Jump to content

La rentrée 2019 menacée par l'effondrement des postes mis aux concours ?


André Jorge

Recommended Posts

André Jorge
Citation

Alors que le ministère annonce 3680 créations de postes à la rentrée 2018, le nombre de postes mis aux concours de recrutement de professeurs des écoles est en forte baisse. Il y avait eu 13 001 postes mis aux différents concours externes et internes en 2017. Il n'y en aura que 11 840 en 2018, soit 10% de moins. Ce recul annonce de grandes difficultés pour la rentrée 2019.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/02/09022018Article636537574986197792.aspx

Link to post
Share on other sites

Autrement dit, la pression sur les postes que vivent déjà les départements cette année va fortement s'accentuer en 2019. Pour cette rentrée , le ministre devra aller au delà des fermetures de classes rurales pour trouver le nombre d'enseignants nécessaires. Le scénario d'un recul de l'école maternelle, amorcé cette semaine à l'Assemblée nationale et dont la prochaine étape sera en mars la conférence sur la maternelle, se précise.

C'est vraiment inquiétant.

 

Link to post
Share on other sites

D’où l'idée de se séparer de la maternelle, car c'est bien là que les contrats sont les moins bien perçus et les plus délicats.

Link to post
Share on other sites

Est-ce que le nombre de candidat suit cette tendance ?

J'ai eu le concours la pire année question postes (82 sur toute l'académie Poitou Charentes, 19 à Poitiers !) et revoir ces nombres à la baisse m'inquiète aussi...

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, PommeD'Api a dit :

Et les postes BD/ZIL qui coûtent cher...

Dans mon académie, ils cherchent déjà à recruter déjà des contractuels pour effectuer des remplacements. Vu aujourd'hui sur le site de la DSDEN. 

Link to post
Share on other sites
PommeD'Api
il y a une heure, nat22 a dit :

Dans mon académie, ils cherchent déjà à recruter déjà des contractuels pour effectuer des remplacements. Vu aujourd'hui sur le site de la DSDEN. 

Ici, ça recrute à gogo des contractuels déjà. J'en ai aussi déjà vu se faire virer ou déplacer sur un autre remplacement parce que classe trop difficile pour un débutant (et ce sont les brigades qu'on rappelle ensuite :closedeyes:). J'ai aussi eu à servir de "modèle" sur une journée à une toute nouvelle contractuelle.

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, willow29 a dit :

Autrement dit, la pression sur les postes que vivent déjà les départements cette année va fortement s'accentuer en 2019. Pour cette rentrée , le ministre devra aller au delà des fermetures de classes rurales pour trouver le nombre d'enseignants nécessaires. Le scénario d'un recul de l'école maternelle, amorcé cette semaine à l'Assemblée nationale et dont la prochaine étape sera en mars la conférence sur la maternelle, se précise.

C'est vraiment inquiétant.

 

Je n'ai pas tout suivi concernant l'assemblée nationale. Peux-tu en dire plus sur le scénario amorcé cette semaine? Je suis comme vous très inquiète pour l'école maternelle. Merci

Link to post
Share on other sites
jeanounette

Bientot les assises de la maternelle avec ... les collectivités territoriales et Boris Cyrulnik ! TADAM !

Quand on sait que Blanquer et Cyrulnik s'accordent à dire qu'il n'y a pas forcément besoin de diplôme pour créer un environnement sécure chez les jeunes enfants, ça en dit long sur ce qui attend la maternelle .

Les ATSEM vont tôt ou tard nous remplacer, nous pourrons ainsi aller combler les manques en primaire. Ce n'est pas pour rien que les mairies font le forcing pour installer des tables à langer dans les petites classes. Il restera une école maternelle qui accueillera les jeunes enfants mais sous la coupe des mairies. Les parents qui veulent mieux pour leurs enfants (comprenez des profs et non des agents municipaux ) se tourneront vers des écoles privées. Tout ça commencera avec des expérimentations puis s'étendra à tout le pays. Comme chacun dans son coin se croira à l'abri, il n' y aura pas de fort mouvement d'opposition et hop ça passera comme une lettre à la poste à plus ou moins long terme ( comme la grenouille à qui on chauffe petit à petit les fesses .. ) Par ici des écoles acceptent sans broncher les couches et les tables à langer !

