Jump to content

Qui se rappelle des manifs de 1986 ?


Sofie450
 Share

Recommended Posts

il y a 11 minutes, Argon a dit :

Même sans prendre en compte la baisse de niveau, bien réelle, il faut aujourd'hui attendre le L3 pour retrouver un niveau de sélection comparable à celui du bac à l'époque. Ou, pour dire les choses différemment, en termes statistiques, n'importe quel bac de l'époque était équivalent à un bac avec mention aujourd'hui, en termes de pourcentage de la génération, et sans doute même à un bac avec mention Bien en termes de niveau...

C'est clair, et je le dénonce depuis longtemps (y compris sur ces forums, où je me suis fait huer), mais il ne fallait pas le dire ...

Maintenant, c'est tellement évident que même les fans du "Ce n'est pas vrai, le niveau n'a pas baissé, il y a juste plus de matières qu'avant donc on n'a pas le temps d'approfondir !" n'osent plus le dire. Enfin j'espère !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Goëllette a dit :

C'est clair, et je le dénonce depuis longtemps (y compris sur ces forums, où je me suis fait huer), mais il ne fallait pas le dire ...

Maintenant, c'est tellement évident que même les fans du "Ce n'est pas vrai, le niveau n'a pas baissé, il y a juste plus de matières qu'avant donc on n'a pas le temps d'approfondir !" n'osent plus le dire. Enfin j'espère !

Le pire c'est que tout cela est volontaire. Nos politiques ont volontairement tué le bac pour aller vers un système plus libéral qui ouvre d'énormes perspectives positives au monde financier...

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, nonau a dit :

Le pire c'est que tout cela est volontaire. Nos politiques ont volontairement tué le bac pour aller vers un système plus libéral qui ouvre d'énormes perspectives positives au monde financier...

Ca, j'en doute. Il y a un marché de l'enseignement supérieur et il y aura toujours des petits malins pour pousser à la roue et couvrir la demande, mais je ne pense pas que ça ait été la motivation majeure des politiques. Il y a plutôt, d'une part, un profond sentiment d'impuissance — ces énarques ne comprennent rien à l'éducation de masse —  et, d'autre part, une grande lâcheté. C'est tellement facile d'éviter ou de calmer des mouvements étudiants en lâchant du lest, et en laissant les universités se débrouiller avec, sans moyens supplémentaires...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, nonau a dit :

Le pire c'est que tout cela est volontaire. Nos politiques ont volontairement tué le bac pour aller vers un système plus libéral qui ouvre d'énormes perspectives positives au monde financier...

 

 

En même temps (pour être à la mode), si les syndicats avaient, dès le début, dénoncé ces "80% d'une classe d'âge au BAC" avec baisse du niveau plutôt qu'augmentation des moyens (y compris de sévérité à l'égard des familles) pour que les élèves atteignent le niveau d'alors, et surtout, n'avaient pas, à chaque fois, nié l'évidence de cette baisse de niveau, on n'en serait sans doute pas là aujourd'hui.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Goëllette a dit :

En même temps (pour être à la mode), si les syndicats avaient, dès le début, dénoncé ces "80% d'une classe d'âge au BAC" avec baisse du niveau plutôt qu'augmentation des moyens (y compris de sévérité à l'égard des familles) pour que les élèves atteignent le niveau d'alors, et surtout, n'avaient pas, à chaque fois, nié l'évidence de cette baisse de niveau, on n'en serait sans doute pas là aujourd'hui.

 

Tu te  rappelles du syndicat, car en 1989 il n'y en avait qu'un, qui a poussé pour la Loi d'orientation de Jospin où cette ineptie est apparue? Et oui toujours le même devenu depuis se unsa et snuipp.

Link to comment
Share on other sites

Le 21/01/2018 à 20:56, cchampagne a dit :

Non.

Et je peux te citer des articles similaires qui te diront le contraire.

Mais je le répète : je ne suis pas pour la sélection mais pour une meilleure information et une meilleure orientation des jeunes. Il existe aujourd'hui des tas de passerelles qui permettent d'arriver là où on veut, peut-être par des voies détournées. Là où ça pêche c'est juste après le bac. Là, il faut vraiment faire quelques chose. Déjà, une remise à niveau pour certains me semble une bonne chose.

