Jump to content
André Jorge

Faire respecter sa personne, ses droits et sa fonction

Recommended Posts

nonau
Il y a 9 heures, Pepettebond a dit :

Cela m'est arrivé  (itt de 40 jours) .... La famille a été exclue dans l'heure ... par l'IA

Il y a longtemps  mais pas trop, la personne reconnue irresponsable , il n'y a pas eu de jugement  mais un internement ..3 mois après .

A l'époque l'irresponsabilité entrainait automatiquement un non lieu  , (cela a changé deux ans plus tard :idontno: ..)...

Tant mieux si ces histoires tragiques pouvaient au moins servir à faire évoluer les pratiques.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bogey

Encore faut-il s'entendre sur ce qu'on revendique.

Pour ma part, en tant que TR et donc encore plus exposé sur les adjoints aux remontrances des parents et au manque de soutien des collègues, je souhaite vraiment que les parents des cas évoqués dans le reportage et ceux des dernières affaires fassent l'objet de poursuites pour plaintes abusives, qu'ils doivent présenter leurs excuses aux enseignants ou la famille et que leurs enfants soient suivis et changés d'école A LA demande de l'administration.

Pour que ça serve d'exemple et qu'il n'y ait plus de plainte abusive.

Parce que je crains que le môme de Eaubonne soit toujours scolarisé dans la même école ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 2 heures, Bogey a dit :

Parce que je crains que le môme de Eaubonne soit toujours scolarisé dans la même école ...

Je ne sais pas, ils n'en parlent pas.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mirobolande
Le 28/05/2019 à 22:56, nonau a dit :

Une bonne raclée en légitime défense...

Co-éducation!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rina Lilou
Le 29/05/2019 à 15:18, Bogey a dit :

Parce que je crains que le môme de Eaubonne soit toujours scolarisé dans la même école ...

Non, il est finalement parti (demande de sa mère)

 

Sinon, voici un article du 08 juin du Dauphiné sur le suicide d'un collègue du 04, Jean Pascal Vernet : Suicide d’un instituteur : une “erreur matérielle” dans sa suspension

Citation

Le syndicat met en exergue une “erreur” dans l’arrêté de suspension remis à l’enseignant. Le 30 avril, lorsque l’instituteur est reçu par l’inspection d’académie, on lui remet un arrêté de suspension portant la mention “vu la mise en examen de l’intéressé en date du 17 avril 2018 et son placement sous contrôle judiciaire”.

L’enseignant n’a jamais été mis en examen pour quoi que ce soit et encore moins placé sous contrôle judiciaire. En revanche, le 17 avril 2018, un autre instituteur du département, à Entrevaux, était mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour “corruption de mineur”. Pour FO, l’académie a agi “sans précaution”.

Le 2 mai, un nouvel arrêté est édité pour annuler et remplacer le précédent “suite à une erreur matérielle”. Posté le même jour, le courrier arrivera après le décès de l'enseignant.

=> https://c.ledauphine.com/haute-provence/2019/06/08/suicide-d-un-instituteur-une-erreur-materielle-dans-sa-suspension?fbclid=IwAR3MXzJqv4oEgW30K6TQe8YmzkxT3HjX-tPv0WgZKNzg-bA6o5qYq4VXKt8

 

Et un article du Monde de ce lundi 10 juin (réservé aux abonnés) : Après des cas de suicide, mieux accompagner les enseignants qui font l’objet d’accusation

Citation

Sur les réseaux sociaux, l’émotion qu’exprime ces derniers jours la communauté enseignante est, pour la seconde fois en trois mois, à la hauteur du drame. Le suicide d’un enseignant des Alpes-de-Haute-Provence, le 2 mai, à la suite du signalement d’un parent d’élève et l’annonce maladroite de sa suspension « à titre conservatoire » par sa hiérarchie – comme le révélait le 8 juin Le Dauphiné – a réveillé la vague d’indignation qui avait suivi la mort de Jean Willot. Le 15 mars, cet autre instituteur s’est donné la mort après le dépôt de plainte pour « violence aggravée sur mineur » de la mère d’un élève avec qui il avait eu, la veille, une discussion disciplinaire.

Ces évènements incarnent pour beaucoup d’enseignants un point de non-retour dans la dégradation de leurs relations avec les parents d’élèves et leur institution. Depuis mars, les témoignages spontanés se sont multipliés pour dénoncer la multiplication des mises en cause et des accusations de parents, la « sacralisation de la parole de l’enfant » et le manque de soutien de leur hiérarchie.

=> https://www.lemonde.fr/education/article/2019/06/10/apres-l-affaire-jean-willot-mieux-accompagner-les-enseignants-qui-font-l-objet-d-accusation_5474303_1473685.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
nonau

C'est troublant la plupart de ces agents sont défendus par le même syndicat...pourtant très minoritaire. Où les majoritaires ?/Seraient-ils trop en connections avec les syndicats d'inspecteurs...

