Jump to content

Une comptine raciste apprise à l'Ecole ?


Moustache
 Share

Recommended Posts

Moi, je demande le retrait illico de la chanson " ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagne" et de cette publication discriminatoire où l'on voit tous les bretons manger des crêpes, du kig a farz et du Kouign aman

boncens-christophe-une-petite-bretonne-livre-882964401_L.jpg

  • Haha 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Torque a dit :

Voilà. Alors que bon le Breton il est juste alcoolo, quoi. :D

Entre autres ( pingres aussi... Enfin, les bigoudens...Pour les identifier quand ils sont bébés, il faut scotcher une pièce de monnaie au plafond... Lancer le bébé, ceux qui ne retombent pas sont bigoudens )... En ces temps troublés, pour éviter que mes propos soient repris par je ne sais quelle association de parents d'élève bigoudène, je tiens à signaler que j'ai des origines à Pont L'abbé. :)

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, zao35 a dit :

Entre autres ( pingres aussi... Enfin, les bigoudens...Pour les identifier quand ils sont bébés, il faut scotcher une pièce de monnaie au plafond... Lancer le bébé, ceux qui ne retombent pas sont bigoudens )... En ces temps troublés, pour éviter que mes propos soient repris par je ne sais quelle association de parents d'élève bigoudène, je tiens à signaler que j'ai des origines à Pont L'abbé. :)

Pareil, moi de Locminé par mon père. M'enfin ça fait léger comme sujets autorisés hein. :D

Link to comment
Share on other sites

Ah mais je suis désolée, mais oui la Bretagne c'est les crêpes, ça va ensemble. Les meilleures crêpes du monde sont en Bretagne. D'ailleurs, il n'y a que dans cette contrée ( :D ) que j'en trouve en vente dans les boulangeries. Chez mes grands-parents, on les achetait à la douzaine, comme les huitres :D Le petit-déjeuner et le goûter, c'était les crêpes : on n'y dérogeait pas :D

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, PommeD'Api a dit :

Ah mais je suis désolée, mais oui la Bretagne c'est les crêpes, ça va ensemble. Les meilleures crêpes du monde sont en Bretagne. D'ailleurs, il n'y a que dans cette contrée ( :D ) que j'en trouve en vente dans les boulangeries. Chez mes grands-parents, on les achetait à la douzaine, comme les huitres :D Le petit-déjeuner et le goûter, c'était les crêpes : on n'y dérogeait pas :D

Les mangeurs de pancakes et de blinis vont te sauter sur la poele .. 

Link to comment
Share on other sites

Il faut aussi vite que j'aille enlever tous les posters sur la civilisation anglaise et ses bus rouges, ses cabines téléphoniques et ses enfants en uniforme, c'est bourré de clichés tout ça.

 

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Moustache a dit :

La référence à Bécassine (servante bretonne peu finaude qui "monte" à Paris) aurait été plus judicieuse. Ce personnage caricaturale a soulevé l'ire de nombreux  bretons et bretonnes en des temps pas si reculés.

Enfin, pas si nombreux que ça non plus, il ne faut pas exagérer..et ceux qui se sont exprimés n'étaient d'ailleurs pas forcément représentatifs de l'avis de l'ensemble des bretons, la plupart des bretons n'ayant pas forcément d'avis sur la question...et surement d'autres chats à fouetter ( ou d'autres vaches à traire)

Link to comment
Share on other sites

Purée pourtant j'aime Mes yeux riquiquis moi...

Riquiqui n'est pas une insulte!

Yeux de veaux peut être insultant pour les veaux...

Quand est ce que l'on commencera à ne plus être auto-centrés ?

Pendant ce temps après la guéguerre lecture, puis ceĺle horaires, puis le marronnier vacances 

Plus personne ne se pose la question de l'ambition de l'état, la nation pour les futurs citoyens et quels moyens l'on donne à nos ambitions.

 

Peut être l'ambition de ne plus rien apprendre au seul motif de risquer choquer.

Link to comment
Share on other sites

Un billet intéressant, bien que l'auteur semble confondre "institutrice" et "animatrice".