 

ça m'intéresserait du coup !

La France est un pays riche où il y a de plus en plus de pauvres , ça c'est sûr ! Mais ce n'est pas un pays pauvre.

 

Link to comment
Share on other sites

C'est gentil j'aime bien les expos photos :D mais ce que je voulais c'était que tu me postes les articles qui prouvent que la France n'est pas un pays riche, ceux  dont tu parlais plus haut ...

Sinon si pour toi Hong Kong est un symbole de réussite alors que des tas de gens s'entassent dans des "appartements" de 9m2 à 4 ou 5 ou dorment dans des casiers , pour moi non !

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, cchampagne a dit :

J'avoue que je n'ai pas assez de fougue politique pour venir te contredire. Juste pour rire.

image.png.904151b419e542eb2839f8c18dd5ab32.png

:secret:

Si c'était si simple...Cuba avant Castro c'était Batista un dictateur de l'ultra droite qui avait transformé son île en gigantesque lupanar pour les mafieux des Etats Unis qui avaient tous leur casino...Ensuite, l'embargo américain a permis cette propagande où on l'on voit de vieilles voitures au XXIème siècle. Normal aucune marchandise ne rentre à Cuba. Je ne défends pas le régime de Castro mais une certaine lecture simpliste.

Le capitalisme s'est développé sur le dos d'infrastructures étatiques (Vinci sur les autoroutes, EDF, GDF, Areva...) et des pratiques mafieuses. L'ADN du capitalisme c'est la corruption des élites.

Il y a un chemin humaniste et progressiste entre ces 2 modèles dichotomiques qu'avait suivi la France depuis 1945, mais c'est fini, comme disait Warren Buffet: la lutte des classes a été gagnée par les capitalistes.

Pour finir j'aime bien cette phrase de Bernie Sanders: "Tout ce qui nous effrayait du communisme -perdre nos maisons, nos épargnes et être forcé de travailler pour un salaire minable sans avoir de pouvoir politique- s'est réalisé grâce au capitalisme."

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, nonau a dit :

j'aime bien cette phrase de Bernie Sanders: "Tout ce qui nous effrayait du communisme -perdre nos maisons, nos épargnes et être forcé de travailler pour un salaire minable sans avoir de pouvoir politique- s'est réalisé grâce au capitalisme."

J'avais raté celle-là, mais c'est effectivement bien vu !

Link to comment
Share on other sites

Comme Angela Merkel ?

je plaisante, hein. L'Allemagne, sous couverture dorée, a ses problèmes.

Et Jeanounette, j'ai commencé à chercher des liens, j'en ai trouvé d'économistes sérieux sur la dette, des plus ou moins douteux, des trucs que je ne comprenais pas complètement, donc je laisse tomber car, comme je te l'ai dit, la politique et moi ça fait deux. Pour moi, aider les autres, c'est normal. Je suis très contente que la sécu existe sinon nous serions personnellement dans la mouise mais l'état providence, pour moi, c'est non. L'orientation là où le jeune veut, ce n'est pas une bonne idée. J'ai vu hier un poste sur ce site où un jeune après un master2 en archéologie vient de se rendre compte qu'il n'y avait pas de débouchés et se demandait si il n'allait pas s'orienter vers PE. Alors il s'est peut-être éclaté pendant 5 ans mais finir PE par dépit, c'est bof, non ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, cchampagne a dit :

Comme Angela Merkel ?

je plaisante, hein. L'Allemagne, sous couverture dorée, a ses problèmes.