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pepettebond

Ce qui est troublant aussi c'est qu'une erreur matérielle ne soit pas contrôlée par un humain

 

Il y a une signature au bas d'un arrêté non?

Je suis écoeurée de ce cynisme  .....  Il n'y a que de l'incompétence ou un manque d'humanité dans ce drame.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
ronin

Les majoritaires restent dans le cadre de la cogestion... 

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
nonau
Il y a 3 heures, ronin a dit :

Les majoritaires restent dans le cadre de la cogestion... 

On est bien d'accord...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 8 heures, nonau a dit :

C'est troublant la plupart de ces agents sont défendus par le même syndicat...pourtant très minoritaire. Où les majoritaires ?/Seraient-ils trop en connections avec les syndicats d'inspecteurs...

 

Oui.

Ceci dit, Jean Willot était déjà syndiqué à FO. Il est logique que ce soit ce syndicat qui l'ai défendu.

Et l'omerta a eu lieue quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rina Lilou

we_nee10.jpg

Notre collectif est bien récent : à peine 2 mois et demi ! Son action a été et reste depuis le début l'ouverture d'un procès pour Jean Willot, pour Jean Pascal. Une première victoire est qu'à ce jour les médias, grâce à vous, continuent de parler de nos collègues, au-delà des drames.

Assez rapidement, plusieurs d'entre vous nous ont contactés pour témoigner, comme la poursuite du mouvement "Pas de Vague" : Mais que faire de tous ces témoignages ?

Le mouvement "pas de vague" a eu son utilité : lancer une alerte. Mais qu'il est il devenu ?
Ce mouvement doit être transformé en un mouvement du " plus jamais ca".
La première idée est de faire en sorte que ces témoignages ne se perdent pas dans des centaines de commentaires, inondant les réseaux sociaux: ils doivent être lus, donc lisibles, donc aussi PUBLICS.

La seconde idée, qui nous semble FONDAMENTALE, est que ces témoignages puissent être utilisés : A quoi donc me direz vous ?

1- à ce collectif déjà : nous venons de le dire : un témoignage à la va vite dans un commentaire ne sert à rien... nous souhaitons les rendre LISIBLES et VISIBLES

2- Aux journalistes : nous avons besoin de pouvoir répondre à leurs besoins rapidement (voire très rapidement) sur des témoignages même anonymes, y compris attirer l'attention sur des situations dramatiques qu'ils n'imaginent pas... et pour cause !

3 - à l'avocat qui pourrait monter un procès collectif à l'image du procès France Télécom. (Un syndicat travaille à ce procès en ce moment)

4- à tout autre groupe qui voudrait recueillir des témoignages.

Vous trouverez donc ci-joint un modèle de document à compléter. Nous vous garantissons l'anonymat.
Ce document permet en première partie de recueillir des éléments objectifs, une chronologie des faits et /ou procédure , la seconde partie permet de vous exprimer plus subjectivement . D'après nos premiers retour, la fiche peut se compléter en 1 heure maximum .

Merci à vous tous. c'est un travail important, de longue haleine, mais indispensable pour le "PLUS JAMAIS CA"

Version WORD, directement modifiable sur ordinateur : https://drive.google.com/file/d/1kpsK_fQxQc_Ej_VbEefFztyU413vIAOR/view?fbclid=IwAR1Bz-WsDuq_jQ2aPqga21nvmfGMhZ_EfglCRGSwfQ5gI9gVFfJGAq9fpg8

Version PDF : https://drive.google.com/file/d/1gHP7kv6OpmY64WFZED4xUJ6p2MASpccG/view?fbclid=IwAR3RavKQZgmkk4yykPpvK8K3Y-dPZTR-uGjVaSWE3LoICsbrhHOaihg7bxk

Une fois complétée, merci de nous retourner cette fiche en format PDF, en indiquant en nom de fichier : la date de l’envoi et votre nom (ou pseudo), à l’adresse suivante : plusjamaiscajeanwillot@gmail.com

Nous comptons sur vous pour relayer cet appel !  Appel du collectif "Plus jamais ça : tous en action pour Jean Willot !" 119670096

Le collectif "Plus jamais ça"

 

Téléphone : 07 86 98 77 36

Mail : plusjamaisca.jeanwillot@gmail.com

Groupe PUBLIC FACEBOOK    https://www.facebook.com/groups/2365112080383754/announcements/

Compte TWITTER                   @PlusjamaiscaT

Notre Chaîne YOUTUBE         https://www.youtube.com/channel/UCAja7IoDLEDmBXS9W4JaOpg

Notre compte INSTAGRAM   https://www.instagram.com/jean_willot_plusjamaisca/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Bonne idée, bien que sur ce type de situation, il soit compliqué de rester anonyme tout en détaillant 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...