Mais après tout, cette histoire aurait tout aussi bien pu démarrer en classe....

http://www.ledauphine.com/societe/2017/12/30/vraiment-raciste-la-comptine-bmrq

Citation

Vraiment raciste, la comptine ?

Par Gilles DEBERNARDI | Publié le 30/12/2017

Hollywood, temple du politiquement correct, a déjà transformé les « Dix petits nègres » d’Agatha Christie en « Dix petits Indiens ». Sans doute parce que les Peaux-Rouges se montrent moins susceptibles, ou moins influents, que les Noirs américains.

À Aubervilliers, c’est un « petit Chinois » qui soulève la polémique. Il s’appelle Chang, héros d’une comptine enseignée à l’école maternelle depuis dix ans. Le texte, un rien simplet, ne vole pas très haut. Chang mange du riz assis, sourit, propose des litchis, a des « yeux riquiqui » et « mal aux tongues » lorsque son bateau tangue.

Les clichés, ici, s’enfilent comme des perles au gré de la rime et des allitérations. De bon goût ? Pas trop, non, il y a matière à discuter. Mais lorsque Facebook s’en mêle, on ne discute plus, on cogne. Les réseaux sociaux ne constituent pas l’empire du juste milieu.

Des internautes asiatiques, regroupés dans une association, se déclarent « horrifiés » par la chansonnette. Cherchez l’horreur ! SOS Racisme hurle son indignation et l’Éducation nationale réclame des comptes au rectorat de Créteil. Un procès en xénophobie se profile pour l’institutrice dont la naïveté devient une infamie. Certes, le diable se cache parfois dans les détails.

Réduire un peuple à quelques traits caricaturaux, même sans volonté de nuire, risque d’embrouiller la classe. L’accumulation de stéréotypes ethniques peut mener les gamins à une discrimination inconsciente. On a censuré, pour moins que ça, plusieurs cases de « Tintin au Congo ». Reste qu’au train où vont les choses, tout le répertoire enfantin sera bientôt à réécrire. Et vite, avant que la SPA ne porte plainte contre la mère Michel qui a perdu son chat…

 

Link to comment
Share on other sites

Le 29/12/2017 à 13:18, Argon a dit :

Je trouve merveilleux le communiqué de SOS racisme :

 «  On remarquera ainsi que le Chinois n’a des yeux « riquiquis » que par la seule référence – implicite – aux yeux de l’auteure de la comptine qui pose donc son apparence en norme dont certains s’écarteraient (définition de l’anormalité…). »

On remarquera ainsi que la comptine n’a de connotation « raciste » que par la seule référence explicite à... une hypothétique référence implicite, qui n’existe probablement que dans les fantasmes de l’auteur du dit communiqué, qui pose donc son interprétation littéraire en norme.

Lequel se permet lui-même au passage une gentille dérive racialiste, sinon carrément raciste, en présumant que l’auteur de la comptine n’a pas elle-même « les yeux riquiqui ». Parce que, bon, ce n’est pas comme si les Chinois savaient écrire ou manier l’autodérision,  hein !

c'est tellement bien dit !

Link to comment
Share on other sites

Le 29/12/2017 à 14:18, Torque a dit :

  Il serait temps de réaliser que la liberté d'expression n'a pas été inventée pour protéger le discours officiel, consensuel et bisounours mais bien pour permettre l'expression de ressentis différents, parfois dérangeants donc, voire politiquement incorrects. C'est par la diversité des avis que le dialogue et la réflexion peuvent se développer, pas par la censure.

Oui revendiquons le droit de taper sur les minorités qui nous demandent de ne plus rire d'eux tranquillement entre nous des noirs, des arabes et des homos !(ah le bon vieux temps où Michel Leeb faisait ses sketchs racistes sans que personne ne se plaigne ) Vive la liberté d'expression, le blackface, Eric Zemmour, et soyons Charlie ! 

 

Link to comment
Share on other sites

Le 29/12/2017 à 12:44, Torque a dit :

 Sinon, on a le droit d'être un homme blanc aimant sa langue, les contes de fées, les BD, son histoire, la littérature et la philosophie, les femmes et le cinéma sans se faire lyncher, ou ça se passe comment ? :heat:

Pauvre homme blanc opprimé... Je te plains, les temps sont durs. Ne t'inquiète pas, vous êtes toujours majoritaires au Sénat, à l'assemblée, sur les plateaux télé, dans les administrations, l'enseignement supérieur...Résistez ! 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, esmerine a dit :

Oui revendiquons le droit de taper sur les minorités qui veulent nous imposer de ne plus rire d'eux tranquillement entre nous des noirs, des arabes et des homos !

