Jump to content

Un dessin animé jugé non laïc


framboise sauvage
 Share

Recommended Posts

Peut-on de nos jours parler de Noël et de la nativité? Ne peut-on pas la considérer comme un conte traditionnel? Ne peut-on pas évoquer les religions à l école en restant neutre sans que l'on sorte le bouclier laïcité ? Suis-je ringarde en disant que je serais restée jusqu' au bout de la séance et qu' ensuite j' aurais discuté du film avec les élèves ? Je suis perplexe!

https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/24/2710608-film-noel-juge-assez-laic-arrete-professeurs-pleine-seance-scolaire.html

 

 

 

considérer 

Link to comment
Share on other sites

Moi je trouve anormal que les enseignants aient amené leurs élèves voir un film dont ils ignoraient tout! J'ai vu la bande annonce de ce film et je vois l'affiche. Si on fait le choix d'y amener ses élèves, c'est en connaissance de cause.

Là pour les élèves, ça fait vraiment bizarre, film interrompu comme s'il montrait des images obscènes ou violentes...

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Franchement, ces professeurs sont juste incompétents et montrent une bien piètre image de notre métier. J'ai honte pour eux... Quel manque de préparation et quel amateurisme ! Et je rejoins Tinsel sur l'idée que l'interruption du film est encore plus violente encore que les images qui pourraient être véhiculées : un bon prof doit savoir rebondir, ouvrir le débat, la discussion... c'est juste SON métier...

 

Edit : et quelle déception sans doute pour les enfants (au delà de l'élève) qui auraient sans doute voulu connaître la fin, sans se soucier de religion ou autres... c'est bien une affaire d'adultes ça... :dry:

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

J'ai du mal à croire que des enseignants n'aient pas compris le thème de ce dessin animé. Il était facilement identifiable rien qu'à la bande annonce non ?

Link to comment
Share on other sites

Moi ce qui m'énerve c'est que les médias en font les choux gras. Encore une fois les enseignants en général en prennent plein la tête. On ne sait pas de quelle école il s'agit (et heureusement) mais que l'école de langon est parfois cité or ce n'est pas nous. Merci pour la pub...😤

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, RififiHype a dit :

bon prof doit savoir rebondir, ouvrir le débat, la discussion... c'est juste SON métier..

 

il y a une heure, RififiHype a dit :

et quelle déception sans doute pour les enfants (au delà de l'élève) qui auraient sans doute voulu connaître la fin, sans se soucier de religion ou autres... c'est bien une affaire d'adultes ça... :dry:

Tout à fait d'accord!

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, maryl a dit :

Moi ce qui m'énerve c'est que les médias en font les choux gras.

Il faut dire que ces enseignants ont fait fort! 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, RififiHype a dit :

Franchement, ces professeurs sont juste incompétents et montrent une bien piètre image de notre métier. J'ai honte pour eux... Quel manque de préparation et quel amateurisme ! Et je rejoins Tinsel sur l'idée que l'interruption du film est encore plus violente encore que les images qui pourraient être véhiculées : un bon prof doit savoir rebondir, ouvrir le débat, la discussion... c'est juste SON métier...

 

Edit : et quelle déception sans doute pour les enfants (au delà de l'élève) qui auraient sans doute voulu connaître la fin, sans se soucier de religion ou autres... c'est bien une affaire d'adultes ça... :dry:

Complètement d'accord !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, framboise sauvage a dit :

Peut-on de nos jours parler de Noël et de la nativité? Ne peut-on pas la considérer comme un conte traditionnel? Ne peut-on pas évoquer les religions à l école en restant neutre sans que l'on sorte le bouclier laïcité ? Suis-je ringarde en disant que je serais restée jusqu' au bout de la séance et qu' ensuite j' aurais discuté du film avec les élèves ?

Tu as évidemment raison, et les collègues ont fait un parfait contresens (en phase avec leur degré d'lmpréparation : tant qu'à faire...).

Un film ne saurait, en soi, être laïc ou non : la laïcité, c'est un caractère de l''Etat français, et une obligation pour ses fonctionnaires — en aucun cas pour les producteurs d'un dessin-animé ou le patron d'une salle de cinéma. En l'occurrence, pour satisfaire à l'obligation de laïcité il leur appartenait en effet de replacer le film dans le contexte, et de présenter éventuellement d'autres traditions, sur un pied d'égalité avec la lecture chrétienne de Noël autant que possible, et sans frustrer les enfants.

