Aller au contenu
Hyuga42

INCIDENT A LA PISCINE

Messages recommandés

Goëllette
Il y a 1 heure, olera a dit :

Après réflexion, ce qui a pu néanmoins pousser la directrice à accepter, c'est la présence d'une autre enseignante de l'école, sur les mêmes horaires, et connaissant quant à elles tous les élèves.

Sans doute, mais la piscine, ce n'est pas un lieu ordinaire.

Et de toutes façons, il est mieux de prévoir des échanges de service, en cas d'absence d'un enseignant un jour de sortie.

Lorsque j'étais directrice, j'ai toujours annulé la piscine lorsque l'enseignant concerné était absent. C'est trop risqué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha

Je retourne la question: vous avez un écrit interdisant à un TR de partir à la piscine ?

En fait, je ne vois pas en élémentaire plus de risque avec un TR: si un élève se noie il ne connaîtra pas le nom contrairement à l'enseignant ? Plus sérieusement, avec l'encadrement, le nombre de surveillant de bassin etc, un TR peut très bien y aller (c'est vrai aussi qu'on a des ETAPS ce qui peut-être change la donne).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zao35

Je ne vois pas non plus en quoi la responsabilité de la directrice serait engagée... S'il faut commencer à faire le tri entre ce que les TR peuvent ou ne peuvent pas faire... Dans la mesure où quelqu'un est nommé, j'ai toujours autorisé les sorties piscine ( mais pas quand c'était un remplaçant à la journée...en l'occurence, il est  arrivé après le départ du car...donc) puisque le taux d'encadrement est respecté. Cessons de charger les directeurs!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 5 heures, zao35 a dit :

Je ne vois pas non plus en quoi la responsabilité de la directrice serait engagée... S'il faut commencer à faire le tri entre ce que les TR peuvent ou ne peuvent pas faire... Dans la mesure où quelqu'un est nommé, j'ai toujours autorisé les sorties piscine ( mais pas quand c'était un remplaçant à la journée...en l'occurence, il est  arrivé après le départ du car...donc) puisque le taux d'encadrement est respecté. Cessons de charger les directeurs!

Ce n'est pas une charge du directeur, c'est justement du bon sens pour lui éviter d'avoir des ennuis ensuite, en cas de problème.

Car même s'il est nommé, ne connaissant pas assez les élèves, et a fortiori à la piscine et-ou dans un lieu inconnu, le risque d'incident ou d'accident est considérablement augmenté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 6 heures, maolecha a dit :

Je retourne la question: vous avez un écrit interdisant à un TR de partir à la piscine ?

En fait, je ne vois pas en élémentaire plus de risque avec un TR: si un élève se noie il ne connaîtra pas le nom contrairement à l'enseignant ? Plus sérieusement, avec l'encadrement, le nombre de surveillant de bassin etc, un TR peut très bien y aller (c'est vrai aussi qu'on a des ETAPS ce qui peut-être change la donne).

Je sens beaucoup de légèreté dans ce commentaire et je souhaite à son auteur de ne jamais avoir un problème lors d'une sortie, que ce soit en tant que directeur, TR ou collègue.

Les TR sont des personnels respectables qui n'ont pas à être traités comme des larbins. Si un texte n'exige pas qu'ils se rendent à la piscine avec des élèves qu'ils connaissent mal ou pas (et donc clairement les exempter de responsabilité en cas de problème), ils doivent pouvoir refuser d'accompagner une classe s'il leur semble que les conditions de sécurité ne sont pas réunies, ce qui est notamment le cas à la piscine.

En plus, la plupart du temps, il y a la possibilité d'un échange de service avec un collègue, ce qui permet de ne pas priver les élèves de sortie (et de ne pas inciter le titulaire à sans cesse se faire porter pâle les jours de sortie, ce qui arrive ...).

Je ne sais pas ce que sont des ETAPS.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zao35
il y a 18 minutes, Goëllette a dit :

Ce n'est pas une charge du directeur, c'est justement du bon sens pour lui éviter d'avoir des ennuis ensuite, en cas de problème.