Absolument. Quiconque "veut imposer" à d'autres de ne pas faire "tranquillement" ce qu'ils veulent entre eux, a fortiori s'il s'agit simplement de rire, véhicule des fantasmes de société de contrôle totalitaire.  Et ça, c'est bien plus dangereux que n'importe quelle rigolade, même malsaine !

Link to comment
Share on other sites

Le 29/12/2017 à 11:04, framboise sauvage a dit :

Et Carlos avec  Papayou?

allez encore une :

Tous les jours je retourne à l'école
Par amour d’une maîtresse créole
Je n'peux rien lui refuser
Quand elle casse la craie sur le tableau
Dès qu'elle passe ses jambes sur le bureau
Je sens monter la chaleur
Ça fait des étincelles dans mon cour

Coucou
Maîtresse oh ma maîtresse
Ne touche pas à mes tresses
Je veux bien travailler
En cours particulier
Mais ne touche pas à mes tresses
la la la la la la...

Et pour lui plaire je dois faire chaque soir
Avec elle mes leçons mes devoirs
Et quand j'ai bien tout appris
Elle vient finir la nuit dans mon lit

Coucou
Maîtresse oh ma maîtresse
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Argon a dit :

Absolument. Quiconque "veut imposer" à d'autres de ne pas faire "tranquillement" ce qu'ils veulent entre eux, a fortiori s'il s'agit simplement de rire, véhicule des fantasmes de société de contrôle totalitaire.  Et ça, c'est bien plus dangereux que n'importe quelle rigolade, même malsaine !

Je reformule : qui nous demandent de ne plus faire de blagues racistes, sexistes ou homophobes. Parce que la liberté d'expression vaut pour tout le monde il me semble et si des personnes sont discriminées au quotidien et n'approuvent pas que l"humour" relaie des propos racistes, elles ont le droit de le dire. 

Vous vous rendez compte que tous les stéréotypes de cette comptine  relèvent des insultes que peuvent entendre des personnes asiatiques au quotidien? 

"Il s'agit simplement de rire" : l'humour n'est pas forcément objectif et peut très bien être utilisé comme moyen de discriminer et dans ce cas-là, de renvoyer tout une catégorie de population à quelques clichés stupides (définition du racisme). 

Exemple avec la blackface, qui faisait beaucoup rire au 19° siècle : http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/12/18/le-blackface-une-pratique-raciste-encore-presentee-comme-humoristique-en-france_5231575_3224.html

 

Vous mettez sur le même plan des vieilles comptines dont le 2nd degré lubrique a été oublié par tous (et n'offense personne en particulier) ou les comptine sur les bretons. Il y a un problème de contexte dans lequel sont faites ces blagues : est-ce que les Bretons subissent des discriminations en tant que Bretons? 

Certainement pas de la même façon que les communautés asiatiques : 

http://www.sudouest.fr/2017/03/30/en-france-la-communaute-asiatique-ne-veut-plus-souffrir-en-silence-3322594-710.php 

http://www.lemonde.fr/enquetes/article/2016/10/04/les-chinois-de-france-face-a-un-racisme-si-peu-reconnu_5007859_1653553.html

 

Et pour fini j'aimerais comprendre ce qu'il y a de tellement audacieux et "politiquement incorrect" à se moquer constamment des personnes discriminées. Au vu des dernières élections, il me semble que justement, ce qui politiquement correct aujourd'hui en France c'est d'exprimer un racisme complètement assumé sous couvert de "c'est de l'humour" "on peut plus rien dire" "c'était mieux avant". Après vous allez peut-être me dire que la vraie rebellion aujourd'hui c'est de traiter son voisin de mangeur de riz mais bon...