Et Jeanounette, j'ai commencé à chercher des liens, j'en ai trouvé d'économistes sérieux sur la dette, des plus ou moins douteux, des trucs que je ne comprenais pas complètement, donc je laisse tomber car, comme je te l'ai dit, la politique et moi ça fait deux. Pour moi, aider les autres, c'est normal. Je suis très contente que la sécu existe sinon nous serions personnellement dans la mouise mais l'état providence, pour moi, c'est non. L'orientation là où le jeune veut, ce n'est pas une bonne idée. J'ai vu hier un poste sur ce site où un jeune après un master2 en archéologie vient de se rendre compte qu'il n'y avait pas de débouchés et se demandait si il n'allait pas s'orienter vers PE. Alors il s'est peut-être éclaté pendant 5 ans mais finir PE par dépit, c'est bof, non ?

Il faut qu'il monte sa start up!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, cchampagne a dit :

Comme Angela Merkel ?

Elle est sans doute devenue ce qu'elle est parce qu'elle est née à l'est ...

 

Il y a 5 heures, cchampagne a dit :

je plaisante, hein. L'Allemagne, sous couverture dorée, a ses problèmes.

L'Allemagne, peut-être pas, mais ses citoyens, sans doute. La réussite économique se fait bien souvent aux dépens du plus grand nombre ...

 

Il y a 5 heures, cchampagne a dit :

J'ai vu hier un poste sur ce site où un jeune après un master2 en archéologie vient de se rendre compte qu'il n'y avait pas de débouchés et se demandait si il n'allait pas s'orienter vers PE. Alors il s'est peut-être éclaté pendant 5 ans mais finir PE par dépit, c'est bof, non ?

C'est ça.

Par contre, pourquoi ne pas "remoduler" les cursus afin qu'une partie des matières soient "cultivante" et ludiques, mais avec un tronc commun avec débouchés obligatoire ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, cchampagne a dit :

Comme Angela Merkel ?

je plaisante, hein. L'Allemagne, sous couverture dorée, a ses problèmes.

Et Jeanounette, j'ai commencé à chercher des liens, j'en ai trouvé d'économistes sérieux sur la dette, des plus ou moins douteux, des trucs que je ne comprenais pas complètement, donc je laisse tomber car, comme je te l'ai dit, la politique et moi ça fait deux. Pour moi, aider les autres, c'est normal. Je suis très contente que la sécu existe sinon nous serions personnellement dans la mouise mais l'état providence, pour moi, c'est non. L'orientation là où le jeune veut, ce n'est pas une bonne idée. J'ai vu hier un poste sur ce site où un jeune après un master2 en archéologie vient de se rendre compte qu'il n'y avait pas de débouchés et se demandait si il n'allait pas s'orienter vers PE. Alors il s'est peut-être éclaté pendant 5 ans mais finir PE par dépit, c'est bof, non ?

Pourquoi "par dépit"?

Sur le socialisme et le capitalisme, il me parait souhaitable de rappeler que les performances macro économiques d'un état ne se traduisent pas nécessairement par une amélioration significative des conditions de vie de la population.

Rappelons, par exemple, que les programmes d'ajustements structurels imposés par les libéraux du FMI ont surtout contribué à dégrader la situation des plus fragiles dans beaucoup de pays africains dans les années 80.

L'exemple de la sécu est aussi intéressant. A prestations équivalentes, elle est bien moins coûteuse que le système privé américain. Amusant, non?

Quant à dire que la France est pauvre... on dit quoi alors des pays qui  ont un PIB par habitant inférieur à la France (soit l'immense majorité de la planète)?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, cchampagne a dit :

Comme Angela Merkel ?

je plaisante, hein. L'Allemagne, sous couverture dorée, a ses problèmes.

Et Jeanounette, j'ai commencé à chercher des liens, j'en ai trouvé d'économistes sérieux sur la dette, des plus ou moins douteux, des trucs que je ne comprenais pas complètement, donc je laisse tomber car, comme je te l'ai dit, la politique et moi ça fait deux. Pour moi, aider les autres, c'est normal. Je suis très contente que la sécu existe sinon nous serions personnellement dans la mouise mais l'état providence, pour moi, c'est non. L'orientation là où le jeune veut, ce n'est pas une bonne idée. J'ai vu hier un poste sur ce site où un jeune après un master2 en archéologie vient de se rendre compte qu'il n'y avait pas de débouchés et se demandait si il n'allait pas s'orienter vers PE. Alors il s'est peut-être éclaté pendant 5 ans mais finir PE par dépit, c'est bof, non ?