A la limite, leur action peut même être considérée comme violant elle-même le principe de laïcité, dans la mesure où elle peut paraître véhiculer une idéologie anti-religieuse.

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, framboise sauvage a dit :

Il faut dire que ces enseignants ont fait fort! 

Certes. Je pense que je serais restée et on en auraot parlé ou plutôt ma culture me permettant de comprendre le titre, l'affiche et même le pitch, je n'y serai pas allée. Si les enseignants étaient restés ça n'aurait pas fait un tel buzz. Ceci dit c'est facile de réagir à postériori.

Cette histoire permet de se poser la question sur ce qu'on peut montrer et comment. 

Mais là les enseignants de langon (dont je fais parti) sont mis en cause alors que ce n'est pas nous.

Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, maryl a dit :

Certes. Je pense que je serais restée et on en auraot parlé ou plutôt ma culture me permettant de comprendre le titre, l'affiche et même le pitch, je n'y serai pas allée. Si les enseignants étaient restés ça n'aurait pas fait un tel buzz. Ceci dit c'est facile de réagir à postériori.

Cette histoire permet de se poser la question sur ce qu'on peut montrer et comment. 

Mais là les enseignants de langon (dont je fais parti) sont mis en cause alors que ce n'est pas nous.

Il est vrai que les journalistes devraient faire leur métier sérieusement et être précis. Sur BFM et le Figaro, l' article était exactement le même ! Je comprends que tu ne sois pas contente. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, framboise sauvage a dit :

Il est vrai que les journalistes devraient faire leur métier sérieusement et être précis. Sur BFM et le Figaro, l' article était exactement le même ! Je comprends que tu ne sois pas contente. 

Les journalistes qui sortent des écoles aujourd'hui ne savent faire que du flux RSS et retweeter/copier les conneries de leurs collègues en mettant leur nom à la fin.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Argon a dit :

A la limite, leur action peut même être considérée comme violant elle-même le principe de laïcité, dans la mesure où elle peut paraître véhiculer une idéologie anti-religieuse.

 Les commentaires qui suivent les articles montrent que c'est ainsi que cet incident est interprété par pas mal de gens ("enseignants laïcards", etc...), alors que l'attitude de ces enseignants s'explique sans doute d'abord par la peur.

 Car, au-delà de leur degré d'impréparation et leur contresens en matière de laïcité, c'est peut-être la peur de ces enseignants qui est la plus inquiétante. Peur de la réaction de certains parents, de la hiérarchie, qui surpasse la vue d'élèves attristés par l'interruption de la séance...

 Toute cette histoire n'annonce-t-elle pas une forme d'autocensure, d'évitement à aborder certains sujets alors même qu'ils peuvent s'inscrire légitimement dans une démarche éducative et culturelle, uniquement par crainte d'ennuis possibles ?

 

Link to comment
Share on other sites

Idem, assez d'accord sur cette peur qui s'accroit d'année en année. J'ai même vu une prof de CM1 refuser d'enseigner la naissance des religions en Histoire pour cette raison... le monde devient fou.

Par contre, ça n'excuse en rien la non préparation de cette sortie scolaire. Cela reste inacceptable à mes yeux. Ce n'est pas professionnel. L'école n'est pas une garderie et chaque moment passé doit avoir du sens, y compris pendant les sorties pédagogiques...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je vois que je ne suis pas la seule à l'avoir mal pris. Le maire vient de mettre un rectificatif sur fb. J'apprecie le geste.

Au delà de cela, la naissance des religions est au programme ainsi que les guerres de religion et la shoah. Si on n'apprend pas aux élèves ce que sont ces religions (les 3) et leurs bases communes alors les extrémistes de tout poil y compris les laïcs, ont gagné.