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, esmerine a dit :

Pauvre homme blanc opprimé... Je te plains, les temps sont durs. Ne t'inquiète pas, vous êtes toujours majoritaires au Sénat, à l'assemblée, sur les plateaux télé, dans les administrations, l'enseignement supérieur...Résistez ! 

C'est pas un peu raciste ça ?

D'autant qu'au Sénat comme à l'assemblée, à la TV comme dans les universités, ces fameux dirigeants blancs glorifient la mondialisation et le métissage, le mélange des cultures et assimilent toute critique à des amalgames nauséabonds qui rappellent LHLPSDNH. Va falloir m'expliquer.

Je crois qu'en fait nous assistons à une mobilisation globale des "élites" , du Conseil de l'Europe et des associations subventionnées contre la liberté d'expression du Blanc perçu comme coupable de tous les vices et de toutes les atrocités de l'Histoire dont il devra répondre avec honte et humilité, repentance et portefeuille jusqu'à la fin des temps ou celle de sa propre existence puisqu'il ne représente déjà plus que 7 à 8% de la population mondiale . Le verrouillage de sa parole est extrêmement subtil et parfait:

Le Blanc qui critique est raciste.

Le Blanc qui plaisante est raciste.

Le Blanc qui glorifie le non-Blanc est néo-colonialiste, paternaliste et au final raciste.

Bref, t'es blanc, tu te tais, t'es pas légitime.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, esmerine a dit :

Je reformule : qui nous demandent de ne plus faire de blagues racistes, sexistes ou homophobes. Parce que la liberté d'expression vaut pour tout le monde il me semble et si des personnes sont discriminées au quotidien et n'approuvent pas que l"humour" relaie des propos racistes, elles ont le droit de le dire.

Ca, discriminées ou pas, elles ont toujours le droit de demander.  Y compris de demander à d'autres de se taire au nom de la liberté d'expression — mais au risque du ridicule, en ce cas...

Il y a 2 heures, esmerine a dit :

Vous vous rendez compte que tous les stéréotypes de cette comptine  relèvent des insultes que peuvent entendre des personnes asiatiques au quotidien?

 Si les "insultes" auxquels les asiatiques sont soumis "au quotidien" restent au niveau de "riquiqui", ça reste assez peu inquiétant, à mon sens...

Il y a 2 heures, esmerine a dit :

"Il s'agit simplement de rire" : l'humour n'est pas forcément objectif

Objectif, l'humour ? Jamais, par construction !

Il y a 2 heures, esmerine a dit :

 renvoyer tout une catégorie de population à quelques clichés stupides (définition du racisme).

Non. Le racisme est défini par un préjugé idéologique d'infériorité de certaines races humaines sur d'autres.

Il y a 2 heures, esmerine a dit :

Vous mettez sur le même plan des vieilles comptines  (...)

Qui est donc ce "vous" englobant ?

Il y a 2 heures, esmerine a dit :

j'aimerais comprendre ce qu'il y a de tellement audacieux et "politiquement incorrect" à se moquer constamment des personnes discriminées.

Je ne sais pas. A priori, c'est toi seule qui le qualifie ainsi : explique-nous plutôt ce qui te fait dire ça, au-delà de la rhétorique à deux balles consistant à prêter des inepties à ses interlocuteurs pour mieux les "réfuter" !

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, esmerine a dit :

Vous mettez sur le même plan des vieilles comptines dont le 2nd degré lubrique a été oublié par tous (et n'offense personne en particulier) ou les comptine sur les bretons. Il y a un problème de contexte dans lequel sont faites ces blagues : est-ce que les Bretons subissent des discriminations en tant que Bretons? 

Certainement pas de la même façon que les communautés asiatiques : 

Alors, je réagis puisque c'est de moi dont-il est question... Bien sûr, les bretons ont la réputation d'être alcoolos, pingres, d'être tournés vers le passé, d'être des "fils de ploucs" comme le titre du livre... On peut aussi le prendre avec distance... parque qu'on subi tous plus ou moins des formes de propos malveillants venant même du sommet de l'état ( vous savez, ces gens "qui ne sont rien"!) et conduisant à cette fracture zone rurale/zone urbaine lisible jusque dans le résultat des élections présidentielles....

