Aller au contenu
nonau

Parcoursup: Il autorise les universités à définir des « attendus » qui serviront de critères pour examiner les dossiers des bacheliers (Options, séjours à l'étranger et engagement associatif...)...

Messages recommandés

nonau
il y a 3 minutes, nemuyoake a dit :

Sympa le message envoyé : "donc à partir de septembre, vous serez tous chômeurs"...

En même temps les gens récoltent le fruit de leur crédulité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau

J'ai découvert un versant de "parcoursup" que je ne connaissais pas. Je ne savais pas qu'un grand nombre d'écoles même publiques font payer des frais de dossier pour saisir les voeux! Une collègue a déboursé 300 euros pour voir sa fille n'obtenir aucun choix...Si ça, c'est pas une forme de sélection par l'argent...

  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Il y a 1 heure, nonau a dit :

Une collègue a déboursé 300 euros pour voir sa fille n'obtenir aucun choix...Si ça, c'est pas une forme de sélection par l'argent...

En l'occurrence, ce serait plutôt une anti-sélection, voire une arnaque, non ?

Cela dit, je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu entends pas "saisir les vœux"... Un service de secrétariat pour faire la corvée à la place de l'élève ? Je suis tenté de dire "bien fait" !   (ce serait un peu différent s'il s'agissait d'un service de conseil mais, vu le résultat, probablement pas !).

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau
il y a 34 minutes, Argon a dit :

En l'occurrence, ce serait plutôt une anti-sélection, voire une arnaque, non ?

Cela dit, je ne suis pas sûr de comprendre ce que tu entends pas "saisir les vœux"... Un service de secrétariat pour faire la corvée à la place de l'élève ? Je suis tenté de dire "bien fait" !   (ce serait un peu différent s'il s'agissait d'un service de conseil mais, vu le résultat, probablement pas !).

 

 

Ce doit être de la gestion de dossier sans doute. ET oui bien fait pour ces pauvres pecnots qui n'ont rien compris et se laissent marcher sur la gueule par un système qui les broie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Il y a 1 heure, nonau a dit :

Ce doit être de la gestion de dossier sans doute. ET oui bien fait pour ces pauvres pecnots qui n'ont rien compris et se laissent marcher sur la gueule par un système qui les broie.

Le péquenaud de base n'embauche pas à grand frais un secrétariat pour remplir un dossier, ou en général écluser ses corvées à sa place...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fleur7

Il y a effectivement des frais de dossiers pour postuler dans certaines écoles même publiques (90 euros par exemple pour l'INSA).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
il y a une heure, fleur7 a dit :

Il y a effectivement des frais de dossiers pour postuler dans certaines écoles même publiques (90 euros par exemple pour l'INSA).

Ca, c'est autre chose. Ce n'est pas scandaleux pour s'inscrire au concours d'une grande école (ne serait-ce que pour éviter de corriger des tonnes de copies pour rien) ; mais si c'est effectivement simplement pour avoir le droit d'exprimer un vœu, traité automatiquement, et de faire lire une lettre de motivation via ParcoursSup, c'est en effet très abusif !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fleur7

On est d'accord. Les frais de dossier sont fréquents notamment lorsque L'école fait passer ensuite un entretien ou un concours d'entrée. Mais lorsqu'un lycéens demande beaucoup d'écoles pour augmenter ses chances on arrive à un montant élevé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jeanounette

 

Citation

...le seul mouvement notable c'est la hausse des candidats qui quittent Parcoursup.  Ils sont maintenant 161 247 soit 20%, ce qui est sans précédent. Ce nombre grimpe rapidement : depuis le 16 aout plus de 2000 jeunes ont quitté la plateforme soit en tournant le dos à leur rêve d'études supérieures soit en allant dans le privé.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/08/20082018Article636703344473390789.aspx#.W3sa_I5vNj4.facebook

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau

Nous sommes vraiment dans un pays progressiste ! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Il y a 11 heures, nonau a dit :

Nous sommes vraiment dans un pays progressiste !

Je ne vois pas bien le rapport.

A posteriori, la principale faiblesse du système semble être d'avoir surestimé le civisme des jeunes  : un trop grand nombre de ceux qui ont déjà une proposition satisfaisante s'abstiennent de refuser celles qui les intéressent moins pour se laisser le maximum de choix pendant le maximum de temps — et tant pis pour ceux qui attendent.  (pas que ce soit une surprise...)

Cela dit, c'est facile à corriger pour l'an prochain : il suffirait de dire que, lorsqu'on a plus d'une proposition ferme, on n'en recevra plus d'autres tant qu'on n'aura pas fait le ménage pour ne garder que la plus intéressante, même sans la valider dans l'attente d'encore mieux..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jeanounette

Au Danemark les études universitaires sont gratuites :

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau
Il y a 2 heures, Argon a dit :

Je ne vois pas bien le rapport.

A posteriori, la principale faiblesse du système semble être d'avoir surestimé le civisme des jeunes  : un trop grand nombre de ceux qui ont déjà une proposition satisfaisante s'abstiennent de refuser celles qui les intéressent moins pour se laisser le maximum de choix pendant le maximum de temps — et tant pis pour ceux qui attendent.  (pas que ce soit une surprise...)