Link to comment
Share on other sites

Un peu facile de donner des leçons sur leur non professionnalisme... Mais moi aussi, ça m'est arrivé d'aller au cinéma avec mes jeunes élèves en n'ayant pas vu le film auparavant ( ben oui, et je décompte ce temps de mes 24H00 de conseils des maîtres qui explosent déjà après 1 trimestre seulement? ) mais en ayant simplement parcouru la programmation et le synopsis...  (Et je ne me sens pas moins professionnel que vous pour autant)... Et quand je pars en classe découverte, je ne vais pas non plus forcément passer 3 jours pour tout tester... Cela dit, dans ce cas précis, j''aurais vu de quoi il était question et  personnellement, je n'y aurais pas conduit ma classe, par choix... Il y a aussi beaucoup d'autres histoires à narrer que celle-ci et en l'occurence, celle-ci ne m'intéresse pas davantage qu'une autre... Bon, tout le monde a compris, ce sont à vos yeux de mauvais enseignants... mais l'humilité et le pardon ne sont-elles pas des valeurs chrétiennes? 

Link to comment
Share on other sites

Moi je me demande s'il y aurait eu tout ce ramdam et ce qui aurait été dit si les collègues avaient laissé voir le film, eu des remontées virulentes des parents...qui les aurait soutenu? Un IEN? Le ministre? Surement pas. On leur aurait rappelé les bla bla bla de la laicité (ex: les crèches dans les mairies, les étoiles en haut des sapins...).

Par contre je suis tout à fait d'accord avec vous et je trouve cette histoire de faire arreter le film et de sembler étonnés totalement délirant.

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, zao35 a dit :

Un peu facile de donner des leçons sur leur non professionnalisme... Mais moi aussi, ça m'est arrivé d'aller au cinéma avec mes jeunes élèves en n'ayant pas vu le film auparavant ( ben oui, et je décompte ce temps de mes 24H00 de conseils des maîtres qui explosent déjà après 1 trimestre seulement? ) mais en ayant simplement parcouru la programmation et le synopsis...  (Et je ne me sens pas moins professionnel que vous pour autant)... Et quand je pars en classe découverte, je ne vais pas non plus forcément passer 3 jours pour tout tester... Cela dit, dans ce cas précis, j''aurais vu de quoi il était question et  personnellement, je n'y aurais pas conduit ma classe, par choix... Il y a aussi beaucoup d'autres histoires à narrer que celle-ci et en l'occurence, celle-ci ne m'intéresse pas davantage qu'une autre... Bon, tout le monde a compris, ce sont à vos yeux de mauvais enseignants... mais l'humilité et le pardon ne sont-elles pas des valeurs chrétiennes? 

Non mais là, il suffit juste de regarder l'affiche pour comprendre le contenu... pas besoin d'un conseil de Maîtres ou de mille préparations... en tout cas rien qui ne dépasse la préparation NORMALE d'un temps de classe. Je reste sur mes positions, c'est de l'amateurisme et je trouve cela honteux. L'école, ce n'est pas Disney land, et le métier du professeur, c'est de préparer ses cours, y compris sorties scolaires.

affiche_etoile_noel.jpg

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, RififiHype a dit :

Non mais là, il suffit juste de regarder l'affiche pour comprendre le contenu... pas besoin d'un conseil de Maîtres ou de mille préparations... en tout cas rien qui ne dépasse la préparation NORMALE d'un temps de classe. Je reste sur mes positions, c'est de l'amateurisme et je trouve cela honteux. L'école, ce n'est pas Disney land, et le métier du professeur, c'est de préparer ses cours, y compris sorties scolaires.

affiche_etoile_noel.jpg

Effectivement, c'est limpide :):):) Enfin, personnellement, cela ne m'émeut pas plus que cela... je trouve plus grave par exemple qu'une enseignante, il y a quelques années, ait montré des images pornos à ses élèves en pensant passer un film d'animation à ses élèves ( elle n'avait pas non plus visionné l'intégralité du film qu'on lui avait passé...). Ce cas là, c'est un couac bien regrettable, mais je pense qu'ils sont déjà suffisamment mal ( puisqu'ils ont décidé d'arrêter la séance)...pour ne pas leur jeter la pierre ( ou leur gifler la seconde joue...)

Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, zao35 a dit :

Effectivement, c'est limpide :):):) Enfin, personnellement, cela ne m'émeut pas plus que cela... je trouve plus grave par exemple qu'une enseignante, il y a quelques années, ait montré des images pornos à ses élèves en pensant passer un film d'animation à ses élèves ( elle n'avait pas non plus visionné l'intégralité du film qu'on lui avait passé...). Ce cas là, c'est un couac bien regrettable, mais je pense qu'ils sont déjà suffisamment mal ( puisqu'ils ont décidé d'arrêter la séance)...pour ne pas leur jeter la pierre ( ou leur gifler la seconde joue...)

