Jump to content
André Jorge

CAFIPEMF : question déstabilisantes ?

Recommended Posts

André Jorge

Bonjour. :)

J'ai passé l'admissibilité du CAFIPEMF l'année dernière et par moments certaines questions m'ont plus ou moins déstabilisé. Par exemple :

- on m'a demandé de résumer le PEAC en 5 mots...

- un membre du jury a cité un commentaire négatif figurant dans un de mes rapports ("dans votre rapport du ... il est écrit que vous avez fait ceci, cela...") et m'a demandé ce que je ferais si un de mes stagiaires faisait la même chose.

Le jury cherche-t-il à déstabiliser le candidat ?

Connaissez-vous d'autres d'autres types de questions qui pourraient être déstabilisantes pour les candidats ?

Merci. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
bab33

Bonjour je n'y vois pas là de tentatives de déstabilisation mais plutôt de la vivacité, de la perspicacité pour répondre à des questions. A aucun moment lors de mon oral je n'ai senti le jury voulant me déstabiliser.

A la question " Vous dites donc que les mathématiques c'est d'abord du français ", ils cherchaient je pense à ce que je sois ferme dans mes décisions et capable d'étayer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
chableu

Ils en ont plein mais pas forcément dans l'idée de déstabiliser.

Il est impossible de penser à tout et de se préparer. Je suis PE en reconversion, j'avais beau savoir qu'ils me titilleraient dessus, ils ont fait fort et cela a été dur mais bon admissible quand même car j'ai défendu mon point de vue et je crois avoir compris que (sans le faire exprès) j'allais dans le sens de l'IA IPR...

Les plus coriaces (voir déplaisants) étaient le MF et le CPC.

 

Ne pas citer. Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
BettyBoop974

Personnellement ce qui m'a le plus déstabilisée c'est le rythme des questions. Chaque membre du jury attendait l'occasion de poser sa question, qui n'avait aucun rapport avec celle qui précédait. Difficile donc de garder les idées claires car cela n'a rien à voir avec une conversation avec un seul interlocuteur comme lors d'une inspection par exemple.

depuis j'ai également fait partie d'un jury et j'ai compris que pendant le temps de délibération un certain nombre de questions étaient choisies et réparties entre les différents membres du jury.

Il faut s'attendre à passer d'un sujet à l'autre très rapidement lors de l'entretien...

Share this post


Link to post
Share on other sites
André Jorge

Merci pour ces premières propositions. :)

@chableu : peux-tu donner des exemples ?

Merci. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
chableu

Tout était tourné sur la posture, les missions du formateur dans des cas un peu extrêmes : le collègue en fin de carrière, on nous envois pour des problèmes de discipline... sur les missions du PEMF à l'ESPE...

Ils ont pris mon CV et l'on tordu dans tous les sens sans compter que j'ai été formatrice et maitre de stage dans mon ancien boulot et qu'ils ont démonté les parallèles que je faisais entre cela et les missions du PEMF (tout est plus pro à l'EN !!!...).

Et le rythme effectivement...waouh !

Share this post


Link to post
Share on other sites
BettyBoop974

Je pense aussi que ce n'est pas dans le but de réellement déstabiliser, mais pour voir si nos opinions sont réellement construites, pensées et peuvent résister à la contradiction.

Et c'est bien utile pas la suite effectivement avec certains stagiaires en suivi ou même collègues lors d'animations pédagogiques...

Share this post


Link to post
Share on other sites
André Jorge

Donc, si je résume, le candidat peut être déstabilisé dans ce genre de situations :

- donner des mots clefs pour expliquer un texte, un projet,...

- être "bombardé" de questions variées.

- être questionné sur des cas "particuliers".

- quand un point négatif de son rapport d'inspection est cité.

Si vous avez d'autres idées... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
BettyBoop974

J'ajouterais : quand la question paraît vraiment trop facile, avec une réponse évidente !

C'est pour cela qu'il ne faut pas se mettre en tête qu'ils veulent nous piéger... Ils veulent juste savoir si on est ok sur un certain nombre de connaissances. 

Ce qui est évident pour les uns ne l'est pas forcément pour tout le monde alors dire spontanément ce qu'on pense sans chercher forcément une réponse compliquée ! 😉

 

Il veulent aussi voir comment on réagit face à une multitude de questions. Il ne faut pas oublier que dans leur tête ils doivent sélectionner des personnes qui devront assurer des animations pédagogiques ou des cours à l'ESPE... ( Et il faut avouer que c'est parfois sportif ! 😉)

Je me souviens qu'une collègue a été recalée avec des notes très basses, alors que pendant la formation nous pensions tous qu'elle passerait haut la main tant ses connaissances encyclopédiques semblaient étendues. Elle savait tout sur tout, employait un tas de mots compliqués...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
André Jorge

Voici un autre type de question déstabilisante : poser trois questions complexes en une seule...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Florent
Le 16/03/2018 à 05:31, BettyBoop974 a dit :

J'ajouterais : quand la question paraît vraiment trop facile, avec une réponse évidente !

C'est pour cela qu'il ne faut pas se mettre en tête qu'ils veulent nous piéger... Ils veulent juste savoir si on est ok sur un certain nombre de connaissances. 

Ce qui est évident pour les uns ne l'est pas forcément pour tout le monde alors dire spontanément ce qu'on pense sans chercher forcément une réponse compliquée ! 😉

 

Il veulent aussi voir comment on réagit face à une multitude de questions. Il ne faut pas oublier que dans leur tête ils doivent sélectionner des personnes qui devront assurer des animations pédagogiques ou des cours à l'ESPE... ( Et il faut avouer que c'est parfois sportif ! 😉)

Je me souviens qu'une collègue a été recalée avec des notes très basses, alors que pendant la formation nous pensions tous qu'elle passerait haut la main tant ses connaissances encyclopédiques semblaient étendues. Elle savait tout sur tout, employait un tas de mots compliqués...

 

Tout à fait ! J'ai eu le droit à certaines questions "faciles", le mieux est de faire une réponse simple. Le but étant d'avoir des maîtres formateurs pour accompagner des PES. Le savoir "encyclopédiques", c'est bien, mais il vaut mieux l'avoir bien digéré pour accompagner le débutant en partant de là où il en est.

C'est bien de montrer ses convictions, c'est bien aussi de se mettre à la place d'un membre du jury qui peut avoir des critiques ou ne pas être d'accord avec nous. Si un membre du jury insiste sur sa position, il vaut mieux essayer de comprendre pourquoi afin de nuancer sa propre position.

C'est passé pour moi, ouf !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...