Car même s'il est nommé, ne connaissant pas assez les élèves, et a fortiori à la piscine et-ou dans un lieu inconnu, le risque d'incident ou d'accident est considérablement augmenté.

Je comprends Goëlette, c'est effectivement mieux quand une séance se passe avec l'enseignant concerné. Mais pénalement parlant, à mon sens dans ce cas, la directrice n'est pas responsable de quoi que ce soit: elle a assuré la continuité de service tout en veillant au taux d'encadrement. Ce qu'il s'est passé ensuite, elle ne pouvait pas le prévoir. Mais c'est juste mon avis, et j'espère bien celui de l'IEN concerné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

J'espère, mais il y a le risque que ce ne soit pas le cas, et également que des parents d'élèves portent plainte, et comme beaucoup d'incidents et accidents seraient moins graves si la personne qui encadre connaissait les élèves ...

Et je ne suis pas sûre que la responsabilité du directeur s'arrête au taux d'encadrement et qu'il n'a pas un devoir de s'assurer de la qualité de celui-ci, ainsi que de celles des conditions de transport. (Je me souviens de l'histoire du chauffeur de bus suicidaire qui avait provoqué un accident avec des élèves, dans les Bouches du Rhône, il me semble. Le directeur avait été inquiété parce qu'on lui avait reproché de ne pas s'être assuré de la capacité du chauffeur à assurer sa mission ...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zao35

Je trouve ça incroyable... Inquiété? Et condamné? Et à la lecture de ces faits, je me demande comment l'Education Nationale arrive encore à trouver des volontaires pour être directeur ( Et je sais bien que certains n'ont pas le choix...). Dans ce cas précis, je note juste beaucoup de bonne volonté de chacun à faire son travail, de bonnes décisions prises ( arrêter la séance piscine) et un soutien à l'élève blessé... Bref, courage à la collègue concernée, et nous sommes preneurs des nouvelles pour voir ce qu'il en est... J'ai posé la question ce matin à 3 collègues de mon école: personne n'aurait réagi de la même façon... Alors, un peu de formation sur ces points avec des réponses claires ne serait pas de refus au lieu de nous faire faire de la paperasserie inutile!!! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha
Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

Je sens beaucoup de légèreté dans ce commentaire et je souhaite à son auteur de ne jamais avoir un problème lors d'une sortie, que ce soit en tant que directeur, TR ou collègue.

Les TR sont des personnels respectables qui n'ont pas à être traités comme des larbins. Si un texte n'exige pas qu'ils se rendent à la piscine avec des élèves qu'ils connaissent mal ou pas (et donc clairement les exempter de responsabilité en cas de problème), ils doivent pouvoir refuser d'accompagner une classe s'il leur semble que les conditions de sécurité ne sont pas réunies, ce qui est notamment le cas à la piscine.

En plus, la plupart du temps, il y a la possibilité d'un échange de service avec un collègue, ce qui permet de ne pas priver les élèves de sortie (et de ne pas inciter le titulaire à sans cesse se faire porter pâle les jours de sortie, ce qui arrive ...).

Je ne sais pas ce que sont des ETAPS.

Merci Goëllette de t'inquiéter de mon éventuelle légèreté. Directrice depuis 20 ans sans gros problèmes, je pense avoir quelques billes quant à la sécurité de chacun. Non les TR ne sont pas des larbins mais ils remplacent un enseignants avec les activités prévues. Je n'ai jamais vu d'activités suspendues (et je le répète il y a eu ski, piscine, patins à glace et même une fois sortie voile) si le taux d'encadrement était assuré.  Si le cycle piscine commence début septembre, le titulaire peut aussi refuser parce qu'il ne connaît pas élèves ?

Tu partages ton expérience, accepte aussi celles des autres différentes.