Zao, nous avons tous fait des erreurs. Et effectivement il ne s'agit pas de clouer ces collègues au pilori (ou sur la croix 😉). Elles (ils) ont réagi comme elles (ils) pouvaient, le sentaient j'imagine. Par contre, le débat qui en découle mériterait d'être fait sereinement et d'amener une définition claire de la laïcité (à la base c'est different de l'anticléricalisme ou de l'anti religieux, enfin il me semble)

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, éowin a dit :

Bon, juste pour le film... je l'ai vu et c'est bien mignon et drôle.

J'irai bien le voir du coup. ☺

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, zao35 a dit :

Effectivement, c'est limpide :):):) Enfin, personnellement, cela ne m'émeut pas plus que cela... je trouve plus grave par exemple qu'une enseignante, il y a quelques années, ait montré des images pornos à ses élèves en pensant passer un film d'animation à ses élèves ( elle n'avait pas non plus visionné l'intégralité du film qu'on lui avait passé...). Ce cas là, c'est un couac bien regrettable, mais je pense qu'ils sont déjà suffisamment mal ( puisqu'ils ont décidé d'arrêter la séance)...pour ne pas leur jeter la pierre ( ou leur gifler la seconde joue...)

Moi c'est l'inverse. Parce que quand on engage 500€ dans une sortie ciné on  ne le fait que quand il y a un objectif pédagogique derrière, ça me semble être le minimum du coup d'avoir au moins réfléchi au film (et là rien que l'affiche devant le cinéma ne laisse aucun doute). Alors si tu le fais tu assumes et tu les laisses regarder tout le film quitte à choquer deux-trois parents. Là en interrompant le film ils ont choqué 80 gosses puis le net tout entier.

Pour le film téléchargé j'ose penser que l'instit avait vu le film ailleurs ou en avait parlé avant. On peut alors pousser de grands cris en raison du téléchargement illégal ou  réaliser que les instits n'ont parfois pas d'autres moyens.

Link to comment
Share on other sites

Au collège on nous avait amené voir Au nom de la rose (vieille ou pas vieille?) La prof de Maths qui accompagnait le prof d'histoire était choquée par certaines scènes mais on était restés. On n'a pas eu la une de Sud-Ouest :(

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, RififiHype a dit :

Je reste sur mes positions, c'est de l'amateurisme et je trouve cela honteux. L'école, ce n'est pas Disney land, et le métier du professeur, c'est de préparer ses cours, y compris sorties scolaires.

C'est clair.

Cela dit, je me souviens qu'à mes débuts, nous avions la gratuité dans les musées, des séances de cinéma gratuites avant, des rencontres avec les acteurs ou organisateurs avec des animations gratuites, ...

Maintenant, entre le coût de tous ces préparatifs et le temps demandé (plus le manque de reconnaissance des familles de notre investissement), nous avons tendance à déléguer ce travail de préparation, et à ne plus sortir que pour animer nos élèves et non les cultiver.

Il y a quelques années, un soir, hors temps scolaire, je suis allée voir un spectacle de danse auquel assistaient deux classes d'élémentaire et ... il y avait un tableau dans lequel les danseurs étaient entièrement nus ! Je n'ai jamais eu d'échos pour savoir si les enseignants avaient eu des soucis avec les familles ...

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Pablo a dit :

Moi c'est l'inverse. Parce que quand on engage 500€ dans une sortie ciné on  ne le fait que quand il y a un objectif pédagogique derrière, ça me semble être le minimum du coup d'avoir au moins réfléchi au film (et là rien que l'affiche devant le cinéma ne laisse aucun doute). Alors si tu le fais tu assumes et tu les laisses regarder tout le film quitte à choquer deux-trois parents. Là en interrompant le film ils ont choqué 80 gosses puis le net tout entier.

Pour le film téléchargé j'ose penser que l'instit avait vu le film ailleurs ou en avait parlé avant. On peut alors pousser de grands cris en raison du téléchargement illégal ou  réaliser que les instits n'ont parfois pas d'autres moyens.