A titre personnel, je peux dire que j'ai subi de la discrimination, même dans le cadre professionnel, inutile de faire état ici de ce dont il s'agit. Maintenant, quand je lis cette comptine, je la trouve maladroite peut être...de là à (m') accuser d'une forme de racisme, cela me met franchement en colère...et  Où est-il écrit que tous les chinois mangent du riz? Où se moque-t-on des yeux bridés (D'ailleurs, finalement, peut-on encore dire que les personnes asiatiques ont les yeux bridés ou est-ce là aussi une dérive raciste, faut-il seulement dire qu'elles ont des yeux?)

Comment parlez-vous aux jeunes enfants des différences? Personnellement, je le fais en nommant les choses, en parlant avec eux : tiens untel est roux, celui-ci a la peau foncé, celui là est en fauteuil, lui a 2 papas... Nommer les choses, ce n'est pas s'en moquer malgré ce que veut nous faire croire une certaine police de la pensée. Mais après, il y a la question de l'interprétation, ce qu'on pense y entendre dans les paroles de l'autre, ce qu'on veut lui faire dire mais que lui n'a jamais voulu dire...  C'est peut être aussi là qu'il faut chercher... 

Franchement, gardons nos forces pour de vrais combats contre le racisme, y compris contre le racisme visant les asiatiques...au risque de scléroser tout le monde dans une forme de peur... 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Torque a dit :

C'est pas un peu raciste ça ?

D'autant qu'au Sénat comme à l'assemblée, à la TV comme dans les universités, ces fameux dirigeants blancs glorifient la mondialisation et le métissage, le mélange des cultures et assimilent toute critique à des amalgames nauséabonds qui rappellent LHLPSDNH. Va falloir m'expliquer.

Je crois qu'en fait nous assistons à une mobilisation globale des "élites" , du Conseil de l'Europe et des associations subventionnées contre la liberté d'expression du Blanc perçu comme coupable de tous les vices et de toutes les atrocités de l'Histoire dont il devra répondre avec honte et humilité, repentance et portefeuille jusqu'à la fin des temps ou celle de sa propre existence puisqu'il ne représente déjà plus que 7 à 8% de la population mondiale . Le verrouillage de sa parole est extrêmement subtil et parfait:

Le Blanc qui critique est raciste.

Le Blanc qui plaisante est raciste.

Le Blanc qui glorifie le non-Blanc est néo-colonialiste, paternaliste et au final raciste.

Bref, t'es blanc, tu te tais, t'es pas légitime.

Mince, je croyais qu'on pouvait tout dire avec la liberté d'expression ! Je suis blanche également et consciente que je fais partie d'une catégorie sociale qui domine économiquement et culturellement la société. Je trouve ça étrange de parler de verrouillage de la parole quand on voit que la plupart des instances représentatives de la population sont composées de personnes blanches...L'élite dont tu parles est majoritairement masculine et blanche.

Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, Argon a dit :

Ca, discriminées ou pas, elles ont toujours le droit de demander.  Y compris de demander à d'autres de se taire au nom de la liberté d'expression — mais au risque du ridicule, en ce cas...

 Si les "insultes" auxquels les asiatiques sont soumis "au quotidien" restent au niveau de "riquiqui", ça reste assez peu inquiétant, à mon sens...Si tu lis les articles du monde que j'ai posté en lien, tu verras que les insultes subies sont plus que "peu inquiétantes". 

Objectif, l'humour ? Jamais, par construction ! Oui donc l'humour peut-être oppressif. Dire que c'est "juste pour rire" ne peut donc être un argument.

Non. Le racisme est défini par un préjugé idéologique d'infériorité de certaines races humaines sur d'autres. Oui le racisme relève aussi du fait d'attribuer des capacités ou caractères à des individus en fonction de leur couleur de peau. Ex :  les noirs sont comme ci, les asiatique sont comme ça...

Qui est donc ce "vous" englobant ? Euh...Juste les personnes qui ont posté plus haut et qui ne voient pas le problème de cette comptine.

