Jump to content
Selene Marchaix

Questionnaire de recherche mémoire MEEF maternelle

Recommended Posts

Selene Marchaix

Bonjour à vous tous. 

Je me permets de vous solliciter pour vous demander un petit service:
Je suis actuellement en Master M2 MEEF  et je fais mon mémoire sur la consigne en maternelle et l'autonomie cognitive. Pour faire l'analyse, j'ai réalisé un questionnaire d'une quinzaine des questions destinée aux enseignants de maternelle de tous les niveaux; l'idée est d'analyser les pratiques enseignantes qui facilitent les apprentissages des élèves à travers la consigne. Je voudrais vous demander donc de répondre au questionnaire, ça prend une dizaine de minutes et votre aide me serait précieuse pour réaliser mon analyse.

Voici le lien du questionnaire:

https://docs.google.com/forms/d/1a80ib2K7YoXnAeOJmc4G8o84w78LzzBH6Hphhx__4Us/edit 

Je vous remercie par l'avance de votre temps et de vos réponses. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
natachalala

Ta recherche me semble mal formulée (l'idée est d'analyser les pratiques enseignantes qui facilitent les apprentissages des élèves à travers la consigne). Mais aussi parce que tu questionnes sur l'autonomie cognitive.

Que cherches-tu à savoir ?

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Selene Marchaix

Merci pour ces remarques,  j'avoue que j'ai des soucis pour formuler ce que je recherche.  Je voudrais savoir comment les élèves en maternelle comprennent ce qu'on leur demande lorsqu'ils ne savent pas lire, comment ils arrivent à avoir une autonomie "mentale" (je ne sais pas comment le dire: savoir que, par exemple, ils doivent dénombrer une quantité pour trouver le nombre d'objets, etc) pour remobiliser ces acquis dans d'autres tâches. Je me suis dite que ces attentes et ces apprentissages passent par la consigne et par ce que les enseignants organisent au niveau des ateliers ou des activités , c'est pourquoi je demande aux professeurs en maternelle quels sont les pratiques et le type de consignes employées pour permettre aux enfants de donner du sens aux apprentissages. Peut être que je m'emmêle les pinceaux avec toutes ces questions... ou que j'ai du mal à m'expliquer :/ 

Share this post


Link to post
Share on other sites
natachalala

Pour moi, l'idée justement ce qu'ils n'aient pas l'automatisme comme tu te proposes de leur faire acquérir, car l'automatisme ce n'est pas du réinvestissement mais du conditionnement. Et le conditionnement, c'est loin d'être de l'autonomie cognitive.

L'autonomie cognitive, pour moi, c'est lorsque l'élève est capable d'investir des procédures personnelles dans la résolution du problème que tu lui soumets. Pour cela la consigne justement ne doit donner aucune indication sur une procédure à employer (exemple : il faut aller chercher là  bas, juste ce qu'il faut de pantalons pour habiller tous les maths oeufs, ou il faut dessiner ici, autant de d'étoiles qu'il y a de coeurs déjà dessiné. A aucun moment, tu leur dis qu'ils peuvent compter. Parce qu'il peuvent dans le deuxième cas, faire de la correspondance terme à terme, de manière très efficace (dans le premier cas non, car les pantalons ne sont pas au même endroit que les maths oeufs - sauf si l'enfant se crée une collection intermédiaire de doigts, un pour chaque maths oeufs).

Pour que celui qui ne réussit pas puisse acquérir une procédure, il faut faire verbaliser les élèves qui réussissent, ou proposer toi même une procédure. Mais le mieux c'est de ne pas imposer cette procédure, chacun doit pouvoir résoudre le problème à sa manière.

Les enfants, même très jeunes, ne viennent pas à l'école avec un cerveau vide de connaissances qu'il faut remplir. Pour les faire acquérir de nouvelles connaissances, il faut que ce qu'ils savent déjà ne soit pas suffisant (ou erroné ou inopérant) pour résoudre le problème. Alors seulement, ils peuvent changer de procédures et en apprendre de nouvelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Selene Marchaix

Je pense qu'il y a un malentendu. Je sais que le but n'est pas de leur faire acquérir des automatismes (loin de là), ce qui m'intéresse c'est justement voir comment les consignes contribuent à l'acquisition de cette autonomie. Je fais aussi des analyses de séances de classe, j'observe notamment ce qui se passe entre l'énonciation la consigne et la fin de l'activité; ces observations je les fais depuis quelques mois et je remarque des changements sur la consigne liés à la progression des élèves (il y a des choses que l'enseignant ne dit plus ou qu'il formule autrement). Le problème est que je suis tout le temps avec la même classe et que l'enseignant procède toujours de la même manière (consignes orales et écrites, démonstration de la tâche, mise en activité et évaluation individuelle), donc avec le questionnaire je voudrais mettre en évidence que les pratiques ne sont pas toujours les mêmes et que la conception d'autonomie peut changer d'un enseignant à l'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
natachalala

Oui, il y avait un malentendu. Il est écarté désormais. Même si, je te l'avoue, je ne sais pas toujours pas exactement où tu veux aller. Je ne dis pas ça pour t'embêter, j'essaye juste de t'aider, du moins je l'espère.

Si la question est "quelles consignes favorisent la construction d'une autonomie cognitive chez l'élève de maternelle ?", je répondrai qu'elles doivent être  suffisamment ouvertes pour permettre à l'élève d'y investir ces propres procédures. Ensuite, pour que cette procédure puisse être réinvestie dans d'autres situations, il faut que l'élève la formule (le langage permet la mise à distance du matériel et du moment de l'agir, pour le decontextualiser). Mais cela ne garantie en rien, que ces connaissances soient automatiquement réinvesties dans un autre contexte.

J'ai déjà répondu à ton questionnaire hier. Il me semble avoir écrit à peu près la même chose.

Maintenant, je crois que ce problème dépasse la question de la consigne et que l'on est plutôt dans la conception de l'apprentissage. Or la consigne n'est qu'un élément des situations que l'on propose aux élèves. Il peut y avoir d'autres facteurs qui peuvent favoriser l'apprentissage et l'autonomie cognitive, comme le fait que la situation soit autovalidante ou non (en mathématiques par exemple).

Bon j'espère que je ne l'embrouille pas. Bon courage !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...