Choqué est peut-être un peu fort non? ( enfin, moi, en tant que parents, je préfère quand même que mes enfants ne voient pas l'intégralité d'une séance de ciné au fait d'être confrontés à du porno! Et je me fiche bien que l'instit de mon enfant ait recours au téléchargement légal ou illégal)...

Vraiment, au fond, je te rejoins sur le fait que l'interruption de la séance était inadéquate mais peu importe pour moi, je n'ai pas envie de les juger derrière mon petit écran.  Personne n'est à l'abri d'une erreur... Ce que je déplore plutôt, c'est la dimension que cela prend, comme si on cherchait, comme sur les chaînes d'infos en continu, à créer "la polémique du jour"... et je trouve un peu triste que des collègues s'engouffrent dans cette brèche en se plaçant comme juge de leur professionnalisme ( et si ça se trouve, ils ce sont peut être quand même de très bons pédagogues)... 

Link to comment
Share on other sites

Nous avons emmené nos élèves du CP au CM2 voir le  film "L'étoile de Noel" 

En amont nous avons fait un conseil des maitres pour voir comment enseigner le fait religieux dans chaque cycle ( puisque le fait religieux est désormais dans les nouveaux programmes)

La projection du film est le point de départ à l'enseignement du fait religieux dès le mois de janvier avec une programmation cycle 2 ( lecture d'albums, observations de différents calendriers , etc ) et cycle 3 ( débats philo croire /savoir, un dieu/des dieux , albums et romans , c'est pas sorcier sur les religions mais nous parlerons aussi de l'athéisme .

Tout cela sans prise de tête , d'un point de vue culturel .

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, lilie2fr a dit :

Moi je me demande s'il y aurait eu tout ce ramdam et ce qui aurait été dit si les collègues avaient laissé voir le film, eu des remontées virulentes des parents...qui les aurait soutenu? Un IEN? Le ministre? Surement pas. On leur aurait rappelé les bla bla bla de la laicité (ex: les crèches dans les mairies, les étoiles en haut des sapins...).

Par contre je suis tout à fait d'accord avec vous et je trouve cette histoire de faire arreter le film et de sembler étonnés totalement délirant.

C'est exactement ce que je me dis. En cas de souci, qui pour les défendre ? quoi qu'un enseignant fasse, il a tort et ne peut pas compter sur le soutien de sa hiérarchie. Alors oui, je pense que nous devenons tous frileux. Mais on voit ce qui est arrivé au collègue de CM qui a fait étudier des extraits de la bible en histoire ou ceux qui ont eu des soucis dans le secondaire après Charlie Hebdo. Beaucoup de gens pour dénoncer les atteintes à la laïcité mais combien pour aider et défendre les collègues ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, ronin a dit :

C'est exactement ce que je me dis. En cas de souci, qui pour les défendre ? quoi qu'un enseignant fasse, il a tort et ne peut pas compter sur le soutien de sa hiérarchie. Alors oui, je pense que nous devenons tous frileux. Mais on voit ce qui est arrivé au collègue de CM qui a fait étudier des extraits de la bible en histoire ou ceux qui ont eu des soucis dans le secondaire après Charlie Hebdo. Beaucoup de gens pour dénoncer les atteintes à la laïcité mais combien pour aider et défendre les collègues ?

Un bon (très bon) représentant syndical? :angel_not:

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, zao35 a dit :

Choqué est peut-être un peu fort non? ( enfin, moi, en tant que parents, je préfère quand même que mes enfants ne voient pas l'intégralité d'une séance de ciné au fait d'être confrontés à du porno! Et je me fiche bien que l'instit de mon enfant ait recours au téléchargement légal ou illégal)...

Vraiment, au fond, je te rejoins sur le fait que l'interruption de la séance était inadéquate mais peu importe pour moi, je n'ai pas envie de les juger derrière mon petit écran.  Personne n'est à l'abri d'une erreur... Ce que je déplore plutôt, c'est la dimension que cela prend, comme si on cherchait, comme sur les chaînes d'infos en continu, à créer "la polémique du jour"... et je trouve un peu triste que des collègues s'engouffrent dans cette brèche en se plaçant comme juge de leur professionnalisme ( et si ça se trouve, ils ce sont peut être quand même de très bons pédagogues)... 

C'est pas faux :lol:

Et je trouve aussi que "choqué" est un peu fort :scratch:

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...