Cela dit, c'est facile à corriger pour l'an prochain : il suffirait de dire que, lorsqu'on a plus d'une proposition ferme, on n'en recevra plus d'autres tant qu'on n'aura pas fait le ménage pour ne garder que la plus intéressante, même sans la valider dans l'attente d'encore mieux..

Ah bon? J'ai effectué mes études au milieu des années 90. J'ai pu poursuivre des études à la faculté sans difficulté d'inscription ou d'orientation parce qu'à cette époque là, pas si lointaine il n'y avait pas encore la loi LRU de Pécresse (sous la mandature Sarkoy) qui a rendu les universités "autonomes". L'autonomie qui s'est accompagnée d'une baisse drastique des ressources (en professeurs et en financement) en continuant à DONNER le bac à 90% d'élèves d'une même classe d'âge...!!

Que croyez vous qu'il se passa? Ce que nos jeunes et leurs familles vivent en ce moment! APB , Parcousup, tous ces dispositifs sont obsolètes car le problème est un problème de capacité d'accueil et d'encadrement! Croyez vous que ces politiques ne pouvaient anticiper ("gouverner c'est prévoir") les problèmes que nous connaissons actuellement? Bien sûr mais ils ont misé sur un pourrissement de la situation pour mettre en avant les écoles privées et permettre aux universités d'augmenter de façon exponentielle leurs frais d'inscription (ce qui arrivera très prochainement), la sélection se fera désormais par l'argent, comme dans tous les bons pays capitalistes qui se respectent!

Dernière info, si parmi les forumistes, certains se trouvent dans la situation indigne de ces milliers de bacheliers sans affectation, je leur conseille de porter plainte et de mettre au tribunal l'université qui aurait refusé l'inscription. C'est un droit constitutionnel! Plusieurs étudiants ont eu gain de cause l'an passé.

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
il y a 46 minutes, nonau a dit :

Ah bon? J'ai effectué mes études au milieu des années 90. J'ai pu poursuivre des études à la faculté sans difficulté d'inscription ou d'orientation parce qu'à cette époque là, pas si lointaine il n'y avait pas encore la loi LRU de Pécresse

  Mouais. Surtout parce qu'il y avait 2 ou 300 000 étudiants de moins, pour autant  d'universités, ou presque. 

Ce qui va d'ailleurs plutôt dans le sens du reste de ton analyse — bac donné, etc.

il y a 46 minutes, nonau a dit :

Dernière info, si parmi les forumistes, certains se trouvent dans la situation indigne de ces milliers de bacheliers sans affectation, je leur conseille de porter plainte et de mettre au tribunal l'université qui aurait refusé l'inscription. C'est un droit constitutionnel!

Non. Ca n'a strictement rien à voir avec la Constitution.

D'autre part, un recours au tribunal administratif n'aurait absolument aucune chance d'aboutir tant que la procédure est en cours.  Une première étape indispensable serait d'abord de se signaler au Rectorat et de demander une proposition d'inscription. Ensuite seulement, si le Rectorat ne propose rien, on peut envisager de l'attaquer — la décision du Rectorat, pas l'Université ! — au TA.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nonau

Lettre préalable au recteur chancelier mais aussi et au président de l'université...C'est sûr qu'il ne faut s'y prendre la veille de la rentée!

L 'article L612-3 du code l'éducation:

"Le premier cycle est ouvert à tous les titulaires du baccalauréat et à ceux qui ont obtenu l'équivalence ou la dispense de ce grade en justifiant d'une qualification ou d'une expérience jugées suffisantes conformément au premier alinéa de l'article L. 613-5 "

L'égalité de traitement étant dans la Constitution..

Il y a un article éclairant dans l'Humanité:

https://www.humanite.fr/parcoursup-comment-contester-les-refus-656159

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Le 22/08/2018 à 13:27, nonau a dit :

L'égalité de traitement étant dans la Constitution..

Non. Elle garantit l'égalité en droits et en devoirs, mais cela ne vaut absolument que pour ceux qu'elle mentionne (la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression) et pour les droits politiques (et même là, ça peut par exemple dépendre de l'âge...)

Pour le reste, ça dépend d'énormément de paramètres, et l'égalité de traitement est seulement garantie, dans certains cas, par la loi. La déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen prévoit seulement que « Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.»

En l'occurrence, la loi prévoit effectivement qu'on propose au moins une formation supérieure à tout bachelier, et même, désormais, une place en master à tout jeune diplômé d'une licence (et pourtant...). Le préambule de la Constitution de 1946 garantit quant à lui « l'égal accès de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture. » Mais cela ne signifie en aucune façon que n'importe qui peut exiger d'être admis à Polytechnique — simplement qu'il a le même droit que tous les autres de tenter sa chance ; encore moins qu'il peut exiger qu'on lui finance un statut d'étudiant à vie. Il est actuellement admis que, lorsque la Nation a offert à quelqu'un une instruction gratuite jusqu'à ses 16 ans, il a satisfait à ses obligations constitutionnelles minimales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×