Les ETAPS sont des intervenants sports.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

J'accepte tout à fait l'expérience des autres, même si je suis heureuse de ne pas être une TR intervenant dans ton école, car je suppose que tu ne leur laisses pas le choix de se rendre ou non aux sorties. Par contre, tu préserves tes collègues puisque tu ne les obliges pas à assurer un échange de service, ce qui serait pourtant beaucoup plus logique...

Je n'ai jamais vu de cycle piscine ou stade qui commence la première semaine de l'année scolaire, donc jamais les titulaires ne se retrouvent dans la même situation que celle des TR. Pour ce qui est des sorties, s'il y en a, c'est de l'initiative de ces titulaires, donc leur affaire.

J'ai la chance d'enseigner dans un endroit où, fort heureusement, il est demandé aux TR de ne pas sortir avec des élèves les premiers jours de remplacement (les trois premiers). C'est répété aux réunions de directeur. C'est tellement logique et sensé que je suis ébahie qu'il en soit autrement ailleurs ! Qu'attend-on dans ces endroits ? Un grave accident ?

J'ai été directrice et jamais je n'ai laissé un TR sortir avec des élèves qu'il ne connaissait pas (et à moins d'une semaine de remplacement, on ne les connait pas).

J'ai été TR et jamais je ne serais sortie à la piscine ou autre lieu de ce type avec des élèves que je ne connaissais pas et à vrai dire, cela ne m'a jamais été demandé. La séance a toujours été annulée ou un autre collègue est sorti à la place et j'ai pris ses élèves dans l'école.

 

il y a une heure, zao35 a dit :

Je trouve ça incroyable... Inquiété? Et condamné? Et à la lecture de ces faits, je me demande comment l'Education Nationale arrive encore à trouver des volontaires pour être directeur ( Et je sais bien que certains n'ont pas le choix...). Dans ce cas précis, je note juste beaucoup de bonne volonté de chacun à faire son travail, de bonnes décisions prises ( arrêter la séance piscine) et un soutien à l'élève blessé... Bref, courage à la collègue concernée, et nous sommes preneurs des nouvelles pour voir ce qu'il en est... J'ai posé la question ce matin à 3 collègues de mon école: personne n'aurait réagi de la même façon... Alors, un peu de formation sur ces points avec des réponses claires ne serait pas de refus au lieu de nous faire faire de la paperasserie inutile!!! 

C'est ça, le flou, et comme dit Martine Aubry, lorsqu'il y a du flou, il y a un loup (ou un truc comme ça), et dans ce cas ou les semblables, il y aura un ou des collègues qui se retrouveront inquiétés, car subitement, plus personne n'aura exigé que le TR parte avec des élèves inconnus, qu'un collègue laisse sa classe pour accompagner les pompiers, que l'autre se retrouve seul avec les 43 autres, etc, ...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
Il y a 10 heures, maolecha a dit :

Je retourne la question: vous avez un écrit interdisant à un TR de partir à la piscine ?

En fait, je ne vois pas en élémentaire plus de risque avec un TR: si un élève se noie il ne connaîtra pas le nom contrairement à l'enseignant ? Plus sérieusement, avec l'encadrement, le nombre de surveillant de bassin etc, un TR peut très bien y aller (c'est vrai aussi qu'on a des ETAPS ce qui peut-être change la donne).

Je pense au contraire que c'est à haut risque, une sortie avec des élèves qu'on ne connaît pas. Une année où je travaillais à temps partiel, j'ai eu un changement de complément de service le jour de la piscine. J'ai accompagné la nouvelle collègue sur mon temps libre pour encadrer les élèves.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo
Il y a 2 heures, maolecha a dit :

Si le cycle piscine commence début septembre, le titulaire peut aussi refuser parce qu'il ne connaît pas élèves ?

 

Le cycle piscine ne commence jamais la première semaine, justement pour qu'on prenne le temps de connaître les élèves.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olera

Je partage les doutes de Goëllette, je ne suis pas sûre que la directrice ne serait pas inquiétée. Cela ne signifie pas que je trouve ça normal, mais il me semble que sans écrit la protégeant, on pourrait lui reprocher d'avoir autorisé la sortie de la classe avec un enseignant qui ne connait pas les élèves.