 

Juste pour dire ... en passant : 

https://www.humanite.fr/les-aides-publiques-aux-entreprises-privees-cest-200-milliards-deuros-649704

Citation

Oui vous avez bien lu, l’aide publique aux entreprises privées se monte chaque année à environ 200 milliards d’euros. Les grands groupes encaissent ces sommes astronomiques destinées à aider l’emploi, après avoir pleuré sur le coût du travail, ce qui ne les empêche pas de licencier, à l’exemple de Carrefour.

 

http://www.education.gouv.fr/cid120482/projet-de-loi-de-finances-2018.html#Chiffres_cles_2018

 

... :blink:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, cchampagne a dit :

Comme Angela Merkel ?

je plaisante, hein. L'Allemagne, sous couverture dorée, a ses problèmes.

Et Jeanounette, j'ai commencé à chercher des liens, j'en ai trouvé d'économistes sérieux sur la dette, des plus ou moins douteux, des trucs que je ne comprenais pas complètement, donc je laisse tomber car, comme je te l'ai dit, la politique et moi ça fait deux. Pour moi, aider les autres, c'est normal. Je suis très contente que la sécu existe sinon nous serions personnellement dans la mouise mais l'état providence, pour moi, c'est non. L'orientation là où le jeune veut, ce n'est pas une bonne idée. J'ai vu hier un poste sur ce site où un jeune après un master2 en archéologie vient de se rendre compte qu'il n'y avait pas de débouchés et se demandait si il n'allait pas s'orienter vers PE. Alors il s'est peut-être éclaté pendant 5 ans mais finir PE par dépit, c'est bof, non ?

En fait, ce qui est étonnant, c'est qu'on laisse quantités de jeunes s'engouffrer dans des filières de sciences humaines et sociales pour lesquelles les seuls débouchés sont la recherche et l'enseignement - étant donné le nombre de postes dans la recherche, autant dire qu'il n'y a que l'enseignement - et qu'à côté de cela on impose un numerus clausus pour les médecins...:idontno: Peut-être faudrait-il faire en SHS comme en médecine, dire dans 8 ans on va avoir besoin de x chercheurs, donc à la fin de la première année concours pour ceux qui veulent faire de la recherche on prend les x meilleurs, on les met dans un cursus recherche, pour ceux qui veulent enseigner, on va avoir besoin de tant d'enseignants... et ainsi de suite... :idontno:

Link to comment
Share on other sites

Mais qui peut prévoir de combien de personnes on aura "besoin"? Quelle entreprise est capable prévoir ses recrutements dans 6 mois? Aucune. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, nola a dit :

Mais qui peut prévoir de combien de personnes on aura "besoin"? Quelle entreprise est capable prévoir ses recrutements dans 6 mois? Aucune. 

On y arrive (plus ou moins) bien pour les médecins...:idontno: Pour les profs de collège/lycée, les effectifs actuels des classes de CP peuvent donner un bon aperçu de ce qui va se passer dans quelques années, on peut faire des projections (au lieu de faire semblant de découvrir en 2017 qu'il y a eu un baby-boom en 2000 et donc un afflux d'inscriptions dans les universités 17 ans après !). Quant à la recherche, c'est uniquement une question de volonté politique. 

Link to comment
Share on other sites

Un article court mais qui en dit long :

http://enseigner.blog.lemonde.fr/2018/02/02/la-reforme-du-lycee-et-le-syndrome-de-lotarie/

C'est tout le monde de l'éducation et pas seulement le second degré et le supérieur qui aurait dû être en grève aujourd'hui car cela concerne l'avenir de nos enfants et de nos élèves. Au delà c'est même tous les citoyens qui devraient se mobiliser.

Au lieu de ça on va nous faire faire des grèves locales les jours de CTSD qui permettront peut-être de grapiller ou de sauver  2 ou 3 postes dans le meilleur des cas et qui ne résoudront pas le problème global des choix en matière d'éducation pour l'avenir du pays ...