Je ne sais pas. A priori, c'est toi seule qui le qualifie ainsi : explique-nous plutôt ce qui te fait dire ça, au-delà de la rhétorique à deux balles consistant à prêter des inepties à ses interlocuteurs pour mieux les "réfuter" ! Lu plus haut : "Il serait temps de réaliser que la liberté d'expression n'a pas été inventée pour protéger le discours officiel, consensuel et bisounours mais bien pour permettre l'expression de ressentis différents, parfois dérangeants donc, voire politiquement incorrects." J'en déduis que dénoncer un propos racist relève d'une idéologie "bisounours" et que ce propos relève du "politiquement incorrect". 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, esmerine a dit :

Mince, je croyais qu'on pouvait tout dire avec la liberté d'expression !

Non. La liberté d'expression ne s'applique plus qu'à la critique du Blanc de tradition chrétienne. Pour le reste il est conseillé de bien se taire.

il y a 6 minutes, esmerine a dit :

Je suis blanche également et consciente que je fais partie d'une catégorie sociale qui domine économiquement et culturellement la société.

Je ne vois pas où sont ni le scoop, ni le scandale. Il se passe la même chose dans quasiment tous les pays du monde où les catégories sociales dominantes sont issues des peuples "premiers" qui y vivent, hormis les USA et l'Australie où il faut bien reconnaître que l'influence politique des Indiens pour les uns et des aborigènes pour l'autre est assez...limitée. Sans parler de l'Amérique du Sud où l'espagnol et le portugais peuvent difficilement se confondre avec les langues premières de ces régions. Les dirigeants français sont très blancs, comme les dirigeants sénégalais sont très noirs, les dirigeant chinois très "jaunes" et les dirigeants algériens très arabes. J'vois pas l'problème.

il y a 14 minutes, esmerine a dit :

Je trouve ça étrange de parler de verrouillage de la parole quand on voit que la plupart des instances représentatives de la population sont composées de personnes blanches...L'élite dont tu parles est majoritairement masculine et blanche.

A qui le dis-tu ! Pas facile en effet de comprendre comment les personnes blanches des instances représentatives et les élites majoritairement masculines et blanches ont pu en arriver à verrouiller la paroles de ceux qui leur ressemblent sans pour autant avoir leur pouvoir :idontno:

Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, zao35 a dit :

Alors, je réagis puisque c'est de moi dont-il est question...  J'ai pris cet exemple car le cas "breton" cité plus haut mais ça n'était en rien une attaque contre toi...ou les Bretons.

Comment parlez-vous aux jeunes enfants des différences? Personnellement, je le fais en nommant les choses, en parlant avec eux : tiens untel est roux, celui-ci a la peau foncé, celui là est en fauteuil, lui a 2 papas... Nommer les choses, ce n'est pas s'en moquer malgré ce que veut nous faire croire une certaine police de la pensée. Mais après, il y a la question de l'interprétation, ce qu'on pense y entendre dans les paroles de l'autre, ce qu'on veut lui faire dire mais que lui n'a jamais voulu dire...  C'est peut être aussi là qu'il faut chercher... 

Je suis tout à  fait d'accord avec toi et je pense que cette comptine justement ne nomme pas les choses pour tel ou tel individu mais qu'elle réduit tout un groupe d'individus à des stéréotypes. 

Franchement, gardons nos forces pour de vrais combats contre le racisme, y compris contre le racisme visant les asiatiques...au risque de scléroser tout le monde dans une forme de peur... 

Je pense justement que le combat contre le Racisme (avec un grand R) passe par là : se rendre compte que des petites choses qui semblent anodines peuvent aider à perpétuer des clichés racistes.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, esmerine a dit :

Lu plus haut : "Il serait temps de réaliser que la liberté d'expression n'a pas été inventée pour protéger le discours officiel, consensuel et bisounours mais bien pour permettre l'expression de ressentis différents, parfois dérangeants donc, voire politiquement incorrects." J'en déduis que dénoncer un propos racist relève d'une idéologie "bisounours" et que ce propos relève du "politiquement incorrect". 

Tu es libre de faire les raccourcis que tu veux même si ma phrase n'allait pas jusqu'à les supposer. Cela dit je serais curieux de découvrir ta définition de la liberté d'expression puisque l'interprétation que tu fais de la mienne semble te choquer.

Link to comment
Share on other sites

De quelle forme de discrimination la communauté asiatique souffre-t-elle concrètement ?