@maolechaPeut-être que tu es particulièrement à l'aise avec l'activité piscine. Je trouve quant à moi qu'elle est bien plus dangereuse que gym par exemple. Là où je travaille, les enseignants prennent en charge des groupes à la piscine. Je ne me vois pas prendre en charge un groupe d'élèves pour une activité natation, sans même être capable de reconnaître les élèves sous les bonnets, sans pouvoir interpeler un enfant dont je ne connais pas le prénom etc. Et effectivement, si mon cycle piscine commençait le 3 septembre, ce que je n'ai jamais vu, je n'irais pas à la première séance.

Modifié par olera
Erreur d'orthographe
  • Like 1
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha

Le cycle piscine peut commencer dès la première semaine ici. Les projets interventions sont faits en amont. Je ne sais pas si je suis plus à l'aise avec cette activité que d'autres mais disons que je ne trouve pas très important ou plus exactement pas  le plus important  le fait de connaître ou non les élèves (sauf cas particulier) car justement je blinde le côté sécurité. Deux classes partent ensemble, 20 minutes de car, 4 accompagnateurs pour le transport et les vestiaires, 2 ETAPS + 2 enseignants + 2 Maître nageurs dont un surveillant de bassin. Je ne dis pas qu'il n'existe pas de risque mais pas plus parce que c'est un TR plutôt que l'enseignant titulaire. Moi-même je ne reconnais pas forcément les enfants sans leurs lunettes et leur bonnet et si un de mes élèves ou celui de l'école dà côé" que je ne connais pas est en danger, je pense réagir de la même manière.

 

Je n'ai jamais vu dans les 3 académies dans lesquelles je suis passée un textes concernant le fait qu'un TR puisse refuser l'activité, c'est pourquoi je réitère ma demande: avez-vous un tel texte dans vos circo ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olera

Effectivement, peut-être que la présence des ETAPS change la donne. Ici, il n'y en a pas. Pour la dangerosité de l'activité en elle-même, je crois que nous n'arriverons pas à être d'accord. Ça n'est pas très grave !

Concernant ta demande de texte : je ne sais pas à quel point c'est "officiel" mais il y a parfois dans les circos des chartes de titulaires remplaçants. Dans celle-ci par exemple http://circ-dieppe-ouest.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/charte_des_titulaires_remplacants.pdf  (prise au hasard) il est indiqué qu'il n'est "pas raisonnable" qu'un TR accompagne une sortie dès le 1er jour. Avant, nous avions le même type de recommandations dans mon académie, recommandations qui ont été modifiées depuis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 15 minutes, maolecha a dit :

Je n'ai jamais vu dans les 3 académies dans lesquelles je suis passée un textes concernant le fait qu'un TR puisse refuser l'activité, c'est pourquoi je réitère ma demande: avez-vous un tel texte dans vos circo ?

Tu ne veux pas donner le texte qui oblige les TR à aller à la piscine les premiers jours d'un remplacement mais tu veux qu'on trouve le texte qui montre le contraire alors que tous les textes sur la surveillance des élèves donnent des impératifs impossible à mettre en place lorsqu'on ne connait pas les élèves et les lieux ... :heat:

Chaque année, notre IEN envoie un mail en ce sens aux écoles et en parle à la réunion de rentrée. Les TR reçoivent un écrit (note de service je crois) le leur rappelant, avec tout un tas de choses.

Cela fait 30 ans que j'enseigne et je n'ai JAMAIS vu d'activité ou de sortie démarrant la première semaine. Et je n'ai JAMAIS vu non plus de nouveau collègue d'une école qu'on oblige à sortir la première semaine.

Ça tombe tellement sous le sens que tes propos m'estomaquent ! Les situations d'accident dans la rue, les transports en commun, à la piscine, amplifiées par le fait de ne pas connaître les élèves défilent dans ma tête.

