais été prévenu tard (alors que la collègue le savait depuis bien longtemps et qu'elle avait eu le temps d'accumuler des courriers). Mais au final j'ai eu le soutien de ma hiérarchie et c'est plutôt la collègue défendue qui a été déplacée...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, nonau a dit :

 

Mais il y a aussi l'inverse, on a très souvent défendu des collègues non syndiqués, qui pour seul remerciement ne nous regardent même la gue... quand on les croise!

Ça, ce n'est pas correct, et je pense qu'il y a plusieurs étapes :

1) renseigner un collègue et faire porter plus haut un problème général en vue de le résoudre pour tout le monde et ça ne demande pas d’être syndiqué (mais vous verrez que, bien écoutés et renseignés, une bonne partie de ces collègues adhérerait)

2) défendre UN collègue sur une problématique individuelle et ça, ça demande d'être syndiqué

 

Pour ma part, j'ai la chance de ne pas souvent avoir eu besoin d'être renseignée, et jamais d'être défendue, mais j'ai plusieurs fois essayé de faire remonter des problématiques générales mais ai rarement eu le sentiment d'être écoutée, et ça, c'est dommage.

J'ai des collègues qui se sont adressés au Snudi-Fo et auxquels on a demandé l'adhésion avant de les renseigner. Cela m'est également arrivé. Pourtant, j'étais prête à adhérer, mais cela m'a refroidie.

Sur ces forums, j'ai plusieurs fois lu que des collègues avaient essuyé un refus de réponse parce qu'ils n'étaient pas syndiqués. Il me semble que, pour certains, il s'agissait du Snudi-Fo.

 

Il y a 18 heures, dameoiselle a dit :

 ?!

D'expérience, c'est complètement faux. Le snudi m'a beaucoup aidée en début de carrière (sans que je sois syndiquée) et aide encore autour de moi bien des collègues qui ne sont pas syndiqués ! 

Ce n'est semble-t-il pas le cas de tout le monde.

Link to comment
Share on other sites

Le 22/11/2017 à 22:49, dameoiselle a dit :

 ?!

D'expérience, c'est complètement faux. Le snudi m'a beaucoup aidée en début de carrière (sans que je sois syndiquée) et aide encore autour de moi bien des collègues qui ne sont pas syndiqués ! 

+ 1

Le snudi fo m'a aidée et soutenue lorsque j'en ai eu besoin en début de carrière tandis que pour le même problème rencontré, le snuipp m'a envoyée promener en me répondant textuellement qu'ils :" préféraient ne rien faire pour moi car l'administration ne reviendrait pas sur sa décision ".

C'était il y a une vingtaine d'années, j'ai finalement obtenu gain de cause et je n'ai pas oublié la leçon. Pour moi, le snuipp est plus une organisation qui cherche à  avoir une influence politique qu'un syndicat.

Link to comment
Share on other sites

http://www.liberation.fr/debats/2017/11/24/la-non-mixite-etape-sur-le-chemin-de-l-egalite_1612401

Citation

Ces réunions sont réservées à celles et ceux qui font l’expérience des discriminations, du racisme, de la stigmatisation, c’est-à-dire ceux qu’on qualifie de racisés. Au sein de Black Lives Matter, les autres ne sont pas exclus, mais se retrouvent simplement entre eux pour un temps, afin de réfléchir à la façon dont ils peuvent être de bons alliés. Cela ne revient-il pas cependant à trier sur la base de l’origine ? Un élément important du fonctionnement de ces collectifs est qu’il n’existe pas de «trieur». La participation est volontaire, liée à son propre sentiment d’appartenance.Il n’est pas du ressort d’un «grand trieur» d’assigner à tel ou tel groupe - les institutions s’y emploient déjà suffisamment - mais aux individus eux-mêmes de s’auto-identifier en fonction de leurs expériences.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 23/11/2017 à 05:56, framboise sauvage a dit :

Je pense que cela dépend plus des personnes que des syndicats. Des représentants d' un syndicat ne réagiront pas de la même manière pour un cas particulier dans un département et dans un autre. Cela dépend de leur sensibilité, leur implication, leur expérience, leur ouverture d'esprit... 

 

Et voilà pourquoi on se retrouve avec des fédérations départementales en totale contradiction avec la fédération nationale ...:D

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...