Quelques éléments de réponse tirés l'article que tu cites :

Il y a 3 heures, esmerine a dit :

 

Citation

Considérés comme des "tirelires ambulantes"

Un racisme ordinaire qui semble nourrir de nombreux actes de violences à l’encontre de la communauté asiatique commis sur le sol français. En 2010 déjà, des associations franco-chinoises manifestaient pour dénoncer un climat d’insécurité insupportable. Mars 2015, la gérante d’un restaurant chinois situé en Seine-Saint-Denis avait été tuée à coups de marteau et son mari roué de coups avec une barre métallique par deux jeunes souhaitant repartir avec le fonds de caisse. "Nous souffrons des mêmes préjugés que les juifs. On nous considère comme des tirelires ambulantes, se promenant toujours avec de l’argent en liquide", témoigne Valéry Vuong.

Les discriminations et les violences dont sont victimes les asiatiques de France sont d’autant plus insidieuses qu’elles sont trop souvent passées sous silence. "Nous sommes bien intégrés à la société à défaut d’être visibles, nous n’avons pas de problème pour trouver du travail contrairement à d’autres communautés.

 A mettre en parallèle avec l'article que j'avais cité plus haut et qui soulignait l'extrême discrétion -le silence ?- des associations anti-racistes comme le MRAP ou SOS racisme lorsque des asiatiques ont exprimé une demande forte de protection par l’État en manifestant dans la rue.

 Pour ne pas se fâcher avec une partie de leur clientèle rétive à toute demande de sécurité et donner l'impression de lutter malgré tout contre toutes les formes de racisme, voilà à quoi ces associations en sont réduites : hurler contre une malheureuse comptine et accabler une animatrice périscolaire qui doit être ravagée par la médiatisation de tout cela. Pitoyable.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Torque a dit :

Non. La liberté d'expression ne s'applique plus qu'à la critique du Blanc de tradition chrétienne. Pour le reste il est conseillé de bien se taire.

Ahem. C'est vrai qu'on voit rarement des personnes blanches s'exprimer publiquement (journaux, tv, internet etc...) ....??? Pardon mais on dirait Zemmour qui se plaint de ne plus pouvoir rien dire et qui est sur   les plateaux tous les quatre matins.

Je ne vois pas où sont ni le scoop, ni le scandale. Il se passe la même chose dans quasiment tous les pays du monde où les catégories sociales dominantes sont issues des peuples "premiers" qui y vivent, hormis les USA et l'Australie où il faut bien reconnaître que l'influence politique des Indiens pour les uns et des aborigènes pour l'autre est assez...limitée. Sans parler de l'Amérique du Sud où l'espagnol et le portugais peuvent difficilement se confondre avec les langues premières de ces régions. Les dirigeants français sont très blancs, comme les dirigeants sénégalais sont très noirs, les dirigeant chinois très "jaunes" et les dirigeants algériens très arabes. J'vois pas l'problème.

A qui le dis-tu ! Pas facile en effet de comprendre comment les personnes blanches des instances représentatives et les élites majoritairement masculines et blanches ont pu en arriver à verrouiller la paroles de ceux qui leur ressemblent sans pour autant avoir leur pouvoir :idontno:

Je pense que tu confonds "verrouillage de la parole" avec le simple fait d'être critiqué (je ne vois pas en quoi ta parole est verrouillée, apparemment personne ne t'empêche de répondre). Alors oui c'est sûr, dans les années 50 les blagues racistes, sexistes, homophobes passaient sans problèmes. Et là depuis quelques années, les personnes discriminées répondent, se manifestent, écrivent (liberté d'expression, non?) ...Et ça dérange pas mal de monde , principalement ceux qui n'avaient pas l'habitude de trouver une répartie en face. Mais le monde change, va falloir s'y habituer. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Torque a dit :

Tu es libre de faire les raccourcis que tu veux même si ma phrase n'allait pas jusqu'à les supposer. Cela dit je serais curieux de découvrir ta définition de la liberté d'expression puisque l'interprétation que tu fais de la mienne semble te choquer.

Ma définition : chacun est libre de dire ce qu'il veut. Et peut s'attendre à être critiqué pour ses propos. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...