J'ai cru comprendre que tu étais directeur (trice). Pourquoi ne demandes-tu pas à tes collègues de faire des échanges de service ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 3 minutes, olera a dit :

Effectivement, peut-être que la présence des ETAPS change la donne. Ici, il n'y en a pas. Pour la dangerosité de l'activité en elle-même, je crois que nous n'arriverons pas à être d'accord. Ça n'est pas très grave !

Concernant ta demande de texte : je ne sais pas à quel point c'est "officiel" mais il y a parfois dans les circos des chartes de titulaires remplaçants. Dans celle-ci par exemple http://circ-dieppe-ouest.spip.ac-rouen.fr/IMG/pdf/charte_des_titulaires_remplacants.pdf  (prise au hasard) il est indiqué qu'il n'est "pas raisonnable" qu'un TR accompagne une sortie dès le 1er jour. Avant, nous avions le même type de recommandations dans mon académie, recommandations qui ont été modifiées depuis.

Voilà, c'est ce type de document dont je parle (ça dépend des années et des circonscriptions).

Je recopie ici le paragraphe, et en particulier les passages importants, dont le dernier :

Citation

 

2. Sécurité et responsabilité des élèves
Il n’est pas raisonnable d’envisager à ce qu’un remplaçant encadre une sortie exceptionnelle dès le
jour de la prise de fonction sauf cas particuliers (par exemple, dans le cas de remplacements réitérés
qui impliqueraient une connaissance plus fine de la classe et des élèves).

Pour ce qui concerne les sorties régulières (piscine, patinoire, bibliothèque,…), inscrites à l’emploi du
temps de la classe, le directeur (la directrice - ou l’adjoint chargé de l’intérim) évaluera avec
l’enseignant remplaçant les conditions spécifiques : enfant à « surveiller » particulièrement,
renforcement de l’encadrement, avec un accompagnateur supplémentaire, par exemple…
Pour les sorties initiées par le titulaire remplaçant, la procédure est classique : elles sont soumises à
l’autorisation du directeur/de la directrice ou de l’IEN (circulaire n°99-136 du 21 septembre 1999,
BOEN Hors Série n°7).

En dernier ressort, un enseignant (quelque soit son statut) est toujours responsable de la sécurité des
élèves qui lui sont confiés et la décision de sortir ou non lui revient de fait.

 

C'est tellement évident !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarko

Toujours délicat d'aller à la piscine avec une classe que l"on ne connait pas mais ce n'est pas le problème ici. Jamais la collègue n'aurait dû laisser sa classe et ...tu aurais dû lui dire, c'est peut-être ce qui te sera reproché par l'IEN...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olera

D'ailleurs la charte que j'ai sélectionnée ne va pas dans mon sens, puisque seules les sorties exceptionnelles, et non régulières, y sont concernées.

Peut-être devrions-nous continuer cette discussion ailleurs, pour ne pas parasiter le fil de la collègue, qui souhaitera peut-être venir exposer la suite des événements, et qui a peut-être plus besoin de réconfort que de lire nos  considérations sur les sorties encadrées par des TR ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
berberanza
Il y a 3 heures, Goëllette a dit :

J'accepte tout à fait l'expérience des autres, même si je suis heureuse de ne pas être une TR intervenant dans ton école, car je suppose que tu ne leur laisses pas le choix de se rendre ou non aux sorties. Par contre, tu préserves tes collègues puisque tu ne les obliges pas à assurer un échange de service, ce qui serait pourtant beaucoup plus logique...

Je n'ai jamais vu de cycle piscine ou stade qui commence la première semaine de l'année scolaire, donc jamais les titulaires ne se retrouvent dans la même situation que celle des TR. Pour ce qui est des sorties, s'il y en a, c'est de l'initiative de ces titulaires, donc leur affaire.

J'ai la chance d'enseigner dans un endroit où, fort heureusement, il est demandé aux TR de ne pas sortir avec des élèves les premiers jours de remplacement (les trois premiers). C'est répété aux réunions de directeur. C'est tellement logique et sensé que je suis ébahie qu'il en soit autrement ailleurs ! Qu'attend-on dans ces endroits ? Un grave accident ?