Link to comment
Share on other sites

Le 01/02/2018 à 21:39, Byza31 a dit :

En fait, ce qui est étonnant, c'est qu'on laisse quantités de jeunes s'engouffrer dans des filières de sciences humaines et sociales pour lesquelles les seuls débouchés sont la recherche et l'enseignement - étant donné le nombre de postes dans la recherche, autant dire qu'il n'y a que l'enseignement - et qu'à côté de cela on impose un numerus clausus pour les médecins...:idontno: Peut-être faudrait-il faire en SHS comme en médecine, dire dans 8 ans on va avoir besoin de x chercheurs, donc à la fin de la première année concours pour ceux qui veulent faire de la recherche on prend les x meilleurs, on les met dans un cursus recherche, pour ceux qui veulent enseigner, on va avoir besoin de tant d'enseignants... et ainsi de suite... :idontno:

Ce sont deux choses différentes :

Les lycéens bacheliers "s'engouffrent" dans des filières de sciences humaines et sociales, pour beaucoup, par défaut du niveau suffisant pour aller ailleurs. Soyons honnêtes, hormis la psychologie (et encore, pas trop avant le Master), il est plus facile de réussir une licence de sciences sociales qu'une licence de maths ou de physiques.Ne parlons pas de simplement passer en 2è année de médecine, et pas seulement à cause du numerus clausus, mais surtout parce que la somme de travail à fournir en rapport avec la faiblesse du niveau des bacheliers dissuade une grande partie de ceux-ci de s'engager dans cette voie.

C'était déjà le cas de mon temps et ça s'est amplifié du fait de la baisse de niveau générale due aux 80% d'une classe d'âge au Bac de notre cher Tonton.

Par contre, effectivement, vue la pénurie de médecins et surtout de spécialistes, il est urgent d'augmenter le numerus clausus et chaque année, d'excellents étudiants sont pourtant recalés ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Goëllette a dit :

il est plus facile de réussir une licence de sciences sociales qu'une licence de maths ou de physiques.

Sur ce point, je n'en suis pas sûre...:idontno:

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Byza31 a dit :

Sur ce point, je n'en suis pas sûre...:idontno:

Ça a très longtemps été vrai mais, depuis quelques années, la dégringolade a malheureusement aussi gagné les facs des sciences.

Et même en notant très large, sur instructions, les jurys de CAPES de maths sont loin de pourvoir tous les postes...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Byza31 a dit :

Sur ce point, je n'en suis pas sûre...:idontno:

C'est une plaisanterie ?

Je reformule : le contenu d'une licence de maths ou de physique est bien plus difficile à maîtriser que celui des sciences sociales, mais effectivement, comme les étudiants se lançant dans la seconde ont généralement un niveau inférieur aux premiers, au final, ils ont autant de difficultés à l'obtenir.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

C'est une plaisanterie ?

Je reformule : le contenu d'une licence de maths ou de physique est bien plus difficile à maîtriser que celui des sciences sociales, mais effectivement, comme les étudiants se lançant dans la seconde ont généralement un niveau inférieur aux premiers, au final, ils ont autant de difficultés à l'obtenir.

Non, ce n'est pas une plaisanterie. Je ne suis pas sûre qu'il soit à la portée de tous d'assimiler les connaissances pour rédiger des dissertations de 4 ou 5 copies doubles, de savoir bien structurer celles-ci, d'avoir suffisamment d'esprit critique pour analyser finement des documents. Je ne remets pas en question la difficulté d'études en sciences dures, mais ce sont des compétences très différentes.  Je crois que l'échec en première année dans les facs de sciences sociales vient justement de la sous-estimation de la difficulté de telles études. 

Link to comment
Share on other sites

Nous sommes d'accord sur la difficulté des études de sciences humaines mais en plus de toutes les compétences nécessaires de celles-ci, pour des études de sciences et de maths, il faut déjà un excellent niveau dans ces matières, une grande logique ET une capacité à engranger des connaissances, ce qui n'est pas forcément nécessaire pour réussir une licence ... de sciences de l'éducation, par exemple.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...