On aura un truc mi figue mi raisin, un truc qui sera pas tout à fait de l'école et pas tout à fait de la crèche qui voudra faire croire qu'on accueille  ainsi mieux les jeunes enfants alors qu'en fait on fera tout simplement des économies puisque ça coûte moins cher de payer des agents municipaux que des PE diplômés.

Depuis le temps qu'on le dit mais que la profession ne bouge pas, ça nous pend au nez.

Link to post
Share on other sites

Il va y avoir plein de conférences et autres sur la maternelle... Les craintes seraient un abandon de la PS et de la MS au profit des mairies ou de pseudo crèches qui gèreraient seuls sans PE... Car pas besoin de PE pour changer les couches...

Link to post
Share on other sites

Je vous laisse imaginer les élèves que nous accueillerons en GS.

Je vois mal cependant comment des crèches pourraient s'installer dans des locaux de maternelle surtout si ceux-ci communiquent avec l'école élémentaire. Second point va falloir plus de personnel et qui le financera? Nos salaires sont payés par l'Etat ceux des ATSEMS ou personnels de crèche par les communes.

Link to post
Share on other sites
jeanounette

Le transfert de charges vers les collectivités locales ne leur fait pas peur. Voir comment ça s'est passé avec les rythmes : les communes débrouillez vous et contentez vous de l'aumône qu'on vous verse ! Les impôts locaux augmenteront forcément.

Ce qui va se passer sur le terrain réellement ils s'en foutent (voir ce qui se passe avec les CP à 12 en gros c'est démerdez-vous avec ou sans locaux et sans moyens supplémentaires! ). Ils trouveront une ou 2 communes où ça roule plus ou mois pour le reportage TV et hop le tour est joué ! On viendra nous dire que les enfants sont mieux dans des structures mieux adaptées à leur jeune âge alors que, comme pour les rythmes, sur le terrain ce sera catastrophique .

Link to post
Share on other sites

Dans l'article, ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi à Paris ils gagnent des postes alors que la population scolaire baisse.

Sur Toulouse, la population scolaire augmente chaque année, et là le nombre de postes est divisé par 2?

Quelqu'un a-t-il une explication sur ce point?

Link to post
Share on other sites
jeanounette
il y a 2 minutes, ptitangel a dit :

Dans l'article, ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi à Paris ils gagnent des postes alors que la population scolaire baisse.

Sur Toulouse, la population scolaire augmente chaque année, et là le nombre de postes est divisé par 2?

Quelqu'un a-t-il une explication sur ce point?

Parce que c'est souvent de Paris que partent la plupart du temps  les grosses mobilisations ? :scratch:

Link to post
Share on other sites
bigshaqdady
Il y a 2 heures, ptitangel a dit :

Dans l'article, ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi à Paris ils gagnent des postes alors que la population scolaire baisse.

Sur Toulouse, la population scolaire augmente chaque année, et là le nombre de postes est divisé par 2?

Quelqu'un a-t-il une explication sur ce point?

Il n'y a pas que le nombre d'élèves qui compte. Il faut tenir compte aussi des départs à la retraite qui peuvent très importants. De plus avec les CP à 12 dans les REP il en faut des enseignants. Il faut pas croire mais à Paris il y a beaucoup d'écoles en REP (17,18,19 et 20ième arrondissement notamment)

Link to post
Share on other sites

Bien sûr qu'ils veulent se débarrasser de la maternelle. Mais ils sont malins ils font par étapes. En 2010 réforme du lycée. En 2013 les rythmes. En 2015 le collège. 2018 re-lycée. 2019 la maternelle. A chaque fois les enseignants concernés se désespèrent de voir qu'ils ne sont pas suivis par le niveau du dessus ou du dessous. Mais comme le ministère a bien segmenté tout ça, personne ne se sent concerné par ce qui arrive à côté. Diviser pour mieux régner. Pas besoin d'avoir fait l'ENA pour réussir ça, en plus ça marche, pourquoi se priver ?

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, jeanounette a dit :

Le transfert de charges vers les collectivités locales ne leur fait pas peur. Voir comment ça s'est passé avec les rythmes : les communes débrouillez vous et contentez vous de l'aumône qu'on vous verse ! Les impôts locaux augmenteront forcément.

Ce qui va se passer sur le terrain réellement ils s'en foutent (voir ce qui se passe avec les CP à 12 en gros c'est démerdez-vous avec ou sans locaux et sans moyens supplémentaires! ). Ils trouveront une ou 2 communes où ça roule plus ou mois pour le reportage TV et hop le tour est joué ! On viendra nous dire que les enfants sont mieux dans des structures mieux adaptées à leur jeune âge alors que, comme pour les rythmes, sur le terrain ce sera catastrophique .

Localement les communes ne pourront pas suivre... imposer encore et encore j’ai du mal à y croire aussi. C’est donc augmenter les coûts pour les familles. Ce qui signifie que certaines feront le choix de ne pas mettre leur enfant en crèche/ex maternelle. Je n’ose imaginer comment nous allons entrer dans la lecture et l’ecrit en GS puis en CPpour certains enfants ☹️

Link to post
Share on other sites
Juperlau2

Même si je suis pour la maternelle, on ne peut quand même pas dire qu'actuellement, les gamins sont bien accueillis en maternelle, entassés à 30 dans des classes souvent petites avec au mieux deux adultes....
L' accueil en crèche n'a quand même rien à voir!
Alors, je ne dis pas que les changements vont dans la bonne direction et les économies en sont certainement le premier but, mais on ne peut pas dire non plus qu'il ne faut rien changer...
 

Link to post
Share on other sites

Sauf que je te fiche mon billet que l'idée n'est pas de créer des crèches ou des jardins d'enfants avec un taux d'un adulte pour huit ou dix enfants. Ou alors, uniquement des atsem au smic. Et encore, je n'y crois guère.

Link to post
Share on other sites

Je n'y crois pas non plus. Dépenser moins dans l'EN et faire baisser le taux de chômage artificiellement , c'est tout bénéfice !

Link to post
Share on other sites
jeanounette
il y a une heure, Juperlau2 a dit :

Même si je suis pour la maternelle, on ne peut quand même pas dire qu'actuellement, les gamins sont bien accueillis en maternelle, entassés à 30 dans des classes souvent petites avec au mieux deux adultes....
L' accueil en crèche n'a quand même rien à voir!
Alors, je ne dis pas que les changements vont dans la bonne direction et les économies en sont certainement le premier but, mais on ne peut pas dire non plus qu'il ne faut rien changer...
 

Evidemment qu'ils ne sont pas accueillis dans de bonnes conditions mais battons nous pour qu'ils le soient !

Pour mieux se débarrasser de son chien on lui inocule la rage. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Juperlau2 a dit :

Même si je suis pour la maternelle, on ne peut quand même pas dire qu'actuellement, les gamins sont bien accueillis en maternelle, entassés à 30 dans des classes souvent petites avec au mieux deux adultes....
L' accueil en crèche n'a quand même rien à voir!
Alors, je ne dis pas que les changements vont dans la bonne direction et les économies en sont certainement le premier but, mais on ne peut pas dire non plus qu'il ne faut rien changer...
 

Je pense que c'est voulu (mais non avoué) : regardez les conditions d'accueil sont mauvaises, ne sont pas bienveillantes, les enfants seraient mieux en crèche ou jardin d'enfants. Et hop on supprime la maternelle (qui coûte trop cher)... Moi aussi je suis pour la maternelle mais pas à 30!

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, willow29 a dit :

Moi aussi je suis pour la maternelle mais pas à 30!

Je suis pour le primaire, pour le collège, pour le lycée...mais pas à 30 (ou plus...).

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Juperlau2 a dit :

Même si je suis pour la maternelle, on ne peut quand même pas dire qu'actuellement, les gamins sont bien accueillis en maternelle, entassés à 30 dans des classes souvent petites avec au mieux deux adultes....
L' accueil en crèche n'a quand même rien à voir!
Alors, je ne dis pas que les changements vont dans la bonne direction et les économies en sont certainement le premier but, mais on ne peut pas dire non plus qu'il ne faut rien changer...
 

"Pour tuer son chien on dit qu'il a la rage...". Ces politiques dégradent volontairement nos conditions de travail et donc celles des enfants, pour après venir nous dire que ça ne marche pas...Cette technique est utilisée pour détruire toutes nos conquêtes sociales!

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...