J'ai été directrice et jamais je n'ai laissé un TR sortir avec des élèves qu'il ne connaissait pas (et à moins d'une semaine de remplacement, on ne les connait pas).

J'ai été TR et jamais je ne serais sortie à la piscine ou autre lieu de ce type avec des élèves que je ne connaissais pas et à vrai dire, cela ne m'a jamais été demandé. La séance a toujours été annulée ou un autre collègue est sorti à la place et j'ai pris ses élèves dans l'école.

 

C'est ça, le flou, et comme dit Martine Aubry, lorsqu'il y a du flou, il y a un loup (ou un truc comme ça), et dans ce cas ou les semblables, il y aura un ou des collègues qui se retrouveront inquiétés, car subitement, plus personne n'aura exigé que le TR parte avec des élèves inconnus, qu'un collègue laisse sa classe pour accompagner les pompiers, que l'autre se retrouve seul avec les 43 autres, etc, ...

En tant que BD, j'ai du assurer (il y a quelques années) une sortie le lendemain du début de mon remplacement. Je ne savais pas que j'avais le droit de refuser à l'époque, et bien j'avais passé une très mauvaise journée...  

Cette année, j'ai été absente un jour de piscine, j'ai pris le parti de tout annuler, même si j'étais remplacée... 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maolecha

Goêllette, ce n'est pas que je ne veux pas donner le texte qui "exige" qu'un TR fasse l'activité tout bonnement parce mes IENs respectifs n'ont jamais mentionné la possibilité qu'un TR puisse refuser. Je ne cherche pas à mettre en défaut tes dires en demandant un  texte, je suis tout aussi "surprise" dans l'autre sens qu'un TR ait possibilité de refuser. Si c'est le cas, au moins je pourrai lui suggérer.

Effectivement  Olera l'appréciation du danger ne semble pas être la même, et je suis d'accord ce n'est pas grave même si certains sont bien péremptoires dans leur propos. Je n'ai jamais mis un couteau sous la gorge du remplaçant pour qu'il aille au casse-pipe (ou seulement dans mes jours de légèreté et d'irresponsabilité.. ;)).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

Tout enseignant peut refuser d'aller à la piscine, en fait. Dans certaines écoles, certains collègues n'y vont jamais, et personne ne le leur a reproché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a une heure, borneo a dit :

Tout enseignant peut refuser d'aller à la piscine, en fait. Dans certaines écoles, certains collègues n'y vont jamais, et personne ne le leur a reproché.

C'est un peu le sens de la note de service citée plus haut ...

 

Il y a 3 heures, olera a dit :

Peut-être devrions-nous continuer cette discussion ailleurs, pour ne pas parasiter le fil de la collègue, qui souhaitera peut-être venir exposer la suite des événements, et qui a peut-être plus besoin de réconfort que de lire nos  considérations sur les sorties encadrées par des TR ;)

Pourquoi pas, effectivement ...

Je m'étonne justement que la collègue ne ré intervienne pas et surtout, ne donne pas de nouvelles de cet élève ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hyuga42

Je viens juste de voir vos derniers commentaires.

L'enfant va bien. Ma directrice étant en stage (la remplaçante la remplaçait), elle n'a pas donné son aval. La collègue est partie en 2 minutes sans me laisser le temps de réagir me laissant en plan avec les 2 classes.

J'ai appelé ma directrice dès 15h45 pour l'informer de ce qui s'était passée. Le lendemain, je lui ai redit les textes et j'ai évoqué le fait d'en informer le CPC EPS (qui est un ancien collègue avec qui je m'entends bien). Sa réponse a été non pas la peine. L'IEN n'est donc pas au courant et la collègue a juste fait sa déclaration d'incident. Ce qui me dérange le plus c'est que je ne crois pas qu'elle se soit rendue compte que ce qu'elle avait fait était une erreur. Elle estimait que c'était normal d'accompagner l'enfant et était persuadée que c'était dans les textes. Je lui ai dit de vérifier sur eduscol.

 

Je retourne à la piscine avec elle à la rentrée , j'espère que ça se passera bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

La seule vraie erreur a été de laisser la classe en plan pour accompagner l'élève blessé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 2 heures, Hyuga42 a dit :

Je retourne à la piscine avec elle à la rentrée , j'espère que ça se passera bien.

La directrice est encore absente ou c'est sur une autre classe ?

Tu n'écris pas si les familles ont réagi aux événements. Parce que, si ce n'est pas le cas, "laissez pisser", ne remuez pas le couteau dans la plaie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarko
Le 04/01/2018 à 12:44, Goëllette a dit :

La directrice est encore absente ou c'est sur une autre classe ?

Tu n'écris pas si les familles ont réagi aux événements. Parce que, si ce n'est pas le cas, "laissez pisser", ne remuez pas le couteau dans la plaie.

et finalement, ce serait le mieux ! :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Zarko
Le 04/01/2018 à 09:42, Hyuga42 a dit :

Je viens juste de voir vos derniers commentaires.

L'enfant va bien. Ma directrice étant en stage (la remplaçante la remplaçait), elle n'a pas donné son aval. La collègue est partie en 2 minutes sans me laisser le temps de réagir me laissant en plan avec les 2 classes.

J'ai appelé ma directrice dès 15h45 pour l'informer de ce qui s'était passée. Le lendemain, je lui ai redit les textes et j'ai évoqué le fait d'en informer le CPC EPS (qui est un ancien collègue avec qui je m'entends bien). Sa réponse a été non pas la peine. L'IEN n'est donc pas au courant et la collègue a juste fait sa déclaration d'incident. Ce qui me dérange le plus c'est que je ne crois pas qu'elle se soit rendue compte que ce qu'elle avait fait était une erreur. Elle estimait que c'était normal d'accompagner l'enfant et était persuadée que c'était dans les textes. Je lui ai dit de vérifier sur eduscol.

 

Je retourne à la piscine avec elle à la rentrée , j'espère que ça se passera bien.

Bon ben ...Difficile de se mettre à ta place...Soit tu lui dis qu'elle t'a foutue dans une situation difficile, mais c'est remuer le couteau dans la plaie...Soit tu n'en parles pas mais c'est pas mieux de garder des rancoeurs ...Puis il faudrait quand même lui dire qu'on n"abandonne jamais sa classe !!... Perso, je ne sais pas comment je réagirais...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hyuga42

Les élèves concernés ont été punis et les familles semblent avoir acceptées la sanction . 

La directrice est encore en stage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hamster
Le 20/12/2017 à 18:43, Goëllette a dit :

Tu ne veux pas donner le texte qui oblige les TR à aller à la piscine les premiers jours d'un remplacement mais tu veux qu'on trouve le texte qui montre le contraire alors que tous les textes sur la surveillance des élèves donnent des impératifs impossible à mettre en place lorsqu'on ne connait pas les élèves et les lieux ... :heat:

Chaque année, notre IEN envoie un mail en ce sens aux écoles et en parle à la réunion de rentrée. Les TR reçoivent un écrit (note de service je crois) le leur rappelant, avec tout un tas de choses.

Cela fait 30 ans que j'enseigne et je n'ai JAMAIS vu d'activité ou de sortie démarrant la première semaine. Et je n'ai JAMAIS vu non plus de nouveau collègue d'une école qu'on oblige à sortir la première semaine.

Ça tombe tellement sous le sens que tes propos m'estomaquent ! Les situations d'accident dans la rue, les transports en commun, à la piscine, amplifiées par le fait de ne pas connaître les élèves défilent dans ma tête.

J'ai cru comprendre que tu étais directeur (trice). Pourquoi ne demandes-tu pas à tes collègues de faire des échanges de service ?

Moi si.

Cette année, rentrée le mardi.

Piscine dès le vendredi avec ma classe de CP.

Youpi, tralala. Je mettais la main sur le bonnet et je demandais : "T'